25 – Retour au marais

Mercredi 5 Août, An II

« Booonooome … Booonooome … Il est l’heure de te réveiller … »

« Mmmmmm … »

« Booonoooome … Les zoisos nous attendent … »

« Mmmmm … »

« Allez, réveille toi s’il te plaît … »

« Mmmmmm … Bonjour Max. »

« Bonjour mon bonome. Bien dormi ? »

« Oui petitours, mais je serais bien resté encore au lit. Et toi, as-tu bien dormi ? »

« Oh oui 🙂 J’ai rêvé des zoisos du marais. L’échasse blanche me proposait de monter sur son dos pour rendre visite à tous les zoisos du marais. Ils me disaient tous que j’avais de la chance de me promener avec le grand chevalier qui arrête sa monture pour laisser un petit moineau finir son repas 🙂 Allez, dépêche toi de te caféiner et emmènes moi au Marais. »

« Je vois que tu as déjà ton sacado 🙂 »

« Je le mets dès que je me lève 🙂 Je suis impatient d’aller promener. Tu sais bien que j’aime beaucoup les zoisos. Et tu m’as dit qu’on ferait une longue promenade aujourd’hui. »

« Oui petitours. On y va ? »

« On y va bonome. »

Alors on a chevauché vers le marais. Je tenais pas en place. J’étais vraiment impatient de voir les surprises que nous réservait le Pays des Zoisos. Et en même temps, j’avais peur d’être déçu. Parce que, au Pays des zoisos, on sait jamais ce qu’on va voir. Bonome, lui, il est jamais déçu. Il se contente de ce qu’il voit et, surtout, d’être dans la nature. Ça lui suffit. Il est comme ça mon bonome. Tout simple.

C’est un rapace qui nous a accueilli au marais. Moi, je l’ai pas reconnu malgré la leçon de rapaces du spécialiste en zoisos. Bonome a eu un peu de mal aussi. Il a regardé longuement, a observé attentivement, s’est gratté la tête en tournant les pages de mon beau livre.

Busard des roseaux, Circus aeruginosus, Accipitridés

Puis il a fini par annoncer : ‘C’est un busard des roseaux femelle (Circus aeruginosus, Accipitridés).’

J’ai pas demandé ses critères de diagnostique. Je regardais le zoiso de tous mes yeux tellement je le trouvais beau. Mais il s’est envolé alors on a avancé dans le marais. J’en profite pour te demander d’expliquer à bonome ce que c’est un chemin. Je crois qu’il a oublié que ça existe.

« Bonome ! Bonome ! Regarde ce crâne ! Comme il est gros ! Et il a deux grosses incisives orange. C’est un crâne de ragondin tu crois (Myocastor coypus, Myocastoridés) ? »

Un crane de ragondin, Myocastor coypus, Myocastoridés

« Oui Max. »

« Je peux le prendre pour ma collection ? On le nettoiera ensemble. Tu veux bien ? »

« D’accord petitours. Je le mets dans mon sac. »

« Merci mon bonome. »

Ces deux zoisos tu les connais déjà Princesse.

Echasse blanche, Himantopus himantopus, Récurvirostridés et Mouette rieuse, Chroicocephalus ridibundus, Laridés

Tu as reconnu l’échasse blanche (Himantopus himantopus, Récurvirostridés) et la mouette rieuse (Chroicocephalus ridibundus, Laridés). Sur cette foto on voit bien que la confusion est possible surtout quand il y en a beaucoup de chaque.

Dans les canaux du marais, il y a une plante à fleurs jaunes qui occupe beaucoup de place.

P1550496
La jussie, une plante envahissante

P1550499
Fleur de jussie

P1540957
La jussie, une plante envahissante

P1540998
La jussie, une plante envahissante

« Bonome, je suis en train de graver mon blog et j’ai besoin de ton aide. Tu te souviens de la plante à fleurs jaunes du marais ? On a pas fait la botanique et je sais pas ce que c’est mais je voudrais la montrer à Princesse. Tu veux bien m’aider ? »

« Bien sûr petitours. Essayons de trouver ce que c’est. Tu vois bien les 5 pétales séparés je suppose. Il y a 10 étamines et un seul pistil. Je crois me souvenir que les 5 sépales sont soudés à l’ovaire. Je dirais que cette plante fait partie des Onagracées. Ça doit être une Jussie (Jussiaea sp., Onagracées). Il y a plusieurs espèces et je ne peux pas t’en dire plus petitours. »

