HS3 – La Grande Église d’Auxerre, les statues de la façade

Nous voici donc face à la façade de la Grande Église d’Auxerre 🙂

J’ai dit déjà que le chœur se trouve à l’est. C’est pour ça qu’on dit que les églises sont orientées. Elles sont tournées vers l’orient 🙂 La façade est donc à l’ouest. En architecture gothique, tout a du sens. Tu sais que le soleil se lève à l’est et se couche à l’ouest. Il naît à l’est et meurt à l’ouest. L’ouest, l’entrée, est le côté de la mort. L’est, le chœur, est le côté de la naissance et de la résurrection. Parce que les Chrétiens croient en la résurrection ! Celle du Christ mais aussi celle de tout le monde (et j’espère des petizours. Parce que sinon, bonome serait pas vraiment au paradis sans ses petizours.)

La façade est très décorée ! C’est une autre caractéristique de l’art gothique. Certains thèmes se retrouvent sur presque toutes les façades gothiques. Au portail central on trouve la résurrection. Je te montrerai plus tard. Au portail de gauche, côté nord de la façade, on trouve souvent des scènes illustrant la vie de Marie, la Vierge, mère du Christ. Au portail de droite, le portail sud, il y a souvent la vie d’un saint. Soit un saint très important, dont on trouve la vie dans la Bible, soit un saint local. Ici, à Auxerre, c’est exactement le modèle de base. C’est parce qu’elle est du début du gothique… Enfin, pas complètement, puisqu’il a fallu 300 ans pour la construire…

Commençons par le portail nord. Celui de gauche.

Ah oui. Zutalor ! Bonome l’a pas fotoé ! Encore ouf dit Léo ! Sinon, on y passerait la nuit ! Bon, disons que son tympan illustre la vie de la Vierge. Mais il y a pas que le tympan. (Le tympan, c’est la zone au dessus de la porte). Ici, les piédroits sont décorés de bas-reliefs. Et eux, bonome les as fotoés 🙂

A gauche de la porte, il y a la Genèse, la création du monde par Dieu. Dans la Bible, il y a deux récits de la création du Monde. Ils sont très intéressants mais contradictoires. Bonome dit que c’est normal, qu’il y a pas eu de témoin de la création du monde et que les zoms ont écrit des choses très intelligentes mais en partie symboliques et en partie révélées par Dieu et qu’il faut des années pour bien comprendre. D’ailleurs les juifs, qui connaissent bien la Genèse, ont pas le droit de l’étudier avant l’âge de 40 et ils doivent le faire avec un maître. Pas tout seul.

Bon, nous, on a pas 40 ans. On est des juvéniles 🙂 Mais bonome c’est notre maître et on va étudier la Genèse. Les images de la création du monde représentées ici s’inspirent des deux récits de la création. D’abord le premier récit de la création : Genèse, chapitre 1, versets 1 à 25. Mais la suite, c’est le second récit : Genèse, chapitre 2 verset 4b à chapitre 3, verset 23. Comme souvent, les deux récits sont combinés mais en enlevant une partie du premier… C’est bizarre… Tout le monde connaît cette version. Du coup, les gens savent pas qu’il y a deux récits… Mais regardons un peu les images…

HS3 110 Genese 1 HS3 111 Genese 2
HS3 112 Genese 3 HS3 114 Genese 4

J’ai mis les images comme elles sont disposées. Et c’est pas facile parce qu’il faut les lire de bas en haut et de gauche à droite. De bas en haut, c’est pour s’élever vers Dieu. Dans l’art gothique, il faut s’élever vers Dieu. C’est pour ça que tout est haut et qu’il y a des lignes verticales bien visibles. Comme ça, le regard est attiré vers le haut et on regarde vers le ciel. Reprenons les images une par une dans l’ordre de lecture.

 HS3 112 Genese 3  HS3 114 Genese 4

1. 1Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre. 2Or la terre était vague et vide, les ténèbres couvraient l’abîme, un vent de Dieu tournoyait sur les eaux.3Dieu dit : « Que la lumière soit » et la lumière fut. 4Dieu vit que la lumière était bonne, et Dieu sépara la lumière et les ténèbres. 5Dieu appela la lumière « jour » et les ténèbres « nuit » . Il y eut un soir et il y eut un matin : premier jour.

 HS3 110 Genese 1  HS3 111 Genese 2

1. 14Dieu dit : « Qu’il y ait des luminaires au firmament du ciel pour séparer le jour et la nuit : qu’ils servent de signes, tant pour les fêtes que pour les jours et les années : 15qu’ils soient des luminaires au firmament du ciel pour éclairer la terre » Et il en fut ainsi.. 16Dieu fit les deux luminaires majeurs : le grand luminaire comme puissance du jour et le petit luminaire comme puissance de la nuit, et les étoiles. 17Dieu les plaça au firmament du ciel pour éclairer la Terre, 18pour commander au jour et à la nuit, pour séparer la lumière et les ténèbres, et Dieu vit que cela était bon. 19Il y eut un soir et il y eut un matin : quatrième jour.

24Dieu dit : « Que la terre produise des êtres vivants selon leur espèce : bestiaux, bestioles, bêtes sauvages selon leur espèce et il en fut ainsi. 25Dieu fit les bêtes sauvages selon leur espèce, les bestiaux selon leur espèce et toutes les bestioles du sol selon leur espèce, et Dieu vit que cela était bon.

