163 – Le Royaume des Sternes de Mer

Mercredi 26 Juillet, An IV

Le chevalier : « Bonjour mes petizours ! »

Les petizours : « BONJOUR BONOME ! »

Le chevalier : « Vous m’avez l’air en forme aujourd’hui. »

Max : « Oui bonome. En pleine forme 🙂 »

Le chevalier : « Bonne nouvelle. Maxou, qu’as tu prévu pour aujourd’hui ? »

Max : « Le Royaume des Sternes de Mer. On y est pas encore allés et il faut le montrer à Boris. »

Le chevalier : « Léo ? Samuel ? Qu’en pensez vous ? »

Léo (après avoir scruté la réaction de Samuel) : « On est d’accord 🙂 Tu vas voir Boris. Il est bien ce Royaume. Au début, on marche le long de la digue pour regarder les zoisos qui se baladent sur l’estran vaseux. Et, au fur et à mesure que la marée monte, les zoisos viennent se rassembler sur le reposoir. »

Boris : « Le reposoir ? C’est quoi un reposoir ? »

Samuel : « Un endroit où les zoisos se reposent. »

Max : « Là c’est une bande de cailloux qui dépassent à peine des autres cailloux. Mais quand la marée monte, tout est envahi par l’eau sauf le reposoir. Enfin, quand la marée est vraiment haute il est submergé quand même. »

Léo : « Mais les zoisos se concentrent sur le reposoir. Il y en a de plus en plus sur une zone de plus en plus petite. »

Samuel : « On les voit dormir puis se déplacer en volant pour se poser là où il y a pas encore de l’eau. »

Max : « Bonome fait des belles fotos des zoisos qui volent. Et c’est un problème. »

Le chevalier : « Pourquoi est-ce un problème Maxou ? »

Max : « La dernière fois tu as fait 2800 fotos !!! Il faut des heures pour les regarder, les trier… Et après comment je fais moi pour mon blog ? Il faut que je choisisse 80 fotos. 100 à la rigueur ! Alors je passe des heures et des heures et des heures à les choisir. Et je prends encore du retard… »

Le chevalier : « Mon pauvre petitours… »

Sam : « On t’aidera cousin Max ! »

Max : « Je sais bien. C’est très gentil de votre part. Mais c’est encore pire ! Parce qu’on papote, on commente, on rigole et ça prend plus des heures mais des jours ! »

Léo : « Mais on rigole bien 🙂 »

Le chevalier : « Et vous chahutez ! Bon, Maxou, nous verrons bien ce qu’il adviendra avec mes fotos. Pour le moment allons-y ! Il ne faudrait pas arriver trop tard ! »

Au Royaume des Sternes de Mer…

Max : « Tu vois Boris, ça c’est bonome. Il a peur d’arriver en retard alors il est quatre heures en avance ! Bonome, tu vois la mer tout là-bas ? »

Le chevalier : « Oui Max. »

Max : « Tu la vois ?! Tu as vraiment des superzieux alors ! La marée est tellement basse qu’on peut aller à pattes en Amérique ! »

Léo : « Max ! Tu exagères ! »

Max : « Qu’est ce qu’on va faire ? Il y a au moins trois heures pour que la marée remonte ! »

Léo : « On va arpenter la digue. On va bien voir des zoisos ! »

Le chevalier : « Que faire d’autre ? Installez vous confortablement dans mes poches ! »

Max : « On reste comme ça ? Boris et moi dans une poche et Sam et Léo dans l’autre ? »

Le chevalier : « Comme vous voulez. »

Samuel : « D’accord. »

Léo : « D’accord aussi. »

Boris : « Pareil ! »

Max : « Alors on reste comme ça. On verra plus tard si on change les binômes… Chevalier aux longues pattes, en avant ! »

Boris : « Je peux essayer d’être guide ? »

Max : « Bonne idée ! Tu repères les zoisos et tu nous dis ce que tu sais. »

