Avril, le 29 – Royaume des Chevaliers (17)

Max : « Bonsoir à tous ! »

Léo : « Bienvenus dans notre bulletin d’informations en direct-différé ! »

Samuel : « Babbati est encore avec nous 🙂 »

Max : « Bonjour Babbati ! »

Babbati : « Bonjour ! »

Les petizours

Léo : « Comme le dit notre ardoise, aujourd’hui nous avons un scoop ! »

Samuel : « Mais on va pas vous le dire tout de suite ! »

Max : « Pour le moment commençons notre inspection ! »

Léo : « Ce sera un peu court à cause que Babbati a des tas de trucs à faire ! »

Samuel : « Il faut qu’on le ramène bientôt. »

Max : « Et puis bonome a pas envie de tout cavaler. Il voudrait se poser au bout du Royaume. »

Samuel : « A mon avis, il a une idée derrière la tête. »

Au Petit Royaume des Passereaux, on a bien vu quelques passereaux. Mais vous les connaissez bien ces passereaux. On va pas tous les montrer. On a choisi une foto de moineau domestique et une de linotte mélodieuse. Parce qu’on les aime bien ces fotos. Même si elles sont pas très belles…

Moineau domestique Linotte mélodieuse

Puis on a revu la cigogne qui a mangé un oisillon. En vrai, elle a trois poussins. Sur cette foto on en voit que deux…

Une cigogne blanche et ses poussins

Si vous regardez bien, vous verrez des tas de moineaux domestiques dans l’épaisseur du nid. On vous a déjà expliqué. Les moineaux s’installent souvent dans l’épaisseur des nids des cigognes. Et, en général, les zoms qui installent les poteaux qui portent les plateformes des nids, installent en même temps un nichoir pour les faucons crécerelles. Des vrais immeubles de zoisos !

Puis bonome a refait la foto de l’ophrys araignée.

Ophrys araignée

C’est une très jolie fleur l’ophrys araignée. On a vu d’autres orchidées de-ci de-là. On a des tas de fotos avec des zanimos pas encore identifiés. Il y a des chenilles, des papillons… Quand on sera chez nous on fera peut-être un article avec toutes ces fotos. Et on mettra les autres orchidées.

Léo : « On arrive à la mare… »

Samuel : « Martin ! J’ai vu Martin qui partait ! »

Max : « Martin, c’est pas gentil ! Ça fait trois fois que tu te sauves ! Pourquoi tu veux pas nous dire bonjour ? En plus, on voulait te présenter Babbati ! »

Léo : « Écoutez ! Il y a un coucou gris ! »

Max : « Bonome, il faut le trouver ! »

Le chevalier : « Non Max. Pas envie. »

Max : « Pas envie ? »

Le chevalier : « Non. Il est de l’autre côté de la mare, dans les arbres. Si nous nous approchons il va se sauver. »

Léo : « Comme avant hier sur le chemin du Royaume des Chevaliers. Quand on s’approchait ils se sauvaient, se posaient trente mètres plus loin et ça recommençait… »

Samuel : « Cousin Max, tu entends le zoiso ? »

Max : « Un pouillot véloce ! »

Léo : « Il est sur les branches ! »

Un pouillot véloce

Max : « Babbati, tu connais le pouillot véloce ? »

Babbati : « Je connais pas bien les pouillots. »

Max : « Ben, en fait, nous non plus. Les pouillots on les reconnaît à l’oreille. Le véloce a un chant facile à reconnaître. En anglais il s’appelle Common Chiffchaff. »

Léo : « Chiff chaff c’est un peu comme son chant. »

Samuel : « Cousin Max supporte plus ce chant. »

Max : « Ça me vrille les oreilles ! Chiff chiff chaff chiff chiff chaff ! UN DRAGON ! IL Y A UN DRAGON ! BONOME, CAPTURE LE VITE ! »

Léo : « Il recommence avec son dragon… »

Babbati : « C’est pas un dragon. C’est un lézard vert ! Il est très beau ! »

Lézard vert occidental Lacerta bilineata, Lacertidés

Samuel : « Lézard vert occidental ou lézard à deux raies, Lacerta bilineata, Lacertidés. »

Babbati : « Pourquoi Max dit que c’est un dragon ? »

Léo : « C’est une longue histoire. Je vais essayer de résumer. Bonome a été banni du château par Princesse. Max pense que si il capturait un dragon, qu’il le dressait et qu’il l’offrait à Princesse bonome serait plus banni. »

Samuel : « Et cousin Max pourrait retourner au château. »

Babbati : « D’accord. »

Léo : « Mais il a même pas envie de retourner au château, Max ! »

Samuel : « Bonome non plus. »

Léo : « Mais Maxou cherche quand même un dragon. »

Babbati : « Ça existe même pas les dragons ! »

Max : « Si ça existe ! C’est pas parce qu’on en voit pas que ça existe pas ! Les livres de chevaliers le disent bien ! Il y a des tas de chevaliers sauroctones ! On voit pas les dragons parce qu’ils sont allés se réfugier au Royaume Secret ! »

