94-2 Le Grand Étang encore et toujours…

Jeudi 5 Mai, An III

Au Grand Étang de T…

Léo : « Ça y est Maxou, tu y es au Grand Étang 🙂 »

Max : « Oh oui, chouette alors 🙂 Vous croyez qu’on va encore avoir des surprises ? »

Léo : « Max, tu sais bien qu’on peut pas savoir. »

Max : « Oui oui, je sais ça. Mais vous croyez qu’on peut encore avoir des surprises après tout ce qu’on a déjà vu ici ? »

Léo : « C’est vrai qu’on a vu beaucoup de beaux zoisos 🙂 »

Max : « Regardez ! Il y a des combattants variés, Philomachus pugnax. Vous vous rendez compte ! C’est même plus une surprise le combattant varié maintenant. »

94-2-01-combattants-varies 94-2-02-combattants-varies

Léo : « Les chevaliers ouaf-ouaf non plus ! Ils sont là ! Et dire qu’on en avait jamais vus avant la Bretagne… »

94-2-03-chevaliers-ouaf-ouaf 94-2-04-chevaliers-ouaf-ouaf

Max : « J’aime pas qu’on parle de la Bretagne… »

Léo : « Pourquoi ? C’était bien la Bretagne ! »

Max : « Oui mais bonome est tombé et il est tout cassé depuis. »

Léo : « Il va mieux maintenant. Il est presque réparé. »

Max : « Presque… Et seulement si il soulève ses poids. Il va devoir tout soulever tout le temps maintenant. Et puis son épaule est toute fragile… »

Léo : « Il va guérir Maxou. t’inquiète pas. Il est solide notre bonome 🙂 »

Max : « Là ! Il y a un guignette ! Actitis hypoleucos, Scolopacidés. »

94-2-05-chevalier-guignette 94-2-06-chevalier-guignette
94-2-07-chevalier-guignette 94-2-08-chevalier-guignette

Léo : « J’ai pas dit le nom en scientifique du ouaf-ouaf tout à l’heure ! Tringa nebularia. »

Max : « Ben oui, on sait. »

Léo : « Bon, ça fait déjà trois espèces des beaux zoisos. »

Max : « Trois Scolopacidés ! »

Léo : « Ben oui, le Grand Étang c’est le Royaume des Scolopacidés 🙂 Il y a des Laridés là-bas. Chevalier, tu me prêtes un appareil foto s’il te plaît ? »

Le chevalier : « Si tu veux mon Léo. Tiens, je te l’installe. »

Léo : « Merci chevalier pas Scolopacidé 🙂 Alors… »

Max : « Tu fais attention à la focale Léo. Et expose pas trop tes fotos. »

Le chevalier : « Tu fais des progrès Maxou 🙂 »

Max : « J’ai bien dit ? Je note alors, ça peut resservir. Léo, tu nous dit ce que tu vois ? »

Léo : « Oui oui… Attends un peu… Voilà, je te montre. »

94-2-09-des-larides 94-2-10-des-larides
94-2-11-des-larides 94-2-12-des-larides

Max : « Belles fotos mon Léo 🙂 Alors… il y a des sternes pierregarins, Sterna hirundo, des mouettes qui rigolent, Chroicocephalus ridibundus et les guifettes noires, Chlidonias niger. »

Léo : « Vous avez vu ? Elles sont pas pareilles toutes les deux les guifettes, sur la dernière foto… »

Max : « C’est vrai ça ! Bonome, on attend tes explications. »

Le chevalier : « Je n’en ai pas. »

Max : « Mauvaise réponse. On attend bonome. »

Le chevalier : « Pfff… »

Léo : « Bonome s’il te plaît… »

Le chevalier : « C’est le dimorphisme sexuel. La femelle est moins noire que le mâle. »

Max : « Ben tu vois, quand tu veux 🙂 »

Léo : « Alors celle qui a que la tête noire c’est la femelle. D’accord. Merci chevalier. »

Max : « Qu’est ce que tu as vu ? »

Le chevalier : « Une bergeronnette grise… Là, juste au pied de la palissade. »

Léo : « On essaye de savoir si c’est un mâle ou une femelle Maxou ? »

