187 – Le Marais sous la neige…

Samedi 7 Février, An V

Max : « Bonjour bonome. Bien dormi ? »

Le chevalier : « Plutôt bien. Et vous ? »

Max : « On était un peu agités. On se demandait si la neige serait encore là à notre réveil. »

Le chevalier : « Et alors ? »

Léo : « C’est tout blanc partout ! »

Le chevalier : « Il a encore neigé cette nuit ? »

Samuel : « Apparemment 🙂 »

Le chevalier : « Je vois. Max, le café. Samuel et Léo, vous préparez les affaires. »

Max : « On va voir la neige ? »

Le chevalier : « Dès que j’aurai ingurgité la cafetière que tu ne vas pas manquer de me préparer 🙂 »

Max : « Vous voyez ! Je vous l’avais dit ! »

Léo : « On va où ? »

Le chevalier : « Le Marais et les Bernaches ! »

Samuel : « Je prépare tes chaussettes ! »

Le chevalier : « 🙂 »

A l’approche du Marais…

Max : « On a pas pu parquer notre monture à l’endroit habituel. Le Royaume des Bernaches va être fermé… »

Samuel : « Ronchonne pas cousin Max ! Le Marais est accessible lui ! »

Léo : « Rhooo ! Regardez ça ! »

Samuel : « Tout ça de neige ! »

Max : « Rhoolaaalaaaaa ! »

La neige

Max : « Regardez les arbres ! Ils sont tout enneigés ! »

Un arbre

Léo : « C’est bôôô ! »

Samuel : « Vous connaissiez pas la neige ? »

Max : « Pas comme ça ! »

Léo : « On en a vu dans les Alpes avec toi mais elle fondait en arrivant au sol. »

Max : « Là il y a … Au moins 10 cm d’épaisseur ! »

Léo : « Max, je crois qu’on a oublié que petit Sam vient du Lac saint-Jean du Québec du Canada ! »

Max : « Ah bah ouiiii ! Tu connais la neige toi petit Sam ! »

Samuel : « Oui 🙂 Mais je connais pas ça… »

Une piste de petit mammifère

Léo : « C’est une piste de petit mammifère. »

Max : « Tu connais bonome ? »

Le chevalier : « Pas plus que Léo… »

Max : « Qui ça peut être ? »

Léo : « Un mulot, une taupe… »

Samuel : « Il faudrait qu’on étudie un peu les pistes… »

Max : « Bonome, tu as pas un livre de traces de zanimos ? »

Le chevalier : « Si. Mais il n’est pas très complet. J’en cherche d’autres. »

Max : « D’accord. On sait que c’est un petit mammifère. C’est déjà ça. »

Léo : « Les pauvres ! Comment ils font pour trouver du manger ? »

Le chevalier : « Ils se débrouillent Léo. Ne t’inquiète pas pour eux. »

Max : « On avance ? »

Le chevalier : « On avance 🙂 »

Léo : « Rholala ! Le Marais est presque entièrement gelé ! »

Le Marais gelé

Max : « Bonome, on peut aller dans la neige ? »

Le chevalier : « Tu n’as pas peur d’avoir froid ? »

Max : « Les petits mammifères ont pas froid alors les petizours non plus ! Vous venez ? »

Samuel et Léo : « Ouiii ! »

Les petizours

Léo : « C’est un peu froid quand même… »

Le chevalier : « Dépêchez-vous de vous pocher ! Vous allez être tout mouillés ! »

Max : « On y va ! »

Léo : « Brrrr !!! »

Samuel : « Les petizours blancs sont moins frileux 🙂 »

Les arbres enneigés

Max : « Regardez moi ça ! »

Le Marais gelé

Léo : « Ça fait bizarre de voir Le Marais comme ça… »

Max : « Il y a une drôle de piste là… Sous la glace… Tu la vois bonome ? »

Le chevalier : « Oui Max. »

Une drôle de trace

Max : « Tu sais qui est passé là ? »

Léo : « On jamais vu de ragondin ici… »

Max : « Ni de rat musqué… »

Samuel : « C’est peut-être la trace du passage d’un gros poisson. Quand on les aperçoit sous l’eau ils ont souvent une trajectoire comme celle-ci. »

Max : « En l’absence d’autre hypothèse nous dirons que c’est la tienne qui l’emporte petit Sam ! »

