19 – … puis sur l’île Madame.

Mercredi 29 juillet, An II

P1500086

Arrivés sur l’île où on va à pieds, le chevalier m’a installé sur un rocher et il est allé s’asseoir un peu plus loin. Il a attendu en silence.

Je me suis souvenu du premier jour, quand nous sommes arrivés dans sa cabane. Il m’avait laissé me calmer. Puis il avait dit que j’avais le temps, qu’on discuterait quand je le voudrais.

Alors j’ai commencé par me calmer puis j’ai réfléchi. Il y a quelque chose qui n’allait pas dans son histoire. Il est pas méchant et il a été méchant avec toi Princesse… Avec toi… Ça va pas… Il faut que je trouve comment c’est possible…

« TU L’AS FAIT EXPRÈS !!! TU AS FAIT VOLONTAIREMENT DE LA PEINE À PRINCESSE !!! »

« … »

« C’EST ÉVIDENT. IL Y A PAS D’AUTRE POSSIBILITÉ !!! »

« … »

« Dis donc, le grand chevalier, tu vas répondre, oui ! Explique toi au lieu de baisser la tête en pétunant. »

« D’accord Max… Tu te souviens de la vie que tu menais au château ? Si j’ai bien compris, tu étais posé sur une étagère et tu attendais que le temps passe. Peut être espérais-tu que quelqu’un s’intéresse à toi de temps en temps. Moi, je faisais le troubadour pour divertir Princesse. Mais je voyais bien que je ne la divertissais plus. Moi aussi je m’ennuyais. Et je l’ennuyais. Je n’étais pas bien au château. Je voulais partir. »

« Pourquoi n’es-tu pas parti ? »

« Un chevalier ne peut quitter la dame qu’il sert sans son accord. Et, malgré mes multiples demandes, Princesse ne voulait pas me laisser partir. Alors… »

« Alors tu as été méchant avec elle ! Mais pourquoi ? »

« Pour qu’elle me chasse voyons. Oh, une Princesse ne peut pas chasser un chevalier sans raison. Alors elle m’a confié une mission qui me tiendrait éloigné longuement du château. Je dois inspecter le Pays des zoisos pour vérifier que tout s’y passe bien. »

« Mais tu n’as pas été banni du château alors ! »

« Je n’ai quand même plus vraiment le droit d’y retourner. »

« Et ça te manque, le château ? »

« Et toi, petitours ? »

« Je ne sais pas. Je pense souvent à Princesse. Elle me manque mais je voudrais pas retourner au château même si j’aimerais la revoir. Mais tu m’as pas répondu. Ça te manque, le château ? »

« Non Max. Je ne comprends pas la vie au château. Il y a trop de règles que je ne maîtrise pas. Je préfère la vie d’un chevalier errant. »

« Et tu préfères les zoisos aux zoms … Et les petitours ? Tu aimes encore les petizours ? »

« Il y en a un qui me plaît bien et qui m’amuse beaucoup 🙂 »

« Tu me pardonnes ? »

« De quoi devrais-je te pardonner ? »

« De t’avoir crié dessus et de t’avoir dit que je te détestais… Tu me fais des cadeaux et moi je te remercie en te criant dessus. »

« Max, te souviens-tu du premier matin dans ma cabane ? »

« Oui, bien sûr. »

« ‘J’ai vu dans ses yeux qu’il voulait que je reste, alors je suis resté.’ Tu te souviens ? »

« Oui bonome. »

« C’est le plus beau des cadeaux. »

« Non mon bonome. Le plus beaux des cadeaux est d’être venu me chercher pour que je t’accompagne au Pays des Zoisos… Hé, bonome, on va aux zoisos ? J’ai un sacado moi. Je suis un petitours naturaliste 🙂 »

« 🙂 On y va mon petitours. »

« Bonome, on va faire quoi ? On est déjà venu ici. Tu vas pas me remontrer la chlic et le chloc quand même. »

« On va se promener, voir ce qui se présente à nous… Et tu auras bien des questions à poser 🙂 »

P1500587

« Commençons tout de suite. C’est quoi cette plante à fleurs jaune ? »

« Tu vas te moquer de moi. C’est une amie végéto 😉 J’aime bien la voir. Une habituée des hauts de plages .»

