Mai, le 17 – Le Grand Étang

Dimanche 17 Mai, An VII

Le chevalier : « Les machins ! LES MACHIIIIINS !  Ben ça alors… Ils ne viennent pas… Où sont-ils ? (Le chevalier va dans la chambre). Vous êtes là ! Vous ne m’avez pas entendu ? »

Max : « Si. »

Le chevalier : « Et vous n’êtes pas venus ? »

Léo : « Ben non. »

Samuel : « On savait pas que c’est à nous que tu t’adressais. »

Max : « On est pas des machins nous. »

Samuel : « Nous sommes des petizours ! »

Le chevalier : « Ah… Dommage. Je voulais emmener mes petits machins que j’aime de tout mon cœur au Grand Étang. »

Max : « Au Grand Étang ? On avait dit qu’on irait pas. »

Samuel : « Tu les aimes vraiment de tout ton cœur les petits machins ? »

Le chevalier (à Samuel) : « Oui mon petitours. »

Léo : « Au Grand Étang… Tu resteras à distance des gens qu’on croise ? »

Max : « Ah bah ça ! La distance de sécurité il connaît bonome ! Pas de risque qu’il s’approche des zoms ! »

Le chevalier : « Alors sautez dans vous chaussettes et on y va ! »

Max : « ON A PAS DES CHAUSSETTES ! »

Au Grand Étang…

Max : « Alors… Les foulques ont fait des œufs ! C’est bien ça. »

Code 18 chez les foulques (Fulica atra, Rallidés)

Samuel : « Code 18 : nid vu avec un adulte couvant ! »

Léo : « Ça commence bien 🙂 »

Max : « Les sternes sont arrivées. Il y en a une posée là… »

Sterne pierregarin (Sterna hirundo, Laridés)

Léo : « Une autre là-bas et… trois autres en vol. »

Samuel : « LÀ ! LÀ ! EN VOL ! RHOLALA DE TABARNAK ! »

Max : « Rholala de tabarnak ? Qu’est ce que tu as vu petit Sam ? »

Samuel : « MAIS LÀ ! EN VOL ! »

Guifette noire (Chlidonias niger, Laridés)

Guifette noire (Chlidonias niger, Laridés)

Guifette noire (Chlidonias niger, Laridés)

Guifette noire (Chlidonias niger, Laridés)

Max : « Une guifette noire ! »

Léo : « Il y en a deux ! »

Le chevalier : « Mon Maxou, toi qui regrettais de ne pas voir les guifettes noires cette année… »

Max : « Elles nous ont attendus ! »

Léo : « Tu crois ? »

Max : « Ben oui ! Elles partent plus tôt d’habitude ! Mi-mai elles sont plus là ! »

Samuel : « Il y en a que deux. »

Max : « Ben oui ! Les autres sont parties déjà ! Ces deux là sont restées en arrière-garde pour nous dire qu’elles vont bien ! Merci les guifettes ! Rholala ! »

Léo : « Rhooo la chance ! On vient d’arriver et vlan ! Les guifettes noires ! »

Samuel : « Ça fait drôlement plaisir. Merci beaucoup les guifettes. Vous pouvez partir maintenant. »

Max : « Et nous on peut aller au Grand Observatoire. »

Léo : « Bonome, on peut faire l’entomologie en chemin ? J’ai envie de voir des zanimos. »

Le chevalier : « Je marche doucement et vous cherchez des Arthropodes. »

Max : « D’accord. Approche-toi un peu de la barrière mais trop. J’ai pas envie de me faire piquer les fesses par les orties ! »

Léo : « Tes grosses fesses sont dans la poche ! Il y a que ta truffe qui dépasse 🙂 »

Max : « J’ai pas des grosses fesses ! C’est mon pantalon qui me grossit ! »

Samuel : « Les duettistes reprennent leur numéro. Bonome, il y a une araignée là. »

Le chevalier : « Vue… »

Tetragnathe étirée (Tetragnatha extensa, Tetragnathidés)

Max : « On la connaît ! C’est… Une tetragnathe étirée ! Tetragnatha extensa, Tetragnathidés ! »

Léo : « Tu es sûr ? »

Max : « Pas tout à fait. Elle est de profil. Mais on a déjà vu des tetragnathes étirées ici et elle ressemble. »

