7 – Retour au Royaume des Grèbes

Vendredi 10 Juillet, An II

« Dis Bonome, tu te souviens du nid de grébu au Royaume des Grèbes ? Il y avait des œufs dedans. Tu crois qu’ils ont éclos et qu’il y a des petits ? Tu veux bien qu’on aille voir ? »

« Si tu veux Max. Prépare tes affaires, et allons y . »

Alors j’ai pris mon appareil foto, ma flore et ma loupe. Parce qu’il m’a offert une loupe. Il paraît que ça peut être utile pour la botanique. Mais j’ai oublié ma serviette 🙁 Je pourrais pas m’asseoir par terre sans me piquer les fesses.

Dès notre arrivée au Royaume des Grèbes, ses super oreilles ont repéré un grébou (Tachybaptus ruficollis, Podicipédidés).

1 P1470338
Grébou juvénile, Tachybaptus ruficollis, Podicipédidés

1 P1470341
Grébou juvénile, Tachybaptus ruficollis, Podicipédidés

Il est jeune encore ce grébou mais il plonge déjà et il ressemble beaucoup à un adulte en plumage d’hiver. Sauf qu’il a encore la tête rayée comme un petit. C’est rigolo les grébous : on dirait des grosses boules de plumes avec des grandes pattes. Mon Bonome, il dit que quand ça vole, c’est encore plus rigolo. Le corps est presque vertical et les grandes pattes pendent. Mais c’est pas vraiment fait pour voler un grébou. C’est fait pour nager et attraper les poissons. Là, il devait pas avoir faim le grébou parce qu’il a pas plongé.

« Dis Bonome, tu connais d’autres choses sur les grèbes castagneux ? »

« Tu es très curieux petitours 😉 Sais-tu que les grébous ne peuvent s’envoler qu’à partir de l’eau ? C’est un problème pour eux. Peut-être as-tu déjà remarqué que l’été, quand les routes sont chaudes, il y a des reflets étranges qui ressemblent à des flaques d’eau ? Les grèbes se laissent tromper et se posent pensant se poser sur l’eau. Si ils ne se blessent pas à atterrissage, ils sont bloqués car ils ne peuvent plus décoller. »

« Les pauvres 🙁 Il faudrait des surveilleurs de grèbes castagneux pour être sûr qu’ils puissent s’envoler 🙂 »

Après on a vu un papillon.

Amaryllis, Pyronia tithonus, Nymphalidés

C’est un amaryllis (Pyronia tithonus, Nymphalidés). On voit pas bien sur la foto mais les papillons ont une longue trompe avec laquelle ils prélèvent le nectar des fleurs.

Il y a une mouche aussi, mais j’aime pas les mouches. Bonome a pas voulu m’initier à la botanique avec cette plante mais il m’a donné son nom quand même : c’est du sureau yèble ou petit sureau (Sambucus ebulus, Caprifoliacés). C’est une plante annuelle assez abondante qui attire beaucoup d’insectes. C’est pratique pour les fotos 🙂

Regarde Princesse, toujours sur la même plante, un autre insecte…

Un insecte qui nous est inconnu

On dirait une grande fourmi avec des ailes. « C’est qui Bonome, cet insecte ? »

« Je ne sais pas petitours. Je peux juste te dire que c’est un Hyménoptère. C’est le groupe des fourmis, des abeilles, des guêpes… Souvent, ces insectes ont une taille de guêpe 🙂 L’abdomen est relié au thorax par un mince pédoncule. Tu le vois sur la photo ? »

Il ne sais pas tout mon Bonome mais ce n’est pas grave, je l’aime bien quand même.

Une galle

« Oulala c’est quoi ça ? On dirait une étoile de mer ! »

« Encore une fois, tu me poses une colle ! C’est sur le tige d’une plante. On dirait même que c’est la tige qui est gonflée.

Je ne sais pas si c’est la plante elle même qui est à l’origine de cette chose ou si ce sont des insectes. »

Ben voilà, il a encore oublié sa casquette.