« Tu sais pourquoi il y en a autant ? »

« Cette plante contient des petits cristaux d’oxalate de calcium qui forment de très petites aiguilles dans les feuilles. Si un animal mange la feuille, les aiguilles se plantent dans ses gencives et y restent, ce qui provoque une irritation pendant plusieurs jours. L’animal est gêné et bave et il ne mange plus jamais la plante. »

« Donc, elle est pas mangée et pousse partout, c’est ça ? »

« Oui Max. Le problème est qu’elle empêche la lumière de pénétrer dans l’eau et donc il n’y a plus d’autres plantes aquatiques. »

« Mais alors, qu’est ce qu’ils mangent les phytophages ? »

« Ils n’ont plus rien à manger et disparaissent. Et les zoophages qui se nourrissent des phytophages disparaissent aussi. »

« C’est une catastrophe cette plante bonome. Je l’aime pas même si elle est belle 🙁 »

« Max, as-tu vu le papillon sur la fleur, là, devant toi ? »

« Oh, j’avais pas vu. Il est tout noir dessous. C’est quoi ? Tiens, il ouvre les ailes … Mais, on le connaît celui là. C’est le paon du jour. Et tu as vu bonome, il y a une mouche à côté de lui. Et la plante à fleurs, tu la connais ? »

P1550509
Paon du jour, Inachis Io, Nymphalidés

P1550510
Paon du jour, Inachis Io, Nymphalidés

 « Max Sacado, tu es un vrai petit naturaliste. Tu vois tout et tu veux tout connaître. Commençons par le papillon. C’est bien un paon du jour (Inachis Io, Nymphalidés). »

« Oui, mais j’avais jamais vu qu’il est tout noir dessous. C’est bizarre parce qu’il est tout coloré dessus. »

« C’est pour mieux se cacher mon petitours. Les papillons dorment eux aussi. C’est mieux si ils sont cachés. Le noir les rend très discrets. Pas seulement quand il dorment d’ailleurs. Et si un prédateur s’approche et le voit quand même, il ouvre rapidement les ailes, ce qui fait peur au prédateur. »

« Pourquoi il aurait peur le prédateur ? »

« Vois-tu les deux tâches bleues sur la face supérieure des ailes ? »

« Ben oui bonome, je suis pas aveugle. »

« Ne trouves-tu pas qu’elles ressemblent à des gros yeux ? »

« Ah oui, c’est vrai. »

« Mets toi un peu à la place du prédateur. D’un seul coup deux gros yeux apparaissent devant toi. Tu te dis que le corps de l’animal qui a ces gros yeux doit être énorme et tu as peur de devenir une proie toi même. Donc tu te sauves. »

« D’accord pour les gros yeux. Tu as pas un mot scientifique que personne connaît pour dire ‘gros yeux sur les ailes des papillons pour faire peur au prédateur‘ ? »

« 🙂 Si, bien sûr. Ce sont des ocelles. »

« Je me doutais bien 🙂 Et la mouche, c’est qui ? C’est bien une mouche ? »

« Oui Max. On ne voit pas bien mais elle n’a que deux ailes alors que les autres insectes en ont deux paires. C’est donc un Diptère. C’est le nom scientifique que personne connaît pour dire mouche. En réalité diptère veut dire deux ailes. »

« En grékancien 🙂 »

« 🙂 Revenons à la mouche. Je ne la vois pas bien sur la photo et je ne l’avais pas observée sur le terrain. D’après sa couleur brune et la petite tâche blanche que tu aperçois peut être, je dirais que c’est Cylindromyia sp. (Tachinidés). Ses larves se développent dans une punaise (Rhaphigaster nebulosa). »

« Heu … Si je me souviens bien la larve c’est après l’œuf. Et la larve d’une mouche c’est un asticot. Tu viens de me dire que l’asticot de Cylindromachin se développe dans une punaise. C’est bien ça ? »

« Oui petitours. La femelle Cylindromyia pond ses œufs dans le corps de la punaise. Quand l’œuf éclot, la larve paralyse la punaise mais sans la tuer. Puis l’asticot se nourrit des organes de la punaise dans un ordre bien précis pour garder son hôte en vie le plus longtemps possible. Puis, quand la larve est bien développée, elle sort et va se métamorphoser ailleurs. »

« Mais la punaise meurt alors ? »

