Juin, le 9 – Le Royaume des Fauvettes

Max : « Bonsoir à tous ! »

Samuel et Léo : « Bonsoir aussi ! »

Max : « Nous revoici encore une fois ! »

Léo : « Et encore une fois nous sommes en retard. »

Samuel : « Alors on va faire vite. »

Léo : « On va résumer un peu. »

Max : « Au programme… Ben, la même chose que la semaine dernière 🙂 »

Samuel : « Grand Étang, Petit Royaume Sauvage et Royaume des Fauvettes. »

Léo : « Commençons par le Grand Étang et le Petit Royaume Sauvage. »

Samuel : « On les regroupe pour aller plus vite. »

Max : « La semaine dernière nous vous avions parlé des familles de cygnes tuberculés du Grand Étang mais nous vous avions pas montré les images. »

Léo : « Alors nous le faisons maintenant. »

Samuel : « La famille aux cinq petits est pas venue nous voir. Elle est restée tout là-bas. »

Cygnes tuberculés, Cygnus olor, Anséridés

Max : « L’autre famille, celle à deux petits, est passée au loin, comme ça. »

Cygnes tuberculés, Cygnus olor, Anséridés

Léo : « Mais après on l’a revue de près ! »

Cygnes tuberculés, Cygnus olor, Anséridés

Cygnes tuberculés, Cygnus olor, Anséridés

Samuel : « Je pense qu’ils voulaient passer la nuit là 🙂 »

Max : « Mais du monde est passé alors ils sont partis ailleurs. Et bonome les a filmés alors qu’ils passaient juste devant nous. »

Léo : « Heureusement qu’il y avait la paroi de l’observatoire entre eux et nous ! »

Max : « Les parents nous surveillaient et si on avait fait un mouvement brusque je crois qu’ils nous auraient agressés à coup de bec ! »

Samuel : « Mais on a pas bougé. On les regardait bouche bée 🙂 »

Max : « Voilà donc pour les nouvelles des cygnes tuberculés. Reprenons le cours de notre inspection ! »

Léo : « Elle a débuté au Petit Royaume Sauvage. On y a pas été très attentifs. Je sais pas pourquoi. »

Samuel : « Mais on a vu ce pouillot véloce. On se demande si c’est pas un juvénile. »

Pouillot véloce, Phylloscopus collybita, Phylloscopidés

Max : « C’est une impression. On sait même pas si les pouillots véloces se reproduisent ici. C’est probable puisqu’ils sont ici pendant la période de nidification et qu’ils font des codes atlas. »

Léo : « Mais on en sait pas plus. »

Samuel : « Les milans noirs, c’est sûr qu’ils nichent ici. Là, pas loin, dans le coin. On en est certains maintenant. Mais on s’est jamais approchés pour voir le nid pour pas les déranger. »

Milan noir, Milvus migrans, Accipitridés

Milan noir, Milvus migrans, Accipitridés

Max : « C’est un beau zoiso le milan noir. »

Léo : « Passons aux fuligules milouins. Il y en a peu en cette saison. »

Samuel : « Vous vous demandez donc pourquoi on vous en parle. »

Max : « Regardez 🙂 »

Fuligules milouins, Aythya ferina, Anatidés

Max : « Il y a un poussin ! C’est un poussin de fuligule milouin ! »

Samuel : « Rhooo la chaaance ! »

Léo : « C’est la première fois qu’on en voit ! »

Max : « On se demandait si les milouins se reproduisaient ici. Mais maintenant on le sait ! »

Samuel : « C’est rare mais ça arrive 🙂 »

Max : « Bien, c’est sur cette bonne nouvelle que nous quittons le Petit Royaume Sauvage pour nous rendre au Grand Étang ! »

Léo : « Voilà ! On y est 🙂 »

Samuel : « On va vite, nous 🙂 »

Max : « Oui, nous allons faire vite ici aussi. »

Léo : « Mais on montre quand même cette foto de grébu. »

