Janvier An VII

Janvier de l’an VII

Max : « Amis lecteurs bonjour ! »

Léo : « Nous revoici pour un nouveau bulletin d’informations en direct-différé ! »

Samuel : « Je suis sûr qu’on vous a manqués 🙂 »

Max : « Sacré petit Sam 🙂 Vous vous demandez certainement ce qu’il s’est passé au Pays des Zoisos ! »

Léo : « Ben, si vous comptez sur nous pour savoir, vous allez être déçus… »

Samuel : « C’est à cause que notre monture a été toute accidentée ! »

Max : « Il a fallu du temps pour la remettre sur pieds. On l’a bien récupérée mais bonome hésite un peu à chevaucher. »

Samuel : « Ce qui a un peu limité nos possibilités d’inspections. »

Max : « Bonome a un peu inspecté à pattes au Royaume des Cygnes Noirs et au Petit Plan d’Eau de Madame de Sévigné. »

Léo : « On est aussi allés au Grand Étang. »

Samuel : « Et au Petit Marais ! »

Max : « On vous raconte tout ça ! »

Léo : « On commence par Geai. Il y en a un qui vient souvent nous voir à la cabane ! »

Samuel : « Regardez ! »

Geai des chênes (Garrulus glandarius, Corvidés)

Geai des chênes (Garrulus glandarius, Corvidés)

Samuel : « Cousin Léo, tu veux bien imiter le geai des chênes s’il te plaît ? »

Léo : « Le geai ? Mais il crie pas quand il vient chez nous ! »

Samuel : « Je sais bien. Mais j’aime bien l’entendre. »

Léo : « D’accord petit Sam 🙂 »

Max : « Voilà pour le geai de chez nous. Passons au Royaume des Cygnes Noirs. »

Le Royaume des Cygnes Noirs…

Léo : « Le Royaume des Cygnes Noirs on vous l’a déjà présenté. Il y a à la fois des zoisos aquatiques et des zoisos forestiers. »

Max : « Quand on arrive, on fait d’abord le tour des plans d’eau. »

Samuel : « En notant soigneusement les numéros des colliers des bernaches du Canada. Pour informer la LPO. »

Léo : « C’est pas facile de compter les colverts et les foulques. »

Samuel : « Les poules d’eau non plus. »

Max : « Ensuite, on s’intéresse aux autres zoisos. »

Léo : « Il faudrait que bonome enregistre l’ambiance sonore de ce Royaume. Il est dominé par les cris des perruches à colliers. »

Samuel : « Elles non plus sont pas faciles à compter ! J’en ai dénombré 9 mais il y en a plus que ça. »

Max : « Elles visitent déjà des appartements les perruches à collier ! On est en janvier et elles pensent déjà à faire des œufs ! »

Léo : « On en a la preuve ! »

Perruche à collier (Psittacula krameri, Psittacidés)

Max : « C’est madame Perruche. Elle a l’air satisfaite par cet appartement. »

Samuel : « Monsieur Perruche était pas loin et surveillait la visite. »

Perruche à collier (Psittacula krameri, Psittacidés)

Léo : « Le problème de ce petit Royaume est qu’on y connaît tous les zoisos. Et on veut pas partir tant qu’on a pas vu tout le monde ! »

Samuel : « On prend des nouvelles de tous les zoisos. »

Max : « Pour ça, bonome doit faire le tour du Royaume, puis un autre tour, encore un tour… »

Léo : « On vous a déjà fait un panorama détaillé de l’avifaune de ce Royaume. Aujourd’hui nous parlerons que de quelques espèces. »

Samuel : « Comme les mésanges bleues. Nous les négligeons trop souvent. »

Max : « Ce sont vraiment de beaux zoisos les mésanges bleues. »

Léo : « Des gentils zoms ont mis des boules de graisse ça et là. Ça nous a permis de bien les voir. »

Max : « Et bonome a fait de biens jolies fotos… »

Mésange bleue (Cyanistes caeruleus, Paridés)

Mésange bleue (Cyanistes caeruleus, Paridés)

Mésange bleue (Cyanistes caeruleus, Paridés)

Mésange bleue (Cyanistes caeruleus, Paridés)

Samuel : « Chez nous, il y en a une qui est venue demander qu’on lui donne du manger. Elle s’est accrochée au volet alors qu’on était dans la chambre et elle a tapé du bec sur le volet ! »

Léo : « Et comme ça suffisait pas elle s’est accrochée au montant de la fenêtre et a tapé au carreau ! »

