23 Février, An VII – Les Ansériformes

Dimanche 23 Février, An VII

Dans cet article nos chers petizours ont retranscrit une longue conversation qu’ils ont eue sur le terrain au sujet des Ansériformes. Une fois de plus, le problème de leur classification est revenu dans la discussion.

Max : « Bonjour amis lecteurs ! Aujourd’hui nous sommes allés au Grand Étang malgré le temps gris et le vent. »

Samuel : « Il souffle fort le vent mais on s’en fiche c’est notre ami 🙂 »

Léo : « En ce moment, il se dégourdit les nuages en soufflant très fort 🙂 »

Max : « Au Grand Étang nous avons eu une bonne surprise. On vous dit pas encore. Mais elle nous a donné envie de réviser les canards. »

Léo : « Les canards ? Tu parlerais pas des Ansériformes plutôt ? »

Max : « Si. Mais je dis canards pour pas effrayer nos lecteurs ! »

Samuel : « Nos lecteurs sont pas des ignares. Ils connaissement les Ansériformes. »

Max : « Oui ben grand bien leur fasse ! Parce que c’est un peu compliqué les Ansériformes. Pourtant rien ressemble plus à un canard qu’un autre canard ! »

Léo : « Surtout les femelles ! »

Samuel : « Et les mâles en plumage d’éclipse ! »

Max : « Faisons un point sur la systématique des Ansériformes. »

Samuel : « On devrait commencer par rappeler ce qu’est un Ansériforme ! »

Léo : « Bonne idée petit Sam ! Qui commence ? »

Max : « Je m’en occupe ! Les Ansériformes sont tous au moins de taille moyenne. Il y en a pas des petits comme des Passereaux. Ils font de 30 à 180 cm d’envergure et pèsent de 230 à 23 000 grammes. Ils sont de couleurs variées. Il faut savoir que les Anatidés peuvent avoir des plumes iridescentes vertes, bleues ou bronze. Mais ça, on vous l’a déjà dit. Le bec a presque toujours des lamelles cornées. J’ai lu que le palais est desmognathes mais je sais pas ce que ça veut dire. »

Léo : « C’est du grékancien ! Il faut demander à bonome ! »

Max : « BONOOOM’ BOOOÔÔÔNOOOOM’ »

Le chevalier : « Oui Max. »

Max : « Bonome, ô bonomou, splendeur de la nature, prince des naturalistes… »

Le chevalier : « Mouai… Formule ta demande, nous gagnerons du temps 🙂 »

Max : « 🙂 On a besoin du grékancien pour les Ansériformes. »

Le chevalier : « Le grékancien ? Max, personne parle le grékancien ! »

Max : « Ben c’est ça le problème ! Les Ansériformes ont un palais desmognathe mais personne sait ce que ça veut dire ! »

Le chevalier : « Mmmmm… Gnathes… Ça veut dire mâchoire. DesmoDesmo… Mmmm… C’est ce qui en rapport avec un ou des ligaments… »

Léo : « Ce qui voudrait dire que le palais… ou la mâchoire… serait relié… Non ! Le palais est relié à la mâchoire par des ligaments ! C’est ça ! »

Max : « Tu es d’accord bonome ? »

Le chevalier : « Ça me plaît bien 🙂 »

Max : « D’accord… Et alors ! »

Léo : « Maxou, les Ansériformes sont souvent filtreurs ! Ils aspirent de l’eau et la rejettent par leur bec légèrement entrouvert. Les lamelles cornées du bec et du bord de la langue retiennent le manger et l’eau sort. Le palais relié à la mâchoire par des ligaments permettrait les mouvements d’aspiration ! »

Samuel : « Rholala cousin Léo, elle est bien ton hypothèse ! »

Max : « Elle tient compte de la faculté d’aspiration de la plupart des Ansériformes. Merci bonome pour le grékancien 🙂 Euh… Puisque tu es là. C’est quoi des doigts anisodactyles ? »

Le chevalier : « C’est quand il y a trois doigts vers l’avant et un autre vers l’arrière. »

Max : « Comme chez la plupart des zoisos ! Merci bonomou 🙂 »

Le chevalier : « Sachez quand même que chez les Anatidés le doigt arrière peut être absent ou très court et relevé. »

Max : « Encore merci ! »

