Mars, le 30 – Trois Royaumes ou plus…

Max : « Amis lecteurs bonjour ! »

Max

Max : « Comme vous pouvez le voir je suis en direct différé depuis le Royaume des Mandarins et celui des Écureuils ! Au programme du jour une grande inspection pour nous dégourdir les pattes après une longue semaine de travail ! Léo, pouvez-vous nous dire où vous vous trouvez ? »

Léo : « Bonjour chers lecteurs, bonjour cher Max ! Je suis actuellement au Grand Étang ! »

Léo

Léo : « Pour être précis je suis actuellement Là Où Le Soleil Se Couche sauf que c’est pas encore l’heure de se coucher 🙂 Quand à petit Sam, il me semble qu’il se trouve à quelques lieues d’ici, au Petit Royaume Sauvage. Cher petit Sam, confirmez-vous votre arrivée ? »

Samuel : « Absolument cher cousin Léo ! Je suis bien arrivé au Petit Royaume Sauvage, ou plutôt au Refuge du Pré et, pour le moment, tout est calme. »

Max : « Alors pendant que vous vous installez tous les deux dans vos Royaumes respectifs je propose de prendre l’antenne le temps que je me rende au magnifique Étang à l’Îlot. »

Léo : « Excellente idée cher Maxou. »

Max : « Merci cher Léo. Vous le savez, c’est souvent notre ami rougegorge qui nous accueille dans ce Royaume. Fidèle à son habitude c’est en me pioupioutant des choses pas très polies qu’il s’est immédiatement manifesté. »

Rougegorge familier, Erithacus rubicula, Muscicapidés

Max : « Les mésanges se sont également rapidement montrées. Très occupées à faire des codes atlas elles remarquent à peine ma présence bien que je sois accompagné de notre grand dadais préféré 🙂 « 

Mésange bleue Mésange charbonnière

Léo : « Cher Max, vous parlez de code atlas. Pourriez-vous être plus précis ? »

Max : « Bien sûr cher Léo. Le petit film ci-dessus montre un mâle chanteur. Vous avez reconnu le code 3. Mais j’ai également aperçu des couples se poursuivre et chahuter, code 6, et même quelques individus transportant des matériaux destinés à l’aménagement de leurs appartements, code 10. »

Samuel : « Rholala ! Des codes 10 ! »

Max : « Eh oui ! Mais le mois de mars est pas seulement celui des codes 10 et plus chez les zoisos ! C’est également celui des floraisons dans les sous-bois. Les violettes, les petites pervenches, les anémones sylvie et les ficaires fausses-renoncules s’en donnent à cœur joie avant que les feuilles des arbres empêchent la lumière de les atteindre. »

Max et violette 🙂

Petite pervenche Vinca minor, Apocynacées
Anémone sylvie Ficaire fausse-renoncule

Samuel : « Chez cousin Max, y a t-il des écureuils au Royaume des Écureuils ? »

Max : « Votre question, cher petit Sam, est tout à fait légitime 🙂 Les images seront la meilleure des réponses… »

Écureuil roux Sciurus vulgaris, Sciuridés

Max : « Oh mais que vois-je ! Oulala ! »

Léo : « Dites-nous cher Max ! Que voyez-vous ? »

Max : « Les tortues ! Les tortues écrites ou tortues de Florides ! Elles sont là ! Juste devant moi ! Elles prennent le soleil ! »

Tortue écrite, Tachemys scripta machin, Eumynidés

Samuel : « Cousin Max, je vous ai connu plus précis dans vos dénominations de zanimos. Le nom Tachemys scripta machin est pas très scientifique. »

Max : « Je le sais cher petit Sam. Je le sais ! Mais il y a plusieurs sous espèces de détermination délicate. Et là, j’ai pas vraiment envie d’aller leur demander leur petit nom. Alors scripta machin, c’est bien aussi 🙂 « 