« Ben oui. C’est comme ça la vie petitours. Un être meurt, un autre se développe. »

« Ouai … Passons à la fleur. Tu la connais je suppose. »

« Tu supposes bien. C’est un cirse des champs (Cirsium arvense, Astéracées). »

« Bonome, les Astéracées ont des fleurs en languettes et des fleurs en tubes ou des fleurs en languettes uniquement. Et là, je vois pas de fleurs en languettes moi. »

« Parce qu’elles peuvent aussi n’avoir que des fleurs en tube 🙂 »

« C’est une grande famille les Astéracées … »

« Tu n’imagines pas à quel point tu as raison … Reprenons. Chez les Astéracées il y les liguliflores, les tubuliflores et les radiées. »

« Celles qui ont des fleurs en languettes, celles qui ont des fleurs en tubes et celles qui ont les deux types de fleurs. C’est ça ? »

« Oui Max, tu as tout compris. Tiens, regarde, un autre papillon. »

Procris ou fadet commun, Coenonympha pamphilus, Nymphalidés
P1550513

« Tu aurais pu le fotoer mieux que ça bonome. On le voit pas bien 🙂 »

« Max, critiquerais-tu mes fotos ? »

« Je n’oserais pas bonome 🙂 Elles sont trop remplies d’amour 🙂 »

« Ah oui, tu te moques vraiment 🙂 Tu m’amuses Maxou. Tu ne fotoes plus jamais toi. Pourquoi ? »

« Je préfère observer. Et tes fotos sont très belles c’est pas la peine que j’en fasse d’autres. Tu me présentes le papillon au lieu de parler ? »

« C’est un procris (Coenonympha pamphilus, Nymphalidés, Satyrinés). Il a un ocelle lui aussi. Le vois-tu ? »

« Oui bonome. Si j’étais aveugle j’aurais une canne blanche et un chien. Tu trouves pas que la fleur ressemble à un artichaut ? »

« C’est parce que l’artichaut fait partie de la famille des Astéracées. Son nom scientifique est Cynara scolymus. »

« Et ce papillon ? C’est une vanesse quelque chose mais pas une belle dame. »

Vulcain, Vanessa atalanta, Nymphalidés

« Vanessa atalanta (Nymphalidés). C’est le vulcain. »

« Bonome, je crois que c’est une journée à papillons. Tu parles le papillon aussi ? »

« Petitours lève un peu les yeux au lieu de dire des bêtises. »

P1550532
Spatules blanches, Platalea leucorodia, Threskiornithidés

P1550545
Spatules blanches, Platalea leucorodia, Threskiornithidés

« Oh, des spatules blanches ! On en a jamais vu autant d’un coup. Elles sont belles quand elles volent. Mais pourquoi il y en a qui ont le bord des ailes noir ? »

« Ce sont des juvéniles Max. »

« Encore un papillon ! On dirait le même que celui de là où les cailloux sont tout cassés. Je me souviens plus de son nom bonome 🙁 Comment tu fais pour tout retenir toi ? »

Mélitée du plantain, Melitaea cinxia, Nymphalidés

« Max, je parcours le Pays des zoisos depuis des années. Et j’oublie beaucoup de noms scientifiques moi aussi tu sais. Je me souviens du nom commun d’une espèce ou seulement de la famille puis je recherche dans mes livres. Pour ce papillon je me souviens que c’est une mélitée. En regardant dans le livre de papillons je recherche les mélitées et je retrouve la mélitée du plantain (Melitaea cinxia, Nymphalidés). »

« Tu crois qu’un jour je connaîtrai plein de choses comme toi ? »

« Bien sûr Max. Tu connais déjà beaucoup de choses. Beaucoup plus que beaucoup de zoms. »

« Tu dis ça pour me faire plaisir ? »

« Non, je t’assure. Tu sais regarder et tu aimes beaucoup ce que tu vois. Tu apprends vite. Ça ne fait que quelques semaines que tu découvres le Pays des Zoisos mais tu mérites vraiment ton sacado. »

« Merci mon bonome. Tu es gentil. »

« Regarde plutôt ce zoiso Max. C’est une bergeronnette printanière (Motacilla flava, Motacillidés). »

Bergeronnette printanière, Motacilla flava, Motacillidés

« Il est beau ce zoiso. Mais tu sais que je trouve que tous les zoisos sont beaux. »

