72 suite – Le Royaume des Grèbes

Le chevalier : « Voilà, nous sommes arrivés au Royaume des Grèbes. »

Max : « Mais Brindille est pas là 🙁 »

Le chevalier : « Non Max. Elle devait rentrer chez elle. »

Max : « Tu aurais dû la kidnapper. »

Le chevalier : « Tu étais sérieux quand tu parlais de la kidnapper ? »

Max : « Ben oui. Elle est gentille. Elle aurait pu rester avec nous. Il y assez de place pour elle dans ta cabane. »

Le chevalier : « Elle reviendra Maxou, sans que j’aie besoin de l’enlever. »

Léo : « C’est vrai ? Elle reviendra ? »

Le chevalier : « Oui mon Léo. J’ai bien vu que tu avais bien aimé qu’elle te gratte le front 🙂 Bon, on papote ou on va aux zoisos ? »

Max : « On va aux zoisos mais c’est moins drôle sans Brindille 🙁 »

Le chevalier : « Merci pour moi. »

Léo : « Tu grattes pas le front pareil 🙂 »

Le chevalier : « Je ne parle plus à des petizours qui ronronnent avec la première venue. »

Léo : « Brindille est pas la première venue 🙁 »

Max : « Bon, d’accord, on t’embête plus avec Brindille mais tu promets qu’elle reviendra. »

Le chevalier : « Ça, je vous le promets. »

Léo : « On y va alors ? »

Le chevalier : « Vous ronchonniez tellement que vous n’avez pas vu que nous sommes déjà au bord de l’étang. Regardez les chipeaux. »

72 59 Canard chipeau 72 60 Canard chipeau
72 61 Canard chipeau 72 62 Canard chipeau

Léo : « Anas strepera, Anatidés. C’est vraiment un beau canard. Tu as vu, quand il est de face et tout mouillé, il est tout brillant. On dirait qu’il est en porcelaine. »

Max : « Dis bonome, on voit souvent les mêmes zoisos. Tu en as vu d’autres ici ? Des rares qui ont rien à faire là ? »

Le chevalier : « Des oiseaux rares ? Ici ? »

Max : « Oui, je suis sûr que tu en as déjà vu. Tu veux bien nous dire ? »

Léo : « Oui chevalier, s’il te plaît. »

Le chevalier : « Je ne sais pas si ce sont des oiseaux rares mais il y a deux canards qui m’ont marqué ici. Deux belles rencontres. »

Léo : « Raconte-nous 🙂 »

Le chevalier : « La première de ces deux rencontres a eu lieu le 24 novembre de l’an I. Je connaissais ce Royaume depuis peu. Le temps était gris. Je marchais depuis longtemps déjà sans rien voir d’exceptionnel. Puis, avec le manque de lumière, je savais que mes photographies ne seraient pas très belles. J’étais content d’être là mais j’étais un peu déçu. Et puis j’ai aperçu un canard, un peu loin. Et j’ai attendu qu’il s’approche. »

Max : « C’était qui ce canard ? »

Le chevalier : « Regardez, j’ai les photos dans mon ordinateur. »

Léo : « Tu avais ton ordinateur dans ton sac ? »

Le chevalier : « Comme souvent mon Léo. Tenez, regardez. »

Anatidés Somateria mollissima (Eider à Duvet) 160670 Anatidés Somateria mollissima (Eider à Duvet) 160674

Max : « Il est tout noir ! C’est le vilain petit canard ? »

Léo : « Il est pas vilain. Il est très beau. Son bec est tout pointu et bien dans le prolongement de sa tête. Et on dirait qu’il a des plumes sur la base du bec. »

Max : « Et on dirait qu’il a les yeux bridés. C’est un canard asiatique ? »

Le chevalier : « 🙂 J’ai voulu en faire mon serviteur afin qu’il soit un canard laquais 🙂 »

Max : « Quand Brindille est là tu fais pas des blagues pas drôles comme ça. Juste pour ça il faut la kidnapper. »

Léo : « Il a pas tout à fait tort 🙂 Mais tu nous as toujours pas dit qui c’est ce canard. »

Le chevalier : « Tu ne l’as pas reconnu mon Léo ? Moi, j’ai émis une hypothèse dès que je l’ai vu mais je n’arrivais pas à y croire. C’était trop surprenant. J’ai bien vérifié ensuite. J’étais tellement surpris de l’avoir vu ici que j’ai demandé confirmation de ma détermination cet été au spécialiste en oiseaux. Et c’est bien un eider à duvet Somateria mollisima. »

