63 – Le Royaume des Grèbes

Mardi 22 Décembre, An II

Max : « Bonome, je peux te parler s’il te plaît ? »

Le chevalier : « Bien sûr Maxou. Que t’arrive t-il ? »

Max : « Tu sais que j’aime beaucoup Léo et que je suis très content qu’il soit resté avec nous. »

Le chevalier : « Oui mais tu n’es pas toujours très gentil avec lui. »

Max : « Je sais pourquoi tu dis ça. Mais je lui ai demandé pardon pour avoir dit que c’était lui qui avait voulu aller jouer au lieu de tout nettoyer. Et puis parce que je moque parfois de lui. Mais il m’en veut pas. Il dit que je suis bête parfois et il a bien raison. »

Le chevalier : « Oui, il a raison 🙂 Bon, que voulais-tu ? »

Max : « Ben, depuis qu’il est là, on est plus jamais seuls tous les deux. J’aime bien qu’il soit avec nous mais j’aime bien aussi qu’on soit tous les deux, comme avant. Juste un peu. »

Le chevalier : « Je comprends. Que proposes-tu ? »

Max : « Tu veux pas qu’on fasse une inspection sans Léo ? Juste une. »

Le chevalier : « Mais que va dire Léo ? »

Max : « On peut lui en parler et voir ce qu’il en pense. Tu veux bien ? »

Le chevalier : « Je veux bien que tu lui demandes mais je ne veux pas qu’il soit triste. »

Max : « Moi non plus. On va voir ce qu’il va dire … Léo, tu peux venir s’il te plaît ? »

Léo : « J’arrive … Oui ? Que se passe-t-il ? »

Max : « Ben voilà, j’aimerais bien être un peu tout seul avec mon bonome. Tu nous en voudrais si on allait faire une inspection que tous les deux ? »

Léo : « Sans moi ? Vous voulez plus de moi ? »

Max : « Mais si on veut de toi. Et on veut pas aller sans toi, mais que tous les deux. »

Léo : « Pas sans moi mais que tous les deux … Si vous allez que tous les deux, vous y allez sans moi 🙁 »

Max : « Oui mais on veut encore de toi. C’est juste aujourd’hui. »

Léo : « D’accord. Je veux bien. Mais qu’est ce que je vais faire moi, pendant ce temps ? »

Max : « Tu veux bien ? Tu nous en veux pas ? »

Léo : « Non, je comprends. Je suis d’accord si tu me laisses le beau livre de zoisos et si le chevalier me prête son ordinateur. Comme ça je pourrai lire ton blog. »

Le chevalier : « Parce que tu ne l’as jamais lu ? Max, tu n’as jamais montré ton blog à Léo ? »

Max : « Un peu, quelques extraits … Mais je peux pas lui faire lire, il faut que je le grave. Et comme tu me laisses pas souvent l’ordinateur … »

Le chevalier : « D’accord. Alors Léo tu restes là avec le livre et l’ordinateur. Veux-tu quelque chose d’autre ? »

Léo : « Oui, du chocolat 🙂 »

Le chevalier : « 🙂 Bon, Maxou, va te préparer pendant que j’installe Léo. »

Max : « J’arrive ! »

Le chevalier : « Léo, te voilà installé ! As-tu tout ce que tu veux ? »

Léo : « Il manque le livre de zoisos 🙁 »

Le chevalier : « Oups, je l’ai oublié. Pardon petit Léo. Je vais te le chercher. »

63 02 Léo

Max : « Voilà ! Je suis prêt ! »

Le chevalier : « A tout à l’heure Léo. »

Léo : « Mmmm … Vous êtes encore là ? »

63 01 Léo

Je m’en voulais un peu d’avoir laissé Léo tout seul dans la cabane. Mais, en même temps, j’avais envie d’être un peu tout seul avec mon bonome. Comme avant.

Bon, on a tout chevauché et on est arrivés au Royaume des Grèbes. On le connaît bien ce Royaume mais il faut quand même l’inspecter régulièrement pour voir si tout s’y passe bien. 

Elle commençait mal cette inspection : on voyait rien du tout. J’espérais que les zanimos nous en voulaient pas d’être venus sans Léo 🙁 Et puis on a vu un cygne tuberculé (Cygnus olor, Anatidés).