Grébu, Podiceps cristatus, Podicipédidés

Léo : « C’est notre ami grébu. Et il était rigolo comme ça, avec juste sa tête qui dépassait derrière le tronc d’arbre mort. »

Samuel : « Ensuite on a revu la femelle moineau domestique qui faisait le code 16. »

Moineau domestique femelle, Passer domesticus, Passéridés

Moineau domestique femelle, Passer domesticus, Passéridés

Max : « Elle transportait des insectes dans son bec pour ses petits. »

Léo : « Ça c’est une bonne nouvelle. Parce que les moineaux domestiques font partie des zoisos dont les populations diminuent le plus. »

Samuel : « On les voit de moins en moins dans les campagnes. Ils sont plutôt en ville. »

Max : « Bonome dirait que ce sont des commensaux des zoms. Mais personne connaît le commensalisme. »

Léo : « Max, tu arrêtais pas d’en parler à tes débuts 🙂 »

Samuel : « Dites les duettistes, vous allez pas recommencer ! Restons sur notre bonne nouvelle. Il y a au moins un couple de moineaux qui a des petits au Grand Étang ! »

Léo : « Allez, on enchaîne ! Je suis pressé de graver les articles suivants moi ! Au travail ! »

Max : « Oui Léo. On enchaîne ! C’est quoi après ? »

Samuel : « Les tadornes de Belon ! »

Max : « Rhoooo oui ! Elles étaient loin, mais on les a vues quand même ! »

Tadornes de Belon, Tadorna tadorna, Anatidés

Léo : « C’est pas tous les jours qu’il y en a ici ! C’est pas la Charentmaritimie ici 🙂 »

Samuel : « Passons à la mouette qui rigole. »

Max : « Vous nous direz : ‘Alors eux ! Ils sont pressés. Ils voient des tas de zoisos et ils nous montrent une mouette qui rigole… Ils vont vraiment pas bien dans leur tête ces petizours.’ Mais regardez la au lieu de médire dans vos têtes ! »

Jeune mouette qui rigole, Chroicocephalus ridibundus, Laridés

Jeune mouette qui rigole, Chroicocephalus ridibundus, Laridés

Jeune mouette qui rigole, Chroicocephalus ridibundus, Laridés

Jeune mouette qui rigole, Chroicocephalus ridibundus, Laridés

Léo : « C’est une toute jeune ! Elle a juste quelques semaines ! »

Max : « Vous en aviez déjà vu des jeunes comme elle ? Pfff ! Même pas vrai ! »

Samuel : « Ben nous oui 🙂 »

Léo : « Ensuite… Ah oui ! Le chevalier ouaf-ouaf ! »

Chevalier ouaf-ouaf, Tringa nebularia, Scolopacidés

Chevalier ouaf-ouaf, Tringa nebularia, Scolopacidés

Chevalier ouaf-ouaf, Tringa nebularia, Scolopacidés

Chevalier ouaf-ouaf, Tringa nebularia, Scolopacidés

Max : « Ça faisait longtemps qu’on avait pas vu des chevaliers. Mais des chevaliers Scolopacidés, pas des chevaliers comme bonome 🙂 »

Léo : « Notre bonomou, c’est le plus grand des chevaliers 🙂 »

Samuel : « On oublie parfois de le lui dire. »

Max : « On ronchonne. On le moque. On l’appelle le grand dadais, le grand machin… »

Léo : « Mais on l’aime notre bonome 🙂 »

Samuel : « Mais revenons à nos zoisos. En ce moment, aux pieds de l’observatoire, les plantes annuelles se sont bien développées. C’est pour ça que l’observatoire est sur pilotis. »

Max : « Comme ça on voit au-dessus des plantes annuelles qu’on sait pas qui c’est. On oublie de faire la botanique. »

Léo : « Et on a même pas envie de chercher qui c’est ces végétos. »

Samuel : « On sait quand même que les passereaux aiment bien s’y balader. Ils y trouvent du manger. »

