36 – Le Royaume des Chevalier et autres zoisos

Lundi 24 Août, An II

« Bonjour Max. »

« Bonjour mon bonome. As-tu bien dormi ? Tu as vu, il est tard, je t’ai laissé dormir longtemps. »

« Merci Max. »

« C’est parce que hier tu étais tout fatigué 🙂 Prends ton temps pour te caféiner et après on ira au Royaume des Chevaliers. »

« Tu ne veux pas voir la mer ? »

« Au retour bonome. On s’arrêtera Là Où Les Cailloux Sont Tout Cassés. On pourra s’asseoir et regarder la mer. Et peut être verrons nous de beaux zoisos. »

Je t’ai déjà parlé du Royaume des Chevaliers, Princesse. C’est un petit Royaume qui s’étend sur 2 ou 3 km. Il est situé entre une petite route fermée à la circulation et la mer. Et il y a des tas de zoisos. Ils sont tranquilles les zoisos et des fois, ils veulent bien se laisser fotoer de tout près. Mais souvent ils sont un peu loin alors il faut zoomer.

« Bonome ! Bonome ! Regarde, c’est un chevalier arlequin ! Il est pas loin celui-là. Tu peux le fotoer s’il te plaît ? Pourquoi il a pas les mêmes couleurs l’autre tout là-bas ? »

P1030690 P1030699
P1030986

« Commençons par celui-ci. Il est assez grand. Son bec est long, orange à la base puis noir et son extrémité est légèrement courbée. Tu peux voir une zone blanche en avant de l’œil. »

« Oui, je vois tout ça. »

« L’individu du haut a le dos et les ailes gris et le ventre blanc. Je peux affirmer que c’est un chevalier arlequin adulte en plumage internuptial (Tringa totanus, Scolopacidés). Passons à l’autre individu. La description du bec serait la même. Seule la couleur du plumage change. Tu sais que les chevaliers arlequins en plumage nuptial sont tout noirs. Celui-ci est en train de changer de plumage pour retrouver le gris internuptial. »

« On l’a déjà vu ce chevalier. C’est lui le roi de ce Royaume. On pourra revenir cet hiver pour voir le grand rassemblement des chevaliers arlequin ? »

« Nous verrons petitours. »

« D’accord bonome, nous verrons … Et lui là-bas ? C’est un gros canard blanc et noir. C’est un Anatidé … Oups, il se mélange à des canards colverts (Anas platyrhynchos, Anatidés). Je reconnais le colvert parce qu’il est marron avec un miroir alaire bleu 🙂 »

« Tu vois le miroir alaire sur les canards colverts ? »

« Ben oui bonome. Regarde tout loin, celui qui se gratte. On voit son miroir alaire bleu. »

P1030734 P1030740

« Tu as des superzieux petitours 🙂 »

« J’ai un sacado moi 🙂 Je suis un naturaliste alors j’observe. C’est toi qui m’as appris à tout regarder. Mais ça me dit pas qui c’est l’autre tout blanc. On l’a déjà vu aussi. C’est comme un canard mais c’est pas vraiment un canard. C’est pas Anas machin. C’est quoi bonome ? »

« C’est un Tadorne de Belon (Tadorna tadorna, Anatidés). Et c’est un juvénile. »

« Comment tu vois ? »

« Avec mes yeux Max 🙂 »

« COMMENT TU VOIS QUE C’EST UN JUVÉNILE, BONOME ? »

« Oups, j’ai gouré. »

« Voilà, tu recommences à te moquer de moi. Pourtant il fait pas très beau. Le soleil tape pas trop fort sur ta tête. Ton cerveau a vraiment tout fondu hier. Oulala, ça va être difficile de m’habituer à ta boite crânienne vide 🙁 Je t’aimais bien quand tu avais un cerveau. »

« Max, rassure toi, mon cerveau va très bien. Si on revenait au tadorne … As-tu déjà vu un tadorne adulte ? »

« Je me souviens plus 🙁 »

« Regarde dans ton beau livre. Chez l’adulte la tête et une partie du cou sont noirs, ou plutôt vert très foncé. Puis on voit une large bande pectorale marron. Il y a du noir sur le bord de l’aile et un peu de marron. »

« Je vois. Chez le juvénile la tête et le cou sont plutôt gris. Et il n’y a pas de bande pectorale marron et il y a comme un miroir alaire vert. Tu avais raison, ce sont bien des juvéniles que tu as fotoés. C’est très beau un tadorne. Mais c’est bizarre, quand ils sont tous seuls ils ont l’air plus grands que les colverts pourtant ils font à peu près la même taille : 55 à 60 cm. Bonome, et lui là-bas, tu le connais ? »

