27 – Le Royaume des Sternes

Dimanche 9 Août, An II

Bonjour Princesse,

Tu sais que bonome m’a emmené à la mer. C’était beau la mer. J’ai beaucoup aimé. Et il y avait beaucoup d’espèces de zoisos. Maintenant on est rentrés chez nous. Je suis un peu triste d’être rentré parce que, à la mer, il y avait plus de choses à faire. On a visité les étages. On a fait la géologie et la paléontologie. C’est compliqué la géologie mais c’est très intéressant. Et puis bonome, il aime bien fossiler. Ça se voit. Ici, on fait surtout l’ornithologie et l’insectologie.

« L’entomologie Max, pas l’insectologie. »

« Oui bonome grékancien 🙂 »

« Tu écris à Princesse ? »

« Oui mon bonome, je grave mon blog. »

« Tu racontes encore la mer ? »

« Je disais que j’avais beaucoup aimé la mer et que j’étais un peu triste d’être rentré. »

« Pourtant c’est toi qui as voulu que nous rentrions. »

« Je sais bonome. Je voulais voir comment allaient nos petits grébus, et les grébous … Il fait beau aujourd’hui. Tu veux pas m’emmener faire une grande promenade ? »

« Si tu veux. Où veux tu aller ? »

« Au Royaume des Sternes s’il te plaît. C’est un grand Royaume et il y a beaucoup de zoisos. Et puis il y a des sternes. Ça me rappellera la mer. Ça ne t’ennuie pas ? Je sais que c’est un peu loin et que tu as beaucoup chevauché ces derniers jours. »

« Ça ne m’ennuie pas Max. Cela fait deux jours que nous sommes rentrés et moi aussi, j’ai envie de prendre l’air. »

Alors, j’ai préparé mes affaires et j’ai mis mon sacado de petitours naturaliste et on a chevauché en direction du Royaume des Sternes.

Ragondin, Myocastor coypus, Myocastoridés

« Bonome pourquoi tu fotoes un ragondin (Myocastor coypus, Myocastoridés) ? J’aime pas les ragondins 🙁 »

« Qu’est ce qu’il t’arrive Max. Tu aimais bien les ragondins. »

« Je les aime plus ! »

« Je suis très étonné. Tu aimes tous les zanimos petitours. »

« Mais pas les ragondins parce que eux, ils ont des doigts et pas moi 🙁 »

« Max, tu es jaloux. Pourquoi ? Tu as des tas de qualités que n’ont pas les ragondins. »

« Oui mais j’ai pas de doigts. »

« Mais tu as un sacado, un beau livre de zoisos … Tu graves un blog magnifique … Et tu as un grand chevalier qui n’est pas un Scolopacidé 😉 Ce n’est pas grave si tu n’as pas de doigts. Je t’aime comme tu es mon Petitours. »

« Même sans doigt ? »

« Surtout sans doigt 🙂 Je suis sûr que ça ne t’irait pas 🙂 »

« D’accord, mais je n’aime plus les ragondins quand même. Mais c’est pas une raison pour en faire du pâté 🙂 »

Ça Princesse, c’est un lichen gris du genre que je me souviens plus. Je vais pas tout te répéter les lichens. C’est une symbiose entre un champignon et une algue. Mais c’est compliqué la façon dont ça se reproduit.

Max et un lichen

C’est une bonne nouvelle qu’il y ait des lichens : ça veut dire que c’est pas trop pollué. Mais à la mer c’est quand même beaucoup moins pollué. Ça sent bon à la mer.

P1560030
Syrphe ceinturé, Episyrphus balteatus, Syrphidés

P1560032
Syrphe ceinturé, Episyrphus balteatus, Syrphidés

« Bonome, je vais avoir besoin de toi pour les mots compliqués que personne connaît. Tu veux bien m’aider ? »

« Oui Max. Que veux tu savoir ? »

« Tu vois cette mouche ? »

« Ben oui, c’est moi qui l’ai fotoée 🙂 »

« Elle a bien que deux ailes alors c’est un Diptère. J’ai bon ? »

« Tu as bon. »

« Elle est jaune et noire comme les insectes qui piquent mais elle pique pas. Comment on dit ça en scientifique ? »