Max : « Des insectes adultes, des chenilles… »

Léo : « Ils peuvent s’y cacher ou s’y reposer. »

Samuel : « Et ils nous oublient. En fait, ils savent même pas qu’on les observe depuis l’observatoire. »

Max : « Ils vivent leur vie tranquillement à quelques décimètres de nous. »

Léo : « Aujourd’hui, bonome a pas fotoé les fauvettes grisettes. »

Max : « On lui a dit de se calmer avec les fotos de grisettes ! »

Samuel : « Mais il a pas raté les hypolaïs polyglotte 🙂 »

Hypolaïs polyglotte, Hippolais polyglotta, Acrocéphalidés

Hypolaïs polyglotte, Hippolais polyglotta, Acrocéphalidés

Léo : « J’aime beaucoup ces fotos. »

Max : « Nous, on sait déjà qu’il en a fait de plus belles encore durant l’inspection suivante 🙂 »

Samuel : « Rho oui ! »

Léo : « Passons aux nouvelles de goupil. On vous l’a montré la dernière fois. Même qu’il y avait un film. »

Max : « Et ben on l’a revu goupil 🙂 »

Léo : « On pense même que c’est pas le même. A cause que si on l’observe bien, il a la queue toute rase. Regardez… »

Goupil, Vulpes vulpes, Canidés

Goupil, Vulpes vulpes, Canidés

Goupil, Vulpes vulpes, Canidés

Goupil, Vulpes vulpes, Canidés

Goupil, Vulpes vulpes, Canidés

Goupil, Vulpes vulpes, Canidés

Max : « Et c’est pas parce qu’elle est mouillée. Elle est comme ça. On est un peu inquiets pour ce goupil. Il est pas très épais. »

Léo : « On se demande si il va bien. »

Samuel : «  On voudrait bien lui apporter du manger pour qu’il prenne des forces. »

Max : « Bon, en fait, on en a vu un autre, c’est sûr ! »

Léo : « Avec la queue pas rase. »

Samuel : « Ce qui voudrait dire qu’il y a deux goupils ! »

Max : « Mais cette information est à prendre au conditionnel. On doit poursuivre l’enquête. »

Léo : « Si on continue à le croiser à chacune de nos venues, il faudra rebaptiser le Grand Étang. »

Max : « Ce sera le Royaume de Goupil ! »

Samuel : « Rholala ! »

Léo : « N’empêche qu’on en voit souvent des renards roux. Dans chaque Royaume que nous inspectons on en voit ! »

Max : « Ou alors on voit leurs laissées. »

Samuel : « Le problème c’est que les renards sont encore classés parmi les zanimos nuisibles ! Pfff ! »

Max : « Je répète ce que j’ai déjà dit. Ce sont les préfets qui décident si la chasse au renard est autorisée dans leur département. »

Léo : « J’arrive pas à imaginer qu’il y en ait trop dans certains départements… »

Max : « Dites les goupils, si vous savez pas où aller quand vous êtes chassés, venez vous réfugier dans notre cabane ! On vous accueille nous ! On se serrera ! »

Samuel : « Pour des raisons d’hygiène on vous donnera un bain à votre arrivée. Et après vous ferez comme chez vous ! »

Max : « On vous donnera du chocolat ! Vous avez entendu les goupils ? On vous attend. »

Léo : « Allez, on termine le Grand Étang. »

Samuel : « On a vu un chat ! Mais il a pas voulu qu’on s’approche de lui… »

Chat domestique, Felis silvestris catus, Félidés

Max : « On devrait demander à Mounette qu’elle nous fasse une lettre de recommandation pour les autres chats ! »

Léo : « Les chats ça sait pas lire ! »

Samuel : « Et Mounette elle sait pas écrire ! »

Max : « Ah oui… Tant pis. Pas de lettre de recommandation alors… »

Léo : «  Terminons cette première partie de notre bulletin d’information avec deux Arthropodes. »

