101-3 L’Observatoire

Encore le vendredi 15 Juillet, à l’Observatoire…

Le chevalier : « Mes petizours… Réveillez vous 🙂 »

Léo : « Mmmm… »

Max : « Mais euh ! Je rêvais du dragon de Princesse ! Elle allait parler et je saurai jamais ce qu’elle allait nous dire 🙁 »

Léo : « Max ronchonne 🙂 »

Max : « Je ronchonne même pas ! Mais vous avez interrompu mon rêve… »

Léo : « Tu rêveras cette nuit Maxou. Cesse donc de ronchonner et cherche les zoisos. »

Max : « On en voit pas beaucoup ici… Ah si ! Là ! Ce serait pas le bruant de ce matin ? Comment il s’appelle déjà ce bruant ? »

101 83 Un bruant proyer 101 84 Un bruant proyer

Léo : « Le bruant broyé je crois… »

Le chevalier : « Non mon Léo 🙂 Ce bruant n’est pas broyé 🙂 »

Max : « C’est pas grave Léo. Ça arrive de dire des erreurs. Ça ressemblait quand même à broyé… »

Le chevalier : « C’est un bruant proyer. Il se reconnaît à son fort bec. »

Léo : « Et son nom en scientifique ? Je l’ai oublié aussi. Tu peux nous le redire s’il te plaît ? »

Le chevalier : « Bien sûr. Emberiza calandra, Embérizidés. »

Max : « Tu crois que c’est celui de ce matin qui a décidé de nous accompagner ? Ou alors les bruants proyers veulent être nos zoisos-gardiens eux-aussi… »

Léo : « On va avoir des tas de zoisos-gardiens 🙂 On aura un nuage de zoisos-gardiens autour de nous 🙂 »

Max : « Léo, les rêves, c’est quand on dort ! »

Léo : « Dis donc chonchon, j’ai le droit d’imaginer un nuage de zoisos-gardiens autour de nous quand même ! »

Max : « JE SUIS PAS CHONCHON ! C’EST BONOME CHONCHON LE RONCHONNEUR ! »

Léo : « Laisse bonome en dehors de ça ! Il a rien fait ! C’est toi qui ronchonnes ! »

Le chevalier : « Tiens, il y a des foulques… »

Max : « Où ça ? »

Léo : « Max… C’est de nous dont il parle. On se chamaille encore… »

Max : « C’est à cause que je me suis réveillé au milieu de mon rêve… C’était un beau rêve. Je vous le raconterai plus tard. Bon, maintenant que je suis complètement réveillé on peut peut-être zoisoter. Qu’en dites-vous ? »

Le chevalier : « Plus de chamailleries ? »

Max : « Ben si ! T’es bête toi ! Combien de fois vais-je devoir te rappeler que nous sommes des juvéniles et que les juvéniles ça se chamaille ? Bonome, quand même ! »

Léo : « Mais on va pas recommencer tout de suite. »

Max : « On va attendre un peu. »

Léo : « Puis on se chamaillera de nouveau. »

Max : « Si tu préfères, on pourra chahuter. »

Léo : « Ou faire la bagarre pour de rire. »

Le chevalier : « Ne préféreriez-vous pas être sages ? »

Max : « Ben non. »

Léo : « C’est pas rigolo. »

Max : « C’est même triste d’être sage tout le temps. »

Léo : « Et toi aussi, tu aimes chahuter. »

Max : « Ou dire des bêtises pour rigoler. »

Léo : « On te connaît ! »

Max : « Tu dis même des bêtises à tes élèves pour les faire rire. »

Léo : « Même que des fois, tu es pas drôle du tout 🙂 »

Max : « Mais les élèves apprécient tes efforts 🙂 »

Léo : « Et ils te sourient gentiment. »

Le chevalier : « Cela me navre de le reconnaître mais je vous préfère quand vous vous chamaillez… »

Max : « Comme tu veux bonomou 🙂 »

Le chevalier : « Mais attendez quand même que nous ayons observé ce zoiso. »

101 85 Une bergeronnette printannière 101 86 Une bergeronnette printannière

Max : « On dirait une bergeronnette… Mais elle est pas très jaune… »

