196.4 – La Fauconnière (2)

Samuel : « Tu veux vraiment aller là bonome ? »

Le chevalier : « Oui mon petitours. »

Là où bonome veut aller
Le promontoire

Samuel : « Tu crois que ça en vaut la peine ? »

Le chevalier : « Oui mon petitours 🙂 »

Max : « Tu as bugué bonome ? Tu maîtrises plus qu’une seule phrase ? »

Le chevalier : « Oui mon petitours 😀 »

Yann : « Léo l’a pas laissé parler ! C’est lui qui a fait le guide. »

Samuel : « Tu es plutôt un bon guide du Cap Fréhel cousin Léo. »

Léo : « Merci petit Sam. »

Max : « Dis bonome, il y aurait pas un château tout là-bas ? »

Le chevalier : « Si. »

Max : « On va y aller ? »

Le chevalier : « Demain. »

Léo : « Demain ? »

Le chevalier : « Oui Léo. Nous laisserons notre monture ici. Nous explorerons un peu la lande puis nous irons jusqu’au château. »

Max : « C’est pas trop loin ? »

Le chevalier : « Je devrais y arriver 🙂 »

Max : « Tu as pensé au retour ? Tu penses pas toujours qu’il faut tout marcher au retour. »

Le chevalier : « J’y ai pensé Max. »

Max : « D’accord. Yann, tu vas voir. Bonome explique bien les châteaux. Mais c’est normal. Il a vécu au Moyen-Âge aussi. »

Yann : « C’est possible ça ? »

Samuel : « Avec bonome tout est possible ! Il a 15 milliards d’années alors on s’étonne plus de rien nous. »

Yann : « C’est même pas possible qu’il ait 15 milliards d’années ! »

Max : « Tu dis ça parce que tu le connais pas bien encore 🙂 »

Samuel : « Cousin Léo, tu as l’air bien songeur. »

Léo : « Je pensais aux goélands argentés… On en a déjà vu souvent mais c’est la première fois qu’on les voit aussi bien dans leur milieu de vie en pleine nidification. »

Max : « C’est sûr que c’est pas tous les jours qu’on voit ça. Bonome, tu t’en sors ? »

Le chevalier : « Le plus dur est fait. »

La Fauconnière

Léo : « Ah oui ! Alors là, on la voit bien La Fauconnière ! »

Max : « Tu vas où là bonome ? »

Le chevalier : « Voir la falaise. »

Max : « Pas trop près bonome ! Pas trop près ! »

C’est vertigineux

Yann : « C’est vraiment vertigineux ! »

Max : « Je suis bien content de pas être un zoiso marin qui vit dans ces falaises. J’aurais trop peur ! »

Léo : « Buteo trois fois ! Si tu étais un zoiso marin tu aurais pas peur du vide ! »

Yann : « ‘Buteo trois fois’ ? »

Samuel : « C’est leur façon à eux de se traiter de triple buse. La buse s’appelle Buteo en scientifique. »

Yann : « Triple buse que je suis ! »

Léo : « Buteo trois fois 🙂 »

Samuel : « Rholala ! »

La Fauconnière

Samuel : « On va rester là longtemps ? »

Le chevalier : « Oui petit Sam. »

Max : « Tu veux bien fotoer le vide pour montrer à nos lecteurs ? »

Le chevalier : « Si tu veux Maxou. »

Encore le vertige

Léo : « Là dessous c’est territoire cormoran huppé. »

Chez les cormorans huppés

Max : « Léo, tu t’approches pas du bord ! Les petizours vous approchez pas du bord ! Je veux pas perdre un cousin moi ! »

Le chevalier : « D’accord avec Max. Vous pouvez vous dégourdir les pattes mais au centre du promontoire. Et vous ne chahutez pas ! »

Léo : « Oui chef bonome ! »

Samuel : « J’ai pas envie de sortir de la poche moi. J’ai peur. »

Le chevalier : « Grimpe dans mon col en passant par l’intérieur de ma pelisse. »

Yann : « Je peux aussi ? »

Le chevalier : « Oui Yann 🙂 Max, Léo, vous pouvez aller jusqu’au bout du promontoire mais vous restez le long du caillou central, avec la microfalaise qui vous empêche d’être emportés par le vent. »

