Mai, le 18 – 1. Le Marais

Samuel : « Bonjour à tous ! »

Léo : « Bonjour aussi 🙂 »

Samuel et Léo

Max : « Nous Sommes encore une fois en direct-différé depuis le Marais ! »

Léo : « On voulait voir notre ami blongios 🙂 »

Samuel : « Mais on sait pas si il va venir. »

Max : « En attendant, commençons notre édition par des nouvelles de chez nous. »

Léo : « Il nous arrive d’observer les zoisos à la fenêtre de la cabane. »

Samuel : « Et on a entendu, puis vu, un accenteur mouchet ! »

Accenteur mouchet Prunella modularis, Prunellidés

Max : « Ça faisait longtemps qu’on en avait pas vu de chez nous ! »

Léo : « Et là, vlan ! Mâle chanteur ! »

Samuel : « Un accenteur mouchet qui fait un code trois juste comme ça ! »

Max : « La chaaaance ! »

Léo : « Mais revenons au Marais. Des nouvelles d’Ansériformie mon cher Samuel ? »

Bernache du Canada, Branta canadensis, Anséridés

Samuel : « Les Ansériformes sont assez peu variés en cette période. Les bernaches du Canada constituent l’essentiel de l’effectif. Il y en a environ une soixantaine et elles font des tas de codes atlas. Je retiendrai le code 13 qui correspond à la présence de petits tout petits 🙂 »

Léo : « Il y a effectivement deux familles. L’une compte cinq petits, l’autre n’en comporte qu’un. »

Samuel : « C’est peu mais il y en a d’autres en route 🙂 Et il y a des colverts comme nous vous l’avons déjà raconté. »

Max : « Je me permets de prendre la parole. »

Léo : « Faites cher Maxou, faites 🙂 »

Max : « Les rousserolles effarvattes sont très agitées. Elles font des codes 3 : mâle chanteur ! »

Rousserolle effarvatte, Acrocephalus scirpaceus, Acrocéphalidés

Max : « Mais aussi des codes 4 ! »

Samuel : « Il y a des couples ? »

Max : « J’en suis à peu près sûr ! »

Léo : « Alors il va y avoir des œufs ! Et des petits ! »

Max : « Déjà une bonne nouvelle ! Léo, entendez vous ce chant ? »

Léo : « J’entends ! C’est un bruant des roseaux ! Emberiza schoeniclus, EmbérizidésIl me semble que notre foteur l’a déjà repéré et qu’il en fait des séries de fotos qu’il nous faudra des heures pour tout regarder ! »

Bruant des roseaux Mâle, plumage nuptial

Max : « Il s’agit encore d’un mâle chanteur ! »

Léo : « Il me semble que nous avons des fotos des bruants des roseaux en tous plumages ! »

Samuel : « Là, c’est le plumage nuptial. »

Max : « Peut être pourrions-nous parler un peu de ce beau zoiso. »

Léo : « Que pouvons-nous en dire ? C’est un habitant typique des phragmitaies, Phragmition communis. »

Max : « Phragmition communis ? Léo, tu ferais pas la phytobiologie ? »

Léo : « Juste le nom 🙂 »

Max : « Léo, mon Léo… Tu sais ce qu’il va t’arriver si tu continues sur cette pente savonneuse ? »

Samuel : « Il va plus avoir d’amis 🙂 »

Léo : « Il y a une autre rousserolle effarvatte ! »

Max : « Léo, il y en a une dizaine dans le Marais ! Tu cherches à changer de sujet ! »

Samuel : « Puis-je signaler que les hirondelles de fenêtres viennent encore chercher de la boue ? »

Max : « Bien sûr que tu peux petit Sam ! »

Hirondelle de fenêtre, Dolichon urbicum, Hirundinidés

Samuel : « Je rappelle à nos lecteurs qui connaissent pas bien encore les hirondelles que celles qui sont d’un beau noir bleuté un peu brillant au-dessus et toute blanche dessous sont les hirondelles des fenêtres. »