Léo : « Le dessus est brun olive… On voit pas son cou… »

Max : « C’est important de voir son cou ? »

Léo : « Ben oui. Avec une espèce d’anneau sombre, on peut dire que c’est un juvénile de bergeronnette printanière. Sans cet anneau, c’est un jeune adulte, ou un adulte en plumage internuptial. »

Max : « En cette saison, la plupart des zoisos sont en plumage nuptial. »

Léo : « Alors il est fort probable que ce soit un jeune adulte. »

Max : « Bonomou, si cet individu est né au printemps de l’année dernière, est-il déjà adulte ? »

Le chevalier : « A un an et demi ? Je suppose, oui. »

Max : « Parce qu’il a pas l’air tout neuf de cet année. Et il est pas en plumage nuptial. Qu’en penses-tu Léo. »

Léo : « Comme toi Maxou. Que c’est un jeune adulte pas tout à fait mature de bergeronnette printanière. »

Max : « Motacilla flava, Motacillidés. »

Léo : « Là, par contre, c’est un adulte ! En plumage nuptial ! »

101 87 Une bergeronnette printannière 101 88 Une bergeronnette printannière
101 89 Une bergeronnette printannière 101 90 Une bergeronnette printannière

Max : « Les zoisos mettent leurs beaux costumes pour faire des œufs 🙂 Et après, ils remettent leurs vieux vêtements tout moches. C’est comme les zoms. Quand les zoms veulent draguer ils mettent des beaux vêtements. Ils se peignent, se parfument… Et après, quand ils sont mariés, ils sont tout dépeignés et ils traînent en survêtement sans se laver. »

Le chevalier : « Quelle image as-tu des humains ! »

Max : « Tu sais bien que je les aime pas trop… Dieu leur a confié la Création, et ils en prennent pas du tout soin. Ils polluent, coupent les arbres, assèchent les marais, font des routes partout. Et il y a de moins en moins des zanimos. Ils sont bêtes les zoms. Ils croient qu’ils peuvent se passer de la nature mais c’est même pas vrai. Et c’est pour ça qu’ils vont pas bien dans leur tête. »

Léo : « Maxou, je te rappelle que bonome et Princesse sont des zoms. Brindille aussi. »

Max : « C’est pas pareil. Bonome, c’est pas vraiment un zom. C’est un grand chevalier. Et je te rappelle qu’avant, c’était peut-être un korrigan. Princesse, c’est une grande princesse. La plus grande des princesses. Et Brindille, elle aime beaucoup la nature et elle nourrit les zoisos dans son jardin. Alors c’est pas pareil. Allez, on avance. »

Le chevalier : « A vos ordres Chef ! »

Max : « 🙂 »

Léo : « Brindille, elle nous gratte bien le front 🙂 »

Le chevalier : « Mon petit Léo aurait-il envie de gratouillis ? »

Léo : « Ouiiiii 🙂 »

Max : « Et ton petit Max aussi 🙂 »

Max et Léo : « Rrrroooonnnn rrrroooonnnn ! »

Max : « Mmmm, c’est quoi ce cri ? »

Léo : « Rhoooo !!! »

101 91 Une échasse blanche
101 92 Une échasse blanche
101 93 Une échasse blanche

Max : « Pourquoi elle nous crie dessus l’échasse blanche ? On veut pas l’embêter nous ! »

Léo : « C’est bizarre ! Elle vole juste au dessus de nous et elle crie ! »

Le chevalier : « Ça me rappelle une scène. Au Royaume des Sternes, l’une de tes premières sorties Max. Une mouette qui rigole… Tu te souviens ? »

Max : « Ben oui ! Elle avait même essayé de nous faire caca dessus ! »

Léo : « Oui, je l’ai lu dans ton blog ! Elle protégeait ses poussins ! Rholala ! Vous croyez qu’il y a des poussins d’échasses blanches ? »

Max : « Elle reste bien au-dessus de nous ! Elle nous surveille, ça c’est sûr ! »

Léo : « Mais on peut pas explorer. Ici, il faut bien rester sur les chemins. On pourra pas trouver son nid. »

Max : « Bonome voudrait pas aller voir. »

Le chevalier : « Tu sais pourquoi Max. »

