Mars le 8 – Grand Étang et Petit Royaume Sauvage

Max : « Amis lecteurs bonsoir ! »

Max

Max : « Comme vous pouvez le voir je suis en direct différé depuis le magnifique Grand Étang ! Commençons tout de suite par des nouvelles des Corvidés ! Dans le champ se situant de l’autre côté de la route se trouvaient des choucas des tours (Corvus monedula), des corneilles noires (Corvus corone) et des corbeaux freux (Corvus frugilegus). Autant dire qu’il y avait des Corvidés noirs tout mélangés et qu’il était pas facile de les distinguer 🙂 Pour des raisons techniques nous sommes pas en mesure de vous présenter de fotos des corbeaux freux. Ben non… »

Choucas des tours Corneille noire

Max : « D’aucun dirait que les choucas des tours sont pas dans les tours et que c’est du souci ! Mais passons sur cette anomalie et prenons des nouvelles des Ansériformes qui sont habituellement fréquents dans ce Royaume… »

Des Ansériformes tout mélangés

Max : « Comme vous le voyez si vous avez les yeux ouverts, les Ansériformes sont tout mélangés ce qui prouve qu’ils sont copains entre eux et c’est une bonne nouvelle 🙂 Révisons un peu en commençant par les Anséridés… »

Cygne tuberculé (Cygnus olor) Bernache du Canada (Branta canadensis)

Max : « Pas de bernache cravant ici puisqu’elles préfèrent les grands estrans vaseux de bord de mer. Si vous voulez en voir, relisez les articles de Charentmaritimie ! Les canards à présent… »

Canards souchets  (Anas clypeata) Monsieur Grobec 🙂

Canards souchets, Anas strepera, Anatidés

Fuligule morillon Aythya fuligula, Anatidés

Fuligule morillon, Aythya ferina, Anatidés

Max : « Oh ! Mais que vois-je ? Il semblerait que les ouettes d’Égypte se promènent juste devant moi ! Quel magnifique spectacle ! »

Ouette d’Égypte Alopochen aegyptiaca, Anatidés

Max : « Sur cette bonne nouvelle il est temps pour moi de passer l’antenne à nos reporters Samuel et Léo. Samuel et Léo où vous trouvez-vous actuellement ?

Samuel et Léo Samuel et Léo

Léo : « Nous venons d’arriver au Petit Royaume Sauvage. Pas énormément d’observations pour le moment. Un pinson des arbres (Fringilla coelebs, Fringillidés), une grande aigrette (Casmerodius albus, Ardéidés) et un troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes, Troglodytidés). »

Pinson des arbres Grande aigrette
Troglodyte mignon Troglodytes troglodytes, Troglodytidés

Samuel : « Oulala ! Est-ce possible ? Mais oui ! »

Léo : « Qu’avez-vous vu cher petit Sam ? »

Samuel : « Regardez par vous même cher Léo, du côté du Refuge du Pré ! »

Garrot à œil d’or, Bucephala clangula, Anatidés

Léo : « Des garrots à œil d’or ! »

Max : « Des garrots à œil d’or ? Confirmez-vous cette information ? »

Samuel : « Absolument cher cousin Max ! Ils sont là sous nos yeux ! Un mâle et une femelle ! »

Garrot à œil d’or Monsieur
Garrot à œil d’or Madame

Léo : « Nous sommes pour le moment sous le charme du spectacle que nous offrent ces deux magnifiques zoisos ! Ils ploufent et reploufent pour se nourrir. A vous cher Maxou ! « 

Max : « Merci cher Léo et tâchez de pas rester bloqués face à ce couple de garrots. Il est temps pour moi de vous donner des nouvelles de Motacillidie ! Le premier représentant de cette famille qui se manifesta fut le pipit spioncelle (Anthus spinoletta, Motacillidés). Il s’agit d’une espèce peu commune qu’il nous est toujours agréable de rencontrer 🙂 « 

Pipit spioncelle, Anthus spinoletta, Motacillidés

Max : « Puis vint une, puis deux bergeronnette grise… »