63 03 Cygne tuberculé 63 04 Cygne tuberculé
63 05 Cygne tuberculé 63 06 Cygne tuberculé

Son plumage est pas tout blanc et son bec est pas bien orangé. Il est un peu grisâtre. C’est normal pour un juvénile. Il est né ce printemps ce cygne. Ce qui est bizarre c’est qu’il soit tout seul. Normalement les juvéniles restent avec leurs parents … Peut être qu’il a voulu faire une petite promenade tout seul. C’est comme les ados des zoms. Ils veulent toujours être indépendants 🙂

Et puis on a vu un couple de canards colverts (Anas platyrhynchos, Anatidés). Ils ressemblaient beaucoup au couple de la dernière fois. Tu te souviens Princesse ? Ceux qui étaient à contre-jour et qui se sont envolés sans qu’on puisse les fotoer ?

63 07 Canard colvert femelle 63 08 Canard colvert mâle

J’aime beaucoup les canards colverts mais je les connais depuis ma toute première sortie au Royaume des Mandarins. C’est pas rigolo de voir que des colverts 🙁

Alors bonome m’a emmené à un observatoire. Il y a parfois de beaux zoisos tout proches mais souvent, ils sont tout là-bas, sur la pointe de terre. C’était le cas. Ils étaient tout là-bas les zoisos. Heureusement qu’il a un zoom bonome 🙂 63 09 Des zoisos

On a pu voir un héron cendré (Ardea cinerea, Ardéidés), des grands cormorans (Phalacrocorax carbo, Phalacrocoracidés), des mouettes qui rigolent (Chroicocephalus ridibundus, Laridés) et une poule-d’eau (Galinulla chloropus, Rallidés). Oui oui ! Il y a une poule-d’eau sur la foto. Regarde bien Princesse ! Tu la vois ?

En sortant de l’observatoire, on a vu un roitelet huppé (Regulus regulus, Régulidés). On le voit souvent à cet endroit. Il doit habiter là. On l’a vu mais il se cachait tout le temps. Hop ! Derrière la branche ! Du coup, on a pas réussi à le fotoer. Bonome l’a grondé un peu parce qu’il voulait pas se montrer à son petitours. Lui, il s’en ficherait bien de pas voir de zoisos, mais il aime bien nous faire plaisir et nous montrer des zoisos.

Et puis on a avancé un peu. Bonome s’est arrêté parce que, à cet endroit, on voit parfois un rougegorge familier ou des pics verts. Alors on a bien observé et on a vu ça :

63 10 Le renard roux 63 11 Le renard roux
63 12 Le renard roux 63 13 Le renard roux
63 14 Le renard roux 63 15 Le renard roux

Max : « Bonome ! Regarde le renard roux (Vulpes vulpes, Canidés) ! Qu’est ce qu’il est beau ! Rholala ! Il est tout près ! Tu le fotoes bien. On le montrera à Léo. »

Le chevalier : « Chut ! »

Max : « Oh, il s’est sauvé ! Il a eu peur de nous tu crois ? »

Le chevalier : « Oui Maxou. Les renards sont très craintifs. Ils se sauvent toujours. C’est très difficile de les approcher. Nous avons eu de la chance de le voir de si près. »

Max : « Et Léo n’est même pas là 🙁 Je m’en veux. On aurait pas dû le laisser tout seul. »

Le chevalier : « C’était ton idée petitours. Mais ne t’inquiète pas. Je suis certain qu’il ne t’en voudra pas. »

Max : « Ben oui, mais il aura pas vu le renard lui 🙁 Il aime tellement les zanimos … »

Le chevalier : « Nous lui montrerons les photographies. »

Max : « C’est pas pareil, tu sais bien. Pfff … C’est ma faute. »

Le chevalier : « Allez Maxou, reprenons notre inspection. »

On est allés à un autre observatoire. Mais j’étais triste parce que, à cause de moi, Léo a pas vu le renard. Alors, en chemin, je voyais rien du tout. Bonome voyait bien que j’étais triste et il me grattait le front gentiment. Et puis, il m’a montré les beaux zoisos au loin.

63 16 Des zoisos 63 17 Des zoisos

On a d’abord observé les fuligule milouins (Aythya ferina, Anatidés) puis des zoisos tout mélangés. Il y avait les même que tout à l’heure avec des fuligules morillons (Aythya fuligula, Anatidés).

Juste au pied de l’observatoire, il y avait un grébou (Tachybaptus ruficollis, Podicipédidés). Il ploufait pour se nourrir alors bonome a essayé de faire des fotos de ploufage. Il adore ça. Il pourrait rester des heures à faire ce genre de fotos.

