Février, An VII (1)

Un jour de février, An VII

Max : « Bonjour à tous ! »

Les petizours

Léo : « Soyez les bienvenus dans notre édition spéciale ! »

Samuel : « Nous espérons qu’elle va vous plaire ! »

Max : « Hé ! Mais il y a un ‘e’ à édition spéciale ! »

Léo : « Rhooo la honte ! »

Samuel : « Et on peut même pas corriger ! »

Max : « On va passer pour des analphabètes ! Pfff ! »

Léo : « Bon, on fait comme si personne avait vu notre éénooorme erreur… On sait jamais. »

Max : « Tout a commencé au réveil. Bonome s’est équipé dès le saut du lit. »

Léo : « Voyant cela, nous avons immédiatement mis nos sacados. »

Samuel : « Mais pas moyen de savoir où nous allions ! »

Max : « Maintenant on le sait mais on vous dira pas ! »

Léo : « C’est secret ! »

Samuel : « On vous raconte ça ! »

Quelque part au Pays des Zoisos…

Max : « Bonome, pourquoi tu veux pas nous dire pourquoi tu as sauté dans tes chaussettes aussi vite ce matin ? »

Le chevalier : « C’est une surprise 🙂 »

Léo : « Tu t’es à peine caféiné en chemin ! »

Le chevalier : « Je me caféinerai au retour. »

Max : « Oh ! Mais c’est madame Viviane ! »

Léo : « Quelle belle surprise ! »

Samuel : « Bonjour madame Viviane ! »

Madame Viviane : « Bonjour les petizours ! »

Léo : « Comment se fait-il que nous vous rencontrions ici madame Viviane ? »

Madame Viviane : « Votre bonome m’a envoyé un pigeon électronique 🙂 »

Max : « Bonome ? Tu as fait ça ? Pourquoi ? »

Le chevalier : « Une surprise 🙂 »

Max : « D’accord. Dites madame Viviane, accepteriez-vous d’être interviewée pour notre bulletin d’informations ? »

Madame Viviane : « Bien sûr Max. »

Max : « Merci 🙂 Madame Viviane, comment allez-vous ce matin ? »

Madame Viviane : « Je vais bien. Merci Max. »

Max : « Madame Viviane aimez-vous les zoisos ? »

Madame Viviane : « Oui Max, j’aime beaucoup les zoisos. »

Max : « Merci beaucoup madame Viviane. »

Samuel : « Dites, on pourrait savoir la surprise ? »

Madame Viviane : « Venez par ici… Là… Observez bien 🙂 »

Léo : « Rhooo… »

Samuel : « La chaaance ! »

Max : « … »

Le chevalier : « Tiens, Max reste coi 🙂 »

Léo : « C’est pas tous les jours que ça arrive 🙂 »

Max : « Fotoe bonome, fotoe ! »

Le chevalier : « Oui Maxou ! »

Hibou moyen-duc (Asio otus, Strigidés)
Hibou moyen-duc (Asio otus, Strigidés)

Madame Viviane : « Je savais que ça vous plairait ! C’est monsieur Miguel qui les a découverts. Bien, je vous laisse maintenant. »

Max : « Vous partez déjà ?! »

Madame Viviane : « Oui. Je vous ai montré de beaux zoisos. Je peux partir maintenant. Cherchez bien, il y en a d’autres 🙂 Au revoir les petizours ! »

Les petizours : « Au revoir madame Viviane. Saluez monsieur Miguel de notre part s’il vous plaît. »

Samuel : « Merci madame Viviane ! »

Max : « Elle est déjà partie ! »

Léo : « C’est gentil de sa part d’être venue ! »

Max : « Bon, on cherche les autres hiboux moyen-ducs maintenant ? »

Le chevalier : « Nous sommes là pour ça 🙂 »

Samuel : « Il y en a un autre là ! »

Hibou moyen-duc (Asio otus, Strigidés)

