111 – Les cigognes de Charentmaritimie

Juillet de l’An III, au Pays des Zoisos…

Max : « Léo ! Tu viens ! Je vais commencer à graver l’article spécial cigognes ! »

Léo : « Rhoooo ! Attends moi s’il te plaît ! »

Max : « Dépêche toi ! »

Léo : « J’arrive ! »

Max : « Installe-toi. »

Léo : « Tu as déjà réfléchi ? »

Max : « Oui Léo, il m’est déjà arrivé de réfléchir au cours de ma vie. Si si, je t’assure 🙂 »

Léo : « 🙂 Pardon Maxou. Je me suis mal exprimé. As-tu déjà réfléchi à ce que tu allais dire dans l’article ? »

Max : « Oui, un peu. Mais il faut voir les fotos. »

Léo : « Ouiiii 🙂 »

Max : « On les regarde toutes, on en supprime, on les organise en pensant à ce qu’on va dire et on grave. »

Léo : « Bon programme 🙂 »

Max : « Tu as vu combien il y en a ? »

Léo : « 205 ! »

Max : « Pfff… On va pas pouvoir tout mettre ! »

Léo : « Ben non, mais on le sait. Il faut en enlever. »

Max : « Léo, je sais pas si tu te souviens mais bonome a fait des très longues séries de fotos. Ça va pas être facile d’en enlever… »

Léo : « A combien on se limite ? »

Max : « Pour un article spécial… Je sais pas… 120 maximum. »

Léo : « D’accord. On les regarde et on en supprime. On verra bien combien il en reste. »

Plus tard… 

Max : « Il en reste 123… Il faut les renommer maintenant. »

Léo : « Tu les renommes toutes ? »

Max : « Ben oui. Je mets le numéro de l’article, le numéro de la foto pour l’article et ce que c’est. »

Léo : « Et tu fais ça pour chaque article ? »

Max : « Oui mon Léo 🙂 Mais tu le vois pas parce que je t’appelle quand j’ai tout fait. Quand tu viens m’aider j’ai déjà fini. »

Léo : « Rholala ! Quel travail ! Je savais pas moi. »

Max : « C’est un peu long mais ça me permet de savoir ce que je vais raconter. Et puis, souvent, quand j’ai fini de renommer les fotos j’en supprime encore quelques unes. Parce que sinon c’est trop long l’article 🙂 J’en supprime même pendant qu’on grave. Bon, si tu veux, tu peux aller étudier pendant que je renomme les fotos. Je t’appellerai quand j’aurai fini. »

Léo : « Tu veux que je t’aide ? »

Max : « C’est pas la peine. Merci Léo. »

Encore plus tard…

Max : « Léo ! J’ai fini ! »

Léo : « Rholala ! Tu en as encore supprimé ? »

Max : « Oui, quelques unes. Mais on pourra pas toutes les laisser. Les séries sont trop longues. »

Léo : « Mais elles sont bien ! »

Max : « Oui, et nous, on a tout vu en vrai. Mais pense à mes lecteurs. Ils vont peut-être pas aimer voir autant de fotos qui se ressemblent. On verra bien… On commence ? »

Léo : « Oui ! Qu’est ce que tu as choisi comme première foto ? »

Max : « La première foto 🙂 La première que bonome a prise. Elle est pas terrible mais je l’aime bien. C’est la cigogne qui décolle de son nid. Vue de dos, au gros zoom… »

111 01 La première foto

Léo : « Le chevalier va râler quand il va voir que tu as utilisé cette foto 🙂 Elle est pas tout à fait nette ! »

Max : « Oui, et alors ? On le laissera ronchonner 🙂 »

Léo : « 🙂 Bon, il faut présenter les cigognes. »

Max : « Mon Léo, qu’as-tu à dire au sujet des cigognes ? »

Léo : « Ce sont des très beaux zoisos 🙂 »

Max : « Je te remercie Léo. Voilà, l’article est fini. On peut aller au lit 🙂 »

Léo : « 🙂 Allez, on commence pour de vrai. Tu as des fotos pédagogiques de cigognes. »

Max : « Oui oui, voilà… »

111 02 Une cigogne 111 03 Une cigogne

Léo : « Les cigognes blanches se nomment Ciconia ciconia. Elles appartiennent à la famille des Ciconiidés et à l’ordre de Ciconiiformes. »

Max : « On dit la cigogne blanche parce qu’elle est surtout blanche. Mais elle a du noir sur le bord postérieur des ailes. Tu peux dire ça en vocabulaire d’ornithologue si tu veux. »

Léo : « On voit bien que les rémiges primaires, secondaires et tertiaires ainsi que les couvertures primaires et les grandes couvertures sont noires. »