Voilà pour la création du monde. Les sculpteurs ont pas représenté tout le texte. Ils pouvaient pas. Ben non. Mais il y a la création du ciel et de la terre et l’apparition de la lumière. C’est important la lumière dans l’art gothique. Les zoms, en créant un grand bâtiment très lumineux, comme une cathédrale gothique, poursuivent l’œuvre de Dieu. Ils se prennent pas pour Dieu mais ils s’associent à son œuvre, la poursuivent. La création des luminaires du ciel c’est important aussi. Le texte dit que les luminaires servent à fixer les dates des fêtes. Les fêtes religieuses, évidemment ! C’est vrai pour la fête de Pâques. C’est la principale fête chrétienne. Elle célèbre la mort et la résurrection de Jésus. Et bien, la fête de Pâques a lieu après la première pleine lune suivant l’équinoxe de printemps. C’est pour ça que les zoms ont illustré ce texte. C’est pour dire qu’ils suivent bien les prescriptions de Dieu dans la Bible. Puis il y a la création des zanimos. C’est plus difficile à expliquer pourquoi ils ont illustré ça. D’abord, on peut dire que les zanimos c’est important parce que c’est le manger des zoms. Sans zanimos, pas de manger ! Et puis, les zanimos aident beaucoup les zoms pour les travaux des champs. Les bœufs, puis les chevaux, ont tiré les charrues. Mais c’est surtout parce que les zanimos ont été créés le même jour que l’homme. Pour bonome, c’est bien la preuve que le zom est un zanimo. La création des zanimos annonce celle du zom. Et la création du zom est pas loin. Regarde.

HS3 115 Adam et Eve

La création du zom est en haut. En bas, on regardera plus tard. Ah oui ! On change de récit de la création. C’est le second récit cette fois (chapitre 2).

 HS3 116 Adam

Au temps où Yahvé Dieu fit la terre et le ciel, 5il n’y avait encore aucun arbuste des champs sur la terre et aucune herbe des champs n’avait encore poussé, car Yahvé Dieu n’avait pas fait pleuvoir sur la terre et il n’y avait pas d’homme pour cultiver le sol. 6Toutefois, un flot montait de terre et arrosait toute la surface du sol. 7Alors Yahvé Dieu modela l’homme avec la glaise du sol, il insuffla dans ses narines une haleine de vie et l’homme devint un être vivant.

 HS3 117 Eve

18Yahvé Dieu dit : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul. Il faut que je lui fasse une aide qui lui soit assortie ». 19Yahvé Dieu modela encore du sol toutes les bêtes sauvages et tous les oiseaux du ciel, et il les amena à l’homme pour voir comment celui-ci les appellerait : chacun devait porter le nom que l’homme lui aurait donné. 20L’homme donna des noms à tous les bestiaux, aux oiseaux du ciel et à toutes les bêtes sauvages, mais, pour un homme, il ne trouva pas l’aide qui lui fût assortie. 21Alors Yahvé Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit. Il prit une de ses côtes et referma la chair à sa place. 22Puis, de la côte qu’il avait tirée de l’homme, Yahvé Dieu façonna une femme et l’amena à l’homme.  23Alors celui-ci s’écria : « A ce coup, c’est l’os de mes os et la chair de ma chair ! Celle-ci sera appelée ‘femme’, car elle fut tirée de l’homme, celle-ci ! 24C’est pourquoi l’homme quitte son père et sa mère et s’attache à sa femme, et ils deviennent une seule chair. 25Or tous les deux étaient nus, l’homme et sa femme, et ils n’avaient pas honte l’un devant l’autre.

 HS3 118 L'arbre de vie

 18Yahvé Dieu planta un jardin en Éden, à l’orient, et il y mit l’homme qu’il avait modelé. 9Yahvé Dieu fit pousser du sol toute espèce d’arbres séduisants à voir et bons à manger, et l’arbre de vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal. 10Un fleuve sortait d’Éden pour arroser le jardin et de là il se divisait pour former quatre bras. 11Le premier s’appelle le Pishôn : il contourne tout le pays de Havila, où il y a l’or ; 12l’or de ce pays est pur et là se trouvent le bdellium et la pierre de cornaline. 13Le deuxième fleuve s’appelle le Gihôn : il contourne tout le pays de Kush. 14Le troisième fleuve s’appelle le Tigre : il coule à l’orient d’Assur. Le quatrième fleuve est l’Euphrate. 15Yahvé Dieu prit l’homme et l’établit dans le jardin d’Éden pour le cultiver et le garder. 16Et Yahvé Dieu fit à l’homme ce commandement : « Tu peux manger de tous les arbres du jardin. 17Mais de l’arbre de la connaissance du bien et du mal tu ne mangeras pas, car, le jour où tu en mangeras, tu mourras certainement.

Bon, les sculpteurs ont pris quelques libertés. Selon eux, Dieu interdit de manger de l’arbre de la connaissance du bien et de mal à Adam et Ève réunis. Or d’après le texte, Ève est pas encore créée. Mais il faut pas leur en vouloir.

La suite est de l’autre côté de la porte. C’est important comme détail. Je t’expliquerai après. Voici une vue générale.

HS3 119 Adam et Eve Noé

Encore une fois, il faut regarder que les trois images du haut. Le bas, on verra plus tard.

C’est la suite de l’histoire d’Adam et Ève.

 HS3 120 La pomme

3. 1Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs que Yahvé Dieu avait faits. Il dit à la femme : « Alors Dieu a dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ? » 2La femme répondit au serpent : « Nous pouvons manger du fruit des arbres du jardin. 3Mais du fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n’en mangerez pas, vous n’y toucherez pas, sous peine de mort ! » 4Le serpent répliqua à la femme : « Pas du tout ! Vous ne mourrez pas ! Mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront et vous serez comme des dieux, qui connaissent le bien et le mal. » 6La femme vit que l’arbre était bon à manger et séduisant à voir, et qu’il était, cet arbre, désirable pour acquérir l’entendement. Elle prit de son fruit et le mangea. Elle en donna aussi à son mari, qui était avec elle, et il mangea. 7Alors leurs yeux à tous deux s’ouvrirent et ils connurent qu’ils étaient nus ; ils cousirent des feuilles de figuier et se firent des pagnes.