Léo : « La limite entre le noir bleuté et le blanc se fait au niveau du bec. Pas de face rouge foncé chez les hirondelles de fenêtres ! »

Max : « Bon, on voit pas blongios. Allons de l’autre côté… »

Léo : « On pourrait parler du bruant des roseaux pendant notre déplacement. »

Max : « Ben, il y a pas grand-chose à dire. Il migre pas ! »

Samuel : « C’est un sédentaire ! »

Léo : « Autant dire qu’il reste là toute l’année. »

Max : « Mais on le voit plus à partir de ce moment de l’année. A cause qu’ils font rien qu’à s’agiter pour faire des œufs ! »

Léo : « On voit bien les mâles chanteurs ! »

Samuel : « On est déjà arrivés ! »

Max : « Ben, avec notre Tringa megapus aux grandes pattes 🙂 »

Léo : « Un megapus aux longues pattes c’est un pléonasme ! »

Max : « M’en fiche ! »

Samuel : « Dites, vous voyez la barge ? »

Max : « Bon ben là c’est sûr ! La bernache couve ! »

Léo : « Et la sterne aussi ! »

Max : « Une sterne qui accepte une bernache sur sa barge ! Ben ça alors ! »

Samuel : « Son harcèlement a pas réussi à faire partir la bernache. »

Léo : « Elle allait pas abandonner ses œufs quand même ! »

Max : « Tu vois sterne, tu peux partager ta barge ! C’est pas compliqué de partager sa barge ! Pfff ! »

Samuel : « On va voir les petites foulques ? »

Max : « Ben oui ! Elles sont justes à l’endroit où on va voir si blongios est là ! »

Foulque macroule toute jeune, Fulica atra, Rallidés

Samuel : « Moi j’aime bien les petites foulques. »

Max : « Tu trouves pas qu’elles sont moches ? »

Samuel : « Chut ! Si elles t’entendaient ? Elles feraient les complexes après ! »

Max : « Qu’est ce que tu regardes Léo ? »

Léo : « Les bergeronnettes grises… On dirait un couple… »

Bergeronnettes grises Motacilla alba, Motacillidés

Max : « Échanges de nourriture entre adultes. Petit Sam, c’est quel code ? »

Samuel : « Code 6 ! C’est comme les parades ou les copulations. Et ça indique une nidification probable. »

Max : « Elles nichent sur la barge ? »

Samuel : « Il me semble qu’elles sont semi-cavernicoles les bergeronnettes grises. Elles nichent dans des petites cavités des berges de cours d’eau. »

Max : « Il y a pas ça sur la barge… Il faudra enquêter. »

Léo : « Il y a des cavités dans la berge. Même où elle est artificielle. On voit bien les hirondelles des rivages aller s’y réfugier. »

Max : « Tiens, un héron cendré vient par ici. Dis héron cendré, tu veux bien dire à ton cousin blongios qu’on est là ? S’il te plaît héron cendré ? »

Héron cendré, Ardea cinerea, Ardéidés

Léo : « Tu crois qu’ils s’entendent bien entre eux ? »

Samuel : « Ils sont pas en concurrence pour les sites de nidification mais un peu pour la nourriture. »

Max : « Pas vraiment quand même. Blongios se nourrit dans les roselières. Le héron cendré se nourrit plutôt les pattes dans l’eau. Bon, Megapus, tu veux bien nous emmener à l’autre roselière tout là-bas ? »

Le chevalier : « Je veux bien. »

Léo : « Merci bonomou 🙂 »

Max : « Revenons au bruant des roseaux si vous le voulez bien. Nous pouvons dire qu’il est insectivore, malacophage, granivore… »

Samuel : « Autant dire qu’il mange de tout ! »

Léo : « Max, j’ai vérifié quelque chose. Tu as dit que insectivore et entomophage étaient synonymes. Ben c’est pas vrai. »

Max : « C’est pas vrai ? »