Samuel : « Il faut dire aussi que chez les Ansériformes, le corps est horizontal. Le dessous est souvent plat et les pattes sont situées en dessous. »

Léo : « On ajoute un cou relativement long et fort souvent en col de cygne et on a un Ansériforme typique ! Hop là l’Ansériforme ! »

Samuel : « On peut revenir à la classification des Ansériformes. »

Léo : « Ansériformes c’est l’ordre. »

Samuel : « C’est après que ça se complique. »

Max : « Selon la Commission pour l’Avifaune Française, il y a qu’une seule famille : les Anatidés. »

Léo : « Pour la CAF c’est tout des Anatidés. Les oies, les bernaches, les cygnes, les canards, les fuligules, les harles… Tout ça c’est des Anatidés. Une seule famille, pas de sous famille. »

Samuel : « Alors que selon le Congrès Ornithologique International il y a des sous-familles et même des tribus. »

Max : « Bon, on vous l’a déjà dit, la nature s’en fiche de tout ça. »

Léo : « Mais quand on fait la systématique, il faut tenir compte de la phylogénie. »

Samuel : « La phylogénie c’est l’histoire évolutive. »

Max : « Parce que le paradigme en biologie c’est que l’évolution est passée par là. Il faut toujours tenir compte de l’évolution. »

Samuel : « Paradigme ? Cousin Max, remplacerais-tu notre cher bonome ? »

Max : « Tu connais pas paradigme ? »

Samuel : « Ça me dérangerait pas que tu redéfinisses… »

Max : « Un paradigme c’est une représentation du monde, une manière de voir les choses, un modèle cohérent… La biologie doit tenir compte de l’évolution des espèces. C’est comme ça la biologie maintenant. Elle est évolutive. »

Samuel : « Merci cousin Max. »

Léo : « Revenons à la systématique et à l’évolution. Avec des exemples ce serait sûrement plus simple. Vous connaissez les oies grises. En voici une… »

Une oie cendrée (Anser anser, Anséridés)

Léo : « Il y a actuellement cinq espèces d’oies grises qui se ressemblent beaucoup. On peut penser qu’elles ont eu un ancêtre commun. »

Samuel : « Il en va de même pour les cygnes. »

Cygne tuberculé (Cygnus olor, Anséridés)

Samuel : « Il y a le cygne tuberculé, le cygne chanteur et le cygne de Bewick. Les deux derniers sont difficiles à distinguer. On peut penser qu’ils ont eu un ancêtre commun et que cet ancêtre commun en a eu un avec celui du cygne tuberculé. »

Max : « On peut remonter comme ça en prenant plus d’espèces. »

Léo : « Il y aurait différentes branches dans l’arbre phylogénique des Ansériformes. »

Samuel : « Un arbre phylogénique c’est comme un arbre généalogique mais pour des espèces. »

Léo : « Notre hypothèse à nous, les petizours, c’est qu’il y aurait au moins deux branches principales. Celle des grands Ansériformes avec un long cou. »

Samuel : « Nous, on dit que ce sont les Anséridés. Mais je crois qu’il vaudrait mieux dire les Ansérinés »

Léo : « Cette branche se diviserait en plusieurs autres branches : celle des cygnes, celles des oies, celle des bernaches… »

Samuel : « A mon avis il y a les dendrocygnes aussi de ce côté là. »

Max : « La seconde comprendrait les petits Ansériformes et se diviserait elle aussi. »

Léo : « Nous on l’appelle les Anatidés. Mais on sait bien que c’est pas vraiment ça. Les Anatinés ce serait sûrement mieux. »

Max : « Selon moi, il y aurait les canards d’un côté et les Harles de l’autre. »

Samuel : « Chacune des sous-branches serait elle même ramifiée et à la fin on arriverait aux espèces, aux extrémités des rameaux les plus fins. »

Léo : « Nous, ça nous paraît pas logique de faire une seule famille et de mettre toutes les espèces en vrac dedans. »

Samuel : « Ça nous semble pas respecter le paradigme de la biologie évolutive. »

Arbre phylogénétique des Ansériformes selon Delacour et Mayer, 1945

Max : « Après ce préambule un peu long nous allons passer aux fotos. »

Léo : « On vous prévient : ce sont pas de belles fotos. »

