20 – Le Royaume des Sternes de mer

Vendredi 31 Juillet, An II

« Bonjour mon bonome, as-tu bien dormi ? »

« Tu es déjà réveillé Max ? »

« Oui, depuis longtemps. Je suis impatient d’aller aux zoisos. »

« Que veux-tu faire aujourd’hui ? »

« Tu veux bien faire la géologie et la paléontologie ? On pourrait aller fossiler quelque part. Tu connais un autre étage ? »

« Tu veux ‘fossiler’ ? »

« Oui mon bonome. Et voir un étage. Mais pas trop compliqué s’il te plaît. »

« D’accord. Prépare tes affaires et allons-y. »

« Je suis déjà prêt 🙂 Tu m’emmènes où ? Un autre Royaume encore ? »

« Oui Max, un autre Royaume. Le Royaume des Sternes de Mer. »

« On y va bonome. »

Alors on y est allés. Il a fallu chevaucher un peu pour y arriver. J’étais impatient de voir cet autre Royaume et les sternes de mer. Moi, je connais déjà la Sterne Pierregarin (Sterna hirundo, Laridés). Mais bonome dit qu’il y a d’autres espèces de sternes. J’espère qu’on va en voir. Mais au Pays des Zoisos on peut jamais savoir …

Max face à la mer dans laquelle il y a pas d’eau 🙂

Regarde Princesse, c’est le début de la promenade. C’est encore l’estran vaseux sans eau dans la mer 🙂 Mais bonome dit que plus loin, c’est plein de cailloux tout cassés et que c’est l’estran rocheux.

1 P1530277
Le Kimmeridgien

1 P1530279
Le Kimmeridgien

« C’est quoi comme étage ici ? C’est encore un nom bizarre ? »

« C’est le Kimméridgien. Le nom vient de Kimmeridge, près de Bornemouth, dans le Dorset au sud de l’Angleterre. »

« C’est pas toujours en France les étages ? »

« Non petitours. Il y en a beaucoup en France car ils ont été définis par Alcide d’Orbigny. C’est l’un des premiers géologues à avoir défini des étages à la fin du 19ème siècle. Comme il était français, il a travaillé en France. Mais ensuite, des scientifiques d’autres pays en ont défini également. »

« Et pour aller à cet étage, le Kimméridgien, il faut prendre l’escalier vers le haut ou vers le bas ? »

« Vers le bas petitours. »

« C’est vrai ? C’est encore plus vieux que le Cénomanien ? Et il faut descendre combien d’étages ? »

« Alors, il faut descendre 6 étages pour le Crétacé inférieur … »

« STOP !!! C’est quoi le Crétacé inférieur ? »

« Les étages sont regroupés en systèmes et en séries. Par exemple, le Cénomanien et le Turonien sont les deux premiers étages de la série supérieure du système Crétacé. »

« Oulala, oulala … Si je comprends bien … Je comprends que c’est compliqué … Fais moi un tableau pour mon blog s’il te plaît. »

« Un tableau ? D’accord, mais seulement pour le Jurassique et le Crétacé. »

CRÉTACÉ SUPÉRIEUR Maastrichtien
Campanien
Santonien
Coniacien
Turonien
Cénomanien
INFÉRIEUR Albien
Aptien
Barrémien
Hauterivien
Valanginien
Berriasien
JURASSIQUE MALM Tithonien
Kimméridgien
Oxfordien
DOGGER Callovien
Bathonien
Bajocien
Aalénien
LIAS Toarcien
Pliensbachien
Sinémurien
Hettangien

« Merci mon bonome. Ça fait beaucoup de travail pour voir qu’il faut descendre de 8 étages ! Ça lui fait quel âge, au Kimméridgien ? »

« 157 millions d’années pour la base et 152 millions d’années pour le sommet. »

« D’accord, allons voir ça de plus près. Mais avant j’aimerais bien que tu me montres l’estran rocheux. On fera la géologie au retour. »

« Comme tu veux Max. Allons y. »

« Dis bonome, tu veux bien commencer par les algues ? »

Ulve, Ulva lactuca, Ulvacées

« D’abord, les révisions 😉 Celle ci tu la connais déjà. »