« Tu m’expliques comment un insecte pourrait faire gonfler une plante ? Avec une pompe ? »

« Mais non petitours. Quelques fois, les femelles pondent leurs œufs dans la tige ou les feuilles et la plante réagit en fabriquant un tissu qui l’isole et la protège des insectes. Ce tissu fournit un abri dans lequel se développent les larves. On appelle ça des galles. Tu en as peut être déjà vu sur les feuilles de tilleul ou la galle du chêne qui est une boule dure qui se développe sur les feuilles du chêne… »

2 P1470408
Un grébu adulte qui couve

2 P1470410
Un grébu ado

Nous voilà chez les grébus. Bon, ben les œufs ont pas encore éclos. Les parents couvent encore. A droite, c’est un ado de la portée précédente. Quand il s’approche du nid, le parent lui donne encore des coups de bec. C’est pas gentil. Il va vraiment pas aimer ses petits frères ou petites sœurs si c’est comme ça… Bon, la couvaison dure 27 à 29 jours. On va bien les voir les nouveaux petits. J’aimerais bien les voir sortir des œufs.

2 P1470413
Un couleuvre à collier helvétique, Natrix natrix, Natricidés

2 P1470414
‘Fais attention à tes œufs grébu !’

Eh, mais c’est un serpent !! « Bonome, Bonome, il y a un serpent qui nage, là, juste devant. Il passe à côté du nid des grébus. » Grébu, regarde, il y a un serpent. Fais attention à tes œufs grébu !!! Parce que les serpents, ça peut gober les œufs. Oulala, peut être qu’il y aura pas de nouveaux petits alors, si grébu ne fais pas attention à ses œufs.

« Dis Bonome, tu le connais ce serpent ? »

« A cette distance, ce n’est pas facile à dire. On voit quand même un croissant jaune souligné de noir derrière la tête. C’est peut être une couleuvre à collier (Natrix natrix, Natricidés). Mais ne t’inquiète pas trop pour les œufs, les parents veillent. »

2 P1470449
Canard colvert, Anas platyrhynchos, Antidés

2 P1470450
Canard colvert, Anas platyrhynchos, Antidés

« Alors ça, c’est un canard colvert (Anas platyrhinchos, Anatidés). Mais pourquoi il a les fesses en l’air ? »

« Il se nourrit petitours. Tu sais, les canards peuvent se diviser en deux groupes : les canards plongeurs et les canards de surface. Tu te souviens des fuligules milouin ? Celui qui faisait un plongeon canard au grand étang de T. C’est un canard plongeur. Le colvert fait partie des canard de surface. Il flotte trop bien, il ne peut pas plonger. Alors pour se nourrir, il se penche comme tu le vois sur la photo. »

« Et ça mange quoi, les Colverts ? »

« Un peu de tout… Des végétaux terrestres ou aquatiques, des graines, des insectes ou leurs larves, des mollusques… »

2 P1470470
Max qui fotoe

2 P1470471
Un ragondin, Myocastor coypus, Myocastoridés

A gauche, c’est moi avec mon appareil foto. C’est moi qui ait fotoé la grosse bête que tu vois à droite. Bonome dit que c’est un ragondin (Myocastor coypus, Myocastoridés). C’est comme un rat mais en très très grand. Il paraît qu’il peut mesurer un mètre ! Bon d’accord, la queue mesurerait alors 45 cm, mais quand même. Et il pèse plus de 10 kg ! C’est vraiment un très très gros rat. Pourtant j’ai pas peur parce qu’il est phytophage. Il mange pas les petitours. Là, tu le vois tenir une tige avec sa patte. Il a des doigts, lui 🙁

« Hé, Bonome, tu veux pas faire une pause ? »

P1430894
Max contemplatif

Qu’est ce que c’est beau le Royaume des Grèbes ! Bon, les petits grébus sont pas encore nés mais il nous reste une chance de voir les petits grébous. Tu te souviens, on les a vu la semaine dernière. Ils étaient mignons sur le dos de leur môman.

« Ou de leur papa, petitours. Chez les grèbes castagneux (Tachybaptus ruficollis, Podicipédidés), il est très difficile de distinguer le mâle de la femelle. »

« Oui Bonome, tu m’as dit déjà. Allez viens, on y retourne. »

« Regarde Max, la grosse bête sur le chemin ! »

3 P1470493
Lucane cerf-volant femelle, Lucanus cervus, Lucanidés

3 P1470502
Lucane cerf-volant femelle, Lucanus cervus, Lucanidés

« Oulala, elle est aussi longue que je suis haut. Mais il est énorme cet insecte ! Il a des grosses ailes dures : c’est un Coléoptère. C’est ça, hein, Bonome ? J’ai bon ?»