Samuel : « Mais on voulait vous montrer comment c’est en vrai, quand les zoisos sont loin et qu’ils ont l’air tout petits même avec le super-méga-zoom. »

Max : « Comme ça vous comprendrez que c’est pas facile de faire des comptages. »

Léo : « Commençons. »

Max : « Il faut faire un point inondation ! »

Léo : « Foto ! »

Depuis le Grand Observatoire

Samuel : « Le niveau continue de monter… »

Léo : « Et il fait rien qu’à pleuvoir ! »

Max : « Ça va encore monter ! Pfff… »

Léo : « C’est à cause de la montée du niveau de l’eau qu’il y a plus de cygnes tuberculés au Grand Étang ! Ils vont dans les champs inondés ! »

Samuel : « Là il y en avait six au Trou à Lapin et on en avait vu treize au Pré aux Joncs ! »

Léo : « Par contre, il y a encore des bernaches du Canada. »

Max : « On les aperçoit au loin sur une petite bande de terre qui se réduit de jour en jour et elles vont sur les îles qui émergent encore. »

Samuel : « Là elles font la sieste les bernaches du Canada. »

Bernaches du Canada (Branta canadensis, Anséridés)

Max : « Vu comme elles sont dispersées et un peu cachées on peut pas bien les compter précisément. On a estimé que le groupe comportait environ 80 individus. »

Bernaches du Canada (Branta canadensis, Anséridés)

Max : « Ensuite, dans mon beau livre de zoiso, il y a les ouettes d’Égypte. Les premières que j’ai vues c’était ici. »

Léo : « On les a vues faire la parade au printemps dernier 🙂 »

Samuel : « En ce moment il y en a pas ici. Mais il y a le couple du Royaume des Bernaches… »

Max : « On les a croisées lors de notre dernière inspection mais on vous les a pas montrées. Les voici… »

Ouette d’Égypte (Alopechen aegyptiaca, Anséridés)

Ouette d’Égypte (Alopechen aegyptiaca, Anséridés)

Max : « Comme vous le constatez vous-mêmes elles sont très à l’aise ces ouettes. Elles se baladent sur le chemin en s’en fichant des zoms 🙂 »

Samuel : « On voit bien la forme des Ansériformes sur ces fotos. »

Max : « Oulala ! J’ai oublié quelque chose moi ! Vous auriez pu me reprendre ! On a pas dit que les Ansériformes ont les pattes palmées ! »

Léo : « Oups 🙂 »

Samuel : « Oubli réparé ! »

Léo : « Passons aux Anatidés Anatinés… »

Samuel : « Quatre tadornes de Belon ont été signalés ce matin mais nous les avons pas vus. »

Max : « Ce sont des Tadorini. »

Léo : « Nous, nous avons pu observer des Anatini, des Aythini et un Carini. »

Samuel : « Dites, on suit totalement la classification du Congrès Ornithologique international et pas du tout celui de la CAF. »

Max : « Ben oui, et alors ? »

Samuel : « La dame de la LPO avec laquelle bonome a discuté un jour va pas être d’accord. »

Max : « On s’en fiche ! Elle lit pas mon blog 🙂 »

Léo : « 🙂 Le premier des Anatini est le plus connu ! C’est le canard colvert. Chose étrange, ils sont assez rares au Grand Étang les colverts. Il arrive même qu’on en observe aucun ! »

Samuel : « Là, on a eu de la chance. Monsieur et Madame Colvert sont venus juste là ! »

Canards colverts (Anas platyrhynchos, Anatidés)

Canards colverts (Anas platyrhynchos, Anatidés)

Max : « La seconde foto montre la façon dont se nourrissent les canards dits de surface. Ils basculent le corps en avant. »

Samuel : « Les canards chipeaux sont aussi des canards de surface. On en a vu plusieurs dizaines… »

Canard chipeau (Anas strepera, Anatidés)

Canard chipeau (Anas strepera, Anatidés)

Léo : « Ils étaient très agités. Surtout les mâles. On comprend pas bien leur comportement. Ils s’agitent en petits groupes, volent sur quelques mètres ou dizaines de mètres, se posent, se chamaillent… »

Canard chipeau (Anas strepera, Anatidés)

Max : « Bonome a pas pensé à filmer. C’est dommage. Les vidéos auraient été de meilleure qualité que les fotos. »

