31 – Sur les berges du Grand Fleuve

Vendredi 14 août, An II

« Bonjour Max, comment vas-tu ce matin ? »

« Bonjour mon bonome, je t’attends moi. Il faut aller faire ta mission au Pays des Zoisos. Tu m’emmènes où aujourd’hui ? Tu connais pas un autre Royaume ? »

« Max, il nous faut aller sur les berges du Grand Fleuve. »

« Il est où ce Grand Fleuve ? Il est loin ? Il va falloir chevaucher longtemps ? Il y a des zoisos ? »

« J’espère que nous verrons des oiseaux petitours. Mais … »

« … on peut pas savoir les surprises que nous réserve le Pays des Zoisos. Je sais bien bonome 🙂 Tu as prévenu les zoisos de notre venue ? »

« Tu crois vraiment que je parle le zoiso ? »

« Je crois pas bonome, je sais 🙂 Allez, on y va. »

Il est pas très loin le Grand Fleuve mais bonome a cherché un peu le meilleur endroit pour que je vois des zoisos. Regarde comme c’est beau Princesse. J’ai fait comme bonome, je me suis assis par terre et j’ai regardé le reflet du ciel dans l’eau. Mais moi, je mets ma serviette par terre pour ne pas me salir les fesses.

P1560553
Max au bord du Grand Fleuve

P1560555
Le Grand Fleuve

Tu vois les berges Princesse ? Elles sont en terre et elles sont bien verticales. C’est idéal pour que Martin creuse son terrier. Tu connais Martin maintenant : c’est le Martin-pêcheur (Alcedo atthis, Alcédinidés). On en a vu un tout de suite mais il se sauvait à toute vitesse. Il devait avoir un rendez-vous urgent.

Il y a beaucoup de plantes dans l’eau. J’ai reconnu les nénuphars jaunes (Nuphar lutea, Nymphéacées) mais pas les autres. Bonome me dira plus tard. Il y a beaucoup de plantes parce qu’il y a pas beaucoup de courant. C’est un petit bras du Grand Fleuve. En face, c’est une île. Il y a plusieurs îles mais on peut pas y aller. C’est une réserve naturelle réservée aux zanimos et aux végétos. Comme les zoms abîment tout, on leur interdit d’y aller comme ça la nature est bien tranquille.

Pas loin, on a vu une araignée. On l’a revue parce qu’on la connaissait déjà.

Épeire diadème, Araneus diadematus, Aranéidés

Tu vois la croix blanche sur son …

« Bonome, on dit comment déjà, la partie arrière du corps des araignées ? »

« C’est l’opisthosome Max. »

« Merci bonome. »

Tu vois la croix blanche sur son opisthosome Princesse ? C’est que les épeire-diadème qui ont ce caractère. En scientifique elle s’appelle Araneus diadematus et elle fait partie de la famille des Aranéidés. C’est pas dangereux l’épeire-diadème. Beaucoup de zoms aiment pas les araignées parce qu’ils croient qu’elles piquent. Ça pique même pas une araignée. Des fois ça mord avec ses chélicères mais c’est très rare. Une araignée, quand elle voit un zom, elle a plus peur que le zom. Si elle mord, c’est parce qu’elle a pas pu se sauver et qu’elle se sent agressée. Elle se défend. C’est pas fou dans sa tête une araignée. Tu attaquerais un zanimo 200 fois plus gros que toi ? Ben l’araignée non plus.

Un petit bras du Grand Fleuve

« Bonome, c’est vraiment beau les berges du Grand Fleuve. Mais on voit pas beaucoup de zoisos. Tu crois qu’ils sont cachés sur les îles de la réserve. Ou tu leur as pas dit de venir 🙁 »

« Max, nous venons juste de commencer la promenade et tu ronchonnes déjà. »

« Mais … J’aime beaucoup les zoisos moi. Je veux voir des zoisos. »

« Regarde plutôt sur la branche devant toi. »

Caloptéryx éclatant mâle, Calopteryx splendens, Caloptérygidés

« Oh ! La belle demoiselle ! Bonjour mademoiselle 🙂 On l’a déjà vue il y a pas longtemps mais je me souviens plus. C’est une famille qui est toujours de couleur métallisée. Tu veux bien me redire s’il te plaît ? »

« Tu veux que je répète tout ? »

« Pas forcément bonome. Seulement le principal, si tu veux bien. »