« Heu … C’est celle qui se mange comme la laitue. C’est machin lactuca. »

« Et toi tu es machin machin 🙂 C’est Ulva lactuca, une Ulvacée. Les différentes familles d’algues vertes forment la classe des Chlorophycées. »

« Et celle ci bonome ? C’est aussi une Chlorophycées, je sais, mais laquelle ? »

A1 P1530579
Entéromorphe, Ulva (Enteromorpha) intestinalis, Ulvacées

A1 P1530580
Entéromorphe, Ulva (Enteromorpha) intestinalis, Ulvacées

« Tu vois sa forme ? On dirait des petits tubes. Avec de l’imagination on peut dire qu’elle ressemble à des intestins. »

« Avec beaucoup d’imagination alors … »

« La ressemblance est suffisante pour que les scientifiques l’aient appelée Enteromorpha intestinalis. »

« Et tu vas me dire que Enteromorpha, en grékancien, ça veut dire intestinalis en latin 🙂 »

« Oui Max 🙂 Elle s’appelle intestin intestin 🙂 Sa particularité est qu’elle aime l’eau douce. Elle a besoin d’être en eau salée puis en eau douce. Il doit y avoir de l’eau douce qui coule régulièrement depuis les terres ici. »

« Bon, et à part les Chlorophycées, il y a d’autres algues ? »

« Tu connais déjà quelques algues brunes. On dit les Phéophycées. Le fucus vésiculeux (Fucus vesiculosis) et l’ascophyllum noueux (Ascophyllum nodosum). En voici une troisième. C’est la sargasse commune (Sargassum vulgare). »

Sargasse commune, Sargassum vulgare, Sargassacées (Probable)

« Elle est belle cette algue. En bas, on voit l’ulve, je la reconnais. Et en haut, c’est quoi le truc rose ? On dirait une croûte »

« C’est une algue rouge encroûtante. »

« Comment les appelle t-on les algues rouges ? »

« Les Rhodophycées. Tiens, ici on voit mieux l’algue encroûtante. C’est une Lithothamne. Il y a plusieurs espèces de deux genres qui se ressemblent beaucoup. Je ne pourrai donc pas te donner son nom exact. »

Lithothamne indéterminée

« Je ne m’attendais pas à ce style d’algues. Je savais pas qu’elles pouvaient former des croûtes. C’est beau. Ça fait des rochers roses 🙂 Tu connais d’autres algues surprenantes bonome ?»

« Oui, celle ci . J’aurais dû la ‘fotoer’ dans une petite flaque, elle aurait été plus belle. C’est Corallina officinalis. C’est une algue qui fixe le calcaire. Du coup son thalle est un peu dur. »

Coralline, Corallina officinalis, Corallinacées

« C’est quoi, encore, un thalle bonome ? »

« Oups, ça m’a échappé 🙂 Vois-tu, petitours, les algues sont des végétaux très simples. Ils n’ont pas de tige, de feuille ou de vaisseaux conducteurs de sève. Ils ont parfois un crampon, qui les fixe à un support et le reste s’appelle le thalle. »

« D’accord. Les algues ont un thalle. Ça suffit les algues. Tu me montres des coquillages. »

« Max. »

« Oui bonome. »

« Es-tu un petitours naturaliste ? »

« Oui mon bonome. Un petitours naturaliste et randonneur. J’ai un sacado moi. »

« Alors ne dis plus jamais coquillage s’il te plaît. »

« Oups, j’ai gouré 🙂 Bonome, pourrais-tu me montrer des Mollusques Bivalves et Gastéropodes s’il te plaît ? »

« D’abord les Bivalves. Le premier se mange : c’est le pétoncle ou peigne variable (Chlamys varia, Pecténidés). Ici, tu vois la valve gauche. Les pectens peuvent se fixer grâce à un byssus, de préférence à des crampons d’algues. »

Pétoncle ou peigne variable, Chlamys varia, Pecténidés

« Je connais le byssus. Tu m’as déjà expliqué pour les moules d’eau douce au Royaume des Sternes. »

« Oui Max, c’est vrai. Sauf que les pétoncles peuvent également être libres et se déplacer en ouvrant et fermant brutalement leurs valves. »

« Bonome, c’est quoi les petits machins fixés au rocher à côté du pétoncle ? »

