45 – Le Royaume des Grèbes

Lundi 5 Octobre, An II

« Bonome. »

« Oui Max. »

« Tu as beaucoup de travail pour la schola à faire aujourd’hui. »

« Pas trop petitours. »

« Je peux t’aider si tu veux pour que tu ailles plus vite. »

« Tu veux m’aider ? »

« Oui un peu ce matin et ce soir aussi, comme ça on aura une peu de temps libre dans la journée. »

« 🙂 Et que ferions-nous de ce temps libre ? »

« Je sais pas moi … Tiens, si on allait aux zoisos ? »

« Tu veux aller te promener ? »

« Oui, s’il te plaît. »

Il a dit oui tout de suite. Je m’en veux un peu parce qu’il allait devoir travailler tard le soir. Mais bon, je sais bien que lui aussi aime aller aux zoisos. Il m’a laissé choisir quel Royaume on allait inspecter aujourd’hui. J’aurais bien choisi le Royaume des Bernaches pour voir blongios mais je crois qu’il en a un peu assez. Alors j’ai opté pour le Royaume des Grèbes. C’est pas très loin et il est toujours plein de surprises ce Royaume. On a tout chevauché et c’était parti pour la promenade.

« Bonome ! Regarde : ce sont des bécassines des marais (Gallinago gallinago, Scolopacidés). Ça y est, on les voit enfin de près 🙂 »

45 01 Bécassines des marais 45 02 Bécassines des marais

« C’est la première fois que j’en observe ici. Je n’en ai vu qu’au Marais du Royaume des Bernaches. »

« Et au Royaume des Chevaliers, en Charentmaritimie. »

« C’est vrai petitours. Quelle mémoire ! Mais elles étaient très loin. Trop loin pour qu’on puisse les voir réellement. »

« Qu’est ce qu’il est long leur bec ! »

« 7 cm environ. Pour un oiseau qui mesure 25 cm bec compris. C’est énorme. »

« Dis, tu imagines un zoiso avec le bec de la bécassine des marais et les pattes de l’échasse blanche 🙂 »

« L’échasse blanche a un long bec aussi. »

« Mais il est plus fin. »

« Tu vois à quoi il leur sert ? »

45 03 Bécassines des marais 45 04 Bécassines des marais
45 05 Bécassines des marais 45 06 Bécassines des marais

« Ah d’accord ! Elles le plantent dans la terre en espérant tomber sur un petit zanimo. Un ver de terre ou une larve … »

« Oui, et elles peuvent faire la même chose dans la vase du fond de l’eau. »

« C’est vraiment un beau zoiso. Je suis content de l’avoir observé de près … Bonome, tu entends ? Il est où ce zoiso ? C’est qui ce zoiso ? »

« A l’oreille je dirais que c’est un rougegorge familier (Erithacus rubecula, Muscicapidés). L’as-tu repéré ? »

« Non, iléou ? »

« Iléla 🙂 »

« Ouça ? »

« Là Max, à ta gauche. »

45 07 Rougegorge familier 45 08 Rougegorge familier

« Oh ! Qu’il est beau ! Je comprends bien son nom. Il a la gorge rouge le rougegorge 🙂 C’est tout mignon comme il chante. »

« Max, si tu parlais le rougegorge tu ne dirais pas cela. »

« Pourquoi ? Tu peux me traduire son chant s’il te plaît. »

« Le rougegorge est un oiseau territorial. Il se déplace peu et défend farouchement son territoire. Je ne traduirai pas mot à mot ce qu’il dit sinon je te ferais mal aux oreilles. Disons que ça ressemble à : ‘Ôte toi de là vilain où tu risques de t’attirer des ennuis. Pars vite ou je te fesse les joues maraud. »

« Lui là, ce petit zoiso ? Il parle comme ça et il nous menace ? »

« Il est rigolo et ne doute de rien ! Il s’envole si tu lui souffles dessus et il nous gronde de toutes ses forces ! Mais il faut pas le dire à Princesse. Il aurait des ennuis. »

45 09 Rougegorge familier 45 10 Rougegorge familier

« Bon, on avance petitours ? »

« Oui bonome. Tu crois qu’on verra Martin aujourd’hui ? »

« Je ne sais pas Max. Mais il ne faudra pas être déçu s’il ne se montre pas. »

