Juin An VII, Édition spéciale blongios

Max : « Bonjour à tous ! »

Léo : « Nous revoici ! »

Samuel : « Pour une édition spéciale blongios ! »

Léo : « Oui, nous en avions fait une l’an dernier. Mais c’était le 18 juillet ! »

Max : « Là, nos dernières infos datent du 22 juin. »

Samuel : « Nous allons pas tout redire sur notre ami blongios. Vous pourrez retourner dans le bulletin spécial de l’an dernier. Nous redonnerons le lien à la fin. Cousin Max, pourrais-tu remonter aux origines de votre amitié ? »

Max : « Au tout début ? »

Samuel : « Oui cousin Max ! Au tout début ! »

Max : « Oulala ! Il faut retourner en l’an II et l’une de mes premières sorties avec bonome. C’était au Royaume des Sternes. Si je dis pas des erreurs, c’était le 24 juin de l’an II. J’avais un peu peur dans la nature. Je connaissais rien du tout moi. Une scène me revient à l’esprit. Je m’étais assis sur les berges du Grand Fleuve et j’avais peur de ploufer. Et puis j’ai vu des demoiselles et j’ai reçu ma première leçon d’odonatologie. Ensuite, on est allés partout dans le Royaume, même plus loin que là où sont les sternes. Et puis bonome s’est assis au bord d’un étang. On l’appelle Le Récif je crois. Il s’est assis pour pétuner et se caféiner comme il fait souvent. Mais je savais bien qu’il attendait quelque chose. Et puis il est passé à toute vitesse ! Bonome a fait une foto floue mais j’avais vu un blongios nain 🙂 »

Léo : « Ils sont rarement signalés au Royaume des Sternes. »

Max : « Ils sont pas faciles à observer là-bas et il y a pas beaucoup d’observateurs. »

Samuel : « Ensuite ? »

Max : « Ensuite ? Ben c’était au Royaume des Bernaches. On s’est vus, on s’est revus. Une nuit, j’ai rêvé qu’il repartait en Afrique avant qu’on lui ait dit au revoir. Alors, le lendemain matin, bonome m’a emmené et on a pu lui souhaiter un bon hivernage tout là-bas. Mais on était pas encore amis. C’est au printemps suivant, quand il est revenu, qu’on est devenus amis. Et on a bien rigolé 🙂 »

Samuel : «  Pourquoi ? »

Max : « La première année j’étais tout seul encore. Mais quand blongios est revenu, Léo était déjà avec nous. Quand blongios l’a vu, il a rigolé. Il avait raconté à ses copains d’hivernage qu’il connaissait un petitours à sacado qui inspectait le Pays des Zoisos avec un grand chevalier. Ses copains l’avaient pas cru et ils s’étaient moqués de lui tout l’hiver. Alors là, il imaginait leur réaction quand il leur dirait que maintenant les petizours étaient deux 🙂 Et l’année d’après tu étais là petit Sam. »

Samuel : « Merci pour ce beau témoignage cousin Max. »

Léo : « Revenons à cette année. Avec le confinement puis la fermetures des Royaumes, on a pas pu aller attendre blongios. La première fois qu’on a pu y aller, il était déjà là. Je crois qu’il boudait un peu. »

Max : « Il boudait carrément ! Dès qu’on s’approchait de la roselière où il était, il s’envolait et allait plus loin ! Pour lui c’est vite fait ! Il y est en deux coups d’ailes ! Mais nous on devait cavaler. »

Léo : « On a cru qu’on le verrait pas ! »

Samuel : « Bonome a réussi une seule foto en vol… »

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Max : « J’en avais assez moi qu’il boude ! Alors je lui ai parlé avec mon cœur et je lui ai donné rendez-vous dans la roselière du coin de l’étang. »

Samuel : « Là où il y a les Odonates et les grenouilles. Il va souvent manger là blongios. »

Léo : « On s’est installés et on a attendu. »

Max : « Il nous a un peu fait attendre mais il est venu quand même. Juste en face, chez les effarvattes. »

Léo : « Il s’est posé puis nous a écouté. »

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Max : « On lui a expliqué le confinement, la fermeture des Royaumes… »

Léo : « Il nous a dit qu’il était triste qu’on soit pas venus plus tôt. D’habitude, on se voit dans les jours qui suivent son arrivée. Mais maintenant qu’il sait pourquoi on est pas venus plus tôt, il comprend et il nous en veut pas. »

Samuel : « Il a même ajouté qu’il s’en voulait d’avoir boudé et qu’il aurait dû se douter qu’il y avait eu un problème. »

Léo : « Ensuite, il s’est excusé de devoir partir parce qu’il avait des trucs de blongios à faire. Et il s’est enfoncé dans la roselière. »

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Max : « La semaine d’après, on les a vus tous ! Deux mâles et une femelle. Mais ils étaient très occupés. »

Samuel : « On montre pas les fotos moches en vol. »

Léo : « La fois d’après, c’est blongiote qui s’est montrée. Mais très rapidement. Elle est sortie de la roselière quelques secondes. Juste le temps de nous saluer. »

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Max : « Bonome a raté la foto ! Pfff ! »

Léo : « Quand on l’a dit à blongiote, elle nous a répondu qu’elle était désolée mais qu’elle avait pas le temps de revenir. Et en plus, les autres zoisos comprendraient pas qu’elle vienne prendre la pose. »

