188 – Le Pays de Penthièvre

Vendredi 23 Février, an V

Le chevalier : « Mes petizours, puis-je vous parler ? »

Max : « On est au lit là bonome. »

Le chevalier : « Je le sais. Je viens de vous coucher. »

Léo : « On a même pas eu notre câlin du soir ! »

Le chevalier : « Je voulais vous parler avant. »

Samuel : « Nous t’écoutons bonome. »

Le chevalier : « Merci mon petit Sam. »

Max : « Qu’est ce qu’il y a ? »

Le chevalier : « Demain nous partons en vacances. »

Max : « Demain ? Et c’est maintenant que tu nous préviens ! Pfff ! »

Léo : « On va où ? En Charentmaritimie ? »

Le chevalier : « Non. Nous allons en Bretagne 🙂 »

Léo : « En Bretagne ! Rhooo ! »

Samuel : « Tabarnak ! Je vais découvrir la Bretagne alors ! »

Léo : « Le Pays du Vent ! »

Max : « On va où ? On retourne à Kraozon ? »

Le chevalier : « Non Max. »

Max : « On va où alors ? »

Le chevalier : « Au Pays de Penthièvre. »

Max : « C’est où ça ? »

Le chevalier : « Côte nord de la Bretagne. »

Léo : « C’est vers le Cap Fréhel ? »

Le chevalier : « Tu connais le Cap Fréhel Léo ? »

Léo : « Ben… Quand on aime les zoisos,, on connaît le Cap Fréhel 🙂 »

Le chevalier : « Nous irons au cap ! »

Léo : « C’est vrai ? La chaaance ! Rhooo ! »

Max : « Il y a des beaux zoisos ? »

Léo : « Rholala oui ! J’ai vu un documentaire ! Rhooo ! »

Samuel : « Cousin Léo rhoe beaucoup 🙂 »

Max : « D’accord. On va au cap. Et quoi d’autre ? »

Le chevalier : « Je pense que nous allons arpenter toute la côte du pays de Penthièvre… »

Max : « On va marcher plusieurs millions d’années par jour encore ? »

Le chevalier : « Cela dépendra des jours Maxou 🙂 »

Max : « Et on va faire la géologie ? »

Le chevalier : « Oui 🙂 »

Samuel : « J’aime bien la géologie moi même si c’est parfois un peu compliqué. »

Max : « A Kraozon c’était un peu compliqué mais moins qu’à Roubignolle. »

Le chevalier : « A Brétignolle-sur-mer ! »

Léo : « Et au Pays de Penthièvre, c’est comment la géologie ? »

Max : « Plus simple qu’à Kraozon, compliqué tout pareil ou pire compliqué ? »

Le chevalier : « Mmmm… Cela va dépendre des endroits. Mais je pense que ça va être pire compliqué… »

Max : « Ah… Pire compliqué qu’à Roubignolle aussi ? »

Le chevalier : « Pire compliqué aussi 🙂 »

Léo : « J’ai hâte d’y être ! »

Max : « Ça c’est Léo ! On lui annonce qu’il va rien comprendre du tout et il a hâte d’y être ! »

Léo : « On va apprendre des tas de choses fort savantes Max ! Et on va voir des beaux zoisos ! »

Max : « Oui Léo. Bonome, à Kraozon on a vu le Gondwana se déchirer puis la chaîne nord-hercynienne se former. »

Léo : « L’ouverture puis la fermeture de l’océan centralien et de l’océan Rhéique ! »

Max : « On va voir quoi au Pays de Penthièvre ? »

Le chevalier : « Des cailloux tout cassés 🙂 »

Max : « Très drôle ! Pfff ! »

Le chevalier : « Du volcanisme des temps anciens, le Continent des Vieux Grès Rouges et puis l’orogenèse cadomienne. »

Léo : « L’orogenèse cadomienne ? Celle d’avant l’orogenèse hercynienne ? »

Max : « À la fin du Protérozoïque il y a 600 millions d’années environ ? »

Samuel : « Je comprends pas tout moi… »

Max : « T’inquiète pas petit Sam ! Bonome non plus comprend pas tout à l’orogenèse cadomienne 🙂 »

Le chevalier : « Je devrais m’en sortir 🙂 »

Léo : « Qu’est ce qu’on va voir bonome ? »