Max : « Non mais vous vous rendez compte ?! »

Léo : « Alors on a mis des boules de graisse. Mais elles viennent pas beaucoup cette année. »

Samuel : « C’est mieux qu’elles arrivent à se nourrir toutes seules. Nous c’est juste un appoint pour les mauvais jours. »

Max : « Passons aux sittelles torchepots ! Il y en a pas beaucoup dans ce Royaume. Ou alors on les voit pas toutes. Mais on partirait pas s’en en avoir vu au moins une. »

Sittelle torchepot (Sitta europaea, Sittidés)

Sittelle torchepot (Sitta europaea, Sittidés)

Léo : « Vous avez déjà fait attention aux sous-caudales ? »

Max : « Elles font comme des petits sphères. C’est rigolo. Léo, la sittelle s’il te plaît ! »

Léo : « Vous allez me demander tous les zoisos de l’article ? »

Samuel : « Oh oui ! Cousin Léo ! »

Max : « Tu vas quand même refuser ce plaisir à notre petit Sam ! »

Léo : « D’accord. Mais si je sifflote cette nuit dans mon sommeil il faudra pas me le reprocher ! »

Max : « Promis 🙂 »

Samuel : « Il y a un autre zoiso que j’aime bien que bonome nous déniche ici. C’est le grimpereau des jardins. »

Max : « On sait sur quels arbres les chercher 🙂 »

Léo : « Ils ont leur secteur. Deux ou trois là et un ou deux là-bas. »

Samuel : « Il suffit de les attendre 🙂 »

Max : « Le problème des grimpereaux c’est qu’ils tiennent pas en place ! Ils grimpent en spirale le long des troncs par petits bancs saccadés. Alors ils sont difficiles à fotoer. »

Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla, Certhiidés)

Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla, Certhiidés)

Samuel : « Ils sont difficile à entendre aussi ! Surtout avec les cris des perruches. Cousin Léo, tu sais imiter le grimpereau ? »

Léo : « Pas encore très bien. Dites moi franchement ce que vous en pensez ! »

Samuel : « Rhooo ! On dirait un vrai ! »

Max : « Il y a juste une pointe d’accent de petitursien. »

Léo : « Ben oui… Il faut que je travaille encore. »

Max : « Bon, passons aux pics. Pour le moment nous avons vu trois espèces. »

Samuel : « Il y a Picpic ! »

Max : « Picpic c’est le pic vert ! Ce pic s’observe fréquemment au sol où il cherche sa nourriture dans la terre grâce à son puissant bec. »

Picpic (Picus viridis, Picidés)

Léo : « Moustache rouge : c’est monsieur Picpic ! »

Max : « Bonne nouvelle ! Il y a madame aussi ! Nous les avons même vu voler ensemble ! »

Samuel : « Nous espérons qu’ils feront des œufs ! »

Max : « Nous vous tiendrons bien évidemment au courant. »

Léo : « Puisque nous parlons des pics, signalons un couple de pics épeiches ! »

Max : « Eux aussi ont été vus ensemble ! »

Pic épeiche (Dendrocopos major, Picidés)

Léo : « Les pics épeiches sont les plus grands des trois pics noirs, blancs et rouges. Ils s’observent souvent sur les troncs et les plus grosses branches. »

Samuel : « Cousin Léo, les pics s’il te plaît ! »

Léo : « D’abord Picpic ! J’ai l’impression qu’il rigole lui ! »

Max : « Oui, alors quand il crie en partant parce qu’il nous a vu j’ai l’impression qu’il se moque de nous ! »

Samuel : « Mais c’est aussi grâce à ce cri qu’on le repère ! »

Léo : « Le pic épeiche à présent. Je vais faire le cri d’appel. Il est pas facile. »

Max : « Continuons avec les pics. Nous avons vu un pic mar ! »

Samuel : « La chaaance ! »

Pic mar (Dendrocoptes medius, Picidés)

Pic mar (Dendrocoptes medius, Picidés)

Léo : « Mais apparemment il est tout seul. Il pourra pas faire des œufs ! »

Max : « Il ? C’est un mâle ? »

Léo : « Je suis pas sûr. Le rouge de la calotte va beaucoup vers l’arrière. C’est la seule différence entre le mâle et la femelle. Samuel je vais te décevoir. Je sais pas l’imiter. »

Samuel : « C’est pas grave cousin Léo. Tu peux pas tout savoir. »

