Mai, le 20 – Trois Royaumes

Le Royaume des Grèbes

Max : « Bonjour à tous ! »

Samuel et Léo : « Bonjour aussi 🙂 »

Max : « Et c’est reparti pour un nouveau bulletin d’informations en direct-différé ! »

Léo : « Encore une fois en très différé… »

Samuel : « C’est parce qu’on inspecte beaucoup ! »

Max : « Et également parce que notre cher bonome a du travail pour la schola et qu’il est très fatigué en cette fin d’année scholaire 🙂 Pauvre bonome. Bien, commençons les informations si vous le voulez bien ! »

Léo : « Nous avions réussi à convaincre notre cher bonome d’aller inspecter le Royaume des grèbes mais nous y eûmes une fâcheuse surprise. »

Max : « Ben oui ! Regardez un peu ça ! »

Max et les chemins fermés

Max : « La plupart des chemins étaient fermés ! Impossible d’inspecter ! »

Samuel : « Seule une petite partie du Royaume nous était accessible ! Et même pas celle où habite Martin ! »

Léo : « Ça fait longtemps qu’on l’a pas vu Martin ! »

Max : « Il va croire qu’on l’aime plus ! »

Samuel : « Mais, fidèles à notre mission, nous avons cheminé sur les chemins qui étaient ouverts ! »

Léo : « Et très vite nous eûmes la joie de voir un bébé foulque juste sorti de son œuf ! »

Max : « Je pense qu’à quelques minutes près nous l’aurions vu sortir ! »

Samuel : « Il est probable que la maman couvait encore les autres œufs ! »

Max : « Oui, les éclosions sont un peu étalées dans le temps. Pour une raison simple : les œufs sont pas pondus au même moment ! »

Léo : « La maman peut pas faire tous les œufs au même moment ! »

Samuel : « Il y a souvent un jour ou deux d’écart entre les pontes. »

Max : « Et c’est pareil pour l’éclosion ! »

Léo : « Nous parlons, nous parlons… Envoyez plutôt les images ! »

Foulques macroules Fulica atra, Rallidés

Max : « Comme vous pouvez le voir le petit est tout petit. »

Samuel : « Et la maman, le recouvre de feuilles et brindilles pour le cacher et le réchauffer. »

Léo : « Et il est vite retourné sous sa maman ce petit 🙂 »

Max : « Pendant ce temps le papa apporte de quoi consolider le nid et nourrir son épouse. »

Samuel : « C’est un mari attentionné et un père aimant 🙂 »

Max : « Il est magnétique le papa ? »

Léo : « Ben voilà ! Max recommence ses saproblagues ! »

Samuel : « Il a pas tenu longtemps ! »

Léo : « Premier reportage et première saproblague ! »

Max : « C’est parce que je suis rigolo moi 🙂 Sinon, nous avons vu un mandarin ! »

Canard mandarin mâle Aix galericulata, Anatidés

Léo : « Il me semble que c’est une première pour nous de voir un mandarin ici ! »

Samuel : « Il y en a de plus en plus des mandarins. »

Max : « Oui, c’est une espèce férale qui s’est bien acclimatée à la région et qui colonise tous les Royaumes… »

Léo : « Ce qui n’est pas forcément une très bonne nouvelle… »

Samuel : « Passons aux Passereaux. Nous en vîmes peu au cours de cette courte inspection. »

Max : « Certes Samuel. Mais la quantité fait pas tout ! »

Léo : « Il y avait quelques grives musiciennes cachées dans les fourrés qui gazouillaient à plein poumons ! »

Grive musicienne, Turdus philomelos, Turdidés

Max : « Nous passons les habituels merles noirs, troglodytes mignons, fauvettes grisettes et à tête noire… »

Léo : « Mais pas la fauvette babillarde ! Elle, nous la passons pas ! »

Samuel : « Surtout que cette fois, bonome a réussi à la fotoer ! »

Max : « Mouai… Il aurait quand même pu zoomer ! On lui offre un super-méga-zoom avec toute notre fortune et regardez la foto ! »

Fauvette babillarde, Sylvia curruca, Sylvidés

Max : « Pfff ! »

Léo : « Oui, ben cette foto est suffisante pour bien identifier la babillarde et voir qu’elle fait le code 16 ! »

Samuel : « Adulte transportant de la nourriture pour les jeunes en période de nidification ! »

Max : « Il y a des petites fauvettes babillardes toute jeunes à quelques mètres de nous ! »

Samuel : « La fauvette babillarde se reproduit dans ce Royaume ! »

Max : « D’accord. C’est une bonne nouvelle. MAIS C’EST PAS UNE RAISON POUR FAIRE DES FOTOS COMME CELLE-LÀ ! »