P1030763 P1030770

« Non Max. J’ai longuement cherché dans ton beau livre de zoisos mais je ne trouve pas. Je ne sais pas ce que c’est. IL M’ÉNERVE CE ZOISO. »

« T’énerve pas bonome. C’est pas grave de pas savoir. Il est beau quand même. On demandera plus tard à un spécialiste en zoisos. Calme toi. Caaaaalme toi. Allez, ça va aller … »

« Bon, sur la photo de droite, il y a petit oiseau gris au premier plan. Le vois-tu ? »

« La canne blanche, le chien … Je t’en ai déjà parlé il me semble. »

« Oui petitours et tu n’as ni l’un ni l’autre donc tu n’es pas aveugle. Tu as donc identifié un juvénile de gravelot. »

« Petit ou grand le gravelot ? »

« Je vois les pattes orange plutôt que rose terne. Je dirais donc que c’est un grand gravelot (Charadrius hiaticulata, Charadriidés). Mais l’autre je ne sais pas et ÇA M’ÉNERVE »

« Calme bonome, calme. Regarde, là c’est une aigrette garzette. Tu connais les aigrettes garzettes. »

« Max, tu as fait exprès de choisir cette photo ? Regarde en bas à droite : il y a le zoiso inconnu. IL M’ÉNERVE CE ZOISO. JE N’AIME PAS NE PAS TROUVER 🙁 C’EST QUI CE ZOISO ??? »

P1030789

« Mon bonome, on va faire une pause. Tu vas t’allonger un peu et je vais te gratter le front. Tu vas oublier ce zoiso inconnu et tu vas respirer bien fort et lentement pour être tout calme parce que là, ça va pas du tout … Allez, respire profondément … Inspire … Expire … Voilà … Calme bonome … Bonome ? Bonome ? Ben ça alors, tu t’es endormi. Bon, ben je sieste avec toi. A tout à l’heure les zoisos. »

Princesse, on a tout dormi comme ça, allongés dans l’herbe, avec le chant des zoisos et le bruit du vent en fond sonore. La sieste a pas été très longue. Mais on était bien tous les deux, avec les cailloux qui nous rentraient dans les os, les fourmis qui nous marchaient dessus et une grosse araignée sur ma patte. Quand il s’est réveillé bonome m’a souri. Il était tout attendri. Je sais pas pourquoi. Il m’a dit ‘Merci petitours‘, m’a fait un énorme bisou sur le front et puis on est repartis voir les zoisos.

« Oh, regarde comme elle est belle la spatule blanche ! Elle est avec ses amis canards colverts 🙂 »

P1030808 P1030837

« Observe les fotos petitours. Ne vois-tu rien de particulier ? »

« Si bonome, on voit bien le vent 🙂 Et le bec de la spatule : il est jaune et arrondi au bout. Et un peu plus large. Tu peux me rappeler son nom en scientifique s’il te plaît ? Et sa famille parce que c’est un nom très compliqué. »

« Ce n’est pas très compliqué mais Threskiornithidés 🙂 »

« C’est une blague ? »

« Pas drôle, je te l’accorde. Elle s’appelle Platalea leucorodia. Tu as bien observé le bec, et le vent 🙂 mais ce n’est pas ce que je voulais que tu vois. Regarde dans le coin inférieur droit de la photo de gauche. »

« Il y a un zoiso qui passe à toute vitesse. C’est ça ? »

« Bien vu Max et c’est un Chevalier guignette (Actitis hypoleucos, Scolopacidés). »

« Et tu le reconnais comment le Chevalier guignette qui passe à toute vitesse ? Il t’a dit bonjour en chevalierguignétien ? »

« Observe bien ses ailes et tu verras une nette barre alaire blanche, le bord de fuite des tertiaires et des secondaires est également blanc ainsi que le tour de la queue. »

« Le bord de fuite des tertiaires et des secondaires … Tu parles vraiment le chevalierguignétien alors … Tu peux répéter en français s’il te plaît ? »

« Le bord de fuite est la bordure de l’arrière de l’aile. »

« D’accord pour le bord de fuite. »

« L’arrière de l’aile est constituée de trois zones qui correspondent à trois types de grandes plumes qui servent au vol : ce sont les rémiges. Les rémiges de l’extrémité de l’aile sont les rémiges primaires, celles de la zone moyenne sont les rémiges secondaires et les plus proches du corps sont les rémiges tertiaires. »