« Oui Petitours 🙂 Mais tu devrais dire elle plutôt que lui. »

« Comment tu sais que c’est une femelle ? Tu as vu qu’elle a pas de zizi ? »

« Mais non Max 🙂 C’est à cause du dimorphisme sexuel. Tu te souviens ? C’est quand le mâle et la femelle de la même espèce sont différents. Dans cette espèce, le Lucane cerf-volant (Lucanus cervus, Lucanidés), les mâles ont de grandes mandibules qui ressemblent à des cornes de cerfs. Ce sont leurs mâchoires. Elles sont tellement grandes qu’elles ne lui permettent pas de se nourrir. »

« Mais à quoi elles lui servent alors ? Et comment fait-il pour se nourrir ? »

« Elles lui servent à se battre !!! A la saison des amours, il y a des combats de mâles. Il essaient de saisir leur adversaire avec leurs grandes mandibules et de le retourner. Ou de le jeter dans le vide s’ils sont sur un arbre. Et pour se nourrir, ils dépendent des femelles. Ce sont les femelles qui incisent l’écorce des arbres pour faire couler la sève dont ils se nourrissent. Les mâles les suivent et lèchent la sève qui s’écoule après le départ des femelles. Tu vois les petites mandibules des femelles ? Elles paraissent petites mais elles pourraient te faire très mal. Par contre, tu ne risques rien d’un mâle. »

« Tu en as déjà vu, toi, des mâles Lucanes ? Tu as des fotos ? Tu veux bien que je les mette dans cette page. Je sais, tu veux pas tricher, mais comme ça princesse comprendras mieux le dimorphisme sexuel chez les lucanes. »

« Bon, si c’est pour que Princesse comprenne mieux, je veux bien. Mais il ne faut pas que ça devienne une habitude. »

3P Lucanidés Lucanus cervus (Lucane cerf-volant) 5835
Lucane cerf-volant mâle, Lucanus cervus, Lucanidés

3P Lucanidés Lucanus cervus (Lucane cerf-volant) 5837
Lucane cerf-volant mâle, Lucanus cervus, Lucanidés

« Oulala, c’est vrai qu’elles sont grandes ses mandibules. Heureusement que tu m’as dit que je risquais rien. J’aurais eu peur sinon. Tu connais d’autres choses encore sur les lucanes ?»

« Ben, comme beaucoup d’insectes, il a un développement avec métamorphose. Il passe plusieurs années à l’état larvaire, sous terre, avant de se nymphoser dans une branche de bois mort. Il ne passe que quelques mois à l’état adulte, juste le temps de se reproduire. C’est devenu rare les lucanes. C’est même une espèce protégée. Il ne faut surtout pas les embêter, encore moins les toucher. Mais autrefois, le soir, vers le coucher du soleil, on les entendait voler. Il volent lentement, le corps presque vertical et en faisant beaucoup de bruit. Et les enfants les attrapaient, leur liaient un fil à la patte et s’en servaient de cerf volant !! C’est pour cela que les personnes qui pratiquent le cerf-volant sont appelés lucanistes. »

Il en connaît des choses mon Bonome ! C’est pas grave si parfois il sait pas tout. J’aime bien qu’il me raconte des histoires.

P1470558
Foulque macroule, Fulica atra, Rallidés

P1470570
Foulque macroule, Fulica atra, Rallidés

Ça, c’est une foulque (Fulica atra, Rallidés) qui construit son nid. J’aime pas les foulques parce que c’est très agressif. Je crois que chez les foulques, c’est le mâle qui construit le nid. Après, il drague une femelle, lui fait visiter son petit nid douillet et, si il est à son goût, ils font des petits. Ça veut dire qu’il va encore y avoir des petites foulques. Je t’en ai déjà montré. Ce sont les petits les plus moches du monde du Pays des Zoisos. Mais tu dis qu’il ne faut pas se moquer du physique… Sauf des oreilles de mon Bonome 🙂

Max Petitours

Là, c’est moi 🙂 (Petitursus maxus, Petitoursidés) C’est pas que j’aime bien être fotoé mais mon Bonome dit que, comme ça, tu vois que je vais bien et tu t’inquiètes pas.

