48 – Le Royaume des Grèbes avec Léo

Dimanche 18 Octobre, An II

« Bonjour Max, tu es déjà levé et tu es déjà au travail ! »

01 02

« Bonjour bonome. Je me suis levé tôt pour préparer la sortie. »

« Tu prépares la sortie ? »

« Oui, je prépare la sortie. Je dois former cousin Léo alors c’est mieux si je révise et que je me documente. »

« Sur quoi te documentes-tu ? »

« Les Ansériformes. Je voudrais lui montrer les Ansériformes. Mais je suis très embêté. Tu dis que les cygnes, les oies, les bernaches constituent la famille des Anséridés et les canards la famille des Anatidés. Ces deux familles, et peut être d’autres que je ne connais pas, forment l’ordre des Ansériformes. Tu as bien dit ça ? »

« Oui Max. »

« Ben Monsieur Internet dit que les Ansériformes comportent bien plusieurs familles. Mais il dit aussi que les Cygnes, les oies et les bernaches appartiennent eux aussi aux Anatidés mais dans une sous-famille : les Ansérinés. Et les canards formeraient la sous-famille des Anatinés. J’ai regardé mon beau livre de zoisos mais il dit rien du tout. Je sais plus quoi penser moi. Qu’est ce que je vais dire à cousin Léo ? »

« Je comprends le problème. J’ai une encyclopédie de la nature. Elle est un peu ancienne mais nous pouvons regarder ce qu’elle dit. »

03

« Je veux bien parce que là, je suis perdu moi … Alors … L’ordre est subdivisé en deux familles : les Anatidés et les Anhimidés. Je sais pas ce que c’est les Anhimidés … La famille des Anatidés est subdivisée en sous-familles : Ansérinés, Anatinés et Anséranatinés. Bonome, ça va pas du tout ça. Ça m’embrouille encore plus. Monsieur Internet dit que les Anséranatinés sont les Anséranatidés. ILS PEUVENT PAS SE METTRE D’ACCORD ! COMMENT JE FAIS, MOI, POUR COMPRENDRE ! GRRRR !!! »

« Calme petitours, calme 🙂 Nous, on connaît que les Ana-machins et les Anséri-trucs. »

« et les tadornes … »

« Ah oui, ça ne simplifie pas 🙁 »

« Pourquoi ? Ils t’embêtent les Tadornes ? »

« Oui, ils m’embêtent. Bon, disons que les Ansériformes comprennent la famille des Anatidés subdivisée en trois sous-familles : les Ansérinés, les Anatinés et les Tadorninés. Tu veux bien ? »

« C’est pas moi qui décide. Je suis pas un spécialiste de la classification des zoisos. Et si je dis que je suis d’accord, tu as dit des erreurs jusque maintenant. Oulala, c’est très compliqué. Et si on se mettait au tricot ? C’est plus simple le tricot. »

« Non Max. Disons qu’il y a trois sous-familles d’Anatidés qui nous intéressent et tant pis si c’est une erreur. »

« Princesse va nous gronder si c’est une erreur. »

« Tu crois que Princesse connaît les Ansériformes ? »

« Je sais pas. Je sais plus rien. Je vais réveiller cousin Léo, on va aux zoisos et je me ploufe dans l’étang aux brochets. »

« Max je t’interdis de ploufer. Je ne te laisserai pas faire. Allez, va réveiller Léo. »

Bonjour Princesse,

Aujourd’hui c’est la première sortie de Léo et ma première sortie en tant que formateur. Oulala ! En plus je comprends rien aux Ansériformes. Bon, j’ai réveillé Léo. Il a très bien dormi. C’était sa première nuit dans un lit. Il a toujours dormi suspendu à une clé. On s’est vite préparés et on est partis en direction du Royaume des Grèbes. Pendant la chevauchée Léo n’était pas très rassuré. Moi, j’étais stressé et bonome souriait.

En arrivant, j’ai demandé à aller directement à un observatoire bien précis. On y voit toujours des canards. Et puis des grèbes. Souvent des hérons … Et une fois on a vu Martin faire du vol stationnaire et ploufer pour pêcher. Mais ça avait été trop vite. On avait pas pu fotoer. J’aimerais bien voir Martin aujourd’hui, pour le présenter à Léo. C’est notre ami maintenant Martin.

Arrivés à l’observatoire, j’ai laissé Léo prendre son temps pour s’habituer à la beauté. On regardait l’étang en silence.

48 01 Max et Léo 48 02 Max et Léo

Il était rigolo Léo. Il regardait partout. Au début il avait peur et puis, la beauté s’est imposée à lui. Le calme aussi. Alors il s’est détendu et il a souri.