« Les rémiges … Encore un mot très utile. ‘Bonjour monsieur, comment vont vos rémiges ?’ ‘Oh, elle vont bien, elles commensalisent.’ ‘Vous m’en voyez ravi‘ 🙂 »

« 🙂 »

« Tu pouvais pas dire simplement que le bord arrière des ailes est blanc ? Ou que l’arrière des ailes est bordé de blanc ? TU PEUX PAS FAIRE SIMPLE ? »

« D’accord mais ne crie pas. »

Bonome a changé d’appareil pour refotoer les spatules et les colverts. Et un colvert est passé à toute vitesse devant la spatule. Il doit y avoir un couloir aérien pour zoisos à basse altitude qui passe juste là 🙂

P1570625 P1570626

Et puis on a vu un autre Chevalier. On voit beaucoup de Chevaliers ici mais c’est normal, c’est leur Royaume. Celui là on l’a déjà vu aussi. C’est pas un guignette parce qu’il aurait un peu de blanc sur l’épaule. C’est pas un arlequin parce qu’il ressemble pas à celui de tout à l’heure …

 P1570595

« Bonome, c’est qui ce Chevalier ? »

« Max, tu le connais celui-ci. Nous l’avons souvent vu. »

« Je me souviens pas bonome 🙁 Je sais bien qu’on l’a déjà vu. Il est très beau et je l’aime beaucoup mais je me souviens pas de son nom. »

« C’est le Chevalier culblanc (Tringa ochropus, Scolopacidés). »

« Tu crois que j’arriverai à me souvenir de tout comme toi un jour ? »

« Bien sûr petitours. Mais tu sais, moi aussi j’oublie les noms des zanimos que je ne vois pas souvent. Et puis ça ne fait que deux mois que tu me suis partout au Pays des Zoisos. Tu vois beaucoup d’êtres vivants et il y a beaucoup de noms à retenir. Beaucoup de ces noms sont compliqués. C’est normal que tu oublies. Tu connais déjà beaucoup de choses mais le plus important est d’aimer ce que tu vois. »

« C’est toujours simple avec toi. Rien n’est grave. Mais tu as raison : j’aime beaucoup les zoisos et c’est le principal 🙂   Bonome, regarde c’est mon escargot. Chut, tais-toi, je vais parler à Princesse 🙂 »

« Max, Princesse n’est pas un escargot. »

« CHUUUUUT … »

P1570608 P1570611

Max : « Bonjour Princesse, c’est moi, Max, comment vas-tu ? »

Princesse : « Max ? Quel Max ? Le porte-clés ? Je t’entends mais je ne te vois pas. »

Max : « Oui Princesse, mais je suis plus porte-clés maintenant, je suis naturaliste au Pays des Zoisos. »

Princesse : « Max le porte-clés ? Mais tu parles ? Je ne te vois pas. Je ne vois qu’un escargot ! »

Une voix d’homme : « Princesse, attention, il y a un escargot. Je vous en débarrasse … KRIIIIIFFFPKKKSSSIIIIPPFFFFKSSSIIIIIIIIII … »

P1570610

« Max, ça va ? Qu’est ce qui s’est passé ? »

« Je crois qu’on a été coupés 🙁 »

« Peux-tu m’expliquer ? Tu parles aux escargots maintenant ? »

« Je parlais pas à un escargot, je parlais à Princesse ! »

« Max, mets ta casquette, tu as le cerveau qui fond. »

« Bonome, mon cerveau va très bien. Je parlais à Princesse par SMS. »

« Je ne comprends rien. Explique toi un peu. C’est quoi SMS ? »

« Tu connais pas le SMS ? Le Service de Messagerie Scargotique. C’est à cause de Jules Allix bonome. Tu connais Jules Allix quand même ? »

« Jules Allix (1818-1897), maire du 8ème arrondissement sous la Commune de Paris, républicain, socialiste et féministe, ‘communiste pour la défense de la religion’. C’était un excentrique surtout connu pour des projets farfelus et d’étranges inventions telle que la boussole pasilalinique sympathique ou escargots sympathiques. Ce Jules Allix là ? »

« Oui bonome. Je sais pas bien pour le début mais je suis tout à fait d’accord pour les escargots sympathiques. »

« Il prétendait que deux escargots qui venaient de s’accoupler pouvaient rester en communication tous les deux et qu’on pouvait utiliser cette propriété pour transmettre des messages. Mais cela n’a jamais fonctionné. »

« C’est parce qu’il avait mal réglé les escargots. »

« Il avait mal réglé les escargots ? »