Babbati : « Le Royaume Secret ? »

Max : « D’après une légende du Pays des Zoisos, les zanimos vont se réfugier au Royaume Secret quand ils en ont envie. »

Léo : « Je dirais plutôt que c’est selon une légende de Max ! »

Samuel : « Personne a jamais entendu parler du Royaume Secret ! »

Max : « Ben forcément ! Il est secret le Royaume Secret ! »

Samuel : « Venez voir ! »

Petit capricorne, Cerambyx scopolii, Cérambycidés

Léo : « Un Cérambycidé ! »

Max : « Cerambyx scopolii, Cérambycidés. C’est le petit capricorne. C’est rigolo. »

Léo : « C’est rigolo ? Qu’est ce qui est rigolo ? »

Max : « On a déjà vu ici, le même jour, un lézard vert occidental et un petit capricorne. Presque aux même endroits ! »

Léo : « Oui ! Je me souviens ! Tu avais déjà dit que c’était un dragonou 🙂 »

Le Petit Royaume des Passereaux et les Reptiles qui existent pas

Samuel : « On est pas très sérieux aujourd’hui. Qu’est ce que Babbati va penser de nous ? »

Babbati : « Que vous êtes rigolos 🙂 Vous connaissez des tas de choses fort savantes mais vous savez rester des petizours. »

Max : « Ben, c’est qu’on est des juvéniles 🙂 »

Léo : « Et puis bonome se prend jamais au sérieux. »

Samuel : « Il nous transmet ça aussi. »

Max : « Bon, on va au Royaume des Chevaliers ? »

Le chevalier : « On y va ! »

Pendant la chevauchée…

Max : « Ben d’accord ! Alors ça c’est facile ! »

Léo : « Comment ils friment ! »

Des garde-boeufs qui gardent des boeufs dans un enclos…

Max : « Dites les garde-bœufs, vous vous moquez du monde ? Ils risquent rien ces bœufs ! Ils sont dans un enclos ! »

Samuel : « C’est facile de les garder ceux-là ! »

Max : « Tu vois Babbati ? C’est du souci les garde-bœufs… »

Un peu plus tard, sur le chemin du Royaume des Chevaliers…

Léo : « Bonome, tu as vu les chenilles ? Il y en a partout ! On peut les observer ? »

Max : « Et si ce sont des processionnaires du pin ? »

Léo : « Max, les processionnaires du pin se trouvent sur les pins ! Il y a pas des pins ici ! »

Max : « Ah bah oui ! Je suis bête moi ! »

Samuel : « Non cousin Max. Tu es parfois un peu étourdi. »

Livrée des arbres Malacosoma neustria, Bombycidés

Léo : « C’est qui ces chenilles ? »

Le chevalier : « Mmmm… On dirait Malacosoma neustria, Bombycidés. C’est le bombyx à livrée ou livrée des arbres. »

Max : « C’est normal d’en voir autant ? »

Le chevalier : « Je ne sais pas Maxou. »

Max : « Parce qu’il y en a vraiment beaucoup… »

Samuel : « Beaucoup de zoisos se nourrissent de chenilles. »

Léo : « C’est vrai Samuel. »

Max : « Alors c’est une bonne nouvelle. »

Babbati : « Un zoiso s’envole ! »

Max : « Bonome ? »

Le chevalier : « Fotoé ! Pas terrible mais fotoé 🙂 Je suppose que vous voulez voir. »

Léo : « Je crois l’avoir reconnu. »

Jeune bihoreau gris, Nycticorax nictycorax, Ardéidés

Léo : « Ben oui ! C’est un bihoreau gris ! »

Samuel : « Nycticorax nycticorax, Ardéidés. »

Max : « On t’avait dit qu’on te le montrerait 🙂 »

Babbati : « Un bihoreau gris ! Je l’ai pas bien vu mais quand même ! C’est dans ce genre de moments qu’on dit : ‘Rhooo la chaaance !’ ? »

Léo : « Tout à fait ! »

Babbati : « Un bihoreau gris ! Rhooo la chaaance ! »

Léo : « Le plumage est gris avec des ponctuations claires. C’est donc un juvénile. Il a environ un an. »

Babbati : « Je note. J’entends Pioupiou ! »

Samuel : « Il est là le chardonneret rigolo ! »

Chardonneret rigolo Carduelis carduelis Fringillidés

Max : « C’est un beau zoiso. »

Babbati : « Il migre ? »

Max : « Peut-être. C’est compliqué les migrations. Surtout avec les changements du climat. »

Léo : « On en voit beaucoup moins l’hiver. Mais il y en a quelques uns quand même. »

Samuel : « On pense que ce sont des zoisos qui viennent d’un peu plus au nord. Ceux d’ici vont au sud et ceux de plus au nord viennent ici. »

Max : « Enfin, certains s’arrêtent ici. »

Babbati : « D’accord. »

Max : « On arrive au bout du Royaume. Bonome, tu vas t’installer quelque part ? »