48 03 L'étang

Léo : « Dis Max, tu connais les zoisos ? »

Max : « Ben oui 🙂 Pas tous encore, mais je connais bien les zoisos de ce Royaume. »

Léo : « Alors tu connais ce gros tout pointu, là devant. Il est bizarre. On dirait qu’il a pas de tête. »

48 04 Cygne tuberculé

Max : « Mais non ! C’est parce qu’il a la tête sous l’eau et les fesses en l’air. Il se nourrit. Tiens, regarde, il ressort la tête de l’eau. »

48 05 Cygne tuberculé 48 06 Cygne tuberculé

Léo : « Il se nourrit sous l’eau ? Mais il va se noyer. Moi, je pourrais pas manger sous l’eau. C’est qui ce zoiso ? »

Max : « C’est un cygne tuberculé. Les zanimos ont des noms en scientifique. Lui, c’est Cygnus olor. Il fait partie de la famille des Anatidés. »

Léo : « Parce que tu connais toute la famille ? Les parents, les oncles, les tantes … »

Max : « Bonome ! Bonome ! Léo a dit la même erreur que moi au début 🙂 »

Le chevalier : « Il faut que tu lui expliques les familles alors 🙂 »

Max : « Pas tout de suite. Il faut voir plusieurs zanimos de la même famille avant. Léo, regarde sur le bord. Il y a des canards colverts. A gauche, c’est un mâle et à droite c’est la femelle. »

48 08 Canard colvert mâle 48 09 Canard colvert femelle

Léo : « Pourquoi ils sont pas pareils ? »

Max : « C’est à cause du dimorphisme sexuel. Chez certaines espèces, le mâle et la femelle ne se ressemblent pas vraiment. Chez les canards, les femelles ont des couleurs qui leur permettent de se cacher pendant qu’elles couvent et qu’elles élèvent les petits. Les mâles ont des couleurs voyantes : ils cranent 🙂 »

Léo : « Dis Max, comment on reconnaît un canard ? »

Max : « Regarde en face, il y en a d’autres. Tu les vois ? Ben oui, tu as ni canne blanche ni chien 😉 Ceux-là sont des fuligules milouins. En scientifique, on dit Aythya ferina. »

Léo : « Tu as pas dit pour le colvert. »

Max : « Le colvert, c’est Anas platyrhynchos. Les deux espèces font partie de la famille des Anatidés. »

48 10 Fuligule milouin mâle 48 11 Fuligule milouin femelle
48 12 Fuligules milouins 48 13 Fuligules milouins

Léo : « Le mâle c’est celui qui a la tête rouge ? »

Max : « Oui Léo. Dis donc, tu apprends vite. »

Léo : « Mais pourquoi ils ont la tête sous l’aile ? »

Max : « C’est parce qu’ils dorment. Beaucoup de zoisos dorment en mettant la tête sous l’aile. »

Léo : « D’accord. Mais tu m’as pas dit comment on reconnaît les canards. »

Max : « A la forme du corps. Dessous, ils sont tout plats. Et puis les pattes sont sous le corps. Et leur bec est corné et plat avec des lamelles filtrantes à l’intérieur. Pour se nourrir, ils font entrer l’eau par l’avant du bec puis la font ressortir vers l’arrière, sur les côtés. Les lamelles arrêtent les petits morceaux de nourriture qui seront avalés. »

Le chevalier : « Ce que tu dis du bec s’applique également aux oies ou aux cygnes, Maxou. »

Max : « Oui, mais j’ai pas fini les canards, bonome ! Ils ont un cou court, pas comme les cygnes ou les oies. Et na ! Et puis, ils ont des plumes iridescentes. Et pas toi ! »

Léo : « C’est quoi iridescent ? »

Max : « Les plumes iridescentes sont un peu brillantes et colorées. Elles sont bleues, vertes ou bronze. Et surtout, chez les canards, il y a toujours du dimorphisme sexuel. Voilà.»

Léo : « Tu en connais des choses, Max. »

Max : « C’est grâce à bonome. Tu comprends maintenant ce que c’est une famille ? »

Léo : « Oui, c’est quand des zanimos se ressemblent beaucoup alors on dit qu’ils sont de la même famille. C’est ça ? »

Max : « Oui cousin Léo 🙂 »

Léo : « Regarde Max, il y a d’autres canards ! Tu les connais ? C’est qui ces canards ? »

48 14 Fuligules morillons 48 15 Fuligules morillons
48 16 Fuligules morillons 48 17 Fuligules morillons
48 18 Fuligules morillons 48 19 Fuligules morillons

Max : « Ce sont des fuligules morillons, Aythya fulifula. Ce sont aussi des Anatidés. »