« Je te dirai plus tard Max. Ce ne sont pas des Bivalves. »

« Tu n’oublieras pas bonome. Je veux savoir, moi. »

« Oui petitours. Ne t’inquiète pas. »

« Et ce machin verdâtre ? C’est un demi bivalve ? »

‘Pholade’, Pholadidés

« Oui Max. Celui la est vraiment caractéristique des estrans calcaires. C’est (presque) une pholade. C’est un bivalve qui creuse le calcaire quand il n’est pas trop dur. Il s’enfonce petit à petit et se retrouve coincé dans sa galerie car, au fur et à mesure qu’il s’enfonce, il grandit. Quand le calcaire s’érode, c’est à dire qu’il s’use, des cailloux percés sont libérés. On en trouve parfois beaucoup en haut de l’estran. »

« Tu n’as pas dit son nom bonome. »

« Hiatella artica, Hiatellidés. Passons aux huîtres. Tu connais les huîtres, petitours ? »

« Oui mon bonome. Mais j’en mange pas. Ça a le goût de la mer. »

« Je suis tout à fait d’accord Max. Regarde le rocher devant nous, il est couvert d’huîtres (Ostrea edulis, Ostréidés).

Huitres, Ostrea edulis, Ostréidés

Tous ces bivalves se nourrissent par filtration de l’eau de mer. Ils captent, avec leurs branchies, des petits animaux ou végétaux qui flottent dans l’eau. C’est ce qu’on appelle le plancton. A partir de septembre les huîtres captent tellement d’algues planctoniques qu’elles en gardent la couleur : elles sont toutes grosses et vertes. »

« Tu me montres un ou deux Gastéropodes bonome ? »

« Si tu veux. D’abord cette turritelle (Turritella communis, Turrétilidés). »

Turritelle commune, Turritella communis, Turritellidés

« Elle ressemble un peu à mes fossiles du Lutétien 🙂 »

« C’est pour cette raison que je te la montre. Ce groupe de Gastéropodes était très fréquent pendant l’ère tertiaire. »

« Bonome, c’est quoi l’ère tertiaire ? »

« En quelques mots… Tu connais les étages. »

« Oui bonome, je connais les étages. Et même les séries et les systèmes. Le Crétacé, le Jurassique … »

« Tu es un grand naturaliste, petitours. »

« C’est normal bonome. J’ai un sacado 🙂 »

« Les systèmes sont eux mêmes regroupés en ères. Il y a quatre ères depuis l’apparition des fossiles. L’ère primaire entre 540 et 250 millions d’années avant nos jours. L’ère secondaire avec le Trias, le Jurassique et le Crétacé. Elle a duré de 250 à 65 millions d’années. Et l’ère tertiaire. On ajoute l’ère quaternaire qui correspond à l’apparition de l’Homme, il y a environ 1,6 millions d’années. »

« Bonome, si j’ai bien compris, le Lutétien c’est l’ère tertiaire. Et le Kimméridigien, le Cénomanien et le Turonien c’est l’ère secondaire. »

« Tu as bien compris petitours. Je suis fier de toi 🙂 »

« Merci mon bonome. Tu me montres un autre gastéropode ? »

Troques, Trochidés (Probable)

« Ce sont des troques. Mais ils sont tout usés alors je ne peux pas te dire l’espèce (Gibbula sp., Trochidés). Ils broutent les algues. Ce sont des phytophages.»

« Bonome, j’en ai assez de l’estran rocheux. On va fossiler ? »

« Allons fossiler mon petitours. Mais d’abord je dois te montrer ce que je ne devais pas oublier 🙂 »

P1490978
Max face à des Crustacés bizarres

P1490979
Chtamalus stellatus, Chtamalidés

« Moi, j’avais oublié. Tu m’expliques s’il te plaît ? Je sais pas du tout ce que c’est. »

« Ce sont des Crustacés. »

« Ça ? Des Crustacés ? Bonome, pourquoi tu veux pas mettre ta casquette ? Le soleil tape fort. Ton cerveau fond et tu dis des bêtises. Tu vois des Crustacés partout. Je te rappelle que les crustacés ont des pattes articulées. Tu vois des pattes là ? Elles sont où les pattes bonome ? »

