138 – Une petite sortie

Dimanche 25 Décembre, An III

L’après midi avance dans la cabane de Charentmaritimie…

Max : « Bonome… »

Le chevalier : « Oui mon petitours. »

Max : « Le temps se dégage un peu. On pourrait aller se promener. »

Le chevalier : « Se promener ? »

Max : « Ben, c’est qu’il est déjà un peu tard. Trop tard pour une inspection. Mais si tu en as le courage, on pourrait aller se balader en bord de mer. Avec un peu de chance on verra quelques zoisos et un beau coucher de soleil. Tu veux bien ? »

Le chevalier : « Où voudrais-tu aller ? »

Max : « Il faudrait demander l’avis de Samuel et Léo. Mais j’irais bien à Port de B. face à l’Île Où On Va à Pieds… »

Le chevalier : « Pourquoi pas… Va demander l’avis de tes cousins. »

Max part en courant…

Max : « LÉO ! SAMUEL ! PRÉPAREZ-VOUS ! ON VA SE PROMENER ! »

Les trois petizours arrivent immédiatement, sacados sur le dos…

Max : « Bonome, saute dans tes chaussures ! On est prêts nous ! »

À Port des B. …

Léo : « C’est la première fois qu’on va se promener, comme ça, en fin d’après-midi. »

Samuel : « On inspecte même pas 🙂 »

Max : « On se balade sur la digue… Bonome, tu descends pas la digue s’il te plaît. »

Léo : « Ben non ! La taverne est fermée ! Où irais-tu te remettre l’épaule ? »

Max : « Rhooo Léo ! Comment tu es toi ! Comme si il arrivait à bonome de s’abîmer l’épaule sur une digue… »

Samuel : « Chevalier, je crois que tes duettistes reprennent leur numéro 🙂 »

Le chevalier : « Ils sont restés enfermés trop longtemps. Ils ont besoin de se défouler… »

Samuel : « Et ils s’en prennent à toi qui es si gentil… »

Max : « Dis donc le petitours blanc, on pourrait s’en prendre à toi si tu préfères ! »

Léo : « Max ! Tu embêtes pas petit Sam ! »

Le chevalier : « Allez vous dégourdir les pattes sur les rochers. Mais faites attention à ne pas tomber et ne courez pas ! »

Max : « On y va ! »

Léo : « On est partis ! »

Samuel : « Chevalier, je peux rester avec toi ? »

Le chevalier : « Bien sûr petit Sam. »

Samuel : « C’est très beau ici… »

Le chevalier : « Max dirait que c’est parce que tu as beaucoup de beauté dans les yeux. »

Samuel : « Tu crois ?»

Le chevalier : « Je suis sûr qu’il dirait ça. »

Samuel : « Oui oui. Mais tu crois que j’ai vraiment de la beauté dans les yeux ? »

Le chevalier : « Bien sûr. Tu en doutes ? »

Samuel : « Je sais pas… Regarde, Max et Léo reviennent 🙂 »

Max : « Ff-ff… On est allés jusque tout là-bas et il y a pas beaucoup des zoisos… »

Samuel : « Vous êtes tout essoufflés 🙂 »

Léo : « Ff-ff… On a tout couru en sautant de rochers en rochers… »

Le chevalier : « Je vous avais demandé de ne pas courir. »

Max : « Oui, mais on s’en fiche ! On court si on veut. »

Léo : « C’est ici qu’il y a le plus de zoisos. Pas la peine d’avancer plus. »

Max : « On peut trouver une belle place et s’asseoir pour observer. Qu’est ce que tu en penses bonome ? »

Le chevalier : « Je m’en fiche ! J’avance si je veux ! »

Samuel : « Et vlan ! Bien fait pour toi cousin Max ! »

Max : « Tu veux pas t’asseoir pour observer ? »

Le chevalier : « Si 🙂 Choisissez l’endroit qui vous plaît le plus… »

Max : « Bonome, c’est toi qui vas t’asseoir sur les rochers. Nous on va s’installer confortablement sur toi. Alors tu choisis. »

Le chevalier : « Là… Venez… »

Max : « On est bien là ! »

Léo : « Tous les trois sur bonome 🙂 »

Samuel : « Le spectacle peut commencer… »

Max : « Il y a des barges… »

Léo : « Barges rousses ou barges à queue noire ? »