Je suis totalement libre avec lui. C’est pas vrai qu’il m’a kidnappé. Je fais ce que je veux. Et c’est librement que j’ai décidé de rester avec lui, dans sa cabane en rondins du fond des bois. Tu sais Princesse, j’aimerais bien te faire visiter le Pays des Zoisos. Quand je dis ça à mon Bonome il sourit.

« Tu imagines une princesse en train de parcourir les bois et les chemins ? Sa place est au château parmi les siens. »

Mais tu pourrais venir quand même Princesse, juste une fois. On fera attention à ce que tu te piques pas les fesses 🙂

P1470581
Anax empereur, Anax imperator, Aeschnidés

P1470581b
Anax empereur, Anax imperator, Aeschnidés

Au dessus c’est un Odonate. Il a les ailes étalées perpendiculairement au corps, des gros yeux qui se touchent : c’est un Anisoptères. (Anisoptère ça veut dire que les ailes antérieures et postérieures sont différentes. C’est un mot compliqué pour dire que c’est un monsieur). Les yeux se touchent sur une grande zone et les triangles alaires ont la même orientation (Je t’ai mis une foto de détail dessous pour que tu vois les triangles alaires). C’est donc un Aeschnidé. L’abdomen est bleu avec avec des traits noirs sur le côté : c’est donc un Anax empereur mâle (Anax imperator, Aeschnidés). C’est la plus grande libellule de France. Et c’est la première fois que mon Bonome réussi à le fotoer. Il a eu de la chance parce que Anax imperator se pose pas souvent, surtout sur un arbuste à plus de 20m de l’eau.

Max a un fruit accroché à la patte

« Au secours Bonome, j’ai un gros machin accroché à ma patte. Ça pique et j’arrive pas à l’enlever. »

« Toi, tu t’es frotté à la bardane (Arctium lappa, Astéracées). C’est son fruit qui s’est accroché à ta patte. Viens ici que je te l’enlève. »

« Mais ça se mange pas 🙁 C’est pas un fruit. »

« Petitours zoophage, que connais-tu aux fruits ? Un fruit ne se mange pas toujours et tout les végétaux qui se mangent ne sont pas des fruits. Mais je ne suis pas cuisinier, moi. En biologie, on reconnaît un fruit à ce qu’il contient des graines. »

« Te fâche pas Bonome. D’accord, c’est un fruit. Mais pourquoi il s’accroche aux poils des zanimos ? »

« Petitours, tu sais que les végétaux ne se déplacent pas. Pourtant, ils doivent pouvoir coloniser de nouveaux milieux. C’est souvent grâce à leurs fruits que les plantes à fleurs colonisent le milieu. Certains s’attachent aux poils d’animaux puis se détachent et la graine germe loin de la plante mère. Les graines peuvent aussi voyager grâce au vent. Tu connais les graines d’érable ? Les hélicoptères ? Elles tournoient et se déplacent parfois sur des dizaines de mètres. D’autres encore se déplacent dans le tube digestif des animaux. Ce sont souvent des fruits charnus comme les cerises. Tu sais, quelques fois, on voit des excréments sur les chemins. Ils sont constitués surtout de noyaux de cerises. Ce sont des laissées de renard. Grâce au renard, le cerisier peut envoyer ses graines à des centaines de mètres. Je vois à ta tête que tu es surpris que le renard se nourrisse de fruits 🙂 C’est pourtant le cas au printemps et en été. Parfois même en automne. Il consomme parfois des mammifères ou des oiseaux mais seulement quand il n’y a que ça de disponible. Il est beaucoup plus facile d’attraper des mûres ou des fraises des bois que des lapins, même pour un renard. »

P1470527
Max observe des végétos

P1470530
Max observe des végétos

Ça c’est moi en train d’observer des plantes à fleurs pour rappeler à mon Bonome de m’initier à la botanique. A gauche, tu peux voir, juste devant ma patte de gauche, un fruit avec une aile. Je sais maintenant que ce genre de fruit se déplace grâce au vent.