« Tu as plein d’amis végétos toi. Tu parles le végétos aussi ? Mais tu m’as pas dit qui c’est. »

« Il y a quatre pétales jaunes. Si tu vois un bourgeon, tu verras qu’il n’a que deux sépales qui tombent lors de la floraison. Les étamines sont nombreuses. »

« Bonome, ils ont l’air tout chiffonnés les pétales. C’est normal ? »

« Les pétales chiffonnés dans le bourgeon sont caractéristiques de la famille des Papavéracées. Et comme il n’y a personne pour les repasser… Tu vois les très longs fruits ? Ils peuvent mesurer plus de 20 cm ! Avec tout ça, je peux affirmer que c’est le pavot cornu (Glaucium flavum, Papavéracées). »

« Je vois pas ses cornes à ton pavot cornu. Elles sont où ? »

« Au bout du fruit. Mais j’ai pas bien fotoé. Ça va pas ça 😉 »

« 🙂 Tu parles de mieux en mieux le petitoursien bonome. Fais attention, une casquette bleue va te pousser sur la tête 🙂 … Oh, il est tout mort le crabe. J’espère que c’est pas un ami à toi. Tu peux le retourner pour que je vois dessous, s’il te plaît. Et tu peux m’expliquer les crabes bonome.»

P1500590 P1500591

« Les crabes sont des Arthropodes… »

« STOP ! C’est quoi un Arthropode ? »

« C’est un mot formé de deux mots grecs… »

« Et voilà, c’est reparti avec le grékancien… Tu devrais être linguisticien toi, pas chevalier. »

« Linguiste. Tu veux que je t’explique les crabes, oui ou non ? »

« Oui, oui, oui. Bon, c’est quoi un Arthropode ? »

« Une bébête avec des pattes articulées. »

« Comme les insectes ? »

« Comme les insectes. »

« Mais les crabes ne sont pas des insectes !!! »

« Non, mais les insectes sont des arthropodes qui ont une paire d’antennes et trois paires de pattes. Et ils respirent avec des trachées. Les crabes respirent avec des branchies. Ils ont deux paires d’antennes et cinq paires de pattes. Ce sont donc des Crustacés. »

« Oui, je connais les Crustacés. Il y en a beaucoup qui se mangent. Les crabes, les langoustines, les langoustes, les homards, les crevettes… »

« Et d’autres qui ne se mangent pas. Je t’en montrerai. »

« Alors je connais deux groupes d’Arthropodes maintenant : les Insectes et les Crustacés. Il y a d’autres différences entre ces deux groupes ? »

« Oui, tu le vois bien. Les insectes ont un corps en trois parties : la tête (qui porte les yeux, les antennes et la bouche), le thorax (qui porte les 6 pattes et les ailes) et l’abdomen. Les crustacés ont un céphalothorax. La tête et le thorax sont fusionnés. C’est la grande partie de la carapace. »

« Je vois bien le céphalothorax. C’est du grékancien ? Et ils ont pas d’abdomen les crabes ? »

« Si bien sûr. Il est dessous. Tu vois sous le crabe, le petit triangle ? C’est l’abdomen. Il est replié sous le céphalothorax. »

« Mais bonome, tu as dit que les Crustacés ont 5 paires de pattes et j’en vois que 4 et une paire de pinces. »

« Les pinces sont des pattes modifiées. Il y a donc bien 5 paires. Maintenant tu vas me demander son nom : je pense, sans certitude, que c’est le crabe vert ou crabe enragé (Carcinus maenas, Portunidés).»

« Merci bonome. Je connais mieux les crabes maintenant. On avance ? »

« Avançons. »

« Bonome, on a pas fait la géologie de l’île. Ici c’est quoi comme étage ? »

« C’est le Cénomanien moyen et supérieur. »

« Mais bonome, là où les cailloux sont tout cassés, c’est le Cénomanien inférieur. Le Cénomanien moyen et supérieur devrait être au dessus de l’inférieur, pas à côté. »

« C’est à cause du synclinal nord-saintongeais. »

« Pfff… C’est quoi encore un synclinal ? »

« C’est quand les couches se plient vers le bas. Imagine un S couché. La ligne qui le dessine correspond à une strate qui a été pliée. A gauche, elle se plie vers le bas : c’est un synclinal. A droite, elle se plie vers le haut : c’est un anticlinal. »

