Avril, le 25 – Le Grand Étang

Max : « Amis lecteurs, bonsoir ! »

Samuel et Léo : « Bonsoir aussi ! »

Max : « Nous voici donc en direct différé encore une fois ! »

Léo : « Le principal titre de notre édition du jour est que nous avons vu de beaux zoisos ! »

Samuel : « Vous nous répondrez que nous disons toujours que nous voyons de beaux zoisos. »

Max : « Et c’est vrai ! »

Léo : « C’est très beau un zoiso ! »

Samuel : « Mais là, on a vraiment vu de beaux zoisos 🙂 »

Max : « Laissez nous vous raconter ça. »

Un peu plus tôt dans la journée…

Le chevalier : « Dites les machins, si on allait aux Grand Étang ? »

Max : « Les machins ???!!! »

Léo : « Au Grand Étang ? »

Samuel : « Mais il fait même pas beau ! »

Max : « Même qu’il va pleuvoir ! »

Léo : « Bonome, je peux parler à Samuel et Max en privé ? »

Le chevalier : « Bien sûr Léo. »

Léo (à Samuel et Max) : « Dites, vous êtes fous dans vos têtes ! Bonome nous propose d’aller aux zoisos et vous dites qu’il va pleuvoir ! Vous voulez le décourager ? Le faire renoncer ? »

Max : « Bonome, on est d’accord ! Petizours : sac à dos ! »

C’est comme ça qu’on est allés au Grand Étang malgré le mauvais temps. Même qu’il a plu pendant la chevauchée et au début de l’inspection. C’est pour ça que les fotos sont pas terribles. Problème de luminosité. En rentrant, bonome nous a dit que quelque chose l’avait poussé à sortir malgré la pluie. Comme un rendez-vous à ne pas rater…

Au Grand Étang…

Léo : « Il y a des sternes ! »

Max : « Ben oui ! Elles sont arrivées déjà ! »

Samuel : « Cousin Max, il y en avait deux. Puis douze. Là je dirais qu’il y en a… Au moins une vingtaine ! »

Max : « Tu en fotoes une s’il te plaît ? »

Le chevalier : « Oui, mais vite fait… Voilà… »

Sterne pierregarin, Sterna hirundo, Laridés

Le chevalier : « Vous avez vu ? »

Max : « Vu qui ? »

Le chevalier : « Parmi les sternes. Il y a trois zoisos qui tournoient à toute vitesse au ras de l’eau. Ils sont bien plus sombres… »

Max : « Comme des sternes mais bien plus sombres ? Noooon !!! »

Léo : « Siiiii !!! »

Samuel : « Rhooo la chance ! »

Le chevalier : « Je pense avoir quelques fotos à peu près présentables d’un individu en vol… »

Guifette noire Chlidonias niger, Laridés

Max : « C’est bien ça ! Des guifettes noires ! »

Léo : « On vient juste d’arriver et on voit les guifettes noires ! »

Samuel : « Et vlan les guifettes noires ! »

Max : « J’espère qu’elles vont rester un peu ! »

Léo : « Il y en a une qui s’est posée ! »

Le chevalier : « J’ai ! »

Samuel : « Bravo bonome ! Bravo ! »

Léo : « Des guifettes noires ! Chlidonias niger, Laridés. »

Max : « Ami lecteur, je sais pas si tu te rends bien compte. Déjà les sternes pierregarins c’est pas tout le monde qui en voit ! Nous on sait où elles estivent. C’est pas difficile : elle estivent juste là devant nous ! Même qu’elles nidifient ici. Et au Royaume des Sternes, au Royaume des Bernaches. Mais bon, nous, on commence à connaître un peu. »

Léo : « Excusez nous si nous paraissons un peu prétentieux. Mais c’est vrai qu’on connaît bien les sternes pierregarins. »

Max : « C’est déjà un peu rare les sternes pierregarins. On vous a déjà parlé des douze drôles de zoisos de notre département. Les zones Natura 2000 ont été créées pour ces zoisos. Et dans ces zoisos il y a la sterne pierregarin. »