Moi, je fais une autre pause. Je profite de la beauté du lieu. (En vrai, on a fait une longue pause pour m’initier à la botanique mais, comme c’est un peu long, je vais faire une page spéciale pour la botanique.)

P1440369
Impressions de Max

Après mon initiation à la botanique j’ai demandé à bonome de m’emmener voir les petits grébous, les grèbes castagneux (Tachybaptus ruficollis, Podicipédidés). Tu sais pourquoi il sont castagneux ces grèbes ? C’est à cause de leur couleur ! Ils ont la couleur des châtaignes. Bonome connaît bien le Royaume des Grèbes et il sait où voir des grébous. Il sait même où et quand ils mangent. Alors on est allé voir le repas des grébous. Ils sont encore petits et c’est leurs parents qui pêchent pour eux. J’ai dit leurs, avec un s, mais je n’en n’ai jamais vu qu’un seul et tu sais que, normalement, les deux parents participent à l’éducation des petits. J’espère que l’autre parent ne s’est pas fait croqué 🙁

Mais je me souviens maintenant que je t’ai déjà montré plein d’images. Alors je fais juste un complément avec le parent qui pêche pour lui, parmi les canards colverts.

P1470819
Grébou

P1470822
Grébou

P1470830
Grébou

P1470836
Grébou

Quand les petits ont eu assez mangé, le parent a péché pour lui même. Ça doit creuser l’appétit de plonger comme ça pour nourrir ses petits qui piaillent. Les petits ont fait la sieste. Je les comprends. Avec tout ce qu’ils ont avalé, la digestion doit être épuisante. Ah oui, rassure toi, les proies ne sont plus vivantes quand les petits les gobent. Les parents les tuent avant.

Quand il plongeait pour se nourrir lui même le parent s’est mêlé à des canards colvert. Je suppose qu’il profitait de l’agitation que provoquaient les canards pour attraper des animaux dérangés.

« Bon, il va falloir envisager de rentrer maintenant bonome. Je commence à fatiguer, moi. Pas toi ? Pourquoi tu décolles pas de l’observatoire ? Qu’est ce que tu as vu encore ? »

P1470771
Gallinule poule-d’eau, Gallinula chloropus, Rallidés

P1470777
Gallinule poule-d’eau, Gallinula chloropus, Rallidés

C’est une poule d’eau avec ses petits (Gallinula chloropus, Rallidés). C’est vraiment l’heure du repas au Royaume des Grèbes 🙂 Les poules d’eau sont phytophages. Elles se nourrissent de plantes terrestres et aquatiques, de graines… Les petits commencent à être grands. J’aime bien quand ils ont les flancs gris. Leur bec commence à prendre les couleur de celui des adultes. Ils sont rigolos les becs des adultes. On dirait qu’il y a grain de maïs planté au bout. Tu savais que les poules d’eau étaient protégées ? Elles sont plus rares et plus fragiles qu’on le croit. Il faut faire attention avec les poules d’eau parce qu’elles sont très craintives. Surtout quand les petits sont tout neufs.

Max découvre des élytres

« Regarde, bonome, des élytres ! On dirait celles de la femelle lucane qu’on a croisé tout à l’heure. Tu crois qu’elle s’est fait croquer ? Pauvre petite lucane 🙁 C’est vrai qu’elle avait pas l’air très vive celle de tout à l’heure. C’était une proie facile. Tu connais les prédateurs des lucanes ? »

« Je sais que les rapaces nocturnes en mangent. J’ai déjà retrouvé des morceaux dans des pelotes de régurgitation. Peut être des renards… Ou des gros oiseaux comme les corvidés : la pie bavarde (Pica pica), la corneille noire (Corvus corone)… »

« Tu veux bien que je prenne ces élytres pour ma collection ? »

Il a bien voulu 🙂

Vanneaux huppés, Vanellus vanellus, Charadriidés

Tu vois les zoisos noirs et blancs Princesse. Mon bonome les a repéré de très très loin. Il a guetté leur envol. Bon, il pensait que c’est des chevaliers quelque chose… Mais il est pas déçu que ce soit des vanneaux huppés (Vanellus vanellus, Charadriidés). Il en avait jamais vu ici, au Royaume des Grèbes. C’est beau un vanneau.