Max : « D’accord. Merci Léo. Il y a que toi qui as compris mais c’était intéressant 🙂 Les cigognes blanches ont aussi du rouge : les pattes et le bec sont rouges. Et on les appelle les cigognes blanches pour les distinguer des cigognes noires, qui elles, sont noires. Et oui 🙂 Vous verrez, amis lecteurs, vous les distinguerez assez vite 🙂 »

Léo : « Max, on a vu des cigognes noires déjà. »

Max : « Et tu veux mettre des fotos ? »

Léo : « Oui 🙂 »

Max : « D’accord. Comme ça mes lecteurs verront bien la différence entre les cigognes blanches et les cigognes noires. »

Léo : « Il faut donner le nom de la cigogne noire. »

Max : « Tu t’en souviens toi ? »

Léo : « Ciconia nigra. »

Max : « Encore merci Léo. Voici les fotos. Faites-vous confiance et vous distinguerez facilement la cigogne blanche de la cigogne noire 🙂 »

111 23 Elles se chamaillent Ciconiidés Ciconia nigra (Cigogne noire) 1980753

Max : « Léo, as-tu d’autres choses à ajouter au sujet des cigognes blanches ? »

Léo : « Ben non. Maintenant qu’on sait qu’elle est blanche, et pas noire, je vois pas bien ce qu’on pourrait ajouter 🙂 »

Max : « Et si on arrêtait de dire des bêtises ? »

Léo : « D’accord. Mais qu’est ce que tu vas dire alors ? »

Max : « Oulala ! Léo ! Comment tu me parles ! »

Léo : « 🙂 On explique le régime alimentaire des cigognes ? »

Max : « Oui ! Ça, je peux le faire. Les cigognes, qu’elles soient blanches ou noires, ont un long bec. Il leur sert essentiellement à capturer leurs proies. Grâce à ce long bec, et à leur long cou, elles capturent des écrevisses, des poissons, des crustacés, des amphibiens ce qui explique qu’on les observe souvent les pattes dans l’eau. Mais elles peuvent également se nourrir de mulots, de vers de terre, de serpents ou de vipères. C’est donc pas une surprise de les observer dans les champs. »

Léo : « En résumé, les cigognes sont des zoophages assez peu spécialisées. »

Max : « J’ai oublié les criquets pèlerins ! »

Léo : « Tu permets là une bonne transition avec une autre particularité des cigognes ! »

Max : « Les cigognes sont des zoisos migrateurs ! Elles partent en Afrique tout là-bas ! »

Léo : « Et c’est tout là-bas qu’elles peuvent se nourrir de criquets pèlerins. Parce que ici, il y en a pas. »

Max : « Les cigognes prennent deux chemins pour gagner l’Afrique subsaharienne. Certaines traversent le détroit de Gibraltar. Les autres traversent le Bosphore et passent par le Moyen-Orient. Ces deux chemins permettent d’éviter de voler au-dessus de la Méditerranée. Ce serait trop dangereux. Vous imaginez un peu ! Oulala ! La pauvre cigogne qui fait la crampe et qui tombe en piqué dans la mer ! Plouf la cigogne !  »

Léo : « 🙂 Et, lorsqu’elles reviennent, elles occupent le même nid que l’année précédente. »

Max : « C’est le mâle qui arrive le premier. Il réaménage un peu le nid avant l’arrivée de la femelle, quelques semaines plus tard. »

Léo : « Parce que, chez les cigognes, les mâles et les femelles migrent séparément. »

Max : « Comme ça, après, ils sont contents de se retrouver. Oulala qu’est ce qu’ils sont contents ! »

Léo : « On montrera après comment on reconnaît des cigognes qui sont contentes de se retrouver. Pour le moment, parlons du nid. »

Max : « Le nid des cigognes est un entrelacs de branches et de brindilles avec des plumes, de la mousse, de la paille ou parfois des morceaux de tissus ou des brins de laine. Comme ça, c’est plus confortable. »

Léo : « Les nids peuvent se trouver dans les arbres, sur les toits des maisons, des poteaux, des clochers. En Charentmaritimie, les zoms mettent souvent des poteaux portant des plate-formes pour faciliter la nidification des cigognes blanches. »

Max : « Nous pouvons vous montrer quelques fotos de nids situés au sommet de tels poteaux… »

111 04 Le nid

111 05 Le nid 111 06 Le nid

Max : « Comme vous pouvez le voir, les cigognes, comme tous les zanimos, ça fait souvent sa toilette 🙂 »

Léo : « Ce nid est pas très ancien. »

Max : « Si vous vous souvenez bien, nous avons dit plus haut que les cigognes utilisent le même nid chaque année. Cf supra ! Chaque année elles l’améliorent et le rehaussent. »

