47 – Un nouveau venu

Vendredi 17 Octobre, An II

« Bonome ! BONOME ! VIENS VOIR VITE ! BONOME ! »

« Que se passe-t-il Max ? »

« Princesse a laissé un message sur mon blog ! Elle est contente de nous. Tu fais bien ta mission. Mon blog est très beau et grâce à moi elle peut voir si tout va bien dans les Royaumes. ELLE VEUT NOUS VOIR ET ELLE A UNE MISSION À ME CONFIER ! »

« Ne crie pas Max … Princesse veut nous voir ? »

« Oui ! Elle nous donne rendez-vous demain au Royaume des Mandarins. »

« Max, tu voulais voir Princesse … »

« On va voir Princesse ! Oulala, il faut que je me prépare. Tu peux laver ma chemise s’il te plaît ? Moi, je file prendre un bain. Et tu peux nettoyer mon sacado ? Oulala, demain on va voir Princesse ! »

« Calme-toi petitours. »

« Bonome, je sais pas si j’arriverai à dormir cette nuit. Il reste du sable de là où le soleil se couche ? Tu voudras bien m’en glisser un peu derrière les paupières ? Et me faire un gros câlin en me grattant le front ? Sinon je vais pas dormir de la nuit, c’est sûr. Princesse veut nous voir. »

« Max, va prendre ton bain et détends toi un peu. »

J’ai pris un bon bain chaud. Bonome a lavé ma chemise et mon sac, les a séchés et repassés. Et puis il m’a fait un gros câlin en me grattant le front. Je me suis détendu et, quand mes yeux commençaient à se fermer, il a glissé un peu de sable de là où le soleil se couche derrière mes paupières. Mes yeux ont piqué un peu mais je me suis endormi presque tout de suite. J’ai même pas eu le temps de lui souhaiter bonnuit.

Samedi 17 Octobre, An II

Ce matin je me suis réveillé d’un coup. Je me suis assis dans mon lit et j’attendais que bonome se réveille. Le temps s’étirait, s’étirait … Et puis il s’est enfin réveillé. Enfin … il a bougé un peu. Je suis pas bien sûr qu’il était réveillé mais je l’ai embêté pour qu’il se lève et qu’on aille au Royaume des Mandarins.

« Bonjour bonome, réveille-toi. Il est l’heure. Je dors plus depuis longtemps moi. Allez bonome … »

« Max, le rendez-vous est dans plusieurs heures. »

« Mais … Je suis très impatient moi. On va voir Princesse. »

« Ton impatience n’avancera pas le rendez-vous. Lis ton beau livre de zoisos en attendant que je me prépare. »

L’heure de partir est enfin venue. On a tout chevauché. J’étais très énervé. Et puis on est arrivés au rendez-vous. Tu étais pas là Princesse. Il y avait un de tes serviteurs avec une lettre et un petitours.

47 01 Un nouveau venu 47 02 Max et Léo

« Bonome, c’est qui lui ? C’est qui ce petitours ? Ça y est, tu ne veux plus de moi, tu vas me remplacer. »

« Max… »

« Tu en a assez de moi et tu me présentes mon remplaçant. Il a même pas de sacado. Je suis sûr qu’il s’en fiche des zoisos et des zanimos. Et qu’il connaît même pas les étages… »

« Max, ça suffit. »

« Tu vas me remettre sur une étagère et je vais servir à rien et je vais m’ennuyer… »

« Max, calme toi. »

« Que je suis malheureux 🙁 Je veux pas retourner sur une étagère, plutôt mourir. Vas-y égorge moi. Bouououououhhhh. »

47 03 Max et Léo 47 04 Egorge moi

« MAX ARRÊTE MAINTENANT. »

« Tu me grondes en plus, c’est la première fois que tu me grondes en me criant dessus. Ça y est : tout est fini. Je veux mourir. Adieu monde cruel 🙁 »

« Max, c’est ton cousin Léo que je pourrais te présenter, si tu n’étais pas aussi bête. »

« Mon cousin Léo ? J’ai un cousin moi ? »

« Oui tu as un cousin. Ton cousin Léo. »

« Moi, j’ai un cousin ? »

« OUI MAX. »

« Mon cousin Léo ? C’est mon cousin à moi ? Cousin Léo, je connaissais pas mon cousin Léo. »