« D’accord. Les demoiselles métallisées appartiennent à la famille des Caloptérygidés. Celle-ci est bleu métallique et elle a de grosses tâches noires sur les ailes. C’est donc le caloptéryx éclatant (Caloptéryx splendens, Caloptérygidés). Ça te suffit petitours ? »

« Oui mon bonome. C’est très beau les caloptéryx. On voit quoi maintenant ? »

« Max, tu me demandes cela comme s’il y avait un programme établi à l’avance. Je ne sais pas ce que nous allons voir. »

« Ben on voit une plante à fleurs roses. Tu m’as dit déjà son nom : c’est la salicaire. Mais je me souviens comment on dit en scientifique. Il y a salicaria dedans mais je sais plus où 🙁 »

« Lythrum salicaria, Lythracées. »

« Oui, c’est ça 🙂 Tu l’as bien fotoée ? Je voudrais la montrer à Princesse. Elle doit aimer les belles fleurs Princesse. » 

P1560573
Salicaire, Lythrum salicaria, Lythracées

P1560586
Salicaire, Lythrum salicaria, Lythracées

« Max, regarde dans l’eau, il y a de beaux poissons. »

« Ce sont pas des brochets ? J’ai peur des brochets moi. »

« Non Max, ce ne sont pas des brochets. Sors de ma poche et regarde. »

Gardons (?), Rutilus rutilus, Cyprinidés

« Tu connais les poissons bonome ? »

« Pas très bien, je dois l’avouer. »

« Alors tu peux pas me dire le nom de ceux-ci ? »

« Je peux hypothéser : je dirai que ce sont des gardons (Rutilus rutilus, Cyprinidés). »

« Ils sont trop gros pour Martin. Tu crois que grébu pourrait en avaler un ? »

« Un grébu très gourmand alors 🙂 »

 « Bonome ! Bonome ! Regarde les canards ! Ce sont des mandarins. Ça fait longtemps qu’on en a pas vu. Tu te rappelles, c’était à notre première sortie tous les deux. J’avais pas encore de sacado et j’avais un peu peur dans la nature. On avait vu le mâle et la femelle et tu m’avais expliqué le dimorphisme sexuel. »

P1560580
Canards mandarins, Aix galericulata, Anatidés

P1560584
Canards mandarins, Aix galericulata, Anatidés

« Tu te souviens de tout Max ? »

« Oui mon bonome. C’était le début de nos aventures. J’ai appris des tas de choses depuis. Et j’ai un sacado maintenant 🙂 »

« Je te rappelle quand même le nom scientifique du canard mandarin : Aix galericulata, Anatidés. »

« Dis, ce sont des femelles ou des juvéniles ? »

« Bonne question petitours. Les juvéniles ressemblent aux femelles. La confusion est possible. A vrai dire, je ne sais pas. Ce sont peut être des femelles juvéniles 🙂 »

« Et ça, c’est quoi ? On dirait comme les exuvies des libellules. Mais celle-la est pas toute vide. Tu connais ? »

Une chrysalide

« Max, tu es un grand naturaliste. Pourrais-tu me rappeler les étapes du développement avec métamorphose ? »

« Évidemment 🙂 D’abord il y a un œuf. Il en sort une larve qui va se transformer en nymphe avec un cocon. Puis l’adulte sort du cocon. Puis il se reproduit et, si c’est une femelle, elle pond des œufs. Et ça recommence. Voilà, j’ai fini. Et j’ai bon 🙂 »

« Oui, tu as bon. Peux-tu me citer des animaux qui ont ce genre de cycle de vie ? »

« Ben oui. Il y a les libellules (dont les larves sont aquatiques), les coccinelles, les lucanes, les vespidés … »

« Et les Lépidoptères. »

« Oups, j’avais oublié les papillons. Même que la larve du papillon est appelée chenille mais c’est une larve quand même. Elle aussi se transforme en nymphe. »

« Oui Max et la nymphe d’un papillon s’appelle une chrysalide. Et ce que tu as devant toi est justement une chrysalide. »

« Ça ? C’est un futur papillon ? Tu sais quelle espèce ? C’est une belle-dame comme Princesse ? »

« Petitours, Princesse n’est pas un papillon. »

« Non, mais c’est une belle dame 🙂 … Bonome, il faut faire la botanique. Regarde la belle plante. Tu la fotoes bien qu’on puisse bien expliquer à Princesse.»