Max : « Ben oui !… Mais ! »

94-2-13-bergeronnette-grise-juvenile 94-2-14-bergeronnette-grise-juvenile
94-2-15-bergeronnette-grise-juvenile 94-2-16-bergeronnette-grise-juvenile

Léo : « Sa tête est pas bien noire ! Comment ça se fait ? »

Le chevalier : « Cherchez un peu 🙂 »

Max : « Bon, c’est pas le dimorphisme sexuel parce que la tête est noire chez les deux sexes… »

Léo : « Je crois savoir ! »

Max : « Moi aussi ! »

Le chevalier : « Qui commence ? »

Max : « Cousin Léo ! »

Léo : « Merci mon cousin 🙂 Ça doit être un juvénile ! »

Max : « C’est bien ce que je pensais ! »

Léo : « Tu es d’accord chevalier ? »

Le chevalier : « J’aurais dit la même chose que vous. Vous pouvez rappeler le nom scientifique de la bergeronnette grise ? »

Léo : « C’est Max qui répond ! »

Max : « Merci mon cousin 🙂 Motacilla alba, Motacillidés. On pourrait même dire Motacilla alba alba. »

Le chevalier : « Vous progressez chaque jour 🙂 »

Max : « Ben oui, on est de grands zoisologues 🙂 »

Léo : « Chevalier, tu peux fotoer le héron cendré s’il te plaît ? »

Le chevalier : « A ton service petitours ! »

94-2-17-heron-cendre 94-2-18-heron-cendre
94-2-19-heron-cendre 94-2-20-heron-cendre

Max : « Tu l’as eu en vol ? Vous avez-vu ? Il a fait caca en volant ! »

Léo : « Maaax ! On dit pas des choses comme ça ! »

Max : « Tu as raison mon Léo. Un zoiso ça fait pas caca, ça fiente. Bonome m’a expliqué. »

Léo : « Et toi, tu vas m’expliquer 🙂 »

Max : « D’accord. C’est parce que les zoisos c’est pas comme les mammifères. Les mammifères ont des tuyaux séparés pour uriner et pour déféquer. Il y a l’appareil urinaire et l’appareil digestif. Et il y a même l’appareil reproducteur. Bon, il utilise le même tuyau que l’appareil urinaire chez les mâles. Tu suis ? »

Léo : « Oui oui. Et les zoisos ? »

Max : « Chez les zoisos tous les tuyaux arrivent en un orifice unique appelé cloaque. L’urine et les excréments sont mélangés. Ils font pas pipi et caca séparés : ils fientent. J’ai bon bonome ? »

Le chevalier : « Oui Maxou. »

Max : « Mais bon, ça se fait pas de fienter en volant ! Surtout quand on les fotoe 🙂 Léo, tu m’écoutes ? »

Léo : « Mmmmm… Oui oui, tu peux fienter si tu veux Maxou… »

Max : « Il m’écoute même pas ! Alors, je lui explique les zoisos et il m’écoute même pas ! LÉO ! qu’est ce que tu as vu ? »

Léo : « Une bergeronnette printanière… »

Max : « Motacilla flava ? »

Léo : « Oui, Motacilla flava… »

94-2-21-bergeronnette-printanniere 94-2-22-bergeronnette-printanniere
94-2-23-bergeronnette-printanniere 94-2-24-bergeronnette-printanniere
94-2-25-bergeronnette-printanniere 94-2-26-bergeronnette-printanniere
94-2-27-bergeronnette-printanniere 94-2-28-bergeronnette-printanniere

Max : « Elle fait sa toilette 🙂 »

Léo : « Elle se lisse les plumes 🙂 »

Le chevalier : « Mes petizours… »

Max : « Mon bonome 🙂 »

Léo : « Rhoooo… »

Max : « Bonome, je crois que Léo fait un malaise… »

Le chevalier : « Regarde Maxou ! »

94-2-29-chevalier-sylvain 94-2-30-chevalier-sylvain
94-2-31-chevalier-sylvain 94-2-32-chevalier-sylvain

Max : « Rholala ! »

Léo : « Rhoooo la chance ! »

Max : « Bonome ? C’est lui ? »

