Avril, le 13 – Grand Étang et Petit Royaume Sauvage

Max : « Bonsoir à tous ! »

Léo : « Soyez les bienvenus dans notre bulletin d’informations en direct différé ! »

Samuel : « Encore une fois en très différé… »

Max : « Mais c’est pas notre faute ! C’est à cause de bonome qui est fou dans sa tête. »

Léo : « C’est bien connu 🙂 « 

Samuel : « Mais en quoi le fait que notre cher bonome soit fou dans sa tête nous concerne-t-il cette fois ci ? »

Max : « Ben, comme il est fou dans sa tête il fait des tas de fotos ! »

Léo : « Là, il en a fait environ 2500 ! »

Max : « Alors il nous faut des heures et des heures et des heures pour trier, sélectionner, re-trier, re-sélectionner… »

Léo : « Et pendant ce temps on peut pas graver l’article ! »

Samuel : « Je vois. Mais c’est pas un scoop ça ! Bonome est fou dans sa tête… C’est même pas un entrefilet de la page 128 ! Tout le monde le sait ! »

Max : « Alors commençons notre bulletin d’informations 🙂 « 

Léo : « Oui ! Nous sommes donc en direct différé depuis le Grand Étang, au premier observatoire ! Que s’y passe-t-il ? »

Max : « Bah rien ! Il y a bien des fuligules morillon, des mouettes qui rigolent, des foulques et des grébous… »

Samuel : « Rien de spécial… »

Max : « Les foulques se chamaillent, les fuligules ploufent et les Laridés se reposent. »

Samuel : « Les grébus paradent même pas ! »

Léo : « Oui, et bonome a raté l’accenteur mouchet et la fauvette grisette… »

Max : « Ce bulletin d’informations commence mal. »

Samuel : « On pourrait montrer un morillon. C’est un beau zoiso le fuligule morillon. »

Max : « Oui, on le montre et on file à l’autre observatoire ! »

Fuligule morillon, Aythya fuligula, Anatidés

Léo : « Nous voici donc à l’autre observatoire. »

Max : « Et apparemment il se passe pas grand chose non plus… »

Léo : « J’entends une fauvette grisette ! »

Max : « Cher fotoeur, pourriez-vous la repérer et la foter s’il vous plaît ? Afin que vous serviez enfin à quelque chose 🙂 « 

Le chevalier : « Fait ! »

Fauvette grisette Sylvia communis, Sylviidés

Léo : « L’an dernier un couple a niché dans l’arbuste et il y a eu des petits. »

Samuel : « On les voyait à chacune de nos visites. »

Max : « Ce qui veut dire qu’on va encore avoir des milliers de fotos. Et plus elles sont pas loin les grisettes et le soleil les éclaire bien. »

Léo : « Il va falloir se calmer sur les fotos alors. »

Max : « On verra bien. Pour le moment nous pouvons affirmer que la nidification des grisettes est certaine ici et ça c’est une bonne nouvelle ! »

Samuel : « En parlant de bonne nouvelle, il me semble apercevoir le couple de nettes rousses tout là-bas ! »

Le chevalier : « Vu ! »

Nettes rousses, Netta rufina, Anatidés

Max : « Nous espérons qu’elles s’approcheront un peu. Cher fotoeur, pouvez-vous nous dire ce que vous faites ? »

Le chevalier : « Je fotoe la fauvette grisette. »

Max : « Oui. D’accord. Bien. Et tu pourrais répéter ce qu’on a dit au sujet des fotos de fauvettes grisettes ? »

Le chevalier : « Non. Je n’écoutais pas. Je fotoais les fauvettes grisettes. »

Max : « Je vois. Alors tu nous écoutes même pas. ON A DIT QU’IL FALLAIT SE CALMER SUR LES FOTOS DES GRISETTES ! »

Le chevalier : « Oui Max. Calmez-vous un peu. Je vous trouve un peu agités en ce moment. »

Max : « Les cousins, vous êtes témoin ! Il écoute rien du tout ! Qu’est ce qu’on fait ? On le ploufe ? »

Léo : « Ben non. Il sait nager. »

Samuel : « Et on en a besoin ! Comment on rentre sans lui ? »

