Décembre le 27

Vendredi 27 Décembre, An VI

Le chevalier : « Les machins ! Vous êtes prêts ? »

Max : « Les machins ? Ce sont tes petizours adorés que tu appelles les machins ? »

Le chevalier : « Des petizours adorés ? Connais pas 🙂 Trois machins à sacados oui 🙂 »

Léo : « Tu nous emmènes aux zoisos ? »

Le chevalier : « Si vous êtes prêts oui. »

Samuel : « Alors je veux bien être un machin 🙂 »

Léo : « Bonome aime beaucoup ses petits machins 🙂 »

Max : « Bon d’accord. Je veux bien être un machin aussi. Dis, on va où ? »

Le chevalier : « Au Reposoir. »

Max : « Au Reposoir ? C’est vrai ? »

Léo : « Comment tu sais qu’on voulait y aller ? »

Le chevalier : « Vous voulez toujours y aller ! Et puis je lis le Blog de Max vous savez. »

Max : « Excellent blog ! Je sais pas qui le grave mais il est grave bien 🙂 »

Samuel : « Bonome, tes machins sont prêts à partir pour Le Reposoir ! »

Le chevalier : « Alors en route ! »

Max : « Nous pouvons donc commencer notre direct-différé ! Le dernier de l’année. »

Léo : « On l’a déjà dit. »

Max : « Oui mais c’était le dernier par chez nous ! Là, c’est le vrai dernier de l’an VI. »

Samuel : « Peut-être qu’en rentrant chez nous on s’arrêtera encore ici ! »

Max : « Oui, mais on sait déjà qu’il y avait trop de brouillard pour faire des fotos et que la marée arrivait trop tard 🙂 »

Léo : « C’est pratique de faire les compte-rendus en retard comme ça on sait déjà ce qu’il s’est passé après. »

Samuel : « Pour le moment, revenons à notre inspection du jour. »

Léo : « Tout commence au Petit Royaume des Cisticoles. »

Max : « Bonome laisse notre monture juste là maintenant. »

Samuel : « On arpente un peu ce Royaume le temps d’aller voir où en est la marée. »

Léo : « Si on a le temps on retourne au Petit Royaume des Cisticoles puis ensuite on retourne en bord de mer. »

Max : « D’abord au fond de la baie, puis au Reposoir. »

Léo : « Le problème aujourd’hui est qu’il fait un peu gris. Ça va pas être facile de fotoer. »

Max : « Même en réglant bien la focale de l’éclairement avec plein d’iso partout et en ajoutant des eV ? »

Léo : « 🙂 Tu comprendras jamais la technique toi 🙂 »

Samuel : « Nous sommes arrivés au Petit Royaume des Cisticoles. »

Max : « C’est Rougegorge qui nous y accueille 🙂 »

Rougegorge (Erithacus rubecula, Muscicapidés)

Léo : « Vous ne pouvez pas le voir mais bonome avance à grands pas décidés… »

Samuel : « Mais il a les oreilles aux aguets. »

Léo : « J’entends quelques beaux zoisos. »

Max : « Un troglo ! Il y a un troglo ! »

Samuel : « Il y en a au moins deux ! Je les entends discuter ! »

Max : « Bonome, il faut fotoer un troglo ! »

Troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes, Troglodytidés)

Léo : « Et maintenant trouvons les bouscarles ! »

Samuel : « J’en ai entendu au moins trois ! »

Max : « Oui, une à notre arrivée et il doit y en avoir deux à quelques mètres. »

Le chevalier : « Il y en a une là… »

Bouscarle de Cetti (Cettia cetti, Cettiidés)

Max : « Il y en beaucoup dans la région. On en entend tous les 100 mètres environ. »

Léo : « Partout où nous sommes allés. »

Samuel : « On a quand même pas beaucoup inspecté… »

Max : « Bonome fait ce qu’il peut ! On a pas de monture à nous ! Et il y a des tas de démarches à faire pour que la nôtre aille mieux ! »