Max : « Nous terminerons ce petit panorama des zoisos du Royaume des Cygnes Noirs avec une jolie foto de bonome. »

Pinson des arbres (Fringilla coelebs, Fringillidés)

Léo : « On l’aime beaucoup cette foto. Il s’en dégage une atmosphère étrange pleine de sérénité. »

Samuel : « Et de beauté 🙂 »

Léo : « Pour ceux qui l’auraient pas reconnu c’est un pinson des arbres 🙂 Son chant est facile à retenir. »

Léo : « Par contre son cri d’appel est un peu troublant. Si on fait pas attention on pourrait croire que c’est un pouillot. »

Max : « Merci mon cher Léo ! Rendons nous maintenant au Petit Plan d’Eau de Madame de Sévigné ! »

Le Petit Plan d’Eau de Madame de Sévigné…

Léo : « On vous en a déjà parlé. »

Samuel : « Ce qu’on vous a pas dit c’est qu’autrefois il y avait ici une petite station thermale. »

Max : « Les zoms venaient y ‘prendre les eaux’. »

Léo : « L’eau est riche en sulfate. On dit que c’est une eau sulfateuse il me semble mais mes recherches donnent rien alors je vais plutôt parler d’eau sulfatée. »

Max : « Mon cher Léo, vous qui connaissez aussi la chimie, pourriez-vous nous expliquer l’eau sulfatée ? »

Léo : « Il y a pas grand-chose à dire. Le sulfate est une forme oxydée du soufre. Sa formule chimique est SO42-. Il est omniprésent ici en raison de la présence de gypse dans le sous-sol. Nous vous avons déjà montré des accès à des carrières de gypse. »

Max : « Je me souviens plus du nom du Royaume… »

Léo : « Il a pas de nom. Chers lecteurs vous pouvez aller voir dans l’article du 1er Avril de l’an VI. Mais c’est pas une blague 🙂 Le gypse est un sulfate de calcium bi-hydraté. Ça se note CaSO4.2H2O. Comme vous le voyez, il y a du sulfate dans le gypse. Alors comme il a beaucoup de gypse c’est pas une surprise que l’eau soit riche en sulfate. »

Max : « Et pourquoi c’est le thermalisme avec l’eau sulfatée ? »

Léo : « C’est bon pour les reins. Ça fait faire pipi 🙂 Et c’est aussi bon pour la peau contre l’eczéma et je sais plus quoi. Mais en réalité il y a jamais eu le thermalisme vraiment ici puisque la station thermale la plus proche s’y est opposée ! Pour éviter la concurrence. »

Max : « D’accord. Merci Léo pour toutes ces informations. »

Samuel : « Revenons aux zoisos. »

Max : « Petite parenthèse avant. Vous savez que les zoms salissent tout ! Ici par exemple, ils donnent du pain aux zoisos. Mais beaucoup ! Pendant notre demi-heure de présence nous avons vu quatre zoms jeter environ un kg de pain dans l’eau ! Ça fait plusieurs tonnes par an. C’est pas bien du tout ça ! Parce que ça fait plein de matière organique ! Trop ! Beaucoup trop ! Les plantes, les algues et les bactéries prolifèrent. Ensuite elles meurent et s’accumulent. Au début ça va mais ensuite la décomposition prend tout le dioxygène présent. L’eau s’appauvrit tellement en dioxygène qu’elle peut plus accueillir de vie. Là, avec tout le pain, l’eau est morte. Et vaseuse. Du coup ça sent pas bon. Voilà les zoms ce que vous avez fait à ce petit plan d’eau. Vous l’avez tué ! »

Samuel : « Sans parler du mal que vous faites aux zoisos ! On vous l’a déjà dit ! Le pain c’est pas bon pour eux ! Ça provoque la maladie du foie, des malformations des plumes et du bec. Les pigeons bisets sont tout mal foutus ici ! »

Léo : « Et les zoisos cherchent plus du manger et ils deviennent des mendiants. »

Max : « Voilà ! Ah bah il est beau le résultat ! Bravo les zoms ! Bravo ! Pfff ! »

Léo : « Et on parle pas de la pollution par le plastique. »

Samuel : « On en parle pas. On vous montre. »

Un nid de foulque macroule

Max : « Vous avez vu le nid de cette foulque ? Il y a autant de plastique que de fragments de végétos… Ben bravo ! »

Léo : « Voilà… Nous, ça nous déprime. »

Max : « Vraiment, les zoms exagèrent ! »

Léo : « Ils y vont pas du dos de la main morte ! »