Samuel : « Je vous l’accorde car bien qu’elles aient pas de dents, une morsure de tortue peut être très douloureuse pour un petitours et vous pourriez y perdre un morceau de patte… »

Léo : « Chers cousins permettez moi de prendre l’antenne ! Ça s’agite chez les grébus ! »

Léo : « Les grébus paradent encore ! »

Samuel : « Code 7 ! »

Léo : « Mais… Mais que se passe-t-il ? Regardez un peu ça ! »

Grébu, Grèbe huppé Podiceps cristatus, Podicipédidés

Max : « Cher Léo, pouvez-vous nous expliquer cet étrange comportement ? »

Léo : « Euh… Un instant, je poursuis mes observations… J’espère que… Mmmm… »

Max : « Quelle belle scène ! Mais la comprenez-vous ? »

Léo : « Et bien… Je dirais que madame grébu s’offre pour faire des œufs et que monsieur sait pas trop ce qu’il doit faire. Ou alors il se dit que c’est bien beau de faire des œufs mais qu’après, il faut s’occuper des petits et que c’est pas drôle tous les jours… »

Samuel : « Cher cousin Léo, je vous propose de rester en observation en espérant filmer les grébus in copula. »

Léo : « C’est bien ce que je m’apprêtais à faire cher petit Sam 🙂 « 

Samuel : « Alors je me permets de prendre l’antenne pour vous montrer les sarcelles d’été qui sont juste là et j’ai beaucoup de chance rholala ! »

Monsieur et madame sarcelle d’été, Anas querquedula, Anatidés

Monsieur sarcelle d’été

Léo : « Petit Sam, pardonnez moi de vous interrompre mais l’actualité passe avant tout ! »

Max : « Nous vous cédons bien volontiers l’antenne cher Léo ! »

Léo

Léo : « Merci chers cousins ! Bien, l’information est brève : il y a un garrot à œil d’or. Un mâle ! »

Garrot à œil d’or mâle, Bucephala clangula, Anatidés

Samuel : « La chance ! »

Léo : « Mais… Mais que fait-il ? »

Max : « Il devient flou ! »

Léo : « Non, ça c’est notre grand dadais qui s’applique à consciencieusement rater les fotos dans les moments importants… »

Max : « Ah oui, c’est vrai 🙂 « 

Samuel : « Paraderait-il ? »

Léo : « J’accepterais volontiers cette hypothèse si je voyais une femelle à proximité… »

Max : « Encore une question en suspens : que faisait ce garrot à œil d’or ? Des sarcelles d’été, un garrot à œil d’or… Il me faut moi aussi vous parler d’Anatidés. Passons aux nouvelles des mandarins. »

Canards mandarins, Aix galericulata, Anatidés

Samuel : « Apparemment c’est l’heure de la sieste chez les mandarins… »

Max : « Effectivement, et je préfère m’éloigner pour  pas les déranger. »

Léo : « Un gréba ! Il y a un gréba ! »

Max : « Un grèbe à cou noir, Podiceps nigricolis ? »

Léo : « Oui ! Il est tout là-bas mais je le vois bien ! »

Gréba, Grèbe à cou noir, Podiceps nigricollis, Podicipédidés

Max : « En attendant qu’il s’approche, pouvez-vous nous donner des nouvelles d’Anatidie cher Léo ? »

Léo : « Absolument. Cela m’est facile puisqu’il y a un couple de sarcelles d’hiver juste là… »

Monsieur sarcelle d’hiver Madame sarcelle d’hiver

Monsieur et madame sarcelle d’hiver

Sarcelle d’hiver Anas crecca, Anatidés

Max : « Des sarcelles d’été, des sarcelles d’hiver… Quel beaux zoisos ! »

Samuel : « Ici il y a le couple de pilets ! »

Max : « Les pilets sont toujours là ? »

Samuel : « Ils sont un peu tout là-bas mais je les vois ! »