« Oui bonome, il avait mal réglé les escargots. Moi j’ai eu du mal. Oulala. J’ai dû soulever la coquille et bidouiller à l’intérieur. Les escargots étaient pas trop d’accord et puis, sans doigts, c’était pas facile. Mais j’ai réussi à les régler et j’en ai envoyé un au château. Il a mis du temps à arriver mais ça a marché. Tu as entendu Princesse ? »

« C’était vraiment Princesse ? »

« Oui bonome. Mais son escargot a dû se faire écraser. »

« Tu vas recommencer ? »

« Non bonome, c’est trop compliqué. On ira la voir. Si tu veux bien. »

« Max, j’ai l’impression de rêver. »

« Les rêves c’est quand on dort bonome, et là, tu es réveillé 🙂 Allez, aux zoisos bonome, aux zoisos 🙂 »

« Max, qu’as tu trouvé ? »

P1570631 P1570632

« Je crois bien que c’est une pelote de réjection. On voit des poils agglomérés et des bouts d’os qui dépassent. On peut la prendre pour ma collection ? Et puis on la disséquera tous les deux. S’il te plaît. »

« Si tu veux petitours. Mais il faudra classer ta collection. Tu ramasses des tas de choses mais, pour le moment, tu te contentes de tout déposer sur une étagère. Ce n’est pas une collection mais un gros fouillis. »

« D’accord bonome. C’est promis. Mais tu m’aideras. On pourra le faire cet hiver quand il fera trop froid pour aller aux zoisos. »

« Il nous faudra inspecter les Royaumes malgré le froid Max. Et puis, nous pourrons voir les migrateurs d’hiver. »

« Même si il neige ? »

« Bien sûr. Tu aimeras la neige. On peut observer les traces d’animaux. »

« Bonome, pardonne-moi d’interrompre cette conversation passionnante mais regarde le héron garde-bœufs (Bubulcus ibis, Ardéidés). »

P1570697 P1570699

« Oui, je vois le problème. »

« Bonome, il faut vraiment faire quelque chose. Après les hérons garde-rien voilà le héron garde-mouton. Il a l’air très attentif. Regarde comme il fait bien son travail mais il s’est trompé de zanimo à garder … Je pense avoir compris bonome. On leur a dit de garder les bœufs mais personne a pensé à leur dire ce que c’est un bœuf. Alors il essayent avec ce qu’ils trouvent. Des fois c’est un bœuf, des fois c’est un mouton … Et quand ils gardent rien c’est parce ce qu’ils cherchent désespérément ce qu’ils doivent garder. Ils vont finir dépressifs ces petits hérons … Bonome, il faut organiser une formation pour les hérons garde-bœufs et leur dire ça, c’est un bœuf et il faut le garder, ça, c’est un mouton et il se garde tout seul et ça, c’est du rien du tout alors il faut pas le garder. Et quand ils auront leur diplôme de gardage de bœuf, ils pourront aller faire leur travail. Je te laisse écrire le rapport pour Princesse. »

« D’accord petitours, je ferai un rapport à Princesse dans lequel je transmettrai ta proposition de formation. »

« Merci bonome, parce que là, ça va pas du tout. »

Après le désastre du garde-bœufs on a décidé d’aller voir la mer là où les cailloux sont tout cassés. C’est sur le chemin du retour. On voulait s’asseoir tranquillement sur les rochers et regarder la mer. Mais il y avait pas beaucoup d’eau dans la mer à cause de la marée basse et puis on a vu des Laridés. On aurait pu dire c’est des mouettes et des goélands comme tout le monde. Mais on a des sacados nous. Alors on a fait l’ornithologie parce qu’on voulait savoir ce que c’était comme Laridés.

P1040069

Le premier Laridé qu’on a vu était très gros et très sombre. Gris presque noir. Pour distinguer les espèces de goélands il faut regarder la couleur des ailes et du dos et puis la couleur des pattes. Mais je retiens jamais les différentes combinaisons alors j’ai demandé à mon bonome.

