Juin et début Juillet – Un autre résumé

Max : « Bonjour à tous ! »

Léo : « Soyez les bienvenus dans notre bulletin d’informations en direct-différé ! »

Samuel : « En très différé même 🙂 Il s’agit plutôt d’un rattrapage. »

Max : « Parce qu’on s’était laissés débordés. »

Léo : « Mais comme on avait vu des beaux zoisos ces jours là, on fait quand même un article. »

Samuel : « Commençons par une longue promenade du Royaume des Milans au Royaume des Fauvettes. »

Du Royaume des Milans au Royaume des Fauvettes

Max : « On est trop en retard pour tout vous montrer. »

Samuel : « Encore une fois on va tout résumer en commençant par les Lépidoptères. »

Max : « Ça c’est une belle-dame 🙂 »

Belle-dame, Vanessa cardui, Nymphalidés

Belle-dame, Vanessa cardui, Nymphalidés

Léo : « Vanessa cardui, Nymphalidés. »

Samuel : « Comme le bout de ses ailes est abîmé on pense qu’elle date pas de l’année. On vous rappelle que beaucoup de papillons hibernent. »

Léo : « Alors que d’autres migrent. »

Max : « Le suivant est la carte géographique. On vous a montré la forme jaune il y a pas longtemps. »

Carte géographique, Araschnia levana, forme prorsa, Nymphalidés

Samuel : « En fait, la première génération de l’année est jaune et ensuite ils sont noirs. Il y a la forme prorsa et l’autre je sais plus. »

Léo : « C’est la forme levana ou forme printanière. La forme prorsa est parfois appelée forme estivale. »

Max : « Merci pour ces précisions petit Sam. C’est tout pour les Lépidoptères. Passons aux Odonates. Nous vous en montrons souvent l’été. Nous, on aime beaucoup les Odonates. »

Léo : « C’est pour cela que nous allons faire une page spéciale. Quand on aura le temps… »

Max : « Le plus grand des Odonates, en France, c’est l’anax empereur. C’est un patrouilleur qui se pose rarement. »

Samuel : « On peut parfois en voir posé mais la meilleure occasion c’est quand la femelle pond. Comme là. »

Anax empereur femelle en ponte, Anax imperator, Aeshnidés

Léo : « Précisons que la femelle de l’anax empereur est la seule femelle de la famille des Aeshnidés qui pond seul. »

Max : « C’est pratique pour l’identifier. Si vous avez la chance de voir une femelle anax empereur en train de pondre, vous avez tout ce qu’il faut pour l’identifier ensuite. »

Samuel : « Comme Odonates fréquent en ce moment, il y a les orthétrums réticulés. Il y en a plein. Tout seul, en tandem, des mâles, des femelles, des juvéniles… »

Max : « Sur cette première foto, il y a le couple en tandem. »

Orthétrums réticulés in copula, Orthetrum cancellatum, Libellulidés

Léo : « Nous vous rappelons que, lorsqu’ils sont dans cette position, c’est qu’ils sont en train de s’accoupler. »

Max : « Même qu’ils peuvent voler comme ça. Regardez 🙂 »

Orthétrums réticulés en tandem, Orthetrum cancellatum, Libellulidés

Léo : « Pour terminer avec les orthétrums réticulés voici le mâle et un individu de type femelle. »

Orthétrum réticulé mâle adulte, Orthetrum cancellatum, Libellulidés

Orthétrum réticulé type femelle, Orthetrum cancellatum, Libellulidés

Max : « On dit type femelle parce que les juvéniles ressemblent aux femelles. Il y a bien des différences mais on les connaît pas encore. »

Léo : « On va continuer à étudier. »

Samuel : « On aime bien étudier nous. Comme ça on apprend des choses fort savantes. »

Max : « Et on aime bien connaître des choses fort savantes 🙂 »

Léo : « Ce jour là, on a eu une belle surprise. »

Onychogomphe à pinces, Onychogomphus forcipatus, Gomphidés

Max : « C’est un onychogomphe à pinces ! »

Léo : « On en avait jamais vu ! »

Samuel : « Et d’un coup, un onychogomphe à pinces ! »

Max : « C’est plutôt rare comme Odonates. Il y en a pas partout. »

Samuel : « Et nous on l’a vu 🙂 »

Léo : « Un autre Odonate, très fréquent lui, est le caloptéryx éclatant. »

Samuel : « Il y en a partout. Enfin, partout pas loin de l’eau quand même. »