Le promontoire

Max : « Le Vent nous emporterait pas ! »

Léo : « Le Vent fait son travail de vent Max. Et il souffle un peu aujourd’hui. Assez pour emporter un petitours. Viens, j’ai compris par où bonome nous dit de passer. »

Max : « Il va nous rattraper en deux enjambées ce Megapus ! Tu vois ! Il est déjà là ! »

Léo : « Moi je grimpe dans le col. »

Max : « Je te suis. »

Le chevalier : « Vous êtes installés ? »

Max : « Pas encore. Léo prend toute la place ! »

Léo : « C’est même pas vrai ! C’est toi qui prends toute la place à cause que tu es plein de chocolat ! »

Le chevalier : « J’ai dit pas de chamailleries ! »

Max : « Oui bonome. »

Léo : « Bien bonome. »

La Fauconnière

Max : « Bonome, tu peux fotoer un zoiso pour expliquer pourquoi les rochers sont tout blancs par endroits ? »

Le chevalier : « Je vais essayer… »

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Max : « Voilà chers lecteurs pourquoi les rochers sont tout blancs par endroits ! Les zoisos fientent partout 🙂 »

Yann : « Maxou, tu devrais envoyer un rapport à Princesse pour lui demander de faire installer des cabinets pour zoisos 🙂 »

Max : « Tu te moques de moi là ! Bonome, Yann se moque de moi ! »

Léo : « Cafteur ! »

Le chevalier : « Yann te taquine avec beaucoup d’humour Maxou 🙂 »

Samuel : « Je crois que cousin breton est un plaisantin lui aussi. »

Léo : « Il me semble que les contreforts du Plateau et les falaises de La Pointe sont territoires cormorans huppés… Là, ils font des œufs. »

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Max : « Je crois qu’on a jamais vu autant de zoisos faire des œufs 🙂 »

Léo : « Chez les cormorans huppés, c’est pas comme chez les goélands. Les meilleurs nids sont pas en haut… »

Samuel : « Pourquoi tu dis ça cousin Léo ? »

Léo : « Regarde là petit Sam… »

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Samuel : « C’est un petit conflit sans conséquences. Le zoiso qui couve a juste grondé celui qui voulait passer. »

Léo : « Oui petit Sam. Mais ça veut dire que les cormorans grimpent dans leur nid à pattes. Ça doit être embêtant de devoir grimper très haut. Surtout si on se fait gronder pendant tout le trajet. »

Max : « Il y a pas des nids avec piste d’arrochéhissage ? »

Léo : « De falaisissage tu veux dire 🙂 Si, il doit y en avoir. Mais ils sont rares. »

Yann : « Pardonnez-moi de vous interrompre. Vous connaissez les zoisos qui sont là-bas ? »

Max : « Où ça ? Ah oui ! Là-bas. »

Tournepierre à collier (Arenaria interpres, Scolopacidés)

Léo : « Ce sont des tournepierres à collier Yann. »

Samuel : « Arenaria interpres, Scolopacidés. »

Léo : « Nous en avons pas déjà vu ensemble ? »

Yann : « Je me souviens pas de tout tu sais Léo. »

Léo : « Je comprends 🙂 »

Samuel : « Un cormoran huppé rentre chez lui… »

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Léo : « Il est d’usage chez les huppés de rentrer avec un élément à ajouter au nid en période de nidification. »

Max : « Ça se fait pas de rentrer le bec vide. »

Léo : « Ah bah non 🙂 Je me demande… Oui ! On voit la colonie de mouettes tridactyles ! Là-bas ! Sur le bas de La Pointe ! »

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Samuel : « Ce nid là m’impressionne vraiment. »

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Yann : « Elles ont l’air à l’aise ces mouettes tridactyles. C’est leur petit nid douillet 🙂 »

Samuel : « J’ai trouvé le territoire guillemot ! »

Léo : « Tu l’a trouvé ? C’est où ? »

Samuel : « Sous le promontoire d’où on les voyait s’envoler. La falaise derrière Le Plateau… »

Léo : « Vu ! Bonome, tu as trouvé ? »