« C’est du mimétisme. Elle imite les couleurs aposématiques des insectes hyménoptères à aiguillons. »

« Voila, c’est tout à fait ce que j’allais dire 🙂 »

« Je n’en doute pas un instant mon petitours. Cette mouche est un Diptère très fréquent. Il est très fort en vol stationnaire. Les gens en ont peur mais il est tout à fait inoffensif. C’est Episyrphus balteatus de la famille des Syrphidés. … Max, regarde sur la tige, la belle chenille. »

P1560040
Chenille du machaon

P1560038
Chenille du machaon

« Oh ! Qu’est ce qu’elle est belle ! Elle est dangereuse ou je peux m’en approcher ? »

« Tu peux t’en approcher. Tu peux même l’embêter gentiment si tu veux. »

Alors j’ai pris un bâton et je l’ai taquiné avec. Mais gentiment. Et elle a sorti des cornes orange qui sentent pas bon. Tu te souviens Princesse ? Bonome avait dit ça à propos de la chenille du Machaon.

« Dis, c’est la chenille du Machaon ? »

« Oui Max. Tu te souviens de lui ? Son nom, en scientifique, est Papilio machaon de la famille des Papilionidés. »

« Oui je me souviens. On l’a vu quand tu me montrais l’estran vaseux. Il est très très beau ce papillon. Je peux remettre la foto s’il te plaît ? »

« Max, c’est ton blog. Mets la si tu veux. »

Machaon, Papilio machaon, Papilionidés

Après on est allés observer les Grébus. Grébu c’est le surnom des grèbes huppés (Podiceps cristatus Podicipédidés). C’est sur cet étang que j’ai vu pour la première fois un bébé grébu faisant du parent-stop. Mais il a grandi le petit. Il est ado maintenant. Tiens, regarde Princesse.

P1560059
Grèbes huppés, Podiceps cristatus, Podicipdédidés

P1560060
Grèbes huppés, Podiceps cristatus, Podicipdédidés

J’aime bien cet étang parce que, à chaque fois qu’on y va, je vois mon bonome ronchonner. Et il m’amuse quand il ronchonne. De ce côté de l’étang, les grébus sont trop loin. Et de l’autre, la lumière est jamais belle. Il faut que je le surveille sinon un jour, il va nager dans l’eau pour s’approcher des grébus. Il en est bien capable. Bientôt le petit va être adulte. Il quitte ses parents dès la première année. C’est bientôt pour lui. Il faut qu’il se dépêche de grandir. Et puis il faut qu’il écoute bien les conseils de ses parents parce que, dans quelques semaines, il va devoir se débrouiller tout seul. Quand les petits s’en vont, je crois que les parents se séparent. Mais je suis pas sûr. Il va falloir vérifier pour pas dire une erreur.

Princesse, tu sais que c’est un grand chevalier mon bonome. Il fait bien sa mission de vérifier que tout va bien au Pays des Zoisos. Là, il y avait un insecte en danger de se noyer.

Un insecte qui se noie

Alors il a pris une feuille morte et avec, il a sauvé le petit insecte et l’a posé sur une plante au soleil pour qu’il se sèche.

Comme on a fait les sauveteurs, on a pas pensé à faire l’entomologie. Bonome dit que c’est un Insecte Coléoptère de la famille des Chrysomélidés. Il y a beaucoup des insectes. A ce qu’il paraît, sur 10 espèces vivantes, 9 sont des espèces d’insectes. Et parmi ces 9 espèces d’insectes, il y a au moins 5 espèces de coléoptères. Personne les connaît toutes. Alors faut pas en vouloir à bonome quand il donne pas le nom d’un insecte.