Le chevalier : « Oui, j’ai envie de m’asseoir et d’observer les passereaux. »

Léo : « Les passereaux ou LE passereau ? »

Le chevalier : « Mon Léo 🙂 LE passereau. »

Léo : « Tu crois qu’on va le voir ? »

Le chevalier : « Des petizours que j’aime beaucoup disent souvent qu’on ne peut pas savoir ce qu’on va voir au Pays des Zoisos… »

Max : « On s’installe… »

Plus tard…

Max : « Nous reprenons notre direct différé ! »

Les petizours

Léo : « Parce qu’on l’a vue ! »

Samuel : « Même que c’est Babbati qui l’a vue en premier ! Bravo Babbati ! »

Babbati : « J’avoue que je l’avais pas reconnue au moment où je l’ai fotoée. »

Max : « Et puis bonome l’a fotoée lui aussi ! »

Léo : « Son zoiso 🙂 »

Samuel : « Je suis content pour lui ! Tabarnak ! »

Max : « Bon, on le montre ? »

Léo : « Ben oui, quand même ! »

Max : « C’est la gorgebleue à miroir ! »

Samuel : « Luscinia svecica, Muscicapidés. »

Léo : « Une cousine de rougegorge. »

Max : « Bon, amis lecteurs, si vous êtes pas vous mêmes zoisoteurs, vous pouvez pas savoir. Chaque zoisoteur a un zoiso qu’il veut voir ! LE zoiso ! Pour bonome, c’est la gorgebleue. »

Léo : « Ça fait des années qu’il voulait la voir ! »

Samuel : « Pas au point d’aller tout là-bas juste pour ça quand même. »

Max : « Si vous nous lisez souvent, vous savez qu’on fait toujours une pause sur le banc du bout du Royaume des Chevaliers. »

Léo : « Maintenant vous savez pourquoi 🙂 »

Max : « Bonome nous avait jamais dit qu’il espérait la voir ici. »

Léo : « Il était content de voir les bruant des roseaux, les linottes mélodieuses… »

Samuel : « Il est là ! »

Max : « Rhooo la chance ! »

Léo : « Alors vous avez remarqué qu’on dit il ou elle. Elle parce que gorgebleue à miroir c’est féminin. Mais il y a un mâle et une femelle chez la gorgebleue, forcément. Là, c’est le mâle qu’on voit. Donc on dit il. »

Babbati : « Il est là-bas ! »

Max : « Alors mon bonome, tu l’a vu ton zoiso ! »

Le chevalier : « 🙂 Oui Max 🙂 »

Max : « Et tu te dis déjà que tu vas revenir faire de plus belles fotos. »

Le chevalier : « Ou juste le revoir. J’ai envie de profiter de ces vacances pour me reposer. Venir ici et guetter un zoiso c’est plutôt reposant. »

Max : « Je comprends. Si tu veux, demain on va inspecter le marais. J’ai pas bien noté les cigognes avec les bagues et tout ça. Et puis après on revient ici si tu veux. »

Le chevalier : « Je veux bien. »

Babbati : « Dites, je voudrais pas vous embêter mais il faut que je rentre chez moi. »

Max : « Alors on te ramène ! En route bonome ! »

Plus tard…

Max : « Bonome, mon bonomou… Il est tôt encore. Tu veux bien qu’on aille au bord de la mer, en face de l’Île Où On Va à Pieds ? Pas longtemps. Juste pour jeter un œil. »

Léo : « C’est pas très loin. »

Samuel : « Juste quelques minutes… S’il te plaît. »

Le chevalier : « Je ne sais pas pourquoi mais je suis plutôt de bonne humeur 🙂 Je veux bien. »

Max : « Toi, tu vas rêver de zoisos ! Léo, tu sais imiter la gorgebleue ? »

Léo : « Ben, on l’a pas vraiment entendue. Je vais étudier ça. »

C’était pas la bonne marée au bord de mer. Là mer était déjà trop descendue. On savait pas qu’on verrait pas de zoisos. Ou pas beaucoup. Bonome a quand même accepté de cheminer sur le chemin littoral, comme ça, pour profiter du soleil. Il est tout bronzé notre bonome 🙂 Même un peu cuit 🙂 Et puis un couple de zoisos est venu nous dire bonjour !

Traquet motteux Oenanthe oenanthe Muscicapidés

Ça nous a fait plaisir parce que ça faisait longtemps qu’on avait pas rencontré de traquets motteux ! Et puis il y a eu un courlis. On a pas vraiment étudié ce courlis mais ça doit être un corlieu.

Courlis corlieu Numenius phaeopus, Scolopacidés

Et il y a eu ce goéland leucophée qui est venu se reposer…

Goéland leucophée, Larus michaellis, Laridés

Max : « Voilà, ce bulletin d’informations est maintenant terminé ! »

Léo : « On a vu un beau zoiso ! »

Samuel : « Nous espérons qu’il vous a plu ! »

Max : « Nous vous souhaitons une bonne soirée et nous vous disons : »

Les petizours : « A bientôt ! »

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.