Samuel : « Je critiquais pas bonome ! Je signalais à nos lecteurs que nous avions pas beaucoup inspecté ! »

Léo : « Il y a des roitelets ! »

Max : « Pfff ! Ils vont encore sautiller partout sans prendre la pose ! »

Samuel : « Effectivement… »

Roitelet à triple bandeau (Regulus ignicapilla, Régulidés)

Léo : « Chut ! »

Max : « Chut ? »

Léo : « Oui chut ! Écoutez ! »

Samuel : « Je reconnais pas. »

Léo : « Moi non plus ! »

Max : « Tu fotoes bonome ? »

Le chevalier : « Oui Maxou. »

Samuel : « Il y en a d’autres là ! »

Le chevalier : « Vus ! »

Léo : « Ils s’envolent ! »

Max : « C’était qui ? Montre bonome, montre ! »

Serin cini (Serinus serinus, Fringillidés)

Serin cini (Serinus serinus, Fringillidés)

Serin cini (Serinus serinus, Fringillidés)

Serin cini (Serinus serinus, Fringillidés)

Léo : « Il est un peu jaune verdâtre… »

Max : « Verdier ? »

Samuel : « Non, trop strié. »

Max : « Tarin des aulnes ? »

Léo : « Pas de barre alaire jaune… »

Max : « Ben c’est qui alors ? C’est pas un bruant jaune. »

Léo : « Le serin cini ? »

Max : « Ben, on l’a jamais vu lui ! »

Samuel : « Si ! On vient de le voir ! »

Max : « Tu crois ? »

Léo : « Petit Sam me paraît un peu affirmatif mais c’est une hypothèse intéressante. »

Max : « Tu en penses quoi le grand dadais ? »

Léo : « Maaax ! »

Max : « Hé ! Il nous appelle les machins, je peux bien l’appeler le grand dadais puisque dadais il est 🙂 »

Léo : « Pardonne le bonome car il sait pas ce qu’il fait ! »

Le chevalier : « Je te reconnais bien là mon Léo 🙂 »

Samuel : « Bon, c’est qui ce zoiso ? C’est bien un serin cini ? »

Le chevalier : « Je pense. Nous verrons bien ce que vous dira Faune 17. Nous arrivons à La Baie. »

Léo : « Chouette alors ! »

Max : « Voici donc La Baie ! »

La Baie

Léo : « On voit pas bien comme ça mais il y a des tas de zoisos. »

Samuel : « On voit mieux en tout zoomant. »

Des zoisos
Des zoisos

Max : « Il y a surtout des Charadriiformes. »

Samuel : « Nous y reviendrons. »

Léo : « Observez bien la seconde foto. Il y a des grands gravelots quelque part. Je le dis maintenant parce qu’on a pas d’autres fotos des grands gravelots. »

Max : « On en a pas vu beaucoup… »

Samuel : « Ce que nous avons tout de suite remarqué a été l’abondance des tadornes de Belon. »

Léo : « Nous avons cessé de les compter à 400. »

Max : « Et on les voyait pas tous ! »

Samuel : « On en montre quelques uns, comme ça… »

Tadorne de Belon (Tadorna tadorna, Anatidés)

Max : « Vous vous souvenez en janvier dernier pas loin de La Plage Sauvage, il y avait des tadornes à perte de vue ! »

Léo : « Des milliers ! Peut-être des dizaines de milliers ! »

Samuel : « Il devait y en avoir jusqu’à l’Île d’O ! »

Léo : « Revenons à nos Ansériformes du 27 décembre. »

Max : « Ici, l’hiver, il y a toujours des bernaches cravants. »

Samuel : « Le nombre varie. Là il y avait un petit groupe d’une quarantaine d’individus. »

Bernaches cravant (Branta bernicla, Anséridés)