Léo : « Certains nids, les plus anciens, finissent par peser une tonne. »

Max : « C’est à dire mille kilogrammes ce qui fait une énooorme quantité de petizours. »

Léo : « Il faut dire qu’une cigogne peut vivre entre 15 et 20 ans. »

Max : « Et forcément, au bout de si longtemps, le nid est très épais ! »

Léo : « Les cigognes blanches sont de bonnes voisines. »

Max : « Elles hésitent pas à accueillir des nids dans leur nid. »

Léo : « Des passereaux construisent parfois leur nid dans la base de celui des cigognes. »

Max : « Et la cohabitation se passe bien. »

Léo : « Les plus observateurs d’entre vous ont pu remarquer la présence d’une petite boite en bois sur le poteau sous le nid des cigognes. Pour les autres, revoici la foto 🙂 »

111 04 Le nidMax : « Cette petite boite en bois est en réalité un nichoir à faucon crécerelle. »

Léo : « Ce qui fait de ce poteau un véritable immeuble à zoisos qui accueille au moins trois espèces. »

Max : « Au printemps, quand madame cigogne a rejoint monsieur cigogne et qu’ils se sont montrés qu’ils étaient bien contents de se retrouver, ils font des œufs. »

Léo : « Nous sommes malheureusement pas en mesure de vous montrer l’accouplement puisque, à cette saison, notre bonome est à la schola et qu’il a pas que ça à faire qu’à attendre que les cigogne s’accouplent en Charentmaritimie. »

Max : « Mais, après les œufs, il y a les petits. »

Léo : « Et ça, nous en avons vu. »

Max : « Précisons quand même que la couvaison dure 33 jours environ. »

Léo : « Et qu’il y a en moyenne 3 à 5 œufs blancs, d’une taille comparable à celle d’œufs de poule. Mais revenons aux petits. »

Max : « En voici deux ! »

111 07 Deux petits dans le nid 111 08 Deux petits dans le nid

Léo : « Les plus observateurs d’entre vous auront remarqué la présence d’un petit zoiso dans la structure du nid des cigognes. (En bas, à gauche). »

Max : « Pour les autres, regardez à nouveau la foto et si vous voyez toujours pas le petit zoiso, faites-vous offrir des yeux pour Noël 🙂 »

Léo : « 🙂 Voici deux autres cigogneaux. »

111 09 Deux autres petits

Max : « Vous remarquerez aisément que les cigogneaux ressemblent en tout point à leurs parents si ce n’est qu’ils sont plus petits. »

Léo : « Et que leur bec est un peu noir. »

111 15 Deux autres petits 111 10 Deux autres petits

Max : « Ceci doit pas vous surprendre. La surprise serait que les cigogneaux ressemblassent à des hippopotames mais, heureusement, c’est pas le cas 🙂 La nature est bien faite… »

Léo : « Mais, me direz-vous, comment distingue-t-on une cigogne blanche d’un hippopotame ? »

Max : « Bonne question mon Léo, pourriez-vous nous éclairer sur ce sujet. »

Léo : « Bien sûr mon cher Max. La réponse est assez simple. Comme son nom l’indique, l’hippopotame est comme un cheval qui vit dans le fleuve alors que la cigogne blanche ressemble plutôt à une cigogne noire, mais en blanc 🙂 »

Max : « Merci pour ces remarquables précisions mon cher Léo. »

Le chevalier : « Vous travaillez au blog de Max ? »

Max : « Oui, on grave l’article spécial cigognes 🙂 »

Le chevalier : « Puis-je lire ? »

Max : « Euh… »

Léo : « Maintenant ? »

Max : « C’est qu’on a pas fini… »

Léo : « Tu devrais attendre que l’article soit terminé pour lire. »

Max : « Ben oui. Comme ça on pourrait corriger un peu… »

Léo : « Là, c’est qu’un premier jet… »

Le chevalier : « Bien. Prévenez moi quand vous aurez fini. »

Max : « Oui bonome. »

Léo : « Ouf ! Il est parti. On reprend ? »

Max : « Oui 🙂 Nous en étions aux cigogneaux. »

Léo : « Que peuvent faire les cigogneaux dans leur nid toute la journée. »

Max : « Leur activité principale est d’attendre, en piaillant, que leurs parents leur apportent du manger. »

Léo : « Précisons, pour leur défense, qu’ils ont ni console de jeux, ni ordinateur, ni téléphone portable, ni télévision… »

Max : « Autant dire que ce sont des bêtes ! »

Léo : « Puis un jour, ils se rendent compte qu’ils ont des ailes. »

Max : « Il leur faut plusieurs semaines pour s’en rendre compte. »