Le chevalier : « Oui mon petitours 🙂 »

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Léo : « Rholala ! On sait où habitent les guillemots de Troïl ! »

Max : « Il faut tout zoomer bonome ! »

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Yann : « Ils habitent vraiment là ? »

Léo : « Oui oui ! Rholala ! Elles sont vraiment pas grandes leurs corniches. »

Max : « Ils vont pondre là ? »

Léo : « Oui ! En général, c’est un tout petit peu creusé en vasques et les œufs roulent en petits cercles si ils sont déséquilibrés. Ils peuvent pas tomber. »

Max : « J’arrive pas à croire qu’il y ait jamais de casse. »

Léo : « Ben si. Ça peut arriver. Mais c’est rare. »

Le chevalier : « Il y a un guillemot un peu isolé… »

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Léo : « Alors ? C’est pas l’endroit où il fallait venir ? »

Max : « Si Léo. Je comprends mieux ton impatience de ce matin. »

Samuel : « Moi aussi 🙂 »

Léo : « Regardez le cormoran huppé ! Il retourne à son nid ! »

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Max : « Ça va ! Il a un morceau d’algue dans le bec. Sa dame va pas le gronder à son arrivée. »

Samuel : « Il va tout grimper à pattes… J’espère que son nid est pas trop haut. »

Yann : « On reprend l’observation des huppés ? »

Léo : « Oui. C’est leur territoire. Il faut en profiter. »

Max : « Je garde quand même un œil sur les guillemots… »

Léo : « Alors… Que se passe-t-il chez les huppés… Là, ils font des œufs… »

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Léo : « Ah bah là aussi 🙂 »

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Max : « Monsieur s’en va déjà… »

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Yann : « Avec une telle densité de nids, les conflits sont inévitables. »

Léo : « Souvent ça se limite à quelques cris pas polis du tout. »

Max : « Tu parles le cormoran huppé toi ? »

Léo : « Non, mais j’imagine 🙂 »

Yann : « Ne sont-ce pas des huîtriers-pie là-bas ? »

Huîtrier-pie (Haematopus ostralegus, Haematopodidés)

Samuel : « Si ! Bravo cousin breton ! Bravo ! »

Yann : « Nous en avons vu ce matin en vol. Ils se reconnaissent bien en noir et blanc avec le bec rouge. »

Max : « Et les pattes rosées. Ça va pas bien ensemble d’ailleurs… »

Léo : « Revenons aux cormorans… Lui remonte dans son nid. Mais il a le bec vide oulala ! »

Max : « Madame va pas être contente ! Il va pas avoir le droit de faire des œufs. »

Samuel : « C’est un malin ! Il prend son offrande en chemin 🙂 »

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Yann : « Il a grimpé tout ça à pattes ? »

Léo : « Ben oui. C’est pour cela que les meilleurs nids sont bas. »

Samuel : « Il pourrait tomber… »

Max : « Petit Sam, un zoiso ça sait voler. Si il tombe il a qu’à s’envoler. »

Yann : « Ben… Il est pas forcément dans la bonne position. Si il ouvre les ailes alors qu’il est sur le dos, il peut s’abîmer les ailes contre la falaise. »

Léo : « Bonne remarque Yann. »

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Samuel : « Il grimpe encore… »

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Max : « Madame Huppée a l’air satisfaite de l’offrande 🙂 »

Yann : « Là-bas ça drague fort 🙂 »

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Max : « Ils vont faire des œufs… »

Léo : « Ah bah oui 🙂 »

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Léo : « C’est dommage qu’on puisse pas voir les petits. Je voudrais bien savoir à quoi ressemble un petit cormoran huppé… »

Max : « C’est sûr qu’avec tout ça comme œufs, il va y avoir des tas de poussins. A mon avis ils sont très moches les poussins de cormorans huppés. »

Yann : « On dirait des dinosaures les cormorans quand ils marchent. »

Max : « Oulala ! Yann, tu vas lancer Léo dans un long exposé interminable et soporifique 🙂 »

Yann : « Pourquoi ? »

Max (à Léo) : « Léo, nous t’écoutons ! »