Max : « On s’en fiche ! On se promène. Disons qu’il y a de beaux zoisos… »

Samuel : « On fait la conclusion dès l’introduction. ‘Là, vous voyez des beaux zoisos. En conclusion, nous pouvons dire que ce sont de très beaux zoisos.’ »

Léo : « 🙂 Et là il y a des bécasseaux variables en plumage internuptial… »

Max : « Tu es un incorrigible naturaliste toi ! On dit qu’il y a de beaux petits zoisos gris qui marchent dans la vase ! Et puis c’est tout ! »

Léo : « On peut quand même rappeler que limicole signifie qui aime l’argile ? »

Max : « Tu peux si tu veux. »

Samuel : « Nous on fait que regarder. »

Max : « On fait pas de longs exposés soporifiques qui intéressent personne… »

Samuel : « On se régale en regardant les gros zoisos gris et blancs qui mangent devant nous… »

Max : « On sait pas qui c’est ces zoisos mais ils sont beaux quand même ! »

Max et Samuel applaudissent…

Le chevalier : « Vous applaudissez maintenant ? »

Max : « Le petit zoiso gris a réussi son atterrissage 🙂 »

Léo : « Il y a un goéland brun ! Sur le bord de la foto, à gauche ! »

Max : « L’espèce de mouette ? »

Samuel : « C’est une mouette grise. »

Léo : « Bonome, qu’est ce qu’ils ont mes cousins ? Ils ont effacé toutes leurs données naturalistes ? »

Le chevalier : « Ils jouent aux ignares, aux béotiens… »

Léo : « Ah ! Samuel joue au bêta ! »

Max : « Ben… Et moi ? »

Léo : « Toi ? Tu connais rien du tout ! Tu joues pas au bêta. Tu l’es 🙂 »

Max : « Dis donc le petitours à capuche, je te rappelle que c’est moi qui t’ai initié à la zoisologie ! Tu me dois le respect ! »

Samuel : « Vous allez quand même pas vous chamailler ! On est là pour se détendre et profiter de la beauté ! Zutalor ! CHAMAILLEZ VOUS EN SILENCE ! »

Max : « Samuel nous a grondés ! »

Léo : « On l’a bien mérité. »

Max : « Ça alors ! Même bonome nous gronde pas et Samuel nous a grondés… »

Samuel : « Chevalier, pourrais-tu tout zoomer ces charmants petits zoisos gris s’il te plaît ? »

Le chevalier : « Bien sûr mon petitours. »

Samuel : « Celui-là a le bec tout crotté 🙂 »

Max : « Il mange salement ce joli petit zoiso gris. Il s’est même pas essuyé le bec ! »

Léo : « Il y a quand même pas beaucoup des zoisos… »

Samuel : « C’est pas grave cousin Léo. On est bien là tous ensemble. »

Léo : « Ben oui. Mais bonome aime beaucoup les zoisos. Encore plus que nous. Et c’est lui qui chevauche. Alors si on le fait cavaler et qu’il y a pas de zoisos… »

Le chevalier : « Ne t’inquiète pas pour moi mon Léo. Je suis très bien sur ce rocher, face à l’estran, avec mes petizours sur les genoux. »

Léo : « C’est pas grave si il y a pas des zoisos ? »

Le chevalier : « Ce serait mieux s’il y en avait mais… »

Max : « Mais on s’en fiche ! On profite de la nature ! Regardez moi ce paysage ! N’est-il pas magnifique ? »

Léo : « Il est ! »

Samuel : « La brume s’en mêle… Vous connaissez la brume ? »

Max : « Ben oui ! On sait ce que c’est la brume, petit Sam ! »

Samuel : « Mais non ! Tout le monde sait ce que c’est le vent. Mais vous, vous le connaissez. C’est votre ami le vent. Et la brume ? C’est votre amie la brume ? »

Léo : « On la connaît un peu… Je me souviens d’inspections dans la brume… Vers Là Où Les Cailloux Sont Tout Cassés… »

Samuel : « Oui ! Juste après mon arrivée ! »

Léo : « C’est ça 🙂 Mais on est pas amis encore… »

Max : « Elle cache l’Île… »

Léo : « On ira sur l’île ? »

Le chevalier : « Je vais regarder les horaires de marée et, si c’est possible, nous irons demain. »

Léo : « Merci bonome. »

Max : « Vous avez vu le carrelet ? Il disparaît dans la brume. »