Léo : « Les guifettes noires c’est encore plus rare ! »

Max : « Elles font des passages ici. »

Samuel : « Moi j’en avais jamais vu ! »

Max : « Voilà ami lecteur. Nous sommes absolument ravis de partager ce beau moment avec vous ! »

Léo : « Max, Samuel, regardez bonome ! »

Max : « Il a vu quelque chose… Tu veux bien nous dire s’il te plaît ? »

Le chevalier : « Un instant… J’ai encore un doute. Je me demande même si c’est possible… Léo, tu connais bien les Laridés toi, il me semble. »

Léo : « Je sais pas si je connais bien mais j’aime beaucoup ces zoisos. »

Max : « Pfff !!! Il les connaît tous ! »

Le chevalier : « Dis moi ce que tu penses de ce zoiso… »

Max : « Euh… Léo, ta mâchoire est tombée ! »

Samuel : « Cousin Léo ! Pourquoi tu bouges plus ? Léo ? Léo, parle nous ! »

Max : « Il a bugué. Il faut le redémarrer. Pendant ce temps montre nous bonome… »

Max : « Ça c’est pas une sterne… »

Léo : « C’est… C’est une moustac ! Bonome, c’est bien ça ? »

Max : « Une moustache ? Il a pas de moustache ce zoiso ! »

Samuel : « Mais non cousin Max ! Une guifette moustac ! Vous êtes sûrs ? »

Le chevalier : « Plus sombre que la sterne. Le bec est plus court, plus massif. »

Léo : « Un peu plus sombre aussi et pas courbé. »

Le chevalier : « Le ventre est sombre. »

Léo : « Et la queue est trop courte pour que ce soit une sterne arctique. »

Le chevalier : « C’est donc bien une guifette moustac, Chlidonias hybrida, Laridés. »

Max : « Une guifette moustac… Elle vit pas dans les étangs couverts de nénuphars normalement ? »

Léo : « Elle nidifie effectivement sur les feuilles de nénuphars. Elle doit être en transit. »

Samuel : « D’après mes fiches, nous sommes le quatrième observateur de guifette moustac ici. C’est la troisième obs au total ! »

Léo : « Rhooo la chance ! »

Max : « Samuel, tu as rien à ajouter ? »

Samuel : « Si si ! Et vlan la guifette moustac ! »

Max : « Résumons. Nous sommes là depuis quelques minutes et nous venons d’enchaîner les sternes pierregarins, les guifettes noires et une guifette moustac. Je crois qu’on peut mourir maintenant. »

Samuel : « Et vlan les Laridés sterninés ! »

Léo : « Max, je veux pas mourir moi. J’ai encore des zoisos à voir. »

Le chevalier : « Si nous profitions d’une accalmie pour rejoindre l’autre observatoire ? »

Max : « Si tu veux bonome. C’est parti. »

Quelques minutes plus tard… 

Sterne pierregarin

Max : « Ça a l’air calme. Bonome, veux-tu bien fotoer la colonie de grands cormorans pour montrer à nos lecteurs ? »

Le chevalier : « Je veux bien. »

La colonie de grands cormorans

Max : « Alors il faudrait qu’on fasse le plan de cette colonie et qu’on recense les couvaisons, les petits… C’est quand même un peu loin… »

Léo : « Et sur la foto on voit pas toute la colonie… »

Samuel : « Dites les cousins, puis-je me permettre de vous interrompre ? »

Léo : « Bien sûr petit Sam. »

Max : « Que se passe-t-il ? »

Samuel : « Il me semble qu’il y a un chevalier sylvain, Tringa glareola, Scolopacidés. »

Max : « Sylvain est là ? Oussa ? »

Léo : « Là ! »

Chevalier sylvain, Tringa glareola, Scolopacidés

Max : « J’aime bien quand il pleut, moi 🙂 »