Max : « Parce que les Odonates ont toujours des larves aquatiques alors ils s’éloignent jamais beaucoup de l’eau douce. »

Léo : « On pourrait montrer le caloptéryx quand même ! »

Max : « Oui Léo 🙂 »

Caloptéryx éclatant, Calopteryx splendens, Caloptérygidés

Samuel : « Bleu métallisé comme ça c’est le mâle. La femelle est verte. »

Max : « Et elle a pas de bande foncé sur l’aile. »

Léo : « Vous noterez que la bande foncée s’arrête avant le bout de l’aile. Si par hasard vous croisez un caloptéryx qui a la bande foncée qui atteint le bout de l’aile c’est que vous êtes en présence d’un caloptéryx vierge sous espèce méridionale. »

Max : « Autant dire que ça arrive pas tous les jours 🙂 »

Léo : « Voilà pour les Odonates de cette sortie. Passons aux zoisos. »

Samuel : « Juste quelques uns, comme ça, parce qu’ils sont un peu rares ou qu’on aime bien les fotos. »

Max : « Le premier zoiso est pas très rare : c’est une bergeronnette grise. Mais elle transportait du manger pour ses petits. »

Bergeronnette grise, Motacilla alba, Motacillidés

Samuel : « Au menu : des demoiselles ! »

Max : « Voilà, on présente des Odonates et ensuite les Odonates servent de repas aux zoisos 🙂 »

Léo : « C’est comme ça la nature. Mangé et être mangé… »

Max : « Ensuite on a vu des sternes pierregarins. Un couple. »

Samuel : « On les connaît pas bien celles-là. On sait pas où elles habitent. Mais elles nous ont bien plu sur leur poteau 🙂 »

Sterne pierregarin, Sterna hirundo, Laridés

Max : « L’une d’elle s’est envolée à notre approche. »

Léo : « Et l’autre nous a crié dessus rholala ! »

Sterne pierregarin, Sterna hirundo, Laridés

Samuel : « On voulait pas les embêter nous les sternes ! »

Max : « Mais elle a crié très fort quand même et puis elle est partie. »

Léo : « Plus tard, en cheminant sur les chemins, nos oreilles ont été attirées par un drôle de chant qu’on connaît pas par ici. »

Max : « Bonome a bien cherché et on les as vus ! »

Samuel : « En vrai, la foto qu’on va vous présenter a été faite au retour. »

Léo : « Ils étaient encore là les bruants proyers 🙂 »

Bruant proyer, Emberiza calandra, Embérizidés

Max : « C’est la première fois qu’on en voit en Île de France. »

Léo : « Encore plus loin, juste à côté du Lac Nord, nos oreilles ont encore été attirées. »

Samuel : « Naturaliste ça se fait avec tous les sens. La vue, mais aussi l’ouïe. »

Max : « Parfois le goût. »

Léo : « Souvent l’odorat aussi. »

Samuel : « Le toucher ça arrive aussi. Surtout pour les caresses du vent sur nos visages 🙂 »

Max : « Mais revenons à nos oreilles. »

Léo : « On a bien reconnu les rousserolles verderolles 🙂 »

Samuel : « Et bonome a réussi à en fotoer une ! »

Rousserolle verderolle, Acrocephalus palustris, Acrocéphalidés

Max : « Belle promenade non ? »

Léo : « Avant de passer à une autre inspection je voudrais vous montrer deux fotos. »

Samuel : « C’est cousin Max qui a découvert un bloc fossilifère ! »

Max : « On va essayer de trouver la carte géologique de par chez nous pour pouvoir dater les roches. »

Léo : « Ensuite on pourra essayer d’identifier les fossiles. »

Samuel : « Pour le moment on sait juste que c’est un calcaire tertiaire probablement marin. »

Max : « Passons à l’inspection suivante. C’était au Grand Étang, un petit passage rapide je sais plus quand. »

Le Grand Étang…

Léo : « Il me semble que c’était le 2 juillet en rentrant de la schola. »

Samuel : « On s’en fiche ! En arrivant, on a vu une aigrette garzette qui faisait la sieste. »

Max : « Nous, on l’avait faite juste avant 🙂 »

Léo : « C’est la première fois qu’on voit une aigrette garzette faire la sieste. »

Aigrette garzette, Egretta garzetta, Ardéidés

Max : « En se réveillant, elle a fait comme nous : elle s’est étirée 🙂 »