Léo : « Comme si tu nous formais ! »

Samuel : « On est tes cobayes cousin Boris 🙂 »

Boris : « Vous serez indulgents ? »

Max : « Non. A la moindre erreur on t’enfonce dans la vase et on te regarde te noyer quand la marée remonte. »

Léo : « Maaaax ! »

Samuel : « Je crois que cousin Max plaisante. »

Max : « Ben oui ! Je vais pas tuer Boris quand même ! »

Boris « Je sais bien Max. J’avais compris 🙂 Bon, je commence facile ! Ce zoiso là ! »

Une mouette qui rigole, Chroicocephalus ridibundus, Laridés

Boris : « C’est une mouette qui rigole, Chroicocephalus ridibundus, Laridés. Elle a un capuchon brun chocolat. Mais là, elle est en train de le perdre pour passer en plumage internuptial. Et puis le bout des ailes est noir. Ça se voit quand les ailes sont repliées. La pointe est noire. C’est important comme critère. »

Samuel : « Bravo cousin Boris ! »

Max : « Oui, bravo. Mais c’est quand même qu’une mouette qui rigole. On en voit partout… Lui là Boris ? »

Grand gravelot Charadrius hiaticulata, Charadriidés

Boris : « Un grand gravelot ! Charadrius hiaticulata, Charadriidés. Les Charadriidrés font partie des Charadriiformes. Comme les Scolopacidés. Mais ils ont des petits becs qu’il piquent à la surface de la vase alors que les Scolopacidés ont des becs plus longs qu’ils enfoncent dans la vase. Ils cherchent pas leur manger à la même profondeur alors ils peuvent cohabiter sans problème. »

Samuel : « C’est compliqué la classification des zoisos. Les Laridés sont aussi des Charadriiformes mais je sais pas pourquoi… »

Max : « Moi nous plus. Il faudra étudier ça. Je pensais… »

Léo : « Tu pensais quoi Maxou ? »

Max : « J’en ai assez de rédiger nos aventures. On va souvent aux mêmes endroits… Je vais continuer pour les sorties un peu exceptionnelles mais je ferai plus tout le reste. Mais j’aimerais bien faire un autre blog avec les classifications et les plus belles fotos de bonome… »

Léo : « C’est une bonne idée ça ! »

Samuel : « Rhoooo oui ! »

Boris : « Et je pourrais m’en servir en Grande Russie ! »

Max : « Je vais étudier ça… Mais ce sera dans longtemps. Bon, Boris, ce zoiso ? »

Petit gravelot Charadrius dubius, Charadriidés

Boris : « C’est le cousin du précédent ! »

Léo : « Je dirais plutôt une espèce sœur. »

Max : « Oui, quand c’est le même genre on dit plutôt espèce sœur. Cousin c’est pour un genre proche. »

Samuel : « Mais tu as quand même reconnu l’espèce Boris ! »

Boris : « Oui, c’est un petit gravelot. Le tour de l’œil jaune m’aide bien. Charadrius dubius, Charadriidés. »

Léo : « Il faut quand même faire attention avec le tour de l’œil jaune. Certains grands gravelots peuvent l’avoir. Et le gravelot semi-palmé aussi. Mais on l’a jamais vu le gravelot semi-palmé. »

Boris : « Vous connaissez bien les zoisos ! Vous m’apprenez des tas de choses à chaque fois ! »

Samuel : « Tu en connais déjà beaucoup cousin Boris. Pour le moment je trouve que tu es un bon guide. Tu veux bien continuer s’il te plaît ? »

Léo : « Avec ce zoiso ! »

Courlis corlieu, Numemius phaeopus, Scolopacidés

Boris : « C’est un courlis ! Vous m’avez expliqué les courlis avec le beau livre de zoisos de Max. Je vais essayer de l’identifier… Le bec est pas très long… On dirait qu’il y a une raie claire sur la calotte. C’est bien sombre entre le bec et l’œil et le ventre est blanc… Je dirais un courlis corlieu, Numenius phaeopus, Scolopacidés. »