Max : « Bon, bonome, tu vas écouter un peu ? »

Le chevalier : « Pas envie… »

Max : « Tu redeviens sauvage ? »

Le chevalier : « Un peu. Ça me fait du bien. Mais si vous avez besoin de moi, vous demandez et j’accours. »

Max : « Qu’est ce qu’on fait ? »

Léo : « Ben, on le laisse fotoer ce qu’il veut. Si il veut bien s’interrompre pour fotoer ce qu’on lui demande. »

Samuel : « C’est jouable. »

Max : « Bonome, tu as entendu ? »

Le chevalier : « Comment ? Je n’écoutais pas… »

Max : « Pfff ! Bon, on fait comme on a dit mais on le surveille. Si vous le voyez commencer à creuser un terrier vous le mordez ! »

Samuel et Léo : « D’accord ! »

Léo : « Mais… Regardez ! Là ! Il y en a plein ! 7 ici ! 5 là ! »

Samuel : « Sont-ce des printanières ? »

Max : « Bien sûr que ce sont des printanières ! »

Léo : »Chers lecteurs, nous sommes actuellement en présence d’une troupe d’une douzaine de bergeronnettes printanières ! Et ça nous fait d’autant plus plaisir que ce sont les premières de l’année pour nous ! »

Max : « Bonome, tu veux bien sortir de ta tête et fotoer les bergeronnettes printanières s’il te plaît ? »

Le chevalier : « Mmmm ? Oui oui, j’arrive. »

Bergeronnettes printanières, Motacilla flava, Motacillidés

Léo : « Et bien voilà une bonne nouvelle de Motacillidie ! »

Samuel : « Elles avaient été signalées la semaine dernière il me semble. »

Max : « Mais on les avait pas vues ! »

Léo : « Ben maintenant oui 🙂 « 

Le chevalier : « Dites les petizours, ça vous direz de voir des grébas ? »

Max : « Des grébas ? Ils sont là ? »

Le chevalier : « Juste là ! »

Grèbe à cou noir Podiceps nigricollis, Podicipédidés

Max : « Ils sont cinq chers lecteurs ! Cinq grébas juste là, à quelques mètres de nous ! »

Samuel : « Ils vont continuer à s’approcher. »

Léo : « En attendant on devrait continuer à donner des nouvelles de Motacillidie ! Les bergeronnettes grises se volent après ici ! »

Max : « Et les printanières sont bien agitées ! »

Bergeronnette grise Bergeronnette printanière

Samuel : « Il y a un chevalier ! »

Max : « Ben oui ! Bonome est là ! »

Samuel : « Mais non ! Pas un chevalier comme bonome ! Un chevalier Scolopacidé ! Même que c’est un ouaf-ouaf ! »

Max : « Un chevalier ouaf-ouaf ? »

Chevalier aboyeur Tringa nebularia, Scolopacidés

Max : « C’est notre troisième chevalier en quelques inspections ! »

Léo : « Le gambette, le culblanc et maintenant le ouaf-ouaf ! »

Samuel : « Sans compter les bécasseaux variables, les combattants variés et les avocettes élégantes ! »

Max : « On se croirait en Charentmaritimie ! »

Le chevalier : « Les grébas se sont encore approchés… »

Léo : « Je suis sûr que c’est gréba qui a les yeux les plus rouges de tous le Pays des Zoisos ! »

Samuel : « On peut pas vraiment faire plus rouge 🙂 « 

Max : « Beaucoup de ploufeurs ont les yeux rouges. Vous pensez que ça permet de mieux voir sous l’eau ? »

Léo : « C’est une bonne hypothèse… »

Samuel : « Zutalor ! Il y a une foulque blessée à la patte ! »

Max : « Ça doit être la même que la dernière fois. Elle boite la pauvre… »

Foulque macroule Fulica atra, Rallidés

Léo : « Elle arrive quand même à se déplacer et à se nourrir. Elle va peut-être guérir. »

Max : « Elle a pas l’air maigre… »

Samuel : « Je vois un petit gravelot ! »

Petit gravelot, Charadrius dubius, Charadriidés

Max : « J’aimerais bien les voir couver moi ! »

