9 – Le Royaume des Sternes, sous la pluie…

Dimanche 12 Juillet, An II

Bonjour Princesse,

Aujourd’hui il fait pas très beau. Le ciel est couvert. Mais j’ai insisté pour retourner au Royaume des Sternes. J’ai insisté parce que mon Bonome m’a dit qu’il y avait vu un zoiso très rare, le blongios nain (Ixobrychus minutus, Ardéidés). C’est un petit héron. Bonome dit qu’il y a que quelques milliers de couples en France. J’aimerais bien voir un blongios nain. Bonome voulait pas aller parce que, quand il fait pas beau, la lumière est pas belle et les fotos sont moches. Mais il a fini par accepter pour pas me faire de peine.

P1470986

« Oh, Bonome, regarde, il y a plein d’insectes sur cette grande plante. Viens, on va voir. »

« Regarde d’abord la plante petitours botaniste.

Tu vois ses petites fleurs ? Elles sont portées par de petits pédoncules de taille variable de sorte que toutes les fleurs sont à la même hauteur. Cela forme une ombelle. Et tu vois qu’il y a plusieurs ombelles côte à côte. C’est presque suffisant pour identifier la famille de cette plante : c’est la famille des ombellifères.

Et tu vois, que sur le bord des ombelles, les pétales sont plus longs. Cette plante est une grande berce (Heracleum sphondylium). Évite de la toucher car sa sève peut provoquer des irritations. Les insectes aiment bien les grandes berces. »

P1470987

« Et les insectes, Bonome, tu les connais ? On dirait des coléoptères mais ils ont l’air un peu mous de l’élytre. En tout cas, ils sont in copula. Regarde, tous ceux qui sont sur l’ombelle copulent !! Il va y avoir plein de petits…»

« Ce sont bien des coléoptères. Les collectionneurs d’insectes les dédaignent un peu parce que, effectivement, les élytres sont molles. Elles ont tendance à s’enrouler sur elle même avec le temps. Ceux là sont des téléphores fauves (Rhagonycha fulva, Canthariidés). Ils se nourrissent surtout du nectar des fleurs mais peuvent attraper un petit insecte de temps en temps. »

P1470994

« Et ça bonome, c’est quoi ? »

« Ça, c’est une photo floue que j’aurais préféré éviter.»

« Mais, elles sont belles tes fotos. Explique-moi, au lieu de ronchonner »

« Je ne ronchonne pas. C’est un larve de coccinelle, petitours. Je ne sais pas de quelle espèce. »

« Mais ça ressemble pas à une coccinelle. »

« Les larves ne ressemblent pas toujours aux adultes. Souviens toi des larves de libellules. Entre la larve et l’adulte, il y a la nymphe, qui subit une métamorphose. Métamorphose, ça veut dire changement de forme. »

« Ah oui, j’avais oublié. Mais on voit tellement de belles choses… »

Ensuite, Princesse, on est allés au bord d’un étang. (Il y a beaucoup d’étangs au Royaume des Sternes.) Et j’ai vu mon bonome observer attentivement l’autre rive. Il avait repéré quelque chose au bord de l’eau, parmi les plantes. Évidemment, il a fallu qu’il aille voir. Il aurait pas pu ne pas savoir ce que c’était… Alors il a traversé les fourrés, les ronces… Mais il a fait très attention à ce que je me fasse pas piquer les fesses. Ses jambes sont tout griffées mais c’est bien fait pour lui 🙂

P1480016 P1480017

Tu as vu ce gros coquillage Princesse. Il est très très grand. Je pourrais m’en faire une baignoire 🙂 Bonome dit que c’est un Anodonte des cygnes (Anodonta cygnaea, Unionidés). C’est une espèce protégée parce qu’elle est devenue très rare. Il faut faire attention avec les zanimos (et les végétos) parce que, parfois, on croit qu’il y en a beaucoup. Ici, il y plein de coquilles d’anodonte. Mais, en fait, il y a très peu d’endroits où on en trouve.

Bonome dit que les anodontes peuvent produire des perles. Comme les huîtres. Il faut six ans pour faire une perle. Il dit aussi que Catherine de Médicis avait une robe ornée de trente-deux mille perles d’anodonte et qu’elle l’a portée que pour le baptême de son fils. Je sais pas qui c’est Catherine de Médicis, mais elle était trop snob.

