En souvenir de Chien…

Mardi 6 Septembre, An III

Le chevalier : « Max ! Léo ! Pouvez-vous venir s’il vous plaît ? »

Max : « Oui bonome, on arrive ! »

Léo : « Qu’est ce qu’on peut faire pour toi ? »

Max : « Mais… Tu as les yeux tout rouges… »

Léo : « Tu as pleuré ? »

Le chevalier : « Oui… Un peu… »

Max : « Qu’est ce qu’il t’arrive mon bonome ? »

Léo : « Pourquoi as-tu pleuré ? »

Le chevalier : « Venez, asseyez-vous sur mes genoux… »

Max : « Qu’est ce qu’il se passe ? »

Léo : « Dis nous. »

Le chevalier : « Je ne sais pas comment vous annoncer ça… Chien est mort. »

Max : « Chien est mort ? »

Léo : « Oh non ! Brindille doit être très triste 🙁 »

Le chevalier : « Oui, très… Sa famille aussi. C’était son petit chien d’amour… »

Max : « Bonome, il faut qu’on aille la voir ! »

Léo : « 🙁 »

Max : « Pleure pas mon Léo… »

Léo : « Si 🙁 Je veux pas que Brindille soit triste. Et je veux pas que Chien soit tout mort. C’est pas juste. »

Max : « Mon Léo… Bonome, toi aussi tu pleures ? »

Le chevalier : « Oui… Je l’aimais beaucoup Chien. Et la peine de Brindille me touche beaucoup. »

Max : « C’est ton amie Brindille, je comprends. Chien aussi était ton ami ? »

Le chevalier : « Oui 🙁 »

Max : « Et on est triste quand un ami est tout mort. C’est normal de pleurer… Bonome, tu le connaissais depuis longtemps ? »

Le chevalier : « Quinze ans… »

Max : « C’était un vieil ami alors… Dis, si tu nous racontais une belle histoire avec Chien ? Je suis sûr que vous avez vécu des tas de belles choses. Raconte nous une histoire s’il te plaît. »

Léo : « Max, Chien est mort et tu veux une histoire. Çavapalatête ? »

Max : « Une belle histoire, un beau souvenir… On l’a pas beaucoup connu nous, mais il avait l’air gentil. Allez bonome, raconte… »

Le chevalier : « Juste une histoire alors. C’était il y a longtemps, Chien était tout jeune. J’aime beaucoup les chiens et je sais comment faire pour qu’ils m’aiment aussi alors nous sommes devenus amis très rapidement. Chaque fois que j’arrivais chez Brindille il me faisait la fête. Selon elle, j’étais, en dehors de la famille, la personne qu’il fêtait le plus. Il faut dire que je lui rendais bien 🙂 Ce jour là il était particulièrement affectueux. Je m’étais assis sur la chauffeuse – un fauteuil bas et inconfortable – pour discuter avec Brindille. Chien s’était assis à mes pieds pour que je le caresse. Il savait parfaitement faire comprendre ce qu’il voulait. Alors, tout en discutant, je lui massais les épaules et, chaque fois que je m’arrêtais, il se retournait et me demandait de recommencer. Et je lui massais de nouveau les épaules. Mais ça ne lui suffisait pas et il a décidé de monter s’installer sur mes genoux pour avoir encore plus de caresses. »

Max : « Tu l’as laissé faire ? »

Le chevalier : « Ben oui 🙂 »

Max : « Ça ne m’étonne pas de toi ça 🙂 Donc tu discutais avec Chien sur tes genoux tout en le caressant… »

Le chevalier : « C’est ça. Mais il voulait me montrer sa reconnaissance et il s’est retourné pour me lécher le visage. Et il m’a léché juste au moment ou j’ouvrais la bouche pour parler 🙂 »

Max : « 🙂 »

Le chevalier : « C’est le seul chien que j’ai embrassé à pleine bouche 😀 »

Max : « Pouah !!! »

Le chevalier : « Je lui ai expliqué que je l’aimais beaucoup mais que notre amour n’irait quand même pas jusque là 🙂 »

Max : « T’es trop bête ! »

Léo : « Chevalier, comment tu fais pour rigoler malgré ta peine ? »

Le chevalier : « La vie continue tu sais. Il va me manquer. Il va surtout énormément manquer à Brindille. »

Max : « Elle doit être inconsolable. On ira la voir ? »

Le chevalier : « Nous irons, c’est promis. »

Max : « On lui grattera le front. »