Max : « Un eider à duvet ? Je connais pas l’eider à duvet. »

Léo : « Moi non plus. Je me souviens même pas l’avoir vu dans le beau livre de Max. »

Le chevalier : « Pourtant il y est Léo. Mais tu ne t’es sûrement pas attardé dessus. Normalement il n’est visible que sur les côtes du nord de l’Europe, tout autour de la Scandinavie, où il niche. L’hiver, certains viennent sur les côtes du nord de la France, jusqu’en Bretagne. »

Max : « Mais c’est pas la côte ici. On est à 300 km de la mer. Qu’est ce qu’il faisait ici ? »

Le chevalier : « Je me pose encore la question. Il a dû se tromper de route. Ou alors il se reposait en chemin. »

Max : « Bonome, quand on vient de Scandinavie et qu’on va en Bretagne on passe pas par le Royaume des Grèbes. C’est pas du tout la route. Il avait oublié de tourner à droite à la troisième intersection ? »

Le chevalier : « 🙂 Oui, il avait raté la sortie vers Brest 🙂 Plus sérieusement, il y a des petites populations sur la côte à la frontière franco-italienne. »

Max : « Pour ceux qui préfèrent la Méditerranée ? »

Le chevalier : « Oui Maxou. »

Léo : « Tu as vu un eider à duvet alors… Rhoooo la chance… »

Max : « Et tu as vu qui d’autre ? Tu as dit que tu avais fait deux belles rencontres ? C’est qui le deuxième canard ? »

Le chevalier : « C’était le 23 mars de l’an II. Il faisait très beau, le ciel était bien bleu et la température était très douce. J’avais fotoé des fuligules morillons en train de ploufer. Et c’est ce jour là que j’ai vu la parade des grébus pour la première fois. J’allais rentrer quand j’ai décidé de faire une halte en chemin. »

Léo : « Tu avais pas envie de rentrer 🙂 »

Le chevalier : « Je suis comme vous : je n’ai jamais envie de rentrer 🙂 Et c’est là que je l’ai vu. Au même endroit que l’eider à duvet. »

Léo : « Tu nous le montres s’il te plaît ? »

Anatidés Netta rufina (Nette rousse) 1260135 Anatidés Netta rufina (Nette rousse) 1260146
Anatidés Netta rufina (Nette rousse) 1260156 Anatidés Netta rufina (Nette rousse) 1260157
Anatidés Netta rufina (Nette rousse) 1260159 Anatidés Netta rufina (Nette rousse) 1260160
Anatidés Netta rufina (Nette rousse) 1260172 Anatidés Netta rufina (Nette rousse) 1260173

Léo : « Rhoooo… Ça c’est un beau canard… La chance… Rholala… et tu l’as vu s’étirer les ailes et s’envoler. Rhooo la chance ! »

Max : « C’est qui ce canard ? Il est tout ébouriffé sur la tête ! Tu aurais pu lui laisser le temps de se repeigner avant de le fotoer quand même. »

Le chevalier : « 🙂 C’est une nette rousse mâle, Netta rufina. »

Max : « Et vous vous êtes revus après ? »

Le chevalier : « Non Maxou. Ce fut notre seule rencontre. »

Léo : « Tu as vu combien d’espèces de canards ? »

Le chevalier : « Seulement deux de plus que vous 🙂 »

Léo : « Tu veux bien qu’on fasse la liste s’il te plaît. »

Le chevalier : « Si tu veux Léo. Alors, commençons par les canards de surface : Le colvert, le chipeau, le pilet… le souchet, le siffleur, la sarcelle d’hiver, la sarcelle à collier… Je crois que c’est tout pour les canards de surface. »

Léo : « Ça fait 7 espèces 🙂 »

Max : « Et les ploufeurs ? »

Le chevalier : « Le fuligule milouin, le morillon, la nette rousse… »

Max : « Nous on l’a pas vue. Il faut pas la compter pour le moment. »

Le chevalier : « Alors il y a les fuligules milouins et morillons. »

Max : « C’est tout ? »

Léo : « Et il y a le canard mandarin aussi. 10 espèces de canards au total. 12 pour toi. On connaît bien les canards alors. Rholala… »