Samuel : « Il faudrait la publier pour avoir confirmation… »

Max : « Je sais pas si les valideurs d’araignées sont très réactifs. On a jamais eu de nouvelles de nos araignées. »

Léo : « C’est peut-être parce qu’on a bon. Les valideurs disent rien quand c’est bon. »

Max : « Tu crois ? On est néophytes en araignées… Tiens, j’ai une idée. Je vais publier les archives de bonome mais sans vérifier. Comme ça on verra si il y a des corrections. »

Samuel : « C’est une bonne idée ça cousin Max. »

Léo : « Il y a un longicorne… »

Agapanthie à pillosité verdâtre (Agapanthia villosoviridescens, Cérambycidés)

Léo : « J’ai dit un longicorne mais il vaut mieux dire un Cérambycidé. »

Max : « La famille du grand capricorne, Cerambyx cerdo. »

Samuel : « On voit pas souvent des Cérambycidés. »

Léo : « Bonome, tu le connais ? »

Max : « Il doit être facile à reconnaître avec ses longues antennes annelées. »

Léo : « Je sais pas si on dit des antennes annelées. Il y a un article noir puis un article blanc-bleuté et ainsi de suite. »

Max : « Je savais pas comment dire simplement. »

Samuel : « Alors bonome, tu le connais ? »

Le chevalier : « C’est une agapanthie à villosité verdâtre, Agapanthia villosoviridescens. Effectivement les antennes sont annelées. C’est un insecte relativement fréquent dans ce genre de milieu : bord de chemin, prairie humides… Il y a une autre espèce qui lui ressemble. C’est l’agapanthie de Dahl mais les articles clairs des antennes sont légèrement rougeâtres. »

Max : « Merci bonome. On connaît Agathe maintenant. »

Léo : « Agathe ? »

Max : « Oui. Toutes les agapanthie à pillosité verdâtre s’appellent Agathe. Vous saviez pas ? »

Samuel : « D’accord 🙂 »

Léo : « Il y a une autre Agathe là… »

Agapanthie à pillosité verdâtre (Agapanthia villosoviridescens, Cérambycidés)

Max : « Il doit y en avoir d’autres. C’est une bonne nouvelle si Agathe se sent bien ici. »

Léo : « Une tipule ! »

Nephrotome de Pierre (Nephrotoma appendiculata, Tipulidés)

Max : « C’est pas la même qu’au Royaume des Geais… »

Léo : « On révise ? »

Samuel : « Ouiii ! »

Léo : « Deux ailes et des balanciers qu’on devine un peu. C’est donc un Diptère. »

Max : « Les antennes sont longues et effilées : groupe des Nématocères. »

Samuel : « Oulala ! C’est mon tour… Je sais plus… A part les très longues pattes. Il y a le museau allongé aussi mais on voit pas sur cette foto… »

Léo : « C’est un peu compliqué… »

Le chevalier : « Oui Léo. Je propose une reconnaissance à la gueule. »

Max : « C’est pas très poli comme expression mais je suis d’accord. »

Léo : « C’est donc une tipule. Mais c’est qui ? »

Le chevalier : « Mmmm… Je proposerais le nephrotome de Pierre, Nephrotoma appendiculata, Tipulidés. »

Max : « Il a un nephrotome Pierre ? Je savais pas 🙂 »

Le chevalier : « La larve se nourrit de racines de plantes mais elles ne sont pas vraiment dommageables aux cultures. L’adulte se nourrit à peine. »

Max : « Ah oui ! Tu m’as déjà parlé de ça… Des adultes qui vivent juste le temps de se reproduire. Du coup, ils se nourrissent pas. Tu m’avais parlé d’une espèce qui avait même pas de bouche à l’état adulte. c’est pas la tipule du chou ? »

Le chevalier : « Il me semble avoir dit cela effectivement. Au bord de l’Étang des Bernaches alors que notre cher Léo s’était endormi… »

Max : « Tu te souviens de tout bonome ? »

Le chevalier : « Non Maxou. »

Léo : « Je débutais. C’est pour ça que je m’étais endormi. C’est fatiguant d’être naturaliste. »

Max : « Je sais Léo. Oh ! Qu’est ce qu’il a ce pennipatte bleuâtre ? »

Pennipatte bleuâtre (Platycnemis pennipes, Platycnemididés)