Léo : « Notre cinquième espèce de chevaliers ces dernières semaines ! »

Samuel : « Lui aussi est rare ! D’après mes fiches nous venons de réaliser la 7ème observation de Sylvain ici. »

Max : « Quelle journée ! »

Léo : « Quelle première demi-heure ! »

Le chevalier : « J’ai une autre bonne nouvelle. Un peu loin mais… Voilà ! Je pense que ça va vous plaire 🙂 »

Max : « C’est goupil ! Goupil est là ! »

Léo : « Il est plutôt là-bas 🙂 »

Samuel : « Rholalaaa ! »

Max : « Bon, bonome, j’ai une mauvaise nouvelle pour toi. Tu seras plus tranquille quand il pleut. »

Léo : «  C’est trop bien ce qu’on voit quand il fait pas beau ! »

Samuel : « Les guifettes noires et moustac, Sylvain, Goupil… »

Le chevalier : « Quelle idée j’ai eu de venir malgré la pluie… »

Max : « Toi qui rêvais de jour de pluie pour te reposer. »

Léo : « Tu te reposeras plus jamais ! »

Samuel : « Il y a un petit gravelot ! »

Petit gravelot, Charadrius dubuis, Charadriidés

Léo : « Ça nous paraît presque banal ! »

Max : « On vous le montre souvent le petit gravelot mais il y en a pas tant que ça en Île de France. »

Samuel : « Oups ! Il est reparti ! »

Léo : « Il est juste venu nous voir, comme ça… »

Max : « Et si on faisait un point sur les hirondelles ? »

Léo : « J’ai vu deux espèces ! »

Samuel : « Plus les martinets noirs ! »

Max : « Bon, les fotos sont pas terribles mais on va tâcher de vous présenter ces zoisos au vol acrobatique chers lecteurs ! »

Léo : « Commençons par les hirondelles de rivage, Riparia riparia, Hirundinidés. »

Hirondelle de rivage Riparia riparia, Hirundinidés

Max : « C’est une petite hirondelle marron au cou blanc. »

Léo : « Nous en avons identifié que deux mais il y en a sûrement plus. »

Samuel : « Les hirondelles rustiques sont quand même beaucoup plus nombreuses. »

Max : « Elles se distinguent des hirondelles de rivage par ce qu’elles sont pas pareilles ! »

Léo : « Merci cher Max ! Avec de telles informations nos lecteurs vont bien les distinguer ! »

Max : « Merci Léo, merci 🙂 »

Samuel : « Sur ces fotos en vol, on voit bien les longs filets qui prolongent la queue. »

Hirondelle rustique Hirundo rustica, Hirundinidés

Léo : « Et sur ces fotos on peut voir que les hirondelles rustiques sont bleu marine foncé un peu brillant, avec le ventre blanc et du rouge au niveau de la gorge. »

Max : « C’est bien ce que je disais ! Elles sont pas pareilles que les hirondelles de rivages ! »

Léo : « Oui oui Maxou. »

Samuel : « Il y a un autre zoiso que les zoms confondent parfois avec les hirondelles. »

Léo : « Il s’agit des martinets noirs. »

Samuel : « Apus apus, Apodidés. »

Léo : « Mais il est plus rapide. »

Max : « Un peu plus grand aussi. »

Samuel : « Et en forme de faux. »

Max : « Une foto, même moche, serait plus explicite que nos descriptions approximatives. »

Martinet noir, Apus apus, Apodidés

Max : « Merci cher fotoeur. »

Léo : « Signalons que les martinets se posent presque jamais. »

Samuel : « Sauf pour couver. »

Max : « Ils font tout en vol. »

Samuel : « Ils dorment en volant ! »

Léo : « Ils s’accouplent même en volant ! »

Max : « Ils font des milliers de kilomètres au cours de leur vie ! »

Samuel : « Plusieurs fois le tour de la Terre ! »