Max : « Ben oui… Il faut pas déranger les petits dans leur nid. Tu aperçois un nid d’ici ? »

Le chevalier : « Non, je ne vois rien… »

Max : « Et ils sont malins les zoisos, ils nous attirent loin du nid… »

Léo : « Zutalor ! J’aurais bien aimé voir un poussin d’échasse blanche. Mais on peut supposer qu’il y en a un pas loin. »

Max : « On se contentera de cette bonne nouvelle… Bonome, tu peux fotoer le paysage s’il te plaît ? Pour montrer à Princesse. »

Le chevalier : « Nous l’avons déjà fotoé Maxou. »

Max : « Oui, mais c’est jamais pareil. Le niveau de l’eau change, la lumière aussi. Tu sais bien que c’est le charme du Pays des Zoisos. Immuable tel qu’en lui même toujours il change… »

Le chevalier : « Ta dernière phrase est très jolie mais un peu énigmatique 🙂 »

Max : « Moi je la comprends. »

Léo : « Moi aussi. C’est très clair et tu as tout à fait raison Maxou. »

Max : « Tu as fotoé ? »

Le chevalier : « Oui, comme tu me l’as demandé. »

101 94 Vers l'Observatoire 101 95 Vers l'Observatoire

Le chevalier : « Tiens, il y a un zoiso. »

Max : « Un zoiso ? Où ça ? »

Le chevalier : « Presque au milieu de la foto de droite. Un peu à droite… »

Max : « Léo, tu vois un zoiso toi ? »

Léo : « Non, rien du tout. »

Max : « Superzieux a encore frappé ! Bon, tu zoomes et tu nous montres. »

101 96 Un grand gravelot 101 97 Un grand gravelot

Max : « Celui-là, je le connais. C’est un grand gravelot juvénile. Charadrius hiaticulata, Charadriidés. »

Léo : « Tu arrives à le reconnaître comme ça ! »

Max : « Oui, j’en ai déjà vu beaucoup l’année dernière. On peut le confondre avec le gravelot semi-palmé mais on a jamais vu de gravelot semi-palmé… »

Léo : « Oh ! L’échasse blanche revient nous crier dessus ! »

Max : « Bonome, j’espère que tu en profites pour la fotoer ! »

Le chevalier : « Bien sûr Maxou. »

101 98 Une échasse blanche

Max : « Merci. Tu pourrais lui dire, en zoiso, qu’on veut pas embêter ses petits et que c’est plus la peine qu’elle crie comme ça. Rassure là sur nos intentions parce qu’elle a l’air toute stressée. Je voudrais pas qu’elle fasse de l’hypertension artérielle à cause de nous. Imagine qu’elle fasse une crise cardiaque ! Tu sais faire le massage cardiaque aux zoisos toi ? »

Le chevalier : « Le massage cardiaque ne m’inquiète pas trop. C’est plus le bouche à bouche qui serait un peu compliqué… »

Max : « Ben oui, avec son long bec… Tu pourrais faire du bouche à narines… Bon, allons dans l’observatoire, elle aura moins peur. »

Max : « Mouai… Il y a pas beaucoup des zoisos… »

Léo : « Il y en a jamais assez pour toi ! Tu pourrais pas te contenter de ceux qu’on voit ? »

Max : « C’est parce que j’aime beaucoup les zoisos… »

Le chevalier : « Léo, je crois que Maxou est de mauvaise humeur parce qu’il a été interrompu en plein rêve. »

Max : « Oui 🙁 »

Léo : « Alors regarde les zoisos Maxou. Ça fait toujours du bien de regarder les zoisos. Alors… Qui est là ? Des chevaliers gambettes, des bécasseaux variables, des vanneaux huppés… »

101 100 Des zoisos 101 101 Des zoisos

Max : « C’est tous des Charadriiformes 🙂 »

Léo : « Oui 🙂 Il y en a d’autres qui sont couchés mais je vois pas qui c’est… »

Max : « Tant pis, on saura pas… »

Léo : « Max, regarde sur la droite 🙂 »

101 102 Des zoisos

Max : « Rhoooo ! Tous ces zoisos ! Il y a même une avocette élégante ! Bonome, tu as vu ? Tu l’aimes beaucoup ce zoiso 🙂 »