« Max, je te présente ton cousin Léo. »

47 05 Cousin Léo « Cousin Léo !!! Bonjour, moi c’est Max petitours. J’ai un sacado de randonneur naturaliste et j’aime beaucoup les zoisos. Et toi ? Tu as pas de sacado. Et tu as pas de casquette. Fais attention au soleil, ton cerveau va fondre 🙂

Bonome, on pourra emmener cousin Léo au Pays des Zoisos ? Je pourrais lui faire visiter et lui présenter les zoisos et les zanimos ? Tu sais cousin, j’ai un beau livre de zoisos moi. Et j’ai des jumelles pour juméler. Tu voudras venir te promener avec nous. Tu verras, on voit plein de belles choses. On a même vu un blongios nain … »

« Max, Princesse désire que tu apprennes tout ce que tu sais à ton cousin, pour qu’il devienne, lui aussi, un petitours naturaliste. »

« Je vais devoir former Léo ? Oulala, tu vas m’aider ? Dis Léo, tu veux devenir un petitours naturaliste ? »

Léo : « C’est quoi naturaliste ? »

Max : « C’est quand on étudie la nature. Tu vas voir : c’est très beau la nature. On voit toute la beauté du monde. »

Léo : « Je connais pas la nature moi. Je suis jamais sorti. J’ai peur. »

Max : « Il faut pas avoir peur Léo. A part des brochets, mais tout le monde a peur des brochets. Tu vas voir, tu vas aimer la nature. Moi aussi j’ai eu peur au début. Bonome, on rentre à la cabane. Il faut pas que Léo ait peur. »

47 06 Les petizours

Alors on est rentrés en chevauchant lentement pour que Léo ait pas peur. En arrivant à la cabane, bonome nous a laissés tous les deux. Léo m’a raconté qu’avant il était porte-clés lui aussi. Il a passé toute sa vie accroché à une clé d’armoire. Il connaissait rien d’autre que la pièce dans laquelle il était suspendu. Et puis un jour on l’a décroché, mis dans une boîte et il est arrivé au château après avoir été tout secoué. Un serviteur est venu le chercher et il s’est retrouvé au Royaume des Mandarins et on est arrivés. Il avait rien compris à ce qui lui arrivait. J’ai essayé de le rassurer en lui racontant mon histoire. Mais il avait eu très peur et il était très fatigué. Alors je lui ai dit de s’installer dans mon lit et je lui ai gratté le front. Il s’est endormi immédiatement.

« Bonome, je peux te parler ? »

« Tu n’es pas avec Léo ? »

« Il dort. Bonome, je vais jamais y arriver. »

« ??? »

« Ben oui. J’ai mon blog à graver et je suis très en retard. Depuis la rentrée des classes, je suis maître assistant à la schola. Et puis maintenant il faut que je forme cousin Léo. Je vais jamais y arriver. »

« Ne t’inquiète pas Max, je suis là. Et puis tu n’es qu’assistant à la schola. Tu viens quand tu veux et tu n’as qu’à observer. Tu connais des tas de choses. Souviens-toi de la sortie avec le Chevalier et sa Dame. Tu t’en es très bien sorti. Tu verras, tout va bien se passer et tu vas y arriver. »

« Tu crois ? Tu vas m’aider hein ? »

« Bien sûr Maxou. Tu vas mieux ? »

« Non. »

« Qu’est ce qui ne va pas ? »

« C’est à cause de Princesse. Elle est pas venue nous voir. Elle s’en fiche de nous Princesse 🙁 »

« Elle doit être très occupée. »

« Non bonome, elle s’en fiche de nous. Princesse s’est jamais occupée de moi. Mais c’est pas grave, tu es là toi. Je vais arrêter de t’embêter avec Princesse. Tu me fais un câlin ? »

Il m’a pris sur ses genoux et il m’a gratté le front et moi j’ai ronronné comme un gros chat. Je suis bien avec mon chevalier. Il prend vraiment soin de moi. Maintenant, il va falloir que je m’occupe de cousin Léo. Mais avec mon bonome à mes côtés je sais bien que je vais y arriver.

Voilà Princesse, je t’embrasse, mais je m’en fiche de toi.

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.