Léo : « Et puis d’un coup, des cygnes tuberculés sont venus se poser sur l’estran ! »

Cygne tuberculé (Cygnus olor, Anséridés)

Cygne tuberculé (Cygnus olor, Anséridés)

Max : « On savait pas que les cygnes tuberculés allaient à la plage ! »

Samuel : « C’est la première fois qu’on en voit à la mer ! Il y en a juste derrière au Petit Royaume des Cisticoles mais sur l’estran ! C’est surprenant. »

Max : « Les colverts c’est plus fréquent. Presque à chaque fois. »

Léo : « Nous avons d’abord vu un groupe de quatre individus en pleine discussion. »

Canards colverts (Anas platyrhynchos, Anatidés)

Samuel : « Plus tard nous avons vu un groupe de 24 individus. Ils criaient fort ! »

Max : « Je crois qu’ils se chamaillaient pour savoir où ils allaient passer la marée haute. »

Léo : « Voilà pour les Ansériformes. Passons aux Charadriiformes. »

Max : « Bonome a repéré presque tout de suite les deux huîtriers-pies. »

Huîtriers-pies (Haematopus ostralegus, Haematopodidés)

Huîtriers-pies (Haematopus ostralegus, Haematopodidés)

Max : « De bien beaux zoisos que nous sommes toujours ravis de revoir 🙂 »

Léo : « Sur l’estran, c’est pas facile de compter les zoisos. Bon, sauf les huîtriers puisqu’ils sont que deux. Mais les autres… On les voit même pas tous ! Il y en a jusqu’au bout de La Baie tout là-bas ! »

Samuel : « Je sais pourquoi tu dis ça cousin Léo. C’est à cause des abondances relatives ! Qui est le plus présent ici ? »

Max : « Sur l’estran ce sont les bécasseaux variables ! »

Bécasseaux variables (Calidris alpina, Scolopacidés)

Léo : « Pas sûr quand même ! Au loin, il y a aussi des tas de pluviers argentés. »

Samuel : « Les chevaliers gambettes sont pas aussi nombreux mais je me hasarderai pas à les dénombrer. »

Chevaliers gambettes (Tringa totanus, Scolopacidés)

Max : « Les fotos suivantes illustrent une chose bien connue : les zanimos ça fait souvent sa toilette 🙂 »

Chevalier gambette (Tringa totanus, Scolopacidés)

Chevalier gambette (Tringa totanus, Scolopacidés)

Samuel : « L’activité principale des zoisos sur l’estran de La Baie reste quand même la recherche de nourriture. »

Léo : « Je rappelle que les Scolopacidés ont presque tous un long bec avec lequel ils cherchent du manger dans le sable et la vase. »

Max : « Le fait que leurs becs aient des tailles différentes leur permet de pas être en concurrence. Les courlis cendrés par exemple peuvent attraper les arénicoles en profondeur dans leur terrier en U. »

Courlis cendrés (Numenius arquata, Scolopacidés)
Courlis cendrés (Numenius arquata, Scolopacidés)

Samuel : « Voilà pour les Scolopacidés et les Charadriidés. Nous pourrions ajouter qu’il y a quelques barges à queue noire mais qu’elles sont trop loin pour pouvoir vous les montrer. »

Max : « Les Charadriiformes comprennent, outre les Scolopacidés et les Charadriidés, les Laridés. »

Samuel : « Elle est étrange ta phrase cousin Max. »

Max : « Mais elle est scientifiquement correcte ! Léo, en tant que spécialiste des Laridés, que peux-tu nous dire ? »

Léo : « Je suis pas spécialiste des Laridés. C’est juste que j’aime beaucoup ces zoisos. »

Max : « Et que peux-tu nous en dire ? »

Léo : « Il y a les espèces habituelles pour l’hiver. Bien entendu, les mouettes qui rigolent sont présentes. »

Mouettes qui rigolent (Chroicocephalus ridibundus, Laridés)