Le chevalier : « Je suis toujours content de le voir 🙂 »

Max : « C’est ton zoiso préféré 🙂 »

Léo : « Maxou, bonome a pas de zoiso préféré. Il les aime tous pareil. Comme ses petizours 🙂 »

Max : « Oui oui Léo 🙂 Bonome, lui dis pas mais je sais bien que c’est moi que tu préfères 🙂 »

Léo : « Qu’est ce que tu marmonnes Maxou ? »

Max : « Rien du tout ! Je disais juste que l’avocette élégante s’appelle Recurvirostrata avosetta en scientifique. Et c’est un Récurvirostridés. Encore un Charadriiforme ! »

Léo : « C’est vrai. Le Royaume des Chevaliers et ses abords sont le pays des Charadriiformes. Vous pensez que ce sont tous des chevaliers gambettes ? »

Max : « Tringa totanus ! Bonome, vois-tu d’autres zoisos ? »

Le chevalier : « A vrai dire, je ne suis même pas sûr que ce sont des chevaliers gambettes… Ils sont trop loin. »

Max : « Qu’est ce que ça pourrait être d’autre ? Des arlequins ? »

Le chevalier : « Peut-être… »

Léo : « Non, ce sont des gambettes. »

Max : « Alors si Léo dit que ce sont des gambettes… Mon bonomou, pourrais-tu quand même tout zoomer pour qu’on voit mieux ? S’il te plaît ? »

Le chevalier : « A ton service mon petitours. »

Max : « Merci mon bonomou 🙂 »

101 103 Des zoisosMax : « Il y a des bécasseaux variables, Calidris alpina. Encore des Scolopacidés 🙂 »

Léo : « J’en vois deux. »

Max : « Ben oui. On les reconnaît à leur tâche noire sous le ventre. Bon, on a vu des chevaliers gambettes, des avocettes élégantes, des bécasseaux variables… »

Léo : « On peut aller voir de l’autre côté ? »

Le chevalier : « Si vous voulez. »

Léo : « Tu nous portes ? »

Le chevalier : « Mon Léo… 🙂 Grimpe ! »

Max : « Ben, et moi ? »

Le chevalier : « Je t’attends Maxou 🙂 »

Léo : « Rhoooo ! »

101 104 Barges à queues noires 101 105 Barges à queues noires
101 106 Barges à queues noires 101 107 Barges à queues noires

Max : « Ce sont pas des juvéniles et pourtant ils se chamaillent ! »

Le chevalier : « Non ! Vous n’irez pas vous chamailler avec eux ! »

Max : « On a rien demandé nous ! »

Léo : « Bonomou, tu nous montres les fotos s’il te plaît. »

Léo : « Rhooooo… »

Max : « On dirait des barges… Genre Limosa. Mais je sais pas distinguer les barges rousses des barges à queue noire… Tu sais Léo ? »

Léo : « Il y a un truc 🙂 Quand le ventre est barré de tâches noires allongées, ce sont des barges à queue noire. Parce que, la queue noire, on la voit pas bien. Mais les tâches sont bien visibles. »

Max : « Alors se sont des barges à queue noire. Limosa limosa, Scolopacidés. »

Léo : « Leur bec est plus long que celui des barges rousses. Mais c’est pas facile à voir quand elles sont pas côte à côte. »

Max : « Je crois qu’on a vu tous les zoisos de l’Observatoire… Et si on faisait une pause ? »

Léo : « Tu veux faire une pause ? Qu’est ce qu’il t’arrive Maxou ? »

Max : « Je voudrais revenir aux Reptiles qui existent pas 🙂 »

Le chevalier : « Que veux-tu savoir Maxou ? »

Max : « Quand sont-ils apparus tous les groupes ? Tu te souviens ? »

Le chevalier : « Tu dis ça comme si j’avais assisté à leur apparition 🙂 »

Max : « Vu ton grand âge tu as dû voir tout ça 🙂 »

Le chevalier : « Je n’ai pas 600 millions d’années comme vous vous plaisez à le dire ! »

