Flash spécial : Une catastrophe touche le Royaume des Sangliers

Max : « Bonjour à tous ! Nous interrompons tout pour une édition spéciale ! »

Léo : « C’est une catastrophe ! »

Samuel : « Nous voulions absolument vous tenir au courant ! »

Max : « Cher Léo, pourriez-vous nous narrer les faits ? »

Léo : « Je vais essayer mais je suis submergé par l’émotion. »

Max : « Courage Léo ! Courage ! »

Léo : « Nous vous avons déjà parlé de l’étang du Royaume des Sangliers. Une catastrophe s’y est produite ! Le gypse qui forme son sous-sol s’est dissous. Un fontis s’est formé et l’eau s’est vidée. »

Samuel : « Il y a plus d’eau dans l’étang ! Regardez ça ! »

L’étang du Royaume des Sangliers (Source : Le Parisien)

Max : « Ce sont nos confrères du Capitalien qui nous ont fourni cette foto. »

Léo : « Depuis, la situation a empiré ! Il y a plus d’eau du tout ! »

Samuel : « Chose étrange, aucune résurgence est signalée pour le moment. »

Max : « Léo, expliquez un peu pour quelle raison cette vidange naturelle est une catastrophe absolue. »

Léo : « J’en suis tout à fait incapable. J’en suis navré. Trop d’émotions… »

Samuel : « Moi je peux. Il se trouve que l’eau des étangs est un milieu de vie pour des centaines d’espèces. Il y a bien évidemment les poissons qui existent pas mais également des écrevisses, des larves diverses et variées, des Gastéropodes, des Bivalves, des Vers, des Arthropodes aquatiques… des centaines d’espèces au total ! Et leur milieu de vie s’est écoulé dans le sous-sol. Sans milieu de vie, pas de vie possible ! »

Max : « Les zoisos aquatiques ont pu aller plus loin. Les mares et le canal sont pas touchés par le phénomène. Mais pour toute la faune d’Invertébrés… »

Léo : « C’est la mort assurée ! Je relèverais à peine qu’il faut pas parler d’Invertébrés puisque ça n’a aucun sens scientifique. On définit pas un groupe par l’absence d’un caractère. »

Max : « Chers lecteurs, si vous le pouvez, allez recueillir tous les zanimos encore vivants ! Prenez un sceau, une bassine… tout ce qui peut contenir de l’eau et allez vite les chercher ! »

Léo : « Les laissez pas tout mourir ! »

Samuel : « Nous pouvons malheureusement pas participer au sauvetage puisque nous sommes actuellement en Charentmaritimie… »

Léo : « Je serais bien incapable d’aller assister à ce désastre… »

Max : « Je pense que nous pouvons nous arrêter là pour ce flash spécial. Nos lecteurs sont informés. Ils feront de leur mieux pour participer au sauvetage. »

Samuel : « Nous vous remercions pour votre attention. »

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.