Léo : « Je fais pas des exposés interminables et soporifiques moi. C’est la spécialité de bonome ça 🙂 »

Le chevalier : « Je te remercie mon Léo. »

Léo : « 🙂 Yann, les zoisos ressemblent pas aux dinosaures. Ce sont des dinosaures. »

Yann : « Ce sont des dinosaures ? Les zoisos ? »

Léo : « Oui Yann. Les dinosaures c’est pas facile à définir. Il y a des tas de critères et aucun les a tous d’un coup. La définition phylogénétique dit que sur un arbre phylogénétique est considéré comme dinosaure tout animal compris entre la mésange bleue et le tricératops. Mais on peut changer les exemples. Ça marcherait quand même. »

Yann : « Un arbre phytogénérique ? C’est quoi ça ? »

Léo : « C’est comme un arbre généalogique mais pour les espèces. »

Max : « C’est une bonne image ça Léo. »

Samuel : « Bravo cousin Léo ! Bravo ! »

Léo : « Merci public adoré 🙂 Ça veut dire que les zoisos sont des dinosaures. Si je dis pas des erreurs ils descendent des Saurischiens Théropodes qui existent depuis 200 millions d’années environ. Il me semble, mais je suis pas sûrs, qu’ils viennent de la famille des Compsognathidés. Compsognathus ressemble pas encore à un zoiso. »

Max : « Il date de quand Compsognathus ? »

Léo : « Le Tithonien. C’est la fin du Jurassique vers 150 millions d’années avant nos jours. Tout le monde connaît Archaeopteryx lithographica. Lui il a des plumes. Beaucoup de dinosaures Saurischiens Théropodes avaient des plumes. Les plumes sont apparues il y a longtemps. Au début elles servaient sûrement à la thermorégulation. Puis elles ont servi au vol. C’est ce qu’on appelle une exaptation. »

Samuel : « Tu as vraiment bien préparé notre venue ici cousin Léo. Rholala ! »

Léo : « J’aimerais bien écrire un article sur l’évolution des zoisos. Mais c’est compliqué et j’ai pas le temps. Parfois je prends quelques notes mais il me faudrait des semaines complètes de travail… »

Max : « Bienvenu parmi les petizours qui ont pas le temps Léo 🙂 »

Samuel : « Tu devais pas faire une synthèse de la géologie de la Charentmaritimie cousin Max ? »

Max : « Si si 🙂 Comme Léo, il me faudrait des semaines de travail à temps complet. Alors j’avance pas. »

Yann : « Vous arrêtez jamais de travailler ? »

Max : « Ah siiii 🙂 »

Léo : « Pour se goinfrer de chocolat ! »

Samuel : « Pour faire la bagarre ! »

Max : « Pour chamailler ! »

Léo : « Pour des soirées fotos, chocolat et gratouillis ! »

Samuel : « On aime bien écouter la musique aussi. »

Max : « Faire des grosses siestes 🙂 Léo, tu conclus ton exposé ? »

Léo : « Oui. Disons que les dinosaures se découpent en deux grands groupes. Les dinosaures non-aviens et les zoisos. »

Samuel : « Si on regarde une patte d’autruche on a vraiment l’impression de voir une patte de dinosaure. »

Léo : « Ben oui puisque l’autruche est un dinosaure 🙂 »

Samuel : « Vous avez vu les goélands en face ? On dirait qu’il y a une légère tension entre eux. »

Des goélands

Des goélands

Des goélands

Des goélands

Max : « Ils se sont volés dans les plumes 🙂 »

Léo : « 🙂 Ils ont fait la bagarre pour rien. Ils sont partis tous les deux. »

Samuel : « Au moins, ils se sont pas pris le bec. »

Max : « Un autre cormoran huppé rentre au nid. Il a des brindilles dans le bec. »

Léo : « Il a Brindille dans le bec ? Oulala ! Il est fort alors ! »

Max : « Rhooo ! Léo ! La gaffe ! »

Samuel : « Quelle gaffe ? »

Max : « Ben… Il sous entend que Brindille est lourde. Autant dire grosse. On dit pas ça d’une fille ! Jamais ! Oulala ! »

Léo : « Mais j’ai pas dit ça moi ! C’est toi qui a dit qu’il avait Brindille dans le bec ! »