Léo : « On a pas dit 600 millions d’années exactement. Moi je pense que c’est un peu plus alors que Maxou pense que c’est plutôt 550 ou 500 millions d’années 🙂 »

Max : « Moi je pense que tu es né au Cambrien. Léo opterait plutôt pour le Protérozoïque supérieur. Il y a débat entre nous 🙂 »

Le chevalier : « Que puis-je répondre à ça… Tu sais Maxou, il est difficile de dater l’apparition d’un groupe. Tout ce qu’on peut faire est de donner l’âge du plus ancien fossile découvert appartenant à ce groupe. Mais ce fossile n’en est pas forcément le plus ancien représentant. »

Max : « Je comprends. Mais on peut faire des hypothèses sur l’apparition des groupes. Nous t’écoutons bonomou. »

Le chevalier : « Commençons pas les Tétrapodes. Ce groupe est apparu vers 380 millions d’années avant nos jours. Les Archosauriens vers 260 Ma. Le plus ancien représentant des Crocodyliformes est Protosuchus. Il date d’environ 205 Ma. J’ai eu la chance d’observer des traces de pas fossilisées de Protosuchus il y a quelques années. »

Léo : « Rhooo la chance ! Tu as vu des traces fossilisées d’il y a 205 millions d’années ! Rhoooo ! C’était où ? »

Le chevalier : « Oui 🙂 J’aimerais vraiment vous y emmener. C’était dans les Alpes. Une très belle promenade avec comme récompense les traces de plusieurs espèces animales. Dont Protosuchus 🙂 »

protosuchus70879s Protosuchus

Max : « On y va quand ? On pourrait partir demain… »

Le chevalier : « Je n’ai pas de cabane à ma disposition dans les Alpes Maxou… Mais je vais essayer d’organiser une inspection plus tard. Peut-être l’été prochain… Le plus ancien Chélonien connu est Odontochelys semitestacea, – 220 Ma. Le plus ancien Squamate, Ardeosaurus, a environ 150 Ma. Tout comme ce qui est considéré comme le premier oiseau, Archaeoptéryx. »

Max : « Tu as pas dit pour les dinosaures ! »

Le chevalier : « Difficile à dire. Le plus ancien Archosaurien connu est Archosaurus rossicus. Il a 252 Ma. »

Max : « D’accord. Alors d’abord il y a eu les Archosauriens, les Crocodyliformes, les Chéloniens, les Squamates puis les Zoisos. On peut supposer que les premiers Dinosaures sont un tout petit plus tardifs que les Crocodyliformes. »

Le chevalier : « C’est ça. »

Max : « Bonomou, je voudrais pas t’embêter avec toutes mes questions… Mais il existe pas un groupe qui regroupe tous ces groupes ? »

Le chevalier : « Tu ne m’embêtes pas Maxou 🙂 Pour répondre à ta question… Ce groupe existe si on ajoute les Mammifères. »

Max : « Oulala ! On est partis des Reptiles. On a découvert qu’ils existent pas parce qu’ils sont découpés en au moins, trois groupes dont un comprend les zoisos qui sont pas du tout des Reptiles. Et maintenant tu dis que si on veut tout regrouper il faut ajouter les Mammifères. Pfff ! C’est compliqué la classification des espèces… »

Le chevalier : « Ce n’est pas toujours très simple, effectivement 🙂 »

Léo : « Mais c’est quoi ce groupe alors ? »

Le chevalier : « Le groupe des Amniotes. »

Max : « Tu m’en aurais pas déjà parlé ? »

Le chevalier : « Je ne m’en souviens plus Maxou. Nous passons nos journées à faire des sciences naturelles… Je ne sais plus ce que je t’ai dit, ce que nous avons vu depuis que Léo est arrivé… »

Max : « Ben oui… C’est pas grave bonome. Les Amniotes tu disais. »

Le chevalier : « Oui. L’amnios est une annexe embryonnaire qui a permis aux animaux qui le possèdent de ne plus avoir besoin de se reproduire dans l’eau. »

Max : « Et c’est quoi l’amnios ? »

Le chevalier : « C’est ce qu’on appelle simplement la poche des eaux chez l’Homme. C’est plutôt chez la femme 🙂 C’est un sac, l’amnios, qui contient un liquide, le liquide amniotique, dans lequel se développe le fœtus. »