C’est très beau le marais Princesse. Mais il pleut jamais alors il y a pas beaucoup d’eau. Les prés devraient être tout mouillés. Au lieu de ça l’herbe est toute jaune tellement elle est sèche et il y a de l’eau que dans les canaux. Les mares sont presque à sec. J’aimerais vraiment qu’il pleuve…

« Bonome, regarde la grosse araignée ! Elle est déguisée en guêpe avec ses rayures. Regarde ! On s’approche ? »

« Fais attention de ne pas te prendre dans sa toile petitours. »

P1550614
Argiope frelon, Argiope bruennichi, Aranéidés

P1550615
Argiope frelon, Argiope bruennichi, Aranéidés

« Tu peux me rappeler le mot scientifique que personne connaît pour dire que les couleurs signalent un danger s’il te plaît. »

« On parle de livrée aposématique. »

« Oui c’est ça. Aposématique. Elle est dangereuse cette araignée ? »

« Non Max. Elle peut mordre et injecter un produit mais ce n’est pas vraiment dangereux. »

« Elle triche alors avec sa livrée aposématique. »

« Oui petitours. C’est du mimétisme. Elle a des couleurs qui signalent un danger mais n’est pas dangereuse. Les animaux se méfient d’elle et elle est tranquille. D’autant plus que la reproduction de cette araignée se fait après celle des insectes hyménoptères qui piquent. Normalement, les prédateurs encore jeunes ont déjà appris que les rayures jaunes et noires signalent un danger. »

« Et tu la connais cette araignée ? »

« C’est l’argiope frelon (Argiope bruennichi, Aranéidés). Elle tisse une toile qui a comme caractéristique de porter un gros zigzag blanc. Mais on ne le voit pas sur la foto. »

« Bonome, on peut réviser les araignées ? Elles ont des pattes articulées, donc ce sont des Arthropodes. Elles ont 4 paires de pattes et pas d’antennes ce qui fait d’elles des Arachnides. Et après ? »

« Elles ont la tête et le thorax fusionnés en un céphalothorax. »

« Si tu me fais un cours de grékancien je te fais manger l’araignée 🙂 »

« Il faudrait que tu l’attrapes Max. En es-tu capable ? »

« Heu … J’ai pas peur de l’araignée mais j’ai quand même pas envie de m’en approcher. »

« Céphalothorax vient donc du grec ancien qui … »

« BONOME, ON S’EN FICHE DU GRÉKANCIEN ! PERSONNE PARLE LE GRÉKANCIEN ! JE SAIS MÊME PAS SI ÇA EXISTE VRAIMENT LE GRÉKANCIEN !!! PARLE MOI PLUTÔT DES ARAIGNÉES ! »

« 🙂 Araignée est un mot qui vient du grékancien … »

« STOOOOP !!! »

« Les araignées ont donc un céphalothorax, des pédipalpes et des chélicères en crochets. Ce sont donc des Aranéides. »

« Les chélicères en crochets je comprends mais c’est quoi les pédipalpes ? »

« Ce sont des appendices qui ressemblent beaucoup aux pattes mais qui sont situés autour de la bouche et qui servent à palper le terrain. Ils portent des organes sensoriels qui renseignent l’animal sur son environnement. »

« Merci bonome. »

Après la belle araignée on a revu l’échasse blanche. Elle m’a pas proposé de monter sur son dos pour rendre visite aux zoisos du marais. Mais c’est pas grave parce que c’est bonome qui me fait visiter. Les échasses se sont envolées quand on s’est approchés. C’est bien parce que j’aime beaucoup les voir voler.

P1550640
Échasses blanches, Himantopus himantopus, Récurvirostridés

P1550647
Échasses blanches, Himantopus himantopus, Récurvirostridés

Tu vois la mouette sur la deuxième foto Princesse ? J’ose pas le dire à bonome mais je me demande si c’est pas une mouette mélanocéphale. Son bec est très rouge.