Léo : « C’est aussi ce que je pense. La zone entre le bec et l’œil est appelée lore Boris. Tu aurais pu dire qu’il a le lore sombre. »

Boris : « Merci pour cette précision Léo. »

Max : « D’après les cartes de répartition dans mon beau livre de zoisos, tu pourras le voir en Grande Russie. Mais les cartes montrent que la Grande Russie d’Europe, pas la Grande Russie d’Asie… Si tu vas tout là-bas… »

Boris : « Je suppose que si je forme d’autres petizours c’est pour mieux se répartir le territoire… »

Samuel : « Ben oui ! Tu pourrais pas tout inspecter tout seul cousin Boris ! C’est même pas possible ! »

Max : « Mais tu devrais essayer de tout visiter. »

Léo : « Oh oui ! Il doit y avoir des tas de milieux à découvrir, des climats différents ! »

Samuel : « Tout ça de paysages ! »

Boris : « Je préfère pas y penser. L’aigrette garzette je vous la présente ? »

Aigrette garzette Egretta garzetta, Ardéidés

Léo : « Pas la peine ! On sait que tu la connais bien 🙂 »

Max : « Nous aussi ! Je crois qu’on en a vu partout où on est allés. »

Samuel : « Regardez ! »

Léo : « Rhoooo ! »

Boris : « J’ai pas eu le temps de bien voir ! Zutalor ! »

Max : « Bonome va te montrer les fotos. N’est ce pas bonome ? »

Le chevalier : « Attends, je vérifie… Oui, elles sont présentables. Regarde Boris. »

Barges à queue noire Limosa limosa, Scolopacidés

Boris : « Ce sont des barges… Avec la barre blanche sur l’aile ce sont des barges à queue noire. Limosa limosa, Scolopacidés. »

Max : « C’est bien Boris. Tu connais bien les zoisos. »

Boris : « C’est beau un zoiso. »

Le chevalier : « J’ai l’impression d’entendre Max à ses débuts. Tu répétais souvent cette phrase mon petitours. »

Max : « Parce qu’elle est bien vraie 🙂 C’est très beau un zoiso 🙂 »

Léo : « Tous les zoisos c’est beau ! »

Boris : « Lui c’est un tournepierre à collier. Mais il retourne pas les pierres…

Tournepierre à collier, Arenaria interpres, Scolopacidés.

Léo : « Vous avez vu ce qu’il a trouvé ? »

Samuel : « On dirait un crabe. »

Max : « Le tournepierre est crabivore 🙂 »

Samuel : « Cousin Boris, tu as pas donné le nom du tournepierre en scientifique. »

Boris : « J’ai oublié. Je le regardais. Il s’appelle Pierre Petit-Pierre 🙂 »

Samuel : « C’est même pas son nom en scientifique 🙂 C’est le surnom qu’on lui a donné ! »

Boris : « 🙂 Arenaria interpres, Scolopacidés. »

Max : « Ici on voit presque que des Charadriiformes : des Scolopacidés, des Charadriidés, des Laridés… »

Léo : « On voit quelques passereaux aussi. Et un jour on a vu Martin ! Il pêchait dans la mer ! »

Boris : « Martin ? Ici ? »

Max : « Oui, Léo a raison. Il pêchait là. Bonome l’a fotoé en vol stationnaire, en vol et quand il s’est posé. Je crois qu’il voulait nous faire une démonstration de trucs de Martin. Mais il est pas venu papoter avec nous. Il y avait trop de zoisos. Ça aurait pas été discret. »

Boris : « Là ce sont des bécasseaux variables, Calidris alpina, Scolopacidés. »

Bécasseaux variables Calidris alpina, Scolopacidés

Max : « On les a étudiés hier alors je te dispense d’explications. Il y en a beaucoup ici. Des fois, il y a des bécasseaux sanderlings et des bécasseaux maubèches. On les a déjà vus. Mais pas les autres bécasseaux : le violet, le minute, le cocorli… On les voit jamais ceux là ! »