 HS3 121 La chute

8Ils entendirent le pas de Yahvé Dieu qui se promenait dans le jardin à la brise du jour, et l’homme et sa femme se cachèrent devant Yahvé Dieu parmi les arbres du jardin. 9Yahvé Dieu appela l’homme : « Où es-tu ? » dit-il. 10« J’ai entendu ton pas dans le jardin, répondit l’homme ; j’ai eu peur parce que je suis nu et je me suis caché. » 11Il reprit : « Et qui t’a appris que tu étais nu ? Tu as donc mangé de l’arbre dont je t’avais défendu de manger ! » 12L’homme répondit : « C’est la femme que tu as mise auprès de moi qui m’a donné de l’arbre, et j’ai mangé ! » 13Yahvé Dieu dit à la femme : « Qu’as-tu fais là ? » et la femme répondit : « C’est le serpent qui m’a séduite, et j’ai mangé. »

 HS3 122 Le chérubin au glaive de feu

23Et Yahvé Dieu le renvoya du jardin d’Éden pour cultiver le sol d’où il avait été tiré. 24Il bannit l’homme et il posta devant le jardin d’Éden les chérubins et la flamme du glaive fulgurant pour garder le chemin de l’arbre de vie.

Voilà pour l’histoire d’Adam et Ève. Ils ont mangé la pomme et ils ont été bannis du paradis. En vrai, si on lit bien, c’est pas parce qu’ils ont mangé la pomme qu’ils ont été bannis. C’est parce que Dieu a peur qu’ils mangent de l’arbre de vie. Celui qui donne la vie éternelle. Faisons un premier bilan : Dieu crée l’humanité et elle lui désobéit ! Quand je dis qu’ils sont terribles les zoms ! Ils font que des erreurs tout le temps ! Dès le début ! On leur dit de pas manger la pomme et que font-ils ? Ils la mangent ! Ils ont pas pu s’en empêcher ! C’est facile de dire que c’est la faute du serpent ! Il les a pas obligés le serpent quand même ! Voilà, c’est comme ça les zoms. En fait, c’est un récit symbolique qui montre qu’il est dans la nature des zoms de pécher contre Dieu. Toujours et en tous lieux !

Bonome insiste pour que je parle de la création de l’homme selon le premier récit de la création. Il est pas illustré ce passage. Il est sur aucune cathédrale, nulle part. Je te le livre tel quel. Il est juste après la création des zanimos de tout à l’heure.

26Dieu dit : « Faisons l’homme à notre image, comme notre ressemblance, et qu’ils dominent sur les poissons de la mer, les oiseaux du ciel, les bestiaux, toutes les bêtes sauvages et toutes les bestioles qui rampent sur la terre ». 27Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il les créa, homme et femme il le créa. 

Dans ce récit, l’homme et la femme sont créés ensemble. Dans un texte de la Grèce antique il y a un texte qui ressemble. Il décrit un troisième type de zoms : les Androgynes. « Le corps entier de chacun de tous ces Androgynes était d’apparence arrondie. Ils avaient en cercle le dos et les flancs ; ils possédaient quatre mains, des jambes en nombre égal aux mains, deux visages parfaitement semblables sur un cou orbiculaire, une seule tête pour situer ces deux visages opposés l’un à l’autre, quatre oreilles, deux organes générateurs et toutes autres choses que vous pourrez imaginer de par là. » Ils furent séparés par Zeus en deux corps semblables aux hommes et aux femmes et, depuis, ils recherchent leur moitié et c’est cela l’amour. C’est ce que raconte Aristophane lors d’un banquet auquel assista, entre autre, Socrate (un ami de bonome) et où l’amour fut le thème choisi de leur conversation. Dans le Testament de Salomon, un texte juif du 8ème siècle, cette idée des Androgynes est reprise pour expliquer ce texte de la création. Bonome aime beaucoup ce texte de la Bible car, selon lui, il fait de l’homme et de la femme des êtres parfaitement égaux. Il pourrait en parler pendant des heures 🙂 Toujours selon lui, les prêtres (des hommes) ont mis l’accent sur l’autre texte car il met la femme en position de soumission vis à vis de l’homme. Mais il dit aussi qu’il faut pas trop le dire sinon les prêtres vont se fâcher contre lui.

Revenons à notre cathédrale d’Auxerre et examinons ensemble la suite du portail nord. Tu te souviens que j’ai laissé de côté les images du bas, à chaque fois. Les revoici.

HS3 115 Adam et Eve

On voit pas bien, je sais. Si bonome dit pas des erreurs, c’est l’histoire d’Abel et de Caïn, les deux fils d’Adam et Ève. Abel était éleveur de petit bétail et Caïn cultivait le sol. Un jour, ils offrirent à Dieu, comme offrande, le produit de leur labeur. Yahvé agréa Abel et son offrande mais n’agréa pas Caïn. Caïn le prit mal et tua son frère. Dieu l’apprit et bannit Caïn des terres fertiles où il habitait et le condamna à l’errance.

Elle est belle l’humanité ! La première génération désobéit à son créateur, la seconde invente la jalousie et le meurtre ! Oserai-je dire que c’était mal parti ? Serait-ce exagéré de dire cela ? Dieu aurait mieux fait de créer les petizours tout de suite et il aurait été tranquille ! Parce qu’on chahute, on se chamaille… mais on désobéit pas et on s’entre-tue pas, nous !

Nous arrivons au chapitre 6 de la Genèse. « 4Yahvé vit que la méchanceté de l’homme était grande sur la terre et que son cœur ne formait que de mauvais desseins à longueur de journée et il s’affligea dans son cœur. » Il est observateur Dieu quand même ! Quelle perspicacité ! Il aurait dû me demander ! Je lui aurais expliqué, moi ! Les zoms… « 7Et Yahvé dit : ‘Je vais effacer de la surface du sol les hommes que j’ai créés, – et avec les hommes, les bestiaux, les bestioles et les oiseaux du ciel, – car je me repens de les avoir faits.’ 8Mais Noé avait trouvé grâce aux yeux de Yahvé. »

Tout le monde connaît l’histoire de Noé. Son arche, les couples de toutes les espèces de zanimos, la grande inondation, le reflux de l’eau puis la sortie de l’arche… Voici l’arche de Noé Princesse 🙂

HS3 124 L'arche de Noé

Puis, après la sortie de l’arche, Dieu fit alliance avec les zoms. Je peux pas m’empêcher de te donner le texte. Parce que c’est important l’alliance de Dieu avec les zoms.