Canard chipeau (Anas strepera, Anatidés)

Canard chipeau (Anas strepera, Anatidés)

Canard chipeau (Anas strepera, Anatidés)

Canard chipeau (Anas strepera, Anatidés)

Samuel : « Ensuite on a eu une belle surprise 🙂 »

Canards pilets (Anas acuta, Anatidés)

Canards pilets (Anas acuta, Anatidés)

Canards pilets (Anas acuta, Anatidés)

Canards pilets (Anas acuta, Anatidés)

Max : « Ce sont des canards pilets ! »

Samuel : « La chaaance ! »

Léo : « Bon, là on les voit pas bien. Et en plus ils sont agités. Ils s’envolent pour se chamailler. Mais on les reconnaît ben quand même. »

Samuel : « On vous avait prévenus ! Ce sont pas des belles fotos dans cet article ! C’est la réalité ! »

Max : « Il y a quand même le super-méga-zoom ! »

Léo : « Bonome a réussi d’autres fotos plus tard. »

Canards pilets (Anas acuta, Anatidés)

Canards pilets (Anas acuta, Anatidés)

Max : « Il y a huit mâles et sept femelles. Et ils restent tout groupés. Ils se mélangent pas avec les autres canards les pilets. »

Léo : « C’est parce qu’ils ont pas l’habitude d’être ici. »

Samuel : « Passons aux canards souchets. Il y en avait plusieurs dizaines. On vous montre un petit groupe de mâles qui font la sieste. »

Canards souchets (Anas clypeata, Anatidés)
Canards souchets (Anas clypeata, Anatidés)

Max : « Vous avez sûrement reconnu quelques chipeaux sur cette foto. C’est parce que les canards sont souvent tout mélangés. »

Léo : « On a eu du mal à trouver des fotos avec des canards isolés. Là, ce sont des canards siffleurs vus de très très loin ! »

Canards siffleurs (Anas penelope, Anatidés)

Max : « Vous les reconnaissez ? Du gris et du blanc sur l’aile, du rouge sur la tête avec une bande médiane jaune. Les femelles sont plus difficiles à identifier. »

Samuel : « Après on passe aux sarcelles d’hiver. On en a aperçu quelques unes de très loin. Alors on vous montre des fotos faites quelques jours plus tôt au Petit Marais. »

Sarcelle d’hiver femelle (Anas crecca, Anatidés)

Sarcelle d’hiver femelle (Anas crecca, Anatidés)

Léo : « On recycle nos fotos non utilisées 🙂 »

Samuel : « Vous avez bien évidemment remarqué que toutes les femelles sont marron et c’est pas toujours facile de les identifier. »

Max : « On devrait faire un jeu ! »

Léo : « Non Maxou ! On est déjà en retard dans nos bulletins d’informations ! Pour faire le jeu il faudrait qu’on se replonge dans toutes les fotos pour retrouver les femelles isolées. On a pas le temps ! »

Max : « Oulala ! D’accord Léo. On fait pas de jeu… »

Samuel : « On passe aux canards ploufeurs en commençant par les nettes rousses. Il y en avait une petite dizaine à peu près visibles… »

Nettes rousses (Netta rufina, Anatidés)

Nettes rousses (Netta rufina, Anatidés)

Max : « A peu près visibles… Pour les retrouver ces nettes rousses, il faut reprendre la foto du début, celle qui montre le niveau de l’eau. Sur la droite au fond, il y a un arbre isolé, les racines dans l’eau. Si je me souviens bien, elles sont un peu sur la droite. On peut pas dire qu’elles soient bien visibles… »

Samuel : « C’est comme ça l’ornithologie ! Les zoisos viennent pas toujours juste là ! »

Léo : « Un monsieur milouin est venu tout près. Pourtant il y a pas beaucoup des milouins en ce moment… »

Fuligule milouin (Aythya ferina, Anatidés)

Fuligule milouin (Aythya ferina, Anatidés)

Fuligule milouin (Aythya ferina, Anatidés)

Fuligule milouin (Aythya ferina, Anatidés)

Max : « Vous avez vu comment font les ploufeurs ? Ils font des plongeons canards 🙂 »

Samuel : « Comme autres fuligules il y a les morillons. Eux aussi sont des ploufeurs mais on a pas de foto qui le montre. »