Léo : « Et même qu’ils énervent bonome en volant à cause qu’il arrive pas à les fotoer ! »

Max : « Ils volent trop vite ! »

Samuel : « Nous pourrions peut-être faire un point sur les passereaux ? »

Max : « Ceux du bosquet juste là ? »

Léo : « Ceux-là même ! »

Max : « On a revu le bruant des roseaux mais fugacement. »

Samuel : « Bonome a pas voulu fotoer les fauvettes grisettes. Il dit qu’on doit se calmer sur les fotos de fauvettes grisettes. »

Max : « Je sais pas pourquoi il dit ça… »

Léo : « Maaax ! »

Max : « Oui, d’accord… C’est ma faute ! »

Samuel : « En fait, on peut vous montrer la fauvette à tête noire… »

Fauvette à tête noire mâle, Sylvia atricapilla, Sylviidés

Max : « C’est encore un mâle ! Je vous rappelle que chez la femelle la calotte est marron. »

Léo : « Et c’est pas pareil ! »

Samuel : « Sinon, comme passereaux, il y a les bergeronnettes. »

Max : « On vous les montre souvent : la grise, celle des ruisseaux… »

Léo : « On les voit plus beaucoup celles des ruisseaux. Quand les printanières arrivent, les ruisseaux partent. »

Samuel : « Nous vous montrerons uniquement la nouvelle venue. »

Bergeronnette printanière Motacilla flava, Motacillidés

Max : « Sylvain se promène… Il croise la bergeronnette printanière… »

Léo : « Ils se sont même pas salués ! »

Samuel : « La politesse se perd chez les zoisos… »

Max : « Il y a un guignette ! »

Chevalier guignette Actitis hypoleucos, Scolopacidés

Léo : « Eux aussi arrivent ! On va en voir souvent ! »

Max : « Et beaucoup ! On en a déjà plus de 25 d’un coup ! »

Samuel : « J’étais pas encore là moi. »

Léo : « Tu les verras aussi petit Sam ! Et puis c’est mieux de bien en observer un seul plutôt que d’en voir des tas sans pouvoir les étudier. »

Max : « Ça se calme on dirait. »

Léo : « Le ciel se dégage… »

Max : « C’est notre ami le vent qui chasse les nuages. Bonjour le vent ! »

Samuel : « Il souffle beaucoup dans l’observatoire. »

Léo : « Il nous tient compagnie 🙂 »

Max : « Tiens ! Un morillon ! »

Fuligule morillon, Aythya fuligula, Anatidés

Léo : « Il y en a de moins en moins… »

Max : « Il va falloir attendre l’automne pour les revoir… »

Samuel : « C’est un peu triste de les voir partir mais on est contents quand ils reviennent. »

Léo : « C’est vrai petit Sam. Tu as raison. »

Max : « Il y a monsieur et madame Chipeau. »

Canards chipeaux Anas strepera, Anatidés

Léo : « Eux peuvent nidifier ici. Mais on a jamais vu de petits Chipeaux… »

Max : « On voit de mieux en mieux et on vient de plus en plus souvent. On en verra peut-être. »

Samuel : « Et puis on peut pas tout voir d’un coup. »

Max : « Ce serait pas drôle ! »

Léo : « Un peu à la fois, avec des périodes calmes et d’autres plus riches en belles rencontres… »

Samuel : « Sylvain se promène encore… »

Chevalier sylvain, Tringa glareola, Scolopacidés

Max : « Et là ! Mais c’est un ouaf-ouaf ! »

Chevalier ouaf-ouaf (aboyeur), Tringa nebularia, Scolopacidés

Léo : « Trois chevaliers aujourd’hui ! »

Samuel : « Et cinq au total ! »

Max : « Quelle belle journée ! »

Le chevalier : « Mes petizours, nous ne devions pas rester longtemps… »

Max : « Tu veux rentrer ? »

Le chevalier : « J’aimerais bien rester mais… »