Le chevalier : « Mes petizours, pardonnez mon intrusion dans votre bulletin d’informations. Maxou, lors de la prochaine inspection tu seras le fotoeur. Merci. »

Max : « Il faudra que je fotoe tout seul ? »

Le chevalier : « Oui Max. »

Max : « Et je devrai porter l’appareil ? »

Le chevalier : « Ben oui. »

Max : « Puis-je revoir la foto de la fauvette babillarde ? Merci… Alors… Effectivement on la reconnaît bien. Et puis on voit les insectes dans le bec. Le code 16 est évident d’après cette foto. En conclusion nous pouvons dire que cette foto est une très jolie foto. »

Samuel : « Pfff ! »

Léo : « Comment il est lui ! »

Max : « C’est pour vous que je vais ça ! Si je dois fotoer vous aurez pas de fotos pour vos bulletins d’informations ! »

Léo : « On aura tout entendu ! »

Samuel : « Max l’altruiste ! »

Max : « C’est moi 🙂 »

Léo : « Bon, continuons… »

Samuel : « Nous pouvons annoncer un code 16 chez les fauvettes grisettes ! »

Fauvette grisette, Sylvia communis, Sylviidés

Max : « Bon, ça se voit pas sur la foto, mais quelques secondes avant, cet adulte a attrapé une araignée devant nous et s’est sauvé avec ! »

Léo : « Si il avait voulu la manger lui-même il l’aurait fait là, tout de suite ! »

Samuel : « Comme il est parti dans les fourrés avec l’araignée dans le bec c’est qu’il voulait la donner ! »

Léo : « Bon, il l’apportait peut-être à l’autre adulte couvant dans le nid. »

Max : « Auquel cas ce serait pas un code 16 ! »

Samuel : « Mais, si un adulte couve, il y aura bientôt des petits auxquels il faudra apporter du manger. »

Léo : « Donc le code 16 finira bien par arriver ! »

Samuel : « L’autre bonne nouvelle est la nidification réussie chez les bergeronnettes grises ! »

Léo : « Oui, regardez ! »

Bergeronnette grise juvénile Motacilla alba, Motacillidés

Max : « C’est une toute jeune bergeronnette grise ! Elle a quelques semaines au plus ! »

Léo : « Ça se voit bien à son plumage ! Les couleurs sont pas bien définies ! »

Samuel : « Ça saute au yeux que c’est une toute jeune ! »

Max : « J’y pense ! C’est pas là que nous avons vu un chevalier guignette ? »

Léo : « Si, mais sur l’autre berge. »

Samuel : « Et en face il y avait un héron cendré. »

Léo : « Mais on peut pas tout montrer ! »

Max : « Vous avez raison ! Nous parlons que de l’essentiel de l’actualité. Avec quelques belles images. Si nous présentions un ou deux insectes ? »

Léo : « Oui ! Comme l’oedémère noble ! »

Oedémère noble, Oedemera nobilis, Oedemeridés

Samuel : « Il est très beau avec sa couleur métallique. »

Max : « Et il est rigolo avec ses grosses cuisses 🙂 »

Léo : « C’est seulement chez le mâle il me semble… »

Max : « Absolument mon cher Léo ! »

Samuel : « Cousin Max, on dit que ce sont ses fémurs postérieurs qui sont enflés, pas ses cuisses. »

Max : « Merci pour cette précision mon cher petit Sam. Je vous remercie de me faire passer pour un béotien devant nos lecteurs ! Cet oedémère noble se trouve sur un pissenlit. C’est un peu normal puisqu’il se nourrit des fleurs et de leur pollen. Mais la larve est xylophage. »

Samuel : « Ce qui signifie qu’elle se développe dans le bois. »

Max : « Bravo petit Sam ! Maintenant vous prenez nos lecteurs pour des béotiens ! »

Samuel : « Je prends personne pour des béotiens ! Mais dans les informations il faut informer ! Et nos lecteurs se souviennent pas forcément de tout le vocabulaire ! Ce sont pas tous des spécialistes et il me semble judicieux de faire des rappels ! »

Léo : « Tu as raison petit Sam ! Laisse dire Maxou. Tu sais bien qu’il aime polissonner 🙂 »

Max : « Oui, je polissonne moi 🙂 Passons au graphosome d’Italie… »

Graphosome d’Italie, Graphosoma italicum, Pentatomidés

Léo : « Comme beaucoup de zanimos aux couleurs vives, il est toxique ! »

Max : « Il faut pas le manger ! Il est pas bon ! »