Léo : « Alors, ils commettent l’erreur irréparable d’essayer de s’en servir. Voyez par vous même… »

111 11 Deux autres petits 111 12 Deux autres petits
111 13 Deux autres petits 111 14 Deux autres petits

Max : « Parce que, non contents d’essayer, ils y arrivent ! »

Léo : « Et donc, ils savent voler. »

Max : « Et là, c’est le drame ! »

Léo : « Leurs parents veulent plus leur apporter du manger ! »

Max : « Les petits doivent aller le chercher tout seuls »

Léo : « C’est fini de paresser dans le nid en se croisant les ailes. »

Max : « Terminée l’insouciance ! »

Léo : « Combien de cigogneaux ont dû regretter d’avoir appris à voler ! »

Max : « Voici donc les petits devenus adultes… »

Léo : « Et que font les petits devenus adultes ? »

Max : « Ils font comme tous les adultes : ils font la bagarre ! »

Léo : « En voici la preuve ! »

Max : « Pour ménager les lecteurs les plus sensibles nous ne mettons pas les images de la bagarre elle-même qui sont d’une insoutenable cruauté. »

Léo : « Max, là tu exagères ! Il y a eu qu’une ou deux tentatives de coups de bec qui ont même pas touché la cible. »

Max : « Pour certains lecteurs, c’est déjà d’une insoutenable cruauté mon Léo. »

Léo : « D’accord. Voici les images… »

111 16 Elles se chamaillentMax : « Deux cigognes blanches vaquaient tranquillement à leurs occupations en plein champ… »

Léo : « Quand l’une d’elles, pour des raisons connues d’elle seule, décida que l’autre devait partir. »

111 17 Elles se chamaillent 111 18 Elles se chamaillent

Max : « Elle se rua alors vers elle et tenta de lui donner des coups de bec. »

CENSURÉ

Léo : « L’autre, malheureuse et surprise par tant d’injustice, s’envola et s’éloigna dignement. »

111 19 Elles se chamaillent 111 20 Elles se chamaillent 111 21 Elles se chamaillent

Max : « Le vainqueur put alors parader, fier d’avoir vaincu, en un combat aussi court qu’inutile. »

111 22 Elles se chamaillent 111 23 Elles se chamaillent 111 25 Elles se chamaillent

Léo : « Mais bon, quelque soit l’espèce, les adultes sont ainsi. »

Max : « Nous en s’en fiche, on est des juvéniles 🙂 On fait pas la bagarre. »

Léo : « Euh… Si Maxou. Même que ça nous amuse beaucoup 🙂 »

Max : « Mais c’est pas pareil ! Nous, c’est pour de rire ! »

Léo : « Ouiiiii 🙂 Bon, on en est où dans les fotos ? »

Max : « On arrive à la salle de bain. »

Léo : « C’était dans le Marais ! Je me souviens ! Oulala ! C’est vrai que là, il y a une trèèèèès longue série de fotos… »

Max : « Mais c’est pas tous les jours qu’on trouve la salle de bain des cigognes ! »

Léo : « Bonome a dû se faufiler dans les fourrés et les arbustes pour pouvoir observer et fotoer. »

Max : « Et nous, nous nous sommes installés sur son épaule. »

Léo : « Il pouvait plus bouger sans risquer de nous faire tomber… »

Max : « On est restés combien de temps à observer les cigognes faire sa toilette ? »

Léo : « Je sais plus… Au moins 20 minutes. »

Max : « J’aurais dit une demi heure 🙂 »

Léo : « On voulait plus partir. »

Max : « Alors bonome bougeait plus. »

Léo : « On va pas mettre toutes les fotos quand même ? »

Max : « On verra… »

Léo : « On a d’abord vu une cigogne se poser dans l’eau. »

111 26 Elle arrive 111 27 Elle arrive

Max : « C’est beau une cigogne en vol. »

Léo : « Et c’est un grand zoiso ! Oulala ! »

Max : « Tiens, on a pas parlé de ça. Mon Léo, aurais-tu l’obligeance de nous préciser les caractéristiques des cigognes blanches. »

Léo : « Bien sûr mon cher Max. Elles mesurent de 1 mètre à 1 mètre 15 du bout du bec au bout de la queue et pèsent, selon les individus et le repas qu’elles viennent d’ingurgiter, de 3 à 4,5 kg. Leur envergure va de 1,80 mètre à 2,20 mètres. »

Max : « Ce qui fait beaucoup de petizours ! »

Léo : « Revenons à notre cigogne. Là voici les pattes dans l’eau. »

111 28 Les pattes dans l'eau

Max : « Puis elle se met à faire sa toilette. »