Samuel : « On vous rappelle pas ce qu’est un Arthropode parce qu’on a pas envie 🙂 »

Max : « Et puis peut-être qu’un jour on fera une page spéciale Arthropodes. Pour présenter les Odonates surtout. »

Léo : « Les Coléoptères aussi ! »

Samuel : « Les Araignées également. »

Max : « Peut-être les punaises… »

Léo : « En gros, dans la page spéciale Arthropodes on montrera des Arthropodes 🙂 Voilà un petit échantillon… »

Épeire des marais femelle, Larinoides cornutus, Aranéidés

Max : « C’est une épeire des marais. On connaît pas le nom en scientifique. On cherchera plus tard. »

Samuel : « Mais on aimait bien cette foto alors on l’a mise. »

Léo : « Pour terminer, regardez ça… »

Pièges en entonnoirs de larves de fourmilions, Myrmeléontidés

Max : « Ah bah oui ! C’est comme ça la nature ! Il y a comme des entonnoirs dans le sol. »

Léo : « Seul les esprits curieux se demandent ce que ça peut bien être. »

Samuel : « Et seul bonome sait tout de suite avant même de regarder 🙂 »

Max : « C’est la larve du fourmilion qui fait ça. »

Léo : « Parce que cette larve est prédatrice ET paresseuse. »

Samuel : « Elle a pas envie de courir après ses proies. C’est trop fatiguant. »

Max : « Du coup, elle creuse un entonnoir et s’ensable au centre. A quoi ça sert ? Mais c’est évident ! »

Léo : « C’est évident quand on le sait Max ! »

Max : « Oui Léo. J’explique. C’est un entonnoir en sable. Imaginons une fourmi qui s’y aventure. La pente fait que les grains de sable sont en équilibre instable. Si la fourmi passe, elle déclenche une avalanche de grain de sable et cette avalanche peut l’entraîner au fond de l’entonnoir. »

Samuel : «  Et la larve du fourmilion lui saute dessus et l’attrape avec ses crochets buccaux. »

Léo : « Si par hasard la fourmi glisse pas, la larve jette des grains de sable pour provoquer l’avalanche ! »

Max : « Pauvre petite fourmi ! Ses chances de survie sont faibles… »

Samuel : « Et si personne passe, c’est pas bien grave. La larve peut attendre des jours ! »

Max : « En attendant, elle jeûne. »

Léo : « Si vous zoomez bien sur la foto, vous verrez une tête de larve qui dépasse au fond de l’entonnoir situé en bas à gauche. »

Samuel : « A côté du petit caillou. On voit distinctement une mandibule ! »

Max : « Mais on a pas de vraies fotos de la larve ni de l’adulte. »

Léo : « Rien ne vous empêche de chercher par vous même des images en demandant à monsieur Internet. »

Samuel : « On va quand même pas tout faire à votre place ! »

Léo : « Bien, ben nous en avons fini avec les informations du Grand Étang. On passe au Royaume des Fauvettes ? »

Max : « Oui Léo ! Vous vous souvenez que ce Royaume comporte trois étangs ! L’étang Principal, le Lac nord et le Petit Lac. Cette fois nous sommes allés explorer les rives de ces deux étangs annexes ! »

Samuel : « Commençons pas le Lac Nord ! Première belle surprise ! »

Grébus, Podiceps cristatus, Podicipédidés

Grébus, Podiceps cristatus, Podicipédidés

Grébus, Podiceps cristatus, Podicipédidés

Max : « Des bébés grébus qui font du parent-stop ! »

Léo : « Il y a deux bébés sur le dos de cet adulte ! »

Samuel : « Comme on les connaît pas bien ces grébus, ils se sont éloignés un peu à notre arrivée. »

Max : « On les a quand même félicités pour les naissances 🙂 »

Léo : « Des bébés grébus ! La chaaance ! »

Max : « Moi, ça fait maintenant quatre ans que j’en vois ! Ben je me lasse même pas ! »

Léo : « Je sais pas qui pourrait se lasser de voir ça ! C’est seulement pendant une courte période ! »

