32 – Le Royaume des Bernaches et le Royaume des Pics

Dimanche 16 Août, An II

« Bonjour mon bonome, je t’ai préparé ton café 🙂 »

« Bonjour petitours, merci pour le café. »

« C’est pour que tu sois prêt plus rapidement pour m’emmener aux zoisos. »

« Max, c’est quoi ça ? »

Max a fait le café…

« Ça bonome, c’est une machine pour faire le café. On peut dire une cafetière. Tu devrais savoir toi qui es caféinomane 🙂 »

« Je parlais de ce qu’il y a À CÔTÉ de la cafetière. »

« Alors à droite c’est un liquide marron à forte teneur en caféine. Je dirais que c’est du café. Et à gauche c’est une poudre marron obtenue par … »

« MAX ! »

« Me gronde pas bonome siteplait. Je voulais te faire plaisir. Mais c’est pas facile de faire du café. Je suis tout petit moi, et j’ai même pas de doigts 🙁 »

« Tu voulais me faire plaisir ? »

« Oui mon bonome 🙂 »

« Merci mon petitours. Câlin … Je nettoie et nous partons. »

« Tu m’emmènes où aujourd’hui ? »

« Que dirais-tu de nouveaux Royaumes ? »

« Des Royaumes que je connais pas encore ? »

« Oui Max. »

« Et où il y a des zoisos ? »

« Oui Max. »

« Ils sont loin ces Royaumes ? »

« Non Max, ils sont même tout proches. »

« Des Royaumes que je connais pas, tout proches et avec des zoisos ? »

« Oui. »

« ET TU M’Y AS JAMAIS EMMENÉ ? ALORS TOI ! ET TU ATTENDAIS QUOI POUR M’Y EMMENER ? »

« Rien du tout. J’y suis beaucoup allé avant de te connaître, pour effectuer ma mission. Il y avait 6 familles de bernaches du Canada (Branta canadensis, Anséridés). J’ai vu jusque 42 petits et une cinquantaine d’adultes. »

« C’est le Royaume des Bernaches ? »

« Oui petitours. Et de l’autre côté d’un pont, il y a le Royaume des Pics. Je pense qu’ils vont te plaire ces Royaumes. »

« Bonome, en route pour le Royaume des Bernaches et le Royaume des Pics ! »

Max au Marais d’ici

Là, c’est moi devant le marais. Parce que le Royaume des Bernaches, il commence par un marais. On peut pas y aller. C’est tout protégé pour que les zanimos et les végétos soient tranquilles. On peut voir de haut depuis des observatoires. Il est très beau ce marais. C’est là que mon bonome a fotoé le butor étoilé (Botaurus stellaris, Ardéidés). J’aimerais bien en voir un. J’ai jumélé un peu mais j’ai rien vu du tout. C’est pas un bon endroit. Tant pis. On verra plus loin.

Dans le marais, il y a beaucoup de plantes. Ma préférée est le nénuphar blanc (Nymphea alba, Nymphéacées). Il a de grandes fleurs blanches. Et de loooonnnngues tiges. Parce qu’il est enraciné au fond de l’eau. Comme ça, il peut pas dériver à cause du vent et du courant.

Nénuphar blanc, Nymphea alba, Nymphéacées

Et puis on a vu des bernaches du Canada (Branta canadensis, Anséridés). C’est normal au Royaume des Bernaches de voir des bernaches. C’est des gros zoisos les bernaches. Elles pèsent plus de 15 kg !

Bernaches du Canada, Branta canadensis, Anséridés

On dit que c’est une espèce férale parce qu’elles ont été introduites par les zoms mais qu’elles se reproduisent dans la nature. Maintenant, c’est chez elles ici. Mais je connais déjà les bernaches.

Après le marais, il y a un grand étang. Il est très beau le grand étang. Mais bonome, il a pas pensé à fotoer l’étang alors je peux pas te le montrer. Si tu veux, un jour je t’emmènerai Princesse. Comme ça, tu verras en vrai. C’est toujours plus beau en vrai. Sur l’étang, il y a une barge pour que les zoisos se reposent tranquillement. Quand on est arrivés, il y avait un héron cendré qui dormait sur une patte (Ardea cinerea, Ardéidés). Mais il s’est tout de suite réveillé. Et puis il a fait comme tout le monde en se réveillant : il a baillé, s’est étiré puis s’est gratté 🙂 On a réussi à tout fotoer. Regarde Princesse.