Max : « Alors le bébé humain se développe dans l’eau. Comme les tétards 🙂 »

Léo : « Mais les autres, les Squamates et tout ça, ils ont pas un bébé dans le ventre ! Ils pondent des œufs ! »

Le chevalier : « Oui 🙂 Des œufs protégés par une coquille calcaire qui contient un amnios et du liquide amniotique. »

Max : « Si je comprends bien, tous les petits Vertébrés se développent dans l’eau. Même si l’eau est dans l’œuf ou dans le ventre de la maman. »

Le chevalier : « C’est l’un des arguments qui fait penser que tous les animaux actuels descendent plus ou moins directement d’un animal qui vivait dans l’eau. »

Max : « C’est une grande famille les zanimos 🙂 On a tous un ancêtre commun. »

Léo : « Je peux poser une dernière question ? Même si elle est pas vraiment en rapport avec les Reptiles qui existent pas. »

Le chevalier : « Bien sûr Léo. »

Léo : « On a vu qu’il y a des groupes frères, comme les Lacertiliens et les Ophidiens. Il y a des espèces sœurs. Le bruant des roseaux et le bruant proyer par exemple. Ces deux espèces ont un ancêtre commun qui est un bruant des temps passés mais il y a pas trop longtemps. Le Zom, il a une espèce sœur ? »

Le chevalier : « Il en a deux 🙂 Les deux espèces de chimpanzés : le chimpanzé pygmée et le chimpanzé nain. Certains scientifiques pensent d’ailleurs que l’Homme est une espèce de chimpanzé. Ai-je répondu à ta question mon Léo ? »

Léo : « Oui chevalier. Merci 🙂 »

Max : « Bon, on peut peut-être rentrer maintenant ! Je commence à fatiguer. »

Léo : « Moi aussi… »

Max : « On peut pocher pour retourner à notre monture ? »

Le chevalier : « Je m’y attendais 🙂 Installez-vous. Mais ne vous endormez pas tout de suite. Nous allons peut-être avoir de belles surprises… »

Max : « Nous sommes bien installés bonomou. Tu peux avancer. »

Le chevalier : « Alors en route ! »

On a pas eu de belles surprises. On a juste vu une grenouille.

101 108 Une grenouille 101 109 Une grenouille

C’est beau les grenouilles mais c’est pas des zoisos. Les grenouilles sont des Amphibiens. J’ai pas osé demander si les Amphibiens existent ou si c’est comme les Reptiles qui existent même pas. Après la jolie grenouille, nous nous sommes endormis dans la poche. On est bien dans la poche 🙂 Il fait noir, il fait chaud, on est l’un contre l’autre. Des fois, bonome met la main pour nous tenir les pattes et on s’endort en ronronnant.

En arrivant à notre cabane de Charentmaritimie on est allés se débarbouiller. On a fait sa toilette 🙂 Et après on est allés au lit, sagement, comme de bons petizours. Il faut dire qu’on a eu une très longue journée et que, même si on a poché, on a beaucoup marché et on était très fatigués. Bonome est venu nous border et nous câliner. On allait s’endormir quand il nous a posé une question.

Le chevalier : « Mes petizours, avant que vous ne dormiez, j’ai une question pour vous. Les Tétrapodes sont apparus il y a environ 380 Ma. Comment puis-je être né il y a environ 600 Ma alors que je suis moi-même un Tétrapode ? »

Max : « Ça, bonome, c’est un grand mystère ! »

Continuer la promenade

2 réflexions au sujet de « 101-3 L’Observatoire »

  1. Bonjour Max,
    Tu as raison, beaucoup de zom ne respectent pas la nature ni les zanimos 🙁 Mais certains sont vraiment gentils et attentifs alors il ne faut pas désespérer !
    Voici la vidéo d’un zom qui n’hésite pas à casser son mur pour sauver un lézard coincé à cause de son ventre !
    Peut-être que ce pauvre lézard avait abusé du chocolat.. 🙂
    http://www.huffingtonpost.fr/2016/05/18/video-lezard-coince_n_10021052.html

    Gratouillis à tous deux 🙂
    Brindille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.