196.2 – Vers la Fauconnière

Léo : « Allez bonome ! On continue ! »

Le chevalier : « Oui mon petitours 🙂 »

Yann : « Elles sont vraiment impressionnantes ces falaises. »

La falaise vers la tour de la corne de brume

Le chevalier : « Ça vous dirait d’aller là ? »

Le site d’observation

Max : « Où ça ‘’ ? Dans le vide ? Dans la mer ? »

Le chevalier : « Sur le petit plateau. »

Max : « Les cousins, vous voyez un petit plateau vous ? »

Léo : « Le caillou ? »

Samuel : « J’appellerai pas ça un plateau moi. »

Yann : « Tu veux aller là bonome ? »

Le chevalier : « Oui. La vue doit être magnifique. »

Léo : « Tu as envie d’y aller ? »

Le chevalier : « Oui 🙂 »

Max : « On pourra pas t’en dissuader. Vas-y bonome. »

Le chevalier : « Merci mes machins 🙂 … Alors, comment trouvez-vous la vue ? »

La Fauconnière vue d’ici

Léo : « Quand je regarde La Fauconnière ça va. »

Samuel : « J’aime un peu moins regarder vers le bas… »

Le vertige

Max : « Ça donne un peu le vertige. »

Léo : « Bonome, tu as vu le zoiso ? »

Le chevalier : « Je l’ai vu Léo 🙂 Il me semble qu’il tourne régulièrement. Nous devrions le revoir. »

Max : « Quel zoiso ? »

Léo : « Tu vas voir Maxou. »

Yann : « En parlant de zoiso, c’est qui lui ? »

Un drôle de guillemot

Un drôle de guillemot

Max : « On dirait un guillemot mais il a pas les bonnes couleurs… »

Samuel : « Le noir et le blanc sont pas des couleurs Maxou. »

Léo : « Les guillemots sont pas noirs. Ils sont brun très foncé. »

Max : « Ça change rien du tout tout ça. Il a bien la forme du guillemot de Troïl mais… »

Léo : « Un juvénile ? »

Max : « Déjà ? »

Léo : « En pleine mue ? Il me chiffonne ce guillemot. »

Yann : « Qui ça pourrait être d’autre ? »

Léo : « Un guillemot à miroir. »

Max : « C’est possible ça ? »

Léo : « Pas vraiment en fait. »

Max : « Bon, on va dire que c’est guillemot de Troïl atypique et puis voilà. »

Samuel : « Qui tu suis comme ça bonome ? »

Le chevalier : « Lui… »

Fulmar boréal (Fulmarus glacialis, Procellaridés)

Fulmar boréal (Fulmarus glacialis, Procellaridés)

Fulmar boréal (Fulmarus glacialis, Procellaridés)

Fulmar boréal (Fulmarus glacialis, Procellaridés)

Max : « Et c’est qui lui ? »

Léo : « Le fulmar boréal. Fulmarus glacialis, Procellaridés. Rholala ! Je suis bien content de le voir celui-là. »

Yann : « Tu nous racontes le fulmar boréal Léo. »

Léo : « Lui c’est vraiment un zoiso pélagique. On dit parfois qu’il est hauturier. En dehors de la nidification il reste toujours en haute mer. Il y a que les marins qui peuvent le voir. Comme personne le voit, on sait pas que c’est le zoiso marin le plus abondant de l’hémisphère nord. Il doit y en avoir 6 à 7 millions de couples dont 4 millions en Europe. Enfin… C’est l’Europe du nord surtout. »

Samuel : « Et en Bretagne ? »

Léo : « On est tout au sud de son aire de répartition. Il a commencé à nidifier ici en 1969 il me semble. Actuellement, je dirais qu’il y en a 350 couples. Peut-être qu’on va voir un nid ou deux 🙂 »

Fulmar boréal (Fulmarus glacialis, Procellaridés)

Max : « Bonome, tu trouves pas que Léo est un bon guide ? »

Le chevalier : « Si. Il s’est bien préparé 🙂 »

Léo : « J’ai un peu étudié avant de venir. »

Max : « Oui Léo. Juste un peu 🙂 Si j’ai bien compris ce que tu as dit sur les petits pingouin, ils sont pas très nombreux ici. »

Léo : « Ah ça non. »

Max : « Alors il faut les fotoer bonome ! »

Pingouin torda (Alca torda, Alcidés)

Pingouin torda (Alca torda, Alcidés)

Le chevalier : « Oui Maxou. Désolé. Je suis un peu concentré sur les fulmars. »

Max : « Toi aussi tu savais qu’on le verrait le fulmar ? »

Le chevalier : « Je l’espérais. »

Fulmar boréal (Fulmarus glacialis, Procellaridés)