Bergeronnette grise, Motacilla alba alba, Motacillidés

Max : « Puis ce fut le tour de deux bergeronnettes des ruisseaux… »

Bergeronnette des ruisseaux Motacilla cinerea, Motacillidés

Léo : « Merci pour ces nouvelles de Motacillidie cher Max. Prenons des nouvelles de petit Sam qui est allé explorer le Petit Royaume Sauvage malgré la boue… Petit Sam, qu’avez-vous découvert ? »

Samuel : « Des cris d’Anoures indéterminés, des pouillots véloces… Mais ce que je retiendra,  ce sont ces traces de sanglier que nous trouvons encore une fois un peu partout. »

Léo : « Notons que ces traces ont été faites par les groins des sangliers ! »

Max : « Merci pour ces informations cher petit Sam ! Si vous pouviez éviter de vous faire dévorer par un sanglier j’en serais fort aise ! »

Sam : « J’y tacherai cher cousin Max 🙂 « 

Léo : « Cher Max, que se passe-t-il chez vous ? »

Max : « J’observe les grèbes ! »

Grébou, Grèbe castagneux, Tachybaptus ruficollis, Podicipédidés

Max : « Les grébous sont plutôt calmes. Eux aussi ploufent pour se nourrir. Il en va de même pour les grébus. Mais… Oulala mais oulala ! »

Léo : « Que se passe-t-il cher Max ? »

Max : « Regardez les images ! »

Max : « Comme c’est bôôô ! »

Léo : « Je comprends et partage votre enthousiasme cher Max 🙂 « 

Samuel : « Je partage moi aussi 🙂 « 

Max : « Samuel et Léo, il me parait judicieux que vous repreniez l’antenne le temps que je me remette de ce fabuleux spectacle ! »

Léo :  » 🙂 Ici c’est plus calme. Les tariers pâtres sont plutôt agités mais en cette saison cela me semble tout à fait normal… »

Tarier pâtre Saxicola rubicula, Muscicapidés

Léo : « Le troglodyte mignon revient nous voir au moment où petit Sam me rejoint… »

Troglodyte mignon Troglodytes troglodytes, Troglodytidés

Max : « Pardonnez moi cher Léo mais ça bouge chez les ouettes ! Oulala ! »

Max :  » S’agit-il d’une parade ? D’un combat entre mâle ? »

Samuel : « Ici aussi ça s’emballe ! Pardonnez-nous cher cousin Max mais il semblerait qu’un grébu s’approche de trop près des garrots ! »

Max : « L’actualité avant tout cher petit Sam ! Je vous donne l’antenne pendant que mon équipe tente de filmer les ouettes ! »

Samuel : « Monsieur Garrot s’est livré à une étrange action ! Au moment où grébu s’approchait un peu trop il a étiré le cou et penché la tête en arrière. Était-ce un geste d’intimidation à l’égard de grébu ? Nous enquêterons plus tard… »

Léo : « Il me semble qu’il est temps de vous rejoindre cher Max. »

Max : « Dépêchez-vous ! Les ouettes sont toujours aussi actives ! Il serait dommage que vous ratiez ce spectacle ! »

Léo : « Oh ! Mais que vois-je là ? Une pelote de régurgitation ! »

Max : « Prélevez la si vous le pouvez et nous l’étudierons dans notre cabane ! »

Samuel : « Les foulques ! Il y a une bagarre de foulques (Fulica atra, Rallidés) ! »

Max : « En attendant votre retour, je vais demander à la régie de lancer les quelques films que nous avons réussi à tourner malgré le vent qui souffle. Pardonnez les tremblements de notre cameraman-foteur qui est atteint de la maladie de Parkinson ou qui a bu trop de café ! »

Léo : « Quelles magnifiques scènes vous avez filmé là ! »

Max : « Oui mais il semblerait que les parades des ouettes ne soient pas une bonne nouvelle ! Ce zoiso féral est en expansion dans l’Est de la France et ces parades indiqueraient qu’il est en train de s’installer en Île de France ! »