Hibou moyen-duc (Asio otus, Strigidés)

Léo : « Rholala ! »

Hibou moyen-duc (Asio otus, Strigidés)

Max : « Bonome, parle nous du hibou moyen-duc s’il te plaît. »

Le chevalier : « C’est un rapace nocturne de l’ordre des Strigiformes. Il appartient à la famille des Strigidés et s’appelle Asio otus en scientifique. »

Léo : « Il s’est réveillé et fait sa toilette ! »

Hibou moyen-duc (Asio otus, Strigidés)

Hibou moyen-duc (Asio otus, Strigidés)

Hibou moyen-duc (Asio otus, Strigidés)

Hibou moyen-duc (Asio otus, Strigidés)

Max : « Il va dormir encore ! »

Hibou moyen-duc (Asio otus, Strigidés)

Samuel : « Ils sont sédentaires les hiboux moyen-ducs ? »

Le chevalier : « Il me semble bien qu’ils le sont dans notre région. Ils se regroupent dans des dortoirs pour dormir pendant la journée. Leur activité est essentiellement nocturne et crépusculaire. »

Léo : « Je me rends pas bien compte de sa taille… »

Le chevalier : « Il est plus petit que la chouette hulotte ou que le hibou des marais. »

Max : « Ah… Je le trouvais plus grand. »

Le chevalier : « Non Max. »

Samuel : « C’est un rapace donc c’est un prédateur. Il mange quoi ? »

Le chevalier : « Surtout des petits mammifères comme les mulots, les campagnols… Mais il lui arrive de chasser des passereaux soit à l’affût soit en vol. »

Max : « Hé ! Si c’est un dortoir il doit y avoir des pelotes de régurgitation ! Il faudra en chercher ! »

Léo : « Bonne idée Maxou ! Pour le moment cherchons d’autres moyen-ducs. »

Samuel : « Il y en a un au-dessus de celui qu’on observait. »

Hiboux moyen-ducs (Asio otus, Strigidés)

Léo : « Deux moyen-ducs d’un coup ! »

Max : « Il se tient tout droit celui du haut ! »

Le chevalier : « Mmmm… Ils adoptent cette posture quand ils sont dérangés. Éloignons-nous. »

Max : « Fotoe le avant s’il te plaît ! »

Léo : « Il s’est retourné ! »

Hibou moyen-duc (Asio otus, Strigidés)

Hibou moyen-duc (Asio otus, Strigidés)

Max : « Retournons voir le premier. Tu te souviens où il est bonome ? »

Le chevalier : « Juste là ! »

Léo : « Il y en a un quatrième mais il est caché ! »

Max : « Observons l’autre… »

Hibou moyen-duc (Asio otus, Strigidés)

Hibou moyen-duc (Asio otus, Strigidés)

Hibou moyen-duc (Asio otus, Strigidés)

Hibou moyen-duc (Asio otus, Strigidés)

Max : « On voit bien ses oreilles de lapin 🙂 »

Léo : « Ce sont pas des oreilles de lapin ! Ce sont des aigrettes ! Même qu’il peut les rabattre si il veut. »

Samuel : « Ce sont ces aigrettes qui distinguent les hiboux des chouettes. »

Max : « Oui mais il faut faire attention. Le hibou des marais a de toutes petites aigrettes qu’on voit à peine. »

Léo : « Dites, on commence à bien connaître les Strigiformes. On connaît la chouette hulotte, l’effraie des clochers, le hibou des marais et maintenant le hibou moyen-duc. »

Max : « Rhooo… »

Léo : « Bon, si on veut pas les inquiéter, il va falloir qu’on s’en aille. »

Max : « Les pelotes ! Il faut chercher les pelotes ! »

Léo : « On peut bonome ? »

Le chevalier : « Restez dans ma poche, je m’en occupe. »

Samuel : « J’en vois là ! »