« Max, je t’ai déjà dit que je t’entends quand tu écris à Princesse. Mais si tu regardes bien tu verras que les pointes des ailes sont noires. C’est donc une mouette rieuse. »

P1550654
Des bœufs bien gardés

P1550655
Hérons garde-boeufs, Bubulcus ibis, Ardéidés

Après on a vu des hérons garde-bœufs qui gardaient vraiment les bœufs (Bubulcus ibis, Ardéidés). Il y en a un qui était très fier de lui ! Regarde sur la foto. Il avance le torse bombé 🙂

« Bonome, il y a un générateur aléatoire de câlins qui tourne au-dessus de nous. C’est un milan noir en train de muer (Milvus migrans, Accipitridés). Je peux aller dans ta poche ? »

Milan noir, Milvus migrans, Accipitridés

« Je l’attendais impatiemment 🙂 »

Après un long câlin, on a repris notre marche. A un moment, le cœur de mon bonome s’est arrêté. Il avait vu un zoiso ! Il était très surpris de le voir alors il a observé attentivement. Moi aussi je regardait. Il était rigolo ce zoiso tout orange (mon beau livre de zoiso dit chamois rosé mais je sais pas ce que c’est), beige et noir avec une huppe sur la tête. Bonome était tellement absorbé par son observation qu’il a pas pensé à fotoer. Il s’est approché et le zoiso s’est envolé alors on a pas la foto de la huppe fasciée (Upupa epops, Upupidés). C’est dommage parce que c’est un beau zoiso. On a quand même avancés dans le sens dans lequel elle s’était envolée pour essayer de la revoir. Dans ces cas là bonome est un vrai fantôme. Il fait aucun mouvement brusque. Il avance lentement et sans aucun bruit. Mais elle était plus là la huppe fasciée. A la place on a vu ça.

P1550697
Hirondelles rustiques, Hirundo rustica, Hirundinidés

P1550699
Hirondelles rustiques, Hirundo rustica, Hirundinidés

P1550703
Hirondelles rustiques, Hirundo rustica, Hirundinidés

P1550707
Hirondelles rustiques, Hirundo rustica, Hirundinidés

P1550708
Hirondelles rustiques, Hirundo rustica, Hirundinidés

P1550710
Hirondelles rustiques, Hirundo rustica, Hirundinidés

P1550713
Hirondelles rustiques, Hirundo rustica, Hirundinidés

P1550714
Hirondelles rustiques, Hirundo rustica, Hirundinidés

Ce sont des hirondelles rustiques (Hirundo rustica, Hirundinidés). Elles sont belles ! C’est rare de les voir posées comme ça. Et quand elles volent elles sont très rapides et prennent des virages brutaux alors c’est pas facile de les fotoer. Je savais pas quelles fotos choisir alors j’en ai mis huit. Mais comme les fotos sont belles c’est pas grave si il y en a beaucoup.

« Bonome, ça sent bon ici. On dirait que ça sent la menthe. Tu sais pourquoi ? »

« Parce qu’il y a de la menthe là, juste devant toi. »

P1550720
Max se roule dans la menthe

P1550721
La menthe, Mentha sp., Lamiacées

J’ai plongé dans la menthe et je me suis roulé dedans tellement ça sentait bon. J’en ai même mâchouillé un peu même si je suis un zoophage. Bonome dit qu’il y a des tas d’espèces de menthe. On a pas fait la botanique précise pour savoir quelle espèce c’était. On va dire que c’est Mentha sp. de la famille des Lamiacées. Comme j’étais vautré dans la menthe j’ai pu voir les gros zoisos blancs qui volaient dans le ciel. J’ai prévenu mon bonome. Il était rigolo parce que les zoisos arrivaient au dessus de nous. Il se penchait en arrière pour pouvoir les fotoer. J’ai cru qu’il allait se casser en deux.

Spatules blanches, Platalea leucorodia, Threskiornithidés

Il a eu raison de faire ça parce que la foto est très belle. Tu as reconnu les spatules blanches (Platalea leucorodia, Threskiornithidés). On voit bien le bec aplati élargi vers l’avant.

« Petitours, aimes-tu les papillons ? »

« Oui bonome. »

« Alors regarde par terre au lieu de t’user les yeux à suivre les spatules … »

« Oh, des papillons jaunes. On en a déjà vu des jaunes. C’était un soufré et tu t’étais moqué de ton petitours. »

P1550767
Souci, Colia croceus, Piéridés

P1550769
Souci, Colia croceus, Piéridés

« Je ne m’étais pas moqué Max. Tu avais ronchonné. Ce papillon est proche du soufré. C’est un souci (Colias croceus, Piéridés). Celui du haut est le mâle. L’autre est une femelle. »

« Ils se draguent ? »

« Je ne sais pas petitours. C’est possible. Veux-tu faire une pause au bord de l’eau ? »

« J’allais te le demander. On a déjà beaucoup marché et vu des tas de belles choses. C’est bien le marais, hein, bonome ? »

« Oui Max. J’aime beaucoup me promener avec toi. »

« Moi aussi mon bonome. »

P1550795
Max au bord de l’eau

P1550797
Max au bord de l’eau

Il commençait à être tard et bonome avait déjà beaucoup marché alors je lui ai proposé de rentrer. Je sais pas pourquoi il avait l’air un peu contrarié. Je crois qu’il espérait voir un zoiso particulier dans le marais. Ou alors c’est juste qu’il était fatigué.

