13 – Les fontaines bleues

Jeudi 24 juillet, An II

Bonjour Princesse,

Aujourd’hui mon bonome veut m’emmener voir des fontaines. On est à la mer, et il veut aller voir des fontaines 🙁 En plus, il va falloir chevaucher pendant une heure, ou même plus. J’espère que ça en vaut la peine.

Bon, on a tout chevauché et on est arrivés. Et, évidemment, ça en valait la peine. Regarde comme c’est beau Princesse. L’eau est toute bleue.

P1500476 P1500478

Les fontaines sont situées dans le jardin d’un beau château. Il est très beau le jardin. Il y a des tas de plantes exotiques mais on a pas fait la botanique parce que je voulais juste me promener et profiter du calme et de la beauté.

P1500480 P1500481
P1500485 P1500487

« Dis mon bonome, tu sais pourquoi elle est bleue, l’eau ? »

« Selon une légende du Pays des Zoiso, jadis, une fée d’une extraordinaire beauté, occupait les lieux. Elle tomba amoureuse d’un prince. Un jour le jeune homme la quitta pour aller parler mariage avec son père. Longtemps après, lorsqu’elle comprit qu’il ne reviendrait pas, elle se mit à pleurer. Ce sont les larmes qui coulaient de ses beaux yeux bleus qui donnèrent à l’eau la couleur qu’elle a encore aujourd’hui. »

« J’aime pas les légendes quand les fées sont tristes 🙁 Tu crois qu’elle est triste Princesse ? »

« … »

« Bonome. »

« Oui Max. »

« Pourquoi j’ai pas de sacado moi ? »

« Tu veux un sac à dos ? »

« Les randonneurs naturalistes ont des sacados. Je veux un sacado. »

« Et tu le vois comment ton ‘sacado’ ? »

« Je veux un sacado rouge, pour mettre sur mon dos. Toi, tu as toujours un sacado. »

« D’accord. Je vais aller chez le vendeur de sac à dos et je vais demander un ‘sacado rouge’ pour mon petitours. »

« 🙁 Tu te moques de moi. C’est pas bien de se moquer de son petitours. Tu réussis toujours à me trouver des beaux zoisos, alors tu vas forcément réussir à me trouver un sacado rouge. S’il te plaît, bonome. »

« Je vais faire de mon mieux… »

P1500489 P1500488

« Et pourquoi elle s’appelle la fontaine de la Main Rouge cette fontaine, alors que l’eau est toute bleue ? »

« Il y a une autre légende petitours. On prétendait que si l’on se penchait trop sur la fontaine, un bras rouge en sortait pour vous y entraîner et vous faire disparaître à jamais. ‘Bras rouge’, c’est ainsi que l’on appelait le monstre, attirait les enfants en faisant flotter sur l’eau un jouet, ou une écuelle de bois contenant un bijou pour tenter les femmes.

Un jour, une jeune mère nouvellement arrivée dans la région et qui allaitait encore son enfant vint laver son linge aux fontaines. Attirée par une sébile contenant une bague et qui flottait sur l’eau, elle fut enlevée par le monstre.

Contrairement aux autres victimes le monstre ne le mangea pas. En effet, sa femme cherchait une nourrice pour son fils nouveau-né.

Elle fut retenue deux ans au fond de la source au service de ‘Bras rouge’. Elle devait également, sans jamais se l’appliquer, oindre les yeux de l’enfant avec une pommade magique lui conférant le don de voir ce qui était invisible aux humains.

L’enfant sevré, la femme du monstre reconnaissante obtint la libération de la nourrice. Celle-ci se retrouva donc un jour sur le bord de la fontaine avec une bourse pleine d’or.

Profitant de son invisibilité, ‘Bras rouge’ arpentait le village pour choisir ses futures victimes. Il croisa la nourrice qui, sans réfléchir, le salua.

‘Comment as-tu pu me voir ?’ s’étonna Bras rouge.

Comprenant qu’elle lui avait désobéi et très en colère, il lui creva les yeux d’un geste. Devenu méfiant, il ne sortit plus et se manifesta de moins en moins si bien qu’aujourd’hui on peut se promener sans danger dans les merveilleux sous-bois qui entourent les Fontaines Bleues. »

« Elles sont tristes tes légendes chevalier. La fée qui pleure, la nourrice aux yeux crevés… »

« Ce ne sont pas mes légendes petitours, ce sont celles du Pays des Zoisos. Mais tu as entendu, Bras rouge ne sort plus de sa fontaine. Tu ne risques rien. »

« Tu me protégerais si il sortait ? »

« Bien sûr mon petitours. Je ne le laisserais pas te faire de mal. »

P1500514 P1500516

Tu aimes les Fontaines Bleues, Princesse ? C’est très très beau.

P1500518 P1500521

Tiens Princesse, elle est pour toi cette jolie rose. Si je pouvais, je t’offrirais une fleur chaque matin.

« Max, tu rêves encore ? »

« Non bonome, je me demandais… »

« Qu’est ce que tu te demandais ? »

« Tu ne m’as pas répondu la dernière fois. Pourquoi tu vas plus au château de Princesse ? »

« … »

« Tu veux pas répondre ? »

« Si petitours. Je ne vais plus au château parce que j’en ai été banni ».

Je sais pas ce que c’est banni mais ça a l’air très triste. Je regrette encore d’avoir été indiscret. Je voulais pas faire de peine à mon bonome.

Voila Princesse, j’espère que la balade t’a plu. Je t’embrasse.

Continuer la promenade

4 réflexions au sujet de « 13 – Les fontaines bleues »

  1. Bonjour Dauphin Vénale 🙂
    Comment vas tu ?
    Ton petit mot me fait très plaisir. Vraiment. Tu penses encore à moi et tu lis encore mon blog. Oulala 🙂
    N’hésite pas à laisser des nouvelles. Les commentaires n’apparaissent dans le blog que si je les publie.
    J’espère que tu vas bien. A bientôt 🙂

  2. J’ai beaucoup aimé les Fontaines Bleues et toutes les légendes. J’avais pas envie d’y aller parce qu’on était à la mer et je voulais voir la mer. Mais j’ai regretté d’avoir ronchonné pendant tout le trajet. C’est très très beau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.