« Non, je sais bien. C’est un zoiso sauvage. Et puis on a déjà vu de belles choses alors qu’on vient juste d’arriver … Oh, regarde ! Encore un beau zoiso. Tu le connais ? »

« C’est un geai des chênes (Garrulus glandarius, Corvidés). »

45 11 Geai des chênes 45 12 Geai des chênes
45 13 Geai des chênes 45 14 Geai des chênes

« Le geai des chênes est dans un chêne et il mange des glands. Ça va. Tout est en place. C’est pas comme les hérons garde-bœufs qui gardent des moutons ou du rien du tout. Au moins, il faudra pas faire de formation pour les geai des chênes 🙂 Tu as vu ses jolies plumes bleues sur ses ailes ? »

« Oui petitours. J’en ai déjà trouvées. C’est vrai qu’elles sont très belles. Le geai est l’un des gardiens des forêts. »

« Pourquoi tu dis ça ? »

« Il repère les intrus de très loin et il a une distance de fuite très importante. Nous avons de la chance de pouvoir nous en approcher autant. Je pense qu’il est très occupé à accumuler des réserves pour l’hiver. Quand il aperçoit un intrus, il s’envole en criant très fort et tous les animaux de la forêt sont prévenus d’une présence. »

« Il fait des réserves de glands pour l’hiver ? »

« Oui, il en cache un peu partout. Sais-tu que les geais apprennent à mentir ? »

« Bonome, tu aurais dû mettre ta casquette quand il y avait du soleil. Ton cerveau est tout ramolli et tu dis des bêtises. Comment il mentirait le geai ? »

« Tous les geais font des réserves pour l’hiver. Quand un individu se sent observé alors qu’il est en train de cacher un gland, il fait semblant de le cacher mais le garde et va le déposer ailleurs, le plus discrètement possible, en laissant croire à l’autre individu que le gland est bien là. »

« Ça veut dire qu’il envisage que l’autre peut lui voler son gland alors. »

« Tout à fait. Et il ne commence à utiliser cette ruse que lorsqu’il a lui même vu un congénère cacher ses réserves et qu’il a lui même envisagé de le voler. »

« Donc, il se met à la place de l’autre pour anticiper ce qu’il va faire. C’est très malin ça. »

« Oui, on parle de stratégie de l’esprit. Mais je t’ai déjà dit que les Corvidés sont des oiseaux très intelligents. »

« Il me donne une idée ! Je vais faire semblant de cacher mes réserves de chocolat devant toi puis je les déplacerai en ton absence pour que tu les retrouves pas 🙂 »

« Les geais utilisent aussi cette stratégie. Max, je crois que je ne te donnerai plus jamais de chocolat si tu ne veux pas le partager. »

« Plus jamais de chocolat ? »

« Plus jamais. »

« D’accord. Je partage. Je le cache pas. Mais me prive pas de chocolat s’il te plaît. »

« Mais dis moi petitours, n’es-tu pas zoophage ? Il me semble bien que le chocolat est d’origine végétale. »

« Bonome, je suis zoophage ET chocolatophage. Et si un jour tu me voles mon chocolat, je te mords. Grrr ! »

« Privé de chocolat pendant une semaine pour menace de morsure injustifiée. »

« Mais … C’est pas juste 🙁 »

« Et si tu ronchonnes, je te prive de câlins. »

« Ah non ! Pas d’accord. Je veux bien être privé de chocolat mais pas de câlins. Ça suffit. On arrête de parler et on retourne aux zoisos. »

« Allons-y petitours. »

« Euh … C’est quoi ça ? »

« Un champignon. »

« Ben je vois bien. Je suis pas bête. C’est qui ce champignon ? Tu m’expliques les champignons. »

45 16 Coprin chevelu

« Je crois t’avoir déjà dit que les champignons forment un règne séparé des animaux et des végétaux. »

« Oui oui. Les champignons sont des champignons 🙂 »

« Comme les végétaux ils sont immobiles mais ils se nourrissent de matière organique comme les animaux. »

« Je sais tout ça bonome. »

« Sais-tu comment ils se reproduisent ? »

« Avec des spores. »

« Très bien petitours. Ce qu’on appelle champignon n’est en fait que la partie aérienne de l’individu. Les champignons sont surtout constitués de filaments très fins qui se développent dans le sol ou dans des êtres vivants morts. »

« Ils sont plus vivants alors 🙂 »

« Ben non puisqu’ils sont morts ! La partie visible est constituée d’un pied et d’un chapeau qui produit les spores. Ce que nous voyons est donc la partie reproductrice. »