P1480025

Là, je fais une pause au bord d’un étang. Il y a une famille de grèbes huppés sur cet étang (Podiceps cristatus, Podicipépidés). Le papa, la maman et le petit ado. Je crois que bonome connaît toutes les familles de grébus de tout le Pays des Zoisos. Il est rassuré quand il voit que tout le monde va bien. Je t’ai déjà dit qu’il parle aux zanimos ? Quand un zanimo se laisse fotoer, il dit toujours merci 🙂

« Hé Bonome, c’est quoi ces bêtes ? On dirait des carapaces de homards ! »

P1480027 P1480028

« Les homards vivent dans les mers Petitours, mais tu n’es pas très loin. Ce sont des écrevisses et les écrevisses sont des Crustacés comme les homards. »

« Comment on reconnaît un Crustacé ? »

« Les Crustacés ont une carapace, au moins 5 paires de pattes articulées et deux paires d’antennes. »

J’aimerais bien en voir des vivantes, des écrevisses, mais j’aurais peur qu’elles me pincent 🙁 J’ai quand même pris les carapaces pour ma collection.

« Tiens, un autre Coléoptère. Il est tout noir celui, c’est pas très gai. Lui aussi se nourrit du nectar des plantes ? »

« Oui, il est aussi nectarivore.

P1480064

C’est un drap mortuaire. C’est son nom vernaculaire et, effectivement, ce n’est pas très gai. Son vrai nom est Oxythyrea funesta. Il appartient à la superfamille des Scarabées et à la famille des Cétoniidés. Tu connais peut être la cétoine dorée ?»

« Tu sais, mon bonome, avant de te connaître, j’étais dans un château où les gens avaient peur des bêtes. Alors, je connais pas des tas de choses comme toi. Mais tu me montreras la cétoine dorée quand tu en verras une. Tu crois qu’on va voir un blongios nain ?»

Il a souri. J’aime bien quand il sourit parce que, souvent, il a l’air triste.

P1480080

« Non Max, je ne veux pas que tu utilises cette photo-ci. »

« Mais si, bonome, s’il te plaît. Tu as dit que c’était peut être un blongios nain en vol. Tu te rends compte. »

« Je me rends compte que cette photo est moche. »

« S’il te plaît, mon bonome. Sinon Princesse me croira pas quand je lui dirai que j’ai vu un blongios nain. »

« Parce que tu crois que c’est avec une photo aussi moche que celle-ci qu’elle va te croire ? Je ne suis même pas sûr que c’est un blongios. Et sait-elle seulement ce que c’est un blongios nain ?»

« Tu lui expliqueras. Allez, viens, on va essayer d’en voir un autre. Hé, mais c’est ici qu’on a vu les poussins de la mouette rieuse ? Tu crois qu’on va les revoir ?»

P1480083 P1480090

« Comme il a grandi ! Mais il y en a qu’un ! Tu crois que l’autre s’est fait croquer ? Je suis sûr que c’est un brochet. C’est méchant les brochets.»

« Maxou, tu n’en as jamais vu… Tu ne sais même pas si il y en a dans ces étangs. »

« Mais tu as dit qu’il pouvaient croquer les petits zoisos sur l’eau… »

« Allez viens, on va chercher un blongios nain. »

P1480124 P1480125

« Regarde Bonome, c’est Princesse, c’est une belle dame 🙂 Je le reconnais. On voit même l’autre face de ses ailes. Il s’appelle comment en scientifique déjà ? Vanessa… Vanessa quelque chose… »

« Vanessa cardui. Quelle mémoire ! Tu vois que tu retiens des tas de choses. Mais Princesse n’est pas un papillon mais une princesse. »

« Pfff, t’es bête mon bonome mais je t’aime bien quand même. »

P1480128

« Voilà quelque chose d’intéressant Maxou. Tu te souviens de ce que tu avais comparé à une étoile de mer au Royaume des Grèbes ? La possible galle ? En voici une vraie.»

« C’est un insecte qui a fait ça ? »

« Oui, c’est ce qu’on appelle un bédégar. Il est dû à une toute petite mouche, le cynips des galles du rosier ou cynips du bédégar (Diplolepis rosae, Cynipidés). Quand la femelle pond ses œufs dans la branche, la plante réagit en fabriquant cette galle surprenante dans laquelle va se développer la larve. En réalité il y a plusieurs œufs et plusieurs larves. »

« Mais ça doit abîmer la plante 🙁 »

« Non, ne t’inquiète pas petitours. Quand le cynips adulte sort, la galle se dessèche et finit par tomber. La plante n’a rien. »

P1480129

« Tiens, voici un autre type de galle : la galle ronde du chêne. Je t’en avais aussi parlé. Elle est aussi due à un cynips (Andricus Kollari, Cynipidés). Et il y en a des tas d’autres… »

« Dis mon bonome, on ferait pas une pause au bord de l’eau s’il te plaît ? »

« Bien sûr petitours. Je vois bien que mes histoires te fatiguent. »

Elles me fatiguent pas ses histoires. Mais avec lui j’ai appris le silence. Ça fait du bien le silence. Avec juste les cris des zoisos…

Elle a pas duré longtemps la pause parce que j’ai trouvé un fossile. J’ai aussi appris à regarder partout avec bonome. Et quand on regarde partout, on trouve des tas de belles choses.