« Max, vois-tu l’air qui se trouve autour de nous ? »

« Ben non. »

« Pourtant tu ne me dirais pas de mettre ma casquette parce que mon cerveau fond, si je te disais qu’il y a de l’air autour de nous ? »

« Ben non encore. »

« Les bestioles que tu vois sur ce rocher sont des Crustacés. Si tu pouvais ouvrir leur carapace bizarre, tu verrais de fines pattes toutes repliées. Il y a 6 plaques soudées qui forment un cône. A marée basse, 4 plaques viennent fermer le sommet du cône en emprisonnant de l’eau. De cette façon, l’animal passe toute le marée basse dans l’eau dans sa coquille. A marée haute, l’animal ouvre ses 4 plaques et étire ses 6 paires de pattes puis les rétracte vers l’ouverture afin de créer un courant d’eau vers la bouche. Cela lui permet de filtrer l’eau et de retenir les petites particules organiques et le plancton qui le nourrissent. »

« Alors c’est bien un Crustacé et je te dois des excuses. Bonome, je te demande de m’excuser. »

« Bien sûr petitours 🙂 Mais tu as raison, je devrais porter ma casquette. Ce Crustacé fait partie de la classe des Cirripides. Ils sont fixés au support par la partie antérieure de leur tête. Ceux ci sont des Chthamales. Ça se prononce Ktamale. Je dirais Chthamalus stellatus mais je ne suis pas sûr. »

« Hé bonome, il faut pas marcher dessus sans chaussures sinon c’est là chthamale 🙂 »

« Petitours tu dois être de la 812ème génération de naturalistes à inventer cette blague 🙂 Tu me fais rire Max.»

« 🙂 »

« Bonome, c’est quoi ça ? »

Une capsule d’œuf de raie

« Bonome, le cartilage c’est ce que tu as dans le nez et les oreilles ? C’est pas tout dur comme de l’os. »

« Exact Max. »

« Et les raies elles ont pas d’os jamais alors ? »

« Ben non, que du cartilage. Tout leur squelette est en cartilage. Et elles pondent des œufs qui sont protégés par ces capsules noires.  »

« Et ça bonome ? »

P1530281
‘Os de seiche’

P1530282
‘Os de seiche’

« On appelle cela des os de seiches mais il ne faudrait pas. Les seiches sont des Mollusques … »

« Mais … Tu as dit que les Mollusques avaient des coquilles. Ce n’est pas une coquille ce machin blanc … »

« Si Max. On parle de coquille interne. »

« Ce n’est pas un coquille en deux parties ni une coquille enroulée en spirale alors ce n’est ni un Bivalve ni un Gastéropode. C’est quoi alors ? »

« As-tu déjà vu une seiche Max ? »

« Non bonome. Il n’y a pas de seiche au château. »

« Imagine un corps qui a à peu près la taille et la forme de cette os. A ton opposé, il y a la tête avec deux gros yeux et 10 tentacules autour de la bouche. »

« J’imagine mais pas très bien. »

« Ce n’est pas très grave. C’est suffisant pour comprendre ce qu’est un Céphalopode. Du grec Képhalos qui veux dire tête et pous, podos qui veut dire pied. Les Céphalopodes ont des pieds autour de la tête. »

« Je m’en fiche du grékancien bonome. Moi je fais du surf sur un os de seiche 🙂 »

P1530283
Max fait du surf sur un os de seiche

« Pause ? »

« Oui mon bonome, pause. Je peux aller dans ta poche ? »

Je suis allé dans sa poche et il y a mis la main mais je me suis endormi pendant le câlin. J’avais très fatigué. On a déjà vu des tas de belles choses de l’estran rocheux et on a même pas encore commencé la géologie et la paléontologie … Et on a pas vu des zoisos. Pendant ma petite sieste j’ai rêve de zoisos. J’espère qu’on va voir la sterne de mer. Bonome a attendu que je me réveille et quand j’ai sorti ma truffe il a juste dit : ‘On va aller là-bas’. Et là-bas, il y avait des zoisos. Il a dû leur donner rendez vous pendant que je dormais.