Samuel : « Ce sont des couleurs aposématiques ! Elle signale un danger ! »

Max : « C’est pour cela qu’il ose s’exposer à la vue de tous les prédateurs ! »

Léo : « Imaginons un jeune zoiso tout neuf qui a jamais rencontré de graphosome d’Italie. Il s’approche et le prend dans son bec. »

Samuel : « Le graphosome libère des substances répugnantes, amères et pas bonnes du tout ! »

Max : « Le jeune zoiso le recrache ! Et il a retenu la leçon : ne pas manger les insectes aux couleurs vives ! »

Léo : « Le rouge et noir c’est pas bon ! »

Max : « Voilà pour les insectes. Et chez les mammifères ? »

Samuel : « Peu de choses à dire. Un écureuil roux s’est sauvé à notre approche… »

Écureuil roux Sciurus vulgaris Sciuridés

Max : « Mais nous pouvons quand même affirmer qu’il y a des écureuils roux dans ce Royaume. »

Léo : « Nous arrivons maintenant à la principale information ! »

Samuel : « C’est ce qu’il se passe sur la barge là-bas… »

Les barges

Max : « Vous pensez sûrement qu’on peut pas savoir parce qu’elle est trop loin. »

Léo : « C’est que vous oubliez le super-méga-zoom ! »

Samuel : « Avant de détailler l’information, rappelons que ces barges ont été installées pour que les Laridés s’y reproduisent en toute tranquillité. »

Max : « Les gardes ont ajouté au moins trois de ces barges. »

Léo : « Alors que s’y passe-t-il ? »

Max : « Voyez par vous mêmes ! »

Mouettes qui rigolent Chroicocephalus ridibundus, Laridés

Léo : « Eh oui ! Les mouettes qui rigolent ont des poussins ! »

Max : « Eux aussi sont tout jeunes ! »

Samuel : « On les voit pas bien parce qu’ils sont très loin mais on les voit quand même ! »

Léo : « La chaaance ! Des poussins de mouettes ! »

Max : « Là, il y en a au moins cinq ! »

Léo : « Oui. Mais la question des sternes se pose. »

Max : « Nous en vîmes aucune ! »

Samuel : « Les mouettes qui rigolent occupent-elles toutes les barges ? »

Max : « Les sternes ont-elles réussi à nidifier ? »

Léo : « Nous le saurons quand tous les chemins seront de nouveau ouverts ! »

Max : « Voilà pour le Royaume des Grèbes ! »

Léo : « Nous vous retrouvons dans quelques instants au Grand Étang ! »

Le Grand Étang

Max : « Nous voici donc au Grand Etang ! »

Samuel : « Et on est bien contents d’y être 🙂 »

Léo : « Et, pour une fois, ce sont des moineaux domestiques qui nous y ont accueillis. »

Max : « Avec une scène rigolote. Dame moineau avait collecté des insectes pour nourrir ses petits. »

Samuel : « Code 16 ! »

Léo : « Et voilà ce que nous vîmes ! »

Moineau domestique Passer domesticus, Passéridés

Max : « Bon, ça c’est une femelle moineau qui volette d’une branche à l’autre. »

Léo : « Rien d’original. »

Samuel : « C’est la suite qui est rigolote 🙂 »

Max : « Pauvre chevalier guignette ! Il s’y attendait pas ! »

Léo : « Il a été très étonné de cette arrivée inopinée 🙂 »

Samuel : « Il en a sursauté ! »

Max : « Pendant que monsieur moineau domestique assistait à la scène… »

Monsieur Moineau domestique

Léo : « Mais rassurez-vous ! Le guignette s’est vite remis. »

Chevalier guignette, Actitis hypoleucos, Scolopacidés

Samuel : « Il a pas fait la crise cardiaque. »

Max : « Que dire d’autre au sujet du Grand Étang… Ah oui ! Madame milouin ! Elle est encore là ! »

Léo : « Elle doit s’ennuyer toute seule… »

Samuel : « On pourrait montrer les fotos… »

Madame fuligule milouin Aythya ferina, Anatidés

Max : « Voilà ! Elle va se vexer parce qu’on montre qu’elle a un gros ventre ! »

Léo : « Elle doit manger trop de chocolat. »

Samuel : « Les zoisos ça mange pas du chocolat ! »

Max : « Alors bonome doit nous prendre pour des zoisos ! Ça fait longtemps qu’on en a pas eu ! »

Le chevalier : « Nous réglerons cela plus tard. Continuez votre bulletin d’informations. »

Max : « Le ventre vide ? »

Léo : « Avec une chocolatémie proche de zéro ? »

Samuel : « On risque de défaillir en pleine émission ! »