P1480141 P1480148

« Tu crois que le bloc là-bas il est fossilifère ? »

« Allons voir petitours. »

Il l’est 🙂 On voit des moulages externes de gastéropodes (des sortes d’escargots. Ceux-là devaient être tout pointus.)

P1480142

« Tu crois que c’est encore du Lutétien vieux de 45 millions d’années ? »

« Je ne sais pas Maxou. Mais regarde sur le caillou. Il y a une moule d’eau douce et une exuvie.»

P1480146

« C’est vraiment une moule ? Comme à la mer ? »

« C’est une moule zébrée (Dreissena polymorpha, Dreissenidés). Comme les moules de mer elle se fixe grâce à un byssus… »

« STOP !!! Un quoi ? »

« Un byssus. C’est une attache constituée de dizaines de filaments très fins fabriqués par la moule et qui se soudent à la roche. Au départ cette espèce est marine mais elle s’est adaptée aux eaux douces et elle s’observe de plus en plus communément ».

« Bonome, il pleut. Je sais bien que tu me protèges de la pluie mais tu veux pas qu’on commence à rentrer ? »

« D’accord. Je prends le chemin le plus court. »

P1480233 P1480236
P1480237 P1480243

On a quand même fait des arrêts pour observer la nature. Là, on a guetté le héron cendré. Bonome a senti qu’il allait se passer quelque chose. Et le héron a attrapé une proie. Ça va très très vite. Il étend le cou, plonge le bec et, hop, la proie est dans son bec. C’est sûrement une grenouille imprudente. Après avoir avalé son repas, il s’est tout secoué comme pour mieux avaler 🙂 C’est rigolo les hérons.

P1480285 P1480283

Comme il pleuvait plus on a fait une pause en chemin, pour regarder comme c’est beau le Pays des Zoisos. Et on a vu des canards. Je peux pas dire l’espèce parce que bonome la connaît pas. C’est la première fois qu’il reconnaît pas des canards. 

Et puis on a vu un ragondin (Myocastor coypus, Myocastoridés). Je t’en ai déjà montré. C’est comme un gros rat mais très gentil et phytophage. Il est parfaitement adapté à la vie aquatique. On le voit bien à ses pattes palmées.

P1480289 P1480308

Dans chacun des royaumes où bonome m’a emmené il y a des ragondins. C’est un peu envahissant parfois, les ragondins alors il faut en chasser quelques uns. Mais c’est comme ça la nature. C’est parce que les ragondins, ça vient d’Amérique. On les a importés pour leur fourrure et leur viande. Mais les zoms ont pas pensé à importer leurs prédateurs en même temps. Alors c’est pas de leur faute, aux ragondins, si ils prolifèrent.

Comme tu peux voir sur les dernières fotos, les zanimos passent beaucoup de temps à se laver. Ils se lissent les plumes ou les poils, s’enlèvent des parasites, se nettoient les moustaches… C’est très propre les zanimos.

Après, bonome a voulu voir s’il était capable de trouver des martins-pêcheurs. Alors il s’est mis en chasse et a trouvé un bon endroit. Je crois que ses superzoreilles en avaient détecté un. Il a regardé et a trouvé un arbre qui pourrait servir de perchoir à un martin. Il a attendu. Il voulait pas attendre plus de 5 minutes. Parce que ça doit rester un loisir selon lui, pas une obsession. Et ben, tu sais quoi Princesse, le martin il est venu juste sur l’arbre que bonome avait prévu. Il est arrivé avec son poisson, a avalé son poisson et puis il est reparti. J’étais content pour bonome. Il l’a senti et m’a souri. Les fotos sont pas très belles mais je les mets quand même. C’est la page des fotos moches 🙂

P1480322 P1480324
P1480337

Ça c’est une plume de faisan (Phasianus colchicus, Gallinacés). Elle est beaucoup plus grande qu’un petitours comme moi. Je la trouvais très belle alors je l’ai prise pour ma collection.