« Bonome, regarde cette plante à fleurs. Ils sont bizarres ses pétales, ils sont tout pointus. Tu la connais ? »

Datura, Datura stramonium, Solanacées

« Oui petitours, mais à ta place je ne m’en approcherais pas trop. Elle est toxique. Je t’ai déjà présenté cette famille : ce sont les Solanacées. Te souviens-tu de la morelle douce-amère (Solanum dulcamara). Nous l’avons vue au Royaume des Chevaliers. Elle aussi était toxique. »

« C’est une famille de tueurs psychopathes alors ! Mais tu m’as pas dit qu’il y avait d’autres plantes dans cette famille ? »

« Si. Je t’avais parlé de la tomate et de la pomme de terre. Ce sont aussi des Solanacées. »

« Alors ce sont pas tous des tueurs psychopathes 🙂 Elle s’appelle comment celle-ci ? »

« C’est le Datura stramonium ou Datura Stramoine. Son fruit est épineux alors on l’appelle aussi pomme épineuse. »

« Il faudrait mettre un panneau pour prévenir les zanimos et les zoms qu’elle est toxique cette plante, sinon il va y avoir des accidents 🙁 »

« Max, on ne peut pas mettre un panneau à côté de chaque plante toxique … »

Alors on a pas mis de panneau. Tant pis si il y a des accidents. Ça sera pas ma faute. En tout cas tu es prévenue Princesse. Tu dois pas manger du Datura.

« Bonome, ça c’est une coquille de Mollusque Bivalve. Et il est normal ce bivalve : ses deux valves sont symétriques. Pas comme tes rudistes machins qui ressemblent à rien 🙂 »

Corbicula, Corbicula sp., Corbiculacés

« Les rudistes ressemblent à des rudistes petitours. Ce Bivalve appartient au genre Corbicula. Enfin, il me semble. »

« Tu en sais pas plus ? »

« Non Max. J’avoue mon ignorance. »

« Honte sur toi grand chevalier 🙂 »

« Petitours, que dirais tu d’un plongeon dans l’étang ? Avec les brochets ? »

« NOOOOOON, j’ai peur des brochets. »

« Allez, viens, on avance. »

« Dis bonome, tu vois ces Arthropodes ? »

« Max, si j’étais aveugle j’aurais une canne blanche et un chien 🙂 »

« Copieur 🙂 Parle moi de ces arthropodes au lieu de dire des bêtises. »

Des opilions

« Que veux tu savoir ? »

« Ben, on dirait des araignées mais en même temps on voit bien que ce sont pas des araignées … C’est qui ? »

« Je suppose que tu as compté les pattes et cherché des antennes. »

« Évidemment. Je connais un peu les Arthropodes quand même. Il y a 8 pattes et pas d’antennes. C’est pour ça que je peux dire que ce sont des Arachnides. Mais pour le moment, je ne connais que les araignées. Et c’est pas des araignées. Je reconnaîtrais une araignée … »

« J’en suis sûr petitours. Les araignées ont un corps en deux parties distinctes : Le céphalothorax (ou prosome) et l’abdomen (ou opisthosome). Ici, tu vois bien que tout est soudé en une boule unique. »

« Tu as dit une boule ? Tu utilises pas un mot compliqué que personne connaît ? »

« 🙂 Il doit y en avoir un mais même moi, je ne le connais pas. Je dis donc une boule. Le corps est globuleux. C’est mieux ? »

« Oui, quand même 🙂 »

« Et les pattes sont très fines et très longues. C’est suffisant pour dire que cet animal fait partie des Opilionidés. »

« D’accord. Les Opilionides. Et les araignées alors ? »

« Les araignées sont des Aranéides. »

« Si je comprends bien chez les Arthropodes Arachnides, il y a les Opilionides avec le corps globuleux et de longues pattes et les Aranéides. »

« Tu comprends bien Max. »

« Et cet Opilionides, il a un nom ? »

« Forcément Max, mais je ne le connais pas. »

« Heu, si je dis honte sur toi, tu me jettes dans l’eau ? »

« Petitours, crois-tu vraiment que je prendrais le risque que tu te noies ou que tu te fasses croquer par un brochet ? »

« HONTE SUR TOI CHEVALIER 🙂 »

« Et toi, tu connais le nom de cet Opilionidé ? Ou de l’insecte de tout à l’heure ? »

« Bonome, c’est toi qui sais tout et moi qui apprends. Si je sais pas, c’est pas grave 😉 »

« Et si c’est moi qui ne sais pas ? »

« Ben, c’est pas grave non plus. Tu sais bien. »

« Je suis heureux de te l’entendre dire 🙂 »

« Tu dis ça parce que tu connais pas cette mouche mimétique, c’est ça ? »