« C’est trop compliqué bonome. Il y a des fossiles dans le cénomien supérieur ? »

« Oui Max, tu marches dessus. »

P1500657 P1500659

« Bonome, c’est quoi ces fossiles bizarres ? Tu pourrais pas me trouver un bon gros dinosaure. »

« Ce sont encore des rudistes, petitours paléontologue. »

« Des rudistes ? Comme l’idiomachin triangulaire ? C’est vraiment des bivalves bizarres. Et c’est quoi son nom à ce rudiste ? »

« Sphaerulites foliaceus. Et ce n’est pas idiomachin triangulaire mais Ichthyosarcolites triangularis. »

« Bonome, ça me fatigue la géologie du Cénomanien moyen et supérieur. Je veux des zoisos. »

Mais ce n’était pas une journée à zoisos. Il y a des jours comme ça. Alors bonome m’a montré l’estran rocheux. On voit de belles choses même quand il n’y a pas de zoisos.

P1500791

« Bonome, on a déjà vu cette algue verte mais je me souviens plus de son nom. C’est l’algue qui peut se manger en salade. Elle flotte dans l’eau. C’est pas forcément à l’estran rocheux qu’on peut la voir. »

« Oui Max. C’est une ulve (Ulva lactuca, Ulvacées). Elle flotte librement dans l’eau alors elle se déplace avec le courant. On peut la trouver partout. Tu veux la goûter ? »

« Bonome, combien de fois vais-je devoir te rappeler que je suis zoophage moi. Je mange pas des algues. Et ça, c’est quoi ? » P1500792
P1530161 P1530189

« Ce sont des anémones de mer petitours. »

« Des anénomes ? Comme les plantes à fleurs ? »

« Elles ont le même nom mais ce ne sont pas des plantes mais des animaux. »

« Ça ? C’est des zanimos ? Mais ils bougent pas ! Ça bouge un zanimo ! »

« Tous les animaux ne se déplacent pas Max. Et ceux-ci peuvent bouger. Tu vois leurs tentacules ? »

« Je les vois bien sur l’anémone grise, un peu sur la verte et pas du tout sur la rouge. »

« C’est parce qu’elles peuvent les replier. Quand il n’y a pas d’eau dans la mer, les anémones rentrent leurs tentacules pour éviter qu’ils se dessèchent. C’est un mouvement. Donc les anémones bougent 🙂 Et elles peuvent se déplacer. Elles ont des muscles dans leur pied, la partie qui les tient au rocher. »

« D’accord, elles bougent et se déplacent. Mais elles mangent quoi ? »

« Si tu veux, je peux te montrer. Il faut arracher une patelle, enlever la partie molle et la donner à l’anémone… »

« Cavapalatête !!! Tu veux tuer une patelle !!! Heu… C’est quoi une patelle ? »

« Je te dirai après. Les anémones peuvent attraper de très petits animaux avec les tentacules et les porter à leur ‘bouche’ ».

« Pourquoi dis-tu ‘bouche’ ? »

« Parce que leur tube digestif est aveugle. »

« Bonome, tu divagues. Et dire vague à la mer… »

« Pfff… »

« 🙂 Tu as déjà vu un tube digestif qui voit, toi ? »

« Maxou, chez les Mammifères, ou les zoisos, le tube digestif va de la bouche à l’anus. Il y a deux orifices. Chez les anémones de mer, le tube digestif est un cul-de-sac. Les aliments avancent et sont digérés puis les restes non digérés sont rejetés par la bouche. Je crois qu’on parle d’oscule plutôt que de bouche. »

« Bonome, ça veut dire que les anémones de mer font caca par la bouche ? »

« 🙂 Ce ne sont pas vraiment des excréments Max, rassure-toi. »

« Et c’est quoi comme zanimos les anémones de mer ? C’est pas des Arthropodes, ça, je suis sûr. »

« Ni des zoisos ! Ce sont des Cnidaires… »

« Du grékancien… »

« Du grec ancien qui veux dire ‘qui pique’. Les cnidaires ont souvent des cellules particulières qui contiennent un produit urticant (qui pique) et un petit harpon. A la surface de ces cellules (les cnidoblastes) il y a un tout petit cil. Si tu touches le petit cil, le harpon se plante dans ta patte et t’inocule le produit urticant. »