Fulmar boréal (Fulmarus glacialis, Procellaridés)

Fulmar boréal (Fulmarus glacialis, Procellaridés)

Max : « Tu as parlé de quelle famille Léo ? »

Léo : « Les Procellaridés. Ordre des Procellariformes. »

Samuel : « Il ressemble un peu à un goéland quand même. »

Léo : « Il est plus petit que le goéland argenté. 1m10 d’envergure contre 1m40. Et puis il a des narines tubulaires proéminentes. »

Yann : « Un pingouin torda vient de passer. »

Le chevalier : « Je l’ai eu 🙂 »

Pingouin torda (Alca torda, Alcidés)

Yann : « Désolé de t’avoir interrompu Léo. »

Léo : « C’est pas grave Yann. Il faut pas se focaliser sur un seul zoiso. »

Samuel : « Alors on peut regarder le fou de Bassan ? »

Léo : « Ben oui ! »

Fou de Bassan (Morus bassanus, Sulidés)

Fou de Bassan (Morus bassanus, Sulidés)

Max : « Il fait quelle envergure lui ? »

Léo : « 1m70. C’est plus grand que le goéland marin. »

Max : « C’est le plus grand des zoisos d’ici alors ? »

Léo : « Il me semble bien. »

Samuel : « Le fulmar a les ailes plus rigides que les goélands en vol. »

Léo : « Oui petit Sam. Et c’est un excellent planeur. »

Fulmar boréal (Fulmarus glacialis, Procellaridés)

Fulmar boréal (Fulmarus glacialis, Procellaridés)

Fulmar boréal (Fulmarus glacialis, Procellaridés)

Fulmar boréal (Fulmarus glacialis, Procellaridés)

Yann : « Il mange quoi ? »

Léo : « Chose étrange il se nourrit surtout de zooplancton mais aussi de céphalopodes comme les seiches. Et puis il suit les bateaux de pêche pour profiter des rejets. C’est pour ça que les marins le connaissent bien. »

Samuel : « Le cormoran huppé fait sa toilette comme le grand cormoran 🙂 »

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis, Phalacrocoracidés)

Yann : « Vous savez pourquoi il tourne comme ça le pétrel ? »

Fulmar boréal (Fulmarus glacialis, Procellaridés)

Léo : « Ça je sais pas. Il doit avoir son nid sur une corniche en dessous de nous. »

Max : « On l’a pas vu aller pêcher. Il tourne juste comme ça ? »

Sam : « Ben… Il consomme pas d’énergie. On l’a pas vu donner un seul coup d’aile. »

Léo : « Il utilise les courants ascendants comme tous les zoisos pélagiques. Je vous rappelle qu’ils restent en pleine mer les zoisos pélagiques. Ils peuvent pas se poser. Il y a un guillemot… »

Guillemot de Troïl (Uria aalge, Alcidés)

Max : « Bonomou, ton super point d’observation c’était spécialement pour les pétrels non ? »

Léo : « Maxou, ton doux cousin Léo t’as déjà expliqué qu’on ne peut pas savoir qui on va voir avant d’arriver. »

Max : « Ça je sais ! C’est même moi qui lui ai appris ! Mais ce genre de règle s’applique pas à toi ! »

Le chevalier : « Ah… »

Max : « Ben non. Personne s’arrête ici. Toi, tu décides d’aller t’installer sur un replat rocheux trois mètres sous le rebord de la falaise et comme de par hasard on se retrouve juste au dessus d’un nid de pétrels fulmar… »

Fulmar boréal (Fulmarus glacialis, Procellaridés)

Fulmar boréal (Fulmarus glacialis, Procellaridés)

Yann : « Les Alcidés sont copains entre eux ? »

Léo : « Apparemment 🙂 »

Des Alcidés

Des Alcidés
Pingouins torda (Alca torda, Alcidés)
Des Alcidés

Yann : « Cousin Léo, tu connais ce zoiso. On dirait une mouette mais elle a le bec jaune et les pattes noires… »

Léo : « Une mouette aux pattes noires et au bec jaune ? Tu en as vu ? »

Yann : « Oui Léo. Juste là. »

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Léo : « Rholalaaa ! »

Samuel : « Tu rholalaes beaucoup cousin Léo 🙂 »

Léo : « C’est à cause de tous ces zoisos 🙂 »

Yann : « Tu m’as pas répondu Léo. »

Léo : « Désolé Yann. Oui je connais mais j’en avais jamais vu. Ce sont des mouettes tridactyles. Rissa tridactyla, Laridés. J’espère qu’on va mieux les voir. »

Le chevalier : « Encore quelques fotos des pétrels et on avance. »

Léo : « Chouette alors ! »