Max : « Bon, maintenant tu ranges ton ordinateur et on va voir des vrais zoisos. Allez, range moi tout ça. »

Le chevalier : « Il y a des fuligules milouins qui dorment sur l’étang. Voulez-vous aller les voir ? »

Max : « Ben oui. On est des naturalistes et on est en inspection alors on va voir ! Allez, en route ! »

72 63 Fuligules milouins 72 64 Fuligules milouins

Léo : « Parlez doucement, il faut pas les réveiller. Les fuligules morillons s’appellent Aythya ferina, et ce sont des Anatidés. »

Max : « Tu peux arrêter de frimer, Léo. Brindille est plus là. »

Léo : « Je sais bien. Je frime pas, je révise. C’est en répétant qu’on apprend. Alors je répète. Comme ça si Princesse contrôle ma formation j’aurai pas l’air bête. Et toi non plus. »

Max : « Bonome, pourquoi elle vient pas avec nous Princesse ? Brindille est venue, elle. »

Le chevalier : « Je ne sais pas Maxou. Je sais bien que ça te ferait plaisir mais je ne peux pas la forcer. Et puis tu sais bien qu’une princesse ne se promène pas sur des chemins boueux. Ses beaux vêtements seraient tout crottés. Venez mes petizours. Allons à l’observatoire. »

72 65 Des zoisos

Max : « Il y a pas des zoisos 🙁 »

Léo : « Ben… Et les mouettes qui rigolent et les cormorans ? »

Max : « On en voit tout le temps. Et ils sont loin. On les voit même pas bien. Bonome, emmène nous le long de l’étang. On les verra mieux. »

Le chevalier : « D’accord Maxou. Mais tu n’as pas fait attention à ce qu’a dit Léo. »

Max : « Qu’est ce qu’il a dit ? »

Le chevalier : « Si j’ai bien compris, il apprend bien ses leçons pour montrer à Princesse que tu le formes bien. »

Max : « C’est vrai Léo ? »

Léo : « Ben oui 🙂 Et aussi parce que j’aime beaucoup les zoisos. Mais je voudrais pas que Princesse pense que tu fais pas bien ta mission. »

Max : « Alors tu révises pour que je sois un bon formateur ? Merci mon Léo 🙂 »

Léo : « Regardez les mouettes qui rigolent, Chroicocephalus ridibundus, Laridés. Elles se grattent le ventre avec leur bec 🙂 »

72 66 Mouettes rieuses 72 67 Mouettes rieuses

Max : « Certaines ont déjà leur capuchon brun chocolat. Miam le chocolat 🙂 »

Léo : « D’autres ont la tête à peine grise et d’autres encore ont la tête toute blanche. C’est bizarre qu’elles aient déjà leur tête nuptiale. C’est même pas encore le printemps. »

Le chevalier : « La période durant laquelle elles ont la tête blanche est assez courte en effet. Quelques semaines… A peine une saison. »

Max : « Bonome, pourquoi on en voit plus l’hiver ? Elles migrent les mouettes qui rigolent ? »

Le chevalier : « Ce n’est pas vraiment une migration. On parle plutôt d’erratisme hivernal. »

Max : « Erratisme hivernal ?! Encore un mot compliqué que personne connaît. Tu expliques simplement s’il te plaît. »

Le chevalier : « Avec des mots simples… Les mouettes rieuses se déplacent l’hiver. Elles quittent les côtes pour éviter les rigueurs de l’hiver. Mais elles ne se rendent pas en un lieu précis. Elles n’ont pas de zone d’hivernage à proprement parler. Elles se déplacent vers l’intérieur des terres. Certaines viennent ici, d’autres vont là-bas… Et celles que nous avons sous les yeux se sont peut être déplacées au cours de l’hiver. »

Max : « En gros, elles se baladent pendant l’hiver. »

Le chevalier : « C’est ça 🙂 »

Max : « C’est pas la mouette qui rigole alors mais la mouette qui se balade. Heureusement que Léo sait pas l’imiter celle-là. »

Léo : « Si je sais 🙂 Écoute ! »

Le chevalier : « Bravo Léo ! Tu l’imites à merveille ! »

Max : « Bravo Léo ! Bravo Léo ! On voit que c’est pas toi qui passes ses journées avec lui ! Pfff… Je t’interdis d’imiter la mouette qui rigole pendant ton sommeil ! »