« Bonome ! BONOME ! Regarde ! Vite ! Dépêche toi bonome ! Qu’est ce qu’elles font les aigrettes garzettes (Egretta garzetta, Ardéidés) ? On dirait qu’elles dansent ?

P1530441
Aigrette garzette, Egretta garzetta, Ardéidés

P1530442
Aigrette garzette, Egretta garzetta, Ardéidés

P1530459
Aigrette garzette, Egretta garzetta, Ardéidés

P1530467
Aigrette garzette, Egretta garzetta, Ardéidés

« Elles chassent, Max. Tu as dû remarquer que la marée monte. Tu vois l’agitation autour des aigrettes ? Ce sont des bancs de poissons qui viennent se nourrir. Les aigrettes les chassent. Sur la quatrième photographie, tu peux voir que l’aigrette tient un poisson dans son bec. »

« On dit pas pêcher pour les poissons ? »

« Peut être 🙂 Tu vois aussi sur la photo que les aigrettes ont parfois des ‘pieds’ jaunes. »

« Oui, on dirait qu’elles ont des chaussettes jaunes. »

P1530491
Aigrette garzette, Egretta garzetta, Ardéidés

P1530496
Aigrette garzette, Egretta garzetta, Ardéidés

On est restés longtemps à regarder les aigrettes chasser les poissons. On a aussi vu des tournepierres à colliers se disputer. Ils ont fait la bagarre. Bonome les a grondés et les a fotoés pour avoir la preuve qu’ils étaient pas sages. Les fotos sont moches alors je les mets pas dans le blog. Puis, on a re regardé les aigrettes. La marée montait, montait … Il y avait beaucoup d’eau dans la mer. Bonome a ploufé ses pieds dans l’eau. Ils étaient tout mouillés ses pieds. Et ses chaussettes aussi. Et puis il m’a dit de regarder en l’air … J’ai pas vu tout de suite …

P1530422
Jeune sterne pierregarin, Sterna hirundo, Laridés

P1530423
Jeune sterne pierregarin, Sterna hirundo, Laridés

P1530424
Jeune sterne pierregarin, Sterna hirundo, Laridés

P1530426
Jeune sterne pierregarin, Sterna hirundo, Laridés

C’est une sterne de mer, Princesse. Elle est venue nous voir. Il y en a eu une autre après. Le problème c’est que bonome était pas sûr de l’espèce, alors on est allés voir un spécialiste en zoisos. Il a reconnu deux espèces mais il était pas très sûr non plus, le spécialiste. Il a dit :’Il doit y avoir une sterne Pierregarin (Sterna hirundo, Laridés) et une sterne caugek (Thalasseus sandvicensis, Laridés).’ Mais on se souvient plus laquelle est laquelle et c’est trop difficile à dire. N’empêche qu’il est fort bonome parce que le spécialiste en zoisos il a pas corrigé beaucoup des erreurs parce qu’il y en avait pas beaucoup. Bon, on va dire que cette première sterne c’est Pierregarin et que la suivante c’est la caugek. Si j’ai faux tu me diras Princesse.

P1530526
Sterne caugek (probable), Sterna sandvicensis, Laridés

P1530528
Sterne caugek (probable), Sterna sandvicensis, Laridés
Sterne caugek (probable), Sterna sandvicensis, Laridés

Je sais pas comment il fait bonome pour que les zoisos viennent nous voir. Peut être qu’ils sont curieux de voir le grand chevalier et son petitours qui parcourent le Pays des Zoisos …

« Bonome, la marée monte. Il faut faire la géologie et la paléontologie maintenant sinon je connaîtrais jamais le Kimméridgien de Charentmaritimie. »

« Petit géologue, il va falloir faire vite. Il y a de plus en plus d’eau dans la mer. Regardons un peu la falaise. »

La falaise du Royaume des Sternes de Mer

« On voit plusieurs couches. Ça veut dire que la mer est partie et revenue plusieurs fois ? »

« Oui petitours. »

« Et c’est quoi ces roches ? Et pourquoi la couche du haut elle est pas horizontale mais toute ondulée ? »

« Tu vois la couche blanche Max ? Elle est elle même constituée de couches plus fines. La roche qui la constitue est une marne. »

« Bonome, la Marne c’est pas une roche, c’est une rivière. »

« C’est aussi une roche Maxou. Le sédiment d’origine est argileux, avec un peu de calcaire. Dans la couche blanche, les couches un peu en relief sont plus calcaires. Elles sont plus dures et s’érodent moins vite. Éroder veut dire user. On voit donc une alternance de couches calcaires et marneuses. C’est parce que le niveau de la mer changeait. La sédimentation marneuse s’est mise en place dans une mer légèrement plus profonde que la sédimentation calcaire.»

