C’est Noël, An IV

Fin décembre, an IV

Princesse, c’est bientôt Noël !

Et avant Noël il y a l’Avent, avec un e comme dans Avent. Avent, ça vient du latin adventus qui veut dire venue. Parce que les Chrétiens croient à la venue du Sauveur. Il est venu dans le petit Jésus et c’est ça qu’on fête à Noël, la naissance du Sauveur. Noël, c’est pas les cadeaux, non non non ! Même si ça fait plaisir d’en recevoir et d’en offrir. Normalement, les cadeaux c’est à l’Épiphanie, quand les mages sont venus offrir la myrrhe, l’or et l’encens à Marie et Joseph, les parents de Jésus. Euh, en fait ils les ont offerts à Jésus mais il était trop petit, il pouvait pas les prendre. Je sais pas pourquoi on les fait à Noël les cadeaux… A l’Épiphanie, on mange la galette et on tire les rois. Et c’est bien aussi 🙂 Bonome ronchonne parce que les zoms ont transformé toutes les fêtes religieuses en occasions de trop manger. Il a raison mais ça m’énerve quand même…

Princesse, tu sais qu’à la schola, on célèbre l’Avent à l’église et bonome troubadoure. Et tu sais quoi ? Moi aussi j’ai troubadouré ! Regarde un peu ça…

J’ai musiqué avec bonome 🙂 Et avec une gentille élève qui jouait le même instrument que moi 🙂 On a duotté.

Puis après on a joué avec bonome et une gentille collègue qui soufflait dans sa flûte. Et il y avait la chorale avec des tas d’élèves. Mais, en fait, on est plus élèves ou professeurs quand on musique. On est tous troubadours. Et j’aime bien 🙂

Et on m’a offert des chocolats ! Huuuummmm du chocolat 🙂 Merci beaucoup pour les chocolats, c’est très gentil de ta part, toi qui me les as offerts 🙂 Je te remercie beaucoup. En rentrant à la cabane je les ai montrés à mes cousins et on les a partagés. (Ils sont déjà tout mangés…).

Puis après, Noël est arrivé. On a été très sages. On est allés à la messe et, en rentrant, on a fait la prière devant la crèche. Tous ensemble.

Puis on s’est chamaillés parce qu’on est des juvéniles 🙂 Bonome, qui a déjà beaucoup travaillé depuis le début des vacances, est venu nous voir. On a cru qu’il allait nous gronder mais il est venu avec nous et on a fait la bagarre tous les quatre. Trois petizours contre un grand chevalier. Tu te doutes bien qu’il a fait exprès de perdre et que ça c’est terminé en séance de chatouillages généralisés 🙂 On a bien rigolé. Mais il était déjà tard. Il était même déjà demain. Enfin, le lendemain. C’est à dire le jour de Noël. Et on a voulu aller au lit. Mais quelle ne fût pas notre surprise en arrivant dans la chambre !

Samuel : « Il y a papa Noël ! Papa Noël est venu apporter nos cadeaux ! Tabarnak ! Il existe en vrai alors ! Rholala ! »

Nous étions stupéfaits ! Rholala ! Papa Noël ! Et il a disparu. D’un coup. Hopla ! Plus de papa Noël !

Léo : « Dites, papa Noël c’est pas un vieux zom avec une barbe blanche normalement ? »

Max : « Ben… Le papa Noël des zoms… Mais là, ça devait être un papa Noël de petizours… »

Samuel : « Il a disparu d’un coup… »

Max : « Bonome, tu as eu le temps de le fotoer ? Parce que sinon Princesse va jamais me croire. Un papa Noël de petizours… »

Samuel : « La chance ! C’est parce qu’on a été très sages cette année 🙂 »

Léo : « Il y a des cadeaux ! Bonome, on peut les ouvrir ? »

Le chevalier : « Nous sommes le 25. Papa Noël les a apportés. Vous pouvez les ouvrir. »

Max : « Mon cadeau est le plus petit. Pfff ! »

Léo : « C’est Samuel qui commence ! »

Samuel : « D’accord. J’ouvre… »

Léo : « Un beau livre de mammifères ! »

Max : « La chance ! »

Léo : « Alors ça va être toi le spécialiste des mammifères ! Chouette alors ! »

Samuel : « Il va falloir que je l’apprenne par cœur alors… »

Max : « Pas la peine. On le mettra dans le sacado de bonome pour aller en inspection 🙂 »

Samuel : « Un beau livre de mammifère… Rhoooo… »

Max : « A toi Léo ! »

Léo : « J’ouvre… Oulala de oulala ! Rhoooo… Ça c’est un beau cadeau ! »

Samuel : « Des chants de zoisos ! On va pouvoir écouter des zoisos dans la cabane ! »

Max : « Bonome, c’est toi qui as choisi les cadeaux ? »

Le chevalier : « Non Max, c’est papa Noël 🙂 »

Max : « Tu as passé la commande à papa Noël et tu as choisi des chants de zoisos pour Léo. Alors toi ! Tu te rends compte qu’on va plus jamais dormir ? »

Le chevalier : « Max, tu exagères. Léo a déjà un disque de chants de zoisos et il me semble que tu dors assez bien. »

Max : « Bonome, si Léo gazouille la nuit je te parle plus jamais ! »

Samuel : « Cousin Max, c’est Noël aujourd’hui ! Cesse donc de ronchonner ! »

Léo : « Je vais faire attention Maxou. Ouvre donc ton cadeau. »

Max : « Mon petit cadeau… Tu me fotoes comme les cousins ? »

Max : « Alors… Ben ça alors ! C’est un gilet blanc… Ah non ! C’est… Bonome ?! C’est… C’est vrai ? Il va pas disparaître comme le papa Noël ? »

Le chevalier : « Non mon petitours, il ne va pas disparaître. »

Max : « Bonome, c’est un gilet de la LPO ça ! »

Le chevalier : « Fait sur mesure spécialement pour toi 🙂 Avec ton initiale brodée sur la poitrine. »

Léo : « Max, ça veut dire que tu vas être guide ! Tu te rends compte ? »

Max : « Moi ? Guide ? Pour la LPO ? »

Le chevalier : « Oui Maxou 🙂 »

Max : « … »

Léo : « Tiens, Maxou reste silencieux. »

Samuel : « C’est si rare 🙂 »

Léo : « Sam, va chercher un chocolat pour Max. C’est une urgence 🙂 »

Max : « Vous moquez pas… »

Le chevalier : « Prends la pause mon petitours. »

Max : « Je vais enfiler mon beau gilet. Bougez pas, je reviens… »

Max : « Pfff… »

Léo : « Pauvre Max, il est tout chamboulé. »

Samuel : « Ben oui, il a eu le plus petit des cadeaux. Le pauvre. »

Léo : « Ben oui. C’est vraiment pas de chance… »

Samuel : « C’est bien dommage d’avoir eu ce si petit cadeau… »

Léo : « 🙂 Bonome, c’est à ton tour ! »

Le chevalier : « 🙂 Je le connais ce cadeau 🙂 »

Léo : « Ben oui, c’est le même que l’an dernier 🙂 »

Le chevalier ! « Merci mes petizours 🙂 »

Voilà Princesse, Noël est passé mais on est encore dans l’octave de la Nativité alors je peux encore te souhaiter un joyeux Noël, à toi, et à toute ta famille.

Je t’embrasse Princesse, et j’espère que tu vas bien.

PS : On a découvert un autre petitours tout mignon 🙂

Joyeux Noël à tous !!!

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.