P1010652
Héron cendré, Ardea cinerea, Ardéidés

P1010653
Héron cendré, Ardea cinerea, Ardéidés

P1010654
Héron cendré, Ardea cinerea, Ardéidés

P1010656
Héron cendré, Ardea cinerea, Ardéidés

P1010660
Héron cendré, Ardea cinerea, Ardéidés

P1010674
Héron cendré, Ardea cinerea, Ardéidés

Il est rigolo quand il baille le héron cendré : on voit sa langue 🙂 Bonome dit que je fais pareil. A côté du héron, tu as reconnu les cormorans (Phalacrocorax carbo, Phalacrocoracidés). C’est très beau quand ça vole. Là, ils se reposent alors c’est pas drôle.

Et puis, dans les roseaux (Phragmites communis, Poacées) on a vu un petit zoiso mignon. En fait, c’est superzoreilles qui l’a repéré. Il était tout content de réussir à le fotoer parce qu’il se cache toujours ce petit zoiso.

P1010719
On sait pas trop

P1010722
On sait pas trop

Il est beau ce zoiso. Il est tout petit : 12 à 14 cm. Bonome pense que c’est une rousserolle effarvatte (Acrocephalus scirpaceus, Acrocéphalidés). Il y a beaucoup d’espèces de rousserolles. Ce sont surtout des zoisos de zones humides où il y a des roseaux ou des massettes. Elles sont très agiles dans la végétation. Des fois, elles ont une patte sur une tige et une patte sur une autre tige. D’autres fois, elles se baladent la tête en bas. Ça les gène pas du tout. Et elles volent très bien entre les branches. C’est pour ça qu’elles sont pas toujours faciles à voir. Quand elles voient un zom, elles filent entre les branches et on les voit plus. Ça, ça énerve mon bonome : quand il entend un zoiso mais qu’il arrive pas à le voir. Oulala, ça l’énerve. Mais il se calme dès qu’il voit un zanimo. Alors il est jamais énervé très longtemps.

« Bonome ! Bonome ! Regarde ! C’est une grande aigrette (Casmerodius albus, Ardéidés) ! Fotoe la, vite ! »

« Calme toi petitours 🙂 »

« C’est une grande aigrette ! On en a pas vu beaucoup et là, elle est tout près ! Fotoe la, te dis-je ! »

Il a tout fotoé ! Il a des fait des dizaines de fotos. Fallait pas la rater la grande aigrette parce que c’est rare par ici. C’est dommage : elle était dans l’endroit le plus moche du Royaume des Bernaches. Tant pis. C’est le zoiso qui compte, et il est très très beau ce zoiso. Tu as vu son tout blanc immaculé ?

P1010758
Grande aigrette, Casmerodius albus, Ardéidés

P1010782
Grande aigrette, Casmerodius albus, Ardéidés

P1010800
Grande aigrette, Casmerodius albus, Ardéidés

P1010842
Grande aigrette, Casmerodius albus, Ardéidés

P1010855
Grande aigrette, Casmerodius albus, Ardéidés

P1010865
Grande aigrette, Casmerodius albus, Ardéidés

La grande aigrette fait à peu près la même taille que le héron cendré. Elle est bien plus grande que l’aigrette garzette (Egretta garzetta, Ardéidés) : environ 100 cm contre 60 cm. Sur les fotos, on voit bien que son bec est tout orange. C’est parce qu’elle est en plumage internuptial. C’est pas la période de reproduction. Ou alors c’est un juvénile immature mais ça m’étonnerait parce que si elle est ici c’est parce qu’elle est en route pour la migration. Comme tous les Ardéidés, la grande aigrette pêche dans l’eau. Elle peut attraper des poissons, des grenouilles … Parfois, elle peut chasser dans les champs. Elle se nourrit alors de souris, rats ou campagnols. Mais elle préfère avoir les pattes dans l’eau. C’est pour ça qu’elle a des grandes pattes. On en voit de belles choses au Royaume des Bernaches 🙂

De l’autre côté, il y avait des mouettes rieuses (Chroicocephalus ridibundus, Laridés). Bonome surveillait des deux côtés du chemin en même temps. Je sais pas comment il fait. D’un côté la grande aigrette, de l’autre, les mouettes. Parce qu’elles pêchaient les mouettes. Il voulait en voir une manger son poisson. Regarde Princesse.