« D’accord. Mais c’est qui ce champignon ? »

« C’est le coprin chevelu (Coprinus comatus, Agaricacés). Les coprins se digèrent eux-mêmes quand ils ont produit leurs spores. Ils se transforment en une espèce d’encre noire dans laquelle nagent les spores qui seront emportés au gré des eaux et non pas du vent. »

« C’est compliqué les champignons, oulala. »

« Très. C’est vraiment un monde très particulier que je ne connais pas bien. »

« Toi ? Il y a quelque chose que tu ne connais pas au Pays des Zoisos ? »

« Bien sûr Max. Je ne connais pas énormément de choses mais j’aime ce que je vois. »

« Et tu as plein de beauté dans les yeux 🙂 On va à l’observatoire ? »

« Allons voir les zoisos. »

« Bonome ! Bonome ! Regarde ce petit zoiso ! C’est un pouillot ! Fotoe-le vite ! »

45 17 Pouillot véloce 45 18 Pouillot véloce
45 19 Pouillot véloce 45 20 Pouillot véloce

« Tu reconnais les pouillots ? »

« Ben oui, on en a vu il y a pas longtemps. On savait pas de quelle espèce ils étaient. Tu avais hypothésé que c’était un pouillot véloce mais je me souviens pas de son nom en scientifique. Pour hypothéser tu avais regardé ses pattes. Tu avais dit : ‘il a les pattes sombres : ce doit être un pouillot véloce.’ Celui-là a les pattes bien noires. »

« Ce n’est pas facile d’identifier un pouillot. Effectivement ses pattes sont noires. Et il a un cercle clair autour de l’œil. Je pense que tu as raison. C’est probablement un pouillot véloce (Phylloscopus collybita, Phylloscopidés). »

« Tu lui as dit merci d’être venu pour les fotos ? Dis, bonome, on voit pas de zoisos aquatiques aujourd’hui. Tu crois qu’ils sont au Royaume Secret ? »

« Tu crois vraiment en l’existence de ce Royaume Secret ? »

« Bien sûr. C’est évident qu’il existe. Je me demande même si tu le connais pas déjà. Les zoisos t’aiment beaucoup. Je suis certain qu’ils t’accueilleraient dans ce Royaume Secret. Dis, on marche, on papote et on oublie d’observer. »

« Ce n’est pas très grave Max. »

« On peut papoter dans ta cabane, le soir au coin du feu. On est là pour inspecter le Royaume et voir si tout va bien. Alors au boulot. Tiens, par exemple, cette plante bizarre là, c’est quoi ? »

45 21 Houblon« C’est une plante bizarre 🙂 »

« Tu veux pas me dire ? »

« Si, d’accord. C’est le houblon (Humulus lupulus), de la famille des Cannabinacées. »

« Oulala mais c’est de la drogue alors ! Viens, on s’en va … »

« Le houblon n’est pas une drogue. Enfin, normalement … »

« Pourquoi tu dis ça ? »

« Max, le houblon sert à parfumer une boisson alcoolisée que les hommes appellent la bière. Et, malheureusement, beaucoup d’hommes boivent beaucoup de bière. Beaucoup trop. »

« J’ai vu bonome. Quand tu vas dans une taverne pour te caféiner il y a des zoms qui boivent une bière, puis une autre et encore une autre … Après ils sont bêtes dans leur tête et ils disent des bêtises. Et même, des fois, ils sont très agressifs en plus d’être bêtes dans leur tête. Faut pas boire de l’alcool mon bonome. »

« Max, m’as-tu déjà vu boire autre chose que du café ? »

« Euh … non, jamais. Sauf du déca mais c’est presque du café. Je suis pas sûr que ce soit bien de boire que du café … »

« Petitours, tu voulais voir des oiseaux aquatiques. »

« Oui, j’aime bien les zoisos qui vont sur l’eau. Et puis ceux qui ploufent … »

« Alors tu vas être content 🙂 »

45 22 Fuligule morillon 45 23 Fuligule morillon
45 24 Fuligule morillon 45 25 Fuligule morillon

« Oh ! Des fuligules morillons ! Il y a des mâles mais pas des femelles ! Comment tu les appelles en scientifiques ? Je me souviens jamais 🙁 »

« Ce n’est pas grave Maxou. Leur nom scientifique est Aythya fuligula, Anatidés. »