9.9Dieu parla ainsi à Noé et ses fils : « Voici que je conclus mon alliance avec vous et avec vos descendants après vous, 10et avec tous les êtres animés qui sont avec vous : oiseaux, bestiaux, toutes bêtes sauvages avec vous, bref tout ce qui est sorti de l’arche, tous les animaux de la terre. 11J’établis mon alliance avec vous : nulle chair ne sera plus détruite par les eaux du déluge, il n’y aura plus de déluge pour ravager la terre. 12Et Dieu dit : « Voici le signe de l’alliance que je mets entre moi et vous et tous les êtres vivants qui sont avec vous, pour les générations à venir : 13je mets mon arc dans la nuée et il deviendra un signe d’alliance entre moi et la terre. 14Lorsque j’assemblerai les nuées sur la terre et que l’arc apparaîtra dans la nuée, 15je me souviendrai de l’alliance qu’il y a entre moi et vous et tous les êtres animés, en somme toute chair, et les eaux ne deviendront plus un déluge pour détruire toute chair. 16Quand l’arc sera dans la nuée, je le verrai et je me souviendrai de l’alliance éternelle qu’il y a entre Dieu et tous les êtres animés, en somme toute chair qui est sur la terre. » 17Dieu dit à Noé : « Tel est le signe de l’alliance que je mets entre moi et toute chair qui est sur la terre. »

Ce fut la première tentative de sauver l’humanité du péché et la première alliance entre Dieu et les zoms. La première alliance… On dit parfois l’ancienne alliance, ou encore l’ancien testament… Princesse, tu remarqueras que cette alliance est l’initiative de Dieu. Dieu demande rien aux zoms en retour. Sauf de faire un peu attention à pas pécher tout le temps, de se retenir de temps en temps… Dieu veut sauver l’humanité d’elle même. Tu remarqueras aussi que l’alliance se fait également avec les zanimos. C’est pour ça qu’il faut prendre soin des zanimos. D’abord parce qu’ils sont, eux aussi, des créatures de Dieu, mais aussi parce que Dieu a fait alliance avec eux. Léo dit que les petizours sont des zanimos, alors Dieu a fait alliance avec nous aussi, ce qui nous garantit d’aller au paradis si on est sages. On sera avec bonome pour les siècles des siècles 🙂 Il en a les larmes aux yeux mon doux Léo. Parce qu’il aime beaucoup bonome et qu’il envisage pas du tout d’être séparé de lui. Moi non plus d’ailleurs. Et Samuel non plus. Une dernière remarque. Le signe de l’alliance est l’arc-en-ciel. C’est Dieu qui l’a dit. C’est pour ça qu’on aime beaucoup les arcs-en-ciel 🙂 Par contre je comprends pas pourquoi il y a eu un arc-en-ciel juste avant la chute de bonome en Bretagne…

Que faut-il retenir de ce portail ? Et bien que l’humanité est pécheresse  depuis sa création ! D’une certaine façon c’est rassurant. Princesse, dis toi que quand tu pèches, c’est pas si grave que ça puisque c’est dans la nature des zoms. On peut pas lutter contre sa nature. Mais c’est pas une raison pour pécher quand même ! Bonome, qui utilise des mots compliqués que personne connaît à part lui, dit que ce portail montre que le péché est consubstantiel au zom. Ce portail nous rappelle aussi que bien que le zom soit pécheur, Dieu a quand même fait alliance avec lui. Et qu’il veut le sauver. Et n’oublions pas qu’au tympan de ce portail il y a la Vierge Marie. La bienheureuse mère de Dieu. Elle annonce le salut de l’humanité et rachète le péché d’Ève.

Ça va Princesse, c’est pas trop compliqué ? Ni trop long ? C’est toujours un peu long la théologie. Et là, je fais simple ! Si tu entendais bonome ! Lui, il t’aurait parlé de Lilith. Il aime beaucoup Lilith. Selon lui, c’est la première femme d’Adam. Celle qui fut créée en même temps que lui. Mais elle était trop libre pour supporter la moindre soumission alors elle serait partie. Et c’est pour cela que Dieu eut à créer Ève. Ce qui fait d’Adam le premier divorcé de l’histoire de l’humanité 🙂 Tu sais Princesse, c’est ça qui me plaît le plus chez mon bonome : sa liberté de penser et son humour décalé. Il sait bien que c’est pas très orthodoxe comme façon de voir les choses et qu’il risque de heurter certaines sensibilités. Mais il pense que ces réflexions sont intéressantes et enrichissantes et que si certaines personnes les ont écrites il y a longtemps, elles méritent d’être étudiées.

Il t’aurait aussi expliqué le péché. Selon lui, c’est pas très difficile : le péché c’est quand on abîme la relation qu’on a avec Dieu, avec les autres et avec soi. Il ajoute aussi avec l’environnement (Ça il l’a dit bien avant le Pape François). Un jour, il a discuté avec un rabbin. Et le rabbin lui a dit que c’était une bonne définition et qu’il était tout à fait d’accord. (Je précise qu’il invente pas tout bonome. Il lit beaucoup.)

On peut passer au portail sud ? Le voici !

HS3 125 Portail sud

Rassure-toi, bonome a fotoé que le tympan ! Le reste fait que préciser l’idée principale énoncée au tympan. Et on a même pas eu le temps de l’étudier, le reste ! Je t’ai dit tout à l’heure que, dans les cathédrales gothiques classiques, le portail sud montre la vie d’un saint, comme modèle pour plus pécher. Ici, c’est la vie de saint Jean le baptiste. On dit souvent saint Jean-Baptiste. Jean, c’est le cousin de Jésus. Comme Léo est mon cousin 🙂 Et Jean a baptisé Jésus. C’est pour cela qu’on l’appelle le baptiste. Examinons un peu les statues.

HS3 126 Le tympan

Voilà ! Tu as tout compris ! Bonnuit !

Il faut que j’explique ? D’accord, si tu veux. Je suis là pour ça 🙂 Nous allons étudier ce tympan image par image.

Il faut commencer en bas à droite. La première scène est la Visitation. C’est quand Marie, enceinte de Jésus, se rend chez sa cousine Elisabeth, qui est enceinte de Jean.

 HS3 127 La visitation

Lc 1, 39-45 : La Visitation.