Samuel : « On dirait qu’il a fait la fracture de l’abdomen ! »

Max : « C’est étrange… »

Léo : « Chut ! »

Max : « Qu’est ce qu’il y a ? »

Léo : « Chuuut ! »

Max : « Explique-toi ! »

Léo : « Mais chuuuteuh ! »

Max : « Ça alors ! »

Samuel : « C’est possible ça ? »

Léo : « Bonome ? »

Le chevalier : « On vient de l’entendre à nouveau. Alors c’est possible. »

Léo : « C’est bien le chant de la bouscarle de Cetti ? »

Le chevalier : « C’est 🙂 »

Samuel : « Rholalalalaaa… »

Max : « Les guifettes noires nous ont attendus et maintenant on entend une bouscarle de Cetti ! »

Léo : « Après deux mois sans sortir ! Qu’est ce que c’est biiiieeen ! »

Le chevalier : « Alors… il est inutile de me demander d’essayer de la fotoer. »

Léo : « On y passerait des heures ! »

Max : « Il y a des chances qu’elle reste là. On aura peut-être l’occasion de la voir. Pour le moment, j’aimerais bien arriver à l’observatoire… »

Le chevalier : « On y va Maxou. »

Samuel : « Il faut fotoer la crécerelle avant. »

Le chevalier : « Oui mon petitours. »

Faucon crécerelle mâle (Falco tinnunculus, Falconidés)

Faucon crécerelle mâle (Falco tinnunculus, Falconidés)

Faucon crécerelle mâle (Falco tinnunculus, Falconidés)

Max : « Tu dis toujours oui à tes petizours 🙂 »

Le chevalier : « Pas toujours 🙂 Si vous m’aviez demandé de fotoer la bouscarle je vous aurais dit non. »

Max : « Chut ! On arrive ! »

Depuis le Grand Observatoire

Samuel : « Le niveau d’eau a pas vraiment baissé… »

Max : « Pourtant il a presque pas plu depuis notre dernière venue. »

Léo : « Il a même fait beau et chaud. »

Max : « Le niveau était vraiment très haut. Bon, il y a qui comme zoisos ? Des goélands… Des dizaines de goélands… Léo, tu nous expliques ? »

Léo : « Ben… il y a rien à expliquer… Je vois des leucophées… »

Goélands leucophées (Larus michaellis, Laridés)
Goélands leucophées (Larus michaellis, Laridés)

Léo : « Des… Pfff… On est au printemps là ? »

Max : « Oui Léo. »

Léo : « C’est toujours le même problème… Entre premier hiver et première année… Je dirais qu’il y a des deuxièmes années civiles, troisième et quatrième. Ces derniers seraient des sub-adultes… »

Goélands leucophées (Larus michaellis, Laridés)

Max : « Oulala ! Il crie fort lui ! »

Samuel : « Cousin Léo, tu voudras bien l’imiter pendant l’article ? »

Léo : « Oui mon cousin 🙂 »

Max : « Les sternes chassent ! »

Léo : « Tu fotoes bonome ? »

Le chevalier : « Oui 🙂 J’aime bien rater des fotos de sternes en vol 🙂 »

Max : « Montre le massacre… »

Sterne pierregarin (Sterna hirundo, Laridés)

Sterne pierregarin (Sterna hirundo, Laridés)

Sterne pierregarin (Sterna hirundo, Laridés)

Sterne pierregarin (Sterna hirundo, Laridés)

Max : « Mais… Depuis quand tu réussis tes fotos toi ? »

Léo : « Elles sont pas mal ! »

Le chevalier : « Alors laisse moi essayer d’en faire d’autres 🙂 »

Max : « Elles sont parties ! Montre bonome ! »

Sterne pierregarin (Sterna hirundo, Laridés)

Sterne pierregarin (Sterna hirundo, Laridés)

Sterne pierregarin (Sterna hirundo, Laridés)

Sterne pierregarin (Sterna hirundo, Laridés)

Sterne pierregarin (Sterna hirundo, Laridés)

Sterne pierregarin (Sterna hirundo, Laridés)
Sterne pierregarin (Sterna hirundo, Laridés)

Samuel : « Bravo bonome ! Bravo ! »

Max : « Il y en a à jeter mais certaines sont belles 🙂 »