Volucelle zonée, Volucella zonaria , Syrphidés

« Je connais sa famille. C’est encore un Syrphidé. Tous ceux que je connais sont jaunes et noirs. Ils imitent tous les Hyménoptères à aiguillons. Celle-ci est une Volucelle (Volucella sp., Syrphidés). »

« Tu vois que tu la connais. »

« Je m’arrête au genre petitours. Je suis incapable de préciser l’espèce. »

« Je sais qui tu es bonome : tu vas faire des recherches dans tes gros livres et la prochaine fois, tu la connaîtras. »« Cet insecte rouge et noir, par contre, je le connais. »

Graphosome d’Italie, Graphosoma italicum, Pentatomidés

« C’est un ami à toi ? »

« Non Max, mais je l’aime bien. »

« Il est rouge et noir. Ça veux dire quelque chose ? »

« Souvent, les couleurs voyantes signalent un danger. Il doit être toxique.  »

« On dirait un Coléoptère mais pas tout à fait. »

« Il a effectivement des ailes antérieures en partie dures. Mais en partie seulement. Cette partie dure s’appelle la corie. C’est cette caractéristique qui a donné le nom à ce groupe d’insectes, les Hétéroptères. Hétéro veux dire ‘mélangé’. L’aile postérieure, elle, est entièrement membraneuse. Les Hétéroptères sont souvent appelées punaises. »

« Oui, j’ai déjà entendu parler de punaises. Mais j’en avais jamais vu. Elle est belle cette punaise. »

« C’est le pentatome rayé (Graphosoma italicum, Pentatomidés). Il est fréquent sur les fleurs des Apiacées. Là, il est sur une carotte sauvage (Daucus carota, Apiacées). Les punaises sont souvent phytophages. Mais quelques unes, comme les punaises de lit (Cimex lectularius, Cimicidés), sont hématophages ; c’est à dire qu’elles piquent des animaux pour se nourrir de leur sang. »

« Bonome, encore une mouche mimétique. C’est pour ça que les zoms ont toujours peur dans la nature. Ils croient toujours que c’est des guêpes ou des abeilles, mais en fait, ce sont des mouches déguisées 🙂 »

Syrphe du groseiller, Syrphus ribesii, Syrphidés

« C’est vrai Max. c’est encore un Syrphidé. Si je ne dis pas d’erreur, c’est le syrphe du groseiller (Syrphus ribesii, Syrphidés). Mais mon gros livre d’insectes n’est pas très clair. Je regrette de l’avoir acheté. »

« C’est pas grave si tu dis une erreur à cause de ton livre … Heu … Bonome, là, c’est pas du mimétisme. C’est une vraie guêpe. Elle a deux paires d’ailes. C’est pas un Diptère. Elle, elle pique. T’approche pas bonome. T’APPROCHE PAS ! Çavapalatête ? … Bon, maintenant que tu l’as fotoée, tu veux bien qu’on s’éloigne ? »

Guêpe germanique, Vespa germanica, Vespidés

« N’aie pas peur Max, elle n’a aucune raison de me piquer. Je suis gentil, moi. »

« Et tu crois que ça suffit ? Peut être qu’elle le sait pas que tu es gentil ! Tu es fou dans ta tête ! »

« Oui, je crois bien. J’ai adopté un petitours. Je lui ai offert un sacado, un appareil foto et des jumelles, et je l’aide à graver un blog. Je dois être fou dans ma tête. Tu as raison. »

« Parle moi de la guêpe au lieu de dire des bêtises. »

« C’est un Hyménoptère. »

« Oui, je sais, à cause de sa taille de guêpe. »

« De la famille des Vespidés. Je connais pas bien les Hyménoptères Max. Certains ont une taille de guêpe et un organe au bout de l’abdomen : ce sont les Apocrites. L’organe au bout de l’abdomen peut être un dard chez les Aculéates ou un organe de ponte chez les Térébrants. D’autres non pas de tailles de guêpes : ce sont les Symphites. »

« Bonome, ça donnerait quoi si tu connaissais bien ? Si j’ai bien compris, il y a encore des groupes dans des groupes. Et les guêpes sont des Hyménoptères Apocrites Aculéates Vespidés. »

« C’est ça. Tu as tout compris. »

« Et il y a plusieurs espèces de guêpes je suppose. »