111 29 Elle fait sa toilette 111 30 Elle fait sa toilette 111 31 Elle fait sa toilette
111 32 Elle fait sa toilette 111 33 Elle fait sa toilette 111 34 Elle fait sa toilette

Léo : « Ensuite, alors qu’elle nous semblait toute propre, elle se mit à se gratter. »

111 35 Elle se gratte 111 36 Elle se gratte

Max : « Une troisième cigogne vint se joindre aux deux premières pour faire sa toilette elle aussi. »

111 38 Elles sont trois 111 40 Elles sont trois
111 41 Elles sont trois 111 42 Elles sont trois
111 43 Elles sont trois 111 44 Elles sont trois
111 45 Elles sont trois 111 46 Elles sont trois

Léo : « C’est comme ça qu’on a compris que c’était la salle de bain des cigognes. Parce que, si vous regardez bien amis lecteurs, vous verrez qu’il y a 5 cigognes qui fait sa toilette. Une seule, ça serait anodin. Mais 5, c’est bien la salle de bain 🙂 »

Max : « Ben oui. C’est pas par hasard. Parce qu’il y en a 5 sur la foto, mais en vrai, il y en avait d’autres. »

Léo : « 8 si je me souviens bien. »

Max : « Après avoir fait sa toilette, les cigognes se secouent les ailes pour les essorer. »

111 47 Elle se secoue les ailes 111 48 Elle se secoue les ailes

Léo : « Une autre a pris son bain aussi. Elle s’est tout ploufée 🙂 »

111 51 Elle se baigne 111 52 Elle se baigne
111 54 Une autre se baigne 111 55 Une autre se baigne

Max : « Et elle s’est essorée les ailes en les secouant. »

111 56 Puis s'étire les ailes 111 57 Puis s'étire les ailes 111 58 Puis s'étire les ailes

Léo : « Puis, une autre est restée les ailes déployées pour se les faire sécher. »

111 59 Les ailes déployées 111 60 Les ailes déployées
111 61 Les ailes déployées 111 62 Les ailes déployées

Max : « Mon Léo, tout à l’heure tu as utilisé un vocabulaire d’ornithologue que seul bonome peut comprendre. Pourrais-tu profiter de ces belles fotos pour nous l’expliquer. Sans vouloir te commander 🙂 »

Léo : « Bien sûr mon cher Max. Revoyons l’une des fotos de cigognes de dos les ailes déployées s’il te plaît. »

111 61 Les ailes déployéesLéo : « Merci. Les primaires, les secondaires et les tertiaires sont les grandes plumes qui sont en bas de l’aile. Les couvertures primaires et les grandes couvertures forment la deuxième rangée de plumes noires. Un peu au-dessus. »

Max : « Merci beaucoup cher Léo. Voilà donc pour la salle de bain des cigognes. »

Léo : « C’est pas tout le monde qui a pu l’observer. »

Max : « Ben non 🙂 Et c’est grâce à bonome. Il a accepté de s’aventurer dans les arbustes et les fourrés et il y est resté longuement malgré les Insectes et les Arachnides qui lui couraient sur le corps. »

Léo : « Il aurait pu attraper des tiques… »

Max : « Tu le connais ! Il les aurait adoptées 🙂 ‘Bienvenue les tiques ! N’hésitez pas à vous nourrir de mon sang. J’en ai plein ! Vous savez, j’aime beaucoup les zanimos moi. J’ai déjà des douves du foie et je suis prêt à me faire dévorer tout cru par des congres. Si vous voyez des puces vous pouvez les inviter à se joindre à vous. N’hésitez surtout pas. »

Léo : « Tu crois qu’on pourrait avoir des puces ? »

Max : « Non Léo, les Peluchiformes ont pas des puces. »

Léo : « Ouf ! »

Max : « Bon, qu’est ce qu’il y a après la salle de bain ? … Ah oui ! La cigogne qui vole. »

Léo : « ça, c’était au Royaume des Chevaliers, le dernier jour. Le vent soufflait pour nous accompagner lors de notre dernière inspection et une cigogne est venue au-dessus de nous. Elle s’est placée face au vent et s’est laissée porter. Elle bougeait juste les doigts pour rester stables. »

Max : « Les zoisos ont pas de doigts Léo ! »

Léo : « Maxou, on dit bien que les ailes sont digitées. Digité, ça vient de doigt. Quand les dernières primaires, les plus longues, sont écartées, on dit bien que ce sont des doigts. »

Max : « Alors même les zoisos ont des doigts ! Et pas nous. C’est pas juste ! »

Léo : « Qu’est ce qu’on ferait avec des doigts ? On s’en sort bien sans. On en a pas besoin Max. »