Samuel : « Jusqu’où s’arrêteront-ils ? Je vous le demande ! »

Léo : « Les limites dépassent les bornes ! »

Samuel : « Heureusement qu’il y a des zoisos sauvages quand même… »

Max : « Parmi des centaines de pigeons bisets domestiques bonome a repéré celui-ci. »

Pigeon biset (Columba livia, Columbidés)

Léo : « Il est bagué ! »

Samuel : « Grâce à environ 250 fotos nous avons pu lire toute la bague et transmettre les informations à la LPO. »

Max : « Ensuite on a observé les Laridés. Il y a surtout des mouettes qui rigolent. »

Mouette qui rigole (Chroicocephalus ridibundus, Laridés)

Léo : « Le nombre varie selon les jours et les saisons. Là, on en a compté 220. Mais c’est à peu près parce qu’elles font rien qu’à s’agiter les mouettes qui rigolent. »

Samuel : « Et elles crient 🙂 »

Max : « Léo, notre cher Léo, qui aime beaucoup les Laridés a déniché des goélands. »

Léo : « Il y en avait que deux sur l’eau. Des argentés. Un adulte et l’autre je sais pas. Son œil noir me perturbe. Sinon je dirais que c’est un deuxième hiver. »

Goéland argenté adulte (Larus argentatus, Laridés)

Goéland argenté adulte (Larus argentatus, Laridés)
Goéland argenté adulte (Larus argentatus, Laridés)
Goéland argenté deuxième hiver (Larus argentatus, Laridés)

Samuel : « Juste au moment où nous allions partir, d’autres Laridés sont arrivés. Les mouettes se sont posées sur l’eau mais les goélands ont tournoyé et sont partis. »

Goéland brun (Larus fuscus, Laridés)

Goéland brun (Larus fuscus, Laridés)

Léo : « Ce sont des goélands bruns ! »

Max : « Voilà pour cette petite inspection. Ça fait quand même du bien de voir des zoisos. »

Léo : « Surtout les Laridés 🙂 »

Samuel : « On va au Grand Étang ? »

Max : « On y va de ce pas ! »

Le Grand Étang…

Max : « Nous voici donc au Grand Étang. »

Léo : « En vrai on y est allés deux fois mais on a pas envie de dire les dates. Ça sert à rien. C’était en janvier. »

Samuel : « Première observation : le niveau d’eau monte de plus en plus. »

La petite île est sous l’eau
Le niveau monte

Max : « On dit que l’étiage est haut. »

Léo : « Très haut même ! »

Samuel : « Ça va encore déborder ! »

Max : « Ça tombe bien, dans nos articles d’archives on arrive aux inondations de l’an V. »

Léo : « Je me demande si ça va pas recommencer… »

Max : « C’est pas normal ces variations. Souvenez vous en septembre. Il y avait pas assez d’eau et maintenant ça menace de déborder. »

Samuel : « Cousin Max, tu sais bien que l’étiage varie au fil des saisons. Les nappes se rechargent à partir de septembre-octobre. »

Max : « Je le sais ça ! Mais là ça va trop loin dans les deux sens ! C’est trop bas en fin d’été et après ça remonte trop vite et ça fait l’inondation. »

Léo : « Encore un dossier à suivre ! Nous vous tiendrons bien évidemment au courant de la situation. »

Samuel : « Passons aux zoisos. »

Léo : « Ce sont des rouge gorges qui nous ont accueillis ! »

Max : « Un là et un de l’autre côté ! »

Rougegorge (Erithacus rubecula, Muscicapidés)

Rougegorge (Erithacus rubecula, Muscicapidés)

Samuel : « Ils sont pas rares les rougegorges en cette saison. Il y en a même beaucoup. Mais là, ils sont vraiment venus nous faire un accueil chaleureux. »

Léo : « Ça fait plaisir 🙂 »

Max : « La tête qu’ils ont fait quand tu les as imités ! »

Samuel : « Ils avaient vraiment l’air surpris. »

Léo : « Le problème c’est que je parle pas le zoiso moi ! J’imite ! Et je sais pas ce que je dis ! J’espère que je les ai pas vexés. »

Max : « Bonome te l’aurait dit ! Il parle tout le zoiso lui ! »

Samuel : « Bonome, il est polyglotte du zanimo 🙂 »

Léo : « Là Où Le Soleil Se Couche on a aperçu le dendrocygne fauve ! »

Max : « Il était loin mais bonome l’a tout zoomé ! »