Samuel : « Et là cousin Boris ? Que vois-tu ? »

Mouettes mélanocéphales Larus melanocephalus, Laridés

Boris : « Des mouettes… Mélanocéphales ! Il y a pas du noir sur l’aile ! Et le capuchon descend plus bas, jusqu’au coup ! Larus mélanocéphalus, Laridés. »

Samuel : « Bravo cousin Boris ! Bravo ! »

Max : « Tu seras un bon guide Boris. »

Léo : « Et un bon formateur. »

Boris : « Vous dites ça pour me rassurer. »

Max : « Non. Enfin si… En fait on le dit parce qu’on le pense et tant mieux si ça te rassure. »

Léo : « Encore un courlis ! »

Max : « Il cherche du manger ! On regarde ? »

Léo : « Ouiiiii ! »

Max : « Bonome, tu peux t’approcher du muret s’il te plaît. On va descendre. »

Le chevalier : « Oui Maxou. »

Léo : « On observe ! »

Courlis cendré Numenius arquata, Scolopacidés

Léo : « Il a rien trouvé de ce côté… »

Max : « Il change ! »

Courlis cendré Numenius arquata, Scolopacidés

Samuel : « Il a attrapé quelque chose ! »

Max : « C’est pratique le long bec pour fouiller sous les cailloux ! »

Léo : « Il est pas obligé de ploufer sa tête. »

Max : « Et il peut aller chercher les vers profondément dans la vase. »

Léo : « C’est ça l’adaptation au milieu. »

Max : « On pourrait penser que c’est embêtant un long bec comme ça. »

Léo : « Mais ça permet de trouver du manger. »

Boris : « Et il est pas en compétition avec les autres zoisos qu’on a vus. »

Max : « Ben non ! Chacun a une place ! »

Samuel : « Et il y a des tas de zoisos différents dans le même milieu 🙂 »

Max : « Ah bah il s’en va le courlis. »

Léo : « Il va manger ailleurs… »

Samuel : « La mer arrive 🙂 »

Max : « Il y a une aigrette garzette qui pêche ! On va voir ! Tu nous suis bonome ? »

Léo : « Avec ses grandes pattes il nous précède plutôt ! »

Max : « Là, on sera bien. Fotoe bonome ! Fotoe ! »

Aigrette garzette Egretta garzetta, Ardéidés

Léo : « Elle a attrapé un poisson ! »

Max : « Gloub le poisson ! »

Samuel : « Et elle s’est remise tout de suite à chasser ! »

Léo : « Elle profite de la marée ! »

Max : « Elle va avoir un gros ventre ! »

Boris : « Les poissons viennent au bord, comme ça ? »

Max : « Oui, mais je sais pas pourquoi. »

Léo : « L’eau est agitée donc riche en dioxygène. Et puis les vaguelettes remuent la vase et des particules organiques sont remises en suspension dans l’eau. »

Max : « Tu penses que les poissons viennent manger ? »

Léo : « Je suppose… »

Max : « Alors tout le monde vient manger. Ou se reposer… »

Léo : « Manger, puis se reposer 🙂 »

Max : « Il y a un autre courlis ! »

Courlis cendré Numenius arquata, Scolopacidés

Léo : « Il a rien attrapé lui… »

Boris : « Je pense que c’est un cendré cette fois. »

Max : « Avec un bec aussi long, c’est presque sûr. »

Léo : « On est jamais vraiment sûrs de nous avec les courlis… »

Samuel : « Comme dirait cousin Max : on peut pas tout savoir 🙂 »

Max : « Bon, la mer est bien montée. On peut aller s’installer au reposoir. Tu feras des fotos pour montrer à mes lecteurs s’il te plaît bonome. »