Samuel : « Et on en voit pas partout ! Il faut être là au bon moment ! »

Max : « Peut-être quand on aura 15 milliards d’années nous aussi… »

Léo : « Bonome a déjà 15 milliards d’années ! Et c’est lui le plus enthousiaste quand il voit des bébés grébus faire du parent-stop ! »

Samuel : « Il est concentré sur la prise de fotos mais on voit bien qu’il a son sourire en coin, comme ça ! »

Max : « Et après il reste assis en souriant. »

Léo : « Il resterait là des heures ! »

Samuel : « C’est en s’asseyant qu’il a découvert la deuxième surprise ! »

Max : « On montre ? »

Léo : « Ben oui ! Quand même ! »

Écrevisse américaine, Orconectes limosus, Cambaridés

Écrevisse américaine, Orconectes limosus, Cambaridés
Écrevisse américaine, Orconectes limosus, Cambaridés

Max : « Bon, on vous passe les explications incompréhensibles de bonome pour identifier l’espèce. »

Léo : «  Il y avait un truc comme ‘ergot sur le carpopodite’. »

Max : « Oulala ! Pas seulement ! »

Samuel : « Moi, j’ai pas retenu. »

Léo : « Pourtant vous savez tous que petit Sam a une mémoire prodigieuse ! »

Max : « Il est encore plus autiste que Léo 🙂 »

Léo : « Ah non ! Oulala Max tu m’énerves ! Je suis pas autiste ! Et petit Sam est pas autiste ! Tu arrêtes avec les autistes sinon je te fais avaler l’écrevisse américaine ! Gloub l’écrevisse ! »

Max : « Avec la cuticule minéralisée ? »

Léo : « Avec les pinces, les antennes, tout ! Et je pousse fort avec ma patte pour être sûr que tu avales bien toute l’écrevisse américaine ! »

Max : « J’ai de la chance que ce soit pas une écrevisse rouge de Louisiane alors 🙂 »

Samuel : « Pour les lecteurs qui connaissent pas bien les écrevisses je précise qu’une écrevisse de Louisiane peut être deux fois plus grande qu’une américaine. »

Léo : « Max, Maxou, mon cher cousin… »

Max : « Ouiiii 🙂 »

Léo : « ON EST PAS AUTISTES ! »

Max : « D’accord 🙂 Mes cousins adorés, vous êtes pas autistes ! Vous êtes très doués. »

Samuel : « Cousin Léo, cousin Max va pas bien ! Il a la fièvre ! Parce que sinon il nous dirait pas quelque chose de gentil ! Il faut appeler le docteur ! »

Léo : « Cousin Max sait qu’il m’énerve ! Et il a peur de terminer sa carrière de naturaliste dans l’estomac d’un brochet ! »

Max : « Ni l’un ni l’autre ! Médisant ! »

Le chevalier : « Mes petizours à moi, il me semble que vous vous égarez… »

Léo : « Reprenons ! »

Samuel : « Merci de nous remettre sur le droit chemin bonome 🙂 »

Max : « On en est où ? »

Léo : « Le Lac Nord. Après les bébés grébus et l’écrevisse américaine… »

Samuel : « Les coccinelles ! On a vu des coccinelles ! »

Max : « Ah oui ! Très intéressant ça ! Qui veut faire un petit rappel ? »

Samuel : « Moi ! Moi ! »

Max : « D’accord petit Sam ! Nous t’écoutons ! »

Samuel : « Merci cousin Max. La coccinelle est un Insecte Coléoptère. Parce qu’elle a une cuticule externe, des pattes articulées et une paire d’antennes et puis aussi parce que ses ailes antérieures servent pas au vol. Elles sont dures et rigides et forment un étui pour les ailes postérieures, membraneuses, qui servent au vol. Et en grékancien ailes en étui se dit Coléoptère ! CQFD ! »

Max : « Si je peux me permettre, tu aurais dû commencer par décrire puis dire la classification après ! »