39En ces jours-là, Marie partit et se rendit en hâte vers le haut pays, dans une ville de Juda. 40Elle entra chez Zacharie et salua Élisabeth. 41Or, dès qu’Élisabeth eut entendu la salutation de Marie, l’enfant tressaillit dans son sein et Élisabeth fut remplie du Saint Esprit. 42« Alors elle poussa un grand cri et dit : « Tu es bénie entre les femmes, et béni le fruit de te ton sein ! 43Et comment m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne à moi ? 44Car, vois-tu, dès l’instant où ta salutation a frappé mes oreilles, l’enfant à tressaillit d’allégresse en mon sein. 45Oui, bienheureuse celle qui a cru en l’accomplissement de ce qui lui a été dit de la part du Seigneur ! »

Je peux pas m’empêcher de mettre un petit morceau de musique à ce moment. J’ai enregistré bonome à son insu. Il faut pas lui dire ! C’est pas vraiment ce passage de la Bible qui est illustré mais on s’en fiche. Écoute Princesse. C’est la Petite Salutation, pièce d’orgue écrite par monsieur Berthier.

Puis il y a la naissance de Jean et la visite des voisins.

 HS3 127 Naissance de Jean Baptiste
Lc 1, 57-58 : Naissance de Jean-Baptiste et visite des voisins.

57Cependant le jour où Élisabeth devait enfanter arriva, et elle mit au monde un fils. 58Ses voisins et ses proches apprirent que le Seigneur avait fait éclater sa miséricorde à son égard, et ils s’en réjouissaient avec elle.

Ensuite, il y a la scène de la circoncision de Jean.

HS3 128 Visite des voisins

La circoncision est un autre signe de l’alliance entre Dieu et les zoms. C’est depuis Abraham, le grand patriarche. Abraham, c’est un personnage important de la Bible. Mais je peux pas en parler maintenant. Ce serait trop long. Juste quelque mots. Abram (avant son alliance avec Dieu, il s’appelait Abram) était très vieux et il avait pas eu d’enfant avec son épouse Sarah. Il était très triste. Mais Dieu lui accorda une descendance quand il était très avancé en âge. En échange, il lui demanda de se circoncire. Depuis, les juifs sont tous circoncis. Et Jean, comme Jésus, était juif. Je parle d’Abraham parce que les parents de Jean était très vieux aussi et ils pensaient qu’ils auraient plus d’enfant à leur âge. Mais Dieu leur en a accordé un quand même. Comme à Abraham. Dans la Bible c’est souvent comme ça. Il y a des correspondances entre l’ancien et le Nouveau Testament. On appelle ça la typologie. La première alliance préfigure la nouvelle…

Puis Jean grandit. Et il devint un prophète qui annonçait la venue du sauveur.

 HS3 129 La prédication de Jean Baptiste

Lc 3, 1-18 : Prédication de Jean-Baptiste.

3. […] la parole de Dieu fut adressée à Jean, fils de Zacharie, dans le désert. 3Il parcourut alors toute la région du Jourdain, proclamant un baptême de conversion pour la rémission des péchés, 4ainsi qu’il est est écrit dans le livre des oracles du prophète Isaïe : Une voix crie dans le désert : Préparez les chemins du Seigneur, aplanissez ses sentiers ; 5tout ravin sera comblé, toute montagne ou colline sera abaissée ; les passages tortueux deviendront droits et les chemins raboteux seront nivelés. 6Et toute chair verra le salut de Dieu. 7Il disait aux foules qui venaient se faire baptiser par lui : « Engeance de vipères, qui vous a suggéré de vous soustraire à la Colère prochaine ? 8Produisez donc des fruits qui soient dignes du repentir, et n’allez pas dire en vous-mêmes : ‘Nous avons pour père Abraham.’ Car je vous le dis, Dieu peut, des pierres que voici, faire surgir des enfants à Abraham. 9Déjà même la cognée se trouve à la racine des arbres ; tout arbre donc, qui ne produit pas de fruit va être coupé et jeté au feu. »

10Et les foules lui demandaient : « Que nous faut-il donc faire ? » 11Il leur répondait : « Que celui qui a deux tuniques partage avec celui qui n’en a pas, et que celui qui a de quoi manger fasse de même. » 12Des publicains aussi vinrent se faire baptiser et lui dirent : « Maître, que nous faut-il faire ? » 13Il leur répondit : « N’exigez rien au-delà de ce qui vous est fixé. » 14A leur tour, des soldats lui demandèrent : « Et nous, que nous faut-il faire ? » Il leur répondit : « Ne molestez personne ; ne dénoncez pas faussement et contentez-vous de votre solde. »

15Comme le peuple était dans l’attente et que tous se demandaient en leur cœur si Jean n’était pas le Christ, 16Jean prit la parole et leur dit à tous : « Pour moi, je vous baptise avec de l’eau, mais il vient, celui qui est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de délier la courroie de ses chaussures ; lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le Feu. 17Il tient en sa main la pelle à vanner pour nettoyer son aire et recueillir le blé dans son grenier ; quant aux bales, il les consumera au feu qui ne s’éteint pas. » 18Et par bien d’autres exhortations il annonçait au peuple la Bonne Nouvelle.

La Bonne Nouvelle c’est la venue de Jésus, le Christ, sa mort et sa résurrection pour le pardon des péchés. Ça peut paraître bizarre mais c’est ce que croit les chrétiens. Et, quand les péchés sont rachetés, les zoms peuvent ressusciter et aller au paradis.

Ensuite, il y a le baptême du Christ par Jean. A partir de là on peut l’appeler Jean le baptiste.

 HS3 130 Le baptême du Christ
Mt 3, 13-17 : Baptême de Jésus.

13Alors paraît Jésus : de Galilée il vient au Jourdain vers Jean pour être baptisé par lui. 14Celui-ci voulait l’en détourner : « C’est moi, disait-il, qui ai besoin d’être baptisé par toi, et toi, tu viens à moi ! » 15Mais Jésus lui répondit : « Laisse faire pour l’instant : c’est ainsi qu’il nous convient d’accomplir toute justice. » Alors il le laisse faire. 16Aussitôt baptisé, Jésus remonta de l’eau ; et voici que les cieux s’ouvrirent : il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. 17Et voici qu’une voix venue des cieux disait : 17« Celui-ci est mon Fils bien aimé, qui a toute ma faveur. »

Il y a une autre scène mais elle correspond à aucun texte.