P1010903
Mouette rieuse, Chroicocephalus ridibundus, Laridés

P1010904
Mouette rieuse, Chroicocephalus ridibundus, Laridés

Tu vois son plumage ? C’est pas celui d’un adulte. C’est un juvénile. Il est plus tout jeune : il va vers son premier hiver. Mais il date de cette année. Et il sait déjà pêcher et avaler ses poissons. Gloub, le poisson. Comme grébu 🙂 Bon, on pouvait pas passer la journée à regarder la grande aigrette et les mouettes. Alors on a avancé le long de l’étang.

Et à un moment, on a vu des jolies fleurs. Celle-ci, je te l’offre Princesse. C’est pas une fleur pour la botanique. C’est une fleur rien que pour toi.

Une jolie fleur pour Princesse

Et puis, on a traversé le pont pour changer de Royaume. On est arrivés au Royaume des Pics. Et devine ce qu’on a vu ?

P1020086
Pic vert juvénile, Picus viridis, Picidés

P1020105
Pics verts, Picus viridis, Picidés

P1020124
Pic vert femelle, Picus viridis, Picidés

P1020132
Pic vert femelle, Picus viridis, Picidés

Les fotos sont pas très belles : c’est à cause du nouvel appareil de bonome. Il est vraiment pas bon 🙁 Mais on voit quand même. Et oui, ce sont des pics vert (Picus viridis, Picidés). Je t’ai déjà parlé des pics verts. Ce sont de beaux zoisos. Les gens savent pas, mais on les voit souvent au sol, sur l’herbe. Et c’est embêtant parce que vert sur fond vert, ben on les voit pas bien. Bon, regardons quand même. Le premier, en haut à gauche, il est un peu gris, il a des ponctuations et on voit pas sa moustache noire. C’est parce que c’est un juvénile. Encore un zoiso de l’année ! Derrière lui, c’est une pie (Pica pica, Corvidés) mais je parle pas des pies pour le moment. A côté, c’est un juvénile et un adulte. On voit pas bien l’adulte mais on voit bien que le juvénile est tout tacheté. Et en dessous c’est l’adulte. On voit bien ses yeux bleus. Et puis la moustache est toute noire. Il y a pas de rouge dedans. Donc, c’est une femelle. C’est une maman et son petit. Quand on s’est approchés, ils se sont envolés. Bonome leur a demandé pardon de les avoir dérangés. Il aime pas déranger les zanimos. Quand ils sont partis, il m’a dit qu’il fallait qu’on parte aussi comme ça ils pourraient revenir sur leur pelouse. Les pics verts (on dit aussi pivert) ont un vol assez caractéristique. C’est à cause qu’ils replient complètement leurs ailes en vol. Ils battent des ailes, ce qui leur donne une trajectoire légèrement ascendante. Puis ils replient les ailes : ils redescendent un peu. Puis ils rebattent des ailes et remontent. Et puis, on a l’impression qu’ils ont les ailes au milieu du corps. Ça fait une silhouette très reconnaissable. Bonome connaît aussi leur cri. Il m’a appris. Il a raison : on dirait qu’ils rigolent quand ils crient. C’est comme si ils se moquaient de nous parce qu’on les voyait pas. Bonome dit qu’on peut reconnaître la façon dont ils tambourinent sur les arbres pour communiquer. Mais ça, c’est au printemps. Il reconnaît bien les pics vert mon bonome. Au premier coup d’œil. Des fois, je l’ai même pas vu le pic vert qu’il sait déjà que c’est un pic vert. Mais c’est normal. Ça fait longtemps qu’il parcourt le Pays des Zoisos, et puis, il aime beaucoup les zoisos. Encore plus que moi.

Plus loin, j’ai trouvé une plume.

P1020140 P1020139

Elle est belle ma plume. Je voulais te l’offrir mais elle s’est abîmée dans mon sacado. Bonome en a dans sa collection. C’est une plume de pic vert. Comme il y en avait qu’une bonome était pas inquiet pour le zoiso. Ils perdent des plumes parfois. C’est quand il y en a beaucoup au même endroit qu’on peut penser que le zoiso s’est fait croquer.

