Mars le 5 -Du Royaume des Chevaliers à la Charmante Petite Ville

Mardi 5 Mars, An VI

Max : « Amis lecteurs bonsoir ! »

Les petizours

Léo : « Nous sommes en direct différé depuis le Royaume des Chevaliers pour notre dernier jour en Charentmaritimie ! »

Samuel : « Comme vous pouvez le voir derrière nous, le titre principal de notre édition du jour est que notre cher bonome est une vraie tête de linotte ! »

Max : « Et oui ! Léo, pouvez-vous nous expliquer. »

Léo : « Absolument cher Max ! Pendant notre chevauchée matinale en direction du Royaume des Chevaliers, nous aperçûmes des marcassins ! »

Samuel : « Des marcassins ? »

Léo : « Oui ! Six d’un coup ! Une première pour nous ! »

Samuel : « Bonome stoppa d’un coup notre monture et fotoa en urgence ! »

Max : « Et alors ? »

Léo : « Et alors cette tête de linotte avait pas mis la carte mémoire dans l’appareil foto ! »

Max : « Pas de carte de mémoire ? »

Léo : « Ben non ! »

Samuel : « Et donc pas de fotos des marcassins ! »

Max : « Pas de fotos des marcassins ? »

Samuel : « Ben non ! »

Max : « Mais qui nous a fichu un bonome pareil ? Pfff ! »

Léo : « Mais nous avons découvert un nouveau territoire sanglier ! »

Samuel : « Cher cousin Max, pouvez vous nous parler de ce territoire sanglier ? »

Max

Max : « Absolument ! Comme vous pouvez le voir je suis en direct depuis une trace de fouissage de sanglier ! Il semblerait qu’ils déterrent des racines, des rhizomes ou des bulbes pour s’en nourrir. Il y a ce genre de traces un peu partout dans le secteur. Si la caméra veut bien se tourner par là… »

Des traces

Max : « Il semblerait que les traces que vous apercevez là-bas soient des traces de passage d’un groupe de sangliers. Nous pouvons malheureusement pas aller voir sur place. Par contre nous avons avancé un peu sur le chemin en quête des marcassins et nous avons découvert une magnifique fontaine ! »

Fontaine de la Rouillasse Version 1817

Samuel : « Quelle magnifique fontaine que voilà ! Cousin Max, pouvez-vous nous en parler ? »

Max : « Il s’agit d’une fontaine d’eau ferrugineuse connue depuis la période gallo-romaine. Le bâtiment actuel date de 1817 si je dis pas des erreurs. J’ajouterai que le surintendant Bégon, l’inventeur du Bégonia, recommandait aux habitants de la Ville Arsenal de venir boire son eau. »

Samuel : « Merci cousin Max ! Un nouveau territoire à explorer pour nos prochains séjour ! Revenons au Royaume des Chevaliers ! Cousin Léo, quel reportage nous avez vous préparé aujourd’hui ? »

Léo : « Il y a quelques jours je vous parlais des chevreaux et chevrettes ! Aujourd’hui je voudrais vous montrer quelques petits agneaux. »

Mouton, brebis et agneaux

Léo : « Les moutons ont comme nom scientifique Ovis aries, Bovidés, Caprinés. Voilà vous savez tout sur les moutons ! Retournons encore au Royaume des chevaliers. »

Léo

Léo : « Comme vous le voyez derrière moi, les zoisos sont encore tout là-bas au loin ! Samuel, parlez nous de ces zoisos ! »

Samuel : « Nous vîmes surtout des Ansériformes, ce qui est pas surprenant dans une zone humide ! Tout d’abord nous avons profité en silence de la vue de beaux canards tout mélangés… »

Des canards tout mélangés (colverts, souchets, siffleurs et sarcelles d’hiver)

Samuel : « En toute rigueur je me dois de signaler que nous en avions déjà vus à l’Observatoire. »

Max : « Votre rigueur vous honore cher Samuel. »

Des canards tout mélangés (souchets, siffleurs et tadornes)

Samuel : « oui nous nous sommes livrés à une observation plus attentive, ce qui nous permit de découvrir quelques canards pilets. »

Canards pilet mâle et femelle (Anas acuta, Anatidés)

Canards siffleurs (Anas penelope), canards souchets (Anas clypeata) et sarcelles d’hiver (Anas crecca)

Sarcelles d’hiver Anas crecca, Anatidés

Samuel : « De l’autre côté du chemin se trouvaient encore plus de 150 cygnes tuberculés. Un peu plus loin nous eûmes la mauvaise surprise de voir un cygne tuberculé blessé à l’aile gauche. Il devait être bien incapable de voler le pauvre et notre frustration de pas pouvoir l’aider fut immense… »

Cygne tuberculé blessé, Cygnus olor, Anséridés

Léo : « Merci petit Sam ! Mais au Royaume des Chevaliers il y a pas que des Ansériformes ! Nous vîmes une grande variété de zoisos, mais toujours en petits nombres. Les zoisos sont toujours rares. Je retiendrai particulièrement une grande aigrette et une spatule blanche. Que les autres se vexent pas nous les aimons aussi 🙂 « 