Le chevalier : « Le territoire que nous allons explorer se situe entre le domaine domnonéen à l’ouest et le domaine mancellien à l’est. Nous y verrons la formation d’Armorica par accrétion de terranes, un volcanisme de point chaud, la sédimentation ordovicienne. Entre autres choses… »

Max : « Dakordakordakor… Le domaine bonomien ? C’est quoi ça ? »

Le chevalier : « Je vous expliquerai sur place. »

Léo : « Et les terranes ? C’est quoi les terranes ? »

Le chevalier : « Des petits morceaux de continents qui se baladent tout seuls 🙂 »

Léo : « Merci bonome. Tu nous expliqueras tout ça. »

Max : « Quand on est allés à Kraozon, tu nous as montré des cartes avant de partir. Tu as des cartes du Pays de Penthièvre ? »

Le chevalier : « Mmmmm… Je dois pouvoir en trouver… Alors… Commençons par une vue générale de la Bretagne… »

Schéma structural du Massif Armoricain

Max : « On la connaît déjà cette carte ! On l’a utilisée pour raconter l’histoire géologique de la Bretagne ! »

Samuel : « On voit Fréhel ! »

Le chevalier : « Et Erquy juste à côté. Oui 🙂 Simplifions un peu… »

Schéma structural simplifié du Massif Armoricain

Max : « C’est quand même plus simple ! On voit bien les différents domaines du Massif Armoricain ! »

Léo : « Cisaillement Nord Armoricain, Cisaillement Sud Armoricain… Tu vois petit Sam ? Ce sont des gigantesques failles. »

Samuel : « Comme on a vu dans les Alpes ? »

Max : « Oui. Mais en beaucoup plus grand ! La faille de Chamonix s’observe sur toute la longueur de la vallée de Chamonix. Pas plus. Là, elles découpent toute la Bretagne ! »

Samuel : « On va les voir ? »

Lé chevalier : « Non mon petitours. Nous resterons dans le domaine Domnonéen. »

Max : « Tu nous avais jamais parlé de ce domaine ! »

Léo : « Tu avais regroupé le domaine mancélien avec lui dans un vaste Domaine Nord Armoricain ! »

Le chevalier : « J’affine 🙂 »

Léo : « J’aime bien quand tu affines 🙂 »

Le chevalier : « Tout à l’ouest du domaine Domnonéen il faudrait définir le domaine du Léon. Nous le découvrirons peut-être un jour. Revenons à la région que nous allons explorer… Une vue générale encore large… »

Carte géologique du nord du Massif Armoricain (BRGM)

Le chevalier : « A droite, avec un fond rose noté b2, c’est le domaine mancellien. »

Léo : « On l’a vu en Normandie ! Le synclinal de May ! Je me souviens ! »

Max : « Non Léo. Tu dis des erreurs. Le synclinal de May c’est la couverture 🙂 b2 c’est le briovérien ! C’est le socle ! Celui qu’on a vu à la carrière de la Roche Blain. »

Léo : « Ah oui ! Mais c’est mancellien quand même ! »

Samuel : « Rholala ! Vous en connaissez des choses vous ! »

Max : « Toi aussi petit Sam 🙂 »

Le chevalier : « Le domaine domnonéen commence à l’ouest du Mont Saint-Michel. »

Léo : « Avec toutes les failles ? »

Max : « A l’ouest des failles, c’est encore rose mais pas pareil. Et c’est écrit b1. »

Le chevalier : « C’est l’unité de Saint-Malo. »

Léo : « Elle est chevauchée par l’ouest par les roches représentées en rouge avec des points noirs. »

Le chevalier : « C’est le mole amphibolo-gneissique et dioritique de Coëtmieux – Plévenon – Fort de la Latte. »

Max : « Oui d’accord… Bien… »

Samuel : « Bonome, fais un peu attention à ce que tu dis si tu veux pas que cousin Max se mette à te crier dans les oreilles 🙂 »

Max : « Alors je parlerai de l’unité d’Erquy-Fréhel. Mais cette appellation néglige un peu le socle. »

Samuel : « Encore une histoire de socle et de couverture ? »

Le chevalier : « Oui mon petit Sam. Et nous observerons les deux. Encore à l’ouest il y a l’unité de Saint-Brieuc. Là c’est vraiment compliqué. »

Max : « On va voir tout ça ? »