Madame et monsieur Pilet, Anas acuta, Anatidés

Max : « A ce que je vois, l’Anatidie va bien ! »

Léo : « Très bien même ! Une ouette d’Égypte s’approche… Elle sort de l’eau… »

Ouette d’Egypte Alopechen aegyptiaca, Anséridés

Max : « Une seul ouette ? »

Léo : « Oui. Je cherche, je cherche mais j’en vois pas d’autres… Par contre je vois 2 grébas ! Non ! 5 ! »

Grèbes à cou noir

Max : « Dommage qu’ils soient à contre-jour. Ils sont toujours à contre jour les grébas… »

Samuel : « Chers cousins, si rien ne se passe chez vous permettez moi de reprendre l’antenne. »

Max : « Que se passe-t-il au Refuge du Pré cher petit Sam ! »

Sam

Samuel : « Les milans noirs… Il y en a quatre qui volent en se chamaillant… »

Milans noirs Circus aeruginosus, Accipitridés

Samuel : « Je dirais bien qu’ils paradent en volant. Mais ! Ça alors ! Leurs acrobaties ont semé la panique chez les canards qui s’envolent ! Ils se reposent sur l’eau et sont tout mélangés ! »

Des canards tout mélangés Pilet et sarcelles d’hiver

Samuel : « Il y a des sarcelles d’hiver, des souchets, les pilets et peut-être des chipeaux… »

Max : « Bonome massacre encore les fotos ? »

Samuel : « Non non cher cousin Max. Il fait chaud et l’eau s’évapore entraînant des mouvements d’air et de vapeur qui troublent les fotos prises sous un angle rasant. »

Léo : « J’ai ici sous les yeux d’autres Anatidés. Des classiques mais puisque nous en sommes aux nouvelles d’Anatidie… »

Fuligule morillon Canard chipeau Canards souchets

Léo : « Les morillons sont encore plusieurs dizaines.  Je dirais qu’il y en a environ 70 visibles. Les chipeaux sont moins nombreux. J’en ai vu que quatre. Les souchets… Environ… Peut-être une vingtaine… Samuel, le calme est-il revenu au Refuge du Pré ? »

Samuel : « Absolument ! Les milans se sont remis à tournoyer en altitude et les canards ont repris leur activité principale : se nourrir. Le problème est qu’ils sont encore tout là-bas qu’on les voit même pas ! »

Le paysage

Samuel : « Mais… Mais que vois-je encore plus loin que tout là-bas ! Cher fotoeur, pouvez-vous faire un miracle et… Déjà fait ? Bien. D’accord. Je vois… »

Léo : « Et que voyez-vous cher petit Sam ? »

Samuel : « Un couple de garrot à œil d’or ! »

Monsieur et madame garrot à œil d’or

Léo : « Moi aussi ! Il y a le couple là ! Juste pas loin ! »

Monsieur et madame garrot à œil d’or

Samuel : « Il y aurait donc deux couples ! »

Léo : « Un dans chaque Royaume ! »

Samuel : « Quelle bonne nouvelle ! »

Léo : « Et… Rholala ! Tout ça de grébas ! »

Samuel : « Tout ça ? »

Léo : « Oui ! Tout ça ! Il y a en une escadrille complète ! J’en compte 14 ! »

Tout ça de grébas !

Léo : « Rhooo ! »

Samuel : « Cher cousin Max, il me semble que notre cousin Léo en a perdu sa mâchoire. Cela fait quelques minutes que nous vous avons pas entendu. Que se passe-t-il au Royaume des Écureuils ? »

Max : « Rien de spécial. Je préparais un petit reportage sur les passereaux. »

Samuel : « Alors nous vous cédons l’antenne pour les nouvelles de Passériformie ! »

Max : « Commençons par le pic épeiche… »

Pic épeiche Dendrocopos major, Picidés

Samuel : « Cousin Max, avez-vous réussi le ‘pics-challenge’ ? »

