Mai, le 20 – Les Laridés

Max : « Nous voici donc au Grand Étang pour une édition spéciale Laridés ! Cher Léo, pourriez-vous nous rappeler ce que sont les Laridés ? »

Léo : « Oulala ! C’est pas si facile ! »

Samuel : « Cousin Léo, vous pourriez préciser que les Laridés sont des Charadriiformes. »

Léo : « Ce qui compliquerait encore mon exposé. Mais j’accepte. »

Max : « Alors que sont les Charadriiformes ? »

Léo : « Ben, en fait, j’en sais rien 🙂 C’est un ordre de zoisos comme l’indique le suffixe -forme. Et c’est l’ordre qui contient le genre Charadrius. D’où le nom Charadriiforme. Mais je trouve pas plus de données. J’ai lu que ce sont des zoisos aquatiques. »

Max : « Des zoisos aquatiques ? Et c’est tout ? »

Léo : « Ben… Ils auraient les pattes fines et le bec pointu. »

Max : « C’est mieux ! Des zoisos aquatiques aux pattes fines et au bec pointu ! Ben voilà ! »

Samuel : « Pfff ! Ils sont pas tous aquatiques. Et tous les zoisos aquatiques sont pas des Charadriiformes. »

Léo : « 🙂 Et pour les Laridés c’est pareil. Je trouve pas vraiment de données. En fait, il est écrit que les Laridés comportent trois sous familles : les Larinés, les Sterninés et les Rynchopinés. »

Max : « Ça tombe bien ! Nous avons vu des Larinés et des Sterninés ! »

Léo : « En fait de Larinés il y avait surtout des goélands du genre Larus. Et il est pas facile ce genre… »

Des goélands

Samuel : « Et il y a différentes classes d’âge… »

Léo : « Oui, rappelons que l’acquisition du plumage adulte prend parfois du temps chez les Laridés. Il y a deux classes d’âge chez les mouettes qui rigolent, trois chez le goéland cendré et quatre chez le goéland argenté. »

Max : « Et parfois les individus du même âge dans deux espèces différentes se ressemblent beaucoup. Et notre bonome perd ses cheveux quand il doit identifier tout ça 🙂 »

Léo : « Et moi je me gratte la tête… Commençons par des pas trop difficiles. »

Léo : « Le manteau est déjà gris clair et les pattes sont presque jaunes. Il s’agit donc d’un leucophée. C’est logique puisque c’est l’espèce la plus fréquente ici. Les couvertures et les tertiaires sont pas encore de type définitif. Je dirais donc que c’est un individu de troisième année sachant qu’il y a quatre classes d’âge. Il en va de même pour les individus qui suivent. »

Goélands leucophée 3ème année, Larus michaellis, Laridés

Léo : « Passons à du plus compliqué… »

Léo : « Ben oui ! Pfff ! Comme je vous comprends chers lecteurs ! C’est qui ce goéland ? »

Max : « Je me pose moi même la question. »

Samuel : « Ben moi aussi ! »

Léo : « Ben moi je dirais que ce sont encore des leucophées mais cette fois de deuxième année civile uniquement. »

Max : « Ils ont en gros un an alors ? »

Léo : « A peu près. Je peux pas vous dire leur date d’anniversaire par contre 🙂 »

Max : « Quoi d’autre ? »

Léo : « Un goéland qui m’a chiffonné ! Un moment j’ai cru que c’était un goéland de la Baltique ! »

Max : « Nooon !!! »

Léo : « Si, mais un instant seulement. J’avais pas bien regardé ! »

Samuel : « Cousin Léo, tu pourrais nous montrer ce goéland ? »

Léo : « Oui bien sûr ! »

Max : « Ça alors ! »

Samuel : « Il est foncé, petit et il a les pattes un peu roses. »

Léo : « Ce qui exclu le goéland de la Baltique ! Surtout qu’il y en a pas en France 🙂 »

Max : « Il manque du blanc sur le primaire et les pattes roses ça me perturbe ! Sinon j’aurais dit que c’est un goéland brun ! »

Léo : « C’est un brun ! Bravo Max ! Mais il est pas fini ! C’est un 3ème année, pas un adulte ! »

Samuel : « C’est pour ça alors ! »

Léo : « Ben oui 🙂 Bon, il me semblait avoir vu des bruns de deuxième année mais apparemment bonome les as pas fotoés. »

Max : « On en a vu il y a pas longtemps. »

Léo : « Oui. »

Max : « C’est tout pour les goélands ? »

Léo : « Oui. Passons aux Sterninés. Les Sterninés regroupent les sternes et les guifettes, entre autres. »

Max : « Avez-vous des images ? »

Léo : « Évidemment ! Commençons par les sternes pierregarin même si nous les connaissons bien. »

Sterne pierregarin Sterna hirundo, Laridés

Samuel : « Elles feraient pas le code 6 ? »

Léo : « Si si 🙂 Elles paradent ! J’ai même des films ! »

Max : « Babbati va encore nous gronder parce que son ordinateur lit pas bien les films. »

Léo : « Babbati, les fotos suffisent. C’est mieux en film mais c’est pas grave ! »

Samuel : « Vous avez vu comme le mâle attrape la femelle par le cou ? »

Léo : « Ça se fait souvent chez les zoisos. »

Max : « Merci cher Léo. Nous attendons les poussins ! D’autres Sterninés ? »

Léo : « Ben oui ! Il y a encore les guifettes noires ! »

Max : « Encore ? »

Léo : « Ouiii 🙂 En plus, elles sont venues juste là ! Regardez ! »

Guifette noire, Chlidonias niger, Laridés

Max : « C’est un bien beau zoiso. Mais il y en avait qu’une ? »

Léo : « Non ! Quatre ! Il y en avait quatre ! »

Léo : « Et elles se mélangeaient avec les sternes ! Elles s’envolaient, se posaient, s’envolaient encore… »

Samuel : « Quel beau spectacle ! »

Max : « Cher Léo, avez-vous des fotos d’une sterne et d’une guifette côte à côté ? »

Léo : « J’ai ! »

Léo : « Pour conclure cet article je vous montre une foto de famille 🙂 »

Des Laridés

Max : « Merci beaucoup cher Léo. »

Samuel : « Ce bulletin d’informations en direct-différé est maintenant terminé. »

Léo : « Nous vous disons au revoir ! »

Max : « Et à bientôt ! »

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.