Max : « J’ai dit ‘des brindilles’. C’est pas pareil. Je dis pas des gaffes moi ! »

Léo : « Pfff ! »

Samuel : « Yann, je propose qu’on les laisse chamailler. Revenons à l’observation du huppé qui grimpe… »

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Samuel : « Mais… C’est celui de tout à l’heure ! Il fait des tas d’allers-retours lui ! »

Yann : « Sa femelle a l’air contente. »

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Max : « Et hop ! Il est reparti 🙂 »

Léo : « Ça fait beaucoup d’énergie dépensée pour quelques brindilles… »

Samuel : « Mais le nid est plus douillet et sa femelle est contente. Vous pensez qu’elle couve ? »

Max : « Ben… Les cormorans huppés arrêtent pas de faire des œufs. Là, l’individu reste bien installé dans son nid et reçoit des offrandes de son compagnon. Ça ressemble bien à une femelle qui couve. »

Léo : « D’accord avec Maxou. »

Max : « Tu es pas en train de faire ton testament toi ? »

Léo : « Pourquoi ? »

Max : « Ta gaffe Léo. Brindille va te falaiser. Ou te ploufer. »

Samuel : « C’est pas son style. Elle va plutôt rigoler. »

Le chevalier : « J’ai besoin de me dégourdir les jambes moi. Accrochez-vous bien. Je vais me lever et faire quelques pas… »

Max : « Oulala ! Ça secoue ! »

Léo : « C’est calmé ! C’était comme un tremblement de bonome 🙂 »

Max : « Bonomou, tu veux bien tout zoomer pour nous montrer le château ? »

Le chevalier : « Oui.. Euh.. Non. Non non… »

Max : « Et pourquoi s’il te plaît ? »

Le chevalier : « Regardez dans l’eau… »

Max : « Dans l’eau ? Bonome on est face à un Océan là ! Tu te doutes bien qu’il y a beaucoup d’eau ! »

Léo : « Déjà c’est pas l’océan ici. C’est la Manche. Et puis si tu ouvrais les yeux juste un peu… »

Max : « Si j’ouvrais… Rhooo ! »

Yann : « Rhooo aussi ! »

Des dauphins

Des dauphins

Des dauphins

Des dauphins

Samuel : « Des dauphins ! La chaaance ! »

Max : « Ah bah ça c’est sûr ! C’est pas tous les jours qu’on en voit 🙂 »

Des dauphins

Des dauphins

Des dauphins

Des dauphins

Max : « Tu parles le dauphin bonome ? »

Le chevalier : « 🙂 »

Max : « Ben oui ! Forcément ! Sinon, comment se ferait-il que tu te retournes juste au moment où une demi-douzaine de dauphins passe dans le coin. Ils t’ont prévenu. C’est évident. »

Yann : « Bonome parle le dauphin ? »

Max : « Il l’avouera jamais mais il est polyglotte du zanimo notre grand dadais. Il parle le zoiso, le Mammifère, le dauphin… »

Samuel : « Les dauphins sont des Mammifères cousin Max. »

Max : « Je sais bien ! Mais c’est pas la même langue que le renard par exemple ! »

Léo : « Ce qui est étrange c’est qu’on l’entend jamais parler le zanimo. Il doit être télépathe… »

Max : « Psychopathe tu veux dire ! »

Samuel : « Rholala ! Des dauphins… Encore… En plus de tous les beaux zoisos marins qu’on observe depuis ce matin… Cousin Léo, tu avais drôlement raison d’être impatient de venir ici. »

Léo : « Je propose que nous reprenions l’observation des guillemots. Les dauphins sont partis maintenant. »

Max : « Que se passe-t-il chez les guillemots ? »

Léo : « J’ai repéré un couple ! »

Le chevalier : « Où est-il Léo ? »

Léo : « Là-bas bonome. Tourne encore un peu la tête… Un peu plus haut… Tu devrais le voir. »

Le chevalier : « Je le vois 🙂 »

Max : « Il est trop loin pour bien le voir. On compte sur tes fotos. »

Le chevalier : « Oui Max. »