« Et ça fait mal ? »

« Certains Cnidaires sont mortels. Beaucoup de méduses provoquent des brûlures très douloureuses. »

« Bonome, je crois que je viens de comprendre quelque chose… »

« C’est bien la première fois que tu comprends quelque chose 🙂 »

« Pas drôle. Il ne faut pas toucher les zanimos ou les végétos qu’on ne connaît pas. Ça peut être très dangereux. »

« C’est vrai Max. Il faut faire très attention. »

« Et les patelles bonome, tu me les montres ? »

P1530293 P1530297

« En voilà Max. »

« Oui, j’en ai déjà vu. C’est tout pointu ! »

« Ce sont des Mollusques. »

« Tu me rappelles les Mollusques bonome, s’il te plaît. »

« Les Mollusques sont des animaux à corps mou et à coquille. »

« Comme les moules et les escargots 🙂 Mais, bonome, c’est pas pareil les moules et les escargots… »

« Effectivement Max. Les moules ont une coquille en deux parties… »

« Ça, c’est les Bivalves 🙂 Des fois les deux parties sont pareilles, des fois, elles sont pas exactement pareilles, et des fois, elles sont pas du tout pareilles, comme les rudistes 🙂 »

« Bravo petitours. Et les escargots ? »

« Je sais plus. Tu m’as dit déjà ? »

« Je ne m’en souviens pas… Si ! Pour tes beaux fossiles du Lutétien. Les escargots ont une coquille enroulées en spirale. T’en souviens-tu maintenant ? »

« Oui, un peu, mais pas du nom du groupe. Ça va encore être du grékancien… »

« Les Gastéropodes. Du grec gaster qui veux dire estomac et pous, podos, qui veut dire pied. »

« Tu m’embêtes avec ton grékancien. »

« Ne râle pas petitours. Les gastéropodes ont un grand pied qui leur permet de se déplacer. Bon, d’accord ce n’est pas vraiment un pied. Le terme exact est sole pédieuse de reptation. »

« Bonome, parfois je me demande en quelle langue tu parles… »

« En scientifique 🙂 »

« Pfff… Mais ça va pas du tout ça. La patelle a pas une coquille en deux parties ni une coquille enroulée en spirale… »

« Si, mais on ne le voit pas. Le sommet de la coquille devrait être constitué de deux spires, deux tours. Mais il est toujours usé. Ce sont bien des Gastéropodes. »

« Et elles mangent quoi les patelles? Et pourquoi celle de droite est légèrement enfoncée dans le rochers ? Et c’est quoi leur nom ? »

« Petitours, ta curiosité est sans limite. »

« Je t’embête avec mes questions ? »

« Pas du tout Max. Les patelles, comme la plupart des Gastéropodes ont une langue râpeuse qui porte des milliers de petites dents. »

« Elles ont des dents sur la langue ? »

« Oui Max. Les scientifiques appellent cette structure une radula. Avec cette radula, les Gastéropodes peuvent prélever les petites algues verte qui se développent sur les rochers. Peut être as tu déjà observé des espèces de pistes tortueuses sur des rochers au château ? Ce sont les escargots et leur radula qui les ont faites. »

« Oui, j’ai déjà vu. Je savais pas ce que c’était. Et pourquoi elle est enfoncée dans le rocher, la patelle ? »

« Parce que les patelles reviennent toujours au même endroit. A force la roche s’use et épouse leur forme. C’est pratique parce que, lorsque la marée est basse, la patelle peut emprisonner un peu d’eau sous sa coquille et elle ne sèche pas. Ça va ? Tu suis ? »

« Oui mon bonome. Et leur nom ? »

« Je ne sais pas Max. Il y a plusieurs espèces. Pour l’identifier il faudrait que je la décolle et que j’observe l’intérieur de la coquille. Il faudrait même que je la tue… »

« NON ! Tu tues pas les patelles ! Tu tues pas les zanimos ! Tu fais comme d’habitude : tu dis ‘bonjour le zanimo’, ‘merci le zanimo’, ‘au revoir le zanimo’ mais TU TUES PAS DE ZANIMOS !!! »

« Bien sûr Max. Tu sais bien que je ne tue pas les animaux.»

Après on a vu une méduse toute morte sur l’estran rocheux. Bonome dit que c’est parce qu’elle s’est fait coincer par la marée. Il faut une certaine épaisseur d’eau pour qu’elle puisse se déplacer.

