157 – L’arrivée en Charentmaritimie

Samedi 22 Juillet, An IV

Léo : « Bonjour bonome 🙂 Déjà levé ? »

Le chevalier : « Oui mon Léo. Toi aussi à ce que je vois. »

Léo : « Tu sais que je suis un lève-tôt. Petit Sam aussi. On part aujourd’hui en Charentmaritimie ? »

Le chevalier : « Oui Léo. Je vous l’ai dit hier. Vos affaires sont prêtes ? »

Léo : « Il me semble. Je vais aller vérifier. Tu vas te caféiner ? »

Le chevalier : « Oui, je vais prendre mon petit déjeuner à la taverne. »

Léo : « Max dort encore. »

Le chevalier : « Vous pouvez m’accompagner Samuel et toi. »

Samuel : « Et cousin Max ? »

Le chevalier : « Il dort encore. »

Samuel : « Mais si il se réveille ? »

Le chevalier : « Il croira que nous sommes partis sans lui 🙂 »

Léo : « Non bonome. Tu te souviens, un jour, on lui a fait croire ça. On s’était cachés. Et il s’est assis et a pleuré. Je veux pas que Maxou pleure encore. »

Samuel : « Cousin Max a pleuré ? »

Léo : « Oui. Il a cru qu’on l’avait laissé seul. »

Samuel : « Pauvre cousin Max ! »

Léo : « On voulait rigoler mais ça lui a fait de la peine. Il était tout triste. »

Samuel : « Alors il faut pas le laisser seul. »

Léo : « Ben non. »

Le chevalier : « Allez le réveiller alors. »

Léo : « Il dort si bien… Tu nous en veux pas si on reste ici en attendant qu’il se réveille ? »

Le chevalier : « Non, pas du tout. »

Samuel : « Moi je veux bien venir avec toi chevalier. »

Le chevalier : « Ça ne te dérange pas Léo ? »

Léo : « Ben non 🙂 Amusez vous bien. »

Un peu plus tard…

Le chevalier : « Tiens, mon Maxou est réveillé. »

Max : « Bonjour bonome. Tu es allé à la taverne avec petit Sam ? »

Le chevalier : « Oui, il m’a tenu compagnie pendant que je me sustentais. »

Max : « Tu es prêt pour la longue chevauchée. »

Le chevalier : « Mes sacs sont chargés. Et vous ? »

Max : « On est prêts. Alors en route ! »

Encore plus tard…

Max : « Rholala ! »

Léo : « Ça alors ! »

Samuel : « Tabarnak ! »

Max : « Bonome, je crois que tu as un nouveau petitours 🙂 »

Max : « On peut aller voir le petitours ? »

Le chevalier : « Vous pouvez ! Mais… ne courez pas… »

Max : « Bonjour petitours ! Comment tu t’appelles ? »

Léo : « Tu viens d’où ? »

Samuel : « Tu vas rester avec nous ? »

Le nouveau petitours : « здравствуйте 🙂 меня зовут Ворнс. »

Max : « Méniazavoutboris ? Ben ça va pas être facile de discuter avec toi si méniazavoutboris. Méniazavoutboris aussi alors… »

Le nouveau petitours : « 🙂 »

Léo : « Boris, t’inquiète pas si cousin Max dit des bêtises. Il dit souvent des bêtises… вы говорите по-русски

Le nouveau petitours : « да. »

Léo : « Вы приехали из России

Le nouveau petitours : « Москвы

Léo : « Bien… вы говорите по-французски ?»

Le nouveau petitours : « да, конечно

Max : « Bonome, qu’est ce qu’il dit Léo ? Tu comprends ce que dit Léo ?»

Le chevalier : « Chut Max…»

Max : « Tu comprends toi ? »

Le chevalier : « Max, laisse moi écouter…»

Léo : « Так почему вы говорите по-русски ? »

Le nouveau petitours : « раздражать Макс 🙂 это смешно 🙂 »

Léo : « Я понимаю 🙂 »

Max : « Bonome ! Pourquoi on comprend rien ? Pourquoi Léo parle bizarre ! »

Léo : « Мы останавливаемся

Le nouveau petitours : « если вы хотите.»

Léo : « Bon, je vous présente cousin Boris. Il vient de Moscou et il parle russe. Mais il parle français aussi.»