Samuel : « Oui mais j’ai fait comme ça ! Les Coléoptères sont des holométaboles c’est à dire qu’ils font la métamorphose complète en quatre phases. Il y a l’œuf, la larve, la nymphe et l’adulte souvent appelé imago. »

Léo : « La nymphe est un stade fixé, immobile. »

Max : « On vous dit à cause qu’on a fait de bien belles observations. Regardez ça… »

Larve de coccinelle

Larve de coccinelle

Nymphe de coccinelle

Imago de coccinelle à sept points, Coccinella septempunctata, Coccinellidés

Samuel : « On a pas les œufs. Mais vous avez reconnu les larves de coccinelles, les nymphes de coccinelles et les imagos. »

Léo : « Tout d’un coup ! »

Max : « On est pas bien sûrs des espèces. Je vous rappelle qu’ici il y a deux espèces très fréquentes : la coccinelle à sept points (Coccinella septempunctata) et la coccinelle asiatique (Harmonia axydiris) qui est invasive. »

Léo : « Et on reconnaît pas encore les larves et les nymphes. Mais on sait que ce sont des larves et des nymphes de coccinelles ! »

Max : « On est pas des béotiens ! »

Samuel : « Ni des ignares ! »

Léo : « On a des sacados nous 🙂 »

Max : « Passons maintenant à l’inspection des étangs du Royaume des Fauvettes. On arrive par ce côté là de l’étang principal, là où se trouvent les sternes. »

Samuel : « La dernière fois on vous a dit qu’il y avait un couple mais on a montré qu’un individu. »

Léo : « Alors il est de notre devoir de vous montrer le couple ! »

Max : « Il est là 🙂 »

Sterne pierregarin, Sterna hirundo, Laridés

Sterne pierregarin, Sterna hirundo, Laridés

Sterne pierregarin, Sterna hirundo, Laridés

Sterne pierregarin, Sterna hirundo, Laridés

Léo : « Ensuite, on a fait le tour de l’Étang Principal et on est arrivés au bel endroit. »

Le Bel Endroit

Samuel : « C’est là qu’on avait vu la toute petite foulque toute neuve 🙂 »

Max : « Elle va bien ! Elle a grandi depuis. »

Léo : « Elles vont bien ! Elles sont plusieurs ! Au moins deux ! »

Max : « Tu as raison Léo. Mais cette fois on les a pas fotoées. Mais on a vu les cygnes ! On vous avait dit qu’il y avait un couple avec un petit. Il est tout mignon ce petit. »

Cygnes tuberculés, Cygnus olor, Anséridés

Cygnes tuberculés, Cygnus olor, Anséridés

Samuel : « Vous avez vu la tendresse qui se dégage de cette foto ? »

Max : « C’est impressionnant. »

Léo : « C’est bien la preuve que les zanimos sont pas des bêtes ! »

Max : « C’est évident ! »

Samuel : « Passons aux grébus… »

Grébus, Podiceps cristatus, Podicipédidés

Léo : « Le petit est un peu plus âgé que ceux du Lac Nord. »

Grébu ado, Podiceps cristatus, Podicipédidés

Grébu ado, Podiceps cristatus, Podicipédidés

Grébu ado, Podiceps cristatus, Podicipédidés

Grébu ado, Podiceps cristatus, Podicipédidés

Samuel : « C’est un ado lui 🙂 »

Max : « Ensuite on est allés inspecter le Petit Lac. »

Léo : « On y a vu des Odonates mais pas beaucoup des zoisos. »

Samuel : « C’est pas grave parce que parfois la qualité dépasse la quantité ! »

Max : « Ce qui fût le cas ! »

Léo : « Notre ami est venu nous voir ! »

Martin 🙂 , Alcedo atthis, Alcédinidés

Max : « C’est notre ami Martin ! »

Samuel : « On est bien contents qu’il soit venu ! »

Léo : « Ça faisait longtemps qu’on l’avait pas vu et il nous manquait. »