« Oh, regarde bonome, l’étrange coccinelle ! Elle est toute allongée et elle a que deux points. C’est la coccinelle à deux points dont tu m’as parlé ? »

« Ce n’est pas une coccinelle, Max. Désolé. »

P1480347

« Mais pourtant ça ressemble ! »

« Je n’ai pas mes livres sur moi, et ça serait difficile de t’expliquer en quelques mots mais c’est une autre famille de Coléoptères : les Chrysomélidés. Je t’expliquerai ça au coin du feu dans la cabane. C’est un clytre des saules, Clytra laeviscula. Et si tu regardes bien, il a 4 points. »

P1480456

« Et ça, qu’est ce que c’est ? On dirait une crotte mais ça ne sent pas mauvais. C’est tout sec et plein de poils. Et on dirait qu’il y a des os dedans. Tu connais ? »

« Mon petitours, tu deviens un vrai naturaliste 🙂 Tu regardes partout et rien ne t’échappe !! Ce que tu viens de découvrir est une pelote de réjection ou boulette de régurgitation. »

« Je suis peut être un petitours naturiste mais toi tu es agaçant avec tes mots compliqués. »

« Naturaliste, Max, pas ‘naturiste’ 🙂 Tu sais que beaucoup d’oiseaux sont zoophages… »

« De zoisos, bonome, pas ‘d’oiseaux’ 🙂 »

« Tu m’amuses Maxou 🙂 Donc beaucoup de ‘zoisos’ sont zoophages. Ils peuvent se nourrir de petits mammifères. Mais comme ils n’ont ni dents, ni couteau, ils doivent les avaler en une ou deux fois. Les os et les poils ne sont pas digérés. Ils forment une pelote ou une boulette que le ‘zoiso’ rejette par la bouche. »

« Et ça marche aussi si le zoiso mange un poisson ? »

« Bien sûr petitours, mais il y aurait des écailles à la place des poils. »

« Je m’en doute mon bonome. Tu crois qu’on pourrait trouver une pelote de régurgitation du grébu qui a avalé son énorme poisson ? Ou une pelote avec les grenouilles que les petits grébous ont avalées ? »

« Je ne sais pas si on les retrouverait mais c’est bien raisonné. Tu m’impressionnes mon petitours. »

« C’est toi qui m’as appris 😉 Mais ça veut dire aussi que si on regarde dans la pelote, on peut trouver les os et savoir ce que le zoiso a mangé ? »

« Oui Max, encore bravo ! On peut la disséquer. »

« Tu voudras bien la disséquer à ma place ? Moi, je peux pas, j’ai pas de doigts 🙁 »

Après, on est arrivés à notre monture et j’ai demandé si, au retour, on pouvait s’arrêter là où le soleil se couche. Bonome a dit qu’il voulait bien, mais que, comme le temps était un peu couvert, le coucher de soleil serait pas très beau. C’est pas grave. C’est pas pour le coucher de soleil que je voulais y aller. C’est pour le sable. Parce que, mon bonome, il dort mal. Il met du temps à s’endormir et il a le sommeil agité. Je le sens bien la nuit. Et, selon une légende du Pays des Zoisos, c’est là où le soleil se couche que le marchand de sable va s’approvisionner en ce sable qui, glissé sous les paupières, endort.

P1480461

Bonnuit Princesse.

Continuer la promenade

5 réflexions au sujet de « 9 – Le Royaume des Sternes, sous la pluie… »

  1. Bonjour Marek 🙂
    Tu sais, la nature est belle même sous la pluie. Moi, je l’ai vu sous la pluie, avec le gel, les grêle, le vent… Il y a que la neige que j’ai jamais vu. Elle est pas encore venue la neige mais je suis sûr qu’elle rend la nature très belle 🙂
    Alors c’est pas grave le mauvais temps.
    Bonne lecture 🙂

  2. Bonjour Salma,
    les pelotes de réjection c’est les zoisos qui les rejettent. Je sais pas de laquelle tu parles parce qu’on en a vu beaucoup. J’ai pas encore eu le temps de disséquer celle que j’ai ramassée au Royaume des Chevalier mais d’après bonome c’est un faucon crécerelle. Parce qu’on en a vu se poser sur la palissade au pied de laquelle on a trouvé la pelote. C’est souvent des rapaces qui rejettent des pelotes mais pas seulement. Je ferai un article pour la dissection de la pelote. On va bien l’étudier.

  3. Max est ce que tu pourrais demander à bonome par quel animal a été rejetée la pelote de réjection s’il te plaît ¿????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.