Max : « Tu peux nous dire ce qu’ils font ? »

Le chevalier : « Non Max. Je ne peux pas. Je fotoe. »

Max : « Et tu peux pas parler ET fotoer en même temps ? »

Le chevalier : « Pas envie. »

Max : « Alors montre les fotos ! »

Le chevalier : « Attends que je les fasse ! »

Max : « Alors tais-toi et fotoe ! »

Le chevalier : « Voilà ! »

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Max : « Ils font la parade ? »

Léo : « Des guillemots qui font la parade ! On voit des guillemots qui font la parade ! »

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Samuel : « Je rêve où ils ont fait des œufs ? »

Léo : « Ils ont fait des œufs 🙂 »

Max : « Tu rholalaes pas ? »

Léo : « Je me retiens. Je veux pas trop rholalaer. »

Samuel : « Des guillemots de Troïl qui font des œufs 🙂 »

Max : « Petit Sam, pourquoi as-tu mis les mouettes tridactyles au coin ? Elles ont pas été sages ? »

Samuel : « Je les ai pas mises au coin moi ! Je mets pas les zoisos au coin ! C’est leur nid ! »

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Yann : « Les nids de La Pointe sont mieux éclairés… »

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Léo : « Pfff… »

Max : « Pourquoi tu pfffes Léo. »

Léo : « C’est trop pour moi. Les mouettes tridactyles vont faire des œufs elles aussi… »

Yann : « C’est comme ça la période de nidification Léo. »

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Samuel : « On a vu tout le monde faire des œufs ? »

Max : « Pas les tordas. »

Yann : « Je préférerais qu’on les voit pas faire. Sinon Léo pourrait faire la crise cardiaque. »

Léo : « Oui… Je crois que ce serait trop pour moi. »

Yann : « Regardez ce nid… »

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Max : « Elles ont vraiment pas d’espace ces mouettes… »

Yann : « Les nids des voisines sont plus grands. »

Max : « Et elles sont pas là les voisines. A leur place je leur chiperais leur nid. »

Samuel : « Ça m’étonne pas de toi cousin Max. Et après il y aurait la bagarre. »

Léo : « Et tu te ferais battre encore une fois 🙂 »

Yann : « Regardez en face ! Le cormoran est bien embêté ! Il y a un goéland argenté sur son passage 🙂 »

Un goéland et un cormoran

Un goéland et un cormoran

Max : « Mais ! Oulala ! Là-bas ! BONOME ! REGARDE LÀ-BAS ! »

Le chevalier : « Là-bas ? C’est un peu vague comme indication ! »

Max : « LÀ-BAS ! BONOME ! MAIS QUEL EMPOTÉ QUE CE BONOME ! OUVRE LE YEUX UN PEU ! »

Le chevalier : « Je crois que j’ai vu. Dois-je fotoer ? »

Max : « Si tu dois fotoer ? MAIS BIEN SÛR QUE TU DOIS FOTOER ! ET TU TE DÉPÊCHES OU JE TE FALAISE POUR QUE TU PLOUFES ! »

Le chevalier : « Fait ! Dois-je montrer aux petizours ? »

Max : « Ça je sais pas. Tu crois que Léo va le supporter ? »

Léo : « Montre bonome. Tant pis si je fais la crise cardiaque. Je mourrai heureux 🙂 »

Fulmars boréaux (Fulmariu glacialis, Procellaridés)

Samuel : « Ce sont les fulmars boréaux ? »

Max : « Oui petit Sam. Un couple dans son petit nid douillet 🙂 »

Yann : « Léo, combien il y a de couples ici ? Tu nous l’avais dit mais j’ai oublié. Léo ? Léééoooo ? »

Max : « Il a l’œil fixe, la mâchoire qui pend… Je crois qu’il a bugué. Bonome, tu sais comment on le redémarre ? »

Samuel : « Cousin Léo… Couuuusiiiin Lééééoooo… »

Max : « Bonome, je pense que la calinothérapie s’impose. »

Le chevalier : « Je le pense aussi. Léo, mon petitours… »

Léo : « Mmmmm… Je suis mort ? On est au paradis ? »

Le chevalier : « Non Léo. »