Léo : « Regardez tout là-bas ! »

Bécassine des marais (Gallinago gallinago, Scolopacidés)

Samuel : « Une bécassine des marais ! »

Max : « Elle doit avoir froid aux pattes ! »

Le chevalier : « Leur système vasculaire est adapté. »

Léo : « Tu expliques s’il te plaît ? »

Le chevalier : « Les vaisseaux sanguins les plus superficiels peuvent s’obstruer quand il fait trop froid. Comme ça le sang se refroidit moins. Les artères qui irriguent les pattes sont souvent collées aux veines qui en reviennent. Le sang artériel réchauffe le sang veineux. »

Max : « Mais le sang veineux refroidit le sang artériel ! »

Le chevalier : « Certes ! Mais le sang qui remonte dans la patte est déjà un peu plus chaud que celui qui était dans les doigts. »

Samuel : « C’est malin ! »

Léo : « Et puis les zoisos savent bien se réchauffer les pattes ! Ils se mettent sur l’une et replient l’autre sous leur corps, dans leurs plumes. Ils la laissent comme ça le temps qu’elles se réchauffe. »

Max : « Ils peuvent même voler un peu comme ça ! C’est pour ça qu’au début on croyait qu’il y avait beaucoup de zoisos unipattistes. »

Le Marais gelé

Léo : « La poule d’eau ! »

Gallinule poule-d’eau (Gallinula chloropus, Rallidés)

Max : « C’est rigolo de voir les zoisos dans la neige comme ça… Allez, avance bonomou ! »

Samuel : « On reconnaît pas ce chemin ! On se croirait je sais pas où mais ailleurs ! »

Le chemin

Max : « C’est sûr que d’habitude c’est pas comme ça ! »

Léo : « Et il y a aucun bruit ! »

Max : « C’est un peu normal ! Il y a personne d’autre que nous ! »

Léo : « C’est pas que ça ! Écoute Maxou ! »

Samuel : « C’est un silence étouffé ! »

Léo : « C’est la neige qui fait ça ? »

Le chevalier : « Oui Léo. Elle étouffe les sons. »

Max : « Le froid, le tout blanc, les sons étouffés… J’aime bien cette ambiance moi. »

Léo : « C’est bien la neige ! »

Samuel : « Encore des traces de petits mammifères ! »

Max : « D’habitude on les voit pas ! En fait, il y a beaucoup des petits mammifères ! »

Une piste de petit mammifère

Léo : « Maxou, tu avais raison. Le Royaume des Bernaches est fermé ! »

Max : « Zutalor ! Euh… Bonome, tu fais quoi là ? JE SUIS PAS D’ACCORD ! »

Léo : « Moi si ! »

Samuel : « Moi aussi 🙂 »

Max : « Il escalade la barrière juste à côté du vide et vous êtes d’accord ? VOUS ALLEZ PAS BIEN DANS VOS TÊTES OÙ QUOI ? »

Samuel : « Cousin Max, on va être tout seuls dans le Royaume ! »

Léo : « Un Royaume rien que pour nous ! »

Max : « Ah oui… Et si il y a des gardes ? Bonome va aller en prison ! »

Léo : « Les gardes sont pas là ! Regarde la neige ! »

Max : « Aucun trace… Pas d’empreinte… On est vraiment tout seuls ? »

Le chevalier : « Oui Max 🙂 »

Max : « Alors fotoe l’île ! »

Le chevalier : « Voilà ! »

L’Île des Bernaches

Max : « Tu veux pas faire une pause ? Tu t’installes et tu bouges plus ! On profite du calme et du silence neigeux. »

Le chevalier : « D’accord ! »

Quelques minutes plus tard…

Le chevalier : « Mes petizours, je n’ai pas l’habitude d’enfreindre les lois. Je ne me sens pas très à l’aise dans ce Royaume interdit. »

Léo : « Je comprends. Tu veux retourner au Marais ? »

Le chevalier : « Oui. Je préférerais… »

Samuel : « Fotoe les pistes avant s’il te plaît ! »

Max : « Petit Sam repère toutes les pistes ! »

Une piste de petit mammifère
Une piste de petit mammifère

Léo : « Bonome, si tu trouves un beau livre d’empreintes ou de traces de zanimos, il faudra le confier à petit Sam ! »