Le chevalier : « Oui mon petitours. Voilà. La foto n’est pas très belle… »

Max : « C’est pas une foto pour la beauté mais pour montrer. »

Le reposoir

Léo : « Les zoms qui passent sur le chemin savent même pas qu’il y a des zoisos ici 🙂 »

Max : « On s’en fiche des zoms. On zoisote entre petizours. »

Le chevalier : « Ah… Bien, je vous laisse alors… »

Max : « Tu restes là grand machin ! Entre petizours AVEC notre bonome ! »

Léo : « Voyons si il y a des sternes… Ouiiii ! »

Max : « Ou ça ? »

Léo : « Là Maxou ! »

Samuel : « Vu ! »

Max : « Vu aussi ! »

Samuel : « Rhoooo ! Il y a des petits… »

Max : « Bon, bonome c’est parti pour le fotoage ! Tu vois les caugeks ? »

Le chevalier : « Je les vois. »

Max : « Alors fotoe ! L’adulte et le petit là-bas ! »

Sternes caugeks Sterna sandvicensis, Laridés

 

Max : « Change d’appareil bonome. Et zoome sur chacun. S’il te plaît. On va montrer à Boris. »

Adulte Juvénile

Léo : « Tu vois Boris, la sterne caugek a une calotte noire et un long bec fin et pointu. Avec du jaune au bout. Il faut bien regarder parce que la sterne hansel lui ressemble beaucoup. Mais le bec de la sterne hansel est plus court, plus massif. Et surtout il a jamais de jaune au bout. »

Max : « La sterne hansel ? »

Léo « Oui, la sterne hansel, Gelochelidon nilotica. »

Max : « Je la connais pas. »

Samuel : « Cousin Max, tu sais bien que cousin Léo étudie beaucoup les Laridés. Tu devrais pas être surpris qu’il connaisse des espèces qu’on a jamais vues. »

Max : « Oui oui, je sais. Boris, la sterne caugek est la plus grande des sternes d’ici. Elle s’appelle Sterna sandvicensis ou Thalasseus sandvicensis. Ça dépend des livres ou des sites… »

Léo : « Tu as vu le petit ? C’est pas tout le monde qui en a déjà vu tu sais 🙂 »

Boris : « Je suis un privilégié 🙂 »

Léo : « C’est grâce à bonome. Il connaît les bons endroits pour les zoisos. »

Sternes caugek

Samuel : « Tout ça de sternes naines… Rhoooo !!! »

Max : « Des sternes naines ? »

Léo : « Oui, il y en a des dizaines !!! »

Sternes naines Sternula albifrons, Laridés

Max : « Boris, tu vois la sterne caugek parmi les sternes naines ? Ça montre bien la différence de taille. »

Léo : « La sterne naine a le bec orange et une tâche blanche sur le front. C’est de là que vient le nom d’espèce : Sternula albifrons. Sternula comme petit sterne et albifrons ça veut dire front blanc. »

Max : « Bonome, tu peux faire une foto avec les deux espèces ensemble s’il te plaît ? »

Le chevalier : « Je vois ce que je peux faire… Mmmmm… Ce n’est pas grave s’il y a des bécasseaux ? »

Max : « Non mais vous l’entendez ? Est ce que c’est grave si il y a des zoisos sur une foto ! Mais qu’est ce qu’on va faire de ce bonome ? Dites moi un peu ! »

Léo : « On pourrait le ploufer. »

Samuel : « Le falaizer. »

Boris : « Le jeter aux brochets. »

Max : « Aux congres. A la mer ce sont des congres. »

Léo : « On le falaize pour le ploufer afin de le donner aux congres. »

Samuel : « Jolie synthèse cousin Léo. »

Max : « C’est voté ! Bonome, tu finis les fotos et après tu vas sur la falaise là-bas s’il te plaît. »

Le chevalier : « Vous allez me pousser ? »

Max : « Ben oui. On a pas le choix. »