Max : « Regardez dans nos archives 🙂 »

Fuligules morillons (Aythya fuligula, Anatidés)

Fuligules morillons (Aythya fuligula, Anatidés)

Léo : « Il nous reste deux beaux canards mais vus de loin. Tout d’abord un garrot à œil d’or type femelle. Lui aussi est un ploufeur. On en a déjà montré mais toujours d’assez près. Là, il faut vous dire qu’il est fotoé au super-méga-zoom et que la foto a été rognée. En vrai, c’est pas tout le monde qui l’aurait vu 🙂 »

Garrot à œil d’or femelle (Bucephala clangula, Anatidés)

Samuel : « Le suivant non plus ! Même nous on l’avait pas remarqué. Il y a que bonome ! »

Canard musqué (Cairina moschata, Anatidés)

Léo : « C’est un canard musqué ! Une première pour nous au Grand Étang ! »

Max : « Voilà, on en a fini avec les canards 🙂 »

Léo : « Maxou, tu voulais faire un jeu il me semble. »

Max : « Tu as dit que ça prendrait trop de temps ! »

Léo : « J’ai une idée ! On a des fotos avec plusieurs des espèces que nous venons de présenter. Les canards sont tout mélangés. On peut les mettre et demander à nos lecteurs qui ils voient. »

Max : « Bonne idée ! Ça prend rien comme temps et il y a un jeu. C’est quelles fotos ? »

Léo : « Celles ci… »

1 2
3 4

Max : « Voilà notre jeu chers lecteurs ! Dites nous qui vous voyez et vous gagnerez du chocolat ! »

Léo : « Tu pourrais demander à bonome avant ! »

Max : « On a pas de lecteurs. Personne va jouer alors ça va pas coûter cher en chocolat 🙂 »

Léo : « 🙂 »

Samuel : « Dites, ça vous dérange pas si on continue cet article avec des fotos de quelques uns de nos amis ? »

Max : « Quels amis ? »

Samuel : « Les grébuaous et Martin. »

Max : « Les grébuaous 🙂 »

Léo : « Grébu, Gréba et Grébou 🙂 »

Max : « Grébou, le grèbe castagneux, le chouchou zoiso de bonome 🙂 »

Grébu internuptial (Grèbe castagneux, Tachybaptus ruficollis, Podicipédidés)

Samuel : « Là il est encore en plumage internupatial mais certains sont déjà nuptiaux comme celui ci, fotoé au Royaume des Grèbes il y a quelques jours… »

Grébou nuptial (Grèbe castagneux, Tachypatus ruficollis, Podicipédidés)

Max : « Grébu, le grèbe huppé. Il a attrapé un gros poisson qu’il arrive pas à avaler 🙂 »

Grébu et son poisson (Grèbe huppé, Podiceps cristatus, Podicipédidés)

Léo : « Il s’y est pris en plusieurs fois mais on est même pas sûrs qu’il a fini par le glouber. Peut-être qu’il l’a abandonné… »

Samuel : « La semaine prochaine on a fotoé des bébés grébus 🙂 »

Léo : « Pardonnez à notre petit Sam cette grammaire plutôt étrange. Au moment où nous écrivons ces lignes nous sommes déjà la semaine prochaine et nous savons déjà ce qu’il s’est passé 🙂 »

Petit grébu

Petit grébu
Grébu et ses petits (Grèbe huppé, Podiceps cristatus, Podicipédidés)

Max : « Ces deux jeunes grébus ont encore des stries sur le cou et le visage. Les taches rouges sont plus vraiment visibles. Du duvet est apparu sur le dos mais on voit plus les stries noires. Et il font environ les deux tiers de la taille de l’adulte. Nous estimons leur âge à environ six semaines. »

Léo : « On garantit pas l’exacte exactitude de cet âge. »

Samuel : « C’est une estimation. Voilà pour les grébus. »

Max : « Gréba, le grèbe à cou noir… Fotoé la semaine prochaine aussi 🙂 »

Grébas (Grèbes à cou noir, Podiceps nigricollis, Podicipédidés)

Léo : « Ben oui… Il faut le savoir. Super-méga-zoom sous la pluie… Mais ce sont bien des grébas. »

Samuel : « Dont deux sont déjà presque en plumage nuptial. »