Des Anatidés

Léo : « Sur cette foto vous aurez reconnu les bernaches du Canada. Aucune a de collier. Et puis il y a une foulque, deux fuligules milouins, un canard chipeau et un canard siffleur. On vous laisse les trouver 🙂 »

Max : « A part ça rien de spécial. »

Léo : « Un héron cendré juvénile avait l’air plongé dans ses pensées alors on l’a laissé tranquille et on est allés au Grand Observatoire. »

Héron cendré juvénile (Ardea cinerea, Ardéidés)

Max : « En chemin, on a vu des Pioupious ! »

Chardonneret élégant (Carduelis carduelis, Fringillidés)

Chardonneret élégant (Carduelis carduelis, Fringillidés)

Léo : « Pioupiou c’est le chardonneret rigolo également appelé chardonneret élégant. »

Samuel : « C’est notre zoiso gardien en Charentmaritimie ! »

Max : « Ici on en voit de plus en plus et de plus en plus souvent. »

Léo : « Au Grand Observatoire il se passait rien d’exceptionnel. »

Samuel : « Ce qui nous a laissé l’occasion d’observer un canard chipeau mâle. Il avait l’air un peu pataud 🙂 »

Canard chipeau (Anas strepera, Anatidés)

Canard chipeau (Anas strepera, Anatidés)

Canard chipeau (Anas strepera, Anatidés)

Canard chipeau (Anas strepera, Anatidés)

Max : « On est un peu inquiets parce que son aile gauche pend un peu. Est-ce la fatigue ? Une blessure ? Une façon de se reposer l’aile ? »

Léo : « Nous espérons que c’est rien de grave. »

Samuel : « Je rappelle que les chipeaux viennent passer l’hiver par ici. Ils se comptent par dizaines au Grand Étang. »

Max : « Les siffleurs sont moins nombreux. Il y en avait… Je sais plus. Petit Sam ? »

Samuel : « Une trentaine ce jour là ! »

Léo : « Un couple est venu nous voir ! »

Monsieur et Madame Siffleur

Léo : « Ils étaient tous les deux bagués ! Bonome a fait des tas de fotos pour tout lire les bagues ! »

Max : « C’était compliqué mais avec le super-méga-zoom il a fini par y arriver. »

Monsieur Siffleur

Monsieur Siffleur

Monsieur Siffleur

Madame Siffleur

Samuel : « J’espère que nous allons avoir des retours de Faune IDF. »

Léo : « Le monsieur de Faune 17 nous en fait toujours ! Après on sait tout sur le zoiso bagué ! »

Max : « On verra bien… »

Léo : « Je crois que c’est tout pour le Grand Étang. »

Samuel : « Il me semble bien. »

Max : « On va au Petit Marais ? »

Léo : « On y va ! »

Le Petit Marais…

Max : « Devons-nous préciser que c’est la lavandière qui nous a accueillis sur La Plage du Royaume de Rien du Tout ? »

La lavandière

La lavandière

Léo : « Et Rougegorge au Petit Marais 🙂 »

Rougegorge (Erithacus rubecula, Muscicapidés)

Samuel : « Les zoisos nous connaissent et nous connaissons les zoisos 🙂 »

Max : « Le troglodyte de là était bien là ! »

Léo : « Les mésanges aussi ! Des bleues, des charbonnières… »

Samuel : « Les merles se nourrissaient là où ils le font d’habitude… »

Max : « Et les bruants des roseaux étaient dans les roseaux ! »

Bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus, Embérizidés)

Léo : « Autant dire que tout se passait bien au Petit Marais ! »

Max : « Même Picpic est venu nous voir ! Mais il s’est posé un peu loin, pour pas montrer qu’il venait papoter avec nous. »

Samuel : « Il s’est même caché derrière un pigeon ramier pour faire croire qu’on discutait avec quelqu’un d’autre que lui. »

Un ramier et Picpic

Max : « Il me semble que c’est madame Picpic. Sa moustache semble noire vue d’ici. »

Léo : « Lors des inspections précédentes nous avions rencontré monsieur. »

Samuel : « Un couple potentiel ce qui laisse l’espoir de voir des petits quelque part ! »

Max : « Vous vous souvenez des bébés pics épeiches du Royaume des Sangliers ? »

Léo : « Comment pourrions-nous oublier cela ! Max ! Voyons ! »

Samuel : « Chers lecteurs, si vous aviez raté cet article ou que vous voulez le relire, cliquez ici : Juin le 16 – Le Royaume des Sangliers. »

