34 – Au Royaume des Sternes avec un Chevalier et sa belle

Mercredi 19 août, An II

Bonjour Princesse,

Tu sais qu’aujourd’hui je dois faire le guide pour un Chevalier et sa Belle. Bonome sera là mais j’ai un peu peur quand même. Et quand le coq a chanté pour nous réveiller j’étais tout fatigué parce que hier soir j’ai voulu tout réviser alors que c’était pas la peine et je me suis endormi sur mes livres. Heureusement que bonome est venu prendre de mes nouvelles et qu’il m’a couché. Mais j’ai bien dormi quand même.

Quand le Chevalier et sa Belle sont arrivés j’étais tout intimidé. Surtout que bonome leur a montré mon blog. Le Chevalier était bizarre. Il voulait rigoler mais il se retenait. Je comprends pas bien pourquoi. Mais ils ont aimé et ils ont trouvé que c’était une bonne idée et que je devais continuer à graver mon blog. C’est pour toi que je le grave Princesse. C’est bizarre que quelqu’un d’autre le lise. Mais bon. Bonome était très fier de moi et ça m’a mis en confiance pour faire le guide. Alors j’ai mis mon sacado et j’ai donné le signal du départ pour la longue chevauchée jusqu’au Royaume des Sternes.

Quand on est arrivés, on a été accueilli par des ragondins (Myocastor coypus, Myocastoridés).

P1030111 P1030110

Il y avait toute une famille en train de manger des légumes que des zoms avaient déposés pour eux. Le Chevalier et sa Belle ont tout fotoé. Et ils fotoaient, et ils fotaient … Et pour mieux fotoer encore, la Belle a donné un morceau de pain à un ragondin. Moi j’étais choqué. Bonome est resté calme. Ils leur a rappelé qu’il ne faut pas donner à manger à des zanimos sauvages. LES ZOMS, POURQUOI VOUS DONNEZ À MANGER AUX ZANIMOS ? ÇA LES TRANSFORME EN MENDIANTS ET APRÈS ILS ONT MAL AU VENTRE ! OUI LES ZOMS, UN ZANIMO SAUVAGE ÇA DIGÈRE TRÈS MAL LE PAIN ET ÇA LUI FAIT MAL AU VENTRE ! VOUS POUVEZ PAS JUSTE LES REGARDER !!!

Bon, à part ça j’ai compris à qui j’avais à faire : des zoms gentils, qui aiment la nature mais qui la connaissent pas bien comme bonome et moi. Sinon ils seraient pas restés ¼ d’heure devant des ragondins. Je leur ai expliqué un peu les ragondins : les pattes palmées pour mieux nager, le régime alimentaire phyto-zoophage … Je leur ai expliqué qu’on avait vu un ragondin se régaler d’un Anodonte des cygnes qu’il tenait avec ses petits doigts. D’ailleurs, il y a des tas de coquilles vides là où se trouvait un ragondin. Et il a presque fallu les pousser pour qu’ils avancent.

Mais on a pas avancé beaucoup. Superzoreilles avait entendu un petit grébu alors il voulait leur montrer (Grèbe huppé, Podiceps cristatus, Podicipédidés). Mais on l’a pas vu, il est resté caché derrière les arbres. Et d’un seul coup il y a eu de l’agitation chez les zoisos. Des bernaches du canada (Brenta canadensis, Anséridés) se sont chamaillées. Et puis ça a été le tour de deux cygnes tuberculés (Cygnus olor, Anséridés).

P1030112 P1030114
P1030116 P1030117

J’en ai profité pour leur expliquer un peu les Anséridés. Les bernaches et les cygnes sont les plus gros zoisos de l’avifaune française. Avifaune ça veut dire l’ensemble des espèces de zoisos. Ils peuvent peser une quinzaine de kilogrammes chacun. Ça fait beaucoup de petitours 🙂 Et puis le cygne, quand il forme un couple, ben c’est pour la vie. Pas comme les bernaches qui changent de partenaire tous les ans. Bonome a expliqué qu’il avait bien fait sa mission au Royaume des Bernaches en allant souvent surveiller la quarantaine de petits bernachons. Même qu’il a sauvé un petit qui s’était fait emporté par une corneille.