Max: « Le ‘pics-challenge’ ? Oulala non ! Plutôt le ‘bide-challenge’ ! J’ai bien réussi le pic épeiche mais pour le pic vert et le pic noir j’ai seulement des contact auditifs ! On les a même pas vus ! Et aucune nouvelle de pic mar ou de pic épeichette ! »

Samuel : « On peut pas y arriver à chaque fois ! »

Max : « Je sais cher petit Sam. Les geais sont très actifs en ce moment. J’ai eu la chance d’en voir trois d’un coup ! Et l’un deux s’est laissé fotoer ! »

Geai des chênes, Garrulus glandarius, Corvidés

Max : « Les sittelles s’agitent elles aussi. Les mâles se perchent et chantent et il me semble avoir observé des échanges de nourriture entre adultes ce qui s’apparente à une parade… »

Sittelle torchepot, Sitta europaea, Sittidés

Max : « J’arrive à la bonne nouvelle du jour ! Les fauvettes à tête noire sont de retour ! J’en vis un mâle chanteur qui, tout à son chant, me laissa même le filmer ! »

Fauvette à tête noire Sylvia atricapilla, Sylviidés

Samuel : « Une fauvette à tête noire ! Rholala ! »

Max : « Eh oui ! Voilà, c’est tout pour les Passériformes. Léo, si vous avez retrouvé votre mâchoire, pouvez-vous nous donner des nouvelles de Laridie ? »

Léo : « Je peux. Mais comme vous le verrez, ce sont pas que des bonnes nouvelles malheureusement. Nos lecteurs les plus sensibles risquent même de passer un mauvais moment mais l’actualité est pas toujours joyeuse. Comme souvent, les Laridés étaient surtout réunis tout là-bas… »

Des Laridés tout mélangés

Léo : « Les plus représentés sont les mouettes qui rigolent. Mais il y avait aujourd’hui quelques goélands leucophées juvéniles. »

Première année Deuxième année

Des Laridés tout mélangés

Une mouette qui rigole qui s’étire.

Léo : « Passons à la mauvaise nouvelle. Et les lecteurs les plus sensibles sont invités à retrouver Max à la Mare de Martin un peu plus bas. Une jeune mouette se promenait juste sous l’observatoire. Bonome et moi pressentions qu’elle était pas en forme mais nous la fotoames. D’abord de profil. Effectivement son plumage était pas très frais. Puis elle se tourna vers nous… »

!!! IMAGES POUVANT ÊTRE IMPRESSIONNANTES !!!

Max : « Merci pour votre professionnalisme cher Léo. Nous savons à quel point vous aimez les Laridés et les zoisos en général et de telles images ont dû vous secouer. Chers zoisos blessés, nous sommes touchés que vous veniez vers nous mais malheureusement nous sommes pas docteurs en zanimos et nous pouvons pas vous aider et nous le regrettons. Bien, changeons de sujet. J’ai rejoint la Mare de Martin en quête de bergeronnette des ruisseaux. « 

La Mare de Martin

Max : « Les bergeronnettes des ruisseaux sont bien là ! Il y en a deux ! Mais elles arrêtent pas de bouger et c’est pas facile de les fotoer… »

Bergeronnettes des ruisseaux, Motacilla cinerea, Motacillidés

Léo : « Ici aussi il y a des bergeronnettes mais ce sont des grises ! »

Bergeronnette grise Motacilla alba, Motacillidés

Léo : « Petit Sam m’a rejoint ! »

Samuel : « Et j’ai eu le temps de préparer un petit reportage sur les zoisos qui pourraient faire croire qu’on est en Charentmaritimie. Nous vîmes un seul petit gravelot et encore assez peu… »

Petit gravelot, Chardrius dubius, Charadriidés

Samuel : « Puis nous vîmes un chevalier culblanc. Occupés d’un côté de l’observatoire nous l’avions pas vu arriver et en arrivant du bon côté nous eûmes juste le temps de le voir s’envoler. »