Et je suppose que tu as vu le héron cendré (Ardea cinerea, Ardéidés). On en a vu plusieurs aujourd’hui mais ils ont rien fait d’extraordinaire alors j’ai pas mis de fotos. Il y en a déjà beaucoup…

Grand limnée, Lymnaea stagnalis, Limnidés

« Oh, regarde ce coquillage ! Il marche sous la surface de l’eau, comme la notonecte du Royaume des Libellules. Tu connais cet animal Bonome ? On dirait un escargot tout pointu. »

« Oui petitours, c’est une limnée des étangs (Limnaea stagnalis). Et elle appartient au même groupe que l’escargot. Elle a un corps mou protégé par une coquille ; c’est donc un mollusque. La coquille est en spirale et il n’y a pas cloison interne. En plus, si tu regardes bien, elle a des tentacules sur la tête, comme l’escargot. C’est donc un Gastéropode. »

« Mais, les escargots respirent dans l’air, pas dans l’eau. Elle aussi elle adopte un comportement respiratoire particulier, comme le dytique et la notonecte ?  »

« Oui, Max. Comme l’escargot, la limnée à un poumon qui s’ouvre vers l’extérieur par un orifice qu’elle peut ouvrir ou fermer. Elle remonte régulièrement à la surface, ouvre son orifice, fait une réserve d’air et peut redescendre dans l’eau pendant plusieurs dizaines de minutes. Allez, on y va. »

Il commence à fatiguer mon Bonome. Je pense qu’il est un peu déçu aussi. Il a vu un martin pécheur mais n’a pas pu le fotoer. Pareil pour un grèbe huppé qui s’est envolé au raz de l’eau. C’était rigolo parce qu’il marchait sur l’eau en volant. Mais les deux scènes ont été très courtes alors il a regardé sans avoir le temps de réagir. Bon, on a encore vu de belles choses. Je sais qu’il était content de voir la femelle lucane. Et il est content pour ma collection. Je sais, je l’ai vu sourire quand il a pris les élytres pour moi. Mais je crois qu’il aurait aimé fotoer un martin-pécheur. Une autre fois peut-être… Allez un dernier arrêt, et on rentre.

« HÉ, BONOME, VITE, VITE. FAUT FOTOER, DÉPÊCHE TOI, REGARDE… FAUT FOTOER !!! »

P1470926
Martin-pêcheur d’Europe, Alcedo atthis, Alcédinidés

P1470928
Martin-pêcheur d’Europe, Alcedo atthis, Alcédinidés

P1470931
Martin-pêcheur d’Europe, Alcedo atthis, Alcédinidés

P1470948
Martin-pêcheur d’Europe, Alcedo atthis, Alcédinidés

Il l’a vu son martin-pécheur. Je suis content pour lui. Et pour moi aussi 🙂 Qu’est ce qu’il est beau ce zoiso. C’est le plus beau du monde du Pays des Zoisos. Quand il s’est posé, il avait un petit poisson dans le bec mais il l’a vite avalé. Puis il est resté. On aurait dit qu’il prenait la pause pour se faire fotoer. Je suis encore plus excité qu’avec la cigogne. Elle était belle la cigogne mais pas autant que le martin-pécheur. Et il était tout près, comme ça, là. Tu te rends compte, Princesse ? Tu trouves pas qu’il est magnifique ce zoiso ? Qu’est ce que je suis content 🙂 🙂 🙂 Je crois que je vais faire de beaux rêves 😉 Mon Bonome aussi à l’air content : il sourit. Bon, son cœur s’est arrêté quand il a vu le zoiso. Mais il a pu faire des dizaines de fotos. Je suis content pour lui. Il est tellement gentil avec moi. Et patient…

Tu vois Princesse comme la nature est belle.

Je t’embrasse Princesse.

Continuer la promenade

5 réflexions au sujet de « 7 – Retour au Royaume des Grèbes »

  1. Bonjour Imane,
    Si tu trouves que c’est beau, c’est parce que tu as beaucoup de beauté dans les yeux toi aussi 🙂
    A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.