Léo : « Ils ont peut-être fait leur nid sur l’une des îles pour être plus tranquilles… »

Samuel : « Alors il va falloir attendre de voir les petits pour savoir si ils ont bien nidifié… »

Léo : « Dire qu’on les a vus faire la parade et l’accouplement 🙂 « 

Max : « C’est pas tout le monde qui a cette chance 🙂 « 

Samuel : « Le chevalier ouaf-ouaf bouge pas beaucoup… »

Chevalier ouaf-ouaf

Léo : « Qu’est ce que c’est que ce bruit ? »

Samuel : « Ça vient de l’autre côté ! »

Max : « Ce sont les cygnes ! Fotoe bonome ! »

Léo : « Rholala ! Ils sont tout agités ! »

Cygnes tuberculés, Cygnus olor, Anséridés

Léo : « Ça ressemble à un conflit territorial. »

Max : « On voit pas bien mais il me semble qu’il y a un nid sur la droite là. »

Samuel : « Alors le mâle rejette tous les autres ! Il laisse personne s’approcher. »

Léo : « Ils recommencent à se chamailler ! »

Max : « Le juvénile se sauve ! »

Max : « Ils ont l’air de se calmer. »

Léo : « On va pouvoir reprendre l’observation plus calmement. »

Samuel : « Ce serait pas une sarcelle d’été mâle là ? »

Sarcelle d’été mâle, Anas querquedula, Anatidés

Max : « Monsieur d’Été ! »

Léo : « Comment ça se fait qu’on en avait jamais vu ? Que disent vos fiches cher petit Sam ? »

Samuel : « Alors… Laissez moi le temps… Voilà ! Environ 22 observations depuis… 2012 ! En fait une seule en 2012. Les autres s’étalent de 2016 à aujourd’hui. »

Max : « Nous aurions donc pu en voir… »

Léo : « Nous la voyons cher Maxou ! »

Max : « Les cygnes ! »

Léo : « Quel bel ahétanhissage ! »

Max : « Nous rappelons à nos lecteurs que Léo est originaire de Petitursie du sud et que son langage est parfois étrange. »

Léo : « Pfff ! On va pas dire atterrissage pour un zoiso qui se pose sur un étang quand même ! Il ahétanhit ! C’est comme ça et j’y peux rien moi. »

Samuel : « Chers cousins, si vous pouviez éviter les chamailleries le temps que nous sommes à l’antenne ! Regardez plutôt ce cygne… »

Un cygne tuberculé

Max : « Les sternes ! Elles sont là ! »

Sterne pierregarin Sterna hirundo, Laridés

Max : « Il faudra qu’on aille au Royaume des Sternes pour voir si elles sont arrivées là-bas aussi… Et si on y allait lundi ? »

Léo : « On négociera ça avec bonome demain. »

Samuel : « Et si on allait au Petit Royaume Sauvage ? »

Léo : « Quand ça ? »

Samuel : « Ben maintenant ! »

Max : « Bonne idée ! Bonome, tu as entendu ? BONOME ! »

Le chevalier : « Oui Max ? »

Max : « On va au Petit Royaume Sauvage. »

Le chevalier : « D’accord. A tout à l’heure. »

Max : « Alors toi ! Tu viens avec nous ! Même que c’est toi qui nous y emmène ! Allez ! C’est un ordre ! »

Le chevalier : « Oui chef Max ! »

En chemin, on a croisé des chardonnerets rigolos 🙂

Chardonneret rigolo Carduelis carduelis, Fringillidés

Max : « Dis donc chardonneret rigolo, il faut pas baisser la tête comme ça ! On t’en veux pas. »

Léo : « Pourquoi on lui en voudrait ? »

Max : « Ben, je vous rappelle qu’on les a pas vus avant le dernier jour lors de notre dernier séjour en Charentmaritimie alors que ce sont nos zoisos-gardiens là-bas. »

Samuel : « C’est vrai. Mais on t’en veux pas chardonneret rigolo. T’inquiète pas. »

Léo : « Vous avez vu ? Il y a une foulque qui couve ! »

Samuel : « Code Atlas 18 ! »