Samuel : « Pas de mélanocéphales ? »

Léo : « Pas la moindre ! Aucune ! »

Max : « Et des goélands ? Y a t-il des goélands ? »

Léo : « Bien sûr ! Voici par exemple un goéland cendré… »

Goéland cendré (Larus canus, Laridés)

Samuel : « En hiver, ils ont fréquemment des stries grises sur la tête. »

Max : « Si on fait pas attention, on peut les confondre avec les mouettes qui rigolent. »

Samuel : « Cousin Léo, y aurait-il pas des goélands argentés ? »

Léo : « Si si ! Oulala ! Là par exemple… »

Goéland argenté (Larus argentatus, Laridés)

Max : « Et là ? »

Des goélands

Léo : « Oulala ! Alors il y a bien deux argentés à gauche. A droite… Les pattes sont jaunes mais il est un peu sombre… Pas assez pour un brun et l’angle goniaque du bec est trop marqué. Je dirais que c’est un leucophée. »

Max : « Et le juvénile ? »

Léo : « Ben… Premier hiver… Leucophée ou argenté. Je sais pas. »

Max : « Merci Léo. Continuons. »

Léo : « Là ce sont deux leucophées adultes. »

Goélands leucophées (Larus michaellis, Laridés)

Max : « Et des bruns ? En vois-tu ? »

Léo : « Goéland brun ? Mmmmm… Là ! »

Goéland brun (Larus fuscus, Laridés)

Samuel : « Il manque le marin ! »

Léo : « Non, il y en a ! Regardez ! »

Goéland marin (Larus marinus, Laridés)

Max : « Terminons par des Laridés tout mélangés… »

Des goélands tout mélangés

Léo : « Mouettes qui rigolent, goéland brun et cendré. Le juvénile on sait pas. »

Max : « Merci beaucoup Léo. »

Samuel : « Il me semble que la mer est bien montée. Il est temps d’aller au Reposoir. »

Max : « Voici donc Le Reposoir. Nous vous l’avons souvent montré. »

Le Reposoir

Samuel : « La première fois que je suis venu je venais d’arriver avec vous et nous allions en Vendée. »

Léo : « Il y avait vraiment des tas de zoisos ce jour là et il y avait un beau soleil. »

Max : « Je mets le lien pour les lecteurs qui voudraient revoir cet article… »

Le Reposoir

Max : « Voici donc Le Reposoir. En fait c’est une partie du Royaume des Sternes de Mer, avec La Baie. »

Léo : « Les zoisos sont tout là-bas. On les voit à peine d’ici. Il faut encore tout zoomer. »

Le Reposoir zoomé

Max : « Bien, la première étape est d’identifier ces zoisos. »

Léo : « Il me semble que les huîtriers sont venus se reposer… »

Huîtriers-pies (Haematopus ostralegus, Haematopodidés)

Samuel : « Les gambettes aussi 🙂 »

Chevalier gambette (Tringa totanus, Scolopacidés)

Max : « C’est le principe du reposoir. Les zoisos ont bien mangé pendant la marée basse et maintenant ils viennent se reposer un peu avant d’aller on sait pas où. »

Samuel : « C’est vrai ça ! Quand la marée aura recouvert le reposoir, ils vont où les zoisos ? »

Léo : « Bonome ? »

Le chevalier : « Je ne sais pas. Peut-être dans les marais à l’intérieur des terres. D’autres vont en mer… »

Max : « Ils faudra enquêter. Continuons les identifications. »

Samuel : « Les courlis sont venus eux aussi. »

Courlis cendré (Numenius arquata, Scolopacidés)

Courlis cendré (Numenius arquata, Scolopacidés)

Courlis cendré (Numenius arquata, Scolopacidés)

Courlis cendré (Numenius arquata, Scolopacidés)

Max : « Ce sont bien des cendrés ? Parce qu’un monsieur de Faune IDF nous a envoyé un pigeon électronique pour nous dire qu’on s’était trompés de courlis au Grand Étang. »