Léo : « Des fulugules ? Comme tout à l’heure ? »

Max : « Des fuligules. Oui, comme tout à l’heure. »

Léo : « Et les deux s’appellent étia en scientifique. »

Max : « Aythya, Léo, Aythya. A-Y-T-H-Y-A. C’est parce qu’ils sont très très proches l’un de l’autre, ces canards, alors ils sont dans le même genre. »

Le chevalier : « Max, sais-tu que les fuligules peuvent s’hybrider ? »

Max : « C’est quoi s’hybrider ? »

Le chevalier : « C’est quand un mâle d’une espèce se reproduit avec une femelle d’une autre espèce proche. »

Max : « Un zanimo d’une espèce avec une zanimo d’une autre espèce ? Mais c’est de la zoophilie ! Et ils ont des bébés ? »

Le chevalier : « Oui, mais ces petits ne pourront pas se reproduire. »

Léo : « On peut revenir aux fuligules morions s’il vous plaît ? »

Max : « Fuligule morillon Léo. »

Léo : « Oui ben je connais pas tous les noms moi 🙁 Je débute en zoisos. Ils ont ploufé chacun leur tour. Qu’est ce qu’ils font ? »

Max : « Ils vont chercher de la nourriture au fond de l’eau. Ce sont des canards ploufeurs. Parce que les canards, soit ils sont de surface et ils basculent le corps pour mettre la tête sous l’eau comme le cygne … »

Léo : « Le cygne c’est pas un canard ! »

Max : « J’ai dit COMME le cygne. J’ai pas dit que le cygne est un canard. Grrr ! Soit les canards sont des ploufeurs et ils ploufent jusqu’au fond de l’eau. Et les fuligules sont des ploufeurs. »

Léo : « Oulala c’est compliqué tout ça 🙁 Tu arrives à tout retenir, toi ? Tu peux tout résumer s’il te plaît ? »

Max : « Je peux essayer. Les fuligules milouins et morillons se ressemblent tellement qu’ils sont dans le même genre appelé Aythya. Mais ils ressemblent aussi au colvert du genre Anas. Alors on les a assemblés en une sous-famille : les Anatinés. D’un autre côté, les cygnes et les oies se ressemblent. Alors on les a mis dans une autre sous famille : les Ansérinés. Ces deux familles ont des caractères communs comme les pattes palmées et le bec à lamelles alors on les a rassemblées dans un ensemble encore plus grand. C’est la famille des Anatidés. Voilà 🙂 Cousin Léo, que dirais-tu de faire une pause en silence ? On regarde et on se tait. »

Léo : « D’accord. Il est très beau cet étang. »

48 20 Max et Léo

Pendant qu’on regardait en silence, un fuligule morillon mâle a fait un peu sa toilette. Et puis il s’est étiré les ailes et il a repris sa toilette.

48 21 Fuligule morillon 48 22 Fuligule morillon.
48 23 Fuligule morillon. 48 24 Fuligule morillon.
48 25 Fuligule morillon. 48 26 Fuligule morillon.
48 27 Fuligule morillon. 48 28 Fuligule morillon.

Léo et moi on a bien observé. C’était très beau. Bonome, lui, a fotoé pour que je puisse te montrer dans mon blog. Il reste un peu en retrait bonome. Il me laisse avec cousin Léo. Mais je vois bien qu’il veille sur moi. Puis il a tout zoomé tout là-bas, pour voir ce qu’il y avait comme zoisos de l’autre côté.

48 29 Des zoisos

Il m’a montré sur l’écran de son appareil et j’ai vu qu’il y avait des hérons cendrés et des cormorans alors je lui ai demandé de nous emmener observer les hérons cendrés. Pour montrer à Léo.

48 30 Héron cendré 48 31 Hérons cendrés
48 32 Hérons cendrés 48 33 Des zoisos

Il y avait plusieurs hérons. L’un avait la calotte blanche d’un adulte et l’autre, c’était un juvénile à calotte grise. L’adulte s’est approché du juvénile. Je sais pas ce qu’il lui a dit mais le juvénile s’est sauvé vite fait. Il avait les plumes de la tête tout hérissées. C’était rigolo 🙂

Mais de l’endroit où on était, on voyait pas beaucoup de zoisos alors on a décidé d’aller à un autre observatoire. En cheminant sur les chemins, on a croisé des amis zoisos. Il y a eu le geai des chênes (Garrulus glandarius, Corvidés) puis le pic vert (Picus viridis, Picidés).