Léo : « On devrait disparaître dans la brume. On va où quand on disparaît dans la brume ? Elle nous transporte ailleurs ? »

Max : « On devrait essayer ! Bonome, on peut aller dans la brume ? »

Le chevalier : « Vous voulez vous perdre dans la brume ? »

Max : « Pas nous perdre ! Vérifier l’hypothèse de Léo ! Si il a bon, on va être transportés ailleurs, on sait même pas où, et ce sera bien ! »

Le chevalier : « Même si elle nous transporte dans la mer ? Avec les congres ? »

Max : « Avec les congres ? Aïe ! On peut pas choisir où on va ? »

Samuel : « On sait même pas si la brume nous transporte vraiment quand on disparaît en elle. Alors de là à choisir où on va… »

Léo : « Pour le moment? c’est l’Île qui disparaît… Peut-être qu’elle sera plus là demain… »

Max : « Léo rêve à voix haute 🙂 »

Samuel : « Il est poète cousin Léo. »

Max : « Léo, c’est un pouêt ! »

Samuel : « Et toi, tu es trop bête ! Laisse cousin Léo rêver ! »

Max : « Pour une fois qu’il rêve pas de zoisos 🙂 »

Samuel : « Le soleil se couche… »

Max : « J’aime bien quand il tombe dans la mer 🙂 »

Léo : « On regarde ? »

Max : « Bonome, tu veux bien te déplacer un peu, par là, pour être face au soleil ? »

Le chevalier : « Vous y allez à pattes ou vous pochez ? »

Léo : « On va loin ? »

Le chevalier : « Quelques mètres vers la gauche… »

Léo : « A pattes alors… »

Max : « Pas trop loin bonome. Et fais attention à toi. J’aime pas trop que tu marches sur les gros rochers de la digue. Je me demande même si c’est pas interdit. Tu vas aller en prison ! »

Le chevalier : « Oui Maxou, je vais aller en prison parce que je marche sur l’enrochement. Tout le monde sait ça ! »

Max : « Je vais te dénoncer à Princesse ! Un rapport et hopla ! »

Samuel : « Tu en as pas assez de dire des bêtises cousin Max ? »

Max : « Moi ? Non 🙂 »

Le chevalier : « Léo, tu peux arrêter de cavaler. Nous nous arrêtons là ! »

Léo : « Assieds toi et j’arrive 🙂 »

Le chevalier : « Venez là mes petizours. »

Max : « On est là ! »

Samuel : « C’est beau ! »

Max : « C’est parce que tu as de la beauté dans les yeux petit Sam. »

Samuel : « Oui cousin Max 🙂 »

Léo : « Le coucher de soleil se regarde en silence… »

Max : « Il y a que toi qui parles Léo. »

Samuel : « Chut ! »

On est restés jusqu’à l’obscurité… Après, bonome a regagné notre monture et on a chevauché à la nuit tombante… Et c’était bien.

Voilà Princesse, c’était juste une petite promenade. Je t’embrasse et j’espère que tu vas bien.

Coquelicot, bonome me demande de mettre ce lien 😉

Faut-il tout tuer ?, par DirtyBiology (Mais je pense que tu connais…)

Je suis pas d’accord moi. Et il m’embête. J’aime pas quand il fait de la provocation. Mais c’est mon bonome. Et je tiens à mon chocolat moi.

Continuer la promenade

2 réflexions au sujet de « 138 – Une petite sortie »

  1. Bonsoir tout le monde,
    Max tu diras à ton Bonome que je connais DirtyBiology, c’est une chaîne avec un très bon contenu.
    Il y en a comme ça sur la plateforme, mais, manque de chance, la plupart n’ont pas un très grand succès.
    J’avais déjà visionné cette vidéo plusieurs fois, c’est très intéressant, mais aussi assez compliqué … Très bon sujet de discussion ou plutôt de réflexion… Peut être les deux !
    Tu sais quand le Chevalier commence la provocation ça ne s’arrête pas 🙂 ! Mais, je dois avouer que ca m’amuse, parfois.
    Moi aussi j’ai ma carte à jouer et je propose au Chevalier de visionner la vidéo suivante: https://m.youtube.com/watch?v=2F473uqQ6NU
    Elle résume bien tout ce que je voulais lui expliquer, malheureusement, manque de temps…
    A bientôt j’espère.
    Coquelicot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.