Le chevalier : « Oui Maxou. »

Léo : « Et avec ça on va comprendre l’orogenèse cadomienne d’il y a 600 millions d’années ? »

Le chevalier : « Je ne sais pas encore 🙂 »

Max : « Tu as prévu combien d’arrêts au total ? »

Le chevalier : « Aucune idée 🙂 »

Max : « Je suppose que tu vas encore tout faire dans le désordre… »

Le chevalier : « C’est fort probable 🙂 »

Max : « Et je vais mettre des mois à graver tout ça dans mon blog… Sans compter les dizaines de milliers de fotos que tu vas faire… »

Léo : « Ça va nous occuper un bon moment 🙂 »

Samuel : « Bonome, tu as d’autres cartes pour nous montrer ce qu’on va faire ? »

Le chevalier : « Oui petit Sam. Voici le cadre général… »

Carte géologique du Pays de Penthièvre (BRGM Géoportail)

Le chevalier : « Commençons par l’itinéraire Erquy – Cap Fréhel… »

Carte géologique de l’itinéraire 1 D’Erquy à Fréhel (BRGM Géoportail)

Le chevalier : « Je pense que nous longerons presque toute la côte depuis l’ouest de la baie d’Erquy jusqu’au Cap Fréhel. J’espère que nous aurons le temps d’aller jusqu’au Fort de la Latte. »

Max : « C’est un château ? »

Le chevalier : « Oui Max. »

Max : « Alors il faudra y aller. »

Le chevalier : « Oui chef Max 🙂 Ensuite nous irons plus au sud. Mais pas très loin au début. Autour de Pléneuf-Val André… »

Carte géologique du début de l’itinéraire 2 Pléneuf Val André (BRGM Géoportail)

Le chevalier : « La plage des vallées, le Verdelet, la pointe du belvédère… »

Max : « Bonome, Le Verdelet, ce serait pas une île où on va à pieds ? »

Le chevalier : « Si Max 🙂 »

Max : « Partout où tu nous emmènes il y a une île où on va à pieds 🙂 »

Le chevalier : « 🙂 J’espère aller jusqu’au Port de Dahouet. Puis nous continuerons vers l’Unité de Saint-Brieuc en différents arrêts… »

Carte géologique de la suite de l’itinéraire 2 (BRGM Géoportail)

Le chevalier : « L’Anse de Morieux, la Pointe des Guettes, la Pointe du Grouin… jusqu’à Hillion… »

Max : « Tout ça ! »

Le chevalier : « Oui 🙂 Puis nous irons de l’autre côté, vers l’Unité de Saint-Malo. La Baie de la Fresnaye… »

Carte géologique du début de l’itinéraire 3 – Baie de la Fresnaye (BGRM Géoportail)

Le chevalier : « J’ai peur que ce soit un peu compliqué… Puis la Pointe du Chevet… »

Carte géologique de la suite de l’itinéraire 3 – La Pointe du Chevet (BRGM Géoportail)

Max : « Ah oui, quand même ! »

Léo : « Rholala ! »

Samuel : « Et on va faire que la géologie ? »

Le chevalier : « Non mon petit Sam ! Nous découvrirons un peu la lande et nous zoisoterons ! »

Max : « Bah oui ! »

Le chevalier : « Je pense que nous irons plusieurs fois au Cap Fréhel. Max, tu risques de ne pas réussir à gérer les milliers de fotos de zoisos que je ne vais pas manquer d’y faire 🙂 »

Léo : « Je sens que ça va me plaire ! »

Samuel : « Tu as hâte d’y être cousin Léo 🙂 »

Léo : « Oh oui ! Je crois que je vais pas réussir à dormir cette nuit. »

Le chevalier : « Tu dormiras pendant la longue chevauchée. Demain, lever aux aurores. Vous avez votre pochette à préparer ! »

Max : « Et la malle ! Les bonnets, les écharpes, les imperméables… »

Le chevalier : « Nous verrons ça demain. Pour le moment, dodo ! »

Max : « Mon pauvre petit bonome, tu vas avoir des petizours bien agités cette nuit 🙂 »

Samuel : « Cousin Léo va rêver des zoisos de Fréhel ! »

Max : « Moi je sais pas de quoi je vais rêver… Mais je sens que je vais pas beaucoup dormir. »