Léo : « Là aussi ! »

Une pelote de régurgitation

Max : « Mais ce sont que des morceaux tout mouillés… »

Léo : « On se débrouillera avec ça. »

Léo : « Bonome, tu peux fotoer ces deux demi-mâchoires s’il te plaît ? »

Le chevalier : « Je peux. »

Deux demi mâchoires

Max : « Celle du haut a des dents avec racines. Elle appartient à un Muridé. »

Léo : « Les Muridés comprennent les rats, les souris, les mulots… »

Samuel : « Elle vient peut-être d’un Gliridé. »

Léo : « Loir, lérot ou muscardin ? »

Max : « Ça serait bien mais j’y crois pas trop. Je pense plutôt à un mulot sylvestre, comme d’habitude. »

Léo : « L’autre a des dents sans racine. C’est probablement celle d’un campagnol. »

Samuel : « On embarque ça pour analyse ! »

Max : « Bonome, puisqu’on est là, on ferait pas une petite inspection ? »

Le chevalier : « Si vous voulez ! »

Léo : « Bien sûr qu’on veut ! »

Samuel : « Bonome, madame Viviane ça serait pas la fée Viviane du Royaume de Logres ? »

Le chevalier : « Pourquoi penses-tu ça mon petitours ? »

Samuel : « Elle est très douce et très gentille. Et puis elle apparaît d’un coup, nous montre de beaux zoisos et s’en va discrètement. »

Max : « Tu as raison petit Sam ! C’est la fée Viviane ! »

Léo : « Si c’est vrai bonome le dira jamais. »

Le chevalier : « Donc quoi que je dise vous ne me croirez pas. Alors le débat est clos. »

Max : « Il y a pas de débat bonome ! C’est la fée Viviane et puis c’est tout ! »

Le chevalier : « D’accord. Et cet écureuil ? »

Un écureuil roux (Sciurus vulgaris, Sciuridés)

Max : « Ben c’est un écureuil ! Fais attention l’écureuil ! Il y a des hiboux moyen-ducs là-bas et tu risques de te faire croquer ! »

Léo : « Ça mange les écureuils les hiboux ? »

Le chevalier : « Je pense que c’est possible. »

Léo : « Alors Maxou a raison. Va pas par là l’écureuil. Et préviens les autres ! »

Max : « Bon, là il y a un monsieur crécerelle à la porte de sa maison. Bonome l’a fotoé mais si on le montre, certains observateurs reconnaîtront le Royaume et on veut pas. Tout est secret aujourd’hui. »

Samuel : « On te demande pardon monsieur crécerelle. »

Léo : « Il faut pas nous en vouloir. »

Le chevalier : « Dites les machins, il va falloir rentrer. »

Max : « On est pas des machins ! »

Samuel : « Des petits machins à la rigueur 🙂 »

Léo : « Parce que tu aimes bien les petits machins 🙂 »

Max : « On peut faire la botanique avant de partir ? »

Le chevalier : « Oui Maxou. »

Max : « Alors parle-nous de ces plantes… »

Le chevalier : « Commençons par le perce-neige… »

Perce-neige, (Galanthus nivalis, Amaryllidacées)

Le chevalier : « Ce nom vernaculaire est un peu embêtant puisqu’il est attribué à plusieurs espèces. Là, il me semble que nous sommes en présence de Galanthus nivalis de la famille des Amaryllidacées. C’est une plante qui fleurit très tôt et qui est capable de percer une fine couche de neige. »

Max : « On s’en serait douté ! »

Le chevalier : « Alors passons à la Renonculacée… »

Renoncule à tête d’or (Ranunculus auricomus, Renonculacées)
Renoncule à tête d’or (Ranunculus auricomus, Renonculacées)

Max : « C’est une Renonculacée ? »

Léo : « Ça se voit bien ! »

Le chevalier : « C’est probablement la renoncule à tête d’or Ranunculus auricomus. »