Chevalier culblanc Tringa ochropus Scolopacidés

Max : « Zutalor ! »

Samuel : « Nous eûmes l’occasion de le revoir cher cousin Max 🙂 « 

Max : « Rho la chance ! »

Samuel : « Et un gambette vint lui aussi nous voir… »

Chevalier gambette Tringa totanus, Scolopacidés

Samuel : « Voilà ! C’est tout pour moi. Je dirais que certains mauvais jours en Charentmaritimie on voit moins de zoisos qu’aujourd’hui… »

Léo : « Les grébas sont toujours là… »

Les grébas

Léo : « Pour terminer notre direct différés nous aimerions vous montrer un étrange comportement de vanneau huppé, Vanllus vanellus, Charadriidés. Pour être précis le zoiso que vous allez voir a tournoyé en un vol acrobatique pendant quelques minutes tout en poussant des cris avant de se livrer à ce qui suit… »

Vanneau huppé Vanllus vanellus, Charadriidés

Léo : « Nous pensons que c’est un genre de parade mais en l’absence de réaction d’un éventuel partenaire nous sommes pas sûrs de nous. »

Samuel : « Voilà amis lecteur, c’est tout pour aujourd’hui. »

Léo : « Nous espérons que ce bulletin d’informations vous a plu. »

Max : « A bientôt ! »

Monsieur d’hiver

Le paysage

Le soir même…

Max : « Bonome, je peux te parler ? »

Le chevalier : « Bien sûr Max. Tu ne dors pas ? »

Max : « J’y arrive pas. »

Le chevalier : « Que se passe-t-il ? Dis moi. »

Max : « C’est à cause de la mouette blessée. Je sais pas si j’ai bien fait de mettre la foto. Et puis… »

Le chevalier : « Et puis ? »

Max : « Elle est très gravement blessée. Elle va mourir n’est ce pas ? »

Le chevalier : « Elle est très gravement blessée mais elle se déplace normalement et nous l’avons vue se nourrir sur la berge. »

Max : « Elle va pas réussir à manger assez. Et on peut rien faire… Tu pourras dire aux petits qu’elle va s’en tirer. Ils étaient inquiets et j’ai dit qu’elle s’en sortirait sans problème. Pour qu’ils dorment bien. Tu pourras dire pareil s’il te plaît ? »

Le chevalier : « Si tu veux Max. »

Max : « Tu veux bien qu’on prie pour la mouette ? »

Le chevalier : « Oui Max, je veux bien. »

Quelques minutes plus tard…

Max : « Tu me fais un câlin ? »

Le chevalier : « Viens ici mon petitours. »

Je me suis endormi pendant le câlin. Bonome m’a gardé longtemps contre lui en me gratouillant le front pendant que je dormais. Moi j’ai rêvé de la mouette. Elle est morte doucement dans mon rêve, sans souffrir, paisiblement. C’était pas grave et elle le savait parce qu’elle irait au paradis des zoisos. Elle, elle a pas voulu aller avec les autres zoisos. Je sais pas comment elle a eu vent de l’existence de Tante Yvonne,  mais elle a décidé d’aller la rejoindre. Alors bientôt il y aura une mouette qui rigole sur un bateau qui navigue dans le temps. Il y a déjà un chien sur ce bateau. Et une grande dame.

Continuer la promenade

Une réflexion sur « Mars, le 30 – Trois Royaumes ou plus… »

  1. Ce qui manque le plus à Babbati, c’est les cureuils ; Y’a na pas beaucoup en Charentimie. Pis, les pics aussi, avant ils venaient tous dans le grand acacia du jardin du Berry. On prenait des petits déjeuners tous ensemble !!! ici y a plus trop d’arbres alors c’est triste. Mais y’a de la vase avec des limicoles, mais c’est pas visible le matin quand tu te lèves le limicole ! Pis ça petit déjeune pas bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.