Max : « Pour le moment, il faut que tu repasses la barrière ! »

Le chevalier : « Je sais faire ! »

Max : « Quand même, bonome, tu es pas un bon exemple pour la jeunesse ! »

Léo : « Si ! »

Max : « Il escalade les barrières ! »

Léo : « Et alors ! C’est qu’une fois ! »

Max : « C’est une fois de trop ! »

Samuel : « Bonome, tu trouves pas que les chamailleries de mes chers cousins sont plus douces sous la neige ? »

Le chevalier : « On les entend moins 🙂 »

Max : « D’accord. On arrête de se chamailler ! »

Léo : « Il y a des mésanges ! »

Max : « Une charbonnière… »

Mésange charbonnière (Parus major, Paridés)

Samuel : « Et une bleue ! »

Mésange bleue (Cyanistes caeruleus, Paridés)

Mésange bleue (Cyanistes caeruleus, Paridés)

Max : « Dites les mésanges, on a des restos pour zoisos chez nous ! Si vous voulez venir, vous serez les bienvenues ! »

Léo : « On vous accueille volontiers ! »

Samuel : « Sachez que vous êtes invitées ! »

Max : « J’en reviens pas de ce chemin ! »

Le chemin

Léo : « C’est vraiment pas pareil quand il y a la neige ! »

Max : « Jamais on l’aurait fotoé ce chemin ! »

Samuel : « Sans la neige, il est pas très beau. »

Max : « Mais là ! Rhooo ! »

Léo : « Et les arbres ! Regardez les arbres ! »

Un arbre enneigé

Max : « Dites, vous nous voyez là ? »

Léo : « Mmmm ? »

Max : « On s’extasie devant le chemin, les arbres… 🙂 »

Samuel : « Ben c’est pas tous les jours qu’on voit Le Marais comme ça ! »

Léo : « Et moi ça me plaît bien qu’on continue à s’extasier devant des choses simples ! »

Samuel : « Je suis bien d’accord avec cousin Léo ! »

Max : « Ben moi aussi 🙂 »

Léo : « Il y a des mouettes qui rigolent ! »

Samuel : « Une juvénile ! »

Mouette rieuse juvénile (Chroicocephalus ridibundus, Laridés)

Mouette rieuse juvénile (Chroicocephalus ridibundus, Laridés)

Max : « C’est son premier hiver. Elle va croire que c’est comme ça tous les hivers ! »

Léo : « Les adultes font sa toilette ! »

Mouette rieuse (Chroicocephalus ridibundus, Laridés)

Mouette rieuse (Chroicocephalus ridibundus, Laridés)

Mouette rieuse (Chroicocephalus ridibundus, Laridés)

Mouette rieuse (Chroicocephalus ridibundus, Laridés)

Max : « Brrr ! L’eau doit pas être très chaude ! »

Léo : « Le problème c’est pas la température ! C’est la capacité calorifique de l’eau ! »

Max : « Léo… Bon, vas-y ! Explique nous ! »

Léo : « Tu sais déjà Maxou ! Dans l’eau, la chaleur se diffuse plus vite que dans l’air. Dans l’air, tu réchauffes une peu d’air autour de toi. Ta chaleur réchauffe pas toute l’atmosphère. Alors que dans l’eau, ta chaleur se propage à toute vitesse dans toute l’eau qu’il y a autour de toi. Du coup, tu te refroidis plus vite. »

Samuel : « J’ai tout compris ! »

Max : « Ça change à rien ce que je disais ! L’eau doit pas être chaude ! »

Léo : « Les plumes ça isole bien 🙂 »

Samuel : « Une bernache du Canada ! »

Bernache du Canada (Branta canadensis, Anséridés)

Max : « Même sur foto on voit que c’est silencieux ! »

Léo : « J’adore cette foto ! »

Samuel : « Elle me chiffonne un peu… C’est la lumière ! Elle vient d’en dessous ! »

Le chevalier : « Exact petit Sam ! La neige blanche éclaire plus que le ciel gris ! »

Max : « Aneigissage de mouettes qui rigolent ! »

Léo : « Aneigissage ? »

Max : « Atterrissage dans la neige en petitoursien du nord 🙂 »

Léo : « C’est vraiment une langue étrange que le petitoursien du nord… Tiens… »

Mouettes rieuses (Chroicocephalus ridibundus, Laridés)