« D’accord d’accord. Mais la couche du haut, pourquoi sa base est-elle ondulée ? »

« Max, je ne suis pas sûr de ce que je vais te dire. Il me semble que cette couche est constituée de biohermes et de biostromes. »

« Oui, bien sûr. Des biomachins et des biotrucs. C’est évident ! Que n’y ai-je pensé ! »

« 🙂 Ce n’est pas bien de se moquer de son bonome, petitours. Les biohermes sont des constructions récifales en boules de grandes tailles. Parfois elles s’effondrent et des morceaux s’accumulent dans les sédiments déposés entre les grosses boules : ce sont les biostromes. En s’effondrant, elles peuvent perturber la surface de la couche de dessous et la faire onduler. Vois-tu les biohermes et les biostromes maintenant ? »

« Mouai … Allez viens, on va fossiler … Bonome, c’est quoi ça ? »

P P1530285
Polypier rameux du genre Calamoseris

P P1530312
Max sur des fossiles bizarres

« Ce sont des polypiers rameux du genre Calamoseris. ‘Bonome, c’est quoi des polypiers rameux ?’ Des polypiers sont des organismes bizarres. Ils construisent une espèce de squelette externe en calcaire dans lequel il y a de petites loges occupées par ce que certains appellent un individu mais qui n’est en fait qu’une partie d’un organisme plus grand. Toutes les parties se ressemblent. »

« Tu fais les questions et les réponses maintenant ? Et elles ressemblent à quoi la partie de base ? »

« A un pied cylindrique qui porte des tentacules autour de la bouche. »

« Comme la seiche ? »

« Non Max, comme les anémones de mer. »

« D’accord bonome. Les polypiers rameux c’est un peu comme du corail alors. J’ai posé mes fesses sur du corail de 150 millions d’années !! La Charentmaritimie était aussi sous les tropiques alors, au Kimméridgien. »

« Elle n’était pas loin de l’équateur. »

« Elle avait la bougeotte la Charentmaritimie 🙂 Tu as d’autres fossiles à me montrer bonome ?»

« Cherche un peu petitours paléontologue. »

« Bonome, bonome ! C’est quoi ça encore ? Ce sont des petits cylindres. On dirait qu’ils sont faits de petits morceaux empilés les uns sur les autres et sur les faces il y a des traits disposés en rayon. Tu connais ? C’est quoi ? »

Max face à des entroques

« Encore quelque chose qui ne va pas être facile à décrire. Ce sont des Crinoïdes. Ou plutôt des entroques. »

« Bonome… »

« Oui Max. »

« Tu parles seulement le scientifique ou parfois tu parles un peu français ? »

« Pardon Max, mais je ne connais pas de mots courants qui décrivent ce genre de chose … Les crinoïdes sont des Échinodermes comme les étoiles de mer et les oursins. Mais ils sont fixés au rochers par un crampon qui se trouve en bas d’une tige. La tige est constituée de ces petits éléments que tu viens de trouver et qui se nomment entroques. En haut de la tige, il y a un calice … »

« Comme dans les fleurs ? »

« Il ressemble un peu par sa forme mais il est en calcaire. Et sur ce calice sont fixés des bras articulés. On ne trouve pas souvent des crinoïdes entiers mais les entroques sont fréquents. Il y a en en forme d’étoiles à cinq branches et autrefois, une légende disait que c’était des étoiles filantes qui étaient tombées au sol. J’ai de beaux crinoïdes de l’ère primaire dans ma collection, je te les montrerai. »

« On pourrait les fotoer et mettre la foto dans le blog ? Pour Princesse. »

« On le fera. Pour toi 😉 »