On avançait vers notre monture quand son cœur s’est encore arrêté. Des moyens zoisos gris venaient de s’envoler et je l’ai entendu ronchonner dans sa barbe éternellement naissante. Il a refait le fantôme en avançant comme un félin. Il avait son appareil foto à la main. Puis il s’est arrêté en ronchonnant encore parce qu’il était à contre jour mais il a fotoé quand même.

P1550831
Bihoreaux gris, Nycticorax nycticorax, Ardéidés

P1550832
Bihoreaux gris, Nycticorax nycticorax, Ardéidés

P1550834
Bihoreaux gris, Nycticorax nycticorax, Ardéidés

P1550850
Bihoreaux gris, Nycticorax nycticorax, Ardéidés

« C’est qui ce zoiso bonome ? C’est lui que tu espérais voir ? »

« Ce sont des bihoreaux gris (Nycticorax nycticorax, Ardéidés). Celui qui est posé est un adulte. En vol il y a un adulte et un juvénile. »

« C’est lequel le juvénile ? »

« C’est celui qui a le dessus des ailes ponctué de tâches blanches. Le vois-tu ? »

« Je t’ai parlé de la canne blanche et du chien bonome ? »

« 🙂 Oui petitours. Je sais bien que tu n’es pas aveugle. Tu observes très bien. »

« C’est ce zoiso que tu voulais voir dans le marais ? »

« J’espérais bien le voir, en effet. Lui ou d’autres … J’aime beaucoup les oiseaux 🙂 »

« Je suis content bonome. Les zoisos ont été gentils avec toi aujourd’hui. Dis, on a vu combien d’Ardéidés déjà ? »

« Comptons ensemble petitours : le héron cendré (Ardea cinerea), le héron pourpré (Ardea purpurea), le héron garde-bœufs (Bubulcus ibis) l’aigrette garzette (Egretta garzetta), la grande aigrette (Casmerodius albus) et le bihoreau gris (Nycticorax nycticorax). Ça fait six. »

« Et toi, tu en as déjà vu d’autres ? »

« Oui, le butor étoilé (Botaurus stellaris) et le blongios nain (Ixobrychus minutus). »

« J’aimerais bien voir le blongios nain. »

« Tu en verras un jour mon petitours. »

« Bonome, c’est qui cette jolie fleur rose ? Elle est très belle. »

Epilobe hiruste, Epilobium hirsutum, Onagracées

« On observe 4 pétales libres entre eux. Il y a 8 étamines, un pistil qui se termine par 4 stigmates. Les 4 sépales sont soudés à l’ovaire. On retombe sur les Onagracées comme pour la plante à fleurs jaunes de ce matin. »

« Oui, je me souviens. »

« Continuons l’analyse. Avec ce que nous avons déjà dit, nous arrivons directement au genre Epilobium. La fleur est régulière … Les stigmates forment une croix … La plante est très velue … Et les fleurs font plus de 1 cm : c’est l’épilobe hirsute (Epilobium hirsutum). »

« C’est vraiment une belle fleur bonome. Je suis sûr que Princesse l’aimeras. »

Le Marais

Tu vois comme c’est beau le marais Princesse. Bonome a voulu faire une pause. C’est sur les branches mortes qu’étaient posés les bihoreaux gris. Il espérait qu’ils reviendraient se poser parce que les bihoreaux sont surtout nocturnes. Le jour ils dorment. Tout à l’heure on les a réveillés. On a pas fait exprès et si on avait su, on aurait pas fait de bruit pour pas les déranger. Bonome se demandait si ils allaient pas venir se recoucher sur leur branche. Alors on a attendu un peu. Ils sont pas revenus mais superzieux a repéré Martin. En fait, c’est d’abord superzoreilles qui l’a entendu. Puis on a vu une flèche bleue s’éloigner. Moi je l’avais perdue de vue mais bonome l’a vue se poser. Alors il a fotoé de très loin. Tu sais Princesse, il le voyait mieux à l’œil nu qu’avec son gros zoom.