HS3 131 Le baptême du Christ

C’est pour prolonger le baptême de Jésus. Pour montrer l’importance de cet événement. Puis il y a une scène qu’on arrive pas bien à lire.

HS3 132 Jésus parmi les docteurs

Bonome suppose que c’est Jésus parmi les docteurs. Mais c’est pas vraiment en rapport avec la vie de Jean. Il pense que c’est ça parce que le personnage de droite à un nimbe crucifère. C’est comme un disque qui porte une croix. On voit pas bien. Le nimbe crucifère, il y a que Jésus qui le porte dans l’iconographie. Et là, il est avec des gens qui ont l’air de l’écouter attentivement. C’est pour ça que bonome pense que c’est Jésus parmi les docteurs.

Lc 2, 41-50 : Jésus parmi les docteurs.

41Chaque année ses parent se rendaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque. 42Quand il eut douze ans, ils y montèrent, comme c’était la coutume pour la fête. 43Et comme au terme de la fête ils s’en retournaient, l’enfant Jésus resta à Jérusalem à l’insu de ses parents. 44Le croyant dans la caravane, il firent une journée de chemin, puis ils se mirent à le chercher parmi leurs parents et connaissances. 45Mais ne l’ayant pas trouvé, ils revinrent, toujours à sa recherche, à Jérusalem.

46Au bout de trois jours, ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les interrogeant ; 47et tous ceux qui l’écoutaient étaient stupéfaits de son intelligence et de ses réponses. 48A sa vue, ils furent saisis d’émotion et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois ! ton père et moi, nous te cherchons angoissés ! » 49Il leur répondit : « Et pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas que je me dois aux affaires de mon Père ? » 50Mais eux ne comprirent pas la parole qu’il venait de leur dire.

La dernière scène est assez macabre. C’est Salomé qui reçoit la tête de Jean de Hérode.

HS3 133 Salomé

Hérode avait rien contre Jean mais Hérodiade, la femme de son frère, lui en voulait à cause des remontrances qu’il lui avait faites. Alors elle a demandé à ce qu’il aille en prison. Mais c’était pas encore assez. Elle a voulu le tuer. Comme elle pouvait pas le faire elle même elle a demandé à Salomé d’obtenir la tête de Jean. Hérode, qui ne pouvait rien refuser à Salomé, la lui a offerte. Mais c’est pas grave. Parce que Jean avait fait sa mission. Il pouvait mourir en paix. Il savait qu’il irait au paradis.

Voilà pour ce tympan. Encore une fois c’était un peu long. Mais si on veut comprendre la religion il faut prendre le temps d’étudier. Sinon, on comprend rien du tout.

HS3 134 Le tympan

Que retenir de ce portail ? c’est pas facile parce qu’on en a vu qu’une partie. On peut dire qu’il nous offre un modèle. Quelqu’un qui a pas beaucoup péché. Et puis, il nous dit qu’il faut annoncer la Bonne Nouvelle. C’est la mission du chrétien. D’ailleurs, à la fin de la messe les chrétiens sont envoyés en mission. Ils doivent annoncer la mort et la résurrection de Jésus pour le pardon des péchés. C’est pas toujours facile mais il faut le faire. Bonome dit que la paix intérieure qu’on retire de la foi en Dieu rend la mission plus facile. Il dit aussi qu’on peut pas forcer les gens à croire. C’est un choix qui doit être librement consenti. Il ajoute que seul Dieu peut convertir mais que les chrétiens devraient montrer la joie et le bonheur qu’ils retirent de leur croyance et que ça peut aider Dieu à convertir. Mais c’est pas toujours facile. Parce que les chrétiens ont aussi des soucis des fois, et qu’ils ont pas toujours l’air joyeux et heureux. Mais c’est pas leur faute.

Résumons : Au nord, la création et la corruption de l’humanité mais une première alliance qui rachète et sauve l’humanité. Au sud, l’exemple d’un saint qui annonce la Bonne Nouvelle. Nous pouvons aller voir ce qu’il se passe au portail central. C’est toujours le plus grand et le plus illustré. Voyons un peu…

HS3 135 Le portail central

Effectivement il est très illustré ! Mais on va étudier que le linteau (la grosse pierre juste au-dessus de la porte), le tympan et les statues qui sont de chaque côté de la porte. Je vais d’ailleurs commencer par là. Regarde Princesse.

HS3 136 Le portail central

Bon, elles sont un peu cassées. C’est à cause des Guerres de Religions. Entre Catholiques et Protestants. Les protestants veulent pas qu’il y ait de statues alors ils les ont cassées. Mais c’étaient les protestants d’avant. Les protestants actuels cassent plus les statues. Eux, ils en mettent pas dans leur temple mais ils abîment plus celles des églises catholiques.

HS3 139 Une vierge sage HS3 140 Une vierge folle HS3 141 Un autre vierge folle

Ces statues représentent des vierges sages (à droite) et des vierges folles (à gauche). Depuis la cathédrale de Saint-Denis il y a souvent les vierges au portail central des cathédrales. Ces vierges illustrent un texte un peu compliqué. Le voici :

Mt 25, 1-13 : Parabole des dix vierges.