Samuel : « On était un peu déçus pour la foto mais aussi contents de l’avoir vue. »

Max : « Ça tournait dans ma tête. Elle était occupée. Elle sortait de la roselière où elle niche d’habitude… »

Léo : « L’hypothèse d’un couvée était envisageable mais ça nous paraissait tôt quand même… »

Samuel : « Et puis il y a eu le 22 juin. On a juste vu monsieur blongios aller se nourrir dans la roselière du coin de l’étang. »

Max : « Mais bonome est allé à l’opposé. Il s’est installé puis a attendu. »

Léo : « C’est pas trop son genre de planquer comme ça. Comme il était derrière des roseaux, on voyait rien du tout. Alors il nous a dit de grimper sur son épaule. »

Max : « En fait, on s’est installés dans son col et on a attendu. On vous raconte… »

Le 22 juin…

Max : « Bonome, qu’est ce que tu attends ? »

Léo : « Tu veux voir l’effarvatte ? Et elle est de l’autre côté ! »

Samuel : « Il se fatigue jamais ce mâle chanteur ? Je crois que je vais rêver de son chant. »

Max : « Non Samuel. Tu vas pas en rêver. C’est Léo qui va en rêver et toi tu vas entendre Léo qui l’imite. Toute la nuit. Et on va pas dormir… »

Le chevalier : « Chut ! »

Max : « Chut ? »

Le chevalier : « Ouvrez grand vos yeux ! »

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Max : « C’est un bébé blongios ! »

Léo : « Un bébé !!! Rholala ! »

Samuel : « Déjà ! »

Max : « Il vient prendre le soleil 🙂 »

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Léo : « Un bébé blongios juste là ! La chaaance ! »

Max : « On redira dans l’article qu’il doit y avoir au maximum un cinquantaine de couples nicheurs en IDF. »

Samuel : « Une cinquantaine ? J’aimerais bien mais je pense que tu surévalues le nombre cousin Max. »

Max : « Bonome, tu peux tout zoomer ? »

Le chevalier : « Je peux… »

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Léo : « Il y a du mouvement ! »

Max : « Ses frères arrivent 🙂 »

Léo : « Ils sont trois ! »

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Samuel : « Non ! Il y en a quatre ! »

Léo : « Quatre bébés blongios ! Rhooolaaaalaaaa… »

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Max : « Ils viennent se chauffer au soleil… »

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Le chevalier : « Je vais essayer de les zoomer mais à cette distance… »

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Max : « Bon, bonome, tu fais des tas de rafales. Je veux des dizaines de fotos ! »

Léo : « Et après tu vas ronchonner parce qu’il y en a trop et que tu sais pas lesquelles choisir ! »

Max : « On fera une édition spéciale blongios ! Et dans une édition spéciale c’est normale de mettre des tas de fotos ! »

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)
Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)
Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Max : « Bonome, ça fait combien de temps qu’on observe les bébés blongios ? »

Le chevalier : « Mmmmm… Environ une demi-heure Maxou. »

Max : « Et les parents ? Ils sont où les parents ? »

Léo : « On a vu la maman partir juste à notre arrivée. »

Samuel : « Et le papa était dans la roselière du coin de l’étang tout à l’heure. »

Max : « Et ils laissent leurs petits tout seuls ? »

Le chevalier : « Apparemment… »

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)
Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Max : « Ben voilà ! Il appelle sa maman ! C’est pas sérieux ça ! Laisser ses petits tout seuls… »

Léo : « Ils sont protégés dans la roselière. »

Samuel : « Il y a pas de prédateurs ici. »

Max : « Oui mais ça se fait pas quand même ! »

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés)

Le chevalier : « Bon, ça fait une heure que nous sommes là. J’ai toutes les fotos que tu veux Maxou. »

Samuel : « Les parents sont pas venus ! Je voulais les féliciter moi ! »

Max : « Une heure ! Ça fait une heure que les petits sont tout seuls ! Ça c’est pas sérieux du tout ! Je vais faire un rapport à Princesse moi ! Motif : abandon de petits pendant une heure ! Je suis sûr qu’ils sont inquiets ! Et ils doivent avoir faim ! »

Le chevalier : « D’accord Max. Tu feras un rapport. Pour le moment, redescendez dans ma poche. Nous rentrons ! »

Plus tard…

Max : « Voilà ! C’était la bonne nouvelle de la semaine ! »

Samuel : « Code 50 chez les blongios ! Bravo les blongios ! Bravo ! »

Léo : « Avec un mois d’avance par rapport à l’année dernière ! L’édition spéciale de l’an VI est datée du 18 juillet ! »

Max : « Avec un peu de chance, il y aura une seconde couvée… »

Léo : « Nous reviendrons au cours de l’été. Petit Sam, tu as pas dit qu’on redonnerait le lien de l’édition spéciale de l’an passé ? »

Samuel : « Si ! Le voilà ! »

Edition spéciale blongios de l’an VI

Max : « Bien, cette édition est maintenant terminée. »

Léo : « Vous savez que les blongios se sont encore reproduits au Royaume des Bernaches. »

Samuel : « Et ça, c’est vraiment une bonne nouvelle 🙂 »

Max : « Il nous reste qu’à vous souhaiter une bonne journée. »

Léo : « Ou une bonne soirée 🙂 »

Samuel : « Et nous vous disons : à bientôt ! »

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.