Max : « J’aimerais bien tenir la main de bonome parfois. »

Léo : « Je comprends Maxou. Mais réfléchis un peu. Ils seraient tout petits nos doigts. Tu pourrais pas lui tenir la main. »

Max : « … »

Léo : « Allez, montre les fotos de la cigogne en vol. »

Max : « On les met toutes ? »

Léo : « Il y en a combien ? »

Max : « 20. »

Léo : « Non, c’est trop. Et, au début, elle est loin. »

Max : « On en supprime alors… Mmmmm… Pas celles-là… Non plus… Il en reste 10. »

Léo : « On les regarde encore. Pour voir… »

Max : « Il en reste huit. On les met ! »

111 65 En vol 111 66 En vol
111 67 En vol 111 68 En vol
111 69 En vol 111 70 En vol
111 71 En vol 111 72 En vol

Léo : « Tu vois les dernières primaires écartées ? »

Max : « Léo, tu vas pas te prendre pour bonome ! Je suis pas aveugle ! Sinon, j’aurais une canne blanche et un chien. »

Léo : « Un chien comme Chien ou un chien à ta taille ? »

Max : « Un lillipuchien:) Je crois que bonome aimerait bien avoir un chien. »

Léo : « Non, je crois qu’il aimerait en avoir deux. Pour qu’ils puissent se chamailler en son absence. »

Max : « Mais il aurait peur qu’ils nous dévorent. »

Léo : « Il voudrait un chat aussi. »

Max : « J’ai vu dans son ordinateur des fotos d’un chat. Il a eu un chat. Il s’appelait Malo. »

Léo : « Oh non ! Il a pas fait ça ! »

Max : « Fait quoi ? »

Léo : « Max ! Le chat Malo ! »

Max : « Pfff ! Quel saprohumour ! »

Léo : « Je pense à quelque chose… Bonome, ce qu’il voudrait, c’est l’arche de Noé 🙂 Avec tous les zanimos de la Création. »

Max : « Non. Parce que dans l’arche, il y avait qu’un couple de chaque espèce. C’est pas assez. Il lui faudrait trois ou quatre arches de Noé. »

Léo : « 🙂 On revient à nos cigognes ? »

Max : « Oui ! On arrive à la longue scène du nid. »

Léo : « Encore au Royaume des Chevaliers. Elles nous on gâtés les cigognes. »

Max : « On était sur la plate-forme de la ferme du début du Royaume. »

Léo : « Tout a commencé par l’anihissage d’une cigogne. »

Max : « Anihissage ? »

Léo : « Ben oui. Quand un zoiso se pose dans son nid, il y a anihissage. »

Max : « Quelle étrange langue que le petitoursien du sud… »

Léo : « En petitoursien du sud on est précis monsieur Max ! »

Max : « En petitoursien du nord on dit pas des bêtises monsieur Léo ! »

Léo : « Ah bon ? Tu viens du sud ? »

Max : « Je dis pas des bêtises ! C’est même pas vrai ! »

Léo : « Max… »

Max : « Quoi ? »

Léo : « On se chamaille ! »

Max : « Zutalor ! On va aller en classe de foulques ! »

Léo : « Bonome a pas entendu. »

Max : « On s’arrête alors ! »

Léo : « Revenons aux cigognes. »

Max : « Et à l’anihissage 🙂 »

Léo : « Mais regardez plutôt ! »

111 73 L'anihissage 111 74 L'anihissage
111 75 L'anihissage 111 76 L'anihissage

Max : « Le problème, c’est que c’était pas son nid à la cigogne. »

Léo : « C’était un intrus. »

Max : « Et quand le vrai propriétaire du nid est arrivé, ça s’est pas bien passé. Forcément. Vous aimeriez avoir un intrus chez vous quand vous rentrez dans votre nid, vous ? »

111 77 Les intrus 111 78 Les intrus
111 79 Les intrus 111 80 Les intrus
111 81 Les intrus 111 82 Les intrus
111 83 Les intrus 111 84 Les intrus

Léo : « Cette scène est pas d’une insoutenable cruauté Max ? »

Max : « Léo ! Tu sais bien qu’on avait pas les fotos de la bagarre tout à l’heure ! Alors j’ai rusé pour pas le dire ! »

Léo : « D’accord. Tu mens à tes lecteurs. Quelle éthique ! »

Max : « J’ai un peu arrangé la vérité. Mais c’est pas vraiment un mensonge. Je parlerais plutôt d’un procédé narratif adapté à une situation précise. »

Léo : « Oui Maxou 🙂 C’était bien trouvé 🙂 »

Max : « Bien, revenons à nos cigognes. »

Léo : « Il y en a qui reviennent à leurs moutons, nous on revient à nos cigognes 🙂 »