Samuel : « Moi non plus… »

Le chevalier : « Ne faites pas trop de bruit si vous vous chamaillez. Je voudrais dormir moi. Je chevauche demain ! »

Max : « Promis bonome ! »

Le chevalier : « Bonne nuit mes petizours ! »

Les petizours : « Bonnuit bonome ! »

Max : « Voilà Princesse, c’est comme cela que nous avons appris que nous irions en Bretagne 🙂 Mais en vrai c’est plus compliqué que ça. Parce que pendant ce séjour, on a pas pu tout faire ! Et puis il a beaucoup plu à bonome le Pays de Penthièvre. Alors on y est retournés aux vacances suivantes 🙂 Et comme bonome avait toujours pas envie de partir, il a prolongé le second séjour. Au total, on a passé dix neuf jours là-bas ! Tu connais bonome. Avec lui, il y a plusieurs excursions chaque jour. Jusqu’à cinq ou six arrêts ! Tu imagines pas le nombre de dossiers de fotos que nous avons eu à trier ! Pfff ! Alors, avec les cousins, on a décidé de faire des synthèses et de construire un itinéraire en trois parties.

Des Sables de D’Or au Fort de la Latte

De Pléneuf – Val André à Hillion

Autour de Saint Jacut de la Mer.

Ça correspond à peu près aux trois unités géologiques du Pays de Penthièvre. Je sais pas encore combien il y aura d’articles… »

Léo : « Ça a pas été facile de trier tout ça. Surtout que lors de notre arrivée pour le second séjour, nous avons eu une drôle de surprise… On te raconte ça Princesse… »

Samedi 14 Avril, An V

Max : « Bonome, quand est-ce qu’on arrive ? »

Le chevalier : « Nous arrivons Max… Voilà… Je laisse notre monture et… »

Léo : « Oh ! »

Samuel : « Ça alors ! »

Yann, le cousin breton

Yann, le cousin breton

Max : « Bonome, tu as vu ? Il y a un petitours ! On dirait qu’il nous attend ! On peut aller le voir ? »

Le chevalier : « Allez-y 🙂 »

Les petizours et Yann

Max : « Bonjour petitours ! Tu t’appelles comment ? »

Yann : « Bonjour les petizours ! Je m’appelle Yann 🙂 »

Samuel : « Bonjour cousin breton ! »

Max : « Samuel nous appelle toujours cousin 🙂 »

Léo : « Qu’est ce que tu fais là Yann ? »

Yann : « Je vous attendais 🙂 »

Max : « Tu nous attendais ? Tu savais qu’on allait venir ? »

Yann : « J’en étais pas sûr. C’est une drôle d’histoire… »

Léo : « Elle commence par un rêve avec une vieille dame qui navigue sur un bateau accompagnée d’un chien. »

Samuel : « Ensuite le vent t’a parlé et t’a dit qu’il t’emmènerait nous voir. »

Max : « Et la vieille dame t’as dit que tu étais un gentil petitours et qu’il fallait bien retenir ce que t’avait dit le vent 🙂 »

Yann : « Oui… Comment vous le savez ? »

Max : « On te racontera 🙂 »

Léo : « La vieille dame t’a pas laissé un message pour nous ? »

Yann : « Si… Elle a dit de bien faire attention à vous le long des falaises et de bien surveiller votre bonome. Et puis elle a ajouté qu’elle se balade en ce moment pas loin du Continent des Vieux Grès Rouges. »

Léo : « Tante Yvonne est à l’Ordovicien ! »

Yann : « C’est où l’Ordovicien ? »

Max : « L’Ordovicien c’est pas un lieu. C’est un âge ! Son bateau c’est pas un bateau ordinaire. Il navigue pas seulement sur la mer. Il navigue aussi dans le temps. »

Samuel : « L’ordovicien c’était il y a 485 à 443 millions d’années avant nos jours ! »

Max : « Et le Continent des Vieux Grès Rouges c’est la Bretagne de bien avant la Bretagne ! C’est encore le Gondwana ! »

Léo : « Plus vraiment Max. »

Le chevalier : « Bonjour petitours ! »

Yann : « Bonjour chevalier ! »

Les petizours et Yann

Max : « Bonome, on te présente Yann ! »

Samuel : « C’est cousin breton 🙂 »