« Tu as vu ses yeux jaunes ? Ils sont très très beaux ses yeux jaunes. Ils sont très colorés les yeux des zoisos. Le morillons a les yeux jaunes, le fuligule milouin a les yeux rouges … Ceux du cormoran sont turquoises … Et ceux de Martin ? Tu as déjà remarqué la couleur des yeux de Martin ? »

« Martin a les yeux noirs. »

« Tout noir ? »

« Tout noir. »

« Mais c’est un beau noir 🙂 Dis, il pleut beaucoup là. C’est bien la pluie parce que la nature en a besoin mais ça mouille quand même. Et on va attraper le rhume. Alors il faudrait peut être rentrer. Tu crois pas ? »

Mais juste quand on allait quitter l’observatoire, il y a eu une course de grébou (Tachybaptus ruficollis, Podicipédidés).

 45 27 Grèbe castagneux  45 28 Grèbe castagneux

Mais ils se sont vite calmés les grébous. Bonome a même pas eu besoin de les gronder. Il les a juste regardé avec ses yeux sévères et ils sont redevenus tout sage. Regarde le grébou de droite comme il est sage. Il bouge plus du tout. Et là, on a aperçu un beau zoiso qui marchait juste au bord de l’eau.

« C’est qui ce zoiso ? On dirait une bergeronnette printanière mais pas tout à fait. Tu le connais toi ? Bien sûr, je suis bête. Tu le connais forcément. Allez explique moi ce zoiso s’il te plaît. »

45 29 Bergeronnette des ruisseaux 45 30 Bergeronnette des ruisseaux

« Petitours, tu m’amuses. Tu crois au Royaume Secret. Tu crois que je parle le zoiso. Tu crois que je connais tous les oiseaux … »

« Parce que le Royaume Secret existe, parce que je sais bien que tu parles le zoiso et que, à part celui qui t’énerve, tu connais tous les zoisos. C’est qui celui-là ? Allez, dis-moi … »

« Tu as raison Maxou, cet oiseau ressemble à la bergeronnette printanière de par se forme, son allure mais pas sa couleur. Le dos de la printanière est brun olive alors que la bergeronnette que nous observons a la dos gris. C’est la bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea, Motacillidés). »

« J’avais presque bon 🙂 Moi aussi je connais bien les zoisos maintenant. Bonome, je peux te poser une question ? »

« Tu ne vas pas regretter d’avoir été indiscret ? »

« Je peux pas savoir avant de poser la question … Tu veux bien ? »

« Je veux bien. »

« Tu aimes la mission que t’a confiée Princesse ? »

« Bien sûr Max. j’aime beaucoup cette mission et je suis content qu’elle me l’ait confiée. Pourquoi cette question ? »

« Ben … J’ai bien réfléchi et je me suis dit que Princesse t’avait pas vraiment envoyé en mission. Elle a trouvé une excuse pour te chasser du château. »

« Oui Max. C’est ce que je t’ai dit. Souviens-toi. »

« Princesse t’a chassé alors. Pour de bon. »

« Oui mais tu sais déjà tout ça et j’aime beaucoup ma mission et mon travail de maître à la schola. Qu’est ce qui ne va pas Max ? »

« Ben si elle t’a chassé, moi non plus je la verrai plus jamais alors puisque je vis avec toi. »

« Tu veux revoir Princesse ? »

« J’aimerais bien. »

« Je vais voir ce que je peux faire petitours. C’est moi qui ait été banni, pas toi. Elle acceptera probablement de te voir. »

« Merci bonome. Allez, on rentre maintenant. »

En retournant à notre monture on a pas vu beaucoup de zoisos parce qu’il pleuvait très fort. Je me suis caché tout au fond de la poche de mon bonome pour ne pas me mouiller. Alors je n’ai pas vu le geai des chênes s’envoler (Garrulus glandarius, Corvidés). C’est dommage parce qu’il est très beau le geai des chênes. Surtout les plumes bleues qu’il a là, sur le côté. Je suis sûr qu’on pourrait en faire quelque chose de ces plumes bleues.

45 31 Geai des chênes

Bon ben voilà, la promenade est terminée. Il va falloir rentrer. Moi, je préfère les promenade aux soirées dans la cabane. Mais bon, on peut pas se promener tout le temps.

Je t’embrasse Princesse, et ne t’inquiète pas, je vais bien.

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.