P1560599
Max et une jolie plante à fleurs

P1560600
Les jolies fleurs
Les feuilles de la jolie plante à fleurs

« Reconnais-tu la famille de cette plante Max ? »

« Je vois des fleurs rassemblées en capitules et il y a des fleurs en languettes et des fleurs en tubes. C’est la famille des Astéracées. On en a déjà vu. On fait avec la flore de Gaston ou tu m’expliques ? »

« Comme tu veux, mais il me semble que pour identifier cette plante à fleurs il faut en voir le fruit. C’est plus simple si je te donnes tout de suite la réponse. »

« Je t’écoute chevalier botaniste. »

« Il me semble que c’est un Achillée millefeuilles. Cette plante a des propriétés médicinales. »

« Ça veut dire quoi ? On s’en sert en médecine ? »

« Oui petitours. Si tu t’écorches le genou, je peux arrêter le saignement et désinfecter en appliquant une pâte faite de feuilles d’achillée écrasées. »

« C’est gentil bonome mais je te rappelle que je suis une peluche. Je saigne pas moi. Mais si tu te blesses, je pourrais te réparer 🙂 »

P1560605
Grande bardane, Arctium lappa, Astéracées

P1560606
Grande bardane, Arctium lappa, Astéracées

« BONOME ! BONOME ! AU SECOURS ! JE SUIS TOUT ACCROCHÉ ! »

« Où es-tu Max ? »

« ICI BONOME ! AU SECOURS ! »

« Comment as-tu fait pour te retrouver dans cette situation ? »

« C’est pas ma faute bonome. C’est la plante qui m’a agressée. Elle est allée très vite. J’ai pas pu l’éviter. Oulala, elle est dangereuse cette plante. »

« Max, es-tu sûr de ce que tu dis ? »

« Oui mon bonome. J’ai rien fait moi. C’est la plante qui est vilaine et dangereuse. »

« D’accord, alors j’en reste éloigné. Je ne voudrais pas qu’elle m’agresse moi aussi. »

« Me laisse pas bonome. Décroche moi s’il te plaît. »

« Tu as dit que cette plante était dangereuse. Je ne peux pas m’en approcher. Adieu petitours. »

« Non bonome. J’ai menti. C’est ma faute. Je me suis penché pour voir les fruits à crochets qui s’accrochent partout et je suis resté accroché. Elle est ni vilaine ni dangereuse cette plante. »

« Ce n’est pas bien de mentir petitours. »

« Pardon mon bonome. Je le ferai plus. Je te le promets. »

« Tu demanderas pardon à la plante ? »

« Oui bonome. Dès que tu m’auras rappelé son nom. »

« C’est la grande bardane, encore une Astéracées (Arctium lappa, Astéracées). »

« Madame Grande bardane, je vous demande de me pardonner d’avoir dit du mal de vous. Vous méritez pas qu’on dise que vous êtes méchante et dangereuse. C’est tout ma faute. »

« Allez, viens ici petitours. »

« Bonome, tu veux bien faire un câlin. J’ai eu très peur que tu me laisses. »

« Max, même si ce n’est pas bien de mentir, je ne t’aurais pas abandonné. File dans ma poche. »

J’ai obéi tout de suite. Je suis allé dans sa poche et j’avais honte de moi. Il a raison bonome, c’est pas bien de mentir. Parce que après les gens nous croient plus. Je mentirai plus jamais. Bonome a dû sentir que je m’en voulais et que j’étais triste parce qu’il a mis sa main dans sa poche pour me gratter le front. Alors j’ai sorti la tête et j’ai regardé la paysage. Mais il y avait pas de zoisos. C’est encore une journée sans zoiso 🙁

« Max, vois-tu cette petite plante à fleurs bleue ? »

Myosotis, Myosotis sp., Borraginacées

« Oui, je n’ai pas tes superzieux mais je suis pas aveugle 🙂 Elle très très belle. C’est une amie à toi ? »

« Oui Max, je l’ai rencontrée quand j’étais tout petit. C’est une petite fleurs des champs. J’aime beaucoup son bleu et son cœur jaune. Et tu sais ce que je préfère chez elle ? »

« Ben non. »

« C’est une sauvage. Si on la cueille, elle fane tout de suite. »