« Oui Max. Mais ne me demande pas à quelle espèce appartient celle que je viens de fotoer. »

« Je te demande pas bonome. C’est une guêpe qui pique. Et tu fais pas attention à toi, et tu m’énerves. Si il t’arrive quelque chose, je peux pas te soigner moi. »

« Il ne m’arrivera rien petitours. Ne t’inquiète pas. »

« Oui ben ça, c’est pas sûr. Et je m’inquiète si je veux. »

« Max regarde, il y a encore des chenilles sur la branche de chêne. »

P1560162
Chenille de bucéphale, Phalera bucephala, Phaléridés

P1560163
Chenille de bucéphale, Phalera bucephala, Phaléridés

« Elles sont tout poilues ! Je croyais que les poils c’était que les Mammifères. »

« Max, depuis que nous observons la nature tu as dû remarquer que beaucoup d’êtres vivants possèdent des poils : des végétaux, des insectes, des crustacés … C’est une erreur fréquente de dire que la caractéristique des mammifères est d’avoir des poils. Il faudrait préciser que parmi les vertébrés ce sont ceux qui ont des poils. »

« C’est bien gentil tout ça bonome, mais ça me dit pas ce que c’est cette chenille. »

« Petitours, la chenille est le nom que l’on donne à la larve des papillons. Tu te souviens peut-être … »

« Oulala bonome, la jolie ruse pour cacher que tu connais pas son nom 🙂 »

« Oui, je l’avoue, j’ai essayé de masquer mon ignorance en faisant un rappel du développement avec métamorphose. Comme tu m’as coupé la parole, c’est à toi de le faire. Et c’est une interro. »

« Zutalor ! C’est noté ? »

« Non. Si tu as bon tu gagnes un câlin et toute mon estime sinon, les brochets… »

« Oulala, je me concentre alors. Bon, tout débute par un œuf. L’œuf éclot et il en sort une larve qu’on appelle chenille chez les papillons. Puis la chenille se fixe à une branche et se transforme en nymphe. La nymphe est immobile. Dans son cocon, la nymphe se transforme en adulte. Enfin, l’adulte sort de son cocon et se fait sécher au soleil. »

« Bravo petitours. Tu as toute mon estime. »

« Et mon câlin ? »

« Tout de suite ? »

« Oui bonome. C’est le moment de faire une pause. »

Il s’est assis au bord du chemin et il m’a pris sur ses genoux. J’aime bien quand il me gratte la tête. Et entre les yeux. Je m’étire de tout mon long sur le dos et je ronronne comme un gros chat.

« Un tout petit chaton plutôt 🙂 »

« Bonome, tu me laisses parler à Princesse oui ? Ça suffit à la fin. On peut jamais parler tranquillement à Princesse dans ce blog. »

« Alors comme ça tu aimes te faire gratter la tête. »

« Oui 🙂 Dis bonome c’est pas une bonne journée. »

« Pourquoi dis tu ça ? »

« On voit pas de zoisos et tu connais rien du tout. »

« Max, écoute, au lieu de me dénigrer. »

« J’entends rien moi. Tu entends quoi toi, superzoreilles ? »

« Écoute bien. »

« Ah oui, je reconnais. C’est le cri des sternes. Allez, on y va. »

P1560174
Sterne pierregarin, Sterna hirundo, Laridés

P1560185
Sterne pierregarin, Sterna hirundo, Laridés

« Bonome, il y a des petites sternes Pierregarin (Sterna hirundo, Laridés). Elles sont toute petites. Ce sont des poussins. Tu as vu comme ils sont beaux. Tu en avais déjà vu ? »

« Non Max. Pour moi aussi c’est une première. Il vaut mieux que nous restions discrets. »

« Tu as peur qu’on leur fasse peur ? »

« Non, j’ai peur de la réaction des parents. C’est pointu un bec de sterne. Je tiens à mes os crâniens moi. »

« Tu as vraiment peur ? C’est si agressif que ça une sterne ? »

« Peut être as-tu remarqué qu’il n’y a aucun autre nid à proximité. Les sternes ont rejeté tous les autres oiseaux. D’ailleurs, il y a peu d’autres espèces sur cet étang. »

« Ce sont les sternes qui ont fait le ménage ? »