Le chevalier : « Je serais curieux de voir ça. Mes petitours essayant de me pousser d’une falaise 🙂 »

Léo : « Max, je crois qu’on y arrivera pas. »

Samuel : « Et puis il est pas encore tout usé. Il peut encore servir. »

Max : « Tu as raison petit Sam. Comment on retournerait à la cabane sans lui en plus. Bon bonome on te garde encore un peu. Mais fais attention à ce que tu dis quand même ! »

Samuel : « C’est qui les bécasseaux ? »

Le chevalier : « Regardez par vous mêmes… »

Max : « On regarde les sternes d’abord ! On verra les bécasseaux après ! »

Léo : « Une naine et une jeune caugek… »

Max : « Il y a pas des pierregarins ? »

Le chevalier : « Je n’en ai pas vu. »

Max : « Dommage. On aurait pu les montrer à Boris. »

Des sternes

Samuel : « Chevalier, tu veux bien fotoer les bécasseaux s’il te plaît ? »

Le chevalier : « Bien sûr mon petitours. »

Samuel : « Je suis son petitours:) Rrrrroooonnnn rrrroooonnnn… »

Max : « Petit Sam ! Un peu de tenue ! Un pirate ronronne pas comme ça voyons ! »

Samuel : « Là je suis pas un pirate. Je suis son petitours 🙂 »

Max : « On a perdu Sam 🙂 »

Léo : « Il va se remettre 🙂 Alors ? Ces bécasseaux ? »

Bécasseaux sanderlings Calidris alba, Scolopacidés

Léo : « Des bécasseaux sanderlings. »

Samuel : « Calidris alba, Scolopacidés. »

Max : « En plumage nuptial. »

Léo : « Je préfère le plumage du juvénile. »

Max : « Oui, moi aussi. »

Samuel : « Si tu faisais ton nouveau blog on pourrait mettre les fotos des différents plumages. »

Max : « Oui petit Sam. J’aimerais bien. Mais… »

Léo : « Tu as déjà beaucoup de travail Maxou. Tu vas reprendre les cours à la schola à la rentrée ? »

Max : « J’en discute avec bonome. Je pense que je vais faire la partie Internet. Je vais mettre ses cours, à ma façon, dans mon blog. Je vous en reparlerai. Bonome, fais une foto avec des zoisos tout mélangés s’il te plaît. »

Le chevalier : « Oui Max. Voilà. Une autre… Tiens. »

Max : « Merci bonomou 🙂 Boris, tu te doutes… »

Boris : « Tu me fais une interro ? Je veux bien 🙂 Fais voir ! »

Boris : « Je vois. C’est facile ! Il y a des bécasseaux sanderlings, des bécasseaux variables, une ou deux sternes naines et des tournepierres à colliers. Même qu’il y en a un en plumage nuptial et un autre en plumage internuptial. »

Samuel : « Les noms en scientifique s’il te plaît cousin Boris. Et les familles ! »

Boris : « Dans le même ordre. Calidris alba et Calidris alpina, Scolopacidés. Sternula albifrons, Laridés. Arenaria interpres, Scolopacidés. Et ce sont tous des Charadriiformes mais on sait pas pourquoi. »

Léo : « Bravo Boris ! En même pas une semaine ! Rholala ! »

Max : « Tu apprends vraiment vite. C’est bien ça. Samuel… »

Samuel : « Cousin Boris : 20/20 ! Bravo ! »

Max : « Bon, les cousins, vous connaissez le programme maintenant ? »

Boris : « Pas moi… »

Max : « On reste assis et on regarde le spectacle des zoisos qui volent. Et bonome fait 2000 fotos de plus 🙂 »

Samuel : « Vas-y les zoisos ! Vole ! »

Léo : « Rhoooo ! »

Boris : « Tout ça de sternes en vol ! »

Samuel : « Bravo les sternes ! Bravo ! »

Max : « Ça c’est du spectacle 🙂 »