25. 1« Alors il en sera du Royaume des Cieux comme de dix vierges qui s’en allèrent, munies de lampe, à la rencontre de l’époux. 2Or cinq d’entre elles étaient sottes et cinq étaient sensées. 3Les sottes, en effet, prirent leurs lampes, mais sans se munir d’huile ; 4tandis que les sensées, en même temps que leurs lampes, prirent de l’huile dans des fioles. 5Comme l’époux se faisait attendre, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent. 6Mais à minuit un cri retentit : « voici l’époux ! sortez à sa rencontre ! » 7Alors toutes les vierges se réveillèrent et apprêtèrent leurs lampes. 8Et les sottes de dire aux sensées : « Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent » 9Mais celles-ci leur répondirent : « Il n’y en aurait sans doute pas assez pour nous et pour vous ; allez plutôt chez les marchands et achetez-en pour vous » 10Elles étaient parties en acheter quand arriva l’époux ; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle de noces, et la porte se referma. 11Finalement les autres vierges arrivèrent aussi et dirent : « Seigneur, Seigneur, ouvre-nous ! ». 12Mais il répondit : « En vérité je vous le dis, car je ne vous connais pas. 13Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. »

Ce texte est très compliqué. Je sais pas comment je vais te l’expliquer. Bonome a écrit une explication de douze pages… Je peux pas faire douze pages moi ! Bien… Alors…

Le Royaume des Cieux c’est le paradis. Ce texte nous explique comment aller au paradis. Nous c’est les vierges. Elles s’endormirent les vierges. Ça veut dire qu’elles sont tout mortes. Arg… L’époux c’est Jésus. Parce qu’on sait que Jésus va revenir pour le jugement dernier. Ça va ? C’est pas trop difficile ? Les morts attendent le retour de Jésus pour le Jugement Dernier, pour savoir si ils vont au paradis ou pas. Mais il y a le problème des lampes et de l’huile. L’huile ce sont nos bonnes œuvres, tout ce qu’on a fait de bien dans la vie. Mais du vraiment bien ! Pas pour frimer ! Tout ce qu’on a fait pour la galerie, par intérêt, pour le prestige… tout ça, c’est de l’huile qui se consume vite. Et il y en aura plus quand Jésus va revenir. Mais les œuvres vraiment bonnes vont faire briller nos lampes pendant très longtemps. Et Jésus les verra, nos lampes. Et il saura qu’on mérite le paradis. La meilleure huile, c’est l’amour. Ou la charité. Les deux mots sont équivalents dans la Bible. La vraie charité… C’est difficile à expliquer. Même impossible. On explique pas l’amour. Souvent les gens pensent que l’amour c’est quand on rencontre la femme ou l’homme de sa vie. Puis ses enfants. On les aime, c’est vrai. Mais le véritable amour c’est bien plus que ça. Le véritable amour c’est une façon de voir le monde. Tout le monde. Toujours et en tous lieux. Et ça c’est pas tout le monde qui sait le faire… Je comprends pas pourquoi. Pourquoi Dieu, le tout puissant, les aide pas à découvrir l’amour ?

Voilà pour la parabole des 10 vierges. Bonome sourit. C’est parce qu’il pourrait écrire des pages et des pages et qu’il est admiratif devant tant de concision. Merci bonome 🙂

Alors il y a les vierges folles du côté du portail qui évoque le péché et la corruption de l’humanité et les vierges sensées du côté du portail qui nous annonce le salut. Si tu as bien suivi, tu me diras que les deux portails parlent du salut. C’est vrai. D’accord. Mais quand même ils sont pas pareils tous les deux. Cf. supra 🙂

Observons maintenant le tympan. Oups ! On l’a pas fotoé. J’ai que ça comme foto… Zutalor !

HS3 136 Le portail central

Bon, c’est Jésus assis sur un trône avec la Terre portée par des anges à ses pieds. Et il est entouré de grands personnages que je peux pas identifier parce que j’ai pas des fotos. Je pense qu’il y a Marie, sa mère. C’est le Christ en gloire, lors de son retour à la fin des temps. C’est ce qu’on appelle la Parousie quand on veut faire savant. Il y a un très beau texte qui annonce la Parousie dans l’évangile de Mathieu.

Mt 25, 31-46 : Le Jugement dernier.

31« Quand le fils de l’homme viendra dans sa gloire, escortés de tous les anges, alors il prendra place sur son trône de gloire. 32Devant lui seront rassemblées toutes les nations, et il séparera les gens les uns des autres, tout comme le berger sépare les brebis des boucs. 33Il placera les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche.

34Alors le Roi dira à ceux de droite : « Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le royaume qui vous a été préparé depuis la fondation du monde. 35Car j’ai eu soif et vous m’avez donné à boire, j’étais un étranger et vous m’avez accueilli, 36nu et vous m’avez vêtu, malade et vous m’avez visité, prisonnier et vous êtes venus me voir. 37Alors les justes lui répondront : « Seigneur, quand nous est-il arrivé de te voir affamé et de te nourrir, assoiffé et de te désaltérer, 38étranger et t’accueillir, nu et de vêtir, 39malade ou prisonnier et de venir te voir ? 40Et le roi leur fera cette réponse :  » En vérité, je vous le dis, dans la mesure où vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez faits. »

41Alors il dira encore à ceux de gauche : « Allez loin de moi, maudits, dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et ses anges. 42Car j’ai eu faim et vous ne m’avez pas donné à manger, j’ai eu soif et vous ne m’avez pas donné à boire, 43j’étais un étranger et vous ne m’avez pas accueilli, nu et vous ne m’avez pas vêtu, malade et prisonnier et vous ne m’avez pas visité. » 44Alors ceux-ci lui demanderont à leur tour : « Seigneur, quand nous est-il arrivé de te voir affamé ou assoiffé, étranger ou nu, malade ou prisonnier, et de ne te point secourir ? » 45Alors il leur répondra : « En vérité, je vous le dis, dans la mesure où vous ne l’avez pas fait à l’un de ces plus petits, à moi non plus vous ne l’avez pas fait ». 46Et ils s’en iront, ceux-ci à une peine éternelle, et les justes à la vie éternelle.