Après on a vu un héron cendré (Ardea cinerea, Ardéidés). Là encore, ils avaient l’air surpris de voir un héron cendré. C’est un beau zoiso le héron cendré mais quand même. On reste pas 10 minutes devant un héron cendré ! Avec mon bonome, on les regardait fotoer le zoiso en rigolant.

P1030118 P1030119
P1030120

Le héron cendré a été très gentil. Il a bien pris la pose. Longtemps. Puis après il a fait une démonstration de pêche de héron. Il a attrapé un petit poisson et il l’a avalé. Pour qu’on ait de belles fotos.

Bonome a dit merci au héron cendré et le héron s’est envolé. Mais on a pas réussi à fotoer son envol 🙁 J’espère qu’il nous en voudra pas.

Et puis on est allés à l’étang des grébus (Grèbe huppé, Podiceps cristatus, Podicipédidés). Celui où d’un côté on est trop loin et où de l’autre la lumière est pas belle. Bonome a expliqué ça en ronchonnant et moi j’ai expliqué le parent-stop. Je crois que c’est ici que j’ai vu un petit sur le dos de son parent pour la première fois. Ils ont bien grandi les petits.

P1030130 On entendait les petits piailler alors bonome leur a dit de bien écouter pour apprendre le cri du petit grébu. Moi je le reconnais bien maintenant. J’ai des superzoreilles aussi 🙂
Et puis, discrètement, je suis allé fouiner dans les fleurs pour voir si elle était encore là. Je l’ai trouvée, je les ai appelés et je leur ai montré la chenille du machaon (Papilio machaon, Papilionidés). P1030131

On a pas pensé à la taquiner gentiment pour leur montrer les cornes orange qui sentent pas bon et que bonome appelle osmotérium pour faire savant. Je crois me souvenir qu’on en a parlé quand même.

Au bord d’un autre étang, j’ai trouvé un fossile. Alors là, j’étais plus guide du tout. J’ai tout écouté mon bonome.

P1030132 P1030133

Alors c’est une coquille de Mollusque Gastéropode. Si je me souviens bien c’est une natice. Il en existe encore. Ce sont des prédateurs. Ils font un petits trou dans les coquilles de Mollusques Bivalves et puis ils digèrent et aspirent le corps du Bivalve. Des fois, à la mer, on trouve des valves avec ce petit trou dedans. C’est qu’il s’est fait manger par une natice le Bivalve. J’ai pris la coquille pour ma collection.

On a fait une pause pour profiter du paysage. Ils trouvaient ça très très beau.

P1030181

Mais ils voulaient voir des zoisos. Bonome commençait à entendre les sternes alors il a dit qu’il fallait avancer, qu’il était sûr qu’on aller bientôt voir de beaux zoisos. C’est un peu de la triche. Il le connaît par cœur ce Royaume 🙂

Ça, c’est un des endroits d’où on peut observer les sternes. Tu vois peut être les rochers qui dépassent de l’eau ? Les sternes se posent dessus. On a jamais réussi à les compter, les sternes. Mais il y a une belle colonie. P1030243

Tout à gauche de la foto, sur l’autre rive, il y a des arbres et sous les arbres un endroit qui s’appelle l’observatoire. Il est un peu en hauteur et on voit bien des arbres, des rochers, la rive … où viennent les zoisos. Martin se montre beaucoup de l’autre côté. J’espère qu’on le verra. Bonome a dû lui donner rendez-vous en zoiso. J’en suis sûr.