Le chevalier : « Merci Maxou. »

Samuel : « Il y a un guignette au bord de l’eau… »

Chevalier guignette (Actitis hypoleucos, Scolopacidés)

Chevalier guignette (Actitis hypoleucos, Scolopacidés)

Chevalier guignette (Actitis hypoleucos, Scolopacidés)

Chevalier guignette (Actitis hypoleucos, Scolopacidés)

Max : « Ça fait plaisir de voir un guignette 🙂 »

Léo : « C’est pas une surprise de le voir ici mais ça fait plaisir quand même. »

Samuel : « On devrait voir des fauvettes grisettes aussi. Elles nichent là tous les ans… »

Max : « GRÉBU ! Bonjour grébu ! Comment tu vas ? »

Grébu, le Grèbe huppé (Podiceps cristatus, Podicipédidés)

Léo : « Tu as fait des œufs Grébu ? »

Samuel : « On a vu tes neveux pas loin du Petit Marais en février ! »

Max : « Ils ont dû avoir froid ! Le jour où on y est allés le sol était gelé. Mais maintenant il fait beau ! Dépêche toi de faire des petits Grébu ! »

Léo : « Regardez les goélands ! C’est rigolo ! »

Goélansds leucophées (Larus michaellis, Laridés)

Samuel : « La grisette ! Elles sont là ! »

Fauvette grisette (Sylvia communis, Sylviidés)

Fauvette grisette (Sylvia communis, Sylviidés)

Fauvette grisette (Sylvia communis, Sylviidés)

Fauvette grisette (Sylvia communis, Sylviidés)
Fauvette grisette (Sylvia communis, Sylviidés)

Max : « Même si on sait qu’on va les voir, ça fait bien plaisir ! »

Léo : « Je te rappelle qu’on sort de deux mois d’enfermement dans la cabane. Le simple fait d’être dehors fait du bien. »

Samuel : « En plus le soleil chauffe 🙂 »

Max : « Bonome, mets ta casquette s’il te plaît. Je te rappelle que tu t’es rasé la tête et ton peu de cheveux tout ras te protège pas du tout. Tu vas faire l’insolation. »

Le chevalier : « Dans l’observatoire ? »

Max : « METS TA CASQUETTE BONOME ! »

Le chevalier : « D’accord Max 🙂 »

Léo : « Là il y a un jeune héron cendré… »

Héron cendré juvénile (Ardea cinerea, Ardéidés)

Max : « C’est un peu tôt pour qu’il soit de cette année. »

Léo : « Je sais pas… Il faut quoi… Deux ou trois mois pour qu’il ait ce plumage. »

Max : « Ça ferait une naissance en février. »

Samuel : « Ça me paraît un peu tôt quand même. »

Max : « Ou alors il garde ce plumage presque une année… »

Léo : « Bonome, tu nous portes de l’autre côté ? »

Le chevalier : « Oui… Voilà. Mmmm… »

Max : « Tu as vu quelque chose ? »

Le chevalier : « Oui. Mais loin… Les fotos vont être moches… Regardez 🙂 »

Code 13 chez les cygnes tuberculés (Cygnus olor, Anséridés)

Samuel : « Des bébés cygnes ! »

Léo : « Code 50 chez les cygnes tuberculés ! »

Max : « Ils sont pas très vieux… »

Samuel : « C’est quoi cette tâche blanche… Bonome, pourrais-tu tout zoomer vers là-bas… »

Le chevalier : « Le plus simple est qu’on retourne là… Voilà. Alors… 🙂 »

Max : « C’est quoi ce sourire ? »

Héron garde-bœufs (Bubulcus ibis, Ardéidés)

Héron garde-bœufs (Bubulcus ibis, Ardéidés)

Max : « Un garde-bœufs ! »

Léo : « Pfff ! Tout ça de zoisos ! »

Samuel : « Et vlan les guifettes ! Et vlan le garde-bœufs ! »

Léo : « Pourquoi il est dans l’eau ? »

Héron garde-bœufs (Bubulcus ibis, Ardéidés)

Héron garde-bœufs (Bubulcus ibis, Ardéidés)

Max : « Dis donc le garde-bœufs, tu te serais quand même pas ploufé parce que tu as rien à garder ? »

Héron garde-bœufs (Bubulcus ibis, Ardéidés)