C’est beau non ? Ce texte est pas trop difficile et celui qui le lit attentivement peut le comprendre aisément. Il faut juste savoir que le Fils de l’Homme qui revient dans la gloire, c’est Jésus qui va revenir pour le jugement dernier. Il séparera les brebis et les boucs. Les brebis à droite et les boucs à gauche. Tu vas me dire que tu es ni une brebis ni un bouc ! Mais c’est une image ! Rholala ! Tu pourrais faire un effort quand même ! Les brebis représentent les gens gentils, ceux qui ont vraiment fait le bien au cours de leur vie, par amour. Les boucs sont ceux qui ont été méchants et vilains, ceux qui ont pas compris ce que c’est l’amour. Les brebis sont les vierges sages alors que les boucs sont les vierges folles. Ben oui 🙂 Ensuite, il est dit que les brebis iront dans le Royaume de Dieu. C’est le paradis 🙂 C’est là qu’on va aller avec notre bonome quand on sera tout morts. Parce que nous, on est des gentizours et bonome c’est le plus grand des chevaliers. Les boucs, eux, iront dans le feu éternel, loin de Dieu. Ça, c’est l’enfer. Ça doit pas être drôle l’enfer. Mais bonome dit que ça existe pas vraiment. Parce que Dieu est amour. Et l’enfer c’est pas l’amour ! Oulala non ! Et, à la fin des temps, c’est Dieu qui gagne. Et Dieu, il peut pas laisser ses créatures aller en enfer loin de lui et sans amour. Le seul cas envisageable dans lequel un zom pourrait éventuellement connaître l’enfer c’est si il veut pas de l’amour de Dieu au moment du jugement dernier. Mais il faut être fou dans sa tête pour refuser l’amour de Dieu alors qu’il sera là, devant nous. Si le zom s’obstine, c’est bien fait pour lui qu’il aille en enfer ! Mais bonome ajoute que l’amour de Dieu est plus fort que tout. Alors l’enfer existe même pas. Pour être un bon catholique il faut dire que l’enfer est une possibilité réelle. Hopla ! On est des bons catholiques nous. Moi, j’aime beaucoup ce texte parce qu’il explique ce qu’il faut faire pour être une vierge sage qui sera une brebis après 🙂 Je te laisse relire toute seule Princesse… Ça y est ? Tu as relu ? Il faut faire la charité pour être une vierge sage. Mais la vraie charité. Il faut pas faire les choses parce que c’est écrit qu’il faut le faire mais parce qu’on a compris que c’est vraiment bien de le faire. Mais c’est normal de donner à manger à celui qui a faim ou à boire à celui qui a soif. C’est pas la peine de nous le dire. Visiter les prisonniers c’est plus difficile à faire. Mais on peut pas toujours tout faire.

Ce que Léo préfère dans ce texte c’est qu’il nous pousse à voir Dieu dans chaque zom. C’est ce qui est écrit. Alors si on aime Dieu, il faut aimer les zoms. Tous. Mais ça empêche pas de s’énerver ou d’avoir envie de les gronder. Ou d’avoir envie de leur casser la figure quand ils sont trop bêtes. C’est même prévu par la Bible. Si si ! Il y a psaume spécial. Les psaumes sont de très vieilles prières qui sont faites pour être chantées. C’est très beau. Brindille les chante très très bien. On dirait la voix d’un ange 🙂 Un jour qu’on était très énervés à cause de méchants zoms qui faisaient que des bêtises dans les Royaumes et qui embêtaient les zoisos, bonome nous a dit qu’il fallait prier. Nous on avait pas du tout envie. On était trop en colère. Alors il est allé chercher sa bible et il nous a chanté le psaume 3. Je me souviens bien de certains versets : ‘Tu frappes à la joue tous mes adversaires, tu brises les dents des impies.’ ‘Tu’ c’est Dieu. Alors on a repris ce psaume tous ensemble et après on allait mieux. C’est cathartique. Ça soulage 🙂 Maintenant, quand on s’énerve à cause d’un zom, on se dit : ‘Psaume 3 !’ et on rigole 🙂

Voilà Princesse, c’était une toute petite explication de ce texte magnifique. Il y aurait des tas de choses à dire encore mais il faut que je me limite.

Pour terminer ce portail, je voudrais te montrer une dernière statue. Mais d’abord revoyons le portail sous un autre angle.

HS3 137 Le portail central

Juste au-dessus de la porte, il y a une grosse pierre sculptée. On l’appelle le linteau. En vrai, un linteau est pas toujours décoré. Mais ici, il l’est. C’est la représentation des brebis et des boucs. Mais pas sous la forme de brebis et de boucs… Pfff ! Au moment du jugement dernier il y aura la résurrection des morts. Et les morts sortiront de leur tombeau pour aller soit au paradis soit en enfer. Mais ça tu sais déjà. La résurrection c’est une espérance. Un des articles de foi. On est pas bien sûrs que ça aura lieu. Les chrétiens le croient très fort parce que, pour eux, Jésus est ressuscité déjà pour nous montrer que nous aussi on le sera plus tard. Mais on a pas vraiment de preuves. Les théologiens disent qu’il y a pas de preuves contraignantes. Pour un scientifique, une preuve non contraignante c’est pas une preuve du tout. Mais ça, c’est un long débat. Sur ce linteau l’enfer est représenté sous la forme de la gueule ouverte du léviathan. Regarde.

HS3 138 Le léviathan

Le léviathan c’est un gros monstre. Mais on sait pas grand-chose sur lui. Les maîtres sculpteurs du Moyen-Âge représentaient l’enfer sous deux formes principales : la gueule ouverte du léviathan ou un chaudron posé sur un brasier. A Saint-Denis, l’enfer est représenté par des monstres qui dévorent les damnés. Je te montrerai un jour. Ici, à Auxerre, les maîtres sculpteurs ont fait une grosse erreur ! Ils ont mis le léviathan à la droite du Christ ! Tu te rends compte Princesse ! Ils ont mis l’enfer à droite ! Ça va pas du tout ça ! Pfff !

N’empêche que les maîtres sculpteurs, quand ils font pas des erreurs, ils sont très forts ! Parce que jusqu’à maintenant je t’ai montré que les grandes statues. Elles sont déjà très difficiles à faire les grandes statues. Mais en plus, il y a des tas de détails, des décors… pour lesquels il a fallu être très minutieux et très doués. Je t’en montre quelques-uns.

HS3 142 Détails HS3 143 Détails HS3 144 Détails

Tu imagines le travail Princesse ! C’est pas tout le monde qui sait faire ça !

Bon, ça suffit les statues de la façade. On va aller voir les vitraux maintenant. Dans le prochain article 🙂

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.