« Elle est un peu comme toi alors 🙂 C’est pour ça que tu l’aimes. Toi aussi tu fanais au château. Tu me dis son nom s’il te plaît. »

« C’est un myosotis (Myosotis sp., Borraginacées). Son nom signifie oreilles de souris. »

« En grékancien ? »

« Et en latin. Myo vient de mus qui veut dire souris en latin. Et dans -sotis on retrouve -oto qui signifie oreille comme dans otite ou otarie. »

« Et pourquoi on l’appelle oreille de souris ? »

« A cause de la forme de ses feuilles petitours. »

« Tu connais d’autres choses sur le myosotis ? »

« Oui Max, on appelle parfois le myosotis ‘Ne m’oubliez pas‘. »

« Pourquoi ? »

« A cause d’une légende du Pays des Zoisos selon laquelle un chevalier et sa dame se promenaient le long du rivière. Le chevalier se pencha pour cueillir une fleur mais il perdit l’équilibre à cause de son armure et tomba à l’eau. Alors qu’il se noyait, il lança la fleur vers sa dame en criant ‘Ne m’oubliez pas !‘ »

« Elles sont souvent tristes les légendes du Pays des Zoisos 🙁 Bonome, je veux plus que tu te penches au bord de l’eau. »

« Je ne porte pas mon armure petitours. »

« Je veux pas savoir. Tu te penches plus et c’est tout ! Je veux pas que tu ploufes ! »

« Max, reconnais-tu cette plante à fleurs ? »

« Oui, c’est avec elle que tu m’as initié à la botanique. C’est mon amie végéto. »

P1560627
Clématite, Clematis vitalba, Renonculacées

P1560628
Clématite, Clematis vitalba, Renonculacées

« Tu te souviens de son nom ? »

« C’est Clematis vitalba, Renonculacées. En langage courant on dit clématite. Ils sont bizarres ses fruits. Ils ont pas de crochets. »

« Non Max, quand ils seront mûrs ils auront des plumets très fins, souples et légers. Et ils se feront emporter par le vent. »

« Ce sont des fruits volants 🙂 On pourra en cueillir plus tard ? Pour ma collection. »

« Si tu veux petitours. »

« Bonome, c’est Jiminy Criquet ! Mais, il lui manque une patte. Il peut plus sauter Jiminy 🙁 Il est foutu. Il pourra plus se sauver et il va se faire croquer. Bonome, c’est qui comme insectes les criquets ? C’est pas des Odonates, ni des Coléoptères, ni des Diptères, ni des Hyménoptères, ni des Hémiptères, ni des hélicoptères 🙂 »

P1560641
Jiminy Criquet 🙂

P1560642
Il lui manque une patte 🙁

« 🙂 Ce sont des Orthoptères. »

« C’est quoi les Orthoptères ? »

« Ce sont des Insectes qui ont des pattes postérieures adaptées au saut. Tu les vois ? Elles sont repliées. »

« Je LA vois bonome. Il en a qu’une ce criquet. »

« C’est vrai. Chez les Orthoptères, les grandes ailes postérieures sont membraneuses. Elles sont repliées en long sont les antérieures, plus dures et plus étroites (les élytres) »

« Bonome, tu m’as dit qu’il y a que les Coléoptères qui ont des élytres. Ça va pas ça. »

« Il faudrait réserver le terme élytre aux Coléoptères, c’est vrai. Mais on l’utilise pour toutes les ailes dures qui servent à protéger les ailes membraneuses. »

« Ça vole un criquet ? »

« Oui Max. Ils peuvent se déplacer en sautant ou en volant. Tout dépend de la distance à parcourir. »

« Et tu connais son espèce à Jiminy Criquet ? »

« Giminius criquetus, Pinnochionacées »

« Tu dis des erreurs mon bonome mais tu es rigolo 🙂 Si tu dis une erreur exprès c’est que tu sais pas le nom de Jiminy, c’est ça ? »

« Oui Max, honte sur moi. »

« Tu peux pas tout savoir bonome. C’est pas grave. Mais tu pourrais pas réparer Jiminy ? »

« Non Max, désolé. »

« Pauvre Jiminy, il va se faire croquer 🙁 Bonome, bonome, regarde les petits fleurs. Il faut faire la botanique. »