Héron garde-bœufs (Bubulcus ibis, Ardéidés)

Max : « Sors de l’eau tout de suite garde-bœufs ! C’est pas ta faute si il y a pas des bœufs à garder ici ! »

Léo : « Il y a des chevaux pas loin. Tu peux aller les garder si tu veux. On dira rien à Princesse ! »

Samuel : « Il s’envole ! »

Léo : « Il se re-pose ! »

Héron garde-bœufs (Bubulcus ibis, Ardéidés)

Héron garde-bœufs (Bubulcus ibis, Ardéidés)

Max : « Bon, c’est bien. Tu as arrêté de te ploufer ! Mais relève un peu la tête ! »

Léo : « Qu’est ce que tu cherches dans tes fiches petit Sam ? »

Samuel : « Mmmmm… Je cherchais… Il me semble qu’il y en a de plus en plus et de plus en plus souvent dans la région. »

Max : « D’après ce qu’on a vu oui. Mais on a pas beaucoup de recul. Ça fait seulement quelques années qu’on inspecte. »

Léo : « Je crains que petit Sam ait raison. Souviens-toi Max. C’est un zoiso africain le garde-bœufs. Il a gagné l’Ibérie puis l’Aquitaine et maintenant il arrive ici. »

Samuel : « Les aigrettes aussi arrivent. On en voit presque tout le temps. »

Max : « Il y en a pas ici aujourd’hui. »

Léo : « On verra au Petit Royaume Sauvage et au Refuge du Pré. »

Max : « On va y aller bonome ? »

Le chevalier : « Oui Max. »

Samuel : « On ira pas au Petit Royaume. Vu le niveau d’eau il doit être tout inondé. »

Max : « Et si on y allait maintenant ? »

Léo : « Pourquoi pas ? »

Samuel : « C’est parti ! »

Max : « On refait l’insectologie ? »

Le chevalier : « Oui 🙂 »

Léo : « J’ai cru voir un xylocope qui tournait autour de l’observatoire. »

Max : « Un xylocope ? Comme ceux de Charentmaritimie ? »

Samuel : « Ou ceux qu’on a vus dans le jardin d’en face pendant le confinement… »

Léo : « Eux aussi arrivent dans la région… »

Max : « C’est à cause du réchauffement climatique bonome ? »

Le chevalier : « Les relevés des dernières décennies montrent des modifications des aires de répartitions de nombreux animaux. Beaucoup remontent vers le nord. L’hypothèse privilégiée pour expliquer cette observation est effectivement une augmentation des températures moyennes. »

Max : « Mouai… »

Léo : « Il est là ! J’avais bien vu ! »

Xylocope (Xylocopa sp., Apidés)

Xylocope (Xylocopa sp., Apidés)

Max : « Tu avais bien vu mais bonome a pas bien fotoé ! »

Léo : « Il vole Max ! »

Max : « Et comment on fait pour identifier l’espèce ? »

Léo : « On peut pas. »

Max : « Je vais publier comme xylocope violet avec les fotos. On verra bien ce que disent les valideurs. »

Léo : « Une autre Agathe ! »

Agapanthie à pillosité verdâtre (Agapanthia villosoviridescens, Cérambycidés)

Le chevalier : « Les larves finissent leur métamorphose en Mai. Les adultes sont visibles de Mai à Septembre. »

Max : « Et on en avait jamais vu… »

Léo : « On regarde mieux maintenant Max. »

Max : « Qu’est ce que tu fais avec la truffe en l’air petit Sam ? »

Samuel : « Je regarde les rapaces… Il y a… 4 ou 5 milans noirs et peut-être deux buses. Ils tournent dans une ascendance thermique… »

Milan noir (Milvus migrans, Accipitridés)

Max : « Qu’est ce qu’on entend ? »

Samuel : « Des petits qui piaillent pour avoir du manger ! Ils doivent agiter leurs ailes 🙂 »

Max : « Léo, tu reconnais ces cris ? »

Léo : « Non. Bonome… »

Le chevalier : « Oui 🙂 Je cherche… Là ! »

Code 13 chez les étourneaux (Sturnus vulgaris, Sturnidés)

Code 13 chez les étourneaux (Sturnus vulgaris, Sturnidés)

Léo : « Des jeunes étourneaux ! »

