Direction l’Auvergne !

Dans la cabane du chevalier, pendant l’été de l’An VIII…

Max : « Bonome, je peux te parler ? »

Le chevalier : « Bien sûr Max. »

Max : « Viens dans le bureau s’il te plaît. »

Le chevalier : « A tes ordres 🙂 »

Max : « Porte moi s’il te plaît. Ce sera plus facile. Les cousins nous attendent. »

Le chevalier : « Je suis convoqué par le conseil des petizours ? »

Max : « C’est un peu ça. On voudrait savoir quelque chose. Pose-moi s’il te plaît. »

Le chevalier : « Vous m’inquiétez. »

Max : « Bonome, c’est quoi ça ? »

Le conseil des petizours

Le chevalier : « C’est écrit dessus 🙂 »

Samuel : « Tu as écrit un mémoire sur les séries volcaniques du Mont-Dore et du Cantal ? »

Le chevalier : « Un petit mémoire. »

Léo : « Tu nous l’avais jamais dit. »

Le chevalier : « Je n’en ai jamais eu l’occasion. »

Max : « La vraie question est : que fait-il sur ton bureau ? »

Le chevalier : « Je n’ai pas le droit de mettre ce que je veux sur mon bureau ? »

Max : « Si. Mais tu pourrais ranger parce que nous on a plus de place pour travailler ! Et puis tu l’avais jamais sorti ce mémoire. Qu’est ce qu’il fait là ? »

Le chevalier : « C’est un interrogatoire ? »

Yann : « Maxou je te trouve un peu inquisiteur dans la façon dont tu poses les questions. »

Max : « J’inquisite si je veux ! Bonome, que fait ce mémoire sur le bureau ? »

Le chevalier : « Je voulais réviser 🙂 »

Max : « D’un coup, comme ça ? Tu révises ton mémoire de 1812 ? »

Le chevalier : « 1812 ?! 🙂 Si me disiez plutôt pourquoi vous me convoquez pour parler de ce mémoire ? »

Samuel : « Ben moi j’aimerais bien que tu m’expliques un peu parce que j’ai pas tout compris en le parcourant. »

Le chevalier : « Si tu veux mon petit Sam. »

Max : « Et moi j’aimerais bien savoir pourquoi tu révises le Mont-Dore et le Cantal. »

Le chevalier : « Mmmmm… »

Max : « J’attends. »

Le chevalier : « Pour savoir où aller quand nous serons dans le Puy de Dôme 🙂 »

Yann : « On va dans le Puy de Dôme ? »

Samuel : « On va faire la géologie de l’Auvergne ? »

Léo : « Vous voyez ! Je vous l’avais bien dit ! »

Max : « Et tu attendais quoi pour nous prévenir ? On part quand ? »

Le chevalier : « Nous partons samedi. »

Léo : « Chouette alors ! »

Yann : « Je connais pas l’Auvergne moi ! »

Samuel : « Nous non plus ! »

Max : « Et tu sais ce qu’on va faire ? »

Le chevalier : « Absolument pas. Et j’ai surtout envie de me promener, profiter des paysages, de la nature… »

Max : « Je vois. On verra rien du tout ! »

Léo : « Je pense qu’on va voir un peu quand même. On restera longtemps ? »

Le chevalier : « Une semaine. Cela ne fait que six sorties si le temps le permet. C’est bien trop court pour découvrir le Parc Naturel des Volcans d’Auvergne… »

Yann : « Les volcans d’Auvergne… Ça fait rêver 🙂 »

Pendant la chevauchée…

Léo : « Bonome, si tu nous parlais un peu des volcans d’Auvergne là tout de suite ? »

Le chevalier : « Les volcans d’Auvergne ? Comme ça ? Au débotté ? »

Max : « Tu as même pas des bottes ! »

Léo : « C’est une expression Maxou 🙂 »

Le chevalier : « Je veux bien essayer. Mais j’ai peur d’oublier des choses… »

Max : « Tu as révisé ton mémoire ! »

Le chevalier : « Erreur ! Je l’ai sorti mais je ne l’ai pas encore relu. »

Yann : « C’est pas nous qui remarquerons tes erreurs. »

Léo : « On t’écoute bonome ! »

Le chevalier : « Commençons pas le cadre géologique. Les volcans d’Auvergne se situent dans le Massif Central. Que savez-vous de ce massif ? »

Léo : « L’histoire géologique du Massif Armoricain est étroitement liée à celle de l’océan centralien et aussi celle de l’océan rhéique. L’océan rhéique c’est celui qui sépare la marge nord du Gondwana du petit continent Avalonia. Quand l’océan rhéique a commencé à subducter sous la marge nord gondwanienne au début du Silurien, une mer marginale est apparue et elle a séparé un autre petit continent : c’est comme ça qu’Armorica est apparu. »

Yann : « C’est quand le Silurien ? »

Samuel : « A l’ère primaire ou Paléozoïque. Entre 440 et 420 millions d’années environ. »

Max : « Ce qu’explique Léo, c’est qu’à un moment il y a eu du nord au sud : Avalonia, l’océan rhéique, Armorica, l’océan centralien et le Gondwana. »

Léo : « Avalonia et Armorica sont des minces bandes de terres et l’océan centralien a jamais été très large. »

Coupe montrant la disposition des continents et des terranes. La France résulte de l’agglomération de ces continents et terranes suite à la disparition des océans rhéique et centralien.