Fulmar boréal (Fulmarus glacialis, Procellaridés)

Fulmar boréal (Fulmarus glacialis, Procellaridés)

Le chevalier : « Allez ! Accrochez-vous bien. »

Max : « On veut pas falaiser nous. On s’accroche. »

Samuel : « C’est vraiment vertigineux. »

Le vertige

Le chevalier : « Nous nous approchons de la Fauconnière Léo 🙂 »

La Fauconnière

Max : « Bonome, je crois que c’est le moment de nous fotoer. »

Le chevalier : « Au bord de la falaise ? »

Max : « Je propose qu’on grimpe sur la lande comme les pipits. »

Samuel : « Ça va nous piquer ! »

Max : « Juste le temps de la foto ! Tu veux pas être immortalisé devant la Fauconnière ? »

Léo : « Moi je veux ! »

Yann : « Ça vaut le coup de se faire piquer les fesses. »

Max : « Bonome, tu nous installes délicatement s’il te plaît ? »

Le chevalier : « Si vous voulez. »

Max : « Aïe ! »

Léo : « Ouille ! »

Samuel : « Ça pique ! »

Yann : « Oulala ! »

Max : « Dépêche toi bonome ! »

Le chevalier : « Voilà ! »

Les petizours

Le chevalier : « Pause ? »

Max : « Avec chocolat ? »

Le chevalier : « Pause déjeuner. »

Max : « Toi tu vas manger ton sandouich et nous du chocolat. »

Samuel (à Yann) : « Cousin Max pense qu’au chocolat ! »

Max : « C’est même pas vrai ! Je pense aux zoisos aussi ! »

Après le repas…

Les petizours

Les petizours

Léo : « Bonome, tu entends ? »

Le chevalier : « J’entends depuis bien longtemps Léo. »

Max : « Tu crois que tu peux enregistrer ? »

Le chevalier : « Notre ami le vent souffle un peu… »

Max : « Ben oui ! Il nous accompagne ! Ce serait pas la Bretagne si il était pas avec nous ! »

Le chevalier : « Je sais Max. Mais il va y avoir du bruit sur l’enregistrement. »

Max : « Pas grave. »

 

Max : « Zutalor ! On entend que le vent ! »

Le chevalier : « Et là ? »

 

Max : « Ah bah là d’accord ! »

Léo : « Tu crois qu’elles sont loin ? »

Le chevalier : « Non Léo. »

Léo : « On va voir ? »

Le chevalier : « Oui mon Léo. Petizours, pochage ! »

Samuel : « De qui vous parliez ? »

Le chevalier : « Vous allez voir. Je n’ai que quelques pas à faire. Voilà… »

Chez les mouettes tridactyles

Max : « Bonome, ça c’est une falaise. Un jolie falaise. Bien verticale. Mais ce sont pas des zoisos. »

Léo : « Regarde mieux Maxou. »

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Yann : « Rhooo ! Ce sont leurs nids ? »

Léo : « Ce sont 🙂 »

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Léo : « Une colonie de mouettes tridactyles… La chance ! »

Samuel : « Cousin Léo, nous t’écoutons ! »

Léo : « C’est encore une espèce hauturière qui vit essentiellement dans l’Atlantique nord. Il y a bien une petite population en Méditerranée occidentale et une autre sur la côté est du Groenland mais ça concerne qu’une petite partie des effectifs. »

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Léo : « En Bretagne il y a environ 950 couples nicheurs ce qui représente à peu près 20 % de l’effectif national. »

Yann : « J’en reviens pas de la taille du nid. »

Max : « C’est sûr qu’il est pas très grand. »

Samuel : « C’est surtout qu’il y a pas du tout de place autour. »

Léo : « La fiente sur le nid c’est exprès. Ça le solidifie. »

Max : « Elles sont en plein vent en plus… »

Yann : « Elles ont l’air punies. »

Max : « C’est petit Sam qui les a envoyées au coin 🙂 »

Léo : « On continue ? »

Max : « Ah bah oui ! »

Léo : « On les voit bien aussi d’ici… »

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)
Mouettes tridactyles (Rissa tridactyla, Laridés)

Max : « Oui, mais en route pour La Fauconnière ! »

Les petizours sous la pluie (1er séjour)

P.S. : En vrai, nous sommes allés plusieurs fois au Cap Fréhel à chacun de nos séjours mais surtout pendant le deuxième. Bonome s’est souvent installé sur son petit plateau pour observer les pétrels et les Alcidés. Pour les fotoer il devait zoomer puis dézoomer puis rezoomer… Tout en suivant les zoisos qui tournaient. Le soir, quand il posait sa tête sur son oreiller, il revoyait tout ça dans sa tête et c’est là qu’il avait le vertige 🙂

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.