Léo : « C’est une bonne nouvelle ! »

Max : « On a dit des erreurs et tu trouves que c’est une bonne nouvelle ? »

Léo : « Ben oui ! Comme ça on a vu les corlieux et les cendrés en IDF ! »

Max : « Ah oui 🙂 »

Samuel : « Il y a pas de lore sombre, pas de bande sombre sur la tête… C’est bien un cendré. Vu que le bec est court ça doit être une femelle. »

Max : « Bravo pour les fotos bonome ! Sur la quatrième on voit bien l’aile ! Ça nous donnera une référence pour les courlis en vol ! »

Le chevalier : « Merci Maxou. »

Léo : « Tiens ! Il y a des tournepierres à collier ! »

Max : « Oussa ? »

Léo : « Là ! »

Tournepierre à collier (Arenaria interpres, Scolopacidés)

Samuel : « Ils restent entre eux ! Ils se mélangent pas aux autres ! »

Léo : « Ils étaient tout mélangés mais les autres viennent de s’envoler. »

Max : « C’est quand même étrange. Les zoisos se mettent toujours juste au bord de l’eau et ils doivent reculer régulièrement. C’est pas malin ! Si ils se mettaient un peu plus loin ils dormiraient tranquillement. »

Léo : « Ils ont peut-être peur des prédateurs. »

Samuel : « Il y a pas des prédateurs ici ! »

Max : « Il y a un groupe de pluviers argentés… »

Pluviers argentés (Pluvialis squatarola, Charadriidés)

Léo : « L’un d’eux est bagué ! On a pas transmis à Faune 17 ! »

Samuel : « On le fera quand on aura terminé cet article ! »

Max : « C’est suffisant une bague orange comme ça ? On la voit pas bien. »

Samuel : « On transmet et on verra bien ! »

Max : « D’accord petit Sam ! »

Léo : « On a repéré tout le monde ? »

Max : « Je cherche… »

Samuel : « On a pas parlé des bécasseaux maubèches ! »

Léo : « Il y en aura dans les fotos de groupes… »

Max : « Pas de bécasseau rare ? »

Léo : « Même pas de sanderling ! »

Max : « Bon, ben passons aux fotos de groupe alors… »

Léo : « Cette foto montre bien qu’il fait tout gris ! »

Pluviers argentés, bécasseaux variables, bécasseaux maubèches et barge à queue noire

Max : « Chers lecteurs, nous vous incitons à revoir la foto du reposoir pour vous rendre compte que c’est pas facile de voir aussi loin ! »

Samuel : « Je remets les fotos ! »

Max : « Remets la foto de groupe aussi alors ! On a pas présenté les zoisos ! »

Pluviers argentés, bécasseaux variables, bécasseaux maubèches et barge à queue noire

Léo : « Alors… Pluviers argentés, bécasseaux maubèches, barge à queue noire et bécasseaux variables… »

Max : « Et là ? »

 

Samuel : « Maubèches, variables, pluviers argentés, un courlis cendré et l’arrivée de deux pluviers argentés. »

Des zoisos

Léo : « On les reconnaît à leur tâche axillaire noire. »

Max : « Tache axillaire ? »

Léo : « A l’aisselle ! Ils ont une tâche noire au niveau de l’aisselle ! »

Des zoisos
Des zoisos
Des zoisos
Des zoisos
Des zoisos

Le chevalier : « Il commence à faire vraiment sombre. Il va falloir rentrer. »

Max : « D’accord bonome. On se poche. »

Léo : « On regarde quand même en retournant à notre monture. »

Le chevalier : « Bien sûr Léo. Mais l’estran est déjà recouvert par l’eau. »

Samuel : « Il y a plus que Le Reposoir qui émerge. »

Max : « C’est pour ça que les zoisos viennent là. »