63 18 Grèbe castagneux 63 19 Grèbe castagneux

Il aurait pu rester là pendant des heures aussi mais moi, je m’ennuyais un peu à force. Je préfère qu’on se promène parce qu’on a plus de chances de voir des belles choses en changeant d’endroits de temps en temps. Alors j’ai ronchonné un peu. Mais bonome m’a montré une jolie scène.

63 20 Un héron cendré 63 21 Un héron cendré
63 22 Un héron cendré 63 23 Un héron cendré
63 24 Des zoisos 63 25 Des zoisos

Un héron cendré (Ardea cinerea, Ardéidés) s’était envolé pour aller se poser parmi les autres zoisos. En arrivant, il a fait peur aux Laridés qui se sont envolés. Il s’est posé et les autres zoisos se sont re-posés à côté de lui. Puis tout est redevenu calme et bonome a accepté de reprendre la balade.

On voyait pas grand chose jusqu’à ce que j’entende un rougegorge familier (Erithacus rubecula, Muscicapidés). Bonome l’a repéré tout de suite. C’est dommage que Léo ne soit pas là. J’aurais bien aimé qu’il l’imite. Il imite très bien les zoisos.

63 26 Un rougegorge familier 63 27 Un rougegorge familier

Et à un autre observatoire on a pu observer une morillonne. La morillonne c’est la femelle du fuligule morillon. Ça existe même pas comme mot mais c’est le surnom qu’on lui a donné entre nous.

63 28 Fuligule morillon femelle 63 29 Fuligule morillon femelle

Elle aussi a de beaux yeux jaunes. Et une petite huppe sur l’arrière de la tête. La huppe est toujours plus courte que celle du mâle. C’est parce que les femelles sont toujours plus discrètes. Elles sont pas frimeuses comme les mâles 🙂 Puisqu’on parle du mâle, on voici un. Lui aussi ploufait pour se nourrir.

63 30 Fuligule morillon mâle 63 31 Fuligule morillon mâle

Puis un grébu (Podiceps cristatus, Podicipédidés) est venu se nourrir lui aussi.

63 32 Grèbe huppé 63 33 Grèbe huppé
63 34 Grèbe huppé 63 35 Grèbe huppé

Il doit y avoir des tas et des tas de petits zanimos dans les étangs parce qu’il y a des tas de prédateurs. Les grébus, les grébous, les hérons cendrés, les grands cormorans … Ils mangent tous des poissons, des amphibiens, des larves d’insectes … Et ils mangent beaucoup. Il en faut des proies pour nourrir tout ça. Et puis, les canards ploufeurs se nourrissent de Gastéropodes. Il en faut beaucoup aussi. Je crois que je vais demander à bonome de m’apprendre à nager pour aller explorer sous l’eau et voir tous les zanimos aquatiques. Avec Léo on sera des petizours ploufeurs 🙂

Au loin, il y avait une femelle milouin. Bonome l’a fotoé parce qu’elle était en train de s’étirer les pattes. C’était rigolo 🙂

63 36 Fuligule milouin femelle 63 37 Fuligule milouin femelle

Les zanimos ça fait sa toilette, ça s’étire, ça se gratte, ça baille … J’aime bien les voir quand il font tout ça 🙂 Parce que, quand ils font rien, c’est pas rigolo.

Et puis après, il fallait rentrer. Bonome avait du travail pour la schola et puis je m’en voulais d’avoir laissé Léo tout seul même si il lisait mon blog en mangeant du chocolat. Plus jamais je le laisserai tout seul. J’aime bien quand il est là même si on se chamaille un peu. Je l’aime bien Léo. Merci Princesse de me l’avoir confié. Sur le chemin du retour à notre monture, on a vu des canards chipeaux (Anas strepera, Anatidés).

Bonome les aime beaucoup ces canards. Et je suis d’accord avec lui : ils ont l’air gentils. C’est pas forcément vrai parce qu’un jour, au Royaume des Sternes, on les a vus se chipoter qu’on aurait dit des foulques 🙂 Mais ils ont une bonne tête bien ronde et des grosses joues. Et puis, vus de près, ils ont vraiment des belles couleurs. Enfin, ce sont pas vraiment des couleurs mais il y a des tas de nuances de gris très jolies.

63 40 Canard chipeau mâle 63 41 Canard chipeau mâle
63 42 Canards chipeaux 63 43 Canard chipeau mâle
63 45 Canards chipeaux 63 46 Canards chipeaux

Et puis on est rentrés. En chevauchant, je pensais à Léo. J’étais très déçu qu’il ait pas vu le renard. J’espérais qu’il m’en voudrait pas.