Léo : « Regardez la jeune caugek ! Elle a les pattes dans l’eau. Elle va pas tarder à s’envoler. »

Max : « Bravo bonome ! »

Léo : « Il y a des décollages aussi ! »

Samuel : « Rholala ! »

Boris : « J’aime beaucoup cette partie de l’inspection 🙂 »

La suite se déroule sous les applaudissements et les rhoooo et rholala des petizours, sous l’œil attendri du chevalier…

Max : « Bon, ben la marée a recouvert le reposoir. Il y a plus des zoisos… »

Boris : « Ils sont allés où ? »

Max : « Dans les marais derrière. Ou en mer… On sait pas bien pour tous. »

Léo : « Les bécasseaux et les tournepierres vont dans les marais. Les courlis, les barges aussi. Mais les Laridés… »

Max : « Moi je pense que les sternes vont en mer. Ce sont des zoisos de mer. Ils peuvent dormir sur l’eau. On a déjà vu les mouettes et les goélands dormir sur l’eau. »

Léo : « On va se renseigner. »

Le chevalier : « Mes petizours… »

Max : « Oui bonome, on rentre. Approche toi qu’on se poche… Merci bonomou 🙂 »

On s’endormait dans les poches après tout ça de zoisos. Mais, en arrivant près de notre monture, bonome nous a demandé de sortir nos yeux. Et on les a vues 🙂

Hirondelles rustiques Hirundo rustica, Hirundinidés

Max : « Des petites hirondelles ! »

Samuel : « Elles sont toutes jeunes ! »

Léo : « Elles ont l’air aussi endormies que nous 🙂 »

Boris : « Hirundo rustica, Hirundinidés. »

Après on est vraiment rentrés. Et puis on a fait comme d’habitude. La toilette, les fotos, le chocolat, la chahut et puis le gros câlin 🙂

Voilà pour cette belle inspection du Royaume des Sternes de Mer Princesse. Je t’embrasse et j’espère que tu vas bien.

Continuer la promenade

4 réflexions au sujet de « 163 – Le Royaume des Sternes de Mer »

  1. Bonjour Marek, c’est le chevalier qui te répond puisque, pour une fois, un commentaire lui est adressé. Ne sois pas trop dur avec mes petizours. Ils ronchonnent, me menacent… Mais c’est pour me taquiner. Ils m’aiment beaucoup tu sais.
    Je suis ravi que les aventures de mes petizours te plaisent et je suis content de te compter parmi les fidèles lecteurs de Max 🙂
    A bientôt Marek et bonne lecture.
    Le chevalier, bonome de Max 🙂

  2. Je pense que te falaizer pour te ploufer pour te jeter aux congres ne va pas être pratique pour tes petizours. :-/
    Ne te laisse pas faire ils te considèrent comme un fotoeur ambulant et un transport pour petizours. 🙂

  3. Demat Arthur !
    Nous te remercions de nous remercier 🙂 C’est Boris qui faisait le guide pour voir où il en était de sa formation. Au Royaume des Sternes de Mer on voit souvent les mêmes zoisos. Nous on les connaît bien maintenant.
    Et bonome nous a demandé si c’était grave qu’il y ait des bécasseaux sur une foto ! Tu te rends compte ? Nous demander ça, à nous, ses petizours naturalistes, zoisologues émérites !!! Il va pas bien dans sa tête ce bonome…
    Meilleures salutations naturalistes Arthur ! Et gratouillis à Brindille !

  4. Demat les petizours !

    Merci encore pour cet article sur les sternes de mer, les charadriiformes et laridés 🙂 On profite de la révision de Boris pour combler nos lacunes 🙂 C’est un article à garder précieusement 🙂

    Serrage de pattes amical à tous les 4 et nos respects au grand chevalier non scolopacidé ! Le ploufez pas, le falaisez pas, vous avez beaucoup de chance d’avoir un chevalier si gentil et si cultivé 🙂

    Arthur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.