Martin, Alcedo Atthis, Alcédinidés

Voila, sur cette foto il y a un Martin. Oups, tu sais peut être pas : Martin c’est le surnom du Martin-pêcheur d’Europe (Alcedo atthis, Alcédinidés). Il est vraiment très beau Martin.

On était presque à notre monture mais on avait pas du tout envie de rentrer même si il était un peu tard. Alors bonome a fait un détour. Et en chemin on a encore vu des zoisos. Les premiers arrêtaient pas de se sauver. Ils voulaient pas être fotoés. Mais bonome a réussi à en avoir un quand même 🙂

P1550877
Chardonneret élégant, Carduelis carduelis, Fringillidés

P1550877 (copie)
hardonneret élégant, Carduelis carduelis, Fringillidés

Lui aussi est très beau. Tu le reconnais avec sa tête rouge, blanche et noire et du jaune sur l’aile ? C’est le chardonneret rigolo 🙂 En vrai, c’est chardonneret élégant (Carduelis carduelis, fringillidés). Il voulait se sauver pour pas être sur la foto mais bonome a été le plus rapide. Je l’aime bien ce zoiso. Je suis content de l’avoir revu.

Puis on a encore croisé des échasses blanches. Elles étaient en train de manger alors on a fait très attention de pas les déranger. Et tu peux voir sur les fotos qu’elles ont pas l’air inquiètes. On est sages, nous. On dérange pas les zanimos. Mais on vérifie bien quand même que tout va bien au Pays des Zoisos.

P1550886
Échasse blanche, Himantopus himantopus, Récurvirostridés

P1550901
Échasse blanche, Himantopus himantopus, Récurvirostridés

Sur la foto de droite il y a un gros zoiso qui n’est pas une échasse blanche. On a cherché dans mon beau livre mais c’est pas facile à dire. On pense tous les deux que c’est une barge à queue noire (Limosa limosa, Scolopacidés). C’est à cause du long bec tout droit qu’on pense ça. On vérifiera quand on pourra avec un spécialiste pour pas dire une erreur. En attendant la vérification, notre diagnostique n’est qu’une hypothèse argumentée.

Et puis, comme on allait vraiment rentrer, une échasse blanche nous a dit au revoir en agitant son aile comme les zoms agitent la main. Bonome a marmonné quelque chose. Ça devait être du zoiso, quelque chose comme ‘Merci les zoisos d’être venus pour mon petitours‘.

Échasse blanche, Himantopus himantopus, Récurvirostridés

Je me suis glissé dans la poche de la chemise de mon bonome et je me suis collé à lui pendant tout le chemin du retour. Parce que quand même, c’est grâce à lui que je vois toutes ces belles choses.

Voila pour cette belle journée Princesse. J’espère que la promenade t’a plu. Je t’embrasse et ne t’inquiète pas, je vais bien.

[…]

« Bonome, c’était bien le marais. »

« Je suis content que tu aies aimé. »

« J’aime bien tous les Royaume du bord de mer. Mais j’aimerais rentrer chez nous. »

« Tu veux rentrer ? »

« Oui mon bonome. Ici tout va bien et il y a des spécialistes des zoisos qui veillent sur les Royaumes. Je m’inquiète un peu pour les petits grébus qui étaient tout neufs quand on est parti. Et les grébous … Tu crois qu’ils vont bien ? »

« Il faut aller voir petitours. D’accord, nous rentrons demain. »

« Ça ne t’embête pas ? Tu aimes bien la mer toi. Tu peux fossiler, voir des tas de zoisos … »

« Ce que je préfère c’est te faire plaisir alors si tu veux rentrer, nous rentrons. Demain, ça te va ? »

« Oui bonome. On pourra aller dire au revoir à la mer avant de partir ? »

« Demain matin. Tu me diras où tu veux aller. »

« Merci mon bonome. Je peux aller me coucher ? »

« Bien sûr petitours. »

« Tu me fais un gros câlin pour que je m’endorme ? »

Il m’a pris dans ses bras et m’a lu mon beau livre de zoiso, m’a fait un bisou de bonnuit et m’a couché dans mon lit. Ils ont raison les zoisos du marais : j’ai de la chance de connaître le grand chevalier.

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.