Le chevalier : « Oui, elle appréciera. Mon Léo, tu sais que j’ai pleuré et je pleurerai encore. Mais ce souvenir est drôle. J’ai des tas de beaux souvenirs avec Brindille et Chien alors si je pense à une histoire rigolote je rigole… »

Max : « De toutes façons, c’est pas que triste. Moi, je suis sûr que Chien est avec Tante Yvonne et le vent. Il vont bien s’entendre tous les trois. Et il attend Brindille mais il est pas pressé de la revoir. Il a le temps maintenant. Et puis, même si on le verra plus, il continuera à aimer Brindille, sa famille, et toi aussi bonome. Chien, il est au paradis des chiens et il veut pas qu’on soit tristes. Il veut qu’on rigole quand on pense à lui parce qu’on rigolait quand on était avec lui. »

Le chevalier : « 🙂 Sauf quand on le grondait parce qu’il avait volé un poulet… »

Max : « Il volait des poulets ? »

Le chevalier : « Seulement quand il en avait l’occasion 🙂 En fait, il volait toute la nourriture qui était à sa portée. Il ne pensait qu’à manger et à aller se promener. »

Max : « Bonome, je crois que je me serais vraiment bien entendu avec lui 🙂 Il aimait le chocolat ? »

Le chevalier : « Oui, mais il aimait tout ce qui se mange. »

Léo : « Brindille doit être vraiment triste ;( »

Le chevalier : « Vous pouvez lui envoyer un message par Pigeon-Express, ça lui fera plaisir. Elle va être triste longtemps, puis de moins en moins, et ensuite il ne restera que les bons souvenirs. »

Léo : « Elle va guérir vite ? »

Le chevalier : « Je ne sais pas mon Léo. Elle ne guérira jamais tout à fait… Mais elle est forte, et puis… »

Léo : « Et puis ? »

Le chevalier : « Et puis elle sait que deux petizours pensent à elle. Ça ne remplace pas Chien mais ça lui est précieux, j’en suis sûr. Allez vous débarbouiller et je vais vous coucher. »

Léo : « Tu nous feras un câlin ? »

Le chevalier : « Oui, moi aussi j’en ai besoin. Et on pleurera tous les trois… »

En souvenir de Chien… Pour Brindille…

dsc_0002

Un petit mot de Brindille…

Bonjour Max, moi aussi je vais dire quelques mots à propos de Chien. Il est parti au paradis des chiens ce mardi et je suis toute triste sans lui 🙁

Que dire de Chien ? C’était  un gourmand,  théoriquement de la famille des carnassiers (Canidae), mais qui aimait lécher les pots de yaourt, de tarama, croquer les courgettes et carottes crues, les grains de raisin et bouts de pommes ou les spaghettis ! 🙂 Le barbecue était un endroit fort apprécié aussi 🙂

C’était un petit curieux qui suivait le trajet de l’aspirateur, fouillait dans les sacs à mains laissés par terre, et même l’intérieur de la machine à laver 🙂

barbecue-scott photo0402

C’était un joueur qui aimait planter son museau dans la neige, jouer avec une petite pomme de terre, une tomate cerise 🙂 ou bien partir discrètement avec une télécommande, un pyjama, un chausson ou un exposé d’histoire dans la gueule… Surtout lorsqu’il était petit et qu’il avait mal aux dents ! un jour, il a même mordu le pneu de la voiture tellement ses dents de lait le faisaient souffrir 🙂

C’était aussi un coquin, qui a déterré de nombreux oignons de tulipes et des plantes… Sans doute voulait-il jardiner à sa façon ?

n679172768_168972_6608 MINOLTA DIGITAL CAMERA

Et c’était enfin un chien extrêmement câlin et gentil. Lors de ses promenades dans le jardin, le nez au sol à renifler les hérissons, les souris qui passaient par là, il ne chassait jamais les zoisos. Certains, perchés juste au dessus de sa tête, le regardaient passer sans crainte.

dsc_0008 dsc_0155

On m’a envoyé une prière « le paradis des chiens »… Alors je me dis que Chien a été très courageux malgré ses ennuis de santé, et qu’il me voit, du paradis des chiens, et ça me console un peu 🙂

Je vous gratouille le front à toi et Léo. Prenez soin du chevalier 🙂

« Chien, c’était un sacré coquin ! » Max

Continuer la promenade

Une réflexion sur « En souvenir de Chien… »

  1. Merci Max et Léo vous êtes vraiment très gentils, je vous gratouille le front à tous deux 🙂
    Votre amitié m’est précieuse à tous les trois 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.