Bonome a enseigné le cri de la sterne au Chevalier et à sa Belle. Celui-là aussi je le connais bien maintenant. Et puis on les a vues. C’est vraiment beau une sterne (Sterna hirundo, Sternidés).

P1030201 P1030202

On a d’abord vu les juvéniles qui appelaient leurs parents. Ils piaillaient en agitant les ailes. Je n’avais jamais vu ça mais je l’ai pas dit. J’ai expliqué les différents plumages : juvénile frais, juvénile usé, adulte. Et puis que, comme il y a pas de dimorphisme sexuel chez les sternes, on peut pas savoir si c’est le papa ou la maman qui est venu voir ses petits.

Sur le nid, plus loin tout là-bas, il y avait un adulte qui se reposait. Et il s’est gratté. Parce que les zanimos ça se gratte beaucoup à cause des parasites. Puis on a avancés sur le chemin pour essayer de mieux voir les sternes. D’un autre endroit.

P1030222

Bonome et moi on est restés avec la Belle du Chevalier un instant. Elle a vu un zoiso et, au lieu de le montrer calmement, elle a crié. On a tourné la tête, et on a vu Martin qui s’envolait. Bonome avait éteint son appareil. Il a pas pu fotoer. Faut pas crier au Pays des Zoisos. Jamais. Sinon les zanimos se sauvent et on les voit pas. La Belle avait pas reconnu Martin. Il était de face, sous les arbres et à l’ombre. Martin, de face, il est tout orange. Avec l’ombre ça fait un peu marron. Quand on a pas l’habitude, on le reconnaît pas. Bonome a expliqué que la vision n’est pas un sens mais une gnosie. J’ai pas tout compris. Mais en gros, la vision s’améliore avec l’apprentissage. On mémorise des formes, des mouvements, des attitudes … Et ensuite, le cerveau reconnaît ce qu’on a appris. C’est pour ça qu’il reconnaît si vite les zoisos mon bonome. Il les a tous dans sa tête 🙂

Pendant ce temps le Chevalier regardait les sternes. Et les Lestes verts (Lestes viridis, Lestidés). Nous, on a même pas essayé de les fotoer. Bonome a des tas de fotos des Lestes verts. Eux aussi, il les a dans sa tête. Il a des livres complets dans sa tête. C’est plus une tête qu’il a, c’est une bibliothèque 🙂

P1030260 P1030261

On a revu les juvéniles de sternes, et les poussins aussi mais les fotos sont moches à cause du nouvel appareil de bonome. Le Chevalier et sa dame seraient bien restés là des heures. Moi, j’étais pressé d’aller à l’observatoire parce que j’étais sûr qu’on y verrait Martin.

Juste au moment d’avancer, une mésange charbonnière est venue nous voir (Parus major, Paridés). Chez les mésanges charbonnières le dimorphisme sexuel est très léger. Il y a une bande noire sur le plastron. On appelle ça une cravate.

P1030263

Elle est très large chez le mâle et forme une plage noire sur le ventre. Chez la femelle, la cravate est plus fine et s’interrompt au niveau du ventre. La foto n’est pas très favorable mais je pense que c’est une femelle.

Après, on est enfin allés à l’observatoire. En arrivant, mon bonome a montré trois endroits en disant : ‘Si Martin vient nous voir, il se posera sur l’une de ces trois branches.’ Ils se sont assis et ont mangé leurs provisions. Pendant ce temps, je guettais partout. J’ai vu des bergeronnettes grises (Motacilla alba, Motacillidés), des grenouilles, des foulques (Fulica atra, Rallidés). Et puis il est arrivé. Sur l’arbre en face.

P1030301 P1030310

Le Chevalier a été très grossier en courant pour se mettre en position pour fotoer. Bonome a posé son manger et a couru aussi. La Belle est restée plus calme. Martin était là (Alcedo atthis, Alcédinidés). Il est magnifique Martin. Et comme un seul ce n’était pas assez, un autre est venu se percher sur une des branches annoncées.