Max : « Oui Léo. Donc, notre cigogne a chassé l’intrus. La voilà prête à accueillir son partenaire. Et comment fait-elle pour accueillir son partenaire ? »

Léo : « Elle fait comme toute cigogne qui se respecte ! Elle penche le cou en arrière et claque du bec. Clac clac clac. »

Max : « Voici la scène en image. »

111 86 L'accueil 111 87 L'accueil
111 88 L'accueil 111 89 L'accueil

Léo : « C’est dommage qu’on entende pas les claquements de bec. »

Max : « Bonome a essayé de filmer pour avoir le son mais le vent soufflait et on entendait que lui. Alors on a gardé le film pour écouter le vent dans la cabane mais on a pas l’enregistrement des claquements de bec. Tant pis. Amis Lecteurs, si vous voulez les entendre, trouvez vous une cigogne 🙂 »

Léo : « Voilà, amis lecteurs, vous savez comment font les cigognes pour se montrer qu’elles sont contentes de se voir. »

111 90 Elles sont contentes 111 91 Elles sont contentes
111 92 Elles sont contentes 111 93 Elles sont contentes

Max : « Mais c’est pas fini ! Après avoir claqué du bec en se retournant la tête elles se papouillent en papotant. Et je claque du bec, et tu me mordilles les plumes avec le bec, et c’est à toi de claquer du bec… »

111 94 Elles se papouillent 111 95 Elles se papouillent
111 96 Elles se papouillent 111 97 Elles se papouillent

Léo : « Et ensuite, elles recommencent à se retourner la tête en claquant du bec. »

111 98 La tête à l'envers 111 99 La tête à l'envers
111 100 La tête à l'envers 111 101 La tête à l'envers

Max : « Ben oui. C’est parce qu’elles sont contentes de se retrouver ! »

Léo : « Pas seulement mon cher Max. C’est aussi comme un mot de passe. Si la cigogne qui arrive fait pas tout ça, l’autre la chasse. Je te rappelle ce que bonome nous a expliqué au sujet des patapons. »

Max : « Cher Léo, laissez moi rappeler à nos lecteurs que les patatons sont les petits des hérons. Parce que, selon la saproblague de bonome : héron héron, petits patapons. Sachez que nous déclinons toute responsabilité vis à vis des blagues de notre bonome. »

Léo : « C’est quand même nous qui avons surnommé les petits hérons les patapons. »

Max : « C’est vrai… Amis lecteurs, nous assumons l’entière responsabilité de ce choix. Mais, cher Léo, que nous a donc dit notre bonome au sujet des patapons ?»

Léo : « Il nous a bien précisé que les parents devaient exécuter des mouvements rituels à leur arrivée dans le nid sous peine d’être couverts de fientes par leur propres petits. »

Max : « Cher Léo, permettez-moi de faire remarquer que si les patapons fientent sur leurs parents, on ne pas pas dire qu’ils soient très propres 🙂 »

Léo : « Je vous permets cette remarque mon cher Max. »

Max : « Revenons à vos propos : seriez-vous en train de nous dire que le rituel que nous sommes en train de décrire chez les cigognes est en rien une preuve d’affection ? »

Léo : « Je dis rien de tel mon cher Max. Les marques d’affection et le rituel d’arrivée sont pas mutuellement exclusifs. »

Max : « Bien. Encore merci pour vos si précieuses précisions mon cher Léo. Nos cigognes se sont donc papouillées. Que se passe-t-il ensuite ? »

Léo : « D’après nos observations, elles se remettent la tête à l’envers en claquant du bec. »

Max : « Nous les vîmes ensuite se gratter. Mais était-ce parce que cela les démangeait ou cela faisait-il partie du rituel ? »

111 104 Elles se grattent 111 105 Elles se grattent

Léo : « Ce n’est que par la multiplication des observations que nous pourrions trancher entre les deux suppositions. »

Max : « Puis elles s’inclinèrent l’une vers l’autre comme pour se faire la révérence… »

111 102 Elles s'inclinent 111 103 Elles s'inclinent

Léo : « Puis se remirent la tête à l’envers… »

111 105 La tête à l'envers 111 106 La tête à l'envers

Max : « Avant de recommencer à se papouiller 🙂 »

111 107 Les papouilles 111 108 Les papouilles
111 109 Les papouilles 111 110 Les papouilles
111 111 Les papouilles 111 112 Les papouilles

Léo : « Voici donc comment les cigognes se montrent qu’elles sont contentes de se retrouver. »

Max : « Mais quelle ne fût pas notre surprise lorsque nous vîmes l’une des deux quitter le nid aussitôt ce long rituel accompli ! »