Léo : « Le chevalier sylvain… Tringa glareola, Scolopacidés. »

Max : « Le sixième chevalier ! La chance ! »

Léo : « On a vu les six chevaliers fréquents de France ! Et cinq juste ici ! Rholala… Fotoe-le encore chevalier. On s’en fiche si les lecteurs de Max disent qu’on met trop de fotos. Un chevalier sylvain, c’est pas tous les jours… »

94-2-33-chevalier-sylvain 94-2-34-chevalier-sylvain

Max : « Juste aujourd’hui on a pu observer le ouaf-ouaf, le guignette et maintenant le sylvain :)»

Léo : « Et les dernières fois on a observé le gambette et le culblanc. »

Max : « Si on ajoute les arlequins du Royaume des Chevaliers… »

Léo : « Ça fait 6 espèces de chevaliers ! »

Max : « Qu’est ce que tu regardes bonome ? »

Le chevalier : « … »

94-2-35-avocettes-elegantes 94-2-36-avocettes-elegantes

Max : « Tu restes coi ?… Oulala ! Léo fait vraiment un malaise ! Mais qu’est ce qu’ils ont vu ? … Ah oui, je comprends. Bon, bonome, tu fotoes et après tu fais un massage cardiaque à Léo 🙂 »

Le chevalier prend Léo dans sa main…

Le chevalier : « Léo ? … Mon Léo ? »

Léo : « … les avocettes élégantes… »

Le chevalier : « Oui, il y a des avocettes élégantes 🙂 »

Léo : « C’est vrai ? C’est pas une hallucination ? Il y a vraiment des avocettes élégantes ? »

Max : « Oui Léo, elles sont vraiment là 🙂 Même qu’elles s’approchent 🙂 Tu devrais les regarder. »

94-2-37-avocettes-elegantes 94-2-38-avocettes-elegantes

Léo : « Oui oui, je vais les regarder… Rhoooo… Elles sont belles ! »

94-2-41-avocette-elegante 94-2-42-avocettes-elegantes

Max : « Mais… Léo ! Tu fotoes les Laridés ! »

Léo : « C’est pour reposer mon cœur. »

Max : « Ben oui, les avocettes c’est trop pour toi 🙂 Tu me montres tes fotos ? »

Léo : « Oui, attends… Voilà ! »

94-2-43-des-larides 94-2-44-des-larides

Max : « Elles sont belles tes fotos mon Léo. Tu as réussi à avoir une guifette en vol ! Tu en penses quoi bonome ? »

Léo : « Léo est très doué 🙂 »

Max : « Les avocettes s’approchent ! »

94-2-45-avocette-elegante 94-2-47-avocettes-elegantes 94-2-48-avocettes-elegantes
94-2-50-avocettes-elegantes 94-2-51-avocette-elegante 94-2-52-avocettes-elegantes

Léo : « Recurvirostrata avosetta, Récurvirostridés. »

Max : « Bonome, qu’est ce qu’elles font ici les avocettes ? »

Léo : « Elles sont venues prendre des nouvelles du chevalier 🙂 »

Le chevalier : « 🙂 Je pense plutôt qu’elles sont en migration. »

Max : « Elles reviennent de Charentmaritimie ? »

Le chevalier : « Peut-être… »

94-2-54-des-larides 94-2-55-guifettes-noires

Léo : « Et les guifettes ? Elles sont aussi en migration ? »

Le chevalier : « Peut-être rentrent-elles d’Afrique où elles ont passé l’hiver. »

Max : « Tu les as encore fotoées ? »

Léo : « Oui 🙂 »

Max : « Sacré Léo ! Dis bonome, tu peux fotoer les avocettes s’il te plaît ? »

94-2-56-avocettes-elegantes 94-2-57-avocettes-elegantes

Le chevalier : « Bien sûr Maxou. Tu les aimes beaucoup ces oiseaux 🙂 »

Max : « Ce sont vraiment des beaux zoisos. Et toi aussi tu les aimes. Je crois même que c’est ton zoiso préféré. »

Léo : « Max, le chevalier a pas de zoiso préféré ! »

Max : « Et toi, tous les zoisos c’est ton préféré 🙂 »