Yann : « Je visualise un peu mieux. Merci 🙂 »

Léo : « Évidemment ces océans se sont refermés et il y a eu formation de la chaîne hercynienne. La collision entre le Gondwana et Armoricain a eu lieu au Dévonien et l’émersion des reliefs s’est faite vers le Dévonien voire le Carbonifère. Ça dépend des zones. A la fin de l’orogenèse il y avait une gigantesque chaîne de montagnes ressemblant un peu à l’Himalaya. »

Yann : « Ah oui ! Quand même ! »

Max : « Ça rigolait pas 🙂 »

Léo : « Ensuite il y a eu l’érosion. C’est surtout le socle qui est apparent maintenant. Il y a beaucoup de granitoïdes et de roches fortement métamorphisées. On peut même trouver des roches basiques dont le protolithe était des ophiolites. Mais je sais pas où. »

Yann : « Mais c’est quand le volcanisme ? »

Le chevalier : « Le volcanisme qui nous concerne a débuté à l’Oligocène, a connu un paroxysme au Miocène et s’est poursuivi jusqu’il y a environ 3 500 ans. »

Yann : « Vous pouvez me redire l’Oligocène et le Miocène s’il vous plaît ? »

Max : « On peut ! Bonome, un extrait de l’échelle stratigraphique s’il te plaît. »

Le chevalier : « Oui Max. »

Échelle stratigraphique

Samuel : « Il y a quoi comme volcans ? Le Mont-Dore, le Cantal… La Chaîne des Puys ? »

Le chevalier : « Oui, la Chaîne des Puys. C’est l’ensemble le plus récent puisqu’il y a eu des éruptions entre 150 000 et 3 500 ans. Le plus simple est que je vous montre des documents. Les voici. »

Yann : « Il y a tout ça de volcans ? »

Le chevalier : « Oui même si, en toute rigueur, le Massif de l’Escandorgue n’est pas dans le Massif Central. En fait, seuls les sept premiers ensembles sont en Auvergne. »

Max : « Et nous ? On va où ? »

Le chevalier : « Le Massif du Mont-Dore. »

Samuel : « Il y a 2,5 à 0,2 Mans »

Le chevalier : « C’est ça 🙂 »

Max : « Bonome, on sait pourquoi il y a des volcans en Auvergne ? »

Le chevalier : « Oui. On le sait. Regardez cette carte. Elle montre la localisation des volcans en Europe occidentale. »

Le volcanisme en Europe occidentale

Max : « Alors… Il y a les Alpes puis des rifts avec les volcans. »

Samuel : « Tu peux nous rappeler l’âge de la collision alpine ? »

Le chevalier : « Vers le début du Cénozoïque. »

Léo : « J’ai une hypothèse ! »

Le chevalier : « Je t’écoute Léo. »

Léo : « Il y a parfois des distensions en arrière d’une chaîne. C’est ce qui explique la formation de l’océan centralien par exemple. On peut supposer que c’est ce qu’il s’est passé ici. »

Le chevalier : « Bravo Léo ! C’est le modèle le plus souvent proposé. »

L’origine du volcanisme

 

Yann : « Il est fort Léo ! »

Max : « C’est vrai qu’il est en forme. Tu connais bien le Massif Central Léo. »

Léo : « Mes connaissances sont un peu superficielles. Je connais juste les grandes lignes de l’histoire de la chaîne. »

Samuel : « J’aimerais bien avoir des connaissances superficielles comme les tiennes cousin Léo 🙂 »

Max : « On sait tout ? »

Le chevalier : « Si vous n’avez pas de questions… »

Yann : « Il faut déjà que je digère tout ça. »

Samuel : « Moi aussi. »

Le chevalier : « Ça tombe bien. Nous arrivons. »

Max : « Tu t’arrêtes sur le bord de la route au beau milieu d’une descente ? On va loger dans une cabane dans les bois ? »

Yann : « Maxou, ouvre les yeux ! Tu comprendras pourquoi bonome s’est arrêté ! »

Le château de Murol

Max : « C’est ton château bonome ? »

Le chevalier : « C’est le château de Murol. Nous ne logerons pas loin. »

Max : « On va le visiter ? »

Le chevalier : « Ce serait aux détriments des sorties naturalistes. »

Léo : « Alors on visite pas le château ! »

Samuel : « Tu le connais bonome ? »

Le chevalier : « Oui. »

Max : « Est-ce qu’il y a quelque chose sur Terre que tu ne connais pas ? »

Le chevalier : « Ah oui ! La méthode pour te rendre agréable 🙂 »

Le château de Murol

Le château de Murol

Le blason de l’Auvergne

Le blason de Murol

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.