Léo : « Non 🙂 Enfin, pas tout à fait. En fait, on réserve entomophage aux zoms qui mangent des insectes. »

Max : « Alors entomophage c’est juste pour les zoms ? »

Léo : « Ben oui. »

Samuel : « Il y a des zoms qui mangent des insectes ? »

Léo : « Il faut croire sinon il y aurait pas un mot pour parler des zoms qui mangent des insectes si les zoms mangeaient pas des insectes. »

Max : « Merci pour ces précisions mon cher Léo. Je pense que nos lecteurs apprécieront. »

Samuel : « On voit la barge des sternes… »

Max : « La foulque s’est installée sur le petit élément technique pour nidifier… »

Léo : « Là non plus le harcèlement a pas marché. J’entends un petit étourneau ! Il est là ! »

Etourneaux sansonnets Sturnus vulgaris, Sturnidés

Max : « Un seul petit avec un seul parent ! La dernière fois il y avait toute une colonie ! »

Samuel : « Mais c’était pas ici. »

Léo : « Et là il y a grébu ! »

Grébu, Podiceps cristatus, Podicipédidés

Max : « Bonjour grébu ! Tu vas bien ? Tu fais pas des œufs toi ? On voudrait bien voir tes petits ! »

Après on est allés à l’autre roselière, comme prévu. On a attendu un peu en regardant les hirondelles rustiques en vol. Elles sont très impressionnantes avec leur vol acrobatique. On savait bien qu’on verrait pas blongios dans cette roselière. Il y vient pas en cette saison. C’est plus tard qu’il vient ici. Quand il a ses petits et que le marais est un peu petit pour apporter assez de nourriture. Mais on l’a quand même attendu. Au cas où… Puis on est retournés au Marais.

Samuel : « Dites, ce serait pas des mésanges à longue queue qu’on entend ? »

Léo : « Si 🙂 Et il y a des bleues et des charbonnières. Même qu’il y a des petits ! »

Max : « Elles sont dans le grand saule ! Mais on les voit pas bien. Bonome, tu penses que tu vas réussir à les fotoer ? »

Le chevalier : « J’en doute… Elles ont la bougeotte et il y a les feuilles… »

Léo : « Les petits bougent moins. Tu devrais essayer avec les petits… »

Le chevalier : « C’est ce que je fais mon Léo… Une longuequeue… J’espère que ces fotos seront réussies. »

Mésange à longue queue toute jeune, Aegithalos caudatus, Aegithalidés

Max : « Merci bonome. Mais on est pas là pour voir des mésanges. On est venus voir si blongiote est arrivée ! »

Léo : « Et prendre des nouvelles de blongios aussi ! »

Samuel : « On peut quand même observer le chevalier guignette ! »

Max : « Bah oui ! »

Chevalier guignette, Actitis hypoleucos, Scolopacidés

Max : « Je me demande même si il n’y en a pas deux… »

Léo : « J’en ai vu qu’un seul moi. »

Max : « Je suis pas sûr. J’ai pas vu les deux en même temps… Il faudrait voir ça… »

Samuel : « J’ai pas de données sur sa nidification ici. Rien du tout. Ni probable, ni certaine. »

Max : « Merci Petit Sam. »

Léo : « Par contre, les hirondelles rustiques nichent ici. C’est sûr ! »

Hirondelles rustiques Hirundo rustica, Hirundinidés

Max : « Oui, là-bas, autour des bassins techniques. C’est pas très beau mais elles se sentent bien quand même. »

Samuel : « Mais on peut pas voir les nids ! On peut pas répondre au questionnaire sur les espèces coloniales. On sait juste qu’il y a des nids et des petits. »

Léo : « On va essayer d’en fotoer cette année des petits. N’est ce pas bonome ? »

Le chevalier : « Tu te rends compte de tout ce que tu veux que nous fassions ? »

Max : « Je sais bonome. Mais tu as dit toi même que je suis un petitours enthousiaste 🙂 »