P1030319 P1030355
P1030357 P1030358
P1030360

Il a pêché son poisson et s’est sauvé pour aller le manger plus loin. Sans être dérangé. L’autre a changé de branche, mais il est resté un peu pour nous tenir compagnie. Ou pour montrer la beauté du Pays des Zoisos 🙂

P1030352

P1030354

Quand les Martins sont partis j’ai arrêté de faire le guide et j’ai posé une question à mon bonome.

« Dis mon bonome, comment il fait Martin pour attraper son poisson sous l’eau. Parce que moi, quand je regarde l’eau, je vois les reflets du ciel. C’est très beau mais je vois pas les poissons. Et puis, j’ai déjà vu une paille dans un verre. Elle semble brisée. Si je plongeais dans le verre pour attraper la paille, ben je viserais toujours à côté. Je serais pas un bon Martin moi. Tu peux m’expliquer s’il te plaît. »

Il m’a regardé les yeux remplis de fierté. Le Chevalier et sa Belle avaient l’air tout étonné. Le Chevalier a dit :

« Il pose de très bonnes questions ton petit ours. Tu peux nous expliquer à nous aussi ? »

J’étais sûr qu’il saurait répondre mais il avait l’air tout gêné. Il aime pas que tout le monde le regarde et l’écoute. C’est un discret mon bonome.

« Petitours, j’ai peur de dire des erreurs. Il me semble que le Martin-pêcheur possède des filtres dans les yeux. Un premier filtre permet d’éliminer les reflets du ciel mais je n’en connais pas la nature. La paille paraît brisée parce que l’air et l’eau n’ont pas le même indice de réfraction de la lumière. Il me semble que les Martins-pêcheurs ont une couche grasse sur l’œil qui leur permet de modifier l’indice de réfraction de l’air et de le rendre égal à celui de l’eau. Par conséquent la paille n’est plus brisée et ils voient le poisson là où il est. Cette couche grasse permettrait également de protéger l’œil sous l’eau mais je n’en suis pas sûr. »

Il est fort ce bonome. Je connaîtrais jamais autant de choses que lui 🙁

« Max, je t’entends quand tu penses 🙂 Tu apprends très vite et tu connais déjà beaucoup de choses. Tu ne vas pas tarder à me rattraper. Et si tu lis mes livres comme tu l’as dit hier soir, tu connaîtras encore plus de choses que moi. »

Puis on a fait silence. Tous. Le Chevalier regardait les grenouilles. Il y en a une qui a fait un bond immense pour attraper une libellule qu’elle a raté. Ça a fait un gros plouf. Et puis il y a eu ça.

P1030362 P1030363
P1030364

C’est une couleuvre à collier (Natrix natrix, Colubridés). On en a déjà vu au Royaume des Grèbes. Je l’avais accusée à tort d’avoir gobé les œufs de grébu. En fait, il y en a eu deux. On a vu la première mais elle s’est cachée tout de suite. Du coup, on était prêts pour la seconde.

Elle a pris son temps pour passer devant nous. Ça nage bien une couleuvre. On voit pas sur la foto mais elle étale son corps tout à plat pour mieux flotter. Bonome a refait le guide.

« Les couleuvres sont des prédateurs : elles peuvent attraper des grenouillles, crapauds, tritons, salamandres, des souris, des mulots, des poissons … Les proies sont avalées vivantes. Le crâne est très particulier : les os ne sont pas tous soudés. Et la mâchoire inférieure est constituée de deux os indépendants reliés par un ligament élastique. Comme ça, la couleuvre peut avaler une proie plus grande que sa bouche.