Léo : « On est au mythique Royaume Secret ? »

Le chevalier : « Non plus. Nous sommes juste au Cap Fréhel. La Fauconnière. Tu te souviens ? »

Léo : « La Fauconnière ? On est juste à la Fauconnière ? Avec tout ça de zoisos et des dauphins ? Je suis pas mort au paradis ? »

Le chevalier : « Non Léo. Tu n’es pas mort au paradis. Tu as juste vu un couple de fulmars boréaux dans leur petit nid douillet. »

Léo : « Ah oui… »

Yann : « Ça lui arrive souvent ? »

Max : « Pas trop. Mais notre cher cousin à capuche est très émotif. »

Samuel : « Je pense qu’il a vu trop de beaux zoisos aujourd’hui. »

Léo : « Heureusement qu’on a pas vu les océanites tempêtes et les puffins des anglais… »

Max : « On a pas vu de macareux moines non plus… »

Léo : « Il y en a pas ici. Ils sont sur les îles. »

Samuel : « Je vois que cousin Léo va mieux 🙂 »

Yann : « Tu vas mieux ? Je peux te poser ma question ? »

Léo : « Combien de couples c’est ça ? Environ 340 en Bretagne. 4 millions en Europe et 7 ou 8 millions au total pour toute la planète. »

Samuel : « Et on a un couple juste en face de nous. »

Léo : « Il doit y en avoir un autre. »

Max : « Oui ben on le cherche même pas. Je veux pas que tu fasses le malaise parce qu’on les découvre en train de faire des œufs. »

Samuel : « Qu’est ce qu’il se passe là ? »

Des goléands

Des goléands

Des goléands

Des goléands

Max : « Il doit y avoir un banc de poissons ou un cadavre de gros zanimo… »

Le chevalier : « Mes petizours… »

Max : « Oui bonome ! »

Léo : « Je sais ce que tu vas dire. Il va être temps de rentrer… »

Le chevalier : « Il le faut bien Léo. »

Yann : « On a déjà vu des tas de beaux zoisos aujourd’hui ! »

Léo : « Les zoisos marins du cap. On peut refaire le tour d’horizon ? »

Max : « Bonne idée ! Commençons par un beau nid de goélands argentés. »

Goélands argentés (Larus argentatus, Laridés)

Goélands argentés (Larus argentatus, Laridés)

Goélands argentés (Larus argentatus, Laridés)

Goélands argentés (Larus argentatus, Laridés)

Le chevalier : « Petit cadeau pour Léo, notre laridophile préféré 🙂 »

Goéland argenté (Larus argentatus, Laridés)

Goéland argenté (Larus argentatus, Laridés)

Léo : « Rhooo ! Un grand plan d’argenté ! Merci bonome 🙂 »

Max : « Quelques fotos des tridactyles de La Pointe ? »

Le chevalier : « Si tu veux Maxou. »

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Yann : « J’en reviens pas qu’elles apprécient ces petites corniches… »

Léo : « Elles sont bien là. »

Samuel : « On passe aux guillemots ? »

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Max : « Tout ça de guillemots de Troïls… »

Léo : « Environ 300 couples pour la Bretagne. Ici l’effectif est constant depuis des années. Il augmente aux Sept-Îles. Malheureusement, ailleurs, les effectifs diminuent… »

Max : « Ils sont en danger ? »

Léo : « Non non. Ils vont bien 🙂 »

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Le chevalier : « Je ne refais pas de fotos des cormorans. J’en ai déjà assez. »

Max : « On a pas vu de pingouins tordas d’ici. »

Léo : « Max, il y a qu’une cinquantaine de couples pour toute la Bretagne. Ce matin, nous en avons vu au moins trois ! »

Max : « Oui c’est vrai. »

Le chevalier : « On peut y aller ? »

Max : « Si tu veux bonome. »

Samuel : « Attendez ! Il serait plus sage qu’on redescende dans la poche. C’est plus sûr. »

Max : « Voici une décision pleine de sagesse petit Sam. »

Le chevalier : « Vous descendez par l’intérieur de ma pelisse ! »

Max : « Oui bonome. On veut pas tomber nous. »

Le chevalier : « Dépêchez-vous un peu. »