Grande aigrette, Casmerodius albus, Ardéidés Spatule blanche, Platalea leucorodia, Threskiornithidés

Léo : « Passons au ‘Chevaliers-challenge » ! Max, avons-nous vu des chevaliers ? »

Max : « Assez peu à vrai dire. Les plus nombreux ont été les gambettes qui se baladaient en groupes d’une douzaine d’individus. Nous vîmes également un arlequin, un guignette et un culblanc. »

Chevalier arlequin, Tringa erythropus Chevalier gambette, Tringa totanus
Chevalier guignette, Actitis hypoleucos Chevalier culblanc, Tringa ochropus

Léo : « Il nous manque les chevaliers sylvain et aboyeur pour valider le ‘Chevaliers-challenge’… Dommage… Passons à la bonne surprise du jour. Samuel… »

Samuel : « Une bien jolie surprise ! Regardez moi ça… »

Huppe fasciée, Upapa epops, Upupidés

Léo : « Une huppe fasciée ! Rhooo la chaaance ! »

Samuel : « Absolument ! D’autant qu’elles sont plutôt rares en cette saison ! »

Max : « Mes chers cousin, je suis désolé de vous interrompre mais j’ai une information de la plus haute importance à vous communiquer ! »

Léo : « Nous vous passons l’antenne cher Maxou ! Où êtes-vous ? »

Max : « Je me trouve tout au bout du Royaume des Chevaliers entre le Havre de la Charmante Petite Ville et le petit canal et… Rholala ! »

Max et des traces

Léo : « Reprenez-vous cher Max ! Que se passe-t-il ? »

Max : « Il se passe que … Derrière moi vous voyez des traces… »

Samuel : « Nous les voyons. »

Max : « Si la caméra pouvait faire un gros plan… »

Léo : « Chez Max, savez-vous à qui sont ces traces ? »

Max : « Et bien… Il me semble… Mais c’est à confirmer… Ce serait des traces de loutre ! »

Léo : « De loutre ? »

Max : « Oui cher Léo, de loutre… Mais cela reste bien évidemment à confirmer… »

Samuel : « Des traces de loutre… »

Max : « Lutra lutra, Mustellidés, Lutrinés. »

Léo : « Quelle journée ! Mais quelle journée ! »

Samuel : « Des marcassins, une huppé fasciée et maintenant une loutre ! »

Max : « Oui, quelle journée ! Je vous propose de nous retrouver à la Charmante Petite Ville pour nous remettre de nos émotions. »

Léo : « Excellente idée ! »

Max : « Nous voici donc en direct différé depuis la Charmante Petite Ville dans laquelle nous avons fait une courte pause largement méritée. »

Léo : « On me dit dans l’oreillette que notre cher bonome désire prendre l’antenne ! Nous vous écoutons cher bonome ! »

Le chevalier : « Flash spécial : mes petizours sont des goinfres ! Des estomacs sur pattes ! Des dévoreurs de crêpes au chocolat en une fraction de seconde ! En voici la preuve ! »

Des petizours fautifs

Max : « On a pas fait exprès ! »

Léo : « On pensait que c’était pour nous ! »

Samuel : « Toi tu avais ton café ! »

Max : « Et puis c’est mardi gras ! »

Léo : « On a cru que tu nous offrais une crêpe au chocolat avant le Carême ! »

Le chevalier : « Et vous avez tout avalé sans même m’en proposer ! Ma crêpe ! J’allais la partager, moi ! »

Max : « On te demande pardon bonome. »

Léo : « On le fera plus ! »

Samuel : « On est sincèrement désolés… »

Le chevalier : « Et je n’avais même plus d’argent pour en acheter une autre ! »

Max : « Tu vas nous gronder ? »

Léo : « Nous punir ? »

Samuel : « Tu nous aimes plus ? »

Le chevalier : « Vous êtes privés de câlins jusque ce soir. »

Max : « Jusque ce soir !!! »

Léo (à Max) : « C’est plutôt indulgent. Ronchonne pas Maxou.« 

Samuel (à Max) : « On a pas beaucoup de câlins pendant les inspections. On est pas vraiment privés.« 

Max : « D’accord. C’est une décision sévère mais juste. Je te reconnais bien là bonomou 🙂 « 

Le chevalier : « Alors reprenons le bulletin d’informations en direct différé ! »

Max : « Nous en étions au Lépidoptères ! Les conditions étant printanières, nos amis les papillons sont de sortie ! Rien d’exceptionnel mais ce sont des images que nous aimons voir ! »

Léo : « Nous vîmes quelques azurés communs, des tircis, un paon du jour et une belle dame. »

Max : « Mais c’était pas Princesse 🙂 « 

Azuré commun, Polyommatus icarus, Lycaenidés

Paon du jour, Inachis io, Nymphalidés

Tircis, Parage aegeria, Nymphalidés

Belle dame Vanessa cardui, Nymphalidés

Max : « De biens belles images ! Passons au Passereaux. Samuel, quels passereaux avons nous rencontré aujourd’hui ? »