P1520978

La méduse, c’est aussi un Cnidaire avec des cellules qui piquent. C’est pour ça que je me suis pas mis à côté d’elle quand bonome l’a fotoée. J’avais peur de me faire urtiquer 🙂 Comme elle est toute morte, on la voit pas bien. En vrai, une méduse c’est comme un chapeau de champignon avec quatre bras qui dépassent dessous. Le chapeau de champignon peut se gonfler et se contracter. Quand il gonfle, de l’eau rentre dessous. Et quand la méduse le contracte, l’eau est éjectée et ça fait avancer la méduse. Les bras portent les cellules qui piquent. C’est grâce à eux que la méduse attrape ses proies. Elle aussi elle a un tube digestif aveugle.

« Bonome, on voit toujours plein de belles choses avec toi mais pourquoi on voit pas de zoisos aujourd’hui ? Je peux juméler pour voir si il y en a pas des tout petits qu’on a pas encore vu ? Et comme ça tu feras une pause parce que tu marches beaucoup.»

P1530009 P1530010

C’est vrai qu’il marche beaucoup mon bonome, pour me trouver des beaux zoisos. Et il marche sur des cailloux tout cassés ou qui glissent. Il va se faire mal un jour. Il s’est déjà tordu les chevilles plusieurs fois. Et j’ai peur qu’il tombe. Je pourrais pas l’aider moi si il tombe. Bon, je suis là pour juméler les zoisos mais il y a pas de zoisos. Tant pis 🙁 Pendant que je jumélais, bonome marchait dans tous les sens en regardant partout. Il tient pas en place ce bonome. Au bout d’un moment, il est revenu et il a dit : ‘C’est bon, on peut y aller maintenant.‘ Qu’est ce qui est bon ? Et pourquoi on peut y aller maintenant ?

« Max, regarde au bord de l’eau. Il y a des bécasseaux variables (Calidris alpina, Scolopacidés) qui font leur toilette 🙂 »

P1520899 P1520920

J’aime bien les bécasseaux variables. Je sais pas pourquoi ils sont variables. Je crois que c’est parce que leur plumage change beaucoup au cours des saisons. Oups, ils s’envolent les bécasseaux. J’ai dû faire trop de bruit en rangeant mes jumelles 🙁

 P1520937

Après, il y a un gros zoiso qui est venu se poser devant nous. Un peu loin, mais bonome a un zoom sur son appareil pour fotoer de loin. On a pu voir que c’était un courlis corlieu (Nemurius phaeopus, Scolopacidés).

P1530197 P1530198
P1530008

En ce moment les courlis sont en migration. Ils viennent du nord de l’Europe pour aller en Afrique. Comme c’est très long comme trajet, ils font des pauses en chemin. C’est pour ça qu’il y en a en Charentmaritimie. Mais ils habitent pas ici. Ils ne font que passer. On a de la chance de les voir.

Puis après, il y a eu des tournepierres à collier (Arenaria interpres, Scolopacidés). On en a même vu un qui mangeait un crabe ! Comment il fait avec la carapace ? Il peut pas la broyer avec ses dents ! Il en a pas 🙁 Il doit la casser à coups de bec.

P1530027 P1530122

Et encore après il y a eu un tournepierre (Arenaria interpres, Scolopacidés), un bécasseau variable (Calidris alpina, Scolopacidés) et un grand gravelot juvénile (Charadrius hiaticulata, Charadriidés) presque côte à côte. C’était la fête des limicoles 🙂

P1530035
P1530042 P1530043

« GRRR Je suis un méchant zours des cavernes ! Je suis bonomophage et j’ai très très faim !!! GRRRRRRR »

« Oulala, un méchant zours des cavernes ! J’ai trop peur. Je me sauve. »

« Bonome ? … BONOME ? … BONOME !!! C’est moi, Max, ton petitours !!! BONOME ! REVIENS SITEPLAIT !!! »

« Pardon Max. Je croyais que c’était un méchant zours des cavernes et j’ai eu peur alors je me suis sauvé. »

« C’était une blague bonome. J’ai eu peur tout seul 🙁 Me laisse plus jamais tout seul s’il te plaît. J’ai peur sans toi. Je suis tout petit moi. Les zanimos pourrait me croquer. »