P1560648
Trèfle rampant, Trifolium repens, Fabacées

P1560649
Trèfle rampant, Trifolium repens, Fabacées

P1560651
Trèfle porte-fraise, Trifolium fragiferrum, Fabacées

P1560652
Trèfle des près, Trifolium pratense, Fabacées

« Reconnais-tu ce type de fleurs petitours ? »

« Je pense mais j’ai peur de dire une erreur. C’est pas une fleur papilionacées ? »

« Si Max, et comme les fleurs ne sont pas rouges on peut dire que c’est la famille des Fabacées qu’on appelait autrefois les Papilionacées. »

« Mais pourquoi il y a trois types de fleurs ? C’est pas du dimorphisme sexuel quand même ? »

« Non Maxou, c’est parce qu’il y a trois espèces différentes. »

« Mais elles ont les mêmes feuilles toutes les trois. Et on dirait des feuilles de trèfles. »

« Ce sont bien des trèfles petitours. »

« Faut chercher un trèfle à quatre feuilles alors ! Vite ! »

« J’ai une mauvaise nouvelle pour toi Maxou. Les trèfles à quatre feuilles n’existent pas. »

« Tu m’expliques s’il te plaît. »

« As tu déjà vu des feuilles ? »

« Bonome, je suis un naturaliste moi. Je fais la botanique. J’ai déjà vu des feuilles. T’es bête toi. »

« As-tu entendu parler de feuilles simples et de feuilles composées ? »

« Dois-je te répéter que j’ai déjà fait de la botanique ? Les feuilles composées ont plusieurs folioles. »

« Et les trèfles ont des feuilles composées de trois folioles. Quelques uns ont une feuille à quatre folioles. »

« Je comprends. Ça change rien bonome, on pourrait chercher des feuilles à quatre folioles 🙂 »

« Tu ne préfères pas connaître les trois espèces de trèfles petitours botaniste ? »

« Si, bien sûr. »

« Celui a fleurs blanches est le trèfle rampant (Trifolium repens, Fabacées). Avec les fleurs rose, c’est le trèfle des champs (Trifolium campestre, Fabacées) et le troisième, est le trèfle porte fraise (Trifolium fragiferum, Fabacées). »

« Pourquoi on l’appelle porte fraise ? »

« Le capitule de fleurs devient globuleux après la pollinisation. Le calice de chacune des fleurs gonflent et devient rosé. »

« On dirait une mûre plutôt qu’une fraise. »

« Exact petitours. »

« Oh, bonome, regarde ! Un zoiso ! Fotoe le ! Vite ! »

P1560661
Moineau domestique mâle, Passer domesticus, Passéridés

P1560663
Moineau domestique type femelle, Passer domesticus, Passéridés

« Voilà, c’est fait ! Ce sont des moineaux domestiques (Passer domesticus, Passéridés). Le premier, dans son arbre, est un mâle en plumage nuptial. Le second semble être un juvénile. Mais c’est peut être une femelle. »

« C’est beau les moineaux. C’est vrai qu’ils sont de moins en moins nombreux ? »

« Oui Max, comme beaucoup d’animaux. »

« C’est à cause des zoms ? »

« Malheureusement, oui. »

On a plus rien dit. C’était pas la peine. Il y a rien à dire. Les zoms abîment tout et ils font disparaître les zanimos et les végétos. Ils s’en rendent même pas compte ou alors ils s’en fichent. HÉ, LES ZOMS, SANS LES VÉGÉTOS VOUS AUREZ PLUS RIEN À MANGER ! ET C’EST GRÂCE AUX HYMÉNOPTÈRES QUE LES FLEURS SE REPRODUISENT. ALORS ARRÊTEZ D’EMBÊTER LES GUÊPES ET LES ABEILLES.

On a fait une pause au bord de l’eau pour regarder un grand étang. Mais avant la pause, on avait vu la menthe. Alors, comme j’aime beaucoup la menthe, je me suis roulé dedans. Bonome rigolait en me voyant me rouler dans la menthe. Il a cueillit un petit morceau et il l’a glissé dans mon sacado. Et puis on a regardé l’eau.

P1560681
Max au bord de l’eau

P1560685
Mon petitours 🙂

Pas loin de nos rochers, il y avait un ponton. Et sur le ponton, superzieux a aperçu une bergeronnette grise (Motacilla alba, Motacillidés).

P1010530
Bergeronnette grise, Motacilla alba, Motacillidés

P1010540
Bergeronnette grise, Motacilla alba, Motacillidés

Elle faisait sa toilette, la bergeronnette. Les zanimos ça fait beaucoup sa toilette.