Léo : « Oui, tous 🙂 »

Max : « Euh… Regardez tout là-bas. On dirait… »

94-2-58-tadornes-de-belonLéo : « Des tadornes ! Tadorna tadorna, Anatidés ! »

Max : « Rholala ! Mais les surprises s’arrêtent jamais ici ! Bonome, tu en avais déjà vus ici ? »

Le chevalier : « Non, jamais. »

Max : « Ils s’approchent ! Ils viennent nous voir ! »

94-2-59-tadornes-de-belon 94-2-60-tadornes-de-belon
94-2-61-tadornes-de-belon 94-2-63-tadorne-de-belon

Léo : « Regardez moi ça ! Les avocettes, des guignettes et un tadorne… »

94-2-64-des-zoisos

Max : « Bonome, je crois qu’on est les petizours les plus chanceux du monde 🙂 »

Léo : « Rhooo oui ! »

Max : « On voit des tas de beaux zoisos… »

Léo : « On se fait gratter le front… »

Max : « On peut chahuter tant qu’on le veut… »

Léo : « On se fait même pas gronder 🙂 »

Le chevalier : « 🙂 Mais il va falloir rentrer quand même… »

Max : « Bonome… »

Léo : « … encore un peu… »

Max : « … pas longtemps… »

Le chevalier : « D’accord 🙂 »

Max : « On regarde les chevaliers… »

Léo : « Il y a des guignettes et un sylvain ! »

94-2-65-chevaliers-guignettes 94-2-66-guignette-et-sylvain 94-2-67-guignette-et-sylvain

Max : « Actitis hypoleucos et Tringa glareola. Bon, on veut bien rentrer maintenant. Mais tu nous fait un câlin en rentrant. Et tu nous lis mon beau livre de zoisos pour nous endormir. »

Le chevalier : « C’est tout ? »

Max : « Euh… Tu nous gratteras le front aussi. Et tu nous borderas… Et tu n’oublieras pas de nous souhaiter bonnuit ! »

Le chevalier : « 🙂 »

Léo : « Regardez les couleurs dues au coucher du soleil. C’est bôôôô ! »

94-2-68-paysage 94-2-69-paysage

Max : « Oh oui alors ! Et de l’autre côté ! »

94-2-70-paysage

Léo : « Rhoooo… »

Le chevalier : « Oui, rhoooo 🙂 Allez, pochez-vous. »

Max : « Tu as vu les belles couleurs des arbres Léo ? »

94-2-71-un-arbre 94-2-72-un-autre-arbre

Léo : « Oui, c’était vraiment une belle journée. »

Max : « Le Royaume des Sternes… »

Léo : « Le Grand Étang… »

Max : « Les avocettes élégantes… »

Léo : « Le chevalier sylvain… »

Max : « Et les belles couleurs… »

Le chevalier : « Voulez-vous profiter du coucher de soleil ? »

Max : « Tu nous le demandes ? »

Léo : « Évidemment qu’on le veut ! »

Le chevalier : « Alors installez-vous. »

94-2-74-les-petizours 94-2-76-les-petizours
94-2-77-les-coucher-de-soleil 94-2-78-le-coucher-de-soleil

Après le coucher du soleil, on est rentrés en silence. Léo s’est endormi pendant la chevauchée. En arrivant à la cabane bonome l’a pas réveillé. Il l’a pris délicatement dans sa main et il est allé le coucher tout de suite. Léo a ronronné dans son sommeil.

On s’est retrouvés tous les deux. C’est plus très fréquent qu’on est que tous les deux. Il a vu dans mes yeux que je voulais pas aller me coucher. Alors il m’a pris sur ses genoux et on a regardé les fotos. C’était juste un prétexte pour faire un gros câlin. Il m’a gratté le front en me parlant des zoisos. Il a même pas besoin d’avoir mon beau livre de zoisos sous les yeux pour me le lire. Il raconte des belles histoires et, comme le vent, il est intarissable. Mais les yeux me piquaient. Alors il m’a couché, m’a gratté le front et m’a souhaité bonnuit.

Je t’embrasse Princesse mais je te dirai pas comment on va 🙂

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.