Max : « Revenons au Petit Marais. »

Léo : « Comme dans chacun des Royaumes que nous inspectons, nous faisons des allers-retours, des détours, des pauses… »

Max : « En revenant sur le chemin principal nous fûmes surpris par le volume sonore et l’intensité des chants de zoisos. »

Samuel : « C’était impressionnant ! »

Léo : « Il y avait une réunion de fringillidés dans les arbres ! »

Max : « Des chardonnerets rigolos mais on en a déjà montrés ! Léo, tu les as pas imités ! »

Samuel : « Mais surtout des tarins des aulnes ! »

Léo : « Au moins 8 ! Mais probablement plus ! »

Tarin des aulnes (Carduelis spinus, Fringillidés)

Tarin des aulnes (Carduelis spinus, Fringillidés)

Tarin des aulnes (Carduelis spinus, Fringillidés)

Tarin des aulnes (Carduelis spinus, Fringillidés)

Max : « Comme vous pouvez le voir les tarins des aulnes sont sur des aulnes ! »

Léo : « Pas de formation à faire ! »

Samuel : « Tout va bien dans ce charmant petit royaume ! »

Max : « Nous avons même vu un grimpereau des jardins ! »

Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla, Certhiidés)

Grimpereau des jardins (Certhia brachydactyla, Certhiidés)

Léo : « C’était le signe que nous pouvions aller panurer ! »

Max : « ‘Panurer’ ? »

Léo : « Ben oui ! Pourquoi dire : ‘nous pouvions aller voir si les panures à moustache étaient encore là’. C’est trop long ! »

Samuel : « Le langage de cousin Léo est très concis et efficace 🙂 »

Max : « Nous sommes donc allés panurer 🙂 »

Léo : « Direction la phragmitaie du bord du Grand Lac du Royaume de Rien du Tout ! »

Max : « Bon, on les a pas vues… »

Samuel : « Nous en avons entendu deux ou trois. »

Max : « Mais elles se sont même pas montrées ! »

Léo : « Du coup, bonome est allé jusqu’à l’Étang des Morillons. »

Max : « Et il y avait des morillons 🙂 »

Cygnes tuberculés (Cygnus olor, Anséridés)

Cygnes tuberculés (Cygnus olor, Anséridés)

Cygnes tuberculés (Cygnus olor, Anséridés)

Cygnes tuberculés (Cygnus olor, Anséridés)

Samuel : « Ces deux cygnes tuberculés avaient envie d’aller voir ailleurs si ils y étaient 🙂 »

Max : « Quand ils sont partis, il y étaient pas. En arrivant ils se sont rendu compte qu’ils y étaient. Mais ils étaient tout chiffonnés parce que c’était pas ailleurs qu’ils étaient mais ici ! »

Léo : « Alors ils sont restés là en se demandant si c’était pas mieux ailleurs. »

Samuel : « Dites les cousins, c’est où ailleurs ? Parce qu’à chaque fois qu’on décide d’y aller on arrive et c’est pas là puisque le lieu où on est est ‘ici’. Mais pas ailleurs. »

Max : « Ça existe pas ‘ailleurs’ ? »

Léo : « Ben… En tout cas c’est pas ici. »

Samuel : « Et si on retournait là-bas ? »

Max : « Bon, cette fois, on les a vues. Mais fugacement… »

Panures à moustache (Panurus biarmicus, Panuridés)

Panures à moustache (Panurus biarmicus, Panuridés)

Léo : « Ça nous a suffit parce que c’est pas tout le monde qui a déjà vu des panures à moustache en Île de France ! »

Samuel : « Voilà pour les informations en ce mois de Janvier de l’an VII. »

Max : « Nous espérons que vous avez passé un bon moment en notre compagnie. »

Léo : « Pour la suite… Normalement nous retournons au Pays des Ammonites pendant les prochaines vacances. »

Samuel : « On va retourner au Musée des Fossiles ! La chaaance ! »

Max : « Vous croyez que bonome va encore discuter avec le responsable scientifique du musée ? »

Léo : « Ça serait bien ! On apprend des tas de choses comme ça ! »

Samuel : « Et les réserves du musée ? »

Le chevalier : « Nous verrons bien ! Pour le moment, au lit ! »

Samuel : « Tu nous racontes une histoire ? »

Le chevalier : « Si vous voulez. Mais avant, toilette ! »

Max : « Les petizours ça fait souvent sa toilette ! »

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.