De retour dans la cabane …

63 47 Le retour 63 48 Le retour

Max : « Léo ! Léo ! On a vu un renard roux ! Il était tout près comme ça et j’ai même pas eu peur 🙂 »

Léo : « Un renard roux ? Rhooo la chance ! »

Max : « Tu m’en veux pas ? A cause de moi, tu l’a pas vu toi 🙁 »

Léo : « Ben non, je t’en veux pas. Tu as eu de la chance et je suis content pour toi. »

Max : « Tu es le plus gentil des petizours. »

Léo : « Merci Maxou 🙂 Et puis, tu sais, je suis sûr que le chevalier parle le renard. Il demandera bien aux renards de se montrer pour ses petizours 🙂 Tu le feras chevalier ? »

Le chevalier : « Tu es sûr que je parle le renard ? »

Léo : « Évidemment, mais tu le diras jamais. »

Max : « Tu veux voir les fotos du renard ? »

Léo : « Oh oui ! Montrez les moi s’il vous plait. »

Max : « Tu peux faire bonome ? »

63 49 Le retour

Léo : « Oh ! Qu’il est beau ! Il était tout près ! La chance … »

Le chevalier : « Et toi petit Léo, tu ne t’es pas ennuyé ? »

Léo : « Non, j’ai pas eu le temps. J’ai lu le blog de Max. »

Max : « Il te plaît ? »

Léo : « Il est très beau, vous avez vu des tas de zanimos et j’ai beaucoup appris mais il y a des erreurs. »

Max : « Il y a des erreurs ? Bonome, tu dis des erreurs ? Il y a quoi comme erreurs ? »

Léo : « Ben déjà on dit une foulque macroule. C’est féminin les foulques macroules, même les mâles. »

Max : « Tu savais ça bonome ? Rholala, il est fort ce Léo 🙂 »

Léo : « Et puis le plumage d’éclipse, c’est pas comme le plumage internuptial. Le plumage d’éclipse c’est pendant la mue. Parce que beaucoup de zoisos muent d’un coup. Ils perdent beaucoup de plumes et ils en changent. Le cygne par exemple, et ben il mue. Il perd ses grosses plumes et il peut plus voler pendant ce temps. Chez les espèces qui ont un dimorphisme sexuel, comme les canards souchets, le mâle a des couleurs un peu ternes pendant l’éclipse. »

Max : « Rholala … Tu en connais des choses. Tu entends bonome ? »

Le chevalier : « Oui Max, j’entends et je suis très impressionné 🙂 Y a t-il d’autres erreurs ? »

Léo : « Je sais pas. Je connais pas tout, moi. Il doit bien y en avoir d’autres. »

Le chevalier : « J’en ai peur, malheureusement. »

Max : « Tu peux pas tout connaître mon bonome. Et puis ça peut arriver de dire des erreurs. »

Léo : « Dis chevalier, tu te souviens du zoiso qui t’énervait au Royaume des Chevaliers ? »

Le chevalier : « Oh oui ! Je m’en souviens ! »

Léo : « Je suis pas sûr mais je crois que c’est un combattant varié, Philomachus pugnax, Scolopacidés. »

Le chevalier : « Crois-tu ? »

Léo : « Ben je suis pas sûr. On le voit pas bien sur les fotos et le beau livre de zoisos de Max dit qu’il est occasionnel mais je sais pas ce que ça peut être d’autre. »

Le chevalier : « Mon petit Léo tu m’impressionnes vraiment. J’ai fait le même raisonnement que toi. »

Max : « Pourquoi tu l’avais pas dit ? Tu aurais pu hypothéser quand même ! »

Le chevalier : « Je ne sais pas … En tout cas, bravo petit Léo ! »

Léo : « Merci chevalier 🙂 »

Max : « Dis Léo, tu as même pas mangé ton chocolat. Tu veux bien partager ? »

Léo : « Bien sûr ! »

On a partagé le chocolat tous les trois et on a tout mangé. Miam 🙂 Et puis j’ai fait un câlin à Léo. Il est gentil Léo. Vraiment je l’aime beaucoup. Et puis on a regardé les fotos du jour. Bonome nous grattouillait le front et on s’est endormis petit à petit. Il nous a couchés et a veillé un peu pour être sûr qu’on dormait bien. Il a raison Léo : on a de la chance de voir toutes ces belles choses et surtout d’être avec le chevalier. C’est un grand chevalier bonome et il fait bien sa mission.

Voilà Princesse. Je t’embrasse et ne t’inquiète pas, tout va bien.

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.