P P1530328
Un oursin fossile

P P1530329
Un oursin fossile

« Et ça ? On dirait un morceau de zoursin avec des gros tubercules. Il avait des gros piquants et c’était un zoursin de surface. Il broutait les algues à la surface des roches. J’ai bon ? Tu le connais ce zoursin ? »

« Tu n’a plus besoin de moi petit paléontologue. Oui, tu as bon. Je ne le connais pas celui la. Je ne connais pas bien les oursins du Kimméridgien. Je n’en ai jamais trouvé en bon état. »

« Bonome, j’ai encore trouvé quelque chose mais je sais pas du tout ce que c’est. »

P P1530333
Radiole de Cidaris

P P1530334
Radiole de Cidaris

« C’est un piquant d’oursin petitours. Tu vois qu’ils peuvent être grands. Certains sont beaucoup plus épais encore. Ils forment presque une sphère. Ne me demande pas son espèce, je ne sais pas. »

« Bonome, je crois qu’il y a une faille dans la falaise. Regarde. »

Une fracture dans la falaise

« Max, peux tu me redonner la définition d’une faille ? »

« Pfff, encore une interro 🙁 C’est quand les roches sont cassées en deux compartiments. »

 

« Ta définition est incomplète. Il faut que les deux compartiments se déplacent l’un par rapport à l’autre. Ce n’est pas le cas ici. Ce n’est donc pas une faille. »

« Bon, j’ai eu faux en faille. Je retourne fossiler. »

« Tu es assis sur un fossile Max. »

P P1530341
Moulage interne de Gastéropode

P P1530342
Moulage interne de Gastéropode

« Ah oui. Ça je sais. C’est le moulage interne d’un Mollusque Gastéropode du Kimméridgien d’il y a environ 150 millions d’années quand la Charentmaritimie était sous l’équateur 🙂 »

« Bravo petitours 🙂 »

« Bonome, il commence a y avoir beaucoup d’eau dans la mer. Il va falloir arrêter la géologie et la paléontologie et retourner à notre monture. On a trop fait l’estran rocheux. »

« Ce n’est pas grave Max. C’était bien quand même. »

« Oui, mais toi, ce que tu préfères c’est fossiler. Et trouver des zoursins. Et à cause de moi, t’as pas pu en trouver. Si tu veux je t’offre mon beau zoursin de là où les cailloux sont tout cassés 🙂 »

« 🙂 Tu es un gentil petitours, petitours mais c’est ton oursin. Garde-le, il est à toi … Regarde Max, là c’est bien une faille. »

Là c’est bien une faille

« Oui, je vois. Le compartiment de droite est un peu plus haut que celui de gauche. »

« Bien vu. Et la longueur totale des roches a diminué. On dit que c’est une faille inverse.»

« Bonome, j’en ai assez de la géologie. J’ai fatigué. Je veux rentrer. »

« File dans ma poche. On y va. »

J’ai encore dormi dans sa poche. J’ai vraiment très fatigué. Mais c’est normal, c’était une longue journée avec plein de belles choses. A un moment bonome m’a réveillé. On était au bord de l’eau et il y avait des tournepierres à colliers (Arenaria interpres, Scolopacidés). Il y en a un qui a attrapé un crabe pour le manger.

P1530707
Tournepierre à collier, Arenaria interpres, Scolopacidés

P1530716
Tournepierre à collier, Arenaria interpres, Scolopacidés

Puis il se sont tous envolés pour aller manger ailleurs.

P1530795
Tournepierre à collier, Arenaria interpres, Scolopacidés

P1530797
Tournepierre à collier, Arenaria interpres, Scolopacidés

Et des barges à queues noires nous ont survolé (Limosa limosa, Scolopacidés). On les reconnaît bien à cause des barre alaires blanches, du long bec et des pattes qui dépassent beaucoup de la queue carrée quand elles volent. C’est beau les barges à queues noires.

P1530792
Barges à queue noire, Limosa limosa, Scolopacidés

P1530809
Barges à queue noire, Limosa limosa, Scolopacidés

[…]

« Bonome, c’était bien aujourd’hui. On a vu des tas de belles choses. »

« Oui petitours. »

« Je peux aller au lit ? »

« Bien sûr Max. Fais de beaux rêves. »

« Bonnuit mon bonome. »

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.