Samuel : « La présence constante de ce petit groupe de 7 ou 8 individus depuis le mois de juillet semblerait confirmer cette hypothèse… »

Léo : « Il serait peut-être bon de rappeler à nos lecteurs ce qu’est une espèce férale cher Max. »

Max : « Tout à fait cher Léo. Une espèce férale est une espèce introduite par les zoms, généralement comme zoisos d’ornement dans des parcs et jardins, qui s’est échappée et qui se développe en liberté dans son nouvel environnement. »

Samuel : « Notons qu’une espèce férale est pas forcément invasive ! »

Léo : « Les espèces invasives se développent au détriment des espèces locales. »

Max : « Ici il existe trois espèces férales : les cygnes tuberculés, les bernaches du Canada et les Ouettes d’Egypte. Sont-elles invasives ? Une enquête un peu plus approfondie s’impose ! »

Samuel : « Le calme semble être revenu chez les ouettes. Tournons-nous maintenant vers les Laridés. Cousin Léo, pouvez-vous nous parler des Laridés ? »

Léo : « Nous pouvons dire que ce sont de très beaux zoisos ! »

Max : « Tous les zoisos sont de beaux zoisos ! »

Léo : « Aujourd’hui les Laridés se comptent pas milliers ! »

Goélands bruns et leucophées

Mouettes qui rigolent et goélands

Goélands bruns et leucophées

Léo : « Oulala ! Les Laridés s’envolent ! Il y en a des milliers ! Comme c’est bôôô ! »

Max : « Voilà ! C’est sur ces images que nous allons rendre l’antenne ! »

Les petizours

Léo : « Nous espérons que ce bulletin d’informations vous a plu ! »

Samuel : « Nous nous retrouvons ce soir pour la dissection de la pelote de régurgitation ! »

Le soir…

Max : « Nous revoici en direct différé pour la dissection de la pelote de régurgitation ! »

Les petizours… et la pelote

Max : « Cher bonome, vous qui avez plein de doigts aux mains, pourriez-vous nous dépiauter cette pelote en deux temps trois mouvements s’il vous plaît ? »

Le chevalier : « Je peux… »

Max : « Merci cher bonome ! »

Léo : « Vous pouvez remarquer qu’il y a un cubitus de trop. Le rapace a donc dévoré deux proies avant de régurgiter. »

Max : « Ou alors ce petit zanimo avait trois pattes antérieures… »

Samuel : « Passons à l’analyse de la denture ! »

Léo : « Que remarquons-nous ? »

Max : « Nous remarquons qu’il y a une barre jugale sans dent. Ce qui fait de ce petit zanimo un rongeur… »

Samuel : « Nous remarquons également qu’il y a que trois dents par demi-mâchoire inférieure. »

Léo : « Nous voyons aussi que ces dents sont tuberculées. Elles ont des racines. »

Max : « Ce qui réduit notre recherche aux Cricétidés et aux Muridés. »

Samuel : « D’après la taille du crâne et des mâchoires nous nous aiguillerons plutôt vers les petits Muridés. »

Léo : « La première molaire ayant quatre racines il s’agit du genre Apodemus. »

Max: « Mais de quel mulot s’agit-il ? »

Samuel : « Il faut pour répondre à cette question étudier la forme des reliefs des dents. »

Max : « Sortons la loupe binoculaire… Bonome, s’il te plaît… Merci bonomou. »

Léo : « Là, on peut pas vous montrer. »

Samuel : « Et décrire serait trop long. »

Max : « Alors on vous donne la réponse. Il s’agit d’un mulot sylvestre, Apodemus sylvaticus, Muridés. »

Léo : « Voilà, vous savez tout ! »

Samuel : « Et vous pouvez aller vous coucher maintenant. »

Max : « Nous c’est ce qu’on va faire. »

Léo : « Pour conclure cette journée nous pouvons dire que ce fut une fort belle journée ! »

Max : « Bonnuit amis lecteurs ! »

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.