Léo : « Oui Maxou. Je sais. Il faut plus que je sifflote quand je dors. On regarde les cormorans ? Chevalier, tu peux les fotoer s’il te plaît ? »

Léo : « Montre moi… Oui… C’est bien ce que j’avais vu de loin… Ils ont des plumes blanches sur le cou et la tête. Et une tâche blanche sur la cuisse. C’est le plumage nuptial ? »

72 68 Grands cormorans 72 69 Des zoisos

Le chevalier : « Oui Léo. C’est le plumage lors de la nidification. »

Max : « C’est rigolo les zoisos. La mouette qui rigole est blanche et elle met du noir sur sa tête pour la parade. Et le grand cormoran est foncé et il met du blanc pour la nidification 🙂 »

Le chevalier : « Bon, il va falloir rentrer maintenant. »

Léo : « A cause des copies à corriger ? »

Le chevalier : « Il faut bien le faire… »

Max : « Tu n’aimes pas corriger des copies ? »

Le chevalier : « Si, mais le problème est leur nombre. Je ne peux malheureusement pas consacrer le temps que j’aimerais à chacune d’elles. Ou alors il faudrait que j’y passe tout mon temps et alors adieu les inspections. »

Max : « Non bonome. Ça te fait du bien. Tu as besoin de prendre l’air. Tu ne supportes pas de rester enfermé tout le temps. Tu as besoin de marcher. C’est toi qui m’as dit que le docteur te l’avait conseillé il y a longtemps. Tu dois marcher dans la nature. Et puis c’est ta mission. C’est Princesse qui te l’a confiée et tu dois l’accomplir. »

Le chevalier : « Bien sûr Max. Allez, rentrons. »

Léo : « On s’arrêtera quand même aux observatoires ? »

Le chevalier : « Comme toujours 🙂 »

Léo : « Il y a une foulque et elle est sage 🙂 »

72 71 Foulque macroule 72 72 Foulque macroule
72 73 Foulque macroule 72 74 Foulque macroule

Max : « Elle se nourrit. »

Léo : « C’est rigolo, on la voit sous l’eau. Elle est très claire l’eau. »

Max : « Bon, bonome, on va pas rester là des heures à regarder une foulque. Allez on rentre. »

72 77 Fin

Max : « Dis bonome, Léo et moi on est très fatigués après cette longue inspection. Tu veux pas nous coucher avant de te lancer dans tes corrections ? »

Léo : « Oui, s’il te plaît. Et tu nous grattes le front. »

Le chevalier : « Comme Brindille ? »

Léo : « C’est pas toi qui fais comme Brindille, c’est elle qui t’a copié. »

Le chevalier : « 🙂 D’accord. »

Max : « Et on fait un gros câlin avant. »

Le chevalier : « Câlin, gratouillis… et dodo. »

Léo : « Oui 🙂 »

Le chevalier : « Bonne nuit mes petizours. Faites de beaux rêves. »

Continuer la promenade

2 réflexions au sujet de « 72 suite – Le Royaume des Grèbes »

  1. Bonjour Brindille,
    je vais pas répondre à ta question dans les commentaires. Non non non !
    Tu sais ce qu’on va faire ? On demandera à bonome de nous expliquer tout ça pendant notre prochaine promenade tous ensemble. Léo est d’accord. On fera une pause, assis par terre, et tu nous gratteras le front. Bonome sera content. Il aime bien parler des zoisos pendant des heures. Il se croit intéressant 🙂
    Moi aussi je te gratte le front 🙂
    PS : Bonome t’enverra un message par Pigeon Express pour convenir d’un rendez-vous. Moi j’ai renoncé au Service de Messagerie Scargotique (SMS) : c’est trop compliqué de régler les escargots 🙁

  2. Bonjour Max, c’est avec plaisir que je reviendrai me promener dans les Royaumes avec toi et Léo si vous m’invitez 🙂
    Je me demande pourquoi il y a des canards ploufeurs et d’autres pas ploufeurs (canards de surface) Est-ce que les canards de surface sont pas ploufeurs parce qu’ils sont arrivés en retard au cours de natation ? Il ne faudrait pas organiser un cours de rattrapage pour eux ?
    Et je suppose qu’ils ne mangent pas la même chose selon qu’ils ploufent ou pas ?
    Peux-tu demander au chevalier s’il te plait ?
    Je vous gratte le front à tous deux 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.