Mais ce sont aussi des proies les couleuvres : le héron cendré peut en manger. La couleuvre a collier a une astuce pour se défendre contre ses prédateurs. Elle fait semblant d’être morte. Elle se met sur le dos, la tête à l’envers, la bouche ouverte avec la langue qui pend. Et puis elle vide sa glande anale qui contient une substance qui sent extrêmement mauvais. Comme ça, le prédateur pense qu’elle est morte depuis longtemps et qu’elle est plus bonne à manger. Souvent ça marche : le prédateur passe son chemin. »

Faut pas avoir peur des couleuvres. Elles se sauvent tout le temps. Bonome sait où il y en a. Il va parfois essayer de les fotoer. Il avance tout doucement, sans bruit. Son appareil est tout réglé. Et il arrive pas à les fotoer parce qu’elles se sauvent avant qu’il arrive. Et c’est pas dangereux les couleuvres. La morsure fait mal mais elle a pas de venin.

Plus loin, la Belle ouvrait la route. Bonome la suivait mais il était un peu fatigué. La Belle a failli marcher sur des machins qui ressemblaient à des vers de terre. Le temps que bonome réagisse les machins s’étaient sauvés. On les a retrouvés sur le bord du chemin sous les herbes.

P1030365

C’est un orvet (Anguis fragilis, Angudidés). Il a pas de pattes comme les serpents mais c’est un lézard. C’est très compliqué tout ça. C’est aussi un prédateur mais de plus petites proies que la couleuvre à collier : escargots, limace, vers, araignées …

Si tu essayes de l’attraper par la queue il peut l’abandonner.

« On appelle cela l’autotomie petitours. De auto- tout seul et -tomie couper. »

« Tu m’énerves avec ton grékancien mais merci pour le mot que toi seul connaît 🙂 Je peux continuer à expliquer l’orvet ? »

« Bien sûr petitours 🙂 »

L’orvet est un peu bizarre. Suite à la fécondation, des œufs se forment dans la femelle. Mais elle les pond pas. Elle les garde dans elle. C’est une couvaison interne. Et quand les œufs sont prêts, ils éclosent dans la maman et les petits sortent et sont autonomes. On dirait que la femelle accouche de petits tout formés comme chez les vivipares. Mais les petits sortent d’un œuf comme chez les ovipares. On dit que l’orvet est ovovivipare.

« Tu en connais des choses petitours 🙂 »

« Bonome, certains jours tu me laisses tout seul dans ta cabane toute la journée alors je lis tes livres pour m’occuper et apprendre des choses savantes. »

Bon, tout le monde est fatigué : le Chevalier et sa Belle ne regarde plus rien. Bonome est un peu fatigué aussi. Et moi, je sens bien que ma nuit a été courte. Alors on retourne à notre monture. Un peu vite à mon goût mais je laisse faire parce que je crois que bonome veut nous emmener là où le soleil se couche. J’aimerais bien moi qu’on y aille.


On a revu un héron cendré (Ardea cinerea, Ardeidés) et ils ont encore tout fotoé. Il était tout croisé le héron. Regarde ses pattes Princesse 🙂 Il a attrapé de tout petits poissons. C’est pas un grand pêcheur comme grébu 🙂
P1030389
P1030398 P1030399

Et superzieux a encore frappé. Il a vu un zoiso tout là-bas. Le Chevalier a pris le gros zoom mais il voyait quand même pas le zoiso. Alors c’est bonome qui l’a fotoé. C’est un chevalier guignette (Actitis hypoleucos, Scolopacidés). C’est pas un gros zoiso comme le héron le chevalier guignette. Il est tout petit.

 P1570176

Voilà, on est arrivés à notre monture. On a vu des tas de belles choses. Et encore, je n’ai pas tout mis dans le blog. Et bonome vient de dire qu’on s’arrêterait là où le soleil se couche 🙂

En arrivant, bonome est allé à l’opposé de l’observatoire, dans un champs. J’ai cru que son cerveau était tout fondu. Forcément, il porte jamais sa casquette. Mais non, son cerveau va bien. Il avait repéré des zoisos marrons. Sur le fond marron du champs, ils étaient pas facile à voir. Et puis, ils se sauvent tout le temps ces zoisos. Ou alors, ils se couchent au sol et c’est encore plus difficile de les voir.