Et puis on a vu un hérisson (Erinaceus europeus, Erinacés) mais il était pas en grande forme le hérisson. Il était même tout mort. C’est triste mais comme ça j’ai pu étudier les piquants.

Max et un hérisson tout mort

Tu savais que les piquants sont des poils agglomérés ? Les hérissons ont toujours des tas de parasites entre leurs piquants parce qu’ils peuvent pas se gratter. A cause des piquants. Alors il faut pas les toucher. Ou alors il faut bien se laver après. Mais faut pas toucher les zanimos. Ce sont pas des jouets.

Petit détail rigolo sur les hérissons (c’est bonome qui m’a dit) : à cause des piquants, le monsieur hérisson peut pas s’approcher très près de madame hérisson pendant l’accouplement. Alors il a un trèèèès long pénis monsieur hérisson.

Après on a prélevé la tête du hérisson. Comme ça on pourra étudier la denture des insectivores. Oui, oui : on dit bien la denture. La dentition c’est la mise en place de la denture.

Et on a revu un pic vert (Picus viridis, Picidés). C’est normal de voir des pics au Royaume des Pics 🙂

P1020165
Pic vert juvénile, Picus viridis, Picidés

P1020169
Pic vert juvénile, Picus viridis, Picidés

Tu connais bien les pics verts maintenant Princesse. Tu peux étudier avec moi. On voit son plumage tacheté : c’est un juvénile. Et puis, il y a pas de rouge dans la moustache : c’est donc une femelle. C’est une mademoiselle pic vert. Elle est belle n’est ce pas Princesse. J’aime bien sa position. Ils sont souvent comme ça les pics verts. Ils tournent la tête d’un côté à l’autre. Je trouve ça rigolo 🙂

Et puis j’ai aperçu des morceaux de zoiso. Un morceau ici, un morceau là, un autre morceau là-bas … Il était tout cassé le zoiso.

P1020208 P1020211
P1020212 P1020214

Il avait même perdu la tête : son crâne était là, tout seul, sans bec 🙁 en regardant bien les morceaux de zoiso on a pu trouver que c’était un faisan de Colchide (Phasianus colchicus, Phasianidés). Enfin avant c’était un faisan. Parce que là c’était plus rien du tout. Un puzzle de faisan peut être. Ou les restes d’un repas de renard. C’est sûrement un renard qui a croqué le faisan. J’aime pas quand on touche aux zoisos mais je comprends le renard. Il avait faim le renard, il fallait bien qu’il mange. J’aimerais bien voir un renard. Bonome dit qu’il y en a parce qu’il a déjà vu des laissées de renard. Les laissées c’est le caca. Mais c’est mieux de dire laissées. C’est plus propre.

« Bonome, il y a encore une femelle pic vert. Il y en a beaucoup ici dis donc. »

P1020240
Pic vert femelle, Picus viridis, Picidés

P1020241
Pic vert femelle, Picus viridis, Picidés

« Je n’en avais jamais vu autant. »

« C’est parce que tu leur avais jamais dit de venir voir ton petitours en zoiso 🙂 Ils sont gentils les pics verts. Tu pourras les remercier de ma part. Je parle pas le zoiso moi. »

« 🙂 »

« Bonome, regarde le gros zoiso vert ! On dirait un perroquet ! C’est quoi ça ? »

P1020385
Perruche à collier mâle, Psittacula krameri, Psittacidés

P1020390
Perruche à collier mâle, Psittacula krameri, Psittacidés

« C’est une perruche à collier Maxou (Psittacula krameri, Psittacidés). Je peux même te dire que c’est un mâle. »

« C’est à cause du dimorphisme sexuel ? Tu peux me dire comment on reconnaît le mâle ? Et c’est pas normal les perruches ici bonome. Ça aussi, il faut que tu m’expliques. »

« Commençons par le dimorphisme. Vois-tu la tâche noire sous le bec ? »

« Je t’ai déjà dit que si j’étais aveugle j’aurais une canne blanche et un chien 🙂 »

« 🙂 On parle de bavette noire. Elle se prolonge vers l’arrière par un fin liseré noir qui se transforme en collier rose autour du cou. »