Samuel : « Code 50 chez les étourneaux ! »

Max : « Il vaudrait mieux dire code 13. »

Léo : « Oui Max. Code 13 c’est quand on voit des petits. Mais si il y a des petits c’est que la nidification est certaine ! Le code 50 s’applique aussi. »

Samuel : « C’est un peu générique. »

Léo : « Tu aimes bien ronchonner toi 🙂 »

Max : « Je ronchonne pas ! Arrêtez de dire que je ronchonne ! »

Samuel : « On a pas regardé les demoiselles… »

Max : « Ben si ! On a vu le pennipatte bleuâtre qui a fait la fracture de l’abdomen. »

Léo : « Et moi j’ai vu un anax napolitain. »

Samuel : « Oui mais il y a des tas de demoiselles. Ce sont quand même pas toutes des pennipattes ! »

Max : « Il faut fotoer ! »

Le chevalier : « Oui Max. »

Portecoupe holarctique (Enallagma cyathigerium, Coenagrionidés)

Portecoupe holarctique (Enallagma cyathigerium, Coenagrionidés)
Portecoupe holarctique (Enallagma cyathigerium, Coenagrionidés)

Max : « Ça ce sont des portecoupes holarctiques… »

Léo : « Même qu’ils sont in copula. »

Max : « Bonome, tu vois l’araignée sur le fil de fer ? »

Le chevalier : « Oui mon petitours. »

Max : « Tu penses que tu vas réussir à la fotoer ? »

Le chevalier : « Tu me demandes de fotoer une araignée qui doit mesurer moins d’un centimètre et qui en plus se déplace en courant avec un appareil-foto qui ressemble à un téléscope ? »

Max : « Oui 🙂 Et dépêche toi avant qu’on la voit plus. »

Léo : « Si tu y arrives tu es trop fort bonome ! »

Le chevalier : « Me demander de fotoer une araignée minuscule avec un super-méga-zoom… Et si je rate les fotos je vais me faire crier dessus par un petitours ingrat… M’en fiche ! Je vais y arriver… Voilà ! »

Une salticide

Une salticide

Samuel : « Bravo bonome ! Bravo ! »

Max : « Maintenant tu peux nous dire qui c’est cette araignée. »

Le chevalier : « Non ! Je ne sais pas ! Je ne connais pas les araignées ! En plus elle est de profil. »

Max : « Ben fallait réussir une foto de dessus ! »

Le chevalier : « Max, mon petitours… »

Max : « Ouiiiii 🙂 »

Samuel : « Cousin Max va se faire gronder… »

Le chevalier : « Non. Même pas envie. Je profite de la nature dans le calme. »

Max : « Oui bonome. Je te taquinais 🙂 »

Léo : « Vous entendez les rossignols ? »

Max : « Oui. On a appris à les reconnaître l’an dernier seulement. »

Samuel : « On les voit jamais. »

Max : « Mais on les entend bien. C’est étrange. Quand on apprend un chant après on l’entend tout le temps. »

Léo : « On l’entend pas tout le temps ! On l’entend quand le zoiso est là. A mon avis il y en a quatre ou cinq entre les deux observatoires. »

Max : « Tu as encore trouvé un insecte bonome ? »

Le chevalier : « Oui… »

Clyte bélier (Clytus arietis, Cérambycidés)

Samuel : « Encore un Cérambycidé ! »

Le chevalier : « C’est un clyte bélier. Clytus arietis, Cérambycidés. »

Max : « Au Royaume des Geais nous avions vu des Ichneumonidés et aujourd’hui ce sont des Cérambycidés 🙂 »

Léo : « Vous entendez ? Il y a des tourterelles des bois ! »

Max : « On les cherchera un autre jour. J’ai envie d’aller au Petit Royaume moi. »

Léo : « On y va Maxou. On y va ! »

Ptérophore blanc (Pterophorus pentadactyla, Ptérophoridés)

Pour apprendre en s’amusant : identifier des chants de zoisos

Léo a eu tout bon ! Bonome a pas trouvé la fauvette à tête noire et s’est trompé sur les hirondelles. Ils sont d’accord tous les deux pour dire que le chant du rossignol est un peu bof pour être identifié. Samuel et moi avons jamais eu le temps de répondre alors on peut pas savoir notre score…

Continuer la promenade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.