Max : « On est pochés bonome ! Tu peux retourner sur le continent 🙂 »

Le chevalier : « J’ai les jambes toutes engourdies… »

Max : « Meu non ! Allez ! Grimpe Megapus ! »

Le chevalier : « ‘Grimpe Megapus !’ Voilà ! Je suis juste une monture pour vous. »

Max : « Notre bonome ronchonne 🙂 Ça faisait longtemps… »

Léo : « Ça nous manquait 🙂 »

Samuel : « On pensait que tu étais devenu agréable 🙂 »

Le chevalier : « Des ingrats ! Vous êtes des ingrats ! »

Yann : « C’est vrai que vous êtes pas gentils ! Le chevalier cavale partout pour vous montrer de beaux zoisos et vous… »

Max : « Et nous on est très contents 🙂 »

Léo : « Et reconnaissants 🙂 »

Samuel : « Même si on sait que c’est aussi pour lui qu’il cavale partout. »

Le chevalier : « Je suis de retour sur la terre ferme. »

Max : « Pfff ! On l’a jamais quittée la terre ferme ! »

Léo : « On était juste sur un promontoire ! »

Le chevalier : « Oui. En pleine vent. Accessible uniquement à un  courageux acrobate qui est prêt à se rompre le cou pour que ses petizours puissent profiter d’une vue imprenable sur La Fauconnière… »

Max : « Toi ? Un courageux acrobate ? Non non… Tu prends des risques mesurés. Tu es pas fou dans ta tête. »

Le chevalier : « Tiens, d’habitude tu dis le contraire. »

Léo : « STOOOOP ! »

Max : « Stop quoi ? On a pas le droit de se chamailler gentiment ? »

Léo : « M’en fiche. Vous chamaillez si vous voulez. Moi je veux profiter encore un peu des guillemots. »

Samuel : « Il y a des guillemots visibles d’ici ? »

Léo : « Là ! En face de toi ! »

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Yann : « Comment tu dis Léo ? Rholala ? »

Max : « Oui c’est ça 🙂 Avec la mâchoire qui se décroche 🙂 »

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Guillemots de Troïl (Uria aalge, Alcidés)
Les phares

Après ça, on est retournés à la monture en silence. C’est pas tous les jours qu’on fait une si belle inspection. Mais après, on est tristes de devoir rentrer. La Nature a bien vu qu’on était tristes alors elle a dit au Vent d’apporter les nuages. Mais avant, il nous a caressé le visage. Il me semble bien avoir senti une larme de Léo. Et c’était pas à cause du vent qui pique les yeux. Léo, il va encore faire la nostalgie bretonne quand on va rentrer chez nous. Il va rien dire mais je sais bien que dans sa tête il va être triste.

Ensuite, Le Vent a apporté de gros nuages. Il sait qu’on aime bien la nature dans tous ses états. Même quand c’est pas le beau ciel bleu des cartes postales. Et puis, pour être certain qu’on soit obligés de rentrer sans trop de regrets, Le Vent a apporté la pluie. La grosse pluie bretonne. Mais pas sur nous. Un peu au large pour qu’on profite du spectacle et qu’on soit contents de rentrer. C’est bien ce qu’on a fait. Sans arrêts imprévus.

La pluie

La pluie

Continuer la promenade

2 réflexions au sujet de « 196.4 – La Fauconnière (2) »

  1. Bonjour 🙂
    Nous sommes toujours ravis d’avoir des lecteurs enthousiastes 🙂
    Pour la suite, il va falloir attendre un peu. Nous sommes en train de l’écrire et c’est un peu plus long que prévu…
    A bientôt 🙂

  2. Franchement je trouve que ces zoisos sont adorable j’ai surtout préférée les Cormorans mais les Goélands sont très beaux aussi 😀
    Mais c’est surtout les dauphins, je suis vraiment ravie que vous avez pu prendre une belle foto 🙂
    D’ailleurs je trouve personnellement que la vue est encore plus belle quand il pleut ! 🙂
    Comme d’habitude j’apprécie énormément tous ce que vous raconter et les fotos que vous prenez, j’ai vraiment hâte de lire la suite de tes articles Max. 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.