Samuel : « J’aime bien quand les premières fleurs sortent de terre. »

Max : « Les zoisos commencent à chanter pour faire des œufs ! »

Léo : « Tout cela annonce le printemps ! »

Max : « Une nouvelle année en perspective 🙂 »

Le chevalier : « Pour le moment, c’est la cabane qui est en perspective 🙂 »

Max : « D’accord bonome. On rentre ! »

Polypore versicolore (Trametes versicolor, Polyporacés)

Un petit complément…

Max : « Dans notre précédent bulletin d’informations nous vous avions parlé de l’eutrophisation de l’eau à cause du pain que les zoms donnent aux zoisos. »

Léo : « L’eutrophisation ? Tu te bonomises Maxou ! »

Samuel : « Tu utilises des mots compliqués que personne connaît à part toi pour faire croire que tu es intelligent et cultivé ! »

Léo : « Mais il y a que toi qui le crois ! »

Max : « D’accord… Je vois… »

Léo : « Reprends Maxou 🙂 »

Max : « Nous vous avons expliqué pourquoi le pain avait un peu tué la vie dans le Petit Plan d’Eau de Madame de Sévigné. »

Samuel : « Et ça sent la vase ! »

Max : « Il y a une autre conséquence à l’abondance de pain… »

Léo : « Les rats prolifèrent ! »

Samuel : « Nous ça nous dérange pas. On aime beaucoup les Mammifères, même les rats. »

Max : « Mais les zoms aiment pas ! »

Léo : « Regardez… »

Rat surmulot (Rattus norvegicus, Muridés)

Rat surmulot (Rattus norvegicus, Muridés)

Samuel : « C’est un rat surmulot, Rattus norvegicus, Muridés. »

Max : « Il apporte le pain dans sa maison. »

Léo : « On l’a trouvée sa maison ! Il y a un couple ! »

Max : « Et ils vont faire des tas de petits puisqu’ils ont plein de manger ! »

Samuel : « Il y en a d’autres qui habitent de l’autre côté ! »

Rat surmulot (Rattus norvegicus, Muridés)

Rat surmulot (Rattus norvegicus, Muridés)

Léo : « Ils ont pas vraiment peur des zoms ces rats surmulots. »

Max : « Ça nous permet de bien les observer. »

Rat surmulot (Rattus norvegicus, Muridés)

Samuel : « N’empêche que c’est vraiment pas bien de donner du pain aux zoisos ! »

Max : « Voilà ! »

Léo : « Pour terminer cette édition nous voudrions partager deux fotos. »

Max : « Bonome va nous détester d’avoir publié celle-ci mais elle nous plaît bien. »

La Lune et Vénus

Léo : « C’est la lune et Vénus ! »

Samuel : « Et là c’est la lune. Tout simplement. »

La Lune

Max : « Cette fois c’est terminé ! »

Léo : « Nous vous remercions de nous avoir suivis ! »

Samuel : « Et nous vous disons : à bientôt ! »

Continuer la promenade

Une réflexion sur « Février, An VII (1) »

  1. Bonjour les Petizours ! votre édition spéciale m’a beaucoup touchée et beaucoup émue 😊 vous êtes trop forts et je n’ai pas l’habitude des interview et des projecteurs … je suis plutôt du genre « effacée », vous l’avez bien compris ! Je suis heureuse de vous avoir fait partager la belle découverte de Miguel : il est fier de »ses » Hiboux moyens-ducs et il peut l’être car ils sont magnifiques ! une belle rencontre c’est vrai que nous tenions à partager avec votre Chevalier ! j’ai d’ailleurs oublié de lui dire que j’avais vu récemment , un peu plus loin, dans ce même Royaume de Logres, un Grosbec casse-noyaux et deux Bouvreuils pivoines 😉 je vous charge de lui transmettre ! Bonne journée à vous tous 🤗

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.