Le chevalier : « Mais vous n’allez quand même pas manger en plein direct-différé ? »

Max : « On pourrait se relayer. »

Samuel : « Manger chacun son tour… »

Léo : « S’il te plaît bonome ? »

Le chevalier : « D’accord… »

Max : « Bien. Merci bonome ! Pendant que Samuel et Léo se régalent, je passe à la suite. Une bien triste nouvelle… Au Grand Etang, il y a parfois des pêcheurs alors que c’est interdit. On prévient les gens d’armes mais c’est pas toujours suffisant. Et les pêcheurs laissent traîner leur matériel. Ou l’abandonne. Et après les grands cormorans prennent des leurres pour des poissons ! »

Grand cormoran Phalacrocorax carbo Phalacrocoracidés

Max : « C’est une catastrophe ! Imaginez qu’il y ait des hameçons ? Vous vous rendez compte des conséquences pour ce pauvre grand cormoran ! Pfff ! Même qu’un autre grand cormoran a essayé de lui chiper sa proie ! Mais heureusement ils ont abandonné leur repas. Pendant ce temps, leurs copains grands cormorans jouaient avec des morceaux de bois… »

Des grands cormorans qui jouent

Léo : « Merci cher Maxou. Vous pouvez maintenant vous chocolater. Je prends la suite avec quelques nouvelles de Corvidie. En fait tout va bien en Corvidie ! Les corneilles et les choucas des tours se baladent tranquillement en quête de nourriture. »

Corneille noire, Corvus corone, Corvidés

Choucas des tours Corvus monedula Corvidés

Léo : « Pour terminer, voici une foto de fauvette grisette. Juste comme ça 🙂 »

Fauvette grisette

Léo : « Nous nous retrouvons dans quelques minutes au Petit Royaume Sauvage ! »

Au Petit Royaume Sauvage…

Samuel : « Nous y sommes ! Première bonne surprise : il y a des grandes aigrettes ! Trois pour être précis. Une tout là-bas et deux autres là. »

Grandes aigrettes Casmerodius albus, Ardéidés

Samuel : « Même si on en voit souvent ici ça reste une bonne nouvelle. »

Léo : « Et puis il y eut les ouettes ! Ça faisait longtemps qu’on les avait pas vues au Grand Étang. Certaines étaient signalées au Royaume de Rien du Tout. Mais là, on en avait deux sous les yeux ! »

Max : « Sous les yeux… A portée de super-méga-zoom plutôt ! Nos peits yeux de petizours les voyaient pas du tout les ouettes ! »

Ouettes d’Egypte, Alopechen aegyptiaca, Anséridés

Samuel : « D’après mes fiches, elles se sont reproduites dans la région cette année… »

Max : « On se demande si c’est une bonne nouvelle. On se réjouit des naissances mais il devrait pas y en avoir ici. C’est encore une espèce férale. »

Léo : « Et d’un coup, on a vu un drôle de groupe de zoisos sur l’eau. C’était pas des foulques. »

Samuel : « Mais on voyait pas bien qui ça pouvait être. »

Max : « Et on a vu ! »

Nettes rousses, Netta rufina, Anatidés

Samuel : « Des nettes rousses ! Douze nettes rousses d’un coup ! Dix mâles et deux femelles ! »

Léo : « On en avait jamais jamais vu autant d’un coup ! »

Max : « Elles doivent être en migration. Mais on sait pas où elles vont ! »

Samuel : « Et elles se sont chamaillées les nettes rousses ! On a même des images ! »

Max : « Et pourtant ce sont pas des juvéniles ! Pour terminer ce bulletin d’informations, voici une petite douceur 🙂 »

Cygnes tuberculés Cygnus olor Anséridés

Samuel : « Ce sont des bébés cygnes tout neufs ! »

Léo : « Ceux dont nous avions filmé la conception ! »

Max : « C’est la première fois que nous assistons à toutes les étapes : la parade des parents, l’accouplement, la couvaison et les petits tout petits ! »

Samuel : « J’aimerais bien assister à une éclosion un jour ! »

Max : « Rhooo ouiiii ! Bien, la première partie de ce bulletin d’informations est maintenant terminée. »

Samuel : « On dit la première partie parce qu’au Grand Etang on a vu des Laridés aussi ! »

Max : « On les a pas montrés encore. »

Samuel : « On voulait pas faire un article trop long. »

Max : « Alors notre cher Léo nous a concocté un petit article spécial Laridés comme il sait si bien le faire ! »

Samuel : « Nous le retrouvons de ce pas dans le prochain article ! »

Max : « A tout de suite ! »

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.