Aigrette garzette, Egretta garzetta, Ardéidés

Aigrette garzette, Egretta garzetta, Ardéidés

Aigrette garzette, Egretta garzetta, Ardéidés

Aigrette garzette, Egretta garzetta, Ardéidés

Aigrette garzette, Egretta garzetta, Ardéidés

Aigrette garzette, Egretta garzetta, Ardéidés

Samuel : « Mais on a eu une autre surprise encore plus surprenante en cette saison ! Regardez ! »

Garrots à oeil d’or, Bucephala clangula, Anatidés

Garrots à oeil d’or, Bucephala clangula, Anatidés

Léo : « Des garrots à œil d’or ! En début d’été ! Normalement ils viennent ici l’hiver et au printemps ils repartent vers le nord de l’Europe ! »

Max : « Mais pas eux 🙂 Nous, on est toujours contents de voir des garrots. »

Léo : « On pense que ce sont des première année. »

Garrots à œil d’or, Bucephala clangula, Anatidés

Garrots à œil d’or, Bucephala clangula, Anatidés

Samuel : « Ils ressemblent aux femelles. Chez beaucoup de zoisos les jeunes ressemblent aux femelles. »

Max : « Comme chez les Odonates 🙂 »

Léo : « Ensuite on a vu un jeune oison. Mais on sait pas bien qui c’est. »

Un pouillot ?

Un pouillot ?

Samuel : « On hypothèse que c’est un jeune pouillot. Peut-être un véloce. »

Léo : « Ou alors un fitis puisqu’il y en a là. »

Max : « On a envoyé des fotos au valideur des zoisos mais il a pas répondu. Il doit être en vacances. »

Léo : « On vous dira si il nous répond un jour. »

Max : « Voilà pour cette sortie au Grand Étang. »

Samuel : « Le lendemain, bonome nous a emmenés au Royaume des Tariers. »

Max : « Parce qu’il y avait pas schola 🙂 »

Le Royaume des Tariers

Max : « Le Royaume des Tariers a, en son centre, un petit point d’eau dont la taille varie en fonction des saisons. »

Léo : « Ça dépend plus des précipitations que des saisons Maxou. »

Max : « Oui, c’est vrai. Sauf qu’en général les précipitations dépendent un peu de la saison. »

Samuel : « Vous avez raison tous les deux 🙂 »

Max : « Ça c’est petit Sam 🙂 Je parlais de la taille du point d’eau qui varie parce que ça a une influence sur la végétation. Ça se voit bien. Regardez. »

Royaume des Tariers, une végétation en anneaux

Max : « Il y a des bandes de végétation. »

Léo : « En raison de la différence d’humidité du sol et de la fréquence de la présence d’eau. »

Samuel : « Le problème est qu’en ce moment c’est très sec. Il y a presque plus d’eau, même au centre. »

Max : « C’est trop sec ! Et en plus, il a pas plu depuis qu’on y est allés ! »

Léo : « Et il a fait très chaud ! Le point d’eau va finir par disparaître ! »

Samuel : « Mais on y peu rien. C’est comme ça… »

Max : « Au Royaume des Tariers, on a vu des tariers 🙂 »

Léo : « Mais seulement des tariers pâtres. Des adultes et des juvéniles. »

Tarier patre mâle adulte, Saxicola rubicola, Muscicapidés

Tarier patre juvénile, Saxicola rubicola, Muscicapidés

Tarier patre juvénile, Saxicola rubicola, Muscicapidés

Tarier patre juvénile, Saxicola rubicola, Muscicapidés

Samuel : « On a entendu au moins une rousserolle effarvatte. Mais on l’a pas vue. »

Max : « Comme il y avait pas beaucoup des zoisos on été un peu déçu quand même. »

Léo : « Alors bonome nous a emmenés au Marais 🙂 »

Le Marais…

Max : « On a été accueillis par des paons du jour. »

Paon du jour, Inachis io, Nymphalidés

Léo : « Mais surtout on a vu blongios 🙂 »

Samuel : « Il se baladait juste là pour trouver du manger. »

Max : « Malheureusement bonome a pas bien réussi ses fotos. Il en a fait plein mais c’était pas la bonne lumière. C’est compliqué de fotoer. »

Léo : « On s’en fiche des fotos ! Blongios va bien ! »

Blongios nain mâle adulte, Ixobrychus minutus, Ardéidés

Blongios nain mâle adulte, Ixobrychus minutus, Ardéidés
Blongios nain mâle adulte, Ixobrychus minutus, Ardéidés

Samuel : « On a vu blongiote aussi mais seulement en vol. »