48 34 Geai des chênes 48 35 Pic vert

J’ai pas tout expliqué à cousin Léo pour pas le noyer sous les informations. Il les a trouvés très beaux tous les deux. Surtout les plumes bleues sur l’aile du geai. Tout le monde aime les plumes bleues sur les ailes du geai. Je suis sûr qu’on pourrait en faire quelque chose de ces plumes …

Arrivés à l’observatoire, j’ai dit à Léo de s’asseoir et de regarder en silence.

48 36 Max et Léo 48 37 Max et Léo

Max : « Regarde le beau zoiso bleu Léo ! »

Léo : « Oh ! Qu’est ce qu’il est beau ! »

48 39 Martin 48 40 Martin

Max : « C’est notre ami Martin. Martin c’est le Martin-pêcheur. En scientifique il s’appelle Alcedo atthis, Alcédinidés. Il vient souvent nous voir. Cet été, on avait rendez-vous en fin d’après midi. Mais là, c’est bientôt l’hiver. Il doit prendre des forces alors il a plus le temps de venir au rendez-vous. Mais il passe nous voir quand même. Vite fait. Juste pour dire bonjour et montrer qu’il va bien. Il a dû être surpris de te voir. »

Léo : « Vous avez des amis zoisos ? »

Max : « Ben oui 🙂 Il y a Martin. Et blongios. Mais blongios il est parti tout là-bas au sud du Sahara. »

Léo : « Il va revenir ? »

Max : « Oui, au printemps. C’est un migrateur. Quand il fait trop froid ici, il va tout là-bas. Il a pas de capuche, lui 🙂 »

Léo : « J’ai froid quand même 🙁 »

Martin est pas resté longtemps. Il n’a fait que passer mais on était rassurés de voir qu’il allait bien. Léo avait pas eu le temps de bien voir Martin. Alors on est allés s’asseoir à une table et on a regardé les fotos sur l’écran de l’appareil.

48 42 Max et Léo 48 43 Max et Léo

Mais il avait froid, cousin Léo. Bonome nous a mis dans sa poche pour le réchauffer. Il a pas l’habitude de la nature mon cousin. Et une capuche ça réchauffe pas les fesses 🙂 On avait décidé de rentrer rapidement pour pas que Léo attrape la maladie. Mais on s’est arrêtés en chemin. Comme toujours. Et on a eu raison parce qu’il y avait une famille de grébous en train de pêcher.

48 44 Grèbes castagneux 48 45 Grèbes castagneux
48 46 Grèbes castagneux 48 47 Grèbes castagneux
48 48 Grèbes castagneux 48 49 Grèbes castagneux

J’ai expliqué à cousin Léo que grébou, c’est le grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis, Podicipédidés). Je lui ai dit aussi que c’est le chouchou de bonome 🙂 Mais j’ai fait court pour pas qu’on reste trop longtemps. On a juste regardé un parent donner un poisson à son petit. En plumage internuptial, c’est pas facile de distinguer les parents des petits. Là, c’était de la triche : c’est le parent qui nourrit le petit. Sinon, il faut regarder la commissure jaune à la base du bec. Elle est plus marquée chez les adultes. On a bien rigolé quand le petit s’est penché en avant pour attraper le poisson. Il s’est tellement étiré vers l’avant que ses pattes sont ressorties de l’eau 🙂

Puis un cormoran s’est envolé pour s’en aller.

48 50 Grand cormoran 48 51 Grand cormoran

Bonome y a vu le signe qu’il était temps de partir nous aussi. On est retournés dans sa poche pour nous réchauffer. Léo s’est endormi tout de suite. Moi, j’ai sorti la tête pour papoter avec mon bonome pendant la chevauchée. Je crois que Léo a bien aimé la promenade. Il a oublié d’avoir peur 🙂

En rentrant, j’ai montré des fotos à Léo pour continuer à lui expliquer les zoisos. Il était bien concentré et très intéressé mais ses yeux se fermaient tout seuls. Alors je l’ai laissé dormir et j’ai rejoint bonome.

« Bonome, je peux passer la soirée avec toi ? »

« Bien sûr Maxou. Léo dort ? »

« Oui. Sa première sortie l’a beaucoup fatigué mais il a aimé la nature. Je crois qu’il a plein de beauté dans les yeux lui aussi. Je peux venir sur tes genoux ? »

Il a bien voulu. Je me suis installé et il m’a gratté le front. Je me suis endormi presque tout de suite. Moi aussi j’étais fatigué. Il m’a porté jusque mon lit et m’a fait mon bisou de bonnuit. Je sais parce que je dormais pas vraiment. Je faisais semblant 🙂

Voilà Princesse pour notre première journée tous les trois.

Je t’embrasse même si tu t’en fiches de nous.

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.