« Oui Max. Viens, allons voir l’autre étang, de l’autre côté du chemin, pour comparer les peuplements. »

« Oh, regarde le grand zoiso blanc tout là-bas ! Il me dit quelque chose. Ça serait pas une grande aigrette ? »

P1560196
Grande aigrette, Casmerodius albus, Ardéidés

P1560201
Grande aigrette, Casmerodius albus, Ardéidés

« C’est aussi ce que je pense. Je suis ravi d’observer une grande aigrette ici (Casmerodius albus, Ardéidés). »

« On est sur le chemin des migrations alors. »

« Oui petitours. »

« Et là, ce sont des hérons cendrés (Ardea cinerea, Ardéidés) ? Il n’y a pas de héron pourpré ici ? »

Hérons cendrés, Ardea cinerea, Ardéidés

« Non Max, malheureusement. »

« Tu les aimes bien les hérons pourprés, toi. »

« J’aime aussi les hérons cendrés. Et les petitours. »

« Qu’est ce qui ne va pas mon bonome ? Dis moi. »

« Pourquoi me demandes tu cela ? Je vais bien Max. »

« Non bonome. Tu es gentil et adorable avec moi depuis que je te connais. Tu veilles sur moi. Tu es ma mère, mon père, mon ami, mon maître et tout ce que tu peux être mais tu ne me dis pas que tu aimes les petitours. C’est pas ton genre. Tu es pudique. Qu’est ce qui ne va pas ? »

« Je vais bien, je t’assure. »

« Mouai …»

« Ça c’est trop fort. Je ne peux même dire que j’aime les petitours sans que tu t’inquiètes. Regarde plutôt les sternes. »

« Te fâche pas bonome. Eux, ce sont plus des poussins, ce sont des juvéniles. Ils volent déjà bien. »

P1560235
Sterne pierregarin, Sterna hirundo, Laridés

P1560275
Sterne pierregarin, Sterna hirundo, Laridés

 « Ils volent bien, certes, mais ils dépendent encore de leurs parents. Regarde, c’est un adulte qui apporte le repas. »

Sterne pierregarin, Sterna hirundo, Laridés

Sterne pierregarin, Sterna hirundo, Laridés

« Bonome, c’est beau les sternes. Il y a combien de petits en tout ? Tu as réussi à compter ? »

« J’en ai compté 8 : 5 poussins et 3 juvéniles. C’est une belle colonie. Mais je n’arrive pas à compter les adultes. »

« Dis bonome, tu me diras ce qui ne va pas ? Tu peux me parler tu sais. »

« Je sais Max. Je suis juste un peu fatigué. Nous avons beaucoup chevauché ces derniers jours. Et, comme toi, je regrette un peu la mer. C’était bien la mer 🙂 Tu t’es bien amusé. »

« Bien essayé bonome, mais il y a autre chose. Je suis ton petitours. Je te connais maintenant. On rentre ? »

« Max, aujourd’hui c’est une journée à insectes : regarde la belle libellule. »

Libellule déprimée, Libellula depressa, Libellulidés

« C’est moi qui fait l’entomologie ! … Alors … Elle a deux paires d’ailes qui ne se replient pas sur le dos au repos mais qui lui restent perpendiculaires. Les deux gros yeux englobent la tête. C’est un messieur. Tu dis comment déjà avec tes mots compliqués ? »

« On dit Anisoptères. »

« Merci bonome. Bon, ensuite, elle est bleu, et il y a une tâche brune à la base de l’aile … La tâche à la base des ailes c’est la famille des Libellulidés. Mais après je sais plus. Je dirais que c’est Libellula sp. »

« C’est très bien Max. Maintenant, il faut regarder la couleur des yeux. »

« Ils sont bruns. »

« Et vois tu des tâches jaunes sur les côtés de l’abdomen ? »

« Heu … Non, je vois rien. »

« Oups. Bon, l’abdomen est bien aplati. Nous dirons que c’est suffisant. Tant pis pour le jaune. Je pense que c’est une libellule déprimée (Libellula depressa, Libellulidés). »

« Elle est comme toi la libellule, déprimée. »

« Max, ça suffit. »

« Pardon bonome. Je le ferai plus … Oh ! Encore un Odonate ! Il est tout vert. Il doit pas être mûr 🙂 »

« Pfff, t’es bête 🙂 Allez, fais l’entomologie.»