Max : « On espère qu’ils vont faire des œufs ! »

Samuel : « J’aimerais bien voir des petits blongios moi ! »

Max : « Nous aussi Samuel, nous aussi 🙂 »

Léo : « Ben oui, quand même ! »

Max : « Sinon, on a vu le petit gravelot et deux mandarins type femelle. »

Canards mandarins type femelle, Aix galericulata, Anatidés

Samuel : « Ce sont peut-être des petits du Royaume des Mandarins. Madame Viviane en a vu beaucoup des mandarins. »

Léo : « Il y en a tellement qu’ils sont obligés de quitter le mare maternelle 🙂 »

Max : « Passons à la suite… »

Le Grand Étang…

Max : « Au Grand Étang, il y a deux observatoires séparés de huit minutes de marche pour notre chevalier aux grandes pattes. »

Samuel : « Tringa megapus 🙂 »

Max : « Mais cette fois, il a pas mis huit minutes. Il a flâné notre bonome. »

Léo : « Il voulait voir des Odonates 🙂 »

Max : « Après les zoisos, les Odonates sont nos zanimos préférés ! »

Samuel : « Ben, et goupil ? »

Max : « Goupil c’est pas un groupe ! Et c’est notre ami ! »

Léo : « Dites, on va pas se chamailler pendant notre bulletin d’informations ! »

Max : « On se chamaille même pas ! »

Léo : « Alors on présente les Odonates que nous avons rencontré. Qui commence ? »

Max : « Petit Sam, tu veux commencer ? »

Samuel : « Je veux bien. C’est un Zygoptère. Une demoiselle au yeux rouges. Donc c’est un mâle. On le voit pas bien sur la foto mais c’est une naïade au corps vert. »

Naïade au corps vert, Erythromma viridulum, Coanagrionidés

Samuel : « On vous a déjà présenté la naïade au yeux rouge. Elle est plus précoce. Là, on est dans la courte période pendant laquelle on peut rencontrer les deux en même temps. Voilà ! »

Max : « Merci petit Sam. Léo ? »

Léo : « Voici un orthétrum réticulé. Son abdomen est couvert d’une pruine bleuâtre qui fait disparaître les tâches jaunes sur les côtés. C’est donc un individu un peu âgé déjà. »

Orthétrum réticulé mâle adulte, Orthetrum cancellatum, Libellulidés

Léo : « Voilà pour l’orthétrum réticulé. J’espère que nous allons voir d’autres orthétrums bientôt. A toi Maxou. »

Max : « C’est donc à moi de présenter l’onychogomphe à pince 🙂 »

Onychogomphe à pinces, Onychogomphus forcipatus, Gomphidés

Onychogomphe à pinces, Onychogomphus forcipatus, Gomphidés
Onychogomphe à pinces, Onychogomphus forcipatus, Gomphidés

Max : « Des onychogomphes à pinces on en avait jamais vus. Et là, on en croise partout où on va. »

Léo : « Peut-être qu’on faisait pas bien attention avant. »

Samuel : « Ou alors il y a des années plus riches en onychogomphes. »

Max : « Moi je crois qu’on fait des progrès. On est beaucoup plus attentif depuis qu’on fait des relevés pour Faune IDF. On passe aux zoisos ? »

Léo : « Ben oui ! J’aime bien la foto du héron cendré juvénile 🙂 »

Héron cendré, Ardea cinerea, Ardéidés

Samuel : « Il a les plumes de la tête hérissées est il est en train de se gratter 🙂 »

Max : « Moi j’aime bien le gros plan. »

Héron cendré, Ardea cinerea, Ardéidés

Léo : « Je rappelle que les juvéniles ont la calotte grise. Chez les adultes, la calotte est blanche avec une raie noire. »

Samuel : « On a vu au moins deux juvéniles et deux adultes. »

Max : « Et des fuligules morillons aussi. C’est rare en cette saison. »

Léo : « Eux aussi faisaient la sieste. »

Fuligule morillon, Aythya fuligula, Anatidés

Max : « Il y en a juste un qui a levé la tête un peu. Il a regardé par ci et par là. Il avait l’air de plus savoir où il était. Mais ça l’a pas vraiment inquiété et il a repris sa sieste. »

Fuligules morillons, Aythya fuligula, Anatidés

Samuel : « Bon, on peut passer au Petit Royaume Sauvage maintenant. »

Max : « Chers lecteurs, nous vous retrouvons dans quelques instants au Petit Royaume Sauvage. »