Le chevalier : « Je suppose que tu vas nous accompagner pendant ce séjour 🙂 Sois le bienvenu dans la tribu Yann. »

Yann : « Merci chevalier ! »

Le chevalier : « Je vais installer votre chambre et mes affaires. Profitez-en pour faire connaissance 🙂 »

Max : « Voilà, maintenant tu connais Yann, Princesse. »

Samuel : « Il était rigolo cousin Breton. Il est arrivé avec son beau petit nœud pour être élégant. »

Léo : « Puis le nœud s’est défait. »

Max : « Ensuite il l’a carrément enlevé 🙂 »

Léo : « On a bien rigolé avec lui ! »

Max : « Mais on a bien étudié aussi. »

Samuel : « Cousin breton était ravi d’apprendre des tas de choses qu’il connaissait même pas du tout ! »

Léo : « Il était très attentif. »

Max : « Le problème c’est qu’on était tristes de le quitter… »

Léo : « Ben oui… »

Samuel : « Mais peut-être qu’un jour on le reverra… »

Max : « Pour en finir avec cette introduction à notre séjour au Pays de Penthièvre, il nous faut parler des caprices de la météo. »

Léo : « Ben oui ! Lors du premier séjour, du 24 février au 1er mars, ce fut la semaine la plus froide de l’année ! »

Samuel : « Moins sept degrés Celsius en moyenne ! En fait, la température a été à peu près constante. Minimum -11°C sans tenir compte du vent. Maximum -3°C. »

Max : « Même qu’il a neigé ! »

Léo : « On a vu la banquise sur la plage 🙂 »

Samuel : « Et les cascades de glace sur les rochers littoraux 🙂 »

Max : « Le sable de la plage était gelé. Encore ouf que bonome est bien équipé ! »

Léo : « Second séjour : du 14 au 25 Avril. Semaine la plus chaude de tous les temps en cette saison ! »

Samuel : « La température est montée jusqu’à 24°C ! »

Max : « Bonome était bien équipé pour le froid. Pas pour le chaud 🙂 »

Léo : « Il a dû s’acheter un bermuda en urgence 🙂 »

Samuel : « Et c’est là qu’il a trouvé la même chemise que toi cousin Max 🙂 »

Max : « La mienne me va mieux 🙂 »

Léo : « Voilà voilà… Soyez pas surpris chers lecteurs de voir dans un même article des fotos par beau temps et d’autres qui montrent des flaques gelées sur l’estran rocheux… »

Samuel : « C’est à cause des regroupements de fotos de sorties différentes sur un même site. »

Max : « Je crois qu’on a tout dit… »

Léo : « On pourrait montrer des fotos de notre chambre ! »

Samuel : « Et des fotos prises le soir depuis notre cabane ! »

Max : « D’accord 🙂 Commençons par le paysage que nous pouvions observer depuis la cabane… »

Le paysage

Le paysage

Léo : « En vrai il y a une route qui passe mais comme il y a pas beaucoup de circulation c’est pas gênant. »

Samuel : « On était juste au bord des falaises. Avec la lande arborée. »

Max : « Et le soir c’était très beau 🙂 »

Le soir
La lune et Vénus au coucher du soleil
La lune

Léo : « On passait un peu de temps le soir avec bonome sur le petit escalier à écouter la mer au pied de la falaise et le vent qui soufflait un peu… »

Samuel : « Cousin breton savait pas que le vent raconte des histoires à ceux qui prennent la peine de l’écouter. »

Léo : « Je crois qu’il a bien aimé se faire gratouiller le front en étant assis sur les genoux de bonome 🙂 »

Max : « Nous aussi 🙂 Et après c’était l’heure du coucher… »

Samuel : « Notre lit est trop petit pour quatre. Alors cousin Max s’est proposé pour dormir dans la malle. »

Max : « Avec ma serviette comme couverture ça allait très bien 🙂 »

La tribu dans sa chambre

Yann, Samuel et Léo

Max

Léo : « Et puis j’ai pris ta place certaines nuit quand même. »

Max : « Oui Léo. »

Samuel : « Cette fois on a tout dit ! »

Max : « On peut s’arrêter là pour la longue introduction ! »

Léo : « On se retrouve bientôt pour la première sortie ! »

Samuel : « C’est peut-être la seule qui est chronologiquement à sa place 🙂 »

Le soir

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.