Chronique du confinement (2)

Jeudi 19 Mars, An VII

Max : « Bonjour à tous ! »

Léo : « Nous revoici pour la chronique du confinement. »

Samuel : « Nous continuons à observer les zoisos depuis nos fenêtres. »

Max : « Nous sommes des petizours disciplinés et nous sortons pas. »

Léo : « J’espère que vous restez bien confinés vous aussi. »

Samuel : « Pour ratatiner le virus ! Et vlan le virus ! »

Max : « Et nous espérons que vous allez bien. Nous oui 🙂 »

Léo : « Commençons notre chronique. »

Samuel : « Ce jeudi alors que bonome traînait un peu au lit, il s’est levé d’un coup et a attrapé son appareil. »

Max : « On a eu du mal à escalader pour aller à la fenêtre. »

Léo : « Mais ça en valait la peine ! »

Samuel : « Rhooo oui ! »

Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea, Motacillidés)

Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea, Motacillidés)

Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea, Motacillidés)

Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea, Motacillidés)

Samuel : « C’est une bergeronnette des ruisseaux ! »

Léo : « Une bergeronnette ! Là ! Sur un perchoir ! »

Max : « Pour les plus étourdis d’entre vous, je rappelle que le nom bergeronnette vient de berge. Et une berge c’est le bord d’un plan d’eau. La bergeronnette des ruisseaux vit de préférence sur les berges des ruisseaux. »

Léo : « Jusqu’à preuve du contraire, ce perchoir est pas une berge de ruisseau ! »

Max : « Et le ruisseau le plus proche est au Royaume des Cygnes Noirs à environ 500 mètres d’ici. »

Samuel : « A vol de zoiso c’est pas très loin… »

Max : « Pendant que la bergeronnette faisait un petit brin de toilette, rougequeue noir chantait sur l’autre perchoir… »

Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros, Muscicapidés)

Rougequeue noir (Phoenicurus ochruros, Muscicapidés)

Léo : « Dans cet article nous allons nous calmer sur les films. Donc pas d’enregistrement du chant. »

Max : « L’appareil de bonome est pas très bon pour le son et puis les articles sont trop lourds. Ils chargent pas et on peut pas voir les films. »

Samuel : « Même que nous avons dû couper en deux l’article précédent en supprimant des objets média. »

Léo : « Revenons à rougequeue noir. Vous avez vu ses couleurs ? Les variations de noir ? »

Max : « Non ! Non ! Pas de noir ! Le noir n’est pas une couleur ! »

Samuel : « Cousin Max, jouerais-tu aux citations ? »

Max : « Ouiii 🙂 »

Samuel : « On laisse nos lecteurs chercher ? »

Max : « On donnera la bonne réponse à la fin de l’article 🙂 »

Léo : « La bergeronnette qui avait quitté son perchoir est revenue quelques minutes plus tard. »

Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea, Motacillidés)

Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea, Motacillidés)

Léo : « Puis les moineaux domestiques sont venus dans le tilleul. »

Max : « Voici monsieur Moineau 🙂 »

Monsieur Moineau (Passer domesticus, Passéridés)

Samuel : « Observez bien cette foto. Il y a deux petites plumes noires à la base de l’aile. Vous les voyez ? C’est l’alule ou alula. Nous vous en avons parlé lors de la présentation des pelotes de réjection des hiboux moyen-ducs. Allez voir l’article. C’est fait ? Alors vous savez que ces plumes sont portées par le pouce. Le pouce du moineau est juste là ! »

Max : « Ces petits plumes sont appelées rémiges bâtardes et forment ce qui est parfois appelé aile bâtarde. »

Léo : « Après ça on a eu une belle surprise ! »

Pouillot véloce (Phylloscopus collybita, Phylloscopidés)

Max : « C’est un pouillot véloce ! »

Samuel : « C’est la première fois qu’on en voit depuis chez nous ! »

Max : « Bon, il a fait que passer mais quand même ! »

Samuel : « Un pouillot véloce ! »

Léo : « Chez les Charbonnières, rien de spécial ! Madame fait des allers-retours pour aménager le nid et monsieur s’inquiète quand elle revient pas assez rapidement… »

Samuel : « Et la bergeronnette des ruisseaux est encore revenue ! »

Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea, Motacillidés)

Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea, Motacillidés)

Max : « Je me demande bien ce qu’elle fait ! »

Léo : « Aucune idée ! »

Samuel : « Il faudra surveiller pour savoir si elle repasse les jours prochains… »

Max : « Comme on regardait le tilleul pour chercher les zoisos, on s’est rendus compte que les bourgeons commençaient à s’ouvrir. »