Le Petit Royaume Sauvage…

Max : « Voilà ! Nous y sommes ! »

Léo : « Allez, on se dépêche ! »

Samuel : « Tu en as assez cousin Léo ? »

Léo : « Je fatigue un peu, et demain matin on va fossiler alors je voudrais aller me coucher moi. »

Max : « Chers lecteurs, sachez que nous en sommes à notre deuxième jour en Normandie au moment où nous écrivons ces lignes. Et on a vu quelques beaux zoisos. »

Samuel : « On dira plus tard cousin Max ! Moi aussi je voudrais dodoer. »

Max : « Alors on se dépêche. On commence comme d’habitude par les Lépidoptères avec ce beau procris. »

Fadet commun ou procris, Coenonympha pamphilus, Nymphalidés

Léo : « Chez les Odonates… Restons dans le classique avec ce crocothémis écarlate. »

Crocothémis écarlate mâle adulte, Crocothemis erythraea, Libellulidés

Crocothémis écarlate mâle adulte, Crocothemis erythraea, Libellulidés

Max : « On a vu un jeune aussi. »

Crocothémis écarlate type femelle, Crocothemis erythraea, Libellulidés

Crocothémis écarlate type femelle, Crocothemis erythraea, Libellulidés

Samuel : « Un jeune ou une femelle ? »

Max : « Une femelle. »

Léo : « Il y a pas de bandes anté-humérales claires. »

Max : « Et c’est grave ? »

Léo : « Ben, normalement, il doit y avoir des bandes anté-humérales claires. »

Max : « Bon, on vérifiera plus tard. On montre l’onychogomphe à pinces et on passe à la suite. »

Samuel : « On le montre encore ? »

Max : « Ben oui ! Pour que nos lecteurs voient bien qu’il y en a un peu partout des onychogomphes à pinces ! »

Samuel : « D’accord ! »

Onychogomphe à pinces, Onychogomphus forcipatus, Gomphidés

Max : « On passe aux zoisos. »

Léo : « On a revu les tariers pâtres ! »

Tarier pâtre mâle adulte, Saxicola rubicola, Muscicapidés

Tarier pâtre mâle adulte, Saxicola rubicola, Muscicapidés

Max : « On en a entendu trois ! »

Samuel : « Moi je pense que c’est une famille. Le mâle, la femelle et au moins un petit ! »

Max : « Je dirais bien qu’on retournera voir mais avec la Normandie puis la Charentmaritimie… »

Léo : « Les petits seront majeurs à notre retour 🙂 »

Max : « Ils auront quitté le cocon familial 🙂 »

Samuel : « 🙂 On arrive à la surprise du jour ! »

Léo : « Rhooo !!! »

Bondrée apivore, Pernis apivorus, Accipitridés

Bondrée apivore, Pernis apivorus, Accipitridés

Bondrée apivore, Pernis apivorus, Accipitridés

Bondrée apivore, Pernis apivorus, Accipitridés

Max : « Sur le terrain, on s’était pas rendu compte. Bonome avait fotoé un rapace et on pensait que c’était une buse variable. Il y en a quelques unes ici. »

Léo : « Il y a surtout des milans noirs ici. »

Samuel : « Et des faucons ! Un couple de crécerelles et quelques hobereaux ! »

Max : « Revenons aux fotos de bonome. C’est en les regardant qu’on a été surpris. Elle était étrange cette buse. »

Samuel : « Forcément ! C’est pas une buse ! »

Léo : « Ce qui nous a dérouté c’est l’œil jaune. »

Max : « Et la queue rayée. »

Samuel : « La tête aussi. On dirait un peu une tête de pigeon mais avec un bec crochu. »

Max : « Alors on a sorti nos beaux livres de zoisos et on a cherché. »

Samuel : « C’est cousin Léo qui a proposé le bondrée apivore le premier. »

Max : « Il est fort ce Léo. »

Léo : « Du coup on a appelé bonome pour qu’il vérifie. »

Samuel : « Il était d’accord. Mais en publiant dans Faune IDF on a mis ‘à confirmer’ dans les commentaires. »

Max : « Personne a confirmé. Mais comme on a pas reçu de message nous disant qu’on avait dit des erreurs c’est qu’on avait bon 🙂 »

Léo : « On a donc vraiment vu une bondrée apivore 🙂 »

Max : « C’est sur cette bonne nouvelle que nous disons au revoir ! »

Léo : « Et bonne nuit 🙂 »

Samuel : « A bientôt ! »

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.