Léo : « Tout ça pour ça ! »

Max : « Pfff ! »

Léo : « Voilà, amis lecteurs ce que nous pouvons dire sur les cigognes. Mon cher Max, quelle conclusion aller vous donner à notre exposé ? »

Max : « En conclusion, nous pouvons dire que les cigognes sont de très beaux zoisos 🙂 »

Léo : « Bon, on a terminé. »

Max : « Une affaire rondement menée 🙂 »

Léo : « On peut aller au lit maintenant. »

Les petizours vont dans leur chambre…

Le chevalier : « Vous avez terminé ? »

Max : « Oui, on va au lit maintenant. »

Le chevalier : « Puis-je lire votre article ? »

Max : « Euh… »

Léo (à Max) : « On aurait dû s’y attendre. Il lit toujours les articles quand on les a terminés… »

Max : « Tu veux vraiment le lire maintenant ? Il est tard. Tu as l’air fatigué. Tu devrais aller te coucher bonome. Tu veux qu’on te gratte le front en te racontant une histoire ? »

Le chevalier : « Merci Maxou mais j’ai hâte de découvrir votre article. J’y vais de ce pas. »

Max : « Aïe ! »

Léo : « Ouille ! »

Max : « Il va bien voir qu’on a pas été sérieux. »

Léo : « Mais on s’est bien amusés 🙂 »

Un peu plus tard, les petizours font semblant de dormir dans leur lit…

Le chevalier : « Mes petizours… »

Max : « Zzzzzz »

Léo : « Zzzzzz aussi. »

Le chevalier : « Ne faites pas semblant de dormir ! »

Max : « On fait pas semblant. »

Léo : « On dort vraiment. »

Le chevalier : « Vous vous êtes bien amusés il me semble. »

Max : « Mmmmm… »

Léo : « Ondor… »

Le chevalier : « J’ai beaucoup aimé 🙂 »

Max (se redressant dans son lit) : « Tu as aimé ? »

Le chevalier : « Beaucoup 🙂 Vous avez su être drôles et intéressants 🙂 Les séries de fotos étaient très longues. Vous avez su les rendre vivantes. Bravo ! »

Léo : « Tu as vraiment aimé ? »

Le chevalier : « Oui 🙂 »

Max : « On peut le publier comme ça ? »

Le chevalier : « Je vais le relire demain, vous aussi, mais à part les corrections d’orthographe je ne vois pas quoi changer. Max, ta proposition tient toujours ? »

Max : « Ouiiii 🙂 »

Nous remercions les cigognes de Charentmaritimie pour nous avoir permis d’observer d’aussi belles scènes et de nous avoir admis dans leur salle de bain.

Continuer la promenade

4 réflexions au sujet de « 111 – Les cigognes de Charentmaritimie »

  1. Bonjour Arthur,
    Chouette alors ! On va voir les zoisos de Brindille 🙂
    Nous aussi on va préparer un article sur les zoisos qu’on voit de la cabane. On se met au travail tout de suite avec Léo et Sam 🙂
    A bientôt 🙂

  2. Bonjour Max,

    J’ai commencé à rassembler des fotos des zoisos du jardin de Brindille 🙂 Je vais vous raconter les restos, le magasin pour zoisos et les bains 🙂 Brindille est fâchée avec les perruches vertes, car elles viennent manger toutes les graines des restos et les mézanges osent pas s’approcher 🙁 Alors Brindille va bricoler les restos pour que seuls les petits zoisos puissent venir, non mais oh ! Max je t’ai envoyé une foto de 2 perruches qui mangent les graines. C’est un peu flou paske la vidéo que j’ai prise elle est trop lourde, je peux pas la mettre sur ton blog 🙁
    Serrage de patte à tous deux !
    Arthur

  3. Bonjour Arthur,
    on a bien rigolé en écrivant l’article 🙂 On pensait que bonome nous gronderait parce qu’on a pas été sérieux mais il l’a même pas fait. Il a dit qu’on était drôles et que tout ce qu’on a dit est vrai.
    Je suis bien contents que vous aviez ri vous aussi.
    Dis, quand est ce que tu graves un article sur les zoisos du jardin de Brindille ?
    On te serre la patte nous aussi 🙂

  4. Salut les petizours !
    Bravo pour l’article sur les cigognes ! On a beaucoup ri avec Brindille ! Quel talent vous avez les copains 🙂 Je vote pour vous au prochain Goncourt 🙂 On a appris plein de choses grâce à vous 🙂
    Quant à Brindille, elle avait le front tout autour de la tête en admirant les photos du chevalier ! Félicitez le de notre part à tous les deux !
    Serrage de pattes amical 🙂
    Arthur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.