Max : « On a papoté un peu ensemble mais on vous répétera pas ce qu’on s’est dit ! »

Léo : « Ben non ! »

Samuel : « C’est secret. Parce que c’est notre ami. »

Max : « Terminons la partie zoisos de notre bulletin d’informations avec un hypolaïs qui parle toutes les langues ! »

Hypolaïs polyglotte, Hippolais polyglotta, Acracéphalidés

Léo : « Je suppose que tu parles de l’hypolaïs polyglotte Maxou 🙂 »

Samuel : « Cousin Max a raison ! Si il est polyglotte c’est qu’il parle toute les langues ! »

Léo : « Ben non ! Poly, en grékancien,… »

Max : « Ah non ! Pas de grékancien ! Je faisais une saproblague ! Je veux pas que tu grékanciennes ! »

Léo : « D’accord 🙂 »

Samuel : « On passe aux Arthropodes ? »

Max : « Oui petit Sam. Je me souviens pas de ceux qu’on a sélectionnés… »

Léo : « Un Lépidoptère, des Coléoptères et des Odonates… »

Max : « Et si on mettait les fotos sans explications ? On a déjà tout expliqué ces zanimos. »

Samuel : « On fait juste la beauté ? »

Léo : « Pourquoi pas. Ça suffit la beauté. »

Max : « Si nos lecteurs en ont dans les yeux ils seront bien contents avec ces images. »

Léo : «  C’est voté ! »

Robert-le-diable, Polygonia c-album, Nymphalidés
Clytre des saules, Clytra laeviscula, Chrysomélidés
Trichie des rosiers, Trichius rosaceus, Cétonidés
Naïade aux yeux rouges, Erythromma najas, Coenagrionidés
Ischnure élégante, Ischnura elegans, Coenagrionidés
Anax napolitain, Anax parthenope in copula, Aeschnidés

Max : « Voilà ! Ce bulletin d’informations est maintenant terminé ! »

Léo : « Nous vous retrouvons bientôt pour le suivant ! »

Samuel : « Nous pouvons déjà vous dire qu’il y aura de belles images ! »

Léo : « Rhooo ouiiiii ! »

Max : « On a eu de la chance. »

Samuel : « Alors à bientôt ! »

Continuer la promenade

2 réflexions au sujet de « Juin, le 9 – Le Royaume des Fauvettes »

  1. Bonjour Arthur 🙂
    Ça faisait longtemps que tu avais pas donné de nouvelles oulala ! On savait pour le grimpereau des jardins ! On a vu dans Faune IDF 🙂 Mais tu as pas publié les hérissons ! Nous, on en a pas vu depuis très longtemps des hérissons. Et encore, je crois que j’en ai vu seulement des tout morts…
    Tu vois des tas de zanimos dans ton jardin. Tu en as de la chance 🙂
    Bon, on te laisse. On a du travail nous.
    On te serre chaleureusement la patte. Gratouillis à Brindille !

  2. Hello les copains !
    J’ai l’impression de me répéter, mais encore merci pour les superbes fotos du chevalier et vos explications toujours si intéressantes et précieuses ! J’ai encore été impressionné par les larves de coccinelles, qui en fait, sont plus longues que l’imago adulte ! Waouh ! Fascinant !
    Merci aussi pour les fotos des lépido et coléoptères et odonates !
    Dans le mini-royaume de Brindille, hier après midi, j’ai failli poumer, car on a vu un grimpereau des jardins ! Une première !
    Et cette nuit, j’ai repéré un couple de hérissons. Cela faisait longtemps qu’on le voyait plus, le hérisson, et cette fois, il est revenu nous présenter sa fiancée ! 🙂 J’ai pas pu fotoer c’était la nuit, et je voulais pas être indiscret 🙂 J’espère qu’ils vont faire des bébés ! Je vous tiens au courant !
    Serrage de pattes amical à tous trois et respect au Grand Dadais 🙂
    Arthur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.