Les bourgeons du tilleul

Samuel : « On s’est dit qu’on pourrait suivre ça. Bonome a gentiment fotoé des bourgeons. On vous les montrera régulièrement. »

Léo : « Si le temps le permet ! »

Max : « Comme on sort pas à cause du confinement, on regarde plus la météo. Ça sert à rien. »

Samuel : « Ça fait quand même quelques jours qu’il a pas vraiment plu. Les inondations doivent se calmer. »

Max : « On ira voir quand on pourra sortir… »

Léo : « Pendant ce temps monsieur Charbonnière continue de s’impatienter… »

Samuel : « Après ça nous eûmes la visite de monsieur et madame Pinson des arbres. »

Léo : « Mais pas en même temps ! D’abord monsieur est passé vite fait, comme ça… »

Pinson des arbres mâle (Fringilla coelebs, Fringillidés)

Pinson des arbres mâle (Fringilla coelebs, Fringillidés)

Max : « Puis il y eut madame. Elle est restée un peu plus longtemps dans le tilleul. »

Pinson des arbres mâle (Fringilla coelebs, Fringillidés)

Pinson des arbres mâle (Fringilla coelebs, Fringillidés)

Pinson des arbres mâle (Fringilla coelebs, Fringillidés)

Pinson des arbres mâle (Fringilla coelebs, Fringillidés)

Léo : « Il faudrait qu’ils se croisent si ils veulent faire des œufs ! »

Max : « On entend souvent monsieur chanter. Madame doit le connaître 🙂 »

Samuel : « Puis la bergeronnette des ruisseaux est encore venue se percher ! »

Bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea, Motacillidés)

Max : « C’est vraiment étrange… »

Léo : « Mais moi je suis bien content qu’elle soit passée ! »

Samuel : « Ben oui ! Ça change de moineaux et des mésanges ! »

Léo : « On voit pas Rougegorge… »

Max : « Merle non plus… »

Samuel : « Ce sont des lève-tôt ! Bonome m’a dit que lors d’un réveil nocturne il a entendu les deux ! »

Max : « Moi j’ai entendu monsieur Charbonnière à 4h du matin ! Il a chanté pendant une heure ! J’arrivais plus à m’endormir ! »

Samuel : « Pour une fois c’était pas à cause de cousin Léo qui imitait les zoisos dans son sommeil 🙂 »

Léo : « 🙂 Bon, il me semble que nous avons terminé. »

Samuel : « Cousin Max, avant de clore cet article, veux-tu bien nous donner la solution à la citation ? »

Max : « Je veux bien ! Elle est du grand Clémenceau. Il connaissait bien le grand Monet, peintre de la couleur. Et devant son cercueil recouvert d’un drap noir, il aurait arraché le drap noir en disant : ‘Non ! Non ! Pas de noir pour Monet ! Le noir n’est pas une couleur !’ »

Samuel : « Merci beaucoup cousin Max ! Tu es un vrai puits de culture 🙂 »

Léo : « 🙂 Nous pouvons à présent conclure cet article. »

Samuel : « A bientôt ! »

Claude Monet, Les coquelicots, 1873, huile sur toile

Continuer la promenade

5 réflexions au sujet de « Chronique du confinement (2) »

  1. Bonjour Arthur 🙂
    Merci pour la vidéo. On va l’ajouter à un article.
    J’espère que tout le monde va bien dans le Petit Royaume de Brindille 🙂
    A bientôt peut-être…
    Gratouillis à Brindille

  2. Hello les petizours confinés !
    Merci pour tous ces articles que vous continuez de graver 🙂
    Pour Pâques, on vous envoie une petite vidéo de petits poussins ! Prenez soin de vous, et surtout du grand chevalier non scolopacidé!
    Gratouillis à tous 4 de Brindille et moi, en attendant de vous revoir vite ! 🙂

  3. Effectivement ne soyons pas pressés pour les zobséques…
    Concernant les zoizos, j’entends toujours les Zupettes dans le coin (Upupa Epops, on dirait un nom de bonbon !) mais toujours pas de visu.
    Une connaissance LPOiste m’a appris leur surnom… Pudubec. Il parait que c’est fétide si on s’approche trop ! A vérifier (mais la source semble digne de confiance)
    Bref, ne soyons pas non plus obséquieux, donc : Salut Max.

  4. Bonjour Babbati,
    si tu veux bien, on va pas se presser pour nos obsèques. On verra plus tard 🙂
    A bientôt !

  5. Vu que ça parle pas que zoizos, je me permets également de citer G. Clemenceau sur les obsèques.
    « Pour mes obsèques je ne veux que le strict nécessaire, c’est à dire moi ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.