Une foulque macroule qui couve…

Quelques minutes plus tard…

Max : « Nous sommes maintenant en direct différé depuis le Petit Royaume Sauvage et ça me semble bien calme. »

Léo : « Nous entendons même pas de passereaux ! »

Max : « Ah si ! Même que je préférais pas… »

Samuel : « Il y a un pouillot véloce qui piou piou piou 🙂 Pauvres oreilles de cousin Max. »

Max : « Nous avançons, nous avançons… »

Léo : « Un grébu s’envole ! »

Max : « Grébu, c’est nous ! Il faut pas avoir peur ! On veut pas t’embêter ! Tu sais bien qu’on est tes amis ! »

Samuel : « Un autre s’envole aussi ! »

Max : « J’espère qu’ils veulent pas faire leur nid juste là ! Sinon ils vont toujours être dérangés. Ou alors il faudra mettre un panneau d’interdiction d’approcher pour cause de nid de grébus. »

Léo : « Bonome, tu vas où là ? »

Le chevalier : « Vous n’avez pas envie d’aller explorer un peu plus loin ? »

Max : « Cher bonome, mon bonomou, il me semble que nous sommes toujours pas d’accord sur la définition d’un chemin. Tu te souviens en Bretagne, je t’avais expliqué qu’une nappe de boue couverte d’eau c’est pas un chemin. Ben c’est pareil ici tu sais. Là, c’est pas un chemin. »

Le chevalier : « Ça passe Maxou. »

Max : « Avec de la boue jusqu’aux genoux et de l’eau jusqu’aux aisselles ? Mais ! Mais c’est qu’il y va l’animal ! »

Léo : « Chers lecteurs, si vous le saviez pas encore, sachez que bonome est fou dans sa tête. Là, il patauge dans la boue… »

Le chevalier : « Voilà ! Vous voyez bien que je pouvais passer ! »

Max : « Oui bonome. Bon, tu avances maintenant ? On va rien voir du tout ! »

Léo : « Vous entendez ? On dirait des pipits ! »

Max : « On connaît rien du tout en pipits ! On va se mélanger. »

Samuel : « Ils sont là ! »

Pipit farlouse Anthus pratensis, Motacillidés

Léo : « On dirait des pipits farlouses. »

Max : « Tu es sûr ? »

Léo : « Pas vraiment. Mais quoi qu’il en soit c’est encore une bonne nouvelle de Motacillidie ! »

Samuel : « Et là haut ? »

Max : « On dirait une buse variable ! »

Buse variable Buteo buteo Accipitridés

Léo : « Forme claire ? »

Max : « Ben oui puisqu’elle est claire ! Buteo trois fois ! »

Samuel : « C’est pas la peine de rester ici. On va pas voir des zoisos. On devrait retourner à la prairie inondée et au Refuge du Pré pour voir si les garde-bœufs sont encore là. »

Le chevalier : « On y va ! »

Max : « Ben voilà ! Tu vas devoir retraverser la boue ! C’est malin ! »

Le chevalier : « Oui mais sans ça nous n’aurions pas vu les pipits ni la buse variable forme claire. »

Max : « Certes… Mais tu es tout crotté ! »

Léo : « Il y a les pilets ! »

Canard pilet Anas acuta, Anatidés

Max : « Et ce serait pas un garde-bœufs là-bas ? »

Héron garde-bœufs, Bubulcus ibis, Ardéidés

Léo : « La grande aigrette vient de passer ! Elle s’est posée derrière les phragmites tout là-bas ! »

Max : « Dis bonome, tu peux essayer une foto avec les pilets et les garde-bœufs s’il te plaît ? »

Le chevalier : « Oui Maxou… »

Canards pilets et hérons garde-boeufs

Le chevalier : « Je ne pourrais pas faire mieux. »

Max : « Merci bonome. Des pilets et des garde-bœufs sur la même foto ! Tu te rends compte ? »

Léo : « Avec le chevalier ouaf ouaf de tout à l’heure. »

Samuel : « On voit de beaux zoisos en ce moment… »

Max : « Bon, on verra rien de plus ici. Si on retournait au Grand Étang ? Tu veux bien bonome ? »