« Ce goéland a le dos et les ailes presque noirs et les pattes sont rose terne. C’est donc un goéland marin (Larus marinus, Laridés). Les goélands marins vivent en couples ou en petites colonies. On en voit jamais beaucoup au même endroit. »

« Ils mangent quoi ? »

« Ce sont des nécrophages Max. Ils se nourrissent surtout des cadavres qu’ils trouvent. Ou alors ils attrapent des poissons, des oisillons ou même d’autres oiseaux. »

« Moi aussi je sais lire bonome. Tu récites mon beau livre de zoisos. Tu peux m’expliquer kleptoparasite s’il te plaît. »

« Avec ou sans grec ancien ? »

« Sans grékancien bonome ou alors je t’oblige à porter une toge et des sandales de cuir. »

« Où les trouverais-tu ? Les goélands en général, et même les mouettes rieuses, peuvent voler le repas d’autres oiseaux. Peut être as-tu déjà observé des courses aériennes entre plusieurs oiseaux ? »

« Oui bonome, souvent avec des Laridés d’ailleurs. »

« C’est qu’il y en a un qui a à manger dans son bec et les autres veulent le lui voler. »

« Ils sont pas copains entre eux alors les Laridés. Tu pourras leur dire que c’est pas bien de voler la nourriture des autres. »

« Je leur dirai. »

Après il y a un autre Laridé qui est venu. Mais il avait pas du tout des couleurs de goéland.

P1040084 P1570760

« C’est un goéland marin juvénile Max. »

« C’est un parent avec son petit ? »

« Je suppose. Il est tout jeune, tu sais. Il date de ce printemps. »

Et puis un autre juvénile de ce printemps est arrivé. Mais son parent était en train de manger quelque chose qu’il avait trouvé dans l’eau. Un cadavre quelconque. De loin on dirait une tête de poisson. Ou un gros bivalve. Et le parent a crié sur son petit pour pas qu’il lui vole son manger. Regarde Princesse, on voit bien qu’il lui crie dessus.

P1570726 P1040047

Puis on a vu deux autres goélands marins adultes avec un autre petit de ce printemps. Et il y avait aussi trois mouettes rieuses (Chroicocephalus ridibundus, Laridés). C’était des adultes en plumage internuptial. En période de reproduction les mouettes rieuses ont la tête brun chocolat. Là, elles ont juste une tâche au dessus de l’œil et une autre en arrière de l’œil. C’est compliqué les Laridés. Surtout qu’il y en a d’autres qui sont arrivés.

P1040065

Là, il y a un goéland marin adulte et une mouette rieuse adulte. Et entre les deux c’est un goéland leucophée (Larus michaellis, Laridés). On le reconnaît à ses ailes gris clair et ses pattes jaunes. Mais la mouette est partie puis le leucophée aussi. C’est beau un Laridé qui vole.

P1040067 P1040068
P1570730 P1570744

Un peu plus loin, il y avait encore un Laridé. Il était avec une aigrette garzette (Egretta garzetta, Ardéidés). Ça a l’air grand une aigrette garzette mais quand elle est à côté d’un autre zoiso on voit bien que c’est que des pattes. Son corps est plus petit que celui du goéland.

P1570804

Bon, ce goéland a le dos et les ailes gris foncé mais pas noir. Et ses pattes sont jaunes. C’est peut être un goéland brun (Larus fuscus, Laridés). Mais c’est pas sûr parce qu’avec le contre-jour on peut pas être sûr de la couleur des plumes. Peut être que c’est bien gris ardoise, ou alors c’est gris clair qui paraît plus foncé à cause de la luminosité.

P1570855 P1570865

C’était sûrement plus simple de dire qu’on avait vu des goélands et des mouettes. Mais on aurait pas regardé de la même façon et on aurait pas bien vu toute la beauté du Pays des Zoisos. Ça valait la peine de faire l’ornithologie. Et puis, quand on reconnaît les zoisos, c’est un peu comme nos amis. On est content de les voir et de savoir qu’ils vont bien.

« Bonome, à part les hérons garde-bœufs qui ont besoin de formation, tout va bien ici, non ? »

« Il me semble petitours. As-tu aimé la promenade ? »

« Oh oui mon bonome. Mais j’ai très fatigué. Tu veux bien qu’on rentre ? »

« Bien sûr Max. File dans ma poche. »

« Tu me grattes le front s’il te plaît. »

Voilà pour cette longue promenade Princesse. Ne gronde pas les garde-bœufs s’il te plaît, c’est pas de leur faute. Moi, je vais bien et je t’embrasse. A bientôt Princesse.

Continuer la promenade

2 réflexions au sujet de « 36 – Le Royaume des Chevalier et autres zoisos »

  1. Bonjour Marek 🙂
    Tu veux qu’on t’invite pour une inspection ? Je veux bien moi. Il va falloir organiser ça. Il y a de beaux Royaumes par chez toi. Je les connais pas mais on pourrait aller les découvrir ensemble. Avec bonome on craint rien. Comme ça tu pourras nous présenter les nouveaux amis 🙂
    A bientôt et bonne lecture 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.