Max : « Oui, bon, ça se voit pas vraiment sur cette foto. Mais c’est comme ça les inspections ! Les zoisos viennent pas toujours nous dire bonjour ! »

Léo : « Terminons par Martin du Royaume des Pics. »

Martin (Alcedo atthis, Alcédinidés)

Martin (Alcedo atthis, Alcédinidés)

Samuel : « C’est notre ami Martin 🙂 »

Léo : « Les grébuaous sont aussi nos amis 🙂 »

Max : « Voilà voilà… »

Samuel : « On a terminé… »

Léo : « Nous espérons que notre longue discussion sur les Ansériformes vous a pas paru trop longue. »

Max : « C’est aussi ça les inspections. »

Samuel : « On parle boutique 🙂 »

Léo : « Lors de notre prochain bulletin d’informations nous ferons un nouveau point sur les niveaux d’eau. »

Max : « Et nous insisterons un peu plus sur les passereaux du Grand Étang. »

Samuel : « Nous vous montrerons également la belle surprise 🙂 »

Léo : « Une bien belle surprise 🙂 »

Max : « Pour le moment, il est temps de nos quitter. »

Samuel : « Nous on va au lit 🙂 »

Max : « A bientôt chers lecteurs ! »

Continuer la promenade

5 réflexions au sujet de « 23 Février, An VII – Les Ansériformes »

  1. Bonjour Galaxie,
    Bonne question 🙂 Tout dépend du zoisos. Martin, notre ami le martin-pêcheur d’Europe, va pas plus profond que deux ou trois mètres. La plupart du temps il dépasse pas un mètre. Les fuligules, qui sont des canards ploufeurs, vont plus profond. Il me semble qu’il peuvent dépasser dix mètres de profondeur. Les grèbes, comme notre amis grébus, ploufent pas forcément très profond. Ils préférent nager sous la surface pour poursuivre des poissons.
    C’est compliqué de donner une bonne réponse puisqu’il existe des tas de zoisos ploufeurs 🙂
    A bientôt Galaxie 🙂

  2. Bonjour Galaxie 🙂
    Bonne question 🙂 Mais nous y répondons dans cet article. Oui, il existe des canards qui plongent. Nous, on dit qu’ils ploufent. C’est du petitoursien. Il y a des tas de zoisos qui ploufent, pas seulement les canards. Il y a les grèbes. Il me semble qu’on en montre dans cet article. Ils ploufent pour attraper les poissons. Il y a des vidéos qui montrent grébu, le grèbe huppé, avec un gros poissons dans son bec.
    Et puis il y a les sternes qui volent au dessus de l’eau et qui ploufent pour attraper des poissons. Mais les sternes sont pas encore revenues de migration. On les attend avec impatience 🙂 Il y a aussi Martin qui se pose sur des branches deux mètres au dessus de l’eau et qui ploufent pour attraper des poissons.
    Il y a donc des tas de zoisos qui ploufent pour se nourrir 🙂
    A bientôt Galaxie 🙂

  3. Monsieur Max existe-t-il des canards qui plongent dans l’eau pour se nourrir ou des oiseaux?
    Merci Max à bientôt

  4. Hello les zamis ! Quoi ? du chocolat ? rholalalala !
    Bon on n’est pas sûrs de nous avec Brindille mais on se lance 🙂

    Photo 1 :
    Bernaches du Canada, goéland (incapable de déterminer lequel), canards siffleurs et mouettes qui rigolent probablement 🙂
    Photo 2 :
    Bernaches du Canada, goéland ou mouette ? (en vol, trop dur à déterminer), canards souchets, une foulque, des chipeaux et des mouettes qui rigolent
    Photo 3 :
    Des bernaches qui ronquent sur une patte, des mouettes qui rigolent, des canards souchets, siffleurs et .. des nettes rousses ?
    Photo 4 :
    Bernaches du Canada, canards souchets et chipeaux, et une foulque.
    Bon, comme dirait le baron, l’essentiel c’est de participer, on fait pas ça pour le chocolat, faut pas dépenser l’argent du chevalier. On est juste heureux de participer et on vous remercie pour tous ces bulletins d’informations et tout ce que vous nous apprenez 🙂
    Serrage de pattes à tous trois et gratouillis au chevalier de la part de Brindille.
    Arthur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.