Le chevalier : « Qui remplit bien sa mission. »

Léo : « C’est même pas sa mission ! C’est toi qui as une mission et nous on fait que t’aider ! »

Max : « N’empêche que c’est moi qui suis inscrit sur Faune France ! »

Léo : « Parce que bonome voulait pas mettre son nom. A cause de son anonymat ! »

Le chevalier : « Vous n’allez quand même pas vous chamailler ? »

Max : « Bonome, je te rappelle que nous sommes des juvéniles ! »

Léo : « C’est pas tout à fait anormal de se chamailler quand on est des juvéniles 🙂 »

Samuel : « Vous feriez mieux d’observer le bruant des roseaux. »

Max : « On a pas parlé de sa nidification ! »

Léo : « Le nid se trouve dans la roselière mais assez près du sol. »

Samuel : « On peut pas le voir. »

Max : « Chez les bruants des roseaux, il peut y avoir deux pontes par an ! »

Léo : « Avec à chaque fois 4 ou 5 œufs. »

Samuel : « La femelle couve seule. »

Max : « Pendant que monsieur fait le mâle chanteur bien en évidence au milieu de la roselière ! Frimeur ! »

Max : « C’est un peu une spéciale bruants des roseaux aujourd’hui 🙂 »

Léo : « On peut faire une séquence sur les fauvettes si tu veux changer. Il y en a une là et je crois que c’est une fauvette des jardins… »

Max : « Noooon ? »

Léo : « Ben si 🙂 »

Fauvette des jardins Sylvia borin, Sylviidés

Max : « C’est pas tous les jours qu’on en voit des fauvettes des jardins ! »

Samuel : « Sylvia borin, Sylviidés. »

Léo : « C’est seulement la deuxième fois il me semble. »

Max : « Oui, l’an dernier au Grand Étang. Mais on a pas encore fait l’article. »

Samuel : « C’est étrange de la voir ici. En général elle préfère les sous-bois. »

Max : « Et c’est un zoiso très discret qui reste à couvert. »

Samuel : « En plus c’est une migratrice ! »

Léo : « Elle passe l’hiver sous le Sahara. Même plus que l’hiver, vu qu’elle part vers août-septembre ! »

Max : « Elle aussi peut faire deux couvées par an. 4 à 5 œufs, comme le bruant des roseaux ! »

Samuel : « Mais les deux parents se relaient pour couver. Et la couvaison est pas longue. Environ 12 à 14 jours. »

Samuel : « Ensuite les petits se dépêchent d’apprendre à voler pour migrer eux-aussi. »

Max : « Ça, ça m’impressionne vraiment. Les petits zoisos migrateurs sont tout neufs et zou ! Ils migrent tout là-bas ! »

Léo : « Ils sont forts quand même ! »

Samuel : « Cousin Léo, tu avais pas parlé d’une séquence sur les fauvettes ? »

Léo : « Si 🙂 On peut parler de la fauvette grisette aussi puisqu’il y en a là ! »

Fauvette grisette Sylvia communis, Sylviidés

Max : « Cette fois j’ai vu le transport du sac fécal ! Elles nichent ici et il y a des petits ! »

Samuel : « J’aime bien la saison des petits 🙂 »

Léo : « Oui. Mais je crois que j’aime bien toutes les saisons. »

Max : « On voit pas les mêmes zoisos et ils ont pas les mêmes activités. »

Léo : « Il y a les zoisos d’hiver, les zoisos d’été… »

Samuel : « Les sternes c’est l’été 🙂 »

Sterne pierragarin Sterna hirundo, Laridés

Max : « Elle se repose après avoir pêché. »

Léo : « Dis la sterne, tu veux pas laisser les poissons du Marais à blongios s’il te plaît ? Toi tu peux pêcher dans l’Étang des Bernaches ! »

Samuel : « Cousin Léo, blongios mange pas beaucoup des poissons. C’est pas grave si la sterne vient ici. »