Samuel : « De nombreuses espèces et il nous fut pas possible de toutes les fotoer. En voici quelques unes… »

Mésange charbonnière Parus major, Paridés

Verdier d’Europe, Carduelis chloris, Fringillidés

Pinson des arbres, Fringilla coelebs, Fringillidés

Moineau domestique Passer domesticus, Passéridés
Bergeronnette grise Motacilla alba, Motacillidés

Bouscarle de Cetti, Cettia cetti, Cettiidés

Samuel : « Nos lecteurs les plus attentifs ont certainement remarqué l’absence totale de chardonnerets rigolos pendant ce séjour. »

Max : « Rappelons à nos lecteurs que dans chaque région où nous nous rendons, nous avons des zoisos-gardiens qui veillent sur nous lors de nos inspections. »

Léo : « C’est très rassurant. »

Samuel : « Il se trouve qu’en Charentmaritimie ce sont les chardonnerets rigolos. »

Max : « Or, jusque là nous en vîmes aucun ! Pas de zoiso-gardien ! »

Léo : « Nous nous en faisions la remarque lorsque tout à coup… »

Samuel : « L’un d’eux vint se poser juste là, au-dessus de nous, pendant un petit moment. »

Max : « Nous supposons qu’il expliquait à notre cher bonome, qui parle couramment le zoiso, la raison de leur absence. »

Léo : « Nous pûmes alors le fotoer à loisir et c’est par ces belles fotos que nous voudrions lui rendre hommage pour le soin qu’il apporte à nous surveiller ! »

Chardonneret rigolo Carduelis carduelis, Fringillidés

Max : « Il est temps maintenant de nous rendre au bord de mer pour lui dire au revoir ! »

Léo : « C’est une tradition petitoursienne que d’aller dire au revoir à la mer à la fin de notre dernière inspection. »

Samuel : « Alors à tout de suite en bord de mer ! »

Max : « Nous voici de retour en direct différé depuis le Site des Poteaux ! »

Léo : « Des zoisos sont perchés sur les poteaux ! Qui sont ces zoisos ? Cher fotoeur pouvez-vous tout zoomer ? Par avance, merci ! »

Pluvier argenté, Pluvialis squatarola, Charadriidés

Max : « Nous apprécions le zoom progressif qui nous a permis d’admirer le site dans toute sa splendeur ! »

Samuel : « Là-bas, il me semble apercevoir… Oui, c’est cela ! Un bécasseau variable (Calidris alpina, Scolopacidé) et des tournepierres à collier (Arenaria interpres, Scolopacidés aussi) ! »

Bécasseau variable et tournepierres à colliers

Max : « Oulala les zoisos s’envolent ! Quel beau spectacle ! « 

Léo : « Vous avez tous reconnu les aisselles noires du pluvier argenté ! »

Max : « Mes chers cousins il me semble que nos vacances se terminent. Les zoisos sont partis et nous allons pas tarder à rentrer préparer nos affaires pour la grande chevauchée de demain. »

Samuel : « Amis lecteurs nous espérons que nos bulletins d’informations quotidiens en direct différé vous ont plu. »

Léo : « Il est temps pour nous de rendre l’antenne ! Au revoir amis lecteurs ! »

Les petizours

Max : « Au revoir la mer, et prends soin de tes zoisos… »

Continuer la promenade

2 réflexions au sujet de « Mars le 5 -Du Royaume des Chevaliers à la Charmante Petite Ville »

  1. Bonjour Babbati 🙂
    Des huppes fasciées dans ton jardin… Rhooo la chaaance !
    Bonome c’est une vraie tête de linotte ! A cause de son pas de tête on a pas les fotos des marcassins ! Tu imagines un peu ! Pfff ! Bon, on t’a indiqué l’endroit alors tu pourras aller voir. Fais attention à toi en territoire sanglier, surtout quand il y a les petits. Peut être que les sangliers sont babbativores…
    Max

  2. Bon ben content de voir que les huppes fasciés reviennent, je les attends dans mon jardin désormais.
    Il a de la chance, le bonome, que Babbati dispose de cartes mémoires, ça évite les kilomètres qui polluent et qui perdent du temps !!!
    Sinon, pour le savoir des p’tits zours, je précise que les moutons sont des Scottish Blackface et qu’ils appartiennent à la réserve , on comprend bien en les regardant (il parle plus anglais que latin Babbati). Une espèce particulièrement adaptée aux landes pauvres, salées et venteuses.
    Quelques articles parus récemment dans les journaux locô de Charentimie disent même qu’il va manquer de moutons pour entretenir les marais et les polders de la région… ce serait dommage.
    Babbati retourne travailler dans son jardin pour qu’il soit tout beau (le jardin hein !) pour accueillir les p’tits zours cet été, avec plein de fleurs et des zoisos, des zabeilles, des pas pillons, des grenouilles, toussa toussa…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.