Le chevalier : « Je veux bien. »

Au Grand Étang…

Max : « Reprenons notre direct différé ! Mais en allant directement au second observatoire ! En route Megapus ! Ben… Pourquoi tu t’arrêtes ? J’ai dit ‘En route Megapus‘ ! »

Léo : « Qu’est ce que tu as vu ? »

Samuel : « Je vois ! Un hétérocère ! »

Petit paon de nuit Saturnia pavonia, Saturniidés

Max : « Qu’est ce qu’il fait ? »

Léo : « On dirait qu’il est tout neuf ! Qu’il vient de sortir de son cocon ! Ses ailes sont mêmes pas bien étalées. »

Max : « Tu as mal choisi ton jour papillon ! Il fait trop froid aujourd’hui ! »

Samuel : « Bonome, je peux lui prêter mon gilet ? »

Le chevalier : « C’est très gentil de ta part mon petit Sam mais ce n’est pas une bonne idée. Il doit s’exposer au soleil. »

Max : « C’est qui ce papillon ? »

Le chevalier : « C’est un petit paon de nuit, Saturnia pavonia, Saturniidés. »

Max : « Bon, on le laisse se chauffer au soleil et on avance cette fois ! »

Un peu plus loin…

Max : « Tu t’arrêtes encore ! Qu’est ce que tu as vu cette fois ? »

Le chevalier : « Une bonne surprise. Elle va vous plaire 🙂 Laisser moi le temps de fotoer… Mouai, les fotos ne seront pas terribles mais on voit quand même. Vous êtes prêts ? »

Max : « Ben oui ! »

Léo : « Montre ! »

Samuel : « On veut voir ! »

Un oedicnème criard Burhinus oedicnemus, Burhinidés

Max : « Un oedicnème ! »

Léo : « Ça alors ! »

Samuel : « Je connaissais pas l’oedicnème moi. »

Max : « Profite bien petit Sam, c’est pas tous les jours qu’on en voit 🙂 « 

Léo : « Un oedicnème criard… »

Max : « Bonome, tu peux le tout zoomer ? »

Le chevalier : « Je vais essayer. Mais il y a des turbulences thermiques au ras du sol… »

Max : « Merci bonomou 🙂 « 

Léo : « Chers lecteurs, nous sommes ravis de vous présenter ce beau zoiso ! »

Samuel : « D’après mes fiches, ce beau zoiso a été signalé environ 26 fois ici ! Dont une fois par Max Petitours 🙂 « 

Max : « Il me semble qu’ils nichent ici les oedicnèmes. Il faudra revenir voir 🙂 « 

Léo : « Bon, on va voir si il y a du nouveau à l’observatoire. »

Samuel : « Attend cousin Léo ! Il y a un faisan de Colchide ! »

Un mâle faisan Phasianus colchicus, Gallinacés

Max : « Ça faisait longtemps qu’on en avait pas vu… »

Léo : « Allez ! On va à l’observatoire ! »

Samuel : « Oui cousin Léo 🙂 « 

Léo : « Alors… La sarcelle d’été est encore là 🙂 « 

Sarcelle d’été Anas querquedula, Anatidés

Max : « Les nettes rousses ! Elles se sont envolées et elles vont ahétanhir ! »

Max : « Zutalor ! Elles sont loin… »

Léo : « Les grébus paradent ! »

Samuel : « Code 6 ! »

Samuel : « Et là il y a un chevalier culblanc ! Tringa ochropus, Scolopacidés ! »

Chevalier culblanc Tringa ochropus, Scolopacidés

Max : « Quelle belle journée encore une fois ! »

Le chevalier : « Ravi qu’elle vous ait plu 🙂 Mais il va falloir rentrer maintenant. »

Max : « Oui bonome. »

Léo : « On y va ! »

Samuel : « Chers lecteurs, nous espérons que ce bulletin d’informations en direct différé vous a plu ! »

Max : « Pour celui de lundi, on est pas sûrs de le faire. Parce que ça prend du temps. »

Léo : « Et qu’on a pas que ça à faire. »

Samuel : « Au revoir amis lecteurs ! »

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.