P1020993 P1030010
P1030013

Ce sont des perdrix grises (Perdrix perdrix, Gallinacées). Dans mon beau livre de zoisos, c’est écrit Phasianinés. Quand un nom finit par -dés, ça indique une famille. Quand il finit pas -nés, c’est une sous-famille. Ça veut dire que dans les Gallinacées, il y a les Phasianinées et d’autres sous-familles que je connais pas.

Le Chevalier a dit qu’il connaissait bien les Perdrix grises parce qu’il vit à la campagne alors il en voit souvent. N’empêche que celles-ci, il les avait pas vues.

Et on est allés à l’observatoire. Il était trop tôt pour voir le soleil se coucher. Mais on a vu Martin (Alcedo atthis, Alcédinidés). C’est la première fois qu’on voit Martin ici. Et il avait un poisson dans son bec mais ça a pas duré longtemps : il l’a vite avalé. Gloub, le poisson 🙂 Peut être qu’il avait peur qu’on le lui vole.

P1030014 P1030016

On a vu beaucoup de Martins aujourd’hui. Ils ont de la chance le Chevalier et sa Belle. C’est pas tous les jours comme ça.

Puis on est allés au Grand Étang de T. Il y avait pas beaucoup de zoisos. Des Vanneaux huppés (Vanellus vanellus, Charadriidés) qui picoraient au sol et se chamaillaient un peu. Ils connaissaient pas le vanneau huppé. C’est un beau zoiso mais j’ai pas beaucoup de choses à dire. Et puis il y avait des goélands juvéniles. Je reconnais pas les espèces de goélands quand ils sont juvéniles. Bonome non plus. Mais c’est très beau, surtout en vol stationnaire face au vent.

P1030411 P1560818
P1560819 P1560821

En regardant bien, bonome a trouvé un chevalier guignette (Actitis hypoleucos, Scolopacidés) parmi les vanneaux. C’est tout petit un chevalier guignette. On voit bien les différences de tailles.

 P1030412

Tout le monde était fatigué. Moi, j’avais plus envie de faire le guide. Je voulais aller dans la poche de mon bonome pour qu’il me gratte le front et que je dorme un peu mais j’osais pas demander devant le Chevalier et sa Belle. Bonome a compris en me regardant. Il m’a mis dans sa poche et je me suis endormi tout de suite. Du coup, j’ai pas vu les sternes et leurs petits.

P1030417 P1030427

Je dormais encore quand on est rentrés. J’ai même pas senti la chevauchée du retour. Quand j’ai ouvert les yeux le Chevalier et sa Belle étaient déjà partis. J’ai même pas dit au revoir 🙁 Ils étaient gentils tous les deux même si le Chevalier a été très grossier. Oulala, j’ai encore mal aux oreilles.

« Bonome … »

« Oui petitours, tu as été un excellent guide. Je ne savais pas que tu lisais mes livres en mon absence. Tu m’as appris des choses sur les orvets. »

« C’est vrai ? 🙂 Tu savais pas tout ? »

« Je ne savais pas qu’ils étaient ovovivipares. Tu me l’as appris. »

« Tu s pas honte de moi alors ? »

« Je suis très fier de toi Maxou. »

« Et tu crois qu’ils ont vu la beauté ? »

« Écoute le message qu’ils nous ont envoyé : ‘Nous avons passé une excellente journée. Jamais nous n’avions vu autant d’animaux. Max est un très bon guide.’ Ils en ont eu plein les yeux Max. »

« 🙂 Je suis content si ils ont vu la beauté. Bonome, je peux aller me coucher ? »

« Bien sûr petitours. Fais de beaux rêves. »

J’ai rêvé de Martin bien sûr. Et de toi Princesse. Parce que tu me manques.

Continuer la promenade

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.