Léo : « J’aime beaucoup cet endroit. »

Max : « Tu aimes tous les endroits où il y a des zoisos. »

Léo : « Tu as raison Maxou. »

Samuel : « Ici c’est particulier. On a pas besoin de bouger, de chercher. On s’installe et on regarde. »

Max : « STOOOP ! »

Le chevalier : « Que se passe t-il Max ? »

Max : « Attends, je descends… Voilà… Bonome, c’est quoi ça ? »

La légende de la bête Rô

Le chevalier : « La légende de la bête Rô. »

Max : « Et tu peux me dire qui est Rô ? »

Le chevalier : « Un dragon. »

Max : « Bonome, mon cher bonome, mon bonomou, puis-je te poser une question ? »

Max

Le chevalier : « Tu peux, bien sûr. »

Max : « Bonomou, connais-tu un petitours à casquette nommé Max ? »

Le chevalier : « Je le connais 🙂 »

Max : « Tu es sûr ? »

Le chevalier : « Oui Max, je le connais ce petitours à casquette. »

Max : « Je pense pas. »

Le chevalier : « … »

Max : « PARCE QUE SI TU LE CONNAISSAIS VRAIMENT TU SAURAIS QU’IL EST EN QUÊTE D’UN DRAGON ! »

Léo : « Je me demandais à quel moment il allait crier 🙂 »

Max : « IL EST EN QUÊTE D’UN DRAGON CE PETITOURS ET IL APPREND PAR HASARD QUE RÔ LE DRAGON EST ENFERMÉ PAS LOIN D’ICI ! »

Le chevalier : « Tu continues ta quête ? »

Max : « Pfff ! Une quête s’arrête que lorsqu’on a trouvé ! Mais qui m’a fichu un bonome pareil ! »

Léo : « Maxou, où vas-tu ? »

Max : « Je vais chercher Rô ! Il faut toujours tout faire tout seul… Pfff ! »

Le chevalier : « Max, reviens ici s’il te plaît. »

Max : « Je peux pas ! J’ai un dragon à capturer ! »

Le chevalier : « Max ! »

Max : « Je dois sauroctoner bonome ! »

Le chevalier : « C’est une légende Max. »

Max : « Une légende ? »

Le chevalier : « Oui. La légende de Rô est une légende 🙂 »

Max : « C’est pas vrai alors ? »

Le chevalier : « Ben non puisque c’est une légende. »

Max : « Il y a pas de dragon ? »

Le chevalier : « Non Max, désolé. »

Max : « Je trouverai jamais de dragon… »

Samuel : « Tu cherches encore cousin Max ? Pourquoi ? »

Max : « Je sais pas… »

Léo : « Tu veux retourner au château ? »

Max : « Non. »

Léo : « Tu veux que bonome soit plus banni ? »

Max : « Ça m’arrangerait pas… »

Samuel : « Ben non ! Sinon on irait plus aux zoisos ! »

Léo : « Alors pourquoi tu cherches encore ? »

Max : « Je sais pas… »

Le chevalier : « Non en reparlerons au calme Maxou. »

Max : « Oui Bonomou 🙂 Mais je crois que je m’en fiche du dragon. »

Léo : « Alors nous pouvons clore ce bulletin d’information en direct différé ! »

Samuel : « Nous en profitons pour vous transmettre tous nos vœux pour cette nouvelle année ! »

Léo : « Qu’elle vous soit douce et riche en joie, bonheur et tout ça ! »

Max : « Nous vous souhaitons des tas de belles observations naturalistes ! »

Les petizours : « Bonne année à tous ! »

Continuer la promenade

2 réflexions au sujet de « Décembre le 27 »

  1. Bonanée les petizours pas des machins 🙂 ! Bonanée Grand chevalier pas grand dadais 🙂 Merci pour toutes les belles fotos et infos que vous nous donnez sur les zanimos et les plantes !
    Serrage de pattes amical !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.