P1560370
Leste vert, Lestes viridis, Lestidés

Leste vert, Lestes viridis, Lestidés

« C’est moi le guide aujourd’hui 🙂 Alors, déjà, il est tout fin cet Odonate. Ses ailes sont un peu repliées mais pas tout à fait. C’est bizarre. Mais on voit bien que les yeux sont nettement séparés et qu’ils sont placés sur les côtés de la tête. C’est une demoiselle. Bonjour Mademoiselle 🙂 Après, la couleur verte doit être importante parce que jusqu’à maintenant on a vu que des bleues ou des rouges. Mais je connais pas la famille bonome. C’est quoi ? »

« La couleur est importante, c’est vrai. Comme la position des ailes d’ailleurs. Tu as bien observé. C’est la famille des Lestidés. Vois-tu les différentes teintes de vert sur le thorax et le petit trait plus clair ? »

« Oui. C’est important ? »

« C’est ce qui permet d’identifier l’espèce. C’est un Leste vert (Lestes viridis, Lestidés). Ils sont assez peu craintifs et j’en ai fait de belles fotos déjà. Tu as dû remarquer qu’il s’envole quand je m’approche mais qu’il revient sur sa branche.»

« Oui bonome. Il a pas peur de toi. Il sait que tu es gentil. Tu as presque posé l’objectif de ton appareil sur ses ailes et il s’est laissé faire. »

« Bon, on fait une pause pour regarder les sternes et on rentre. D’accord ?»

« D’accord si je peux m’asseoir sur tes genoux. »

On est restés en silence à regarder les poussins de sternes piailler pour avoir à manger. Et les parents pêchaient et apportaient les poissons à leurs petits. Il doit y avoir beaucoup de poissons dans cet étang parce que les sternes mangent beaucoup. Et puis il y a les Martins et les Chevaliers. On a vu un Martin passer mais il nous a pas salué. Il était trop pressé. Et des chevaliers. Des guignettes ou des culs blancs. Peut être les deux. On les a pas bien vus. Mais on regardait pas bien. On était bien, là, assis tous les deux sur un rocher inconfortable avec des moustiques et des fourmis. On regardait les sternes.

P1560398
Sterne pierregarin, Sterna hirundo, Laridés

P1560403
Sterne pierregarin, Sterna hirundo, Laridés

« Il faut y aller maintenant même si je sais que tu pourrais passer la soirée et la nuit ici. »

« Oui Max, on rentre. »

« Bonome… »

« Oui petitours, on s’arrêtera Là Où Le Soleil Se Couche. Bien sûr 🙂 »

Un lapin tout mort

« Oulala, il est pas en forme ce lapin. Il a plus que la peau sur les os, et encore, et il a pas les yeux en face des trous. »

« 🙂 Tu te lances dans l’humour noir petitours ? »

« Tu trouves pas ça bizarre. Il est tout mort et tout cassé ce lapin. Ses omoplates sont à la place de ses pieds. Sa colonne vertébrale est tournée là haut et pourtant il a l’air calme et apaisé. Il est beau quand même. Tu crois qu’il y a trop de beauté dans mes yeux ? »

« Non Max. Il n’y en aura jamais de trop. Tu vois très bien. Pas la peine de régler. »

« On regarde le soleil se coucher ? »

« En silence s’il te plaît. »

P1560489 P1560492
P1560500 P1560513

Il a plus dit un mot le chevalier. Mais il m’a gardé dans sa main pendant toute la chevauchée de retour. Il me grattait la tête ou me tenait la patte. Ça fait longtemps que je ne l’avais pas vu triste comme ça. Peut être que la mer lui manque ou qu’il est fatigué. On est souvent triste quand on est fatigué. On peut être qu’il me cache quelque chose. Il a reparlé pour me lire les zoisos de mon beau livre. J’aime bien qu’il me lise les zoisos pour m’endormir. Quand mes yeux se ferment, il me met au lit et me fait un bisou de bonnuit. Et il attend que je dorme pour cesser de veiller sur moi.

Tu me manques Princesse mais ne t’inquiète pas, je vais bien.

Continuer la promenade 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.