Samuel : « Qu’est ce qu’il y a cousin Léo ? »

Léo : « Il y a des juvéniles, des adultes et un adulte avec déjà son plumage nuptial sur la tête ! »

Max : « Dans la neige ! »

Le chevalier : « En parlant de neige, ça vous dirait de prendre la pose dans la neige ? »

Max : « On est pas en pelages nuptiaux nous ! On est des juvéniles ! »

Le chevalier : « 🙂 Je ferais bien une foto de mes petizours juvéniles non nuptiaux dans la neige. »

Max : « Tu veux qu’on se gèle les fesses ? »

Le chevalier : « Vous avez des pantalons ! »

Léo : « Tu nous portes ? »

Le chevalier : « Je vous porte 🙂 »

Les petizours dans la neige
Les petizours et Le Marais gelé

Max : « C’est bien la neige 🙂 »

Léo : « Mais ça mouille… »

Samuel : « On se poche ! »

Max : « Oh ! La pie ! Elle fait sa toilette dans la neige ! »

Pie bavarde (Pica pica, Corvidés)

Léo : « Tu es sûr qu’elle fait sa toilette ? »

Max : « Ben oui ! Elle a raison ! C’est pratique la neige pour faire sa toilette ! »

Le chevalier : « Vous devriez en profiter ! »

Max : « Insinuerais-tu que nous sommes sales ? Nous, tes petizours ? »

Le chevalier : « Je n’insinue rien du tout 🙂 Je dis juste que vous devriez faire comme la pie 🙂 »

Léo : « Je préfère prendre une douche bien chaude en rentrant moi. »

Des arbres enneigés

Samuel : « Il y a une bécassine des marais. Elle a l’air perdue dans la neige… »

Bécassine des marais (Gallinago gallinago, Scolopacidés)

Bécassine des marais (Gallinago gallinago, Scolopacidés)

Léo : « Ça doit pas être facile de marcher dans toute cette neige… »

Max : « Oui. Les souchets ont pas l’air perturbés eux 🙂 »

Canards souchet (Anas clypeata, Anatidés)

Canards souchets (Anas clypeata, Anatidés)

Samuel : « Il font leur ronde habituelle pour se nourrir. »

Max : « Ce serait pas un bruant des roseaux là-bas ? »

Léo : « Dans les roseaux ? Si 🙂 »

Bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus, Embérizidés)

Bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus, Embérizidés)

Bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus, Embérizidés)

Bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus, Embérizidés)

Samuel : « Et là il y a Rougegorge ! »

Rougegorge (Erithacus rubicula, Muscicapidés)

Rougegorge (Erithacus rubicula, Muscicapidés)

Max : « Fais attention Rougegorge ! Ça glisse la glace ! »

Léo : « Il est reparti dans la végétation. »

Samuel : « C’est plus prudent. »

Le chevalier : « Mes petizours, êtes-vous contents d’avoir vu la neige ? »

Samuel et Léo : « Ouiii ! »

Max : « Mais ta question veut dire qu’on va rentrer… »

Le chevalier : « Il le faut bien Maxou. »

Max : « Encore deux minutes ! Pour fotoer les bécassines des marais ! »

Le chevalier : « D’accord. »

Bécassine des marais (Gallinago gallinago, Scolopacidés)

Léo : « Oups ! Vous avez vu ? Elle a failli ploufer ! »

Bécassine des marais (Gallinago gallinago, Scolopacidés)

Bécassine des marais (Gallinago gallinago, Scolopacidés)

Max : « Dites les zoisos, il faut faire attention sur la glace ! Ça glisse et elle peut craquer et vous faire ploufer ! »

Léo : « Je pense qu’ils vont bien se débrouiller Maxou. »

Max : « J’ai le droit de leur dire de prendre soin d’eux non ? »

Samuel : « Bien sûr cousin Max ! »

Le chevalier : « Allez, on rentre maintenant. »

En rentrant on a pris la douche chaude pour se réchauffer. Parce que nos pantalons se sont tout mouillés dans la neige. Après ça, on est allés au lit, sous les couvertures, pour avoir bien chaud. Et puis on s’est endormis. Bonome nous a quand même fait notre bisou de bonnuit même si on dormait et que c’était pas encore la nuit…

Voilà Princesse. On a vu la neige 🙂

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.