Max : « Tu as du travail à faire pour la schola. D’accord. Mais tu veux bien qu’on s’arrête un peu au premier observatoire ? »

Léo : « Pour observer les guifettes ! »

Samuel : « S’il te plaît bonome ! »

Le chevalier : « Vous savez bien que nous le faisons à chaque fois 🙂 »

Max : « On se poche ! … Vous êtes prêts ? »

Samuel et Léo : « Prêts ! »

Max : « On y va ! Et on regarde si les œdicnèmes sont là… »

Max : « Ah bah oui ! »

Oedicnème criard, Burhinus oedicnema, Burhinidés

Léo : « Ils sont vraiment statiques les œdicnèmes ! »

Max : « C’est plus facile pour savoir si ils vont bien. »

Léo : « Et ça veut dire qu’il vont peut-être faire leurs petits juste là ! »

Samuel : « On pourrait les voir ! »

Max : « On verra bien ! Allez, on avance ! Hue bonome ! »

Léo : « Maaax ! »

Max : « Mais je rigooole ! »

Samuel : « Cousin Max aime bien polissonner 🙂 »

Au premier observatoire…

Max : « Aujourd’hui, ici, c’est territoire Laridé ! »

Léo : « Il y a une mouette qui rigole en plumage nuptial ! »

Mouette qui rigole, Chroicocephalus ridibundus, Laridés

Max : « On connaît bien les mouettes qui rigolent. Celle là est rigolote avec ses quelques plumes blanches à la base du bec 🙂 »

Léo : « Tiens ! Un leucophée de troisième année civile ! »

Goéland leucophée Larus michahellis Laridés

Max : « On voit surtout des deuxième année civile d’habitude… »

Léo : « Il y a des sternes… »

Samuel : « J’aime bien quand elles friment en écartant un peu les ailes et en bombant le torse. »

Max : « Leur démarche est rigolote. Bonome, tu veux bien nous imiter la sterne qui frime s’il te plaît ? Tu le fais trop bien ! »

Le chevalier se lance dans une imitation qui fait éclater de rire ses petizours.

Max : « 😀 Merci bonome ! T’es trop fort ! »

Le chevalier : « Merci mon petitours. »

Léo : « Il y a une moustac là ! »

Guifette moustac

Max : « Il y en a deux ! »

Léo : « Vous avez remarqué qu’elles sont plus calmes que les pierregarins ? Elles participent pas à leurs chamailleries. »

Samuel : « Ben, elles sont de passage ici. Elles se reposent. »

Max : « Alors que les pierregarins sont chez elles jusqu’à l’automne. »

Léo : « Regardez là ! »

Des Laridés

Max : « Des mouettes qui rigolent, des pierregarins et une guifette noire ! »

Léo : « Oulala ! Tout le monde s’envole ! »

Samuel : « Et ce sont les moustac qui viennent se poser sur le tronc ! »

Max : « C’est vraiment une belle journée ! »

Samuel : « Je crois que je vais pas réussir à dormir ce soir ! Je suis tout énervé ! »

Max : « Léo, tu vas pas rêver de sternes cette nuit ? »

Léo : « Il y a des chances que je rêve de Laridés 🙂 »

Max : « Et tu vas les imiter dans ton sommeil ? »

Léo : « Je peux pas savoir… »

Samuel : « Oh oui ! S’il te plaît cousin Léo ! Comme ça je dormirai parmi les Laridés ! »

Max : « Pauvre de moi… Dites, si on observait en silence avant de partir ? »

Samuel et Léo : « D’accord ! »

Guifette moustac Chlidonias hybrida

Sterne pierregarin

Max : « Ce bulletin d’informations en direct différé est maintenant terminé ! »

Léo : « On vous avez prévenus ! »

Samuel : « On a vu des beaux zoisos ! »

Max : « J’espère que vous avez partagé notre plaisir ! »

Léo : « Nous vous souhaitons une bonne soirée ! »

Samuel : « Et nous vous disons à bientôt ! »

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.