Décembre An V

Pour décembre nous allons faire court. 

Tout commence par les tests du nouvel appareil. Bonome l’a eu à la nuit tombée alors il l’a essayé en fotoant la lune. Ben oui, la nuit on peut pas voir les zoisos. Regardez ce que ça donne…

Bon, il faudrait un pied pour pas trembler. Là, bonome a pas utilisé le zoom numérique. Ou pas beaucoup. On ose pas imaginer ce que ça donnerait sinon 🙂

Le lendemain matin, il a essayé de fotoer le premier zoiso venu. C’était un étourneau sansonnet. C’est un beau zoiso l’étourneau sansonnet. Regardez un peu ça…

Etourneau sansonnet Sturnus vulgaris, Sturnidés

On le voit bien l’étourneau 🙂 Ensuite, on est allés au Grand Étang et au Petit Royaume Sauvage. On fait toujours les deux. Souvent, on commence par le Petit Royaume, puis on va au Grand Étang puis on repasse au Petit Royaume…

Grive litorne, Turdus pilaris, Turdidés.

Un zoiso gris sur des branches grises par temps gris. Et elle était très loin la grive ! Oulala ! Mais ça gêne pas l’appareil ça. Il s’en fiche. On lui demande de fotoer et il fotoe. Merci l’appareil 🙂 Il y en a souvent une cinquantaine au Grand Étang et presque autant au Petit Royaume Sauvage. On les voit en hiver les grives. Enfin, un peu en automne et au printemps. Mais pas l’été.

Grand cormoran, Phalacrocorax carbo, Phalacrocoracidés

C’est pas très original un grand cormoran au Grand Étang. Il y en a des centaines. Même qu’ils s’y reproduisent. On a déjà vu de loin les grand arbres dans lesquels ils nichent. Mais là, il ploufe le grand cormoran. On avait jamais vu comme ça. Et puis c’est une bonne nouvelle. L’appareil réussit les fotos de zoisos en mouvement par temps gris et au gros zoom. Bonome est rassuré 🙂

Canard chipeau mâle Anas strepera, Anatidés

Lui, on le voit jamais de près. Mais on s’en fiche maintenant. Il peut être loin, on le fotoera quand même 🙂 Lui c’est un hivernant peu fréquent. Mais il y en a quand même l’hiver.

Et puis il y a eu les souchets. On aime bien les souchets, avec leur gros bec 🙂

Canards souchets, Anas clypeata, Anatidés.

Pour la seconde il y a un peu le zoom numérique. Mais je sais plus combien. Les souchets sont aussi des hivernants peu fréquents. Mais on les voit fréquemment l’hiver 🙂

Puis on a vu un chevalier guignette. Lui aussi on le voit souvent ici. Même qu’un jour on en a vu une trentaine qui faisaient sa toilette avant d’aller se coucher. C’est un beau zoiso le chevalier guignette.

Chevalier guignette Actitis hypoleucos, Scolopacidés

Un autre zoiso fréquent, c’est le faucon crécerelle. On en voit partout. C’est le rapace le plus fréquent de France. Au Grand Étang il y en a quelques uns. Des hobereaux aussi, mais pas toujours. Là, il mulotait le crécerelle. Très loin, dans le gris du ciel…

Faucon crécerelle, Falco tinnunculus, Falconidés.

Ensuite, bonome a profité de petits champignons qui poussaient sur un poteau pour tester la macro. La macro c’est quand on fait des fotos de tout près.

Des champignons et des lichens…

C’est lumineux n’est ce pas ? Bon, c’est pas vraiment de la macro. Parce que l’appareil est très grand. Alors le sujet est forcément loin du capteur. Mais on peut fotoer avec l’objectif au contact du sujet 🙂

Puis on a vu le goéland cendré !

Goéland cendré Larus canus, Laridés

Encore un hivernant peu fréquent 🙂 Ben oui, on va pas mettre les zoisos qu’on voit tous les jours dans des petits articles. Sauf si c’est des très belles fotos. Ce goéland est un premier hiver. C’est donc qu’il est né au printemps de cette année. Il est tout jeune encore 🙂

Au premier observatoire du Grand Étang, il y a des tas de poteaux dans l’eau. Enfin, pas tant que ça. Et puis ce sont des arbres morts. Les Laridés aiment bien s’y percher. Sauf qu’il y a pas de la place pour tout le monde. Alors parfois il y a des chamailleries. Mais jamais rien de grave.

Mouettes rieuses Chroicocephalus ridibundus, Laridés

Après on est allés au Petit Royaume Sauvage. On a vu de beaux zoisos. Mais surtout, on a vu Martin 🙂

Martin Alcedo atthis, Alcédinidés

Là, il s’est mis à pleuvoir. Alors on voulait rentrer. Bonome a croisé un autre fotoeur et ils se sont mis à papoter sous la pluie. Il s’en fiche de la pluie bonome. Ils parlaient des sangliers tous les deux quand…

Sanglier Sus scrofa Suidés

C’est pour ça qu’on voulait faire l’article de cette sortie 🙂 C’est pas tous les jours qu’on voit un sanglier même si on sait qu’il y en a dans le secteur. On le sait parce qu’on voit régulièrement la terre retournée par leurs groins et des empreintes de pattes.

Voilà, j’espère que ce petit article vous a plu.

Continuer la promenade

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.