Léo : « Oui c’est vrai. »

Max : « Bonome, tu as le courage de retourner à la roselière où tu as fotoé blongios la première fois ? »

Le chevalier : « Je comptais aller au Royaume des Tariers mais on peut retourner à la roselière si vous voulez. »

Léo : « Et on va quand même au Royaume des Tariers après ? »

Le chevalier : « Oui Léo. »

Samuel : « C’est vrai ? »

Le chevalier : « Oui mon petitours 🙂 »

Samuel : « Rrrroooonnnn rrrroooonnnn… »

Max : « Tu le fais exprès ! Tu le fais exprès pour le faire ronronner en plein direct-différé ! »

Léo : « C’est rigolo 🙂 »

Max : « Samuel, quand comprendras-tu que tu es son petitours toi aussi ? »

Samuel : « Je préfère pas m’y habituer 🙂 »

Léo : « Les petites foulques sont encore là. »

Max : « Elles s’habituent trop aux zoms à mon goût… »

Léo : « Qu’est ce qu’il se passe là-bas ? »

Samuel : « Les grébous ! Ils font la bagarre ! »

Max : « Filme bonome ! Viiiite ! »

Léo : « Rholala ! Ils font fort la bagarre ! »

Max : « Et ce sont pas des juvéniles ! »

Samuel : « A mon avis ce sont deux couples qui veulent le même territoire pour nidifier. »

Max : « Ils peuvent pas partager au lieu de se bagarrer comme ça ? Bonome, tu as filmé ? »

Le chevalier : « J’ai. »

Max : « Alors on enverra les images à Princesse ! Vous entendez les grébous ? On va le dire à Princesse ! »

Léo : « Ça a l’air de les calmer… »

Max : « C’est pas possible ça ! Non mais ça va pas de se battre comme ça ? Il est pas assez grand pour deux couples cet étang ? »

Samuel : « Ils veulent tous les deux la meilleure place… »

Max : « C’est pas une raison ! »

Léo : « Bonome, prends ton Maxou dans ta main et gratte lui le front sinon il va plus se calmer 🙂 »

Le chevalier : « Bonne idée 🙂 Viens ici mon petitours… »

Max : « Rrrroooonnnn rrrroooonnnn… »

Samuel : « Cousin Max ! Quand même ! On ronronne pas comme ça pendant un direct différé 🙂 »

Léo : « Il y a un petit grébou ! »

Max : « Un petit Grébou ? »

Léo : « Oui ! Dans le Marais ! Mais regarde ! »

Petit grébou, Tachybaptus ruficollis, Podicipédidés

Max : « Code 50 ! Nidification certaine ! »

Léo : « Ben on le sait 🙂 »

Samuel : « On a vu beaucoup de petits aujourd’hui. »

Max : « Les foulques, l’étourneau, les petites mésanges… »

Léo : « Mais blongios est pas venu nous voir… »

Max : « Il doit être occupé Léo. Il faut qu’il prépare tout pour recevoir sa femelle et faire des œufs ! »

Samuel : « Et on l’a déjà vu deux fois ! »

Léo : « Oui… »

Max : « On aurait pas dû publier dans Faune IDF. Il y a des tas d’ornithos qui vont venir. Si on avait rien dit on serait tranquilles… »

Léo : « Ou alors on aurait dû mettre en données protégées… »

Samuel : « On a bien fait de publier ! Il faut bien que la LPO sache que blongios est là. »

Max : « Oui. Bon, bonome tu avais pas parlé du Royaume des Tariers ? »

Le chevalier : « Si:) On y va ? »

Max : « C’est parti ! »

Léo : « Chers lecteurs nous nous retrouvons dans quelques instants au Royaume des Tariers ! »

Samuel : « A tout de suite ! »

Ça, ce sont des ancolies, les fleurs préférées de bonome. Enfin, avec d’autres 🙂 Là, il y en a de trois couleurs. Et c’est très beau.

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.