Boris : « Oui, je parle français aussi 🙂 »

Max : « Léo, tu parles russe ?»

Léo : « Oh, juste quelques mots…»

Max : « Quelques mots ? Mais tu viens de discuter en russe avec cousin Boris ! »

Boris : « Ton accent est très bon Léo. Bravo ! »

Léo : « Merci cousin Boris 🙂 »

Max : « Mais comment ça se fait que tu parles russe Léo ?»

Léo : « Ben… C’est à cause du grékancien…»

Max : « C’est à cause du grékancien que tu parles russe ? Il faut que tu t’expliques là ! »

Léo : « Le grékancien c’est pas le même alphabet que nous. J’ai cherché un peu, comme ça. Et j’ai découvert les alphabets : le phénicien, l’attique, le cyrillique… J’ai bien aimé le cyrillique. C’est avec cet alphabet que le russe s’écrit. Alors du coup j’ai un peu appris le russe. Mais juste quelques mots… »

Max : « Tu vois cousin Boris, ça c’est Léo. Il discute en russe avec toi et il dit qu’il parle que quelques mots. Bon, on peut faire les présentations maintenant. Tu me connais je suppose. Léo aussi. Connais-tu Samuel ? »

Boris : « Le petitours blanc 🙂 »

Léo : « Oui, il est tout petit mais il a une mémoire fabuleuse. »

Samuel : « Tu exagères cousin Léo. »

Max : « Samuel nous appelle cousin Léo et cousin Max. Et il dit encore chevalier à bonome. Bonome tu vas voir. Il repousse l’étrange aux limites du bizarre mais il est gentil avec les petizours. Et il connaît tout ! Forcément puisqu’il a 15 milliards d’années. Il est né avant l’Univers lui-même. »

Le chevalier : « Dites, puis-je interrompre votre discussion et vous fotoer ? »

Max : « Oui bonome ! Bien sûr bonome. Boris, bonome aime beaucoup fotoer ses petizours. Laisse le faire, ça lui fait plaisir. »

Boris : « Bien Max. »

Le chevalier : « Et si nous rentrions ? »

Max : « Oui bonome. Dis, tu veux bien aller poser notre sacoche dans la chambre pendant qu’on papote avec Boris ? »

Le chevalier : « Oui oui, j’y vais. Je vous installe avant. »

Léo : « Rholala on a un nouveau cousin 🙂 »

Max : « Pauvre bonome… »

Samuel : « Cousin Boris, pourquoi tu as une pièce sur la tête ? »

Max : « Boris le rapiécé 🙂 »

Boris : « Je vous raconterai plus tard… »

Max : « Bonome, tu as vu ? Boris est rapiécé 🙂 »

Le chevalier : « Max, tu lui rappelles peut-être de mauvais souvenirs ! »

Boris : « Non chevalier, rien de grave. »

Léo : « Cousin Boris, tu vas rester avec nous ? »

Boris : « Seulement pour les vacances. Si vous voulez bien de moi… »

Max : « On verra. On va dire que tu restes tant que tu veux. »

Léo : « Là, on va rester un peu. Tu vas voir. En Charentmaritimie on va tous les jours en inspections. »

Max : « On va te montrer de beaux zoisos ! »

Léo : « птица :) »

Le chevalier : « Bon, je vous laisse entre petizours faire connaissance… »

Voilà Princesse, je vais pas tout te raconter la soirée. Mais on a bien rigolé avec cousin Boris dès le premier soir. La tribu des petizours s’est encore agrandie 🙂

Je t’embrasse Princesse et j’espère que tu vas bien.

Continuer la promenade

2 réflexions au sujet de « 157 – L’arrivée en Charentmaritimie »

  1. Bonjour Arthur, Hans et Fritz 🙂
    C’est gentil de saluer cousin Boris mais ça fait longtemps qu’il est reparti en Russie !
    Il est venu l’été dernier ! Vous savez bien que je suis très en retard dans mon blog moi… Vous êtes aussi étourdis que Brindille tous les trois 🙂
    On vous serre la patte quand même 🙂
    La tribu de Max

  2. Rholala les petizours, la chance ! Un nouveau petitours dans la tribu 🙂
    Souhaitez lui la bienvenue de la part d’Arthur, Hans et Fritz 😀
    Добро пожаловать Борис

    Serrage de pattes à tous,
    Arthur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.