« N’aie pas peur Max. Je suis là. Et je te surveillais quand même. Je n’étais pas très loin. Allez, file dans ma poche. »

Je sais très bien pourquoi il m’a dit d’aller dans sa poche 🙂 J’ai eu très très peur tout seul. Mais c’est ma faute : j’ai voulu lui faire une blague. Il m’a fait une blague aussi. J’aurais dû me douter qu’il ferait semblant de se sauver mais qu’il me surveillerait quand même. Après un gros câlin, j’ai ressorti ma tête de sa poche pour voir les zoisos qu’il ne manquerait pas de me trouver. Il me trouve toujours des zoisos mon bonome 🙂

« Bonome ! Bonome ! Regarde, c’est un Laridé ! Tu le connais ? C’est quoi comme Laridé ? Heu … On dit bien Laridé pour la famille de la mouette ? »

P1530019

« Oui petit ornithologue. Ce sont bien les Laridés. Celui-ci a le dos gris foncé. Ses pattes et ses yeux sont jaunes et il a une tâche rouge au bout du bec. C’est le goéland brun (Larus fuscus, Laridés).»

« Regarde bonome, d’autres Laridés … Tu les connais aussi, j’en suis sûr. »

P1530052 P1530068

« A droite, tu vois le dos gris clair et les pattes jaunes. C’est un goéland leucophée (Larus michaellis, Laridés). A gauche, c’est aussi un leucophée mais juvénile. Et celui-là Max, tu me dis ce que c’est ? »

P1530102 P1530109

« Facile bonome ! Il a le dos gris, les pattes et les yeux jaunes : c’est un goéland leucophée (Larus michaellis, Laridés). 🙂 Et il est en train de manger un crabe. Tous les zoisos mangent des crabes ici ! Je voudrais pas être un crabe moi … Bonome, regarde là-bas. Il dort le tadorne de Belon (Tadorna tadorna, Anatidés). Il a de la chance de pouvoir dormir. »

P1520980

« Tu es fatigué Max ? Veux-tu que nous rentrions ? »

« Oui bonome. La journée a été longue. Je me suis fâché contre toi et je me suis fais peur. Et j’ai vu beaucoup de beaux zoisos … Bonome ? »

« Oui Max. »

« Tu leur as dit de venir parce que j’étais triste de pas voir de zoisos ? »

« Tu crois vraiment que je parle le zoiso ? »

« Bonome, on en a pas vu de la journée. Puis on fait une pause pendant laquelle tu as tourné partout en regardant le ciel. Je t’ai même vu marmonner dans ta barbe. Tu leur as dit de venir pour moi. Je sais pas pourquoi ils t’obéissent. Ni pourquoi tu veux pas me dire que tu parles le zoiso. Mais tu parles le zoiso. »

En retournant à notre monture bonome regardait toujours par terre. Il fossilait. Je crois que c’est ce qu’il préfère, chercher des fossiles. Il le fait pas avec moi parce qu’il peut pas trouver des zoisos en regardant par terre. Alors demain, je vais lui demander de faire la géologie et la paléontologie comme ça on fossilera ensemble. J’ai déjà vu beaucoup de zoisos moi.

P1530212 P1530213

Il a juste trouvé un Gastéropode que j’ai pris pour ma collection et ce fossile de corail. Parce qu’au Cénomanien la Charentmaritimie était sous une mer chaude et peu profonde. C’est pour ça qu’il y a pas de dinosaures non aviens ici. Les dinosaures c’est sur la terre. Pas dans la mer.

P1530250 P1530242

Un vanneau huppé (Vanellus vanellus, Charadriidés) s’est envolé à notre arrivée. Bonome a voulu le fotoer mais il a pas vraiment réussi. Il a même vraiment raté. Mais en regardant les fotos on a vu qu’on voyait la faille du Cénomanien / Turonien en arrière plan. Et puis on voit la slikke et le petit schorre de l’estran vaseux. Moi je trouve ça beau.

Voila pour cette longue journée Princesse. J’ai un beau livre de zoiso. Je sais pourquoi il ne va plus au château mon chevalier. J’ai fait une blague qui m’a fait peur. Et j’ai vu des zoisos. Je vais bien dormir cette nuit. Je t’embrasse Princesse.

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.