« Oups, j’avais pas vu le collier rose. »

« Je peux te trouver un chien si tu veux 😉 »

« Pfff pas drôle. Et la femelle, elle a pas la bavette, le liseré et le collier alors ? »

« Non Max. »

« Tu m’expliques pourquoi il y a des perruches ici. »

« C’est une introduction accidentelle. Les perruches à collier vivent en Afrique subsaharienne ou au sud de l’Asie. Elles étaient, et sont encore, importées comme oiseaux domestiques. »

« Dans des cages ? »

« Oui Max. Malheureusement. »

« Il y a des zoms qui gardent des zoisos en cage ? »

« … »

« Je commence à comprendre pourquoi tu aimes pas les gens. »

« Il y a quelques années, 20 ou 30 ans, un container s’est ouvert et les perruches se sont sauvées. Depuis, elles se reproduisent et colonisent petit à petit le Pays des zoisos. »

« C’est encore une espèce férale alors. »

« Oui petitours. Mais elle n’est pas invasive. Les perruches à colliers ne se développent pas au détriment d’autres espèces. Mais elles font beaucoup de bruit 🙂 »

« Bonome, si j’étais sourd, j’aurais un sonotone 🙂 »

Il commençait à se faire tard. Il fallait retourner à notre monture. On a vu des grébus (Podiceps cristatus, Podicipédidés) et des mouettes, des foulques, des poules-d’eau, des cormorans … et on est arrivés au marais. Et on a revu la grande aigrette. Je crois qu’elle a pas aimé être fotoée dans l’endroit le plus moche du Royaume des Bernaches. Alors elle est venue nous attendre au marais. Elle était à l’endroit le plus proche. Pour bien se montrer. Bonome a dû lui dire, en zoiso, que je gravais un blog. Elle voulait que les fotos d’elle soient belles.

P1020439
Grande aigrette, Casmerodius albus, Ardéidés

P1020463
Grande aigrette, Casmerodius albus, Ardéidés

P1020490

P1020499

P1020575

Puis elle s’est envolée pour montrer son élégance et sa beauté en vol.

Grande aigrette, Casmerodius albus, Ardéidés

Puis elle s’est tout ébouriffée pour qu’on voit ses belles plumes blanches.

Grande aigrette, Casmerodius albus, Ardéidés

On lui a dit merci et au revoir. C’était une gentille grande aigrette. Elle a pêché un peu et elle est repartie.

Grande aigrette, Casmerodius albus, Ardéidés

Grande aigrette, Casmerodius albus, Ardéidés

Avant de partir, grébou est venu nous voir (Tachybaptus ruficollis, Podicipédidés). Il a pêché devant nous. Peut être qu’il est jaloux de grébu et de la page que je lui ai consacré 🙂 T’inquiète pas Grébou, c’est toi le chouchou de bonome. Il le dira jamais parce qu’il veut pas faire de peine aux autres zoisos. Mais c’est toi qu’il préfère.

P1020584
Grébou, Tachybaptus ruficollis, Podicipédidés

P1020589
Grébou, Tachybaptus ruficollis, Podicipédidés

P1020648
Grébou, Tachybaptus ruficollis, Podicipédidés

P1020651
Grébou, Tachybaptus ruficollis, Podicipédidés

« Bonome. »

« Oui mon petitours. »

« Ils sont beaux ces Royaumes. »

« Tu as aimé ? »

« Ben oui, c’était très beau et il y avait de beaux zoisos. Tu m’as gâté aujourd’hui. Merci d’avoir demandé aux zoisos de venir. »

Il a rien dit. Il a souri et m’a pris dans ses bras. Il m’a gratté le front en me montrant les fotos. J’aime bien quand il dit rien de cette façon là. Il y a des moments où c’est plus la peine de parler. Puis il m’a installé dans mon lit. Toujours en silence. Il a même pas dit ‘Bonnuit Max‘. Il m’a fait un bisou sur le front et il a attendu que je m’endorme. Après une belle journée comme celle-là je pouvais que bien dormir.

J’aimerais qu’un jour tu viennes avec nous Princesse. Tu verrais des tas de belles choses, et tu pourrais voir qu’il fait bien sa mission mon bonome. Les zoisos l’aiment beaucoup et ils ont raison. Je t’embrasse Princesse.

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.