« Bonome, viens voir mon beau livre de zoisos s’il te plaît. »

« Qu’y a-t-il petitours ? »

« Ben regarde ! La dernière bergeronnette grise que nous avons vu était une Motacilla alba alba. Mais tu trouves pas que celle-ci ressemble à une Motacilla alba yarrelli ? Elle est très sombre, presque noire. Sa calotte est bien noire. Et elle est pas toute grise comme M. alba alba. Bonome, tu crois que c’est possible ? »

« Max, je suis aussi étonné que toi. Mais il me semble que tu as raison. C’est bien un bergeronnette de Yarrell. Je n’en avais vu qu’au bord de mer. Petitours, tu es un grand ornithologue. »

« Merci mon bonome. C’est grâce au beau livre que tu m’as offert 🙂 »

Après on a vu une pelote de réjection. Mais elle était pas belle alors on l’a pas prise pour la disséquer. On peut pas tout ramasser. Et puis bonome il voudrait que je range ma collection. Mais j’ai pas le temps moi. Alors j’évite de trop ramasser de choses.

Max découvre une pelote de régurgitation

Et puis, on a vu des sternes pierregarin voler (Sterna hirundo, Sternidés). J’ai mis Sternidés mais j’ai fait des recherches et je suis encore plus embrouillé qu’avant. Les sternes, c’est peut être des Sternidés ou peut être des Laridés. Je comprends plus rien. Alors je mets Sternidés. Tant pis si c’est une erreur.

P1560737
Sterne pierregarin, Sterna hirundo, Laridés

P1560739
Sterne pierregarin, Sterna hirundo, Laridés

C’est beau les sternes. Sur ces fotos, on voit bien la queue bifide. Bifide ça veut dire à deux pointes. C’est comme les queues d’hirondelles. C’est pour ça que les sternes on les appelle les hirondelles de mer. Mais ça tu sais déjà.

« Bonome, tu fotoes des bâtiments maintenant ? »

Une usine de chocolat

« Celui-ci devrait te plaire Max. C’est une usine de chocolat. »

« 🙂 On y va bonome. »

« Max, où cours-tu comme cela ? »

« A l’usine bonome, à l’usine. »

« Max … »

« Pas le temps bonome, le chocolat nous attend. »

« Max. »

« Késkya ? »

« Mauvaise nouvelle. Elle ne fonctionne plus l’usine. »

« Il y a plus de chocolat ? »

« Non Max. »

« Plus de tout de chocolat ? »

« Plus du tout. »

« Même pas un petit morceau dans un coin ? »

« Plus rien. »

« Un vieux copeau, une plaque oubliée … »

« Rien du tout. »

« 🙁 Bonome … »

« Oui Max. »

« Tu m’as donné envie de chocolat. JE VEUX DU CHOCOLAT !!! »

« Je t’en donnerai en rentrant. Promis. »

« Alors on rentre. »

Et on est retourné à notre monture. En chemin, on a vu une jolie plante aquatique. J’ai pas voulu faire la botanique parce que j’étais pressé de rentrer. C’est bonome qui m’a tout expliqué. C’est le sagittaire (Sagittaria sagittaria, Alismacées).

Sagittaire, Sagittaria sagittaria, Alismacées

Voilà pour aujourd’hui Princesse. En rentrant, bonome m’a donné du chocolat. Il avait même du chocolat à la menthe. C’était bon 🙂 Je m’en suis mis partout 🙂 Sur le visage, sur les pattes et même sur le ventre 🙂 Bonome s’est beaucoup moqué de moi, mais gentiment. Puis il m’a envoyé me débarbouiller parce qu’il voulait pas que j’aille au lit tout chocolaté. On a un peu lu mon beau livre de zoisos. Maintenant on connaît beaucoup de zoisos. Alors quand on tourne les pages on dit ‘fotoé’ quand on a déjà fotoé le zoiso. Et on dit souvent ‘fotoé’. Mes pages préférées c’est les Ardéidés. On connaît presque toute la famille. Mais j’étais fatigué alors bonome m’a souhaité bonnuit et je me suis endormi tout de suite.

Comme tu peux voir, je vais bien. Je t’embrasse